hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -39%
PLANTRONICS BACKBEAT PRO 2 – Casque bluetooth
Voir le deal
152 €

 

 thinking about the time that's slipping.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way
Aller en bas 
— i was fireproof.

Brandon Rose

messages : 3118
name : capricorns
face + © : froy — ©kawaiinekoj.
multinicks : atticus, angel, bashîr, eden, rufus.
points : 3925
age : 20.
♡ status : beauchamped.
work : sports coach @ windmont bay campus.
activities : battling anxiety, learning how to not be filthy rich, making a home with jax.
home : w/ jax, wants to get a bigger apartment to get a puppy.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jax, tomas, jacob, jesse&jax.

thinking about the time that's slipping.  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· thinking about the time that's slipping. · Mer 18 Mar - 18:20
stella & bran.
The weight of the world on my shoulders
Hope my tears don't freak you out
They're just kinda coming out
It's the music in me and all of the colors

@kacey musgraves, mother.


Le mois de mars faisait fleurir Bran. Il était une rose qui prenait corps à l’intérieur d’un garçon de vingt ans. Ses joues se couvraient d’un voile doré à peine perceptible qui n’apparaissait que lorsque la lumière du soleil printanier traversait une fenêtre et venait habiller sa peau d’une myriade d’éclats éphémères, couleur arc-en-ciel. Son corps avait repris l’espace qu’il avait l’habitude d’occuper, sculpté comme l’un de ces éphèbes de marbre que l’on apercevait au détour d’un jardin ou d’un labyrinthe. Il se sentait léger et véloce comme s’il avait été chaussé de sandales ailées. L’amour précédait chacun de ses pas. Les baisers de Jax tatouaient un parfum sucré sur sa peau. Il était heureux, heureux, heureux. Pas comme avant, pas comme lorsqu’il était encore un enfant insouciant. Il était heureux dans la durée, dans la fondation de son amour, dans la certitude qu’il pouvait justement être malheureux un jour sans que ce ne soit la fin de son monde. Heureux de savoir qu’il n’était pas seul. Qu’il ne le serait jamais. Même ce matin, lorsqu’il s’était levé et que Jax avait déjà disparu, appelé à la dernière minute pour un week-end entier de travail, Bran n’avait pas tout à fait ressenti cette piqûre au coeur. Il avait effleuré les draps froids qui sentaient encore la nuit et la peau de Jax et avait repoussé l’angoisse pour s’extirper du lit. Il va revenir. Il revient toujours.
Mais après ces considérations romantiques, Bran avait bien dû convenir d’une vérité générale : sans Jax, il allait passer ce week-end à s’ennuyer à mourir, mettre l’appartement en désordre sans prendre la peine de ranger derrière lui et continuer à regarder leur série Netflix alors qu’il avait promis d’attendre son amant pour reprendre. Ugh. Sans grande conviction, il s’était levé, avait passé un temps fou à se préparer (en essayant la moitié des affaires de Jax qu’il n’avait bien sûr pas repliées derrière lui) et ouvert et refermé le frigo une bonne dizaine de fois sans jamais s’arrêter sur quoi manger exactement. Finalement, au bout de trois heures d’ennui pendant lesquelles il avait regardé le plafond, Bran s’était finalement décidé à sortir. L’air printanier lui avait ébouriffé les cheveux et rendu le sourire et il paradait dans les rues de Windmont Bay comme à son habitude lorsqu’il leva la tête pour réaliser qu’il venait d’emprunter Bridgewater Way. Et si ses souvenirs étaient bons, c’était là que Jesse habitait. Jesse ! Il y avait longtemps qu’il n’avait pas vu son ami. Depuis cette soirée cauchemardesque avec Jax, en réalité. L’espace d’une seconde, Bran hésita. Est-ce que ce n’était pas trahir Jax que de profiter de son absence pour aller rendre visiter à son pote ? Et en même temps, il n’y avait rien, strictement rien entre lui et le grand échalas aux boucles brunes. Jesse était un ami, rien de plus. Bran sortit son téléphone et tapa un premier message.
hey, i’m hanging out with jesse today.
Mmh. Il fit rapidement l’équation dans sa tête. Jax était loin. Il allait passer deux jours loin de la maison. Pendant le week-end, en plus de ça. Et voilà qu’il lui annonçait qu’il allait traîner avec Jesse. Il tapa un second message.
i love you more than anything, ok?
Pas de réponse : Jax devait être en train de conduire. Bran se demanda si lui envoyer des nudes apaiserait la tempête qu’il pressentait arriver mais il arrivait devant l’appartement de Jesse et relégua cette question à plus tard. Il aurait peut-être dû envoyer un message mais maintenant qu’il était là… De toutes façons, sa présence en elle-même était le cadeau, non ? Conforté dans cette certitude par une confiance en lui momentanément à toute épreuve, Bran frappa à la porte et attendit qu’on vienne lui ouvrir, ce qui ne tarda pas. Mais ce n’était pas le visage familier de Jesse qui se découpa dans l’encadrement de la porte. Non, c’était une autre silhouette, toute aussi connue.
Connue, certes, mais inattendue.
Bran écarquilla les yeux, incapable de dissimuler la surprise de voir celle qui lui avait ouvert. « Ma… Stella ? » Sa langue avait fourché mais il s’en était rendu compte au dernier moment. Stella n’était pas maman. Ou si elle l’avait été, elle ne lui avait pas laissé le temps de s’en rappeler. Alors pourquoi faisait-il cette erreur pour la deuxième fois ? D’abord sur le court de tennis et maintenant là, face à face. Seuls. Avec l’impression de plonger dans un miroir. Il ressemblait à Jacob dans les grandes lignes, mais dans les détails (et c’était là qu’était le diable), il était à Stella. Il n’aurait pas su dire où ni comment ni pourquoi. Mais ils étaient les mêmes.
Et pas que dans le visage.
Toutefois, ce n’était pas ça qui allait arrêter Brandon Rose et il croisa les bras, claquant la langue d’un petit air impatient. Bon, elle allait bouger, oui ou non ? Il n’avait pas le temps de lui faire la charité de sa conversation. « Je viens voir Jesse. Jesse Reinhart. » expliqua-t-il avec la sensation de devoir se justifier de sa présence, comme si ce n’était pas celle de Stella qui était la plus étrange des deux. Bran la jaugea en un regard et haussa un sourcil narquois. « Je ne savais pas qu’il avait engagé une femme de ménage. » susurra-t-il.


_________________

-- the way he stares says it all.

Stella Kahnwald

messages : 796
name : Olivia
face + © : t. palmer + © scythe
multinicks : chad, emerson, harper, jax, lydia, parker, reese, tobias, zoya
points : 816
age : 38
♡ status : love is for losers
work : not her priority rn
activities : being a bitch is a full time job (+ drinking, smoking & doing drugs, mostly)
home : sharing a place with teenagers, there's a first time to everything

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jimmy, jacob, eason, jesse, trent, bran

thinking about the time that's slipping.  Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: thinking about the time that's slipping. · Jeu 26 Mar - 9:40
Stella était installée sur l’appui de fenêtre, au centre d’un courant d’air frais et piquant qui la faisait frissonner et aérait la pièce. Elle était vêtue d’une nuisette qui avait vu des jours meilleurs et d’un chandail trop large qui lui donnait l’impression d’être lovée au sein d’un nuage doux. L’un de ses bras reposait contre son ventre, l’autre pendait à l’extérieur, une cigarette à l’agonie coincée entre les doigts. Cela faisait plusieurs minutes que Stella se tenait ainsi, recroquevillée, glacée par les températures matinales et incapable de bouger pour autant. Elle fixait le ciel bleu d’un air absent et sérieux, perdue dans des pensées nébuleuses dont elle seule connaissait les tréfonds et ne s’abandonnait à cette lassitude que parce qu’elle savait que l’appartement était tout à elle. Si Jesse avait été là, elle aurait arboré son masque habituel: sourire désinvolte, regard de glace, démarche légère, à la limite de la provocation, avec une pointe de sensualité - juste parce qu’elle aimait semer le trouble et qu’il n’y avait rien de plus facile à amadouer que les hommes. Non pas qu’elle considère Jesse comme un homme. Il n’était qu’un gamin, à ses yeux, il avait l’âge de Bran, il ne l’intéressait pas (pas dans ce sens-là, en tout cas). Il lui manquait quelque chose pour faire de lui un mâle et peut-être que sa jeunesse, sa proximité avec l’âge d’être son fils, le préservait d’un danger latent. Au fond, c’était sans doute ce qui sauvait leur drôle de cohabitation aussi.
Est-ce que cette situation satisfaisait Stella Kahnwald? Étrangement, oui. C’était un arrangement qui lui correspondait bien, hors des sentiers battus et qui lui permettait de ne pas être complètement isolée, confrontée à ses démons et surtout à Windmont Bay. Elle serait sans doute devenue folle si elle avait dû rester au Majestic. Ou elle serait repartie. Elle ignorait ce qui était le mieux et elle n’allait certainement pas l’avouer à Jesse, mais elle devait convenir qu’elle était plutôt bien tombée. On ne pouvait sans doute pas en dire autant du pauvre garçon.
Des coups à la porte extirpèrent Stella de sa contemplation. La blonde incendiaire cligna des paupières, son esprit réintégrant son corps et elle jeta un coup d’oeil dans la pièce. Elle fut bien tentée d’ignorer l’invité surprise, qui tirerait les conclusions logiques de ce silence, mais elle songea qu’il s’agirait peut-être de sa seule distraction de la journée et elle déplia les jambes, posa un pied nu à terre en se penchant à l’extérieur pour écraser son mégot puis le jeta dans un pot de fleur à l’abandon. Stella retrouva le parquet usé de l’appartement et ferma les battants de la fenêtre avant d’aller ouvrir au visiteur.
La surprise de Stella égala sans doute celle de Bran, même si elle fut capable de la dissimuler à son fils, contrairement à lui. Elle avait près de vingt ans d’avance sur lui, elle avait appris depuis longtemps à composer avec les imprévus - et cela l’avait sauvée dans bien des cas.
- Elle-même, rétorqua la mère déchue avec un sourire cynique. A qui ai-je l’honneur?
Bien sûr, elle se demanda ce qu’il fabriquait là. Personne ne savait qu’elle vivait ici, elle s’était bien gardée de révéler quoi que ce soit à Jacob - il aurait utilisé n’importe quel détail comme une arme pour la déglinguer, pour l’éloigner de Bran, qu’il voulait à tout prix préserver de sa déserteuse de mère. La bonne blague. Elle aurait dû faire le lien entre l’un des autres occupants de l’appartement et Bran mais, en réalité, à cet instant précis, Jesse était à des lieues des pensées de Stella. Il n’y avait plus que Bran. Bran et elle. Un Bran égaré et une Stella… pas assez habillée. L’attitude du jeune homme se métamorphosa dès que la surprise se dissipa et il retrouva cette attitude qui agaçait tant Stella - sans doute parce qu’elle aurait été tout à fait du genre à l’adopter elle-même.
- Il n’est pas là, lâcha-t-elle sans plus de précision.
Elle ne suivait pas les allées et venues des autres, ne se souciait pas de leurs agendas respectifs, n’avait donc aucune idée du moment où il allait rentrer. Si Bran faisait des additions hâtives quant à sa présence dans l’appartement et sa petite tenue, elle s’en fichait. Elle ne comptait pas se défendre ou s’expliquer, ça n’avait jamais été dans sa nature - ce qui lui avait sans doute causé du tort, les gens choisissant leurs conclusions sans preuves, mais Stella n’en avait jamais rien eu à foutre (et ce, quoi qu’en dise ce vagabond d’Eason).
- Moi non plus, ce serait une bonne idée, ça, répliqua-t-elle, moins cinglante qu’elle ne l’aurait voulu, bien consciente de la tentative de morsure.
Lamentable, aurait-elle volontiers ajouté. A la place, elle fixa encore un instant son fils puis elle se détourna, laissant la porte ouverte. Libre à lui d’entrer ou de s’en aller. Elle, elle retourna le salon et entreprit de retourner les coussins du canapé, en quête de son paquet de cigarettes, qui avait dû glisser quelque part. Elle l’espérait, du moins. Elle espérait qu’elle n’avait pas fumé sa dernière clope juste avant l’arrivée de Bran, auquel cas elle devrait supporter ses sarcasmes sans s’encrasser les poumons. Or, s’enfiler les cigarettes était devenu son moyen de résister à l’alcool et aux cachets. Un dérivé sans saveur, sans effets salvateurs, qui ne l’empêchait pas de trembler légèrement par moment ou de se retrouver face aux flacons dans la pharmacie. C’était une lutte de tous les instants et elle n’était pas sûre de pouvoir la supporter si Bran venait jouer aux quilles avec ses nerfs.

_________________

Devils roll the dice, angels roll their eyes
And if I bleed, you'll be the last to know
 
thinking about the time that's slipping.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: