hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

 

 i want a ticket to anywhere (f/g)


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Flag Hamberlin

messages : 434
name : fernweh.
face + © : jcole © morrigan
multinicks : dempsie, wolfe
points : 547
age : twenty six.
♡ status : single, thank god.
work : delivery driver, nascar champion, cool kid.
activities : hittin' the highway.
home : somewhere i'll fit.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on (gabriela)

i want a ticket to anywhere (f/g) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· i want a ticket to anywhere (f/g) · Mer 11 Mar - 23:16

won't you ever set me free?
this waiting 'round's killing me

@gabriela ortega

Seul sur la piste, le môme parcourt l’ovale des yeux. Dans quelques minutes, quarante-trois stock-cars seront lancés à pleine puissance sur un circuit de quatre kilomètres. Flag, il sent l’adrénaline lui grimper aux tempes. Son cœur bat la chamade. Le rituel est le même avant chaque course. Alors, pour s’échapper de l’effervescence qui commence à grouiller autour de lui, il colle un vieux casque sur ses oreilles. « Smalltown Boy » s’échappe du baladeur vintage, qu’il accroche soigneusement à sa ceinture. Hamberlin est d’humeur joyeuse, confiante, parce que cette compétition, il la sent bien. L’ovale ne lui est pas inconnu. C’est la troisième fois qu’il lancera sa Chevrolet SS sur cette piste de goudron. A la manière d’un voltigeur, il ferme les yeux et visualise la course. Ses mains s’activent en de folles arabesques que lui seul peut comprendre. Parce que Flag, il a son propre langage. Véritable ovni dans l’univers du Nascar, le rouquin a pourtant fait son trou. De par sa conduite musclée et de par son audace. Son cousin le qualifiait de fearless et encore une fois, il tentera de ne pas le décevoir aujourd’hui. Surtout que les sponsors sont présents. UPS, GoodYear … et bien d’autres. Mais sur ce racing, c’est Exide que l’insolent vise. Ses yeux clairs se rouvrent lorsque la musique prend fin. Il se paierait bien une clope, mais c’est finalement vers une canette de redbull que va sa préférence. Le jeune homme avale la boisson d’une traite avant de contourner son véhicule. En dernière division, les pilotes ne disposent pas de mécaniciens. Aussi, Flag se voit contraint d’effectuer lui-même le check-up de sa furiosa. Soit, il en a l’habitude. Moteur, pneus, tout y passe. L’organisateur de la course s’approche du bolide, toise celle-ci et interpelle le gamin. Quelques mots s’échangent avant que le couperet ne tombe. Flag et son stock-car feront partie du troisième peloton – autrement dit, le dernier. Pour l’américain le challenge est de taille, mais celui-ci ne le rebute pas pour autant.
Vingt minutes avant le départ de la course. Après avoir répété une centaine de fois le scénario dans sa tête, Flag passe son casque avant de faire volte-face. C’est avec un champ de vision limité qu’il s’approche de la Chevrolet dopée, lorsqu’il remarque une silhouette qui vient de prendre place sur le capot. Une liane … jambes galbées et dorées, bouche boudeuse, carré flou. Putain … Gabriela lui adresse un sourire enjôleur qu’il s’efforce de ne pas relever. « Qu’est-ce que tu fous là ? » A dire vrai, l’insolent n’attend même pas de réponse puisqu’il la connaît déjà. C’est la vengeance qui l’amène. Parce qu’ils se cherchent, en permanence. Flag a remporté le premier round et voilà que la belle vient réclamer sa victoire. Ses gants usés retrouvent la poche arrière de sa combinaison et sans une œillade pour la nymphe, Hamberlin grimpe dans l’habitacle. La sauvageonne est capable de tout et elle ne démord pas. Ignorant l’interrogation du pilote, elle quitte son perchoir pour venir prendre place sur le siège baquet passager. Ce putain de sourire satisfait ne quitte pas ses lèvres. « Bordel Gabriela, j’ai vraiment pas le temps pour ça là. »  

_________________
i can't lie. i need a shot again, that sweet adrenaline. dead scared 'cause i'm fearless in the head. my sweet adrenaline.

Gabriela Ortega

messages : 670
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @faustine (ava + gif)
multinicks : ezra, madd & riley
points : 155
age : 25 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & receptionnist @camp tomahawk lake
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, annoying flag, doing extras @ezio's stripclub...
home : a flat shared with her father -and teddy- in bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, flag, have & isleen (billie)

i want a ticket to anywhere (f/g) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i want a ticket to anywhere (f/g) · Dim 15 Mar - 15:25

won't you ever set me free?
this waiting 'round's killing me

@flag hamberlin

Des jours que la môme voyait rouge à cause de Flag et de son petit manège. Ça faisait un petit moment qu’ils se connaissaient maintenant. Une rencontre fortuit et un jeu qui avait sans doute démarré lorsqu’elle avait largué leur connaissance commune et idiot de Miguel. Certainement pas une lumière, et encore moins une grosse perte. Depuis lors, ils n’avaient fait que se tourner autour, inlassablement. Seulement la dernière fois, elle avait moyennement apprécié son petit numéro. Au fond, elle sait ce qu’il avait voulu lui faire comprendre. Lui rendre la monnaie de sa pièce de toutes ces fois où la portoricaine avait fini par se volatiliser, lui filant sous le nez. Mais qu’il l’ignore royalement en flirtant sous son nez avec une blondasse, fade au possible, Gaby avait vu rouge.
La vengeance avait été pensée, réfléchi. Quelque chose de doux, et un peu vicieux sans doute. Mais quelque chose dont il se souviendrait sans aucun doute. Alors elle avait filé à Portland pour aller le trouver –elle l’espérait, avant sa course. Et puis, elle devait l’avouer, elle aimait bien le voir rouler. Les sensations n’étaient pas aussi dingues que lorsqu’elle était dans la voiture, mais c’était toujours ça.

Et elle avait mis le paquet, Gaby. Avec ses cuissardes et sa petite jupe malgré les températures bien trop fraiche pour ce genre de tenue. Mais sa doudoune lui tenait chaud, et elle ne comptait pas rester en extérieur très longtemps. Puis comparer à certaines filles présentes, elle se sentait presque trop habillée. Elle avait slalomé entre les différents bolides, s’était fait mater par autant de pilote avant de repérer flag dans sa combinaison. Un sourire qui se dessine sur les lippes alors qu’elle s’approche et prend son capot pour son nouveau siège. La moue boudeuse sur le visage, elle ne lui répond pas de suite, et il ne semble pas très bien luné. A peine un regard qu’il grimpe déjà dans sa bagnole. Game on, then. S’il voulait la jouer comme ça… « J’suis venue t’encourager… » elle lève les yeux au ciel alors qu’elle s’installe avec son demi-mensonge. Un coup d’œil au pilote, le casque sur sa tête alors qu’elle retrouve doucement son sourire. Elle ne lui demandait pas vraiment son avis pour savoir s’il avait le temps ou non. Aussi habilement qu’elle le pouvait, Gaby vient s’asseoir à califourchon sur le pilot, encore plus serrée qu’elle ne l’imaginait à cause du volant dans son dos. Les mains qui glissent jusqu’au casque trop encombrant à son goût, elle l’en défait et le pose sur le siège passager. Une main qui glisse sur sa joue jusque sur sa nuque alors qu’elle rapproche son visage. Ses lèvres qui frôlent les siennes alors que la môme se fait plus tentatrice que jamais. Elle ne forçait que très rarement ce trait, préférant de loin laisser les choses se faire naturellement. « Je suis venue jusqu’à Portland pour toi » sa lippe inférieure entre ses lèvres qui se transforme subtilement en baiser d’une lenteur à se damner, alors que son propre palpitant loupe un battement. Douce torture qu’elle leur faisait là, alors que son bassin se mouvait doucement contre lui. Autant y aller complètement, qu’elle se dit, et tout lui faire regretter jusqu’au bout. Et elle vient prendre ses mains pour les déposer –sans qu’il ne se fasse prier- sur ses cuisses où sa jupe a naturellement remontée à cause de sa position. « Ou peut-être que j’suis juste venue pour t’exaspérer » qu’elle lâche, au creux de son oreille en laissant trainer ses lèvres.


_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is water. powerful enough to drown you, soft enough to cleanse you, deep enough to save you.

Flag Hamberlin

messages : 434
name : fernweh.
face + © : jcole © morrigan
multinicks : dempsie, wolfe
points : 547
age : twenty six.
♡ status : single, thank god.
work : delivery driver, nascar champion, cool kid.
activities : hittin' the highway.
home : somewhere i'll fit.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on (gabriela)

i want a ticket to anywhere (f/g) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i want a ticket to anywhere (f/g) · Dim 22 Mar - 23:19

won't you ever set me free?
this waiting 'round's killing me

@gabriela ortega

Et dire qu’il partait serein … La présence de l’amazone sur son stand n’augure rien de bon … surtout dans cette tenue. Sa fierté mal placée l’oblige à contourner la tentatrice, mais l’insolent ne loupe rien du spectacle - jupe indécente, cuissardes et bomber (celui-ci uniquement vêtu pour leur rappeler que le mois de Mars achevait sa course). Gabriela est délicieusement sexy, aussi, ses poings se serrent lorsqu’il réalise, avec rage, qu’une bonne vingtaine de pilotes a dû assister à son défilé. Avant de grimper dans sa caisse, son regard se perd sur l’écurie voisine et sur son rival, en rut, qui roule des mécaniques pour essayer de capter l’attention de la portoricaine. Connard … Elle a le don de lui foutre les boules. Flag la sait déterminée, surtout face à l’affront qu’il lui a fait, la semaine passée. A défaut de l’avoir, il avait fini par sauter une blonde sans saveurs. Assouvir un besoin primaire en somme, mais aussi passer sa frustration sur la pauvre midinette. Car durant cet instant, il n’avait vu qu’elle … Gabriela et ses courbes d’enchanteresse. « T’étais pas obligée … » Ces mots, acerbes, sont difficiles à sortir, mais le kid ne veut pas perdre la face devant ses yeux de biche. Il s’habille de dédain et lève ouvertement les yeux au ciel lorsqu’elle s’installe sur le siège passager. L’insolente ne lâchera rien, Flag doit s’y préparer. Ses rétines détaillent les différentes jauges affichées sur son tableau de bord. Plus que quelques minutes avant le départ … Minutes que le jeune homme souhaiterait mettre à profit pour répéter une dernière fois son tour de piste. Il fait mine de ne pas la calculer, toutefois, l’allumeuse ne semble pas vouloir l’entendre de cette oreille. Sans crier gare, elle vient prendre place sur ses genoux, plaquée entre son torse et le volant du véhicule et le débarrasse de son casque. Cette soudaine promiscuité se laisse souligner par le sifflement graveleux de son rival, qui semble se rincer l’œil depuis l’arrivée de la lionne. Sans ménagement, Flag lui adresse son plus beau doigt d’honneur avant d’être franchement décontenancé par les avances d’Ortega. La pointe de son talon vient s’appuyer sur la carlingue désossée de la banquette arrière - celle-ci ayant été démontée pour lui faire perdre un maximum de poids en course – et son bassin, offert tangue dangereusement vers son anatomie. Les lèvres se frôlent mais Flag tente de se dégager de l’emprise de Méduse. « Tu veux une médaille ? » Nouvelle punchline à deux balles. Face à la chaleur que leurs deux corps dégagent, le pilote n’est pas capable de mieux. Il sent déjà ses reins s’enflammer et son entrejambe s’éveiller sous ses assauts langoureux. Elle lui mord la lèvre l’insolente, avant de pousser le vice d’un baiser lascif. Il n’en faut pas plus au môme pour perdre le sens des réalités. Parce qu’il n’est qu’un homme … Difficile de l’admettre certes, mais c’est ainsi. Et puis, il l’avait si souvent désiré cet oiseau de paradis. Ses lèvres pulpeuses et endolories par ses offensives désespérées s’étirent en un immense sourire. Le jeu prend une nouvelle dimension dès lors qu’elle impose à ses mains, une caresse brûlante. Ses doigts se délectent de sa peau dorée avant de glisser sournoisement sous sa jupe. « Tu ferais mieux d’te barrer. » Avertissement ? Il n’en pense pas un mot, à dire vrai, il paierait cher pour qu’elle reste, une heure ou deux dans cette position. Le corps à corps est délicieux, Flag s’empare une nouvelle fois de ses lèvres qu’elle avait laissé traîner dans son cou. « Enlève-moi ça. » D’un geste vif et de son index, il exerce une légère pression sur la lingerie fine qui recouvre son intimité. Engoncé dans sa tenue de pilote, il lui est impossible de se libérer, mais ce n’est pas pour autant qu’il abandonne l’idée de lui faire du bien. Un juste retour des choses. Nouvel assaut, plus violent cette fois. Sa main gauche s’empare de ses mèches rebelles qu’il tire sans ménagement. La lionne lui offre son cou qu’il mord avec affection tandis que de son autre main, il arrache le malheureux tanga. Indécence … Le pilote la serre un peu plus contre lui lorsqu’un puissant klaxon stoppe toutes caresses. Annonciateur du rallye, ce tonitruant bruit se répète. Une fois, puis deux. Merde … la course …    

_________________
i can't lie. i need a shot again, that sweet adrenaline. dead scared 'cause i'm fearless in the head. my sweet adrenaline.

Gabriela Ortega

messages : 670
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @faustine (ava + gif)
multinicks : ezra, madd & riley
points : 155
age : 25 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & receptionnist @camp tomahawk lake
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, annoying flag, doing extras @ezio's stripclub...
home : a flat shared with her father -and teddy- in bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, flag, have & isleen (billie)

i want a ticket to anywhere (f/g) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i want a ticket to anywhere (f/g) · Lun 23 Mar - 19:25

won't you ever set me free?
this waiting 'round's killing me

@flag hamberlin

Gabriela n’avait jamais été une allumeuse. Si elle aimait jouer, elle gardait toujours une certaine distance qu’elle cultivait depuis des années. Certains la qualifiaient d’inapprochable, d’autres disaient qu’elles glissaient constamment entre les doigts. Aujourd’hui, elle sortait le grand jeu. Aujourd’hui, elle avait bel et bien décidé de se la jouer allumeuse pour se venger. Pas son raison, pas par jeu ou pour se faire remarquer ou pour obtenir un foutu harem. Non, juste pour Flag. Juste pour lui faire comprendre qu’elle n’avait pas apprécié. C’était pour effacer la blonde de sa mémoire qu’elle venait sur ses cuisses, , pensant remettre –d’une façon un peu bancale- les pendules à l’heure. La vérité, c’est qu’ils s’étaient jamais rien promis. Ils jouaient à ce petit jeu, dont les règles étaient tacites, depuis bien trop longtemps déjà. Flag, elle avait pris l’habitude de l’avoir dans son cercle proche. Habituée à l’avoir à proximité. Peut-être avait-elle trop attendue, trop joué. Peut-être qu’à force de toujours se coltiner le pire du pire (ou des boulets) en matière de mecs, elle avait été trop sur la réserve pour des raisons qui ne regardaient qu’elle. S’imposer aussi brutalement à Flag, c’était revenir à lui, et faire en sorte de le garder, bien qu’elle n’était pas franchement prête à l’avouer. « Non » pas besoin de médaille, juste de sa putain d’attention. Rien de plus. Et fallait croire que la dernière fois, c’était déjà trop lu demander. Le baiser de la portoricaine est plus parlant, laisse passer plus de choses qu’elle n’aurait été capable de le faire avec des mots. Peut-être bien qu’il y a plus que cette histoire de vengeance qui transparait. Un désir plus profond, plus vivace.
Elle sourit contre ses lèvres, sourit à ses caresses avant de se marrer. « sinon quoi ? » elle sait pertinemment qu’il n’en pense pas un mot. Il a déjà oublié la course, les adversaires autour. Un instant, elle se demande lequel des deux se fait avoir. Lui, avec sa petite manigance orchestrée de A à Z, ou elle, à se laisser consumer par un désir qu’elle a trop longtemps retenu.  Il n’y va pas de mains mortes, lorsqu’il vient dévorer ses lèvres, ne se fait pas prier laisser glisser les pognes sur le corps halé. « Ici ? » non. elle demande, incrédule. A croire qu’il a vraiment oublié où ils se tenaient. Pourtant, il réussit à la faire soupirer, à enflammer le creux de ses reins en quelques caresses bien placés. Lui arrache un râle lorsqu’il se débarrasse d’un sous-vêtement qu’il trouve superflu. La mâchoire du pilote attrapé entre ses doigts, comme pour reprendre le dessus de la partie et contrôler les enjeux. Elle ne contrôle plus rien. Son corps enflammé qu’il rapproche contre le sien, et elle ne peut manquer l’excitation qui s’est formé dans la combinaison trop étriquée. Alors elle sourit un peu plus quand il arrête ses caresses. « J’dois te laisser. Sauver par le gong, comme on dit. Non ? » le sourire est amusé, un peu provoquant. « J’te le laisse en souvenir » d’un geste de la tête, elle désigne sa lingerie. « qui sait, tu vas peut-être gagné si t’es pas trop distrait » elle passe son pouce sur ses lèvres ravagées et s’extirpe tant bien que mal du véhicule, tire un peu sur sa jupe pour couvrir son fessier, manquerait plus que tout l’assistance se rince l’œil. Alors elle retire son blaser, enlève son pull, et par précaution, l’enroule autour de ses hanches avant de remettre le manteau. Une dernière fois, elle se penche, une main sur la carlingue, léger sourire sur le coin des lippes. Moue presque moqueuse sur les traits. C’est peut-être elle qui venait d’être sauvée. « j’ai plus qu’à te souhaiter bonne chance. » un coup d’œil à son entre-jambe avant qu’elle ne regarde ailleurs « tu ferais mieux de penser à autre chose si tu veux pas que ça soit douloureux » Sale môme.
Elle part de là, slalome rapidement entre les bolides pour rejoindre l’un des salons de l’évènement. Le fessier posé dans l’un des canapés, avec vue sur l’un des écrans posé pour l’occasion, Gaby a quelques difficultés à se défaire de son putain de sourire. Pas immense, à peine perceptible, mais présent quand même. Presque fier de cette connerie inédite.


_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is water. powerful enough to drown you, soft enough to cleanse you, deep enough to save you.
Contenu sponsorisé




i want a ticket to anywhere (f/g) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: i want a ticket to anywhere (f/g) ·
 
i want a ticket to anywhere (f/g)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: