hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -38%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
156 €

 

 stand by me


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Riley Campbell

messages : 686
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @self
multinicks : ezra, madd
points : 826
age : 25 (18.04)
♡ status : heartbroken, on a break
work : escort
activities : planning another shitting thing with jake, observing, head in the clouds -or the stars, kissing keats, thinking about keats...
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake. but spending half of her time at Keats' place

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | adara, keats (have) (casey)

stand by me Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· stand by me · Dim 15 Mar - 22:54
 

“ No matter who your are, no matter where you go in life
You gon' need somebody, to stand by you ”
(@Beckett Schaeffer - 25th February 2020)

Riley l’avait attendu cette soirée. Ca faisait bien trop longtemps qu’elle n’avait pas vu Beckett, lui qu’elle avait eu l’habitude de voir presque un jour sur deux pendant un moment. Il l’avait longtemps épaulé et soutenu. Il l’avait fait rire et protégé bien des fois. Il l’avait détendu quand ses soirées étaient devenues trop tendus ou que l’angoisse l’avait prise. Il avait été un pilier quand elle n’avait personne d’autre dans ce monde-là. Il avait remis des mecs à leur place, lui évitant pas mal de problème par la même occasion.
Alors c’était de bonne humeur qu’elle s’était éclipsée de chez elle, en envoyant un sms à keats par la même occasion, pour rejoindre Portland en taxi. Elle irait dormir chez son petit-ami après la soirée. D’abord parce qu’elle avait sacrément envie de le voir, ensuite parce que ce serait aussi plus pratique que de faire tout le chemin retour jusqu’à Windmont Bay. Direction le Cameo, bien plus intimiste que le premier qu’il avait proposé, où se trouvait probablement la moitié de leurs clients –ou anciens clients. Elle voulait passer une soirée tranquille avec un bon ami. Elle voulait rattraper ce qu’elle avait manqué dans sa vie, et elle voulait parler de Keats. Elle voulait en parler à quelqu’un qui le connaissait, et la connaissait tout autant. Et autant dire qu’ils se faisaient rares, ces gens-là. Bee finirait sans doute par ne plus supporter le moindre mot sur son petit-ami tant elle allait le gaver avec ça, mais elle en avait horriblement besoin. Et puis, si ça pouvait lui permettre d’en apprendre encore un peu plus, elle ne disait pas non. Sur lui et sur le fameux Marley de Bee. Elle n’attendait pas moins qu’une avalanche de détails.

Le taxi la dépose à l’angle de la rue, et après quelques vérifications d’orientation, elle prend à droite en reconnaissant l’endroit. Riley n’avait jamais eu un très bon sens de l’orientation. C’était peut-être même pire dans les grandes villes –là où il y avait pourtant, normalement, de nombreux panneaux et noms de rues. Elle ne savait jamais dans quel sens aller. Elle était plus apte à se perdre en ville qu’au milieu d’une forêt. Elle avait essayé de se faire joli –sans pour autant ressembler à celle qu’elle essayait d’être quand elle accompagnait un client- au moins pour faire plaisir à Bee. Comme une petite attention pour un ami. Qu’elle n’ait pas de cernes ou autre signe de fatigue. Et c’est là qu’elle l’aperçoit, avec son éternel sourire qui a pour effet d’illuminer le visage de Campbell alors qu’elle accélère le pas. Ni une, ni deux, elle l’enlace sans retenue en plantant ses lèvres sur la joue de son ami. « C’que tu m’as manqué, Bee » alors elle le serre un peu plus fort avant de le lacher, se rendant compte qu’elle le serre peut-être un peu trop, même si ce n’est pas avec son corps tout frêle qu’elle risque de le blesser. « La prochaine fois, on n’attend pas autant ! » ajoute-t-elle, tout sourire, en se disant qu’il fallait arrêter de se laisser prendre par la routine, pour garder un peu plus de temps pour ses amis. Elle devait avouer que depuis que Decker était dans sa vie, elle n’en avait que pour lui. Deux jours sans le voir et c’était la fin du monde, si bien qu’elle avait fini par délaisser certains amis et connaissances. Elle partageait sa vie entre son frère, son boulot et le plus adorable des petit-amis. « On y va ? » elle commence déjà à avoir froid, avec cet hiver qui trainait.



_________________


  TIL THE END
he grabbed her in his arms and that's all she ever needed
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 2865
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©jalowden.
multinicks : isaac, marnie, oliver, peter, tony, maisie.
points : 3645
age : 27 {11.06}
♡ status : bzz bzz.
work : former escort and wannabe drug dealer, somewhat dad, on trial.
activities : trying to be the one people expect him to be.
home : here ☆ and there ♡.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (open) s3: keats, riley (marley, robin)

stand by me Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me · Mar 24 Mar - 12:53
Après de longs mois d’isolation forcée, Beckett avait presque oublié à quel point il était facile de garder le contact avec les personnes qui en valaient vraiment la peine. Quelques tapotements sur un écran, un SMS envoyé, une réponse obtenue, un sourire recouvré, et une date de fixée. Il n’y avait rien de sorcier, et pourtant, un an auparavant, cela lui aurait semblé tout simplement infaisable. Par manque de temps, par manque de volonté, par manque de morale, il n’aurait pas été en mesure de s’apprêter pour une personne autre qu’une cliente. Et même si les circonstances étaient différentes, désormais, que son quotidien n’était plus celui de l’individu qu’il avait été, il eut un instant d’hésitation au moment de se préparer, alors qu’il boutonnait sa chemise et qu’il croisait son regard dans le miroir de la salle de bain. Charlotte était dans le salon, devant la télévision avec sans doute Harry sur les genoux, Marley était au travail pour un énième shift de nuit ; et lui, il était sur le point de prendre le bus pour Portland afin de s’amuser avec une vieille amie. Il avait l’impression de revenir plusieurs années en arrière, l’insouciance de la jeunesse en moins. Il n’avait pas osé demander à sa meilleure amie s’il était possible de lui emprunter sa voiture pour la soirée, parce qu’il ne souhaitait pas la bloquer même s’il y avait peu de chance pour qu’elle bouge, étant donné qu’elle gardait le petit ; mais il éprouvait parfois un sentiment qui ne lui ressemblait pourtant pas, il ressentait de plus en plus de la gêne à l’idée de déranger quelqu’un, d’envahir un espace au sein duquel il n’était pas le bienvenu. Il partageait tout avec le brin de jeune femme, toutefois, chacun de son côté, ils apprenaient à vivre avec d’autres, et de fait s’éloigner un peu, suffisamment pour rajouter un côté sain à leur relation qui pouvait passer pour ce qu’elle n’était pas. Ce fut en bus, donc, qu’il rejoignit la grande ville voisine et il profita de sa fin d’après-midi pour faire du lèche-vitrine, à la recherche d’une affichette intéressante « help wanted » qui correspondrait à son profil. A l’heure convenue avec sa jolie blonde, il se pointa sur le lieu de rendez-vous, sans pour autant être le premier arrivé. L’étreinte reçue telle une vague de chaleur et d’amour fut rendue par le grand échalas avec au moins la même ardeur. Il frotta le dos de la demoiselle en la soulevant juste assez pour que cette dernière ait besoin de se hisser sur la pointe des pieds. Il glissa son pouce sur la joue de Riley tandis qu’il la détaillait du regard, heureux lui aussi de la revoir après bien trop de temps écoulé. « Et toi donc ! » Leur échange de textos avait pu préparer Beckett à la mine rayonnante de son amie, il n’en fut pas pour autant moins ébloui. Sa chevelure blonde aidait déjà à cet effet, mais la jeune escort s’était transformée en véritable rayon de soleil ambulant, elle illuminait littéralement le soir qui tombait sur la ville. « Surtout qu’on habite dans la même ville, qu’on fréquente la même métropole, on devrait avoir honte d’avoir laissé autant de temps passer ! » Mais chacun avait eu de quoi s’occuper, ils n’avaient pas à s’en vouloir. A son invitation à bouger, il l’attrapa par les épaules et ils firent la route ainsi, à moitié enlacés, jusqu’à l’adresse convenue entre eux. Pas trop paumée, pas trop populaires, juste assez pour qu’aucun ne tombe malencontreusement sur une tête connue. Même si ni l’un ni l’autre ne se serait permis de juger, Riley étant par ailleurs l’une des seules personnes en mesure de comprendre sa situation, Bee préférait mettre son ancienne vie de côté. « C’est toi qui paies la première tournée, c’est ça ? » plaisanta-t-il en déplaçant une chaise pour l’inviter à s’asseoir avant d’en faire de même. Il attrapa la carte mais ne put s’empêcher plusieurs coups d’œil en direction de sa comparse. « Keats aussi souriait tout seul, la dernière fois que je l’ai vu... » fit-il remarquer sur un ton innocent, alors qu’il avait pleine conscience de ce que cette simple phrase allait entraîner.

_________________
Have I the courage to change?
I'm walking uphill, both ways it hurts. I bury my heart here in this dirt. I hope it's a seed, I hope it works. I need to grow, here I could be closer to light, closer to me.

Riley Campbell

messages : 686
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @self
multinicks : ezra, madd
points : 826
age : 25 (18.04)
♡ status : heartbroken, on a break
work : escort
activities : planning another shitting thing with jake, observing, head in the clouds -or the stars, kissing keats, thinking about keats...
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake. but spending half of her time at Keats' place

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | adara, keats (have) (casey)

stand by me Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me · Dim 29 Mar - 14:39
 

“ No matter who your are, no matter where you go in life
You gon' need somebody, to stand by you ”
(@Beckett Schaeffer - 25th February 2020)

Riley n’aimait pas les gens à moitié. Lorsqu’elle laissait quelqu’un entrer dans sa vie –réellement entrer- ce n’était pas pour rien. Et Bee ne faisait pas exception. Elle aimait ce mec sans limite, sans borne. Un amour complètement platonique et fraternel mais affreusement fort. Alors quand enfin, elle le voit face à elle, elle est incapable de se retenir. Incapable de retenir son élan d’amour et son câlin. Vague de chaleur qui pourrait être étouffante, mais la blonde l’entoure out de même de ses bras frêles. Et en le serrant plus fort, elle prenait toute la mesure du manque qu’ils avaient eux-mêmes créée à ne pas se voir pendant autant de temps. S’ils se voyaient régulièrement pendant un temps, ils avaient tous les deux fini par se prendre dans leur quotidien et leurs relations. Beckett avec Marley, et Riley, depuis quelques mois, avec Keats. Ça lui était juste tombé dessus. Et plutôt que tourner les talons comme son frère aurait préféré qu’elle le fasse, la blonde avait foncé tête baissée, incapable d’ignorer le sourire de l’assistant du prof. Incapable d’oublier son regard, ou sa gêne apparente dès qu’il se sentait un peu trop observé. Le coup de foudre avait été immédiat, plus qu’elle n’avait voulu le reconnaitre au début. « je saaais ! » plainte désespérée de ce laps de temps bien trop long à son goût. « tu ferais mieux de prévenir ton marley que j’vais te kidnapper un peu plus régulièrement à partir de maintenant » son sourire était rayonnant adorable avec son nez qui se retroussait légèrement.  Elle propose de bouger, d’aller se réfugier à l’intérieur de ce bar qu’ils avaient choisi. Loin d’être le plus populaire du coin, ils avaient surtout moins de chances d’y croiser des têtes connus qui seraient susceptibles de gâcher ces retrouvailles. Riley n’avait besoin que de Bee. Pas de parasites. Alors c’est son bras autour de sa taille, et celui de son ami autour de ses épaules, qu’ils avancèrent, souriants, jusqu’à l’établissement. Elle se met à rire à sa réflexion en prenant place, la chaise gentiment écartée par bee. « Comme promis » répond-elle non sans amusement. Et cette fois, Riley se met à rougir, avant de cacher so visage derrière ses mains. Doucement, elle écarte les doigts en rigolant. « Tant que ça ? » elle finit par retirer ses mains, un peu trop curieuse sur le sujet. « il t’a parlé de moi ? il te semblait vraiment heureux ? » plus qu’avant ? se retient-elle de demander, les joues toujours aussi colorées.
Des fois, elle avait encore du mal à y croire. Réaliser qu’après toutes ses années de merde et d galère, elle avait quelqu’un comme Keats. Ça ne l’empêchait pas de regretter ce qu’elle avait fait Have, ou de se demander parfois, si elle n’avait pas fait une grosse connerie. Elle avait flippé trop vite, tirer un trait dessus trop rapidement, même si elle avait mis du temps à se remettre de tout ça. Il lui avait dit il y a peu. Il aurait pu tout lui donner. Il aurait pu être sa porte de sortie. Tout comme il lui avait comprendre qu’elle le décevait. Et ce mépris dans son regard, elle ne savait pas si elle serait capable de l’oublier un jour. Elle avait foncé chez elle, tentée d’oublier cette soirée de merde et les mots de Trask. Elle avait préféré ne pas appeler son petit-ami par peur de ne pas réussir à le donner le change… Et être incapable de lui expliquer toute la situation. Alors avec Keats, elle était dans sa bulle. Bulle d’amour et de chaleur comme elle n’avait jamais eu. Pas aussi entièrement. Pas aussi fort. Elle se perdait un peu plus dans ses sourires à chaque jour qui passait. Se perdait dans sa voix dès qu’il lui parlait, peu importe le sujet. Que ça soit qu’il lui raconte sa journée ou qu’il lui parle d’un bouquin. Riley Campbell était amoureuse comme jamais. « oh et tu veux boire quoi ? »



_________________


  TIL THE END
he grabbed her in his arms and that's all she ever needed
Contenu sponsorisé




stand by me Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me ·
 
stand by me
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: