hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Jusqu’à 50% de remise sur la boutique en ligne Nike France
Voir le deal

 

 no pain no gain (b/g)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 

Gabriela Ortega

messages : 672
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @self (ava) ; @faustine (gif)
multinicks : ezra, madd & riley
points : 157
age : 25 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & receptionnist @camp tomahawk lake
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, annoying flag, doing extras @ezio's stripclub...
home : a flat shared with her father -and teddy- in bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, flag, have & isleen (billie)

no pain no gain (b/g) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· no pain no gain (b/g) · Dim 22 Mar - 19:52



NO PAIN, NO GAIN
march, 20th 2020


Bosser au dinner n’était pas toujours de tout repos. Pas physiquement, mais moralement. Ce n’était pas franchement une clientèle chic ou très évoluée qui s’y pressait. Il y avait de tout,  mais surtout énormément de beauf. Et forcément, en tant qu’employée, frapper un client était la dernière chose à faire (sauf s’il réussissait le miracle de ne pas se faire prendre et de n’avoir aucun témoin oculaire). Alors régulièrement, elle avait besoin de se défouler. Peu de chance de la trouver dans une salle de sport hors de prix, elle n’avait pas les moyens pour ça (ou en tout cas, elle ne voulait pas se saigner pour ça, elle préférait de loin dépenser son fric dans quelque chose de plus important). Il n’était pas rare de la voir courir en ville, ou de la voir utiliser les installations sportives –sommaires- installées en extérieur. Ce n’était pas l’idéal mais c’était toujours ça.
Aujourd’hui, elle avait appelé Billie pour l’accompagner. Toujours plus sympa de s’y mettre à deux que de courir seule, même si elle avait régulièrement ses écouteurs de visser dans les oreilles. A force, Billie ne cherchait même plus à dissuader la portoricaine de ce genre d’exercice.  Ou du moins de l’y trainer.
Mais au bout de quarante-cinq minutes, Gaby crut que la blonde allait lacher tant elle ne faisait que râler. Ce à quoi elle n’avait répondu quee par des éclats de rire avant de la tirer par la main à sa suite pour la forcer à continuer. Une demie heure plus tard, Gabriela finit enfin par ralentir la cadence pour finir en marchant, les mains sur les hanches, et le palpitant plus qu’excité. « god, that was i needed » elle tourne la tête vers son amie, visiblement au bout de sa vie alors elle éclate de rire. « i thought you were about to run away earlier » la taquine-t-elle en détachant sa veste de ses hanches pour l’enfiler, histoire de ne pas choper la crève. Elle se penche, s’appuie sur ses cuisses, réellement à bout de force. Peut-être que cette fois, à force de vouloir se défouler, elle est aller trop loin. Mais elle se redresse et pose une nouvelle fois ses prunelles sombres sur Billie. « wanna go to my place ? I think my father’s still working. Take a shower ? having some beers ? » et manger à peu près n’importe quoi maintenant qu’elles s’étaient dépensées comme des malades –merci gabriela. Elle ne dirait pas non à une pizza. Ni même à un burger (tant qu’il ne venait pas de son boulot). Ou en réalité, tout ce qui était gras et sans doute déconseillé pour conserver les bénéfices de leur séance de sport.  



_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is water. powerful enough to drown you, soft enough to cleanse you, deep enough to save you.
the lucky ones died in the blast.

Billie Fairchild

messages : 662
name : faustine.
face + © : gh ⋅ ©self, tors.
multinicks : sami ⋅ resen ⋅ amber ⋅ scott ⋅ kate ⋅ kelley ⋅ jimmy ⋅ jesse.
points : 898
age : twenty seven ⋅ [01|10]
♡ status : leave her alone, thanks.
work : formerly sentenced to death, sorta kinda home helper for sören now.
activities : trying to take her life back.
home : sören's house, on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | gabriela, sören, xavi (jax, james)

no pain no gain (b/g) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: no pain no gain (b/g) · Jeu 2 Avr - 14:34
Sa gorge la brûlait, sa poitrine contractée alors qu'elle tentait de suivre le rythme de la brune devant elle. Nul doute qu'elle ne se présentait pas sous son meilleur jour : sa longue queue de cheval blonde collait presque à sa nuque et, vu la pâleur de sa peau, elle n'avait aucun doute quant à la teinte rouge écarlate (écrevisse) qu'elle devait arborer tandis que son regard clair, lui, cherchait des issues de secours régulièrement. Billie râlait. Son sale caractère ne faisait qu'accentuer son envie de se barrer d'ici et d'arrêter d'accepter les propositions incongrues de la grande brune qui la devançait de quelques foulées, et la tirait par le bras à certains moments pour s'assurer que Fairchild la suivait toujours – maudites soient Gabriela et ses idées débiles, ne pu-t-elle s'empêcher de penser au détour d'une énième ligne droite sur laquelle elle devait sprinter. Si Billie avait tout autant besoin qu'elle de se défouler, vider son esprit et son corps de toute énergie pour tenter de calmer un peu les tumultes qui n'avaient cessé de l'agiter durant les cinq dernières années et demies, elle regrettait avec une amertume non dissimulée d'avoir accepté la vadrouille. La bénédiction ressentie à l'idée d'une peau tiraillée par la sueur, rougie et chauffée, et de muscles douloureux d'avoir couru presque en boucle pendant une heure et quart, elle lui échappait encore – elle rêvait simplement de se lover dans un bain, pourquoi pas se laisser sombrer dans les bras de Morphée en profitant de l'eau chaude sur ses articulations malmenées, et se laisser ensuite tomber sur son canapé pour ne plus en bouger. Pas besoin de télé, de musique, rien ; simplement elle et le calme d'un appartement trop vide auquel elle ne s'habituait pas totalement encore, après avoir partagé une maison avec deux adolescentes (dont une réplique blonde de Satan) et son ex employeur. Lorsque Gabriela se décida enfin à ralentir le rythme, Billie laissa son corps se plier en deux, ses jambes se stopper, et ses poumons partis à la recherche de ce souffle dont ils avaient été privé pendant les (trop longues) dernières minutes – peut-être avait-elle même oublié ces derniers quelque part, sur le bord de la route. Relevant les yeux vers la brune, dont les capacités à parler et à rire ne s'étaient pas faite la malle malgré la course qu'elle venait de faire, Billie fronça le bout du nez et pointa son majeur avec classe et raffinement vers cette amie qui, peut-être, n'en était pas une, lorsque sa remarque sur sa fuite – ratée, se retint-elle de préciser, quand bien même elle aurait voulu pouvoir la mener à bien – parvint à ses oreilles bourdonnantes. Dans un total abandon de ses muscles, Fairchild se laissa tomber sur les fesses, étirant déjà ses jambes pour s'assurer que les courbatures ne viendraient pas lui rappeler sa terrible erreur du jour, reprenant lentement son souffle et retrouvant ses facultés à 1) réfléchir correctement, 2) envisager d'ouvrir la bouche pour autre chose que d'haleter. Levant le pouce vers la brune pour lui indiquer que le plan lui convenait, elle inspira un grand coup avant de déballer : « First for the shower. You trying to fucking kill me makes you lose your right to claim it. » Soupirant, les joues gonflées d'un air qui lui manquait encore, elle secoua un peu la tête, étirant cette fois-ci son dos. « Never again. »

_________________

// Heart can break w i t h o u t  a  s o u n d, wings on fire now we fall. Who am I —— to say at all?.
 
no pain no gain (b/g)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: