hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-54%
Le deal à ne pas rater :
Tondeuse à barbe Babyliss Designer SH500E
59.99 € 129.99 €
Voir le deal

 

 take me home - leodd


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: windmont bay clinic
Aller en bas 
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1641
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle, iker, elijah
points : 1351
age : 23 yo [1|08]
♡ status : truly madly deeply intoxicated by ashes.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, trying to stay out of trouble and to be a decent boyfriend.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | jules/ashes, ashes, robbie, madd

take me home - leodd Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· take me home - leodd · Mar 17 Mar - 18:26



@Madd Wilson -
Windmont Bay Clinic
❝ Came to you with a broken faith
Gave me more than a hand to hold
Caught before I hit the ground
Tell me I'm safe, you've got me now
Would you take the wheel
If I lose control? ❞
- march 2020    


" Leo Watts?" Leo décrocha son téléphone, qu'il fit tenir en équilibre entre son épaule et sa tête. Il s'apprêtait à entrer dans sa voiture. " Yes, that's him." répondit-il sobrement, un pied déjà dans la voiture. " We're calling because you're listed as an emergency contact for Mrs Wil-" Leo n'entendit pas la suite de la phrase. Il s'appuya sur le toit de sa vieille Mustang. Son cœur s'emballa dans sa poitrine, perdant tous ses moyens et son corps s'écrasa sur le siège de sa voiture, tentant d'écouter ce qu'on lui disait au téléphone. " I - I'll be there in 10." s'enquit Leo rapidement, avant de raccrocher - sûrement au nez de l'infirmière - démarrant en trombe la voiture, se préoccupant peu de savoir s'il respectait les limites de vitesse.

A l'entrée de l'hôpital, il inspira profondément la fumée de sa cigarette et il la jeta avec précipitation dans le cendrier de l'entrée, l'angoisse le prenant à la gorge alors que ses pas résonnaient dans le couloir de la clinique. Poliment, il demanda à la secrétaire si elle connaissait le numéro de la chambre de la personne qu'il visitait. Ne pensant plus à rien qu'au coup de fil reçu, Leo s'avança prudemment dans les couloirs - s'arrêtant devant la porte vitrée et observant de loin la personne allongée sur le lit. Déglutissant violemment, il dût retenir les larmes qui lui montaient lorsqu'il rentra dans la chambre - serrant la mâchoire le plus fortement possible. What the fuck did you do? se demanda-t-il. What the fuck did you do, Maddie? fulmina-t-il intérieurement, restant silencieux et immobile comme une statue de marbre, les yeux rivés sur Madd, allongée dans un lit d'hôpital, bien amochée. Ayant du mal à garder son calme, Leo dût respirer intensément plusieurs fois d'affilée pour ne pas hurler de rage. WHAT THE FUCK DID YOU DO? s'écria la voix intérieure de Watts, terrifié à l'idée de Wilson n'ouvre plus les yeux. Ses prunelles détaillèrent la rousse qui semblait dormir - il vérifia qu'elle respirait et détourna le regard un instant, le temps de reprendre ses esprits. D'abord tenté de faire les cent pas en attendant qu'elle ne se réveille, il alla pourtant s'asseoir dans le fauteuil près d'elle, appuyant sa tête contre ses mains, réfléchissant ardemment à ce qu'il allait bien pouvoir lui dire après trois mois sans la voir, ni lui adresser la parole. Madd avait coupé les ponts - Leo l'avait laissé faire et il s'en voulait terriblement. La guerre qui faisait rage en son for intérieur lui criait de l'enlacer mais Watts n'arrivait pas à le faire - il la regarda pendant de longues minutes, sa jambe s'agitant violemment, impossible de s'empêcher de trembler intensément. Lorsqu'il remarqua que ses yeux s'ouvrirent, Leo attendit, impassible qu'elle ne retrouve ses esprits avant de murmurer. " What the fuck is wrong with you?" demanda-t-il une première fois, à voix basse, sa voix menaçant de se briser. Le mécanicien vit sa meilleure amie se tortiller et grimacer sous le coup de la douleur. Il se leva brusquement de son siège et entreprit enfin de faire les cent pas, dans l'impossibilité de se taire. " Are you fucking stupid?" s'exclama-t-il d'un seul coup, prenant ses joues entre ses mains, complètement enragé de la voir dans cet état là. Leo planta fermement ses pieds dans le sol et son corps se tourna vers son amie. " Is that what you want? To die? " la questionna-t-il, l'empêchant d'en placer une. Il avait tellement de choses de lui dire qu'il ne pouvait plus se retenir, même si elle était dans un état pitoyable. " First, you leave me, you don't want to talk to me and you don't even answer my messages. Second, people - fucking people, Madd! - tell me you're fucked up and you do stupid things all the time - and now this? FUCKING THIS?" s'écria-t-il, la lèvre tremblant d'une rage qui l'avait rarement habitée. " DO YOU WANT TO DIE, MADD? IS THAT WHAT YOU WANT?" continua-t-il, les gestes erratiques accompagnant sa voix empreinte d'inquiétude. " How fucking dare you?" lui asséna-t-il, croisant enfin ses prunelles vertes. S'il avait pu frapper quelque chose, il l'aurait fait. Il se contenta de rester immobile. Mais c'était trois fois pire. " You don't get to die on me, hell no. You don't get to die on me, not on my watch. I swear, Maddie ... " reprit-il, sa voix se brisant, incapable d'en dire plus. Il resta planté là, ses yeux humides scrutant les siens,  la mâchoire enclenchée. Il la pointa du doigt et rajouta: " Next time you do shit like that, you call me. You can't do that again." Il s'approcha d'un pas et prit sa main, la serrant avec fermeté pour qu'elle ne refuse pas contact. " I'll kill you myself, I swear." Leo tomba à genoux à côté de son lit et serra encore plus fort la main de Madd, la broyant sûrement. Le garagiste agrippa sa main et la colla à sa joue gelée, contre sa barbe de trois jours. Embrassant sa main, il releva ses yeux vers elle : " You're so fucking dumb, Maddie." souffla-t-il, incapable d'exprimer plus que ce qu'il n'avait dit.

_________________


Im standin on top of the world, right where I wanna be so how can this dark cloud keep raining over me.

Madd Wilson

messages : 1372
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self (av) ; @old money (sign)
multinicks : ezra, riley
points : 753
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking, annoying marley, thinking about leo, taking pictures, and drinking again
home : a flat on crescent lane

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : OFF | carter, leo, jamie, madden, bashir, jules, dewey & harper

take me home - leodd Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: take me home - leodd · Mer 18 Mar - 22:36



@Leo Watts -
Windmont Bay Clinic
❝ Came to you with a broken faith
Gave me more than a hand to hold
Caught before I hit the ground
Tell me I'm safe, you've got me now
Would you take the wheel
If I lose control? ❞
- march 2020    


C’est pas un sommeil normal.  Pas un rêve, pas un cauchemar. Des putains de limbe. Le vide, le néant. Si ce n’est la douleur qui lui fait comprendre qu’elle n’est pas passée de l’autre côté. Pourtant, elle se sent incapable d’ouvrir les yeux. Comme coincée dans son propre corps, l’esprit encore brouillée.
La soirée.
La bagnole. La vitesse.

L’esprit qui s’embrouille, la tête qui tourne et le myocarde qui s’emballe. L’air qui manque, alors que ça cogne trop violemment dans son crâne.
Et le contrôle du véhicule qu’elle perd à une vitesse qui aurait dû la tuer.
Trou noir.
L’hôpital, et cette odeur particulière. Les yeux toujours clos, elle sent pourtant une présence à proximité. Pas l’infirmière. Pas le médecin. Un parfum familier. Le cœur qui s’emballe, et faiblement, avec difficultés, la môme réussit à ouvrir les yeux. Il lui faut quelques instants pour se faire à cette horrible lumière. Quelques instants pour s’acclimater et prendre conscience de tout ce qu’il s’est passé. Y’a encore des trous. Elle se rappelle –plus ou moins- de la quantité d’alcool ingurgitée, des rails de coke qu’elle a enchainé. Des shooters qui ont suivi, et du rail qu’elle s’est encore enfilée. Elle se souvient avoir dansé, avoir dégagé un con, avoir ri avec une fille tout aussi défoncée… et sa voiture. Elle se souvient du soulagement qu’elle avait ressenti en posant son cul dans l’habitacle, exténuée de sa soirée mais sans envie de rentrer. Elle se souvient du sentiment de solitude qui l’a envahit au bout de quelques secondes, de l’angoisse et de la tristesse qui ont entouré son cœur, presque simultanément. Un semblant d crise de panique avec des souvenirs qui ont rushé dans son crâne. Déformés et intensifiés par toutes les substances ingurgitées. Le visage de Leo, celui de son père. Le souvenir de la douleur et des pleurs. Un cri d’angoisse silencieux quand elle s’était cramponnée au volant. Une nouvelle fois, le myocarde s’emballe, et ça lui demande un effort surhumain de se calmer, et de prendre une inspiration. Elle tourne doucement la tête vers son meilleur ami qui parle à voix basse. Everything, qu’elle pourrait répondre, mais incapable de sortir le moindre son, elle peine déjà à prendre une meilleure position. Elle tente de se redresser mais c’est en vain, mais clairement pas sans doulerur. Et ça se voit sur son visage, qui se tord et grimace.
Ça y est, ça commence. Leo commnce à éclater et elle sent le mal de crâne se pointer, mais surtout, son cœur prêt à exploser. « that was… » elle n’arrive pas à continuer, et de toute façon, il n’en lui laisse pas l’occasion non plus. Elle déglutit difficilement. Il sait pas, le nombre de messages qu’elle a voulu lui envoyer, mais qu’elle s’est dégonflée. Le nombre de messages restés en foutus brouillons. Le nombre de fois, la boule au ventre, les larmes aux yeux, où elle avait voulu le retrouver. Toutes ces nuits, où elle avait juste envie de hurler. Il sait pas, à quel point tout ça l’a blessé. De toutes ses histoires plus ou moins sérieuses ou totalement connes, c’est lui qui l’a le plus écorché. Y’a l’amertume au fond de sa gorge, mais plus que tout, la tristesse et le manque qui prennent le pas sur le reste. « FUCK YOU. Shut up, Leo. Shut up ! » qu’elle s’écrie avant d’accuser un râle de douleur. Pour tout. Pour sa relation, pour la leur, pour l’incompréhension qui s’en est suivi, pour ce choix qu’il l’a forcé à faire. C’était pour se préserver, ça l’a démonté. Sa poitrine se lève trop pour que ça soit indolore. Elle doit bien avoir une côte de cassée ou deux. Mais surtout, elle a les yeux humides, les larmes qui menaces de tomber, et la colère au bord des lèvres.
La machoire serrée, première larme qui coule sur sa joue alors qu’il attrape sa main. Premier contact en trois mois. Première fois que sa peau retouchait celle de leo en trois putains de mois. Elle est trop sonnée pour retirer sa main « sure you will » mais pas assez pour s’abstenir d’un sarcasme. Ses larmes coulent malgré elle, alors elle tourne la tête dans la direction opposée. Il lui broie la main, et elle grimace en tentant de s’en défaire. Rien à faire, alors elle abandonne quand c’est sa joue qu’elle sent. Et ses lèvres.
Ses putains de lèvres. « it was a fucking accident. Just a stupid accident. But yeah, thanks I know, i’m dumb and crazy, no news here » qu’elle soupire, la machoire serrée « since when do you listen to fucking people ?! » elle peine à articuler. Elle est amère, toujours blssée, mais ses gestes contrastent avec ce poison. Le bout du doigt –fragile et faible- qui redessine ses lippes et caresse sa joue est tendre. En manque. Elle le sait, elle l’a toujours su, le sait encore plus depuis ces quelques semaines. Leo Watts fait partie d sa vie. Il est une partie d’elle, l’a toujours été. Elle est incapable de faire sans lui, peu importe à quel point ça lui coute de l’avouer. « how did you end up , here ? » comme si c’était la première chose à s’inquiéter. Parce qu’elle a presque oublié, que c’était lui son numéro d’urgence. Celui où on met la famille, la première personne à contacter en cas de problème. Parce qu’il était la seule qu’il lui restait.

_________________


   AND SHE'S BOLD
she has been through hell. so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.
maybe swearing will help

Leo Watts

messages : 1641
name : raph (smooke)
face + © : jeremy allen white - ava@all souls + gifs@tumblr
multinicks : mikkel, clive, keats, jamie, hopper, lyle, iker, elijah
points : 1351
age : 23 yo [1|08]
♡ status : truly madly deeply intoxicated by ashes.
work : car mechanic @coral gables
activities : smoking, repairing cars, trying to stay out of trouble and to be a decent boyfriend.
home : @trailer park with ashes.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | jules/ashes, ashes, robbie, madd

take me home - leodd Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: take me home - leodd · Sam 28 Mar - 22:00
Peu importe si elle souffrait physiquement, si elle ne voulait pas l'écouter, Leo avait bien trop retenu tout ce qu'il pensait depuis ces longs mois d'absence. Elle avait coupé les ponts, lui avait demandé de l'espace et Leo avait respecté son choix avec une grande amertume et de grandes difficultés à se résoudre à la laisser partir. Elle avait fait ce choix là, il n'en était pas responsable. Son hostilité envers lui le laissa pantois et il serra la mâchoire pour ne se laisser envahir par une vague de rage sans précédent. A deux doigts d'envoyer valdinguer la petite table qui se trouvait près de lui, il choisit l'autre possibilité - celle de l'incendier tout en lui montrant qu'elle lui avait terriblement manqué. Leo avait essayé de renouer le dialogue, mais il n'avait pas eu de réponses à ses messages. Il avait fait le premier pas, avait tendu la main mais la fierté de Madd avait sûrement gagné du terrain. Il agrippa alors sa main, essayant de ne pas s'offusquer de la colère de son amie. Mais il était sûrement trop tard pour lui - même s'il sentait encore une certaine tendresse partagée, il avait presque l'impression d'avoir une inconnue face à lui. Ses cheveux roux, sa peau de porcelaine, ses égratignures, son visage tordu par la douleur - il n'arrivait pas bien à déglutir et il lâcha sa main, désespéré qu'elle ne prenne conscience de sa douleur, de son erreur, de sa stupidité. Elle aurait pu mourir dans cet accident. Elle aurait pu rester sur le carreau, se retrouver à la morgue. Il avait entendu les rumeurs - Madd qui se défonce, les rails de coke qui s'enchaînaient, la party girl en elle qui ne s'arrêtait plus jusqu'à finir dans des états pitoyables. Lui s'était calmé, avait trouvé son équilibre avec Ashes, un semblant de paix qui lui semblait bien éphémère maintenant qu'il observait ses traits fatigués. Avait-elle pensé une seule minute à autre chose qu'à sa propre douleur personnelle? " I'm your emergency contact." répondit-il sèchement, la dardant d'un regard qui n'annonçait rien de beau.

Il avait laissé échapper une bride de ce qu'il pensait en arrivant, il avait besoin d'extérioriser bien plus pour mettre les choses au clair avec elle. Madd avait été là dans les meilleurs moments de sa vie, comme dans les pires. Elle l'avait soutenu, l'avait engueulé, l'avait chamaillé, lui avait souri, l'avait sûrement aimé avec tout ce qu'elle avait. L'affection qu'ils se portaient étaient réciproques. Il n'aurait jamais pu imaginer pouvoir se séparer d'elle. Leo était reconnaissant de tout ce qu'elle avait fait pour lui - mais cela ne lui donnait pas le droit d'essayer de se foutre en l'air à la première occasion car elle n'était pas heureuse. Coincé dans son schéma destructeur, Leo se recula de quelques centimètres. Elle lui avait foutrement manqué. Mais elle ne sortirait pas indemne de cette discussion. Elle n'avait pas le droit de lui faire ce genre de choses. Pas après ce qu'elle savait sur son propre historique personnel. Pas après June. Leo gronda autant que la colère qu'il avait laissé enfoui. Un instant, il dût reprendre son souffle pour tenter de contrôler la véhémence des mots qui allaient sortir de sa bouche. Mais il était trop tard. " A fucking accident?" s'enquit-il, rebondissant sur ses paroles plus tôt. " It wasn't an accident. You were coked up and drunk. That's called fucking suicide, Madd. " siffla-t-il entre ses dents, les mains tremblantes. Ses yeux verts habituellement chamailleurs étaient de la couleur d'une tempête violente. " What did you think? That you could handle a fucking car with coke up your nose and liquor in your blood? That's so fucking reckless even coming from you." Ils en avaient fait des conneries mais celle-ci dépassait le bon entendement. " I'm so fucking pissed at you." continua-t-il, les yeux toujours rivés sur elle. Il renifla un instant, détournant le regard. " So what? What would have happened if you'd have died in that accident, uh?" demanda-t-il ouvertement. " I would have buried you? I would have cried over your tomb? I would have put flowers on your casket?" Ces pensées lui éclatèrent le coeur en mille morceaux et il eut du mal à reprendre sa contenance. Les flashbacks de son adolescence le prirent à la gorge. " A second time? I'd have lost two people I had cared about? Two people I'd have loved like fucking hell? " Les larmes menacèrent de tomber de ses perles mais y restèrent confortablement logées. " Uh? Is that what you wanted? For me to bury you, to be devastated? To cry on Ashes' shoulder for days, for months because I'd have lost my fucking best friend over some stupid coked-up night?" Sa gorge était si serrée qu'il n'arrivait plus à déglutir. " Let me ask you one fucking question, Madd." Leo se releva soudainement. Ses mains s'accrochèrent à la table, les jointures de ses doigts devenant blanches tant il s'y agrippait. " Do you want to end up like ... " Il dut prendre une pause pour ne pas imploser. " Like June? Like my fucking dead sister?" Il agrippa la table si fort qu'il la fit bouger. " UH?" Ses yeux rouges écarquillés ne laissaient aucun doute sur son état psychologique. Il explosait. Il ne pouvait plus rien tenir. " DO YOU WANT TO END UP LIKE JUNE?" répéta-t-il, haussant soudainement la voix. Si fort que le personnel soignant se retourna vers eux et les observa avec inquiétude. Leo n'avait que peu prononcer le nom de sa sœur depuis ces dernières années. Peut-être que Madd s'en rendrait compte - qu'elle pourrait enfin réaliser ce que son accident avait fait remonter en lui et la douleur qu'il ressentait à l'idée de la perdre. Si seulement elle pouvait le comprendre.

_________________


Im standin on top of the world, right where I wanna be so how can this dark cloud keep raining over me.

Madd Wilson

messages : 1372
name : all souls (maryne)
face + © : abbey cowen — @self (av) ; @old money (sign)
multinicks : ezra, riley
points : 753
age : 24 yo [18.05]
♡ status : single
work : photograph @WB bulletin
activities : drinking, annoying marley, thinking about leo, taking pictures, and drinking again
home : a flat on crescent lane

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : OFF | carter, leo, jamie, madden, bashir, jules, dewey & harper

take me home - leodd Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: take me home - leodd · Mer 1 Avr - 23:06
« forgot about that » qu’elle marmonne à voix basse, sans être sure qu’il entende. Il n’avait pas besoin de l’entendre. Elle l’y avait inscrit dès son arrivée à Windmont Bay, il y a six ans, dès qu’elle l’avait retrouvé. On lui avait demandé de mettre un membre de sa famille. Elle aurait pu mettre sa tante –seule personne de son sang encore vivante- mais non, la réponse s’était imposée à elle-même. Leo était sa famille. Son meilleur ami, son tout. Si personne n’avait jamais compris leur relation, elle, elle s’en foutait. Ça avait toujours été une évidence, lui et elle, d’une manière ou d’une autre.  Mais depuis quelques temps, c’était comme s’ils s’étaient perdus… dans la compréhension, dans la communication, elle n’aurait réellement su dire quoi exactement. Son meilleur ami lui manquait, plus que n’importe qui. Plus que son père. Le meilleur ami qu’elle n’avait que pour elle, lui manquait égoïstement. Elle avait voulu répondre à ses messages, et d’une certaine façon, elle l’avait fait… Elle n’avait juste pas réussi à appuyer sur le bouton ‘envoyer’. Elle avait même commencé à en taper d’autres, de sa propre initiative, mais au final, c’était resté au même point, dans ses brouillons. Alors le voir là, même complètement remonté contre elle, ça lui semblait un peu  irréaliste.

Sa colère ne s’était pas évanouie, mais l’amour qu’elle portait à son meilleur ami non plus. C’était une évidence qu’elle avait désagréablement constaté pendant ces quelques mois. Elle avait besoin de lui, près d’elle. Pourtant, elle lui en voulait encore. Il se recule, et elle sert la machoire, elle connait cette tête –ou presque, parce qu’elle ne l’a jamais vu dans cet état auparavant. Il va exploser, ce n’est qu’une question. Cet écart de douceur était, sans doute, seulement dû au soulagement de la voir ouvrir les yeux. Mais elle connaissait assez Leo pour savoir que sa colère ne restait jamais très longtemps enfouie. Là-dessus, ils étaient bel et bien similaires. Deux êtres volcaniques et explosifs.
Boum. Sa machoire se crispe une nouvelle fois, et elle tente de détourner la tête pour ne pas voir son regard. En réalité, même bouger la tête est douloureux. Ses cervicales ont dû en prendre un coup, vu la douleur et la raideur. « I didn’t try … » qu’elle réplique aussi fortement que lui avant de se faire couper. C’est vrai que même pour elle, c’était inconscient  et stupide. Et c’était là tout la complexité de Madd. Tout son paradoxal. La môme était foutrement intelligente, mais elle se laissait facilement diriger par ses émotions, et plus encore, son impulsivité. « calm down ! » qu’elle crie, déjà agacée par ses reproches. « Yes I’m fucked up, so what ?! » Evidemment que non, elle n’avait pas pensé à tout ça. Oui, elle savait qu’à tout moment elle pouvait se planter, mais elle n’avait pas été jusqu’à imaginer un enterrement, ou même ce que ça ferait à leo de voir son corps sans vie. Cette pensée fait de nouveau monter les larmes et elle déglutit difficilement. Elle tente de prendre une inspiration plus grande, mais elle grimace. Autant  cause de la douleur que le discours qui commence à prendre une tournure qu’elle aime de moins en moins. D’abord le prénom de son mec, et finalement la mention de June. June, qu’il ne mentionne jamais. June, dont il ne veut pas parler. Cette blessure qu’il a dont il n’arrive à parler. En tout cas pas à elle, vu qu’elle n’avait pas réussi à l’atteindre. « Don’t even dare talk about her, right now. » sa voix avait porté plus qu’elle ne le pensait, et tant bien que mal, elle tentait de se redresser. « You can’t bring her here ! Not now ! You never talk about her ! Not to me ! So don’t try to make me feel guilty by talking about your sister ! » les larmes coulaient, et elle était incapable de s’arrêter. Ce n’était pas que de la tristesse, mais aussi de la rage. Elle ne l’avait certainement pas connu aussi bien que Leo, la faute aux années, mais elle l’avait connu, et elle l’avait adoré. Sa douleur n’était pas comparable à celle de son meilleur ami, c’était impossible, mais elle était présente, et palpable. « but go cry on the shoulder of your fucking amazing boyfriend. Go back to your perfect life, Leo. » elle était amère, et en colère. « maybe you didn’t say it, maybe you didn’t say it like i did. BUT YOU’RE FUCKING LEFT ME. You left me alone. You fucking lost me when you decided to not listen to me, just a bit. So go, FUCKING GO TO YOUR PERFECT NEW LIFE » elle respirait de façon irrégulière, les côtes et les poumons douloureux. Sa tête la lançait, et elle prenait sur elle pour ne pas prendre sa tête entre ses mains. Elle avait pris la décision de le tenir à l’écart, et dans sa tête, il l’avait forcé à le faire. A force d’être égoïste, de la blesser. De ne pas prendre en compte ce qu’elle lui disait ou ce qu’elle ressentait. Elle avait eu besoin de temps, pour accepter, pour s’y faire. Pour trouver sa nouvelle place et tout faire fonctionner. Elle avait juste besoin qu’il la considère un peu plus, comme sa meilleure, comme celle qui avait toujours fait partie de sa vie. Ce sentiment de ne pas avoir eu la considération qu’elle méritait, qu’elle aurait dû mériter, face à un mec si nouveau dans sa vie, peu importe ses sentiments pour lui. Elle se disait qu’on ne jetait pas autant d’années comme ça, et elle s’était plantée.


_________________


   AND SHE'S BOLD
she has been through hell. so believe me when I say, fear her when she looks into a fire and smiles.
Contenu sponsorisé




take me home - leodd Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: take me home - leodd ·
 
take me home - leodd
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: windmont bay clinic-
Sauter vers: