hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ligne Nike France
Voir le deal

 

 murder on the dancefloor.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 
driver roll up the partition please.

Citra Leviani

messages : 1005
name : marido @ castiells.
face + © : dakota johnson © turtle.
multinicks : aneurin, alex, eliot, tori.
points : 747
age : 28 ans.
♡ status : vodka ou vin rouge.
work : instagirl et pole dance à ses heures perdues.
activities : danser, prendre des photos pour instagram, cloper, buller.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {1/3 : free} : ezra, xavi.

murder on the dancefloor. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· murder on the dancefloor. · Mer 11 Mar - 20:09

If you think you're getting away, I will prove you wrong,
I'll take you all the way, boy, just come along.
@Ezra Riain  


L’idée était stupide, comme presque tout ce qui lui passait par la tête dernièrement, toutefois elle avait le mérite de la divertir. Depuis le départ de Dante quelques mois auparavant, Citra prenait tout avec une désinvolture monstre, à croire que plus rien n’avait d’importance. C’était de l’argent qu’on claquait à tout vent pour des achats stupides, des engagements qu’on ne tenait pas ou si peu, des fêtes jusque tard le soir à en perdre la raison. N’importe quoi susceptible de la faire vibrer et de rallumer une petite étincelle en son sein. Dire qu’elle avait perdu le gout de la vie était un brin extrême, mais l’absence de la moitié pesait cruellement sur ses épaules. Il ne reviendrait jamais, il avait été clair sur le sujet. Pourtant le deuil de leur couple avait du mal à faire son bout de chemin… Ils avaient vécu des années sans ne se parler ni se voir à cause de son geste, alors pourquoi les choses seraient-elles différentes cette fois ci ? La réponse était évidente, néanmoins elle préféra l’éluder, s’accrochant farouchement à des bribes d’espoir. Qu’importe que celui-ci fut illusoire ou trompeur, elle avait encore besoin de temps pour tourner la page, car c’était de ça dont il s’agissait : elle n’arrivait pas à clôturer l’histoire. Une part infime d’elle s’attendait toujours à croiser sa silhouette au détour d’une rue ou à entendre sa voix au téléphone lorsqu’elle décrochait sans regarder l’identifiant. L’esprit pouvait être le pire des traitres en pareille situation. Elle eut un soupir et observa son reflet dans le miroir. Pour n’importe qui, elle était semblable à d’ordinaire, pour quiconque la connaissait un minimum, elle avait changé. D’un coup de main assuré, elle replaça une boucle volage derrière son oreille et prit son sac avant de quitter l’appartement qu’elle partageait avec Georgie. Elle était attendue ailleurs ou plutôt, avait-elle décidé de faire une surprise à un ami spécial en cette heure tardive de la journée. À y réfléchir de plus près cependant, le terme d’ami était sans doute prétentieux de sa part, lorsqu’un drôle d’accord tacite la liait à la personne en question. Sa relation avec Ezra était difficile à décrire, probablement pas très morale mais tous deux s’en foutaient, profitant mutuellement de la compagnie de l’un et de l’autre. Il était silencieux et calme, quand elle était tout feu tout flamme, il aimait les alcools forts quand leur préférait ceux tellement sucrés qu’on ne distinguait plus rien, elle se plaisait à danser lorsqu’il préférait ruminer sur sa chaise… La liste était longue ; pour faire bref ils étaient de véritables opposés, pour autant chacun semblait y trouver son compte. Ce qui avait commencé comme une simple arnaque avait mué en affection sincère, sans passer au-delà d’un certain seuil. Ils ne s’embrassaient pas, ne se touchaient pas (du moins pas comme on l’entend), et jouaient juste de leur pseudo complicité pour rendre jalouse Charlie, une connaissance de Ezra. Au fil des semaines, le jeu avait évolué en cette amitié étrange dont elle s’amusait grandement.

Elle rentra au Majestic, où elle avait ses habitudes, pour le trouver non loin du bar où il avait évidemment les siennes. Tout en taffetas soyeux et colorés, elle se dirigea vers lui, en se penchant par-dessus son épaule pour cacher ses yeux avec ses doigts tièdes à l’instar des enfants malicieux. « SURPRISE ! »  Qu’elle s’époumona avec ferveur, en le relâchant pour venir se camper à ses côtés. « Je suis venue pour toi, parce que j’ai eu une idée géniale. Je vois que tu n’es pas occupé donc je ne prendrais pas non pour réponse. » Elle pressentait déjà la fuite sans avoir ne serait-ce qu’énoncé ses plans, alors mieux valait-il se montrer prévoyante, quand face à vous, il y avait un visage fermé qui vous toisait avec crainte. Par réflexe, elle posa sa main sur la sienne, en guise d’encouragement subtil. « Il y a un bar en centre-ville qui organise un concours de danse, je nous ai inscrit ensemble. Tu n’as pas le choix, les gens comptent sur toi, je compte sur toi, je refuse de perdre. » Sa requête formulée, elle commanda un verre à son tour, pour anticiper la suite des évènements et relâcha sa poigne.

_________________

I'm in a getaway car, I left you in the motel bar, I put the money in a bag and stole the keys that was the last time you ever saw me | @ tswift.

Ezra Riain

messages : 313
name : maryne (all souls)
face + © : cillian murphy ; @voluspá, @oldmoney
multinicks : madd, riley & gaby
points : 617
age : thirty eight
♡ status : widower
work : singing in pubs and playing guitar / former American Idol's contestant
home : moving in with sweet welsh aneurin

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | charlie, lydia, winifred, aneurin & citra

murder on the dancefloor. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: murder on the dancefloor. · Mar 17 Mar - 18:17

If you think you're getting away, I will prove you wrong,
I'll take you all the way, boy, just come along.
@Citra Leviani  


Comme à son habitude –et à cette heure poussée de la journée- Ezra avait élu le bar pour domicile. Tout l’hôtel de manère générale, mais surtout le bar. Son éternel whisky qui attendait. Heureusement pour lui, ils avaient une offre plutôt généreuse en matière de whisky irlandais. Evidemment, ils en avaient tout autant de bourbon américain –quasi sans gout à ses yeux, ou bon à mélanger avec coca. Les clients défilaient, s’installaient ou partaient. L’irlandais savait que certains regards s’attardaient sur lui –surtout des féminins, hormis un homme qui s’était approché, un musicien à ses heures perdus, pour lui demander un autographe. Sinon, le calme plat. Il hésitait à envoyer un message à Charlie, mais il se doutait qu’à cette heure-là, elle bossait. Peut-être Clive ? ça faisait un moment qu’il n’avait pas eu de nouvelles. Mais ses pensées se stoppent brutalement.
Il aurait pu lever les yeux au ciel en sentant ces doigts fins se glisser sur ses yeux, et ce cri un peu trop enjoué parvenir à ses oreillers. Au lieu de ça, c’est un demi-sourire, sur le coin de ses lèvres qui prend se dessine. Pas besoin de deviner, il sait déjà de qui il s’agit. Il n’y en a qu’une pour agir de la sorte. Citra Leviani. Véritable bombe et surtout grosse tornade. La jeune femme balayait tout sur son passage, et lui avec. Il ne savait plus à partir de quel moment elle avait arrêté de réellement l’exaspérer, et qu’il ne s’était mis à raler que pour la forme –et parce qu’il était lui. Il s’était habitué à ses conneries et ses rires communicatifs. A son flirt tout sauf discret et ses envies sans queue ni tête.
Une idée géniale. Rien que pour ça, il sait qu’il doit prendre ses jambes à son cou ou aller s’enfermer à double tour dans sa chambre. Bien qu’il connaisse assez la jeune femme pour savoir qu’elle serait capable de se faire passer pour une épouse esseulée enfermée dehors, réclamant de l’aider pour pénétrer dans sa chambre. L’idée géniale de Citra lui semblait douteuse avant même de la connaitre. Il tourne alors la tête, pose ses azurées sur la brunette, toujours aussi ravissante. Si beaucoup aurait fui face à ce manque d’expression, Citra n’en fait rien. Au contraire, elle vient déposer sa main sur la sienne, et machinalement, l’irlandais vient jouer avec ses doigts. Au fil des jours –des semaines- il avait fini par se faire à sa présence –intrusive- et ses gestes qui pouvaient parfois paraitre déplacés. Ezra Riain avait fini par s’attacher à elle à cause d’un jeu à la con consistant à rendre charlie jalouse –ou quelque chose dans le genre. Mais lorsqu’il entend l’idée de la jeune femme, il lache brutalement sa main, ses opales plantées dans les siennes. « Citra, arrête de te payer ma tête. J’ai une gueule à danser ? » il lève les yeux au ciel et reporte son attention sur le liquide ambré posé devant lui. « Je crois que je préférais encore quand tu me faisais du rentre dedans. Ça avait plus de sens que ton…idée géniale » répète-il, non sans sarcasme. « Et je suis occupé. Je bois. Avec toi. Je vois pas ce que tu veux d’autres » cette fois, il y a l’ombre d’un sourire amusé qui se dessine sur ses lippes. « Sérieusement, de toutes les idées que t’as pu avoir, celle-là est sans doute la pire. Il tire alors sur son tabouret pour la rapprocher de lui. « prends tes aises, on reste là. » qu’elle déguste ces cocktails trop sucrés dont elle raffolait, il ne comptait pas bouger de son siège, et encore moins pour se rendre à un concours de danse.

_________________


--- Hey, hey, my, my
Out of the blue and into the black. Once you're gone you can't come back. when you're out of the blue and into the black. The king is gone but he's not forgotten
 
murder on the dancefloor.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: