hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien vivre le confinement
Voir le deal
Le deal à ne pas rater :
Les 10 jeux vidéo indispensables pour bien vivre le confinement
Voir le deal

 

 (one shot) – A little while longer.


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest
Aller en bas 
I am made of memories.

Robbie Ripley

messages : 312
face + © : barrueco
multinicks : trent, tomas, norrie
points : 91
age : twenty-seven (9/15)
♡ status : ready
work : mechanic atm
activities : playing with fire, fixing cars to get some cash, planning to move away from town (slowly), discovering emerson every single day
home : crashing at emerson's for now

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

(one shot) – A little while longer. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (one shot) – A little while longer. · Lun 16 Mar - 20:26
A LITTLE WHILE LONGER


– Come on, let’s climb up here.
Robbie se tourna vers Bailey, qui le regardait, la queue battant l’air à une vitesse folle. Elle attendait que son maître se mette à grimper. Il savait qu’il lui suffirait de faire un pas pour qu’elle se mette à détaller et à escalader la colline devant eux, qui devait leur offrir une vue incroyable sur Windmont Bay, à en croire Emerson. Il écarquilla les yeux, défiant sa chienne du regard, souriant largement, avant de se mettre à courir, Bailey galopant aussitôt derrière lui et finissant par le dépasser rapidement. Robbie finit les dernières mètres à quatre pattes, la pente se voulant escarpée et arriva quelques secondes Bailey, qui se mit à sautiller pour accueillir le garçon – et lui rappeler qu’elle avait gagné leur petite course improvisée.
– Yeah, yeah, you won, good girl, dit-il en tendant le bras et en tapotant le museau de la chienne avec la paume de sa main, dans laquelle Bailey tenta d’y enfoncer affectueusement ses crocs.
Robbie se redressa et posa les mains sur ses hanches. Emerson avait raison. The view really is stunning, pensa-t-il. Tout Windmont Bay s’étendait devant ses yeux. Le paysage lui offrait une image de carte postale, dessinant les immeubles d’une ville qu’il n’aurait jamais traversé s’il n’avait pas trouvé ce flyer, qu’il avait encore, quelque part dans son sac de voyage, posé dans un coin du salon d’Emerson Moore, chez qui il s’était installé depuis bien trop longtemps maintenant.
– Girl, look at that, souffla-t-il, attirant l’attention de Bailey, qui l’observa s’asseoir par terre. Elle attendit patiemment que son maître s’installe sur le sol de la colline qu’il venait d’escalader pour s’allonger à côté de lui, posant sa gueule sur sa cuisse. Il posa une main derrière lui, inclinant son torse vers l’arrière, plongeant son regard devant lui. Avec sa main libre, il se mit à gratter le dos de Bailey, à l’endroit même qu’elle préférait.
Windmont Bay. Lorsqu’il était arrivé dans cette ville, en août 2019, il n’avait prévu d’y rester que quelques jours. Il se mit à sourire, se rappelant qu’il avait planté sa tente sur la plage et qu’il lui avait fallu un jour et demi avant de se convaincre d’aller devant la salle de spectacle d’Emerson, décidant de laisser le destin faire son œuvre. C’était Bailey qui les avait réunis. Il lui en était tellement reconnaissant. Il se pencha vers elle et l’embrassa sur le crâne, avant de reprendre sa position. Les quelques jours étaient devenus quelques semaines. Robbie avait décroché un petit travail dans un garage, faisant la connaissance d’un garçon haut en couleurs, grande gueule, qui lui avait rappelé les personnes qu’il avait rencontrées en Californie, au milieu de la forêt de séquoias. Il s’en était fait un ami, après être passé par un épisode charnel quelque peu chaotique.
Quelques semaines, juste le temps de se faire un peu d’argent, après avoir perdu toutes ses économies à Reno, Nevada, qu’il a quitté en catastrophe avant d’arriver ici, traversant le pays en faisant du stop.
– A few weeks …, murmura-t-il, des mots susurrés qui s’envolèrent dans le vent, qui le balayait et faisait danser ses cheveux dans tous les sens.
Cela faisait maintenant huit mois qu’il était ici, et il n’arrivait toujours pas à réaliser qu’il était resté aussi longtemps ici. Il savait parfaitement ce qui le faisait rester. Ou, pour être exact, ce qui l’empêchait de partir. Un secret qui l’ancrait à cette ville, qu’il ne pourrait pas quitter avant qu’il le dévoile, avant qu’il ne regarde Emerson dans les yeux et qu’il prononce les mots qu’il avait appris par cœur. Il lui fallait du courage. Il lui fallait de la bravoure. Il manquait de tout ça. Alors il compensait avec le temps. Il prenait tout le temps qu’il fallait. Huit mois, maintenant. Peut-être plus. Peut-être autant, encore.
Il soupira. Il restait pour Emerson, également. Le garçon avait une place particulière dans son cœur, depuis qu’ils s’étaient retrouvés, depuis qu’ils passaient autant de temps ensemble. Il avait redécouvert Em, il avait totalement redécouvert le garçon, et il savait que chaque jour qu’il passait ici rendrait le départ – reporté, mais inévitable – bien plus difficile qu’il ne l’aurait pensé. L’Alaska trottait encore dans sa tête. Il n’avait pas totalement renoncé à ce projet. Personne ne l’y attendait : il pouvait prendre le temps qu’il devait pour rejoindre l’État, trouver un boulot sur bateau de pêche et partir en mer. Pour voir ce qu’elle pouvait lui réserver. Simplement pour tenter l’aventure. Il soupira, à nouveau. Il ne savait combien de temps il allait encore rester ici. Il ne savait pas jusque quand il abuserait de l’hospitalité d’Emerson. Il ne savait pas quand il aurait la force de se livrer. Peut-être encore quelques jours. Quelques semaines. Peut-être quelques mois.
Le soleil se couchait sur Windmont Bay. Il regarda sa montre. Il n’avait pas vu le temps passer.
– Girl, it’s been a hour since we’ve been here, dit-il en se levant, forçant Bailey à se relever. Elle se secoua, effaçant le sommeil dans lequel elle avait été plongée il y a encore quelques secondes, avant de regarder Robbie, la langue tendue, la queue battante.
– Let’s go, Em’s gonna wait for us, dit-il en tapotant ses fesses à travers son short pour y enlever la terre qui aurait pu s’y coller.
Let’s go back to Em, pensa-t-il. Son pied glissa alors sur un caillou. Il n’eut pas le temps de se rattraper. Il n’eut pas le temps de retrouver l’équilibre. Il laissa échapper un fuck, surpris par ses jambes qui se dérobaient sous lui. Il dévala la pente, sans réussir à ralentir sa chute, faisant des roulés-boulés pendant quelques secondes jusqu’à arriver au pied de la colline qu’il avait grimpée il y a une heure de çà, finissant sa chute en retrouvant le sol mousseux de la forêt. Il se redressa en s’appuyant sur un arbre, se remettant sur pieds sans difficulté, avant de sentir la douleur dans son dos, dans la paume de ses mains, sur ses bras. Le t-shirt qu’il portait était déchiré à plusieurs endroits, dévoilant des égratignures dans lesquels se trouvaient terres et petits cailloux. Bailey avait accompagné sa chute, aboyant, pensant peut-être que son maître lui faisait une blague, avant de ressentir sa douleur, probablement, et de s’asseoir devant lui en attendant la suite.
– Let’s go back before dark. Em’s gonna kill me. He was right again, dit-il à sa chienne, autant qu’à lui-même, avant de se mettre en marche, frottant ses jambes et avant-bras que la chute avait éraflé.

_________________

I see your face in blurry shades and I reach out for your hand ; i can't explain but I want to understand
 
(one shot) – A little while longer.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest-
Sauter vers: