hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-29%
Le deal à ne pas rater :
Griffoir Lion pour chat
9.99 € 13.99 €
Voir le deal

 

 you feel like home (t/s)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port
Aller en bas 
god lies between your fingertips.

Sami Winters

messages : 4688
name : faustine.
face + © : zayn ⋅ ©self, james arthur.
multinicks : resen ⋅ scott ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse ⋅ anna ⋅ lily.
points : 4680
age : twenty seven ⋅ [15|03]
♡ status : married to tommy since august 11th 2018, completely in love with him.
work : projectionist @ arc light.
activities : still helping at the harsha's stables, drawing, petting daniel, being his husband's fanboy, trying to help him as much as he can.
home : the 26, pioneer oak, with his husband and part of the winters pack.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | emerson, james, tommy, keith, tommy, lydia / next: mila.

you feel like home (t/s) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· you feel like home (t/s) · Jeu 26 Mar - 18:04

@tommy winters.
And I need you to know that we're fallin' so fast
We're fallin' like the stars, fallin' in love

march 15th, 2020

Les derniers mois furent chaotiques, emplis de changements trop soudains ; un accident et les conséquences qui en avaient suivi, un départ, puis un autre, la remontée d'une pente qu'il avait essayé de soutenir du mieux qu'il pouvait, prêt à tout pour amoindrir les tourments de son mari. Tout avait été moralement épuisant. Drainant. Un enchaînement d'événements qu'il avait fallu gérer aussi bien était-il possible de le faire, tentant de distinguer un fait de l'autre pour réussir à faire le tri et réduire le stress provoqué par tout ce qui arrivait. Si une accalmie semblait pointer le bout de son nez ces derniers temps, il n'oublierait pas de sitôt les difficultés qu'ils avaient pu traverser, la façon dont sa poitrine se serrait à voir Tommy comme ça. Sami ne portait plus d'attention à d'autre qu'à lui. Il avait marché sur des œufs, guettant ce qu'il pouvait faire ou non, ce que le pompier attendait de lui ou ce dont il avait besoin de sa part. Si tant est que ce fût possible, Tommy devint, depuis le mois d'octobre, un peu plus encore la priorité du projectionniste, qui ne se rendit même pas compte qu'il s'oubliait lui-même dans ses efforts pour lui. Ça ne l'intéressait pas tant, de savoir ça. Ça ne le dérangeait pas non plus, qu'importait l'attention qu'il était censé accorder à sa propre santé depuis quelques années. Mais les choses, enfin, semblaient un peu plus calmes. Un peu plus douces. Un peu à la façon des températures extérieures, qui frôlaient le début des chaleurs printanières. Ses pieds dans l'eau, chaussures à la main et regard posé sur les chiens qui se couraient après, Sami inspira une longue bouffée, regrettant déjà d'avoir trempé une partie de son corps – l'eau ne suivait pas encore vraiment la remontée paresseuse du mercure. Mais l'hiver voyait enfin sa fin s'approcher et, incapable de résister, les premiers rayons du soleil l'avaient appelé à quitter sa maison ou celle des Winters, et à proposer à Tommy de s'évader, bien que peu éloignés, pour ne se retrouver qu'à deux le temps d'une journée. Un tête à tête dans l'espoir de continuer d’apaiser l'homme qui l'aimait, et qui lui suffisait amplement pour fêter son anniversaire. Vingt-sept ans. La trentaine qui approchait à petits pas, qu'il observait de loin sans trop s'en inquiéter, rassuré de voir qui pouvait bien l'entourer dans son quotidien ; les personnes qui comptaient le plus étaient toujours présentes, c'était tout ce qui lui importait. Son regard se posa sur Tommy, à quelques mètres de là, parti récupérer un bâton que les chiens n'avaient pas daigné aller chercher lorsqu'il leur avait lancé. Inconsciemment, un sourire se dessina sur le visage de Sami, qui mordit doucement sa lèvre alors que le pompier se rapprochait de lui. Tendant la main vers lui pour mêler leurs doigts, il se laissa aller contre la silhouette de l'homme et pouffa de rire. « Tu te rends compte que c'est toi qui cours plus que les chiens, pas vrai ? » Relâchant finalement sa main pour venir passer son bras autour de sa taille, il laissa sa tête aller contre son mari, et ferma un instant les yeux pour ne profiter que de lui, du calme environnant, et du vent qui frappait doucement leurs visages.

_________________
- and I'm not scared to say those words with you, I'm s a f e. we're fallin' like the stars, we're fallin' in l o v e.
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 2428
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + kidd, bj, rostovarps
multinicks : mila ⋅ avery ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean.
points : 3132
age : thirty y.o
♡ status : married to sami since the 11th of august 2018 and deeply in love with him.
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : season 2 ⋅ ollie, scott, sami. | season 3 ⋅ lydia, sami, aaron (daphne/ollie, finn) ⋅ |close|

you feel like home (t/s) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: you feel like home (t/s) · Sam 28 Mar - 20:14
Malgré l'ambiance un peu chaotique des derniers mois, le pompier - suspendu - n'avait pas oublié l'anniversaire de Sami, qui marquait également le début de leur histoire, d'une certaine façon. Il leur avait fallu de longues semaines avant de se mettre ensembles, des mois pour l'assumer au grand jour, mais le quinze mars était le jour où le regard que le pompier portait sur le brun avait changé. Le jour où il avait, pour la première fois, laissé ses lèvres trouver celles de son mari et parcourir son corps. Si l'humeur générale n'était pas au point, Tommy s'était levé de (trop) bonne heure ce matin, avait traversé les quelques maisons qui les séparaient pour venir se glisser dans les draps du projectionniste, désirant le voir ouvrir les yeux dans ses bras.
Sur la plage, après avoir pris le petit-déjeuner et récupéré Bon Jovi, Tommy oublia un instant tout ce qui pouvait bien le tracasser. Il avait rendez-vous, fin de semaine, avec son capitaine et saurait s'il était ou non ré-intégré à la caserne. Il n'y avait aucune raison évidente pour que sa suspension soit prolongée, mais le trentenaire ne pouvait s'empêcher d'avoir l'estomac noué à l'idée d'être éloigné plus longtemps du boulot, tout comme il appréhendait le retour si tout se passait bien. Chassant tout ceci de son esprit pour l'instant, Tommy revint en courant aux côtés de celui qui, sans s'en rendre compte, avait rend ces derniers mois supportable, et lia leurs mains. Essoufflé, il rit en lançant de sa main libre le bâton que personne ne semblait décidé à aller chercher. « J'essaye de garder la forme, pour être encore capable de monter à l'échelle quand je serai ré-intégré. » Il y avait une évolution : il ne parlait plus de si il serait ré-intégré mais bien de quand. Sami ralenti jusqu'à s'arrêter, venant se blottir contre lui ce qui offrit au trentenaire une pause pour récupérer sa respiration. Venant glisser ses mains de part et d'autre du visage de Sami, Tommy l'observa de longues secondes, la respiration toujours saccadée, avant de sceller leurs lèvres dans un baiser qu'il avait attendu pour plus encore le savourer. Après près de deux ans de relation, il lui arrivait encore de se demander à quel moment, pour quelle raison, lui avait-on mis Sami sur sa route. Ce qu'il avait bien pu faire pour le mériter. Il accrocha son regard quelques secondes de plus après qu'ils ne se soient séparés, espérant qu'il puisse y lire tout ce qu'il pouvait ressentir pour lui, qu'il était bien incapable d'exprimer, parce que les mots ne suffiraient jamais. Tommy avait l'horrible sentiment de l'avoir délaissé ces derniers temps, et s'il en avait eu toutes les raisons, il ne pouvait s'empêcher de s'en vouloir et craindre que Sami se soit senti mis de côté.
Il glissa une main dans la poche arrière de son jeans noir, en sortir une clé qu'il n'avait pas pris le temps d'emballer et cacha donc dans son poing. Ils avaient passé l'âge et le cap de vivre comme des adolescents, à partager les nuits qu'ils passaient ensembles d'une maison à l'autre. Tommy n'était jamais bien rassuré de laisser Beth et Ollie seuls à la maison, maintenant que Lydia avait plié bagage et que Chase était aux abonnés absents 25 jours par mois. Attrapant la main de Sami, il la déposa au milieu de sa paume. Celle-ci était purement symbolique, car tout le monde entrait chez les Winters comme dans un moulin. La porte était rarement verrouillée, et jusqu'ici, ils n'avaient jamais été cambriolés - sans doute parce qu'il n'y avait pas grand chose à voler, pour ne pas dire rien. « Je sais que tu as déménagé il y a à peine 14 mois, mais je me disais qu'il était peut-être temps que tu changes ton adresse pour le numéro 26 ? » Il demanda, sourire aux lèvres, sans grande appréhension quand à la réponse de Sami. Il n'avait pas le grand luxe à lui offrir : une bonne partie de la maison était à retaper, bien que le pompier y aie consacré pas mal de temps ces derniers mois, n'ayant rien de mieux à faire. Mais c'était chez lui, chez eux, les Winters, et Tommy souhaitait que Sami fasse officiellement partie de ce eux.

_________________
-- these four walls have a got a story to tell. the door is off the hinges, there's no wish in the well. outside the sky is coal black and the streets are on fire, the picture windows cracked and there's no where to run. i know, this house is not for sale.
god lies between your fingertips.

Sami Winters

messages : 4688
name : faustine.
face + © : zayn ⋅ ©self, james arthur.
multinicks : resen ⋅ scott ⋅ kelley ⋅ billie ⋅ jimmy ⋅ jesse ⋅ anna ⋅ lily.
points : 4680
age : twenty seven ⋅ [15|03]
♡ status : married to tommy since august 11th 2018, completely in love with him.
work : projectionist @ arc light.
activities : still helping at the harsha's stables, drawing, petting daniel, being his husband's fanboy, trying to help him as much as he can.
home : the 26, pioneer oak, with his husband and part of the winters pack.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open | emerson, james, tommy, keith, tommy, lydia / next: mila.

you feel like home (t/s) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: you feel like home (t/s) · Sam 4 Avr - 5:35
Sami n'avait pas besoin de célébration en grande pompe, d'événements organisés sur Facebook pour s'assurer que tout le monde avait toutes les infos, ou que l'alcool ne se mette à couler à flots pour un passage à une nouvelle année de vie. Être le centre de l'attention ne l'intéressait pas outre mesure, avait même tendance à le mettre particulièrement mal à l'aise – d'autant plus depuis que l'avoir été rimait avec les accusations reçues après la mort de Theo –, et une simple journée, comme celle qu'ils avaient devant eux, était tout ce qu'il aurait pu espérer de mieux pour fêter en douceur un an de plus à son compteur. Avoir la surprise de se réveiller entre les bras de Tommy avait été la meilleure façon de se faire tirer du sommeil, trouvant refuge contre sa poitrine et humant son odeur près de lui avant même de pouvoir ouvrir les yeux, regrettant presque de devoir se reculer de ce qui était devenu sa place au cours des deux dernières années écoulées pour commencer, réellement, la journée. Petit-déjeuner, douche, détour pour aller chercher le chien de Tommy, et ils s'étaient finalement retrouvé sur le bord de l'océan, découvrant avec satisfaction la plage quasiment déserte qui s'offrait à eux pour la matinée. Peut-être était-ce l'heure peu avancée de la journée, ou les températures qui n'étaient pas encore idéales pour venir se perdre sur le sable et profiter du bruit des vagues en fond sonore, mais constater que les habitants de Windmont Bay n'avaient guère commencé à revendiquer l'endroit pour leurs promenades matinales avait été une nouvelle surprise agréable, et dont ils savaient tirer profit. Les chiens lâchés, prêtant plus attention à l'un et l'autre qu'à ce qu'il pouvait bien se passer autour d'eux, ne bondissant que parfois, pris de cours par les vagues qui venaient lécher leurs pattes, ils gardaient un œil sur eux pour s'assurer que tout se passait bien, et s'offrait le luxe de profiter l'un de l'autre sans que personne ne vienne interrompre l'instant. Et, après les six derniers mois écoulés, c'était un bien fou que ressentait Sami de pouvoir se complaire d'une simplicité qui leur avait parfois terriblement manqué. Un peu plus au fil des semaines, la sensation de retrouver étape par étape son mari apaisait l'angoisse qui l'avait longuement tiraillé. À l'entente de sa répartie, le Winters d'adoption ne put empêcher un sourire d'étirer un peu plus encore ses lèvres. Le « si » était devenu « quand », et le progrès sur la question n'était pas à négliger. Préférant ne pas le relever au cas où le pompier n'était que peu désireux d'en parler, Sami afficha un sourire en coin et haussa nonchalamment des épaules. « J'ai d'autres idées pour te faire bosser ton cardio, tu sais ? Pour le bien-être de ton entraînement physique, j'accepte de te laisser user de mon corps. Ne me remercie pas. » Mordant doucement sa lèvre alors que Tommy se rapprochait de lui, le projectionniste vint doucement se lover contre son flanc. « Bon anniversaire à toi aussi. D'une certaine façon, du moins. » Regard en coin dans sa direction. Deux ans auparavant, ils se réveillaient de leur première nuit partagée ensemble. Aujourd'hui, Sami ne pouvait parfois empêcher son cœur de battre un peu plus fort, encore, lorsqu'il posait le regard sur l'alliance qui entourait son doigt, ou sur la jumelle à celui de Tommy. Tout comme il ne parvenait pas toujours à en contrôler le rythme lorsqu'il sentait ses mains encadrer son visage, que son regard accrochait le sien et que l'anticipation d'un baiser accentuait un peu plus encore les battements, jusqu'à enfin sentir ses lèvres contre les siennes, après de longues secondes durant lesquelles il se retint d'ouvrir la bouche – même si c'était là « sa » journée, il préférait éviter les envolées un tantinet niaises qui pouvaient le prendre lorsque, de la sorte, il se perdait dans les yeux clairs de Tommy. Sa main sur sa joue, il fit ensuite doucement glisser ses bras autour de son cou, se dressant sur la pointe des pieds pour venir se serrer contre lui, profitant quelques secondes de l'étreinte échangée et qui, depuis près de deux ans de relation, était devenue sa sensation préférée, jusqu'à ce que leur câlin en soit rompu et que ses pieds ne retrouvent pleinement le sol. Doucement, Sami arqua un sourcil en le voyant fouiller dans sa poche, se rappelant de la dernière fois qu'il l'avait vu faire ça (ce moment où Tommy lui avait fait cadeau son alliance, lors de leur premier Noël ensemble). Pas de chaîne, ni de bague en guise de pendentif à l'horizon cette fois, mais une clef qu'il découvrit dans le creux de sa paume et qui lui poussa à lancer un regard interrogateur à l'homme face à lui, avant que les explications ne lui parviennent. Un énième sourire, rapidement ponctué d'un rire joyeux, fut la première réponse qu'il lui offrit, regardant la clef tenue entre ses doigts. « Je pense que... ce serait une très bonne idée, Jaan. » Relevant ses yeux brillants vers lui, Sami souriait de la plus sincère des façons, se dressant à nouveau sur la pointe de ses pieds pour venir retrouver les lèvres de Tommy, prolongeant le baiser de longues secondes, un bras autour de son cou. Ils ne faisaient rien comme personne. Se mariaient, puis se proclamaient en couple. Se disaient qu'ils s'aimaient, annonçaient leur relation à leurs proches, puis au reste de la ville. Dévoilaient le secret sur leur mariage. Et, après un an et demi d'union, ils allaient finalement habiter ensemble. Se décollant de Tommy le temps de sortir son trousseau de clefs pour y glisser celle de son désormais nouveau chez lui, son cœur recommençant à battre un peu plus vite que la normale. « Ça ne dérangerait pas Ollie ni Beth, que j'emménage ? » Il reposa son regard sur Tommy, se doutant du côté rhétorique de sa question, et que l'homme ne lui aurait pas demandé de le faire sans leur validation au préalable.

_________________
- and I'm not scared to say those words with you, I'm s a f e. we're fallin' like the stars, we're fallin' in l o v e.
Contenu sponsorisé




you feel like home (t/s) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: you feel like home (t/s) ·
 
you feel like home (t/s)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port-
Sauter vers: