hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
Sélection d’ebooks gratuits en ...
Voir le deal

 

 tell me what you're chasin' (p/n).


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak
Aller en bas 
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 779
name : lora (isleys).
face + © : bamber — mistspell, tumblr.
multinicks : minha, sakura, letty, sersi, dimitri, ezio.
points : 1793
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : ryke's appartment, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· tell me what you're chasin' (p/n). · Lun 23 Mar - 20:43

tell me what you're chasin'
a little white light in a sea gone black
my head is the room and the room's full of broken glass


@PRIAM EASON — march 23rd (2020)

Maladroitement accroupie derrière un buisson mal taillé, Nomi écarte les feuillages de ses deux mains et cherche de ses iris céruléen la silhouette au loin. Elle l’observe avec une attention toute particulière tandis que l’individu s’active près d’un entrepôt désaffecté au nord de Pioneer Oak. D’abord aperçu dans le centre de Crescent Lane alors qu’elle patientait pour récupérer des viennoiseries et du café avant d’aller au travail, elle n’a pas eu du mal à le reconnaitre parmi la foule de clients. Elle a vu son visage sur des photographies qui ont atterri un peu par hasard sur le bureau de Priam, dissimulées sous un tas de paperasse qu’elle n’a pas pris la peine de lire dans son entièreté. C’est au dos de sa fidèle bicyclette qu’elle a parcouru tout le trajet sans prendre le risque de le perdre ou de se faire repérer. Elle n’est, après tout, qu’une jeune femme se baladant dans les rues de Windmont Bay. Qui viendrait la suspecter ? Sans détacher ses yeux de sa cible, elle attrape d’une main son portable ; ses doigts glissent agilement sur l’écran pour envoyer sa réponse à Priam avant de remettre l’objet à sa place. Il ne tarde pas à vibrer de nouveau dans sa poche mais décide cette-fois de l’ignorer et de passer à l’étape suivante. Un rapide coup d’œil sur les environs lui indique que la voie est libre, lui permettant ainsi de quitter sa cachette en laissant son vélo à l’abri des regards. D’un pas qu’elle s’efforce de garder discret, la rousse se dirige vers l’une des entrées du vieux bâtiment.

Elle a vu Priam faire pour l’avoir accompagné avec et sans son accord dans ses filages. Et il faut dire qu’elle a elle-même un peu d’expérience dans ce domaine, aimant observer (stalker) les personnes qui attisent sa curiosité (malsaine). Nomi réussit à se faufiler dans une ouverture, et rapidement elle remarque l’homme qui lui tourne dos à plusieurs mètres d’elle, la carrure large légèrement courbée au-dessus de plusieurs caisses en métal. Qu’est-ce qu’il fiche ? Son téléphone de nouveau en main, elle prend plusieurs photos avant d’être surprise par une voiture en approche à l’extérieur. A pas de velours, elle se décale légèrement afin d’être certaine d’être bien cachée derrière des planches de bois empilées les unes sur les autres. Des voix viennent briser le silence et font écho dans la bâtisse abandonnée. — Fucking hell, you couldn’t find a better place? s’exclame une voix rauque. Nomi se tasse un peu plus mais ne peut s’empêcher de jeter un léger coup d’œil. L’inconnu n’était plus seul mais entouré maintenant de quatre autres individus. Elle prend une photo, puis une autre, ignorant au passage les messages de Priam qui pop sur son écran. — Who cares? Let’s take a look at the merch’. Bien loin de se douter qu’ils ne sont pas tout à fait seuls, Nomi en profite pour mémoriser l’instant une fois de plus. Elle juge néanmoins que le moment est venu d’arrêter de tenter le diable et de rebrousser chemin. Elle envoie un dernier message à Priam puis s’écarte doucement de sa cachette. Elle s’assure que les hommes sont concentrés sur leurs affaires avant de repartir par là où elle est entrée précédemment.
Pas tout à fait rassurée par la tournure que prend cette filature improvisée, elle marche rapidement en direction de sa planque où attend sagement son vélo. A ce même moment, elle sent quelque chose (quelqu'un) lui attraper sa tignasse rousse. Le geste est si soudain et brutal qu’elle est aussitôt attirée en arrière et se retrouve plaquée contre une masse faisant une tête de plus qu’elle. — Hey sweetheart, what you’re doing here? HEY GU— coupé dans son élan, elle se débat assez violemment pour le déstabiliser et le mord avant de lui donner un coup de pied dans les parties. — Bitch! tente-t-il de hurler, la gorge nouée par la douleur. Elle n’a pas le temps de réfléchir qu’elle se jette sur son vélo.

Le cœur qui tambourine contre sa cage thoracique, l’adrénaline qui floute sa vision ; elle pédale si vite qu’elle ne fait pas attention à la crevasse sur la route. Le visage, les mains et les genoux marqués par le bitume, c’est avec colère qu’elle est forcée de constater que sa bicyclette ne roulera plus pour le moment. Dans un mouvement impatient, elle retire de sa poche son téléphone et lâche un soupir de soulagement en voyant qu’il n’a rien. La rousse n’hésite pas, elle ne peut pas vraiment se permettre de jouer les dures. Elle compose alors le seul numéro qui lui soit utile à ce moment précis. — Hey… Yes yes I know- Look… Turns out he wasn't a cheating husband after all. Can you come? Please? elle lui indique son emplacement, l’entrepôt loin derrière elle. Elle raccroche, les yeux brillants et le sentiment qu’elle va passer un sale quart d’heure.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.

Priam Eason

messages : 648
name : sow ~ pomeline.
face + © : henry cavill — lora.
multinicks : lola, xavi, blake, vika, kerry, luna.
points : 368
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keep an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | nomi, daphne, gaia.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Mar 24 Mar - 10:43
Excédé, Priam avait abandonné son téléphone sur le coin de son bureau, Nomi lui assurant être là bientôt. Malgré son insistance, le fait qu'à plusieurs reprises il lui ait expliqué clairement les choses, qu'il ait appuyé le principe qu'elle n'était pas en mesure de travailler comme lui le faisait, son assistante n'en faisait qu'à sa tête. Sa jeunesse était certainement le facteur principal de ses agissements en plus d'une large dose de sauvagerie couplée au fait que Nomi Lyons était, tout simplement, une emmerdeuse irréfléchie. Sa patience s'était étalée dans le temps alors que, quelques années auparavant, l'australien aurait usé d'une sacrée dose de menaces pour forcer la gamine à obéir. Il regrettait déjà de l'avoir dans les pattes à longueur de journée, estimant qu'elle n'était pas réellement en mesure d'assurer les fonctions demandées - des fonctions qui n'étaient pas bien difficiles : café, paperasses, re café. Il n'en demandait pas plus à celle qu'il désignait comme son assistante et qui, malgré ses efforts, ne lui inspirait pas confiance. Bien que le nez plongé dans une série de photos, l'esprit de Priam était absent, incapable de se concentrer sur sa recherche actuelle. Ou était passé Nomi et, évidemment, que faisait-elle ? Un peu plus excédé qu'auparavant, il repoussa vivement les photos et se plongea un peu plus dans son siège, songeur, alors qu'il fixait son téléphone avec appréhension. Il était peut être temps d'avoir une nouvelle discussion avec elle ? Un soupire s'échappa de ses lèvres, tandis qu'il laissa tomber sa tête en arrière, fermant un instant les yeux pour repenser la situation dans sa globalité, alors que son téléphone choisit cet instant propice pour vibrer. Il crut bon, après vérification, de le laisser sonner quelques instants histoire de donner une leçon à son employée mais piqué par la curiosité, il finit par décrocher. Il avait eu raison. Encore. (Toujours.)

Il gara sa voiture sur le bas côté et mis plusieurs secondes à en sortir, observant Nomi par la vitre. Amochée, trônant aux côtés de son vélo dans l'état était à déplorer, Priam coupa le moteur dans la foulée et vint à sa rencontre. Le visage fermé, l'air impassible, une profonde envie de lui hurler dessus en prime - il réussit néanmoins à  tout retenir, difficilement, mais avec aplomb. Cependant, l'air était électrique et la tension palpable. « Well, you seem fine. » assura-t-il sur un ton neutre, à mille lieues d'un quelconque sarcasme. Sa peau abimée n'était que le cadet de ses problèmes, qu'il rejeta sans prétention d'un revers de la main. « I'll let you give me an explanation.. a good one Nomi, a really good one, give me your best. » Le ton, cette fois-là, était un peu plus dur mais Nomi le connaissait assez bien pour savoir ce qu'il découlerait de sa petite escapade. Néanmoins, une part d'ombre sommeillait encore en lui et de manière admirable, la petite rousse était tout bonnement capable de la faire ressortir. Elle s'était non seulement mise en danger pour des broutilles mais avait, en plus de ça, sérieusement mis à mal l'une de leur enquête ce qui signifiait, au bas mot, un véritable problème dans sa gestion et par extension, dans son paiement. De quoi sérieusement agacer le détective. « Get in the car. » conclut-il enfin, tout en saisissant le vélo cabossé de Nomi qu'il dirigea vers le coffre de sa voiture sans même un regard compatissant à l'attention de sa propriétaire.

_________________

“you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 779
name : lora (isleys).
face + © : bamber — mistspell, tumblr.
multinicks : minha, sakura, letty, sersi, dimitri, ezio.
points : 1793
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : ryke's appartment, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Mar 24 Mar - 11:56

@PRIAM EASON

C’est vrai. La situation ne s’est pas tout à fait déroulée comme prévu. Peut-être que si elle avait pris le temps de lire le dossier, elle se serait rendu compte de son erreur et aurait évité cette frayeur. Peut-être. La pression redescendue, elle n’attend plus que l’arrivée de son patron et elle réfléchit déjà à ce qu’elle pourra bien lui dire. Elle sait qu’un lot de reproches arrive en son sens et elle le mérite, mais c’est avec mauvais foie que Nomi s’obstine à penser qu’elle n’a fait que suivre son instinct et – après tout – elle a tout de même mis le doigt sur quelque chose d’intéressant.

Sans grande surprise, il n’a pas l’air ravi ce qui, pour être honnête, ne semble pas changer de ses expressions habituelles alors alors dans le fond, elle n’est pas plus intimidée que ça par l’apparence neutre de Priam. Elle n’a aucune idée de l’image qu’elle lui renvoie, de ses cheveux roux en bataille à cause de la confrontation et de ses quelques mèches collées contre son visage à cause de la sueur ; il ne parait pas s’en inquiéter plus que ça et Nomi non plus. Muette, elle se contente de le regarder prendre son vélo avant de rejoindre à son tour la voiture pour y prendre place. Les membres endoloris, elle reste de marbre puis lâche finalement un soupir. — Okay listen, I saw him and thought it was a good opportunity to follow him. It wasn’t a big deal really, he was just standing there in the middle of nowhere by this abandoned warehouse, elle hausse les épaules puis enchaine sans laisser à Priam le loisir d'en place une dans son bavardage, at first I thought maybe he was waiting for someone for some sexy time or whatever, you know? elle le regarde, comme si elle attend de lui qu’il acquiesce, I mean… okay, it’s a bit strange to go to this place for a date but who am I to judge weirdos, right? A défaut d’en rire, ses lèvres s’étirent en un léger sourire, trahissant ainsi la légèreté de ses pensées, et une manière aussi de détendre un peu l’atmosphère. — Anyway, he went inside and soon after he was joined by several men. Not for kinky business though. They were talking about something, I don’t know what exactly but I took pictures! c’est qu’elle en est fière, d’une lueur perceptible dans le regard. — That’s when I decided to leave but then another guy jumped on me. That asshole scared the shit outta me but I gave him a good kick in the balls. It was fucking insane! elle s’exclame, le visage illuminé non pas par la peur mais par ce qui semble être de l’excitation. — I know what you're going to say but I just wanted to help, elle l’observe avec insistance cette fois.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.

Priam Eason

messages : 648
name : sow ~ pomeline.
face + © : henry cavill — lora.
multinicks : lola, xavi, blake, vika, kerry, luna.
points : 368
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keep an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | nomi, daphne, gaia.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Mar 24 Mar - 13:12
Il la connaissait assez pour savoir qu'elle aurait une explication merveilleuse à lui fournir, si bien qu'il écouta avec attention celle-ci, tandis qu'il avait déjà fourré le vélo dans le coffre pour enfin reprendre le volant. Le regard rivé sur la route, Nomi ne lui laissait guère le temps d'en placer une - ce qui ne dérangea aucunement Priam puisqu'il comptait écouter son récit jusqu'à la fin avant de prendre, à son tour, la parole. Ni haussement de sourcils, ni mine déconfite, pas même une bribe de réaction sur son visage ou son corps, l'australien sillonnait tranquillement la ville en se rendant vers son QG et n'eut, pour seule réaction, de fixer Nomi une fois arrivée à un feu rouge. Elle était pleine d'espoir, presque heureuse de sa mésaventure mais plus encore de ce qu'elle avait réussi à dégoter en fouinant là où il ne fallait pas, la lueur qui trônait dans son regard en était l'exacte traduction. Priam n'était pas homme à acquiescer, surtout pas dans une situation pareille. Aussi prit-il une grande inspiration avant d'ouvrir la bouche. « So you think you did a good job, right ? So tell me, what would happened if that guy had managed to get you ? » demanda-t-il, sans même lui laisser une once de réflexion, à son tour, pour reprendre son monologue. « Maybe you would be locked up somewhere or maybe you would be dead - and trust me, that kind of guy has no sense of humor so maybe you should be a little more scared. » On lui reprochait souvent sa tendance à l'exagération, le fait qu'il voyait le mal partout, le peu de confiance qu'il accordait mais Priam avait vécu assez de choses pour que la méfiance soit devenue son principal atout, en plus de l'anticipation. Avec Nomi dans les pattes, le premier point était de mise au quotidien tandis que le second venait de se faire valdinguer dans la foulée. « He saw you, Nomi. Maybe others saw you too. Maybe they also had a phone, maybe they took a picture of you, maybe they already know who you are, where you live.. a lot of maybe, right ? That's exactly why I asked you to listen to me. Listen, Nomi, you understand ? » reprit-il, toujours aussi calmement, alors que le feu venait de passer au vert et qu'il bifurqua sur la droite afin de s'arrêter sur le bas côté. Les mains toujours sur le volant, il réfléchit quelques secondes puis porta son regard bleuté dans celui de son assistante. « So, congratulations Lyons ! Now that you're a big girl who knows everything, you will manage on your own. I will not interfere, good luck with these several men. » Il n'était, au fond, pas question de l'abandonner ainsi mais Priam avait plus à coeur de la faire réagir que de la bassiner pendant un quart d'heure avec son sermon. Peut-être qu'une fois devant le fait accompli, Nomi se résignerait enfin à comprendre la gravité de la situation et la position délicate dans laquelle elle se mettait ? Il n'en était pas bien sûr, avait d'autres cordes à son arc et useraient d'elles en temps voulu. « My lunch. » déclara-t-il simplement en faisant un mouvement de tête vers l'enseigne à côté de la voiture - un dinner. Il n'avait, pour elle, aucune pitié particulière à l'instant T et ne se souciait pas un instant de ses égratignures. Il était simplement présent pour lui rappeler son job, son vrai, celui qu'il lui avait demandé un peu plus tôt dans la matinée et qu'elle allait devoir remplir.

_________________

“you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 779
name : lora (isleys).
face + © : bamber — mistspell, tumblr.
multinicks : minha, sakura, letty, sersi, dimitri, ezio.
points : 1793
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : ryke's appartment, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Mar 24 Mar - 15:26

@PRIAM EASON

Après avoir déblatéré tout ce qu’elle avait en tête, c’est stoïque et silencieuse qu’elle laisse Priam s’exprimer. C’est naïf de sa part que de croire qu’il l’aurait félicité, ça ne colle pas au caractère de son patron et malgré son enthousiasme apparent, il faut bien admettre qu’elle ressort d’une situation délicate. Elle détourne le regard lorsqu’il continue ses reproches, qu’il évoque avec raison les issues possibles qu’elle a – par chance – évité. Il lui fait la leçon, elle sait qu’il est en droit et pourtant elle ne se peut se résoudre à l’accepter. Pourquoi s’attarder sur ce qui aurait pu se passer alors qu’elle a finalement réussi à s’en dégager comme une grande ? Les mots au bord des lèvres, elle se tait et joue avec ses doigts, l’attention parfois attirée par ce qui se passe au-delà de la fenêtre mais ses yeux finissent toujours par croiser ceux de Priam. Les traits tirés, la moue boudeuse, elle n’a pas besoin de parler pour faire comprendre qu’elle n’est pas du même avis que son interlocuteur. — So that’s it? s’insurge-t-elle presque, ennuyée par sa manière de lui faire comprendre que sa place est derrière un bureau à gérer les appels et à veiller sur son estomac. — You’re not even interested about the pictures I took? It could be important! elle l’a écouté, mais n’en a pas retenu grand-chose si ce n’est qu’elle n’a pas obéit à ses ordres, qu’elle n’a pas joué la petite assistante parfaite. Elle comprend sans comprendre, ne cherche pas non plus à saisir la dangerosité de cette histoire. Tout ce qu'elle retient est le résultat final, la perspective d'avoir accompli un petit quelque chose. Elle ne saisit pas la nuance, entre lui et elle, il y a un monde qui les sépare. Il a l'expérience du terrain tandis que Nomi cherche à brûler les étapes, à se jeter dans la gueule du loup sans se soucier du reste. — I know I said I’ll do the job but I’m not your pet, I don’t want to be put aside, my ass on the chair all day. I-, elle prend une profonde inspiration, — Nevermind. You want your lunch? FINE! qu’elle peste en claquant la portière derrière elle sans lui accorder un seul autre regard.
Elle revient rapidement, un petit sachet dans les mains qu’elle dépose un peu trop brusquement sur les genoux de Priam. — Please eat, my good sir. You seem rather pale, lâche-t-elle avec insolence. Ses années dans un pensionnat huppé d’Ecosse ne lui ont visiblement pas servi à grand-chose en matière de bonnes manières.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.

Priam Eason

messages : 648
name : sow ~ pomeline.
face + © : henry cavill — lora.
multinicks : lola, xavi, blake, vika, kerry, luna.
points : 368
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keep an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | nomi, daphne, gaia.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Mer 25 Mar - 10:22
@Nomi Lyons
L'écoutait-elle, ne l'écoutait-elle pas ? Priam n'en était pas certain, à l'observer jouer avec ses doigts ou regarder ailleurs, il la sentait néanmoins fortement ennuyée par son sermon et à mille lieues d'être réceptive à son dégueulis verbal. Si bien qu'il ne réussit même pas à réprimer un soupire d'exaspération quand elle reprit de plus belle. Pourquoi avait-il fallu qu'il tombe sur la pire emmerdeuse disponible à Windmont Bay ? « Ok, send them to me. » réussit-il à articuler entre sa mâchoire resserée. Non pas qu'il n'avait aucun intérêt à l'égard de ces photos mais la question n'était, actuellement, pas là et Nomi ne semblait pas vouloir le comprendre. Et voilà qu'elle commençait à se plaindre, prétextant ne pas vouloir être installée toute la journée sur une chaise. Priam ne dit mot mais n'en pensa pas moins : n'était-ce pas le job pour lequel il l'avait recruté ? L'annonce était pourtant claire, elle ne parlait pas d'une acolyte mais d'une assistante. Encore une fois, Nomi se montrait capricieuse à souhait, un véritable bébé qui devait tout obtenir. Silencieux, incapable de trouver le moyen de faire avancer la conversation, l'australien se sentit presque soulagé de la voir obéir et chercher son déjeuner. L'espace d'un instant, solitaire, il décrispa ses mains du volant et s'enfonça un peu plus au fond de son siège. Il était clair qu'une simple remontrance n'avait aucun effet sur elle, tous comme les explications qu'il tentait de lui fournir sur son comportement inqualifiable et le temps qu'elle lui faisait perdre à chaque fois qu'elle croyait faire les choses biens. Et voilà que la tempête Nomi revenait à la charge, jetant son déjeuner sur ses genoux. Perplexe, Priam prit une profonde inspiration pour ne pas, littéralement, l'incendier sur place. Faire preuve de retenue n'était pas dans ses cordes et il état si simple de lire en elle tant elle était incapable de retenir ses émotions. D'un geste lent, il déposa le sachet sur le tableau de bord, retira sa ceinture et trottina tranquillement jusqu'à la portière côté passager qu'il ouvrit à la volée sur une Nomi plus qu'exaspérante. « Out. » claqua-t-il entre ses dents, alors que déjà il se dirigeait vers le coffre de sa voiture, sortant la carcasse de son vélo dans la foulée. Il n'était plus question d'explications, de sermons ou simplement d'essayer de lui faire entendre raison. Et pourtant, une simple remise en question aurait suffit à Priam pour la tolérer encore un peu. Néanmoins, sa patience avait été mise à rude épreuve depuis trop longtemps. « You're fired. » déclara-t-il simplement en déposant le vélo sur le trottoir, sans même un regard pour son ancienne assistante. « Don't show up at the office anymore and don't even try to use these pictures. » conclut-il comme pour dérouter tout plan d'action qu'elle aurait souhaité mettre en place. Puisqu'elle semblait croire n'être qu'un animal de compagnie pour lui - c'était un peu le cas - il était bien temps qu'il lâche sa laisse et s'en trouve un autre, plus obéissant peut-être.

_________________

“you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 779
name : lora (isleys).
face + © : bamber — mistspell, tumblr.
multinicks : minha, sakura, letty, sersi, dimitri, ezio.
points : 1793
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : ryke's appartment, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Mer 25 Mar - 16:13

@PRIAM EASON

On lui a dit. On lui a répété à maintes reprises que cette manie qu’elle a de pousser les gens à bout finira toujours par lui porter préjudice. D’autant plus si elle n’est pas capable, de son côté, de gérer ses propres émotions. Les conseils, les belles paroles qu’on lui a déversées tout le long de sa vie – que cela vienne du psy ou de ses parents - n’ont finalement, pas donné beaucoup de résultats. Nomi se fiche de tout et de tout le monde. Ainsi va la vie et sa relation avec sa sœur en est le parfait exemple, au même titre que son comportement avec Priam qui n’est pas un membre de sa famille, encore moins un ami mais son patron. On pourrait attendre d’elle qu’elle fasse les choses un minimum bien, au moins pour servir ses propres intérêts et elle y est arrivée jusqu’à présent malgré quelques accrochages. Pas aujourd’hui. C’est la goutte d’eau, ce sentiment d’injustice pas vraiment justifié qu’elle ressent cache en réalité l’impossibilité pour la jeune femme d’accepter d’avoir tort. Que les choses ne fonctionnent pas comme elle l’entend. Ironiquement, elle pensait pouvoir obtenir ce qu’elle désirait même venant d’un homme comme Priam. Persuadée qu’elle était assez douée pour retomber sur ses pattes. Lorsqu’il quitte le véhicule pour le contourner et lui intime de descendre, elle fait mine de ne pas comprendre. Pourtant c’est bien une mine outrée qu’elle affiche quand il lui annonce, sans détour, qu’elle vient de perdre son emploi. — What?! s’exclame-t-elle en sortant de la voiture. Elle n’arrive pas à y croire, quand bien même elle l’a sans doute mérité, elle se refuse d’y voir là un point d’arrêt à son statut d’assistante rebelle. — No! dit-elle sèchement, pleine de détermination dans la voix et dans son attitude, telle une enfant pourrie gâtée. — You can’t be serious. I did ONE thing without asking you and you’re acting like it’s the end of the world. At least I’m doing something! venimeuse, elle lève les yeux au ciel, that’s fucking ridiculous…, elle fulmine, les poings serrés et le teint rougit par la colère qui monte ; elle sent ses veines bouillonner à mesure que la situation lui échappe. — And so what ? You’re going to leave me here? Ce n’est pas comme si elle se retrouvait au milieu de nulle part mais ce n’est pas vraiment la question, le principe même qu’il ose la dégager de sa voiture est la raison pour laquelle elle s’insurge.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.

Priam Eason

messages : 648
name : sow ~ pomeline.
face + © : henry cavill — lora.
multinicks : lola, xavi, blake, vika, kerry, luna.
points : 368
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keep an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on | nomi, daphne, gaia.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Ven 27 Mar - 15:43
Elle ne comprenait pas, elle continuait ses caprices, outrée par son comportement et par sa décision. Une décision qui lui pendait au nez depuis un moment. Nomi avait peut-être l'habitude de tout obtenir mais Priam n'était pas homme à se plier en quatre devant les délires d'une gamine, qu'elle soit son employée ou non. Il n'avait pas beaucoup de patience habituellement et avait pris sur lui de faire différemment, de faire mieux. Quelque temps auparavant, l'australien aurait surement mis un terme à leur collaboration dès la première semaine. Mais il avait voulu lui laisser le bénéfice du doute, classant son attitude sur son jeune âge et son inexpérience. Grossière erreur que de ne pas avoir écouté son instinct qui ne lui faisait jamais défaut. Aussi la sanction venait-elle de tomber devant une Nomi particulièrement fulminante. Elle pouvait hurler, dire non, rester plantée là, rien n'y ferait. « You did one thing without asking me !? » lança-t-il, se stoppant au passage et posant son regard bleuté sur son interlocutrice. Il y transparaissait un orage qui allait finir par s'abattre sur elle. Non, Nomi n'avait pas fait qu'une seule chose sans sa permission, elle en avait fait des dizaines. Elle s'était immiscée dans ses dossiers, l'avait suivi alors qu'il l'avait convié à ne pas le faire. Cette petite rouquine enchaînait les interdits et récoltait aujourd'hui. « So, I do nothing ? » Il fulminait intérieurement, exaspéré par un tel comportement, exaspéré de devoir supporter les remontrances d'une gamine qui n'y connaissait rien et qui se croyait supérieur à tout : à lui, aux autres, aux règles. Elle savait tout, mieux que tout le monde. « You know, yo'ure very boring, capricious, you're just a little girl who knows nothing. You're acting crazy, you're not hearing me, you know what's fucking ridiculous ? You. Grow up ! » Le ton, neutre comme toujours. Il avait déblatéré ça avec une facilité palpable et aurait pu continuer longtemps sur sa lancée tant Nomi collectionnait les défauts à ses yeux. On pouvait bien y voir une qualité ou deux : elle était plutôt déterminée comme fille. Mais la question n'était plus là, il n'arrivait plus à composer avec elle au quotidien et sentait qu'elle finirait par faire du tort à sa clientèle, si ce n'était pas déjà le cas. Il n'avait guère besoin d'une difficulté de plus à devoir gérer au quotidien. C'était déjà devenu assez difficile de devoir se questionner sur elle à chaque instant, cherchant à savoir ce qu'elle fichait et surtout où. « I'm not your driver. » lança-t-il, détaché au possible de la situation, alors qu'il venait de claquer son coffre dans la foulée, stipulant qu’elle pouvait bel et bien marcher ou prendre le premier bus qui passerait, pour ce qu'il avait à en faire. Déjà, Priam remontait dans sa voiture, décidé à la planter là comme une malpropre.

_________________

“you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 779
name : lora (isleys).
face + © : bamber — mistspell, tumblr.
multinicks : minha, sakura, letty, sersi, dimitri, ezio.
points : 1793
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : ryke's appartment, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). · Lun 30 Mar - 11:15

@PRIAM EASON

Quel ingrat ! Cette pensée qui menace de glisser sur ses lèvres, les prunelles fixés sur son futur ex-patron. Son agitation est telle qu’elle en a oublié les picotements, sa tolérance à la douleur étant assez élevée pour ne pas s’en inquiéter plus que ça. Bien trop occupée à maudire Priam. La gamine capricieuse qu’elle est ne pourra s’en contenter. Et au fond, elle aurait préféré qu’il explose plutôt que de rester aussi impassible. Alors elle pique, du mieux qu’elle peut, mais elle sait que c’est peine perdue. Elle n’obtiendra rien de lui, si ce n’est en le caressant dans le sens du poil. Malheureusement pour lui, surtout pour elle, ce n’est pas dans son tempérament. La rousse peut facilement s’habituer aux sourires faux, aux courbettes en tout genre, à la manipulation pour arriver à ses fins mais même elle a ses limites. Et il faut le dire, elle n’est pas assez maitresse d’elle-même à ce moment précis pour retourner la situation en sa faveur. Agacée plus qu’elle ne devrait se le permettre, la paume de ses mains endoloris par ses doigts qui ne se desserrent pas ; elle est une bombe à retardement qui est à deux doigts de péter. L’indifférence dont il fait preuve à son égard, alors qu’elle estime encore et toujours avoir agi avec de bonnes intentions en tête et non pas par égoïsme et imprudence. Elle n’admettra pas ses torts, c’est un fait avéré. Bornée, elle n’a que peu de considération pour l’avis d’autrui, surtout s’il ne va pas dans son sens. Furibonde, elle lui emboite le pas et rejoint à son tour le côté conducteur, la portière pour seule barrière entre lui et elle. — You know what? I don’t care, finit-elle par dire après avoir gardé le silence. — I don’t care about you, or this stupid job, son ton est étonnamment calme, froid même, contrastant avec ce regard sanglant qu’elle lui lance. — So yeah… screw you Priam, I’ll manage on my own, charmantes paroles qu’elle accompagne d’un doigt d’honneur qu’elle colle contre la vitre avant de s’en écarter pour rejoindre d’un pas décidé sa bicyclette laissée à l’abandon. Elle le relève, la pauvre bête a sa chaine cassée et le guidon tordu mais qu’importe, sans regarder derrière elle, la rousse commence à s’éloigner. Dorénavant libérée de ses obligations, Nomi ne lui est plus redevable de quoique ce soit. Et si son statut d’assistante n’est plus, rien n’est moins sûr quant à celui de fouineuse obstinée, les photos en poche.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.
Contenu sponsorisé




tell me what you're chasin' (p/n). Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: tell me what you're chasin' (p/n). ·
 
tell me what you're chasin' (p/n).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak-
Sauter vers: