hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -22%
Siège Gaming Steelplay SG01 (noir et vert)
Voir le deal
179.99 €

 

 pizzas are coming !


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· pizzas are coming ! · Mer 18 Mar - 17:49

10 MARS 2020 - 20H00
Feat @Winifred Limon

La journée est assez vite passée. Pour une fois, t’as pas eu trop de boulot. Tant mieux car tu ne voudrais pas arriver en retard chez ta copine. Enfin si on peut la définir en tant que telle. Tu ne sais pas tellement où t’en es avec Winifred. Vous ne vous êtes pas tant vu que ça ces dernières semaines alors que pourtant un début de relation classique aurait dû naître. Les tensions se sont apaisés entre vous. T’as crevé l’abcès par messages. Tu te doutais bien qu’elle t’en voulait vu sa froideur des dernières fois. Elle te reproche de ne pas être assez impliqué dans la relation. C’est vrai que t’as été assez pris ces derniers temps mais ça devrait aller mieux à présent. Enfin t’espère. La période des feux qui se déclenchent à tout va est terminée en tout cas. Tu sais qu’il faut que tu fasses des efforts même si c’est compliqué pour toi. T’as un boulot plus que prenant. Tu fais de ton mieux. Là, en l’occurrence, tu comptes lui consacrer la soirée puis la journée suivante. C’est déjà un grand pas. Tu débarques pile poile à l’heure sur le seuil de sa porte mains chargées. Ne pouvant pas facilement ouvrir la poignée, tu décides de sonner. Comme tu l’aurais pensé, il y a Estrella qui s’excite déjà. Va pas falloir qu’elle te saute dessus. – Retiens Estrella stp, j'ai les pizzas dans les mains. – Son chien a déjà causée une catastrophe lors de votre premier date, faudrait pas que ça recommence. Bien sûr, l’ampleur serait moins importante mais tu ne tiens pas à gâcher votre dîner. Winifred a l’air d’y tenir à ses pizzas. Elle était hyper enthousiaste à l’idée que tu en commandes. – Hey ! – Tu déposes un baiser doux et frais sur ses lèvres tout en passant le seuil de la porte et en évitant sa chienne qu’elle retient, puis tu déposes les cartons en hauteur, le temps d’enlever ton manteau et de saluer Estrella comme il se doit.  – Je crois qu'elle commence à vraiment bien m'aimer. Ou alors c'est parce que je sens la bouffe ? –  Tu salues l’animal comme il se doit à coup de caresses. Le chien t’as évidemment sauter dessus, comme tu t’y attendais. Sacré molosse. Tu passes ensuite tes bras autour du cou de la jeune femme pour la saluer un peu plus en profondeur. Tes yeux se perdent dans les siens. – Je suis vraiment content de passer plus de temps avec toi. – Tu tiens à la rassurer autant que possible. T’as pas mal merdé jusqu’à présent avec elle.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 737
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2838
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Ven 20 Mar - 14:17
Winifred se précipita à la porte au tintement de la sonnerie et s’arrêta net dans une glissade contrôlée en entendant l’injonction d’Aaron à travers la porte. Il avait bien fait puisque Estrella se tenait déjà prête à bondir sur lui dès que la porte serait ouverte. D’un bras ferme, elle attrapa le collier de la brave bête et ouvrit la porte de l’autre. « Pizza ! » s’exclama-t-elle, visiblement d’excellente humeur. Aaron gagnait des points ces derniers temps, elle devait bien le reconnaître. Il l’embrassa en entrant et son coeur s’emballa. Un sourire aux lèvres, elle le laissa passer et prendre ses marques. Maintenant, il connaissait les lieux et elle était ravie de le voir s’aventurer dans sa maison avec aise. « C’est l’effet de la pizza, redescends. » Elle lui fit un clin d’oeil pour lui faire comprendre que ses mots n’étaient pas à prendre au premier degré et relâcha le collier d’Estrella pour laisser Aaron la saluer. Les personnes ayant un contact aussi facile avec une bête de la carrure de sa chienne étaient peu nombreuses et Winifred était plutôt contente d’avoir trouvé un homme qui sache s’y prendre avec elle. Puis, le pompier revint vers elle et la jeune femme se laissa accueillir par ses bras imposants. « Moi aussi, tu l’auras deviné. » Elle se mit sur la pointe des pieds pour lui voler un nouveau baiser. Ouvrant ensuite les yeux, la maquilleuse toucha son nez du sien avec affection puis se détacha de lui pour se ruer sur les pizzas. « Je les préfères bien chaudes ! » Les bras à son tour chargés des pizzas, elle se dirigea vers le salon et la table basse, intimant l’ordre à Estrella de ne pas s’en approcher. Elle s’agenouilla sur le tapis et commença à ouvrir les cartons de pizza. Elle tourna alors son visage radieux vers Aaron, visiblement surexcitée à l'idée de passer sa soirée avec lui. « Viens t’asseoir, on a du temps à rattraper ! » Et des choses à se raconter, mais elle préférait se gaver de pizzas avant de lui raconter les derniers évènements survenus dans sa vie.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Ven 20 Mar - 23:32

Il est temps de retrouver Winifred pour passer la soirée en sa compagnie. Ça s’annonce plutôt bien en perspective. Les tensions sont apaisées. Vous allez pouvoir repartir sur de meilleures bases. De toute façon, dans un couple, il faut communiquer. Enfin tu penses que tu peux la considérer en tant que tel à présent. D’ailleurs, tu la salues comme il se doit avant de rentrer chez elle et de prendre tes aises. Sa réaction te fait rire. Elle raffole visiblement des pizzas. Peut-être encore plus qu’Estrella. – Si c’est ta drogue les pizzas, ça me va. – Que tu déclares avec humour tout en faisant gaffe à ce que la chienne ne choppe pas les cartons afin que ça ne tourne pas à la catastrophe. Une fois, pas deux. Une fois ton blouson enlevé, tu enlaces la brune avant de lui avouer de vive voix que t’es ravi de passer la soirée en sa compagnie. Elle aussi. Ses lèvres se déposent délicatement contre les tiennes. C’est mignon. Puis, elle se retire de tes bras, touchant avec malice le bout de ton nez. Elle déclare aimer les pizzas bien chaudes. T’es d’accord avec elle. – Moi aussi. – Tu rappliques dans son salon pour t’installer confortablement sur un fauteuil, en attendant qu’elle ouvre les cartons et te propose une part de pizza.  – Cette fois-ci on va pouvoir prendre un repas ensemble. Faudra quand même que tu me refasses des lasagnes une prochaine fois. –  Tu les as senti et même aperçu lors de votre premier date mais tu n’as jamais pu les goûter à cause de l’incendie qui s’est déclenché chez elle. Et puis, vous avez préféré batifoler dans le lit de ses parents. Vous auriez pu à la limite les manger en fin de soirée, sauf qu’un putain d’incendie beaucoup plus important que le premier a été déclaré dans les bois et t’as dû aller prêter renfort pour l’éteindre. Évidemment, t’y as passé toute la nuit, ce qui fait que t’as dû te reposer le lendemain. T’as même pas eu le temps d’envoyer un message à Wini pour t’excuser à nouveau. Mais c’est de l’histoire ancienne. Ça fait trois mois maintenant. – C’est ta spécialité ? – Tes mains portent la pizza jusqu’à tes lèvres. Elle est très bonne. T’espère que Winifred sait quand même cuisiner un minimum car tu ne tiens pas à manger des pizzas chaque soir. C’est super bon mais occasionnellement. Puis faut aussi que tu restes en forme. – Je me rends compte que je te connais pas tant que ça. Racontes-moi ton enfance un peu. – Il serait peut-être temps d’apprendre à vous connaître un peu plus. Car en vrai, tu sais pas grand-chose d’elle mise à part qu’elle est maquilleuse, qu’elle vit dans la maison de ses parents et qu’elle a un chien. Ah si, tu sais aussi qu’elle a un sérieux penchant pour l’alcool. – Tu fumes ? – Simple question.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 737
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2838
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Jeu 26 Mar - 17:28
Winifred eut un sourire satisfait lorsqu’Aaron lui dit qu’ils allaient enfin dîner ensemble. Elle se souvenait parfaitement de leur premier rendez-vous officiel, où elle avait cuisiné tout l’après-midi pour un plat qu’elle a fini par manger seule. Alors effectivement, la soirée avait été traversé d’évènements inattendus - certains plus agréables que d’autres et au final, elle avait eu le mérite de leur faire partager leur premier baiser (et bien plus). « On verra pour les lasagnes, elles me restent encore un peu en travers de la gorge. » Clin d’oeil à la façon dont il était parti en coupe-vent, la laissant nue dans le lit de ses parents pour aller éteindre un énième feu de forêt. La jeune femme servit une belle part de pizza à Aaron et à elle-même avant de se lever, la part de pizza entre les dents, en direction de la gamelle d’Estrella. Elle s’accroupit et versa une énorme portion de croquettes avant de revenir vers Aaron qui la questionna sur son enfance et sur sa dépendance (ou non) à la cigarette. Elle retira alors la part de sa bouche après s’être assise sur le canapé, tout près du jeune homme. « Fille unique, je suis née dans l’Arizona mais mes parents sont arrivés à Windmont Bay quand j’avais 9 ans. J’ai vécu avec eux ici pendant toute mon adolescence avant de partir travailler à LA. Quelle ville ! J’ai adoré, je m’y suis beaucoup amusé et j’ai fait d’extraordinaires rencontres, comme tu peux le deviner… » Elle marqua une pause, pensant un instant à son ex qui était une célébrité internationale et avec qui elle avait fait les gros titres pendant trois ans. « J’ai fini par revenir à Windmont Bay pour retrouver un rythme de vie plus calme. Je ne fume plus depuis que je suis rentrée. » Elle se pencha vers lui et fit mine de lui glisser un secret à l’oreille. « Mais il m’arrive encore de taper dans ma réserve d’herbe de temps en temps… » Elle rit légèrement avant de revenir à sa part de pizza qu’elle croqua avec gourmandise. Une fois sa bouchée avalée, elle reprit la parole pour le questionner à son tour. « Et toi, ton enfance ? Tu as toujours voulu être pompier ou tu as choisi cette carrière pour faire tomber les filles ? » Une question dite sur le ton de l’humour mais qui masquait une véritable interrogation : à savoir, si Aaron était un tombeur ou un homme sérieux.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞


Dernière édition par Winifred Limon le Ven 27 Mar - 11:38, édité 1 fois
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Jeu 26 Mar - 22:50


Tout n’était quand même pas à jeter de cette première soirée ensemble avec Winifred. Vous avez passé un moment inoubliable malgré tout. Mais sûrement trop court et gâché par les événements qui ont précédés et qui ont succédés. Tu regrettes vraiment de ne pas avoir goûté à ces fameuses lasagnes qu’elle avait préparées. Son plat lui reste en travers de la gorge. Tu peux le comprendre mais tu n’y es pas pour grand-chose enfin de compte et tu le lui as déjà fait savoir via votre conversation par messages. – Ça sera une bonne occasion pour te faire du bouche-à-bouche alors. – Tu déclares d’un air taquin en lui adressant même un clin d’œil. Tu ne comptes pas la laisser t’accabler de reproches. T’as beau être une bonne pâte, t’as tout de même du répondant quand il faut. Là, en l’occurrence, c’est de bonne guerre. – Pardon, déformation professionnelle. – T’espère au moins qu’elle a compris ta blague. C’est typiquement le genre de plaisanterie ou d’humour noir qu’il t’arrive de faire avec tes collègues pompiers. Vaut mieux prendre les choses à la rigolade sinon tu serais bon pour te pendre. Quoi qu’il en soit, tu dévores ta pizza. Elle est succulente. Vu qu’il n’y a pas de télé pour vous divertir, tu décides de faire la conversation avec la maquilleuse. C’est tout aussi bien. Voir mieux. T’as envie d’apprendre à la connaître plus en détail. Tu lui poses une question assez simple et ouverte pour qu’elle te parle d’elle et de son enfance. C’est ce qu’elle fait de manière assez naturelle et succincte. – Ça doit être sympa Los Angeles. Moi, j’ai toujours vécu ici. A Windmont Bay. Enfin non, j’ai fais ma formation pendant quelques mois à Portland. J’imagine que tu connais ? – C’est la ville la plus grande et la plus connue d’Oregon. C’est pas si loin que ça et tu te dis que tout le monde y a mis les pieds un jour ou l’autre. Ou presque. – Ils font quoi maintenant tes parents ? – Tu n’as plus vraiment l’impression qu’ils vivent avec elle. Elle a l’air seule avec sa chienne Estrella. Tu t’empares d’un nouveau morceau de pizza avant de lui demander soudainement si elle fume. – Je touche pas à ces choses-là à vrai dire. Et j’ai arrêté de fumer depuis quelques semaines. – Tu casses un peu l’ambiance du coup mais faut que tu le lui fasses savoir. Ton hygiène de vie s’est améliorée et t’es fier d’avoir mis fin à ton addiction. Comme quoi, les bonnes résolutions pour la nouvelle année ça peut payer. Pas question de te remettre à la clope ou à quoi que ce soit d’autre. – Un peu des deux. – Tu réponds d’un ton charmeur à sa question sur ta profession. Bien sûr, tu plaisantes. Et tu comptes bien le lui faire savoir. T’es pas non plus un Don Juan. – A vrai dire, j’ai toujours voulu aider la communauté et dès que j’ai découvert ce métier, c’était comme une évidence. – Un coup de foudre. Tu sais que tu es fais pour ça. Tu ne changerais de job pour rien au monde. Quant à ton enfance... – Comme je te le disais, j’ai toujours vécu ici, dans une maison familiale également. Ma mère est morte quand j’étais petit et mon père ne s’est jamais remis de sa mort. C’est surtout mon grand-frère Luke qui m’a élevé moi et mon autre frère. Il vivait avec nous il y a encore peu de temps mais il est parti vivre de nouvelles aventures avec son ex à New-York. Enfin sa copine. Il s’est remis avec. Histoire compliquée. Je te passe les détails. – Tu croques dans ta seconde part de pizza. C’est franchement plaisant de discuter avec elle de ce genre de choses.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 737
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2838
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Mar 31 Mar - 17:22
w/ @Aaron Edwards

A plusieurs reprises, Aaron avait réussi à la rendre dingue et Winifred l’avait même soupçonné au début de leur rencontre de l’avoir saoulée malgré elle. Et pourtant, il avait toujours, immanquablement, réussit à se rattraper par son honnêteté, sa spontanéité et son humour. Une fois de plus, sa blague sur le bouche-à-bouche la détendit et elle lui fit un sourire complice, presque désireuse de se retrouver en détresse pour qu’il vienne la sauver (une fois encore).
Enfin, le pompier partagea à son tour le récit de sa vie et Winifred l’écouta avec grande attention. Elle pouvait souvent se montrer moqueuse, un peu brute de décoffrage mais lorsqu’elle portait de l’affection envers quelqu’un ou quelque chose, rien ne pouvait détourner sa concentration. A l’évocation de Portland, Winifred hocha de la tête, lui faisant comprendre que oui, elle connaissait cette ville. En effet, elle avait à plusieurs reprises eut l’occasion de s’y rendre pour des prestations professionnelles. C’était une grande ville facile d’accès et dans laquelle elle se rendait presque une fois par semaine ces derniers temps. Puis, lorsqu’Aaron parla de son arrêt récent de la cigarette, la maquilleuse haussa un sourcil. « Eh dis donc, je ne t’imaginais pas fumeur. Tu me paraît tellement… Sain. » Dit-elle d’un ton trahissant sa surprise. En effet, grand sportif et si attaché à sauver la vie de tout être vivant, il était étonnant de l’imaginer en train de se brûler sciemment les poumons. Aaron enchaîna ensuite avec sa réponse à sa question concernant sa vocation pour le métier de pompier. Il répondit vaguement, jouant visiblement de la situation pour lui faire miroiter la perspective qu’il était effectivement un coureur de jupons en puissance. Cependant, la jeune femme n’eut pas le temps de lui demander de développer son arrière-pensée car il enchaîna sur les drames qui avaient heurté sa jeunesse. « Je ne savais pas, désolée… » Elle posa sa part de pizza entamée et vint se tourner totalement vers Aaron, un genou replié sous elle. Son récit était touchant et elle l’imagina un instant entouré de ses frères après le décès de sa mère. « Tu as de la chance d’avoir des frères. Et puis New-York, c’est pas si loin. On pourrait aller rendre visite à Luke, si tu veux ! » Elle avait lancé cette idée avec entrain, sans réaliser sur le moment l’engagement que cela demandait à Aaron. Après tout, il lui faudrait prendre plusieurs jours de congé dans ce métier qui était sa passion et surtout, présenter Winifred à son frère aîné alors qu’ils n’étaient qu’au début de leur relation. Loin de ces préoccupations très pragmatiques, Winifred avait posé une main sur le genou d’Aaron, impatiente de le voir la suivre dans son idée qu’elle pensait très bonne.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Ven 3 Avr - 17:39

Ton humour est douteux, t’en as bien conscience. Mais on ne pourra pas te reprocher ta spontanéité et ta bonne humeur en toute circonstance. T’as toujours le mot de pour rire, même dans des situations compliquées. C’est primordial de ne pas tout prendre au sérieux, surtout quand t’es pompier car t’en vois des vertes et des pas mûres. Le coup du bouche-à-bouche, ça marche à tous les coups. En tout cas, t’as réussi à faire décrocher un sourire à Wini qui ne dirait probablement pas non pour que tu t’exécutes. Tout vient à point à qui sait attendre. Tu racontes en mangeant que t’as arrêté de fumer il y a quelques semaines. Elle n’avait pas connaissance que tu faisais parti de la catégorie fumeur. C’est vrai que t’as plutôt une bonne hygiène de vie. – Disons qu’à la base, je fumais plutôt en soirée et puis j’ai finis par être accro à la clope. Mais c’est de l’histoire ancienne maintenant. – T’as réussi à t’arrêter et tu comptes bien ne pas craquer. T’as un mental d’acier. Si on te propose d’en griller une, tu sauras dire non. T’as pas envie de finir avec la voie éraillée ou un cancer du poumon. Il est temps d’éteindre l’incendie avant qu’il ne se propage. D’ailleurs, tu racontes à la brune ce pourquoi tu es devenu pompier. Évidemment, tu n’as pas choisi cette carrière uniquement pour séduire des filles. T’espère qu’elle en a conscience. Tu lui parles ensuite de ton enfance et de ta famille. Tout n’est pas forcément tout rose mais bon, tu te dois d’être honnête avec elle. Elle semble peinée par ce qui a pu t’arriver. – Faut pas être désolée, c’est comme ça. On choisi pas sa famille. – Tu finis par conclure sur le sujet sans pour autant dégrader tes frères que tu aimes plus que tout. D’ailleurs, cela te fait grandement plaisir qu’elle te propose de rendre visite à Luke un de ces jours à New-York. – Ouais, ils sont géniaux mes frères. Et chaud pour rendre visite à Luke. Mais c’est quand même pas la porte à côté. Il y en a pour 6 heures d’avion. – Soit elle est très nulle en géographie, soit elle minimise la distance vous séparant. Quoi qu’il en soit, les deux villes sont complètement opposées et tu ne pourras pas aller le voir très souvent. – Tu aurais aimé avoir des frères et sœurs ? – Ça doit pas être évident d’être fille unique. Pour le coup, tu t’estimes chanceux d’avoir eu tes frères. Sans eux, tu n’aurais sans doute pas survécu en étant orphelin. Ou du moins, tu ne serais pas là où t’en es aujourd’hui. Heureusement, Winifred semble avoir eu des parents bien présents. – Ils vivent où déjà tes parents maintenant ? – Elle n’a pas répondu à ta précédente question à ce sujet donc tu te répètes un peu en reformulant différemment. Tu te dis qu’elle a sûrement oublié d’y répondre. Ta main vient se poser sur la sienne qui a prit place depuis quelques secondes sur ton genoux. – Elle était franchement plutôt pas mal cette pizza. – Tu l’as bien dévoré et elle encore plus. Elle a un petit gabarit mais un gros appétit. Au moins, ça prouve que la nourriture était bonne.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 737
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2838
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Dim 12 Avr - 17:00
Winifred lui fit un sourire satisfait lorsqu’il affirma que la cigarette ne faisait partie que de son passé maintenant. Il avait réussi à se débarrasser de cette mauvaise habitude et cela en disait long sur lui. Winifred, ancienne fumeuse également, savait le courage et la détermination que cela demandait d’arrêter de fumer définitivement. Puis, lorsque le pompier parla de sa famille et accepta sa proposition d’un séjour à New-York, Winifred sautilla de joie sur le canapé. Elle était ravie de voir que son petit ami la suivait dans son idée et qu’il n’avait visiblement pas peur de la présenter - déjà - à sa famille. « 6 heures d’avion… Ou quelques jours de road-trip ! » Comme une enfant demandant une faveur à ses parents, elle vint se coller à Aaron et battit des cils, jouant de ses yeux de biche pour le faire céder. « Je suis sûre que ton chef de brigade acceptera de te laisser quelques jours, quand même ! » Sans se défaire de son sourire, elle répondit alors à sa question concernant son souhait d’avoir des frères et soeurs. « Honnêtement, non. Ca me va très bien d’être le centre d’attention de mes parents. » En effet, enfant choyée, elle n'avait été que son propre exemple et cela lui allait complètement. Elle l’écouta commenter le bon goût de la pizza et elle hocha de la tête, entièrement d’accord avec lui mais elle n’allait pas non plus lui lancer des fleurs parce qu’il savait bien choisir une pizza. Plutôt concentrée sur son envie de le faire céder à son idée de road-trip à travers le pays, Winifred s’agenouilla sur le canapé et se pencha vers Aaron. Elle plaça ses mains autour de sa nuque et retrouva son air de celle à qui on ne peut rien refuser. « Tu es d’accord pour le road-trip ? J’ai besoin de partir loin de Windmont Bay… » Et pour cause, la jeune femme avait connu ces derniers temps divers évènements qui l’avaient chamboulée mais elle n’avait pas encore eu le coeur d'en parler à Aaron. Peut-être que ce road-trip en amoureux pourrait être l’occasion de lui révéler certaines vérités sans qu’il puisse prendre la fuite.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Jeu 16 Avr - 16:39

Clairement, tu ne pensais pas que l’idée de Winifred de partir à New-York pour aller voir ton frangin et sa copine était une proposition réelle. C’est pas comme si c’était la ville d’à côté. Faut prendre l’avion pendant plus de six heures. Ou alors traverser tout le pays en caravane en mode road trip. Autant dire que tu ne l’as jamais fais et que ça t’effraye un peu de quitter la ville. Tu serais néanmoins ravi de passer plus de temps en compagnie de ta copine et aussi pouvoir lui présenter ton grand-frère qui compte énormément à tes yeux. – Ouais, pas faux. – Tu n’as pas encore accepté la proposition. Enfin, t’es d’accord avec cette idée mais tu ne sais pas quand cela se fera. Si t’écoutes la brune, vous partez limite demain. Pour cela, comme elle le dit si bien, faudrait que ton chef de brigade accepte de te laisser quelques jours de congés et autant dire que c’est pas gagné. Il vous demande tout le temps d’anticiper un maximum car si tout le monde demande à prendre le même jour, alors il n’y a plus de pompier à la caserne. – Ça j’en suis pas si sûr ! Je pense pouvoir négocier 4/5 jours tout au plus. – Avec le week-end cela ferait donc une semaine de vacances. Probablement pas assez pour partir en road-trip. Reste l’option de l’avion si cela ne coûte pas un bras. Tout ça reste à déterminer. – Au moins, t’as été choyée et chouchoutée. – Tu déclares sans arrière pensée derrière. Toi t’es bien content d’avoir eu des frères mais t’imagines que ça ne convient pas à tout le monde de faire parti d’une fratrie. Il doit bien y avoir des avantages aussi au fait d’être enfant unique. Et Winifred semble s’en contenter. T’en oublies du coup ta question sur ce que deviennent ses parents. Elle restera une fois de plus sans réponse. Surtout que la maquilleuse revient à la charge sur cette histoire de road -trip. – Bah.. je sais pas, ça ne dépend pas que de moi. Tu voudrais partir quand ? – Elle te prend un peu au dépourvu. Tu ne t’attendais pas à ce qu’elle souhaite t’emmener hors de la ville. Tu t’y sens bien toi même si ton frère te manque beaucoup. Visiblement, ce n’est plus le cas de la jeune femme qui semble vouloir changer d’air pour une raison qui t’échappe. – Pourquoi tu veux partir rapidement ? Quelque chose ne va pas ? – Tourné vers elle, regard percutant, tu saisis ses deux mains pour qu’elle se confie à toi si l’envie lui en prend. Si quelque chose ne va pas, elle peut t’en parler. T’es là pour ça aussi.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 737
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2838
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Mer 22 Avr - 11:37
w/ @Aaron Edwards

La simple soirée pizza & chill se transformait en planification d’un voyage à travers les Etats-Unis et rencontre des proches. Winifred ne l’avait pas spécialement vu venir, mais elle ne semblait pas non plus particulièrement réfractaire à la tournure des évènements. En effet, la jeune femme était d’un naturel imprévisible, toujours prête à relever des défis et à secouer sa vie. Auprès d’Aaron, cependant, elle ressentait une certaine réserve. Peut-être ne s’agissait-il là que d’un pressentiment donc elle ne préféra pas faire de réflexion pour le moment, se contentant de l’observer du coin de l’oeil. Le gaillard était difficile à sonder, mais elle commençait petit à petit à interpréter ses expressions de plus en plus exactement.  Puis, lorsqu’il parla de 4-5 jours maximum de congés, la jeune femme fronça les sourcils. Un road-trip jusqu’à l’autre bout du pays dans cette durée était juste impossible. Un peu perdue, elle eut juste le courage de dire quelques mots, laissant la déception se lire sur son visage. « C’est trop peu. » Elle fit tout de même un sourire en l’entendant dire qu’elle avait eu une belle enfance. C’était vrai, ses parents avaient toujours su lui apporter tout ce dont elle avait besoin. Pas forcément des choses matérielles, mais des choses essentielles comme la sécurité, un foyer et un amour inconditionnel. Penser à ses parents lui fit chaud au coeur et fit se dissiper la tristesse qui avait parcouru son être quelques instants auparavant. Lorsqu’Aaron lui demanda quand elle voulait partir, elle haussa les épaules, prise de court. « Je pense qu’il vaut mieux laisser ton frère décider pour nous. Lorsqu’il sera disponible, on s’organisera pour le rejoindre. Qu’en dis-tu ? » Puis, contre toute attente, Aaron se montra plus insistant. Visiblement, elle s'était trahie en disant qu’elle souhaitait quitter la ville dans les meilleurs délais. Elle baissa ses yeux sur les mains d’Aaron posées sur les siennes et prit quelques secondes pour réfléchir. Comment se confier à lui sans le mettre en colère, ou pire - le décevoir ? Finalement, elle releva les yeux vers son copain et répondit d’une petite voix, comme une enfant coupable. « C’est compliqué. J’ai fait quelques rencontres ces derniers mois… Assez troublantes. » Elle marqua une pause, le coeur serré. « Tu connais Gaia Digby ? C’est une de mes meilleures clientes. Elle et moi… » Elle se rapprocha de lui et se mit à chuchoter comme si elle était en train de lui partager un potin de haute importance. « Tu savais qu’elle était dans une relation libre avec son mari ? Mr Digby ? » Elle secoua la tête et ajouta rapidement. « Mais je te rassure, il ne s'est rien passé entre elle et moi. C’était juste… Malaisant un peu pour moi. » Son regard fuyait à présent, le souvenir de sa session de maquillage avec Gaia suffisait à la mettre mal à l’aise de nouveau.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Lun 27 Avr - 17:29

Encore une fois, ton boulot vient gâcher tes projets. Du moins, ceux de Winifred. C’est elle qui a émis l’idée de vous faire un road-trip jusqu’à New-York pour que tu lui présentes ton grand-frère. L’idée ne te déplairait clairement pas sauf que tu n’as pas assez d’ancienneté professionnelle pour partir longtemps. Tu peux prendre quelques jours mais pas plus d’une semaine. Tu sais très clairement que ton chef n’accepterait pas plus alors tu préfères ne pas faire de faux espoir à ta belle. – Pour un road-trip ouais. J’aurai sûrement plus de jours cet été. – Et là encore, cela risque de poser problème car tu t’es inscrit au Windmont Bay Fire Watch et que tu dois au moins rester un mois sur place. En plus de ça, c’est la saison des incendies et malaises dû à la chaleur alors t’auras beaucoup de boulot. Néanmoins, tu ne tiens pas à démoraliser Wini plus qu’elle ne l’est déjà. Du coup, t’essayes de trouver un compromis pour lui redonner le sourire. – Mais on peut toujours partir un peu moins loin et se faire un week-end à San-Francisco par exemple. Ou Las Vegas. – Pas besoin de traverser tout le pays pour changer d’air. Il y aura d’autres occasions pour qu’elle rencontre ton frère. Il ne fait nul doute que tu lui présenteras Winifred à un moment ou un autre. – Ça marche. – Toi aussi t’apprécierait rencontrer sa famille. Elle semble extrêmement importante à ses yeux. Elle ne t’en parle néanmoins pas beaucoup. Il y a comme un mystère qui plane autour. Tu n’insisteras donc pas davantage à ce sujet. Elle se confiera à toi lorsqu’elle en ressentira le besoin. Il y aura probablement d’autres occasions même si cette soirée se prête bien à certaines confidences. A ce propos, c’est ce que la maquilleuse s’apprête à faire après que tu lui aies explicitement demandé ce qui la tracasse. Elle te parle de rencontres qu’elle a pu faire et tu ne peux t’empêcher de froncer les sourcils. T’es pourtant pas d’un naturel jaloux mais t’écoute ce qu’elle a à te dire sans l’interrompre. – Non, je la connais pas. Elle et toi quoi ? – Ton palpitant s’accélère alors qu’elle se rapproche de toi. Tu ne comprends pas vraiment ce qu’elle est entrain de te dire. A moins que tu ne veuilles pas le comprendre. La simple idée qu’elle ait pu avoir une relation autre qu’amicale avec quelqu’un d’autre te répugne. Mais tu ne t’emballes pas pour autant. T’es juste un peu sonné. – Chacun fait ce qu’il veut. – Tu déclares de manière presque détachée lorsqu’elle te parle de libertinage entre cette fameuse Gaia et son mari. Tu ne connais aucun des deux et ne souhaite pas particulièrement les connaître. Ce qui t’importe toi, c’est Wini. Elle t’assure alors qu’il ne s’est rien passé avec elle. Tu devrais être soulagé et pourtant ce n’est pas le cas. Pourquoi elle te parle de tout ça ? Et qu’est-ce qui était malaisant ? L’attitude de cette Gaia ? Beaucoup de questions te viennent à l’esprit. – Je ne veux pas de relation libre avec toi Winifred. Mais je ne comprends pas bien où tu veux en venir. Cette fille là, tu vas la revoir ? – Tu ne tiens pas à ce que ça tourne au mélodrame mais tu ne peux pas non plus rester stoïque face à tout ça. Il te faut à présent des réponses. Ou du moins, que tu comprennes pourquoi elle te parle de ça si elle n’a rien à se reprocher ? Votre relation naissante est déjà fragile. Et pourtant, t’es attaché à la brune et tu veux construire quelque chose de sérieux avec elle. Pour cela, il faut qu’elle soit complètement honnête avec toi. – Est-ce qu’elle t’as fais des avances ? – Si elle veut que tu t’en mêles, tu feras ce qui est nécessaire. Ce n’est pas une femme plus âgée et mariée qui va t’intimider.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 737
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2838
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Jeu 30 Avr - 11:42
w/ @Aaron Edwards

Winifred et Aaron pouvaient être si opposés par moment. Elle, si spontanée et rêveuse ; lui si pragmatique et professionnel. Leur vision différente des responsabilités se faisant ressentir dans l’organisation de cette escapade surprise, Winifred sentit ses épaules s’affaisser sous la déception. Alors oui, Aaron fit le bel effort de lui proposer une alternative des plus alléchantes en lui parlant de San Francisco et Las Vegas mais ce qui lui plaisait tant dans l’idée de prendre la route jusqu’à New-York était de se retrouver seule avec lui pour une longue période et rencontrer son frère. Un peu dépitée, elle préféra ne pas insister, bien que son coeur avait envie de dire autre chose. « Oui, c’est bien aussi. Quand tu voudras alors  - ou pourras - je ne sais jamais avec toi. » Elle se mit alors à lui confier sa rencontre professionnelle avec Gaia et sentit rapidement qu’il n’était pas à l’aise, voir franchement contrarié. Elle ne l’avait jamais vu dans cet état et elle ne savait pas vraiment si elle devait s’en inquiéter. Il lui avoua qu’il ne la connaissait pas et se sentit soudain bête. Gaia était très populaire à Windmont Bay, mais pas suffisamment pour les personnes qui ne s’intéressaient pas le moins du monde aux galas et autres évènements mondains - ce qui était le cas du jeune pompier. Quand il lui demanda de terminer sa phrase qu’elle avait commencé, Winifred se pinça les lèvres. Elle et Gaia avaient flirté ? Avaient eu un moment de flottement ambigu ? Impossible d’avouer cela à Aaron. Elle répondit donc vaguement, dissimulant une partie de la vérité. « Elle et moi, on a longuement discuté. » Il souligna ensuite qu’il ne se sentait pas concerné par la relation libertine que partageaient les Digby et Winifred baissa la tête, un peu honteuse d’avoir partagé ce ragot avec lui. Il finit par s’emporter et déclarer qu’il ne voulait pas d’une telle relation entre eux et la jeune femme releva alors son regard sur son petit ami, les sourcils froncés. « Ce n’est pas ce que je te demande ! » Elle avait répondu sur un ton plus froid que d’ordinaire et se leva du canapé, les bras croisés face à lui, éludant volontairement sa question concernant le fait qu’elle la reverrait ou non. « Oui elle m’a fait des avances, mais je pense que c’était en partie un quiproquo. Tu sais, de par mon métier, une certaine proximité est exigée et… Elle a dû voir dans mon regard autre chose que de la passion pour mon travail. » Elle mentait car sur le coup, elle avait bel et bien éprouvée une attirance charnelle pour sa cliente mais elles n’étaient pas allées plus loin que des regards troublants. Gênée d’avoir à mentir à Aaron mais incapable de faire autrement, elle s’accroupit devant la table basse et s’activa à vouloir débarrasser la boîte en carton de pizzas, comme si ranger était à ce moment-là la chose à faire.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 900
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©shilon
multinicks : jules, gabriel
points : 628
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

pizzas are coming ! Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! · Ven 1 Mai - 16:06


La déception se lisant sur le visage de Winifred t’attriste mais malheureusement, tu ne peux pas lui promettre la lune. T’as des contraintes d’ordre professionnel, ce qu’elle semble avoir du mal à assimiler. T’auras beau faire des efforts, faudra qu’elle les accepte sinon vous n’avancerez pas dans le même sens. T’essaye de trouver des solutions ou compromis comme tu peux. Et si vous partiez quand même en vacances tous les deux mais moins longtemps et moins loin ? Elle ne rejette pas l’idée mais elle ne semble clairement pas autant emballée. C’est tout ce que tu peux lui proposer pour le moment. Tu lui laisses le temps d’y réfléchir et tente de la rassurer comme tu peux. – J’en parle après demain à mon patron. – Car demain tu ne bosses pas et tu comptes bien passer du temps en sa compagnie. Tu le lui as déjà fait savoir à travers les messages que vous avez échangés un peu plus tôt. Tu ne sais pour autant pas ce que vous ferez. Rien de spécifique probablement. Peut-être faire une belle ballade sportive en compagnie de sa chienne Estrella ou bien vous retrouver autour d’un jeu de société. Vous verrez bien en temps voulu. Là pour le moment, ton attention est toute autre. Les confessions de la brune sont pour le moins inquiétantes. Tu ne t’attendais pas vraiment à ça et tu ne vois pas bien où elle veut en venir. Va falloir qu’elle soit un peu plus claire. Pourquoi sa discussion avec Gaia la préoccupe ? Tu apprends que cette dernière est mariée et libertine. Tout cela t’es assez égal du moment que ça n’impacte pas ta relation avec Winifred. Tu tiens d’ailleurs à préciser, au cas où cela ne serait pas assez clair, que tu souhaites une relation exclusive avec elle. Mais visiblement, ce n’est pas le sujet. D’accord. Alors t’en revient à cette rencontre avec Gaia. Est-ce qu’elle va la revoir ? Et surtout, est-ce que cette femme lui a fait des avances ? Tu ne vois que ça. Ton regard se porte avec attention sur ta copine qui s’est levée du canapé pour se placer face à toi bras croisés. Tu hésites également à te lever mais reste immobile, tête levée vers elle. – Je vois.. Merci de m’en avoir parlé. – Tu déclares alors avec une voix apaisée, plutôt rassuré par ses propos et son honnêteté. Tu ne vas tout de même pas faire comme si cela ne te préoccupait pas. Ce n’est pas le cas. Du coup, tu reprends aussitôt la parole alors qu’elle s’empresse de débarrasser les cartons de pizzas. – Si elle te mets mal à l’aise, ne la revois pas. Tu te feras de l’argent autrement. – T’as conscience qu’il s’agit pour elle d’une de ses grosses clients mais l’argent ne fait pas tout. Et puis, elle saura au-fil-du-temps se trouver d’autres clients plus sérieux. T’as confiance en elle et en son talent de maquilleuse. – Je crois qu’Estrella est en manque d’affection. – Tu déclares ensuite tout en caressant sa chienne qui est venue te voir et en haussant la voix car t’as perdu la demoiselle de ton champ de vision. Tu ne sais pas vraiment ce qu’elle fait en cuisine mais t’as clairement envie qu’elle revienne à tes côtés. – Et c’est pas la seule ! – Traduction : t’as aussi envie de câlins et de bisous.


sujet terminé.
Contenu sponsorisé




pizzas are coming ! Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: pizzas are coming ! ·
 
pizzas are coming !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: