hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -71%
Plaque Induction Portable Amzchef
Voir le deal
49.99 €

 

 hell of a night.


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 
whiskey in a teacup

Ali Caldwell

messages : 1296
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; all souls <3 pinterest, marie lu
multinicks : Finn ▴ James ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 281
age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ made it Instagram official with Joseph
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ Citra ▴ (Ezra) | fr/en ▴ closed

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· hell of a night. · Mar 31 Mar - 0:45
hell of a night.
31.03.2020 / @ezra riain

Si le No Regrets marchait plutôt bien généralement, Ali devait avouer que ce soir, tous les records étaient battus. Il était à peine vingt-deux heures trente lorsqu’elle avait dépassé le chiffre d’affaires habituel et le bar n’avait pas désempli jusqu’à ce qu’elle sonne la fermeture. Là encore, de nombreuses personnes avaient demandé à ce qu’un dernier verre leur soit servi, ce que Ali avait refusé à contre coeur mais il était hors de question qu’elle perde sa licence. Elle ne servit donc que des verres d’eaux et insista tout le monde à trouver le chemin de la sortie, ce qui n’était pas si difficile maintenant qu’elle avait rallumé toutes les lumières. Un sourire amusé sur les lèvres, Ali laissa quelques autres personnes utiliser une dernière fois les toilettes tout en commençant à nettoyer derrière le bar. Au fur et à mesure, le bar commença à se vider et Ali sentit l’adrénaline de la soirée redescendre. A dire vrai, elle n’avait vraiment pas envie que la soirée finisse et était même prête à sortir jusqu’à l’aube. Lilly s’occupait de toute façon de garder Carmel et Ali ne le récupérerait pas avant le lendemain midi. Lorsqu’elle aperçut la tête de son musicien de la soirée à proximité de la sortie, Ali l’interpella : “RIAIN! Tu vas où comme ça ? Ramène tes fesses par ici, veux-tu ?!” Elle lui fit signe de la rejoindre au bar qui après cinq minutes n’était enfin plus collant et sortit ses verres du lave-vaisselle pour en lancer une nouvelle tournée. Attendant qu’ils refroidissent, elle alla enlacer celui qui faisait désormais partie de son cercle d’amis. “T’as assuré ce soir ! Pas dit qu’on aurait autant marché si t’avais pas mis une ambiance comme ça en première partie de soirée, mec.” le remercia-t-elle avant de le relâcher et de lui demander d’un signe de tête ce qu’il souhaitait boire. Elle commença à replacer ses verres propres derrière le bar - il lui restait cinq ou six tours de lave-vaisselle à faire comme ça, et lança un nouveau cycle de lavage avant de lui préparer le verre demandé. Elle se prépara un basil smash, profitant des dernières feuilles de basilic qui lui restait et continua de nettoyer le bar tout en discutant avec Ezra. “Content de ce que tu as fait ce soir ? Honnêtement, je ne t’avais jamais entendu jouer comme ça.” précisa-t-elle, Ali prenant toujours soin d’être présente lorsque des artistes se produisaient dans son bar. Il lui arrivait même de les accompagner, à la guitare ou au piano. Ezra était bon dans ce qu’il faisait, c’était indéniable et les quelques fois où elle avait eu l’occasion de jouer avec lui avait été un véritable plaisir, mais elle ne savait pas vraiment si Ezra se rendait compte de son talent. Parfois, il semblait être trop happé dans ses propres problèmes pour se rendre compte de son talent et d’autres fois, Ali voyait clairement dans son regard qu’il savait exactement ce qu’il faisait et comment il le faisait. Au fond, c’était assez triste qu’il ne soit pas aller plus loin dans son émission de télécrochet mais les choses étaient ainsi parfois. Et puis, la jeune femme n’allait pas se plaindre : s’il n’avait pas perdu, elle n’aurait pas gagné un ami.

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

Ezra Riain

messages : 475
name : maryne (all souls)
face + © : cillian murphy ; @self (av), @oldmoney
multinicks : madd, riley, gabriela, jean & jace
points : 1578
age (birth) : thirty eight
♡ status : widower
work : singing in pubs and playing guitar / former American Idol's contestant
activities : drinking whiskey, singing in pubs, working on some new songs, being annoyed and grumpy
home : moving in with aneurin, on bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | citra, penelope, jacob, maya & dora (aneurin)

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. · Mar 7 Avr - 14:44
hell of a night.
31.03.2020 / @ali caldwell

Ce n’était pas la première fois que l’irlandais jouait ici. Et sans doute pas la dernière. Il aimait l’ambiance de ce bar, et il appréciait sincèrement Ali. Il n’aurait su dire depuis quand exactement ni à quel moment elle était passée de connaissance à amie. Mais peu importe, il aimait jouait dans son bar. Les clients étaient sympas, plus authentiques que ceux de Portland sans doute, et la salle plus petite. S’il n’aimait pas toujours la proximité des gens, il l’aimait dans ce cadre-là. C’était loin des paillettes et du fric que l’émission avait pu générer, ça se rapprochait nettement plus de … lui.

La voix qui s’efface sur les dernières notes de guitare. Une goutte de sueur qui perle sur sa tempe alors que son cœur bat un peu plus rapidement que d’habitude. Des applaudissements en folie, des visages ravis. Les lippes d’Ezra s’étirent dans un sourire réservé mais reconnaissant. Il a adoré jouer ces quelques morceaux. Souvent les mêmes, les quelques reprises qui l’ont fait connaitre, des morceaux qui ont fait chavirer les cœurs. Il sait que sa voix fait beaucoup, et pourtant, il a encore parfois du mal à complètement réaliser.
Après une bonne vingtaine de minutes avec l’annonce de la clôture du bar, l’irlandais range sa guitare, remercie les techniciens qui l’ont aidé à tout mettre en place. Un signe de la main en guise de bonne soirée –ou bonne nuit, au choix, et il était prêt à mettre les voiles, du moins jusqu’à ce qu’il n’entende la voix d’Ali. « me coucher ? » lache-t-il, un sourcil arqué en réalisant qu’elle n’allait pas le laisser partir aussi vite. Alors il s’exécute et lui ouvre les bras pour l’enlacer. « Dis pas n’importe quoi. Mais j’dois avouer qu’ils étaient en forme ! » Certains soirs, ça fonctionnait plus que d’autre sans qu’il n’y ait une explication logique. Il lui demande un whisky irlandais, sans glace, alors qu’il s’assoit sur l’un des tabourets face à elle. « Tu sais que t’as pas besoin d’autant me complimenter pour que je revienne ? » Y’a un sourire amusé qui se dessine sur le coin de ses lèvres alors qu’il secoue doucement la tête. Ça non plus, ce n’était pas toujours logique. Certains soirs, il se donnait plus ou communiquait plus avec son public. Il poussait plus sa voix ou y mettait plus d’émotions. Sans le savoir, peut-être que toutes les conditions étaient réunies aujourd’hui. I la remercie d’un signe de tête pour le verre et trinque avec elle. « A cette soirée » une première gorgée d’engloutie et il tourne la tête vers la scène. C’est vrai qu’il avait adoré ça. L’énergie du public, sentir ses doigts gratter les cordes… Tout. « tu veux pas revenir sur scène une fois ? Piano ? Je continue à la guitare… Je chant, et on voit ce que ça donne ? Si tu veux chanter, c’est aussi avec plaisir » à vrai dire il n’avait pas la moindre idée de si Ali chantait ou non, et il était bien curieux de le savoir. Il avait que dans le meilleur des cas, ça ne remplacerait pas Charlie ou ce qu’il ressentait quand il chantait ensemble, mais ça lui plairait quand même.

_________________


--- Hey, hey, my, my
Out of the blue and into the black. Once you're gone you can't come back. when you're out of the blue and into the black. The king is gone but he's not forgotten
whiskey in a teacup

Ali Caldwell

messages : 1296
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; all souls <3 pinterest, marie lu
multinicks : Finn ▴ James ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 281
age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ made it Instagram official with Joseph
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ Citra ▴ (Ezra) | fr/en ▴ closed

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. · Mer 15 Avr - 23:42
Un sourire amusé se dessina sur les lèvres de Ali quand elle vit la réaction de son ami et musicien, alors qu’elle l’alpaguait pour qu’il vienne la rejoindre. Elle n’eut pas besoin de se faire prier bien longtemps, Ezra étant généralement volontaire pour partager un dernier verre avant la fermeture. Peu avare en compliment, Ali n’eut pas besoin d’y penser à deux fois pour lui dire ce qu’elle avait pensé de sa prestation. Le musicien était bon : ce n’était un secret pour personne. S’il avait été aussi loin dans American Idol, battant les centaines de milliers de personnes qui participaient chaque année, c’était nécessairement pour une bonne raison. Ce soir, plus que tous les autres auparavant, Ezra avait montré pourquoi il avait si loin - et pourquoi il aurait dû gagner. Ali n’était pas nécessairement objective dans sa façon de voir les choses; Ezra était son ami et elle n’avait pas prêté particulièrement attention à la compétition l’année où il y était. Elle secoua doucement la tête en entendant la réponse modeste de son ami mais ne chercha pas à insister particulièrement. Ezra la connaissait assez pour savoir qu’elle était sincère et elle le connaissait assez pour savoir qu’il n’était pas particulièrement utile d’insister. “Tu veux boire quoi ?” demanda-t-elle, tout en continuant de ranger son bar. Elle se promit mentalement de continuer à nettoyer jusqu’à ce que ce soit fini; si elle s’arrêtait avec un verre à la main, la jeune femme risquait de ne jamais se remettre au travail si ce n’est pour leur resservir des verres. Elle attrapa un verre à whisky, choisissant son meilleur breuvage avant de tapisser le verre du liquide ambré. En appréciant la couleur avec un sourire fier, Ali le déposa devant Ezra avant de se préparer son propre cocktail. La jeune femme était quelqu’un de généralement positif mais ce soir battait toutes ses plus beaux espoirs. Ce n’était pas uniquement le succès de la soirée qui jouait mais aussi le succès que son bar avait depuis plusieurs mois. C’était une bien belle illustration du fait qu’elle avait eu raison de se lancer corps et âme dans ce projet. Il lui faudrait encore prouver ses résultats sur quelques mois encore pour s’assurer de la viabilité de son projet mais Ali envisageait déjà d’embaucher quelques personnes supplémentaires pour pouvoir prendre plus de temps pour elle - et pour Carmel, bien entendu. “Je sais bien - je te paye déjà pour ça. Je te complimente pour pas que tu me demandes une augmentation.” lui dit-elle avant de lui tirer la langue, amusée. Elle lui fit un petit clin d’oeil alors qu’elle écrasait le basilique et la glace au mortier dans son verre. Elle ajouta ensuite le gin, avec une dose plus généreuse que celle qu’elle donnait généralement aux clients, puis le tonic goûtant à la paille son mélange pour s’assurer qu’elle était parfait. Elle tendit son verre vers Ezra pour trinquer et acquiesça à son toast : “à nous, oui !” Elle prit une gorgée de son verre, laissant l’alcool reposer sur son palais avant de l’avaler et de se remettre au travail. Un frisson parcourut son corps en entendant Ezra lui parler de revenir sur scène : Ali ne résistait jamais à accompagner l’un ou l’autre de ses amis sur scène, comprenant tout à fait ce qui poussait les musiciens à venir aussi régulièrement sur scène. “Je ne chante toujours pas, mais je t’accompagne au piano quand tu veux. J’ai moins pu le faire ces derniers temps parce que je n’ai pas assez de personnel, mais si tu me préviens assez à l’avance, je me débrouillerai.” Un sourire sincère sur le visage, Ali laissa quelques secondes à son tour son regard se perdre sur la scène avant de sursauter légèrement au bip du lave-vaisselle. Elle s’accroupit automatiquement, ressortant une autre tournée de verre pour la laisser refroidir sur le bar alors qu’elle répétait l’opération avant de nettoyer son bar qui aurait rendu jaloux bien des gourmands, vu la quantité de sucre qui se trouvait sur ce dernier. “Tu as une chanson particulière en tête ou tu veux une vraie impro ?

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

Ezra Riain

messages : 475
name : maryne (all souls)
face + © : cillian murphy ; @self (av), @oldmoney
multinicks : madd, riley, gabriela, jean & jace
points : 1578
age (birth) : thirty eight
♡ status : widower
work : singing in pubs and playing guitar / former American Idol's contestant
activities : drinking whiskey, singing in pubs, working on some new songs, being annoyed and grumpy
home : moving in with aneurin, on bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | citra, penelope, jacob, maya & dora (aneurin)

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. · Lun 11 Mai - 19:22
hell of a night.
31.03.2020 / @ali caldwell

Si un jour ezra avait besoin qu'on lui remonte le moral vis à vis de ses performances scéniques, il savait qui venir voir : Ali. Sans doute pas très objective, la blonde savait tout de même appuyer là où il le fallait. Elle avait souvent les bons mots pour lui parler de son show, même s'il ne savait pas toujours où se mettre face à tant de compliments. Assis sur sur l'un des tabourets au comptoir du bar face à elle, il passe les mains sur son visage, un peu lessivé -mais de la bonne manière. L'adrénaline qu'il avait sur scène était phénoménale. « Un whisky. N'importe lequel tant qu'il est irlandais. Sauf Jameson » peut-être pas n'importe lequel finalement.  A ses yeux, le Jameson se buvait toujours en mélange, ne trouvant pas le goût assez subtil pour se boire pur. « sans glaçon, merci »  Et aussitôt dit, aussitôt elle se met à lui servir son breuvage. La couleur était délicieuse, et le goût devait l'être tout autant. Mais ça ne suffit pas à calmer Ali dans son ménage. Distraitement, l'irlandais fit tournoyer son verre entre ses doigts, hypnotisé par le mouvement de liquide ambré, jusqu'à ce que son ami ne vienne se positionner -et se calmer- face à lui. A sa réflexion, il éclate de rire avant de secouer doucement la tête. « bon argument, je garde ça en tête. » pourtant, il se marre encore. A vrai dire, l'idée de lui demander une augmentation ne l'avait jamais effleuré. Si un jour, elle veut lui filer quelques billets en plus, il ne dirait pas non, mais re-négocier son chèque, non, il ne l'envisageait pas spécialement. « fais gaffe, j'vais surveiller ma côte de popularité » lance-t-il avec un clin d'oeil alors qu'il n'était pas de ce genre là. S'il jouait dans son bar, c'était parce qu'elle lui avait donné l'occasion de le faire. Il jouait aussi ailleurs, mais il ne la planterait surement pas à cause du fric.  Ezra lève alors son verre, en direction de la jeune femme, prêt à trinquer avec elle « à nous, et à cette soirée » le verre arrive rapidement à ses lèvres, et il se délecte du goût fumé qui s'installe sur ses papilles. Un délice. Goût si familier. « tu t'arrêtes jamais ? » demande-t-il en la voyant se remettre au boulot alors qu'il était encore là, le verre sur le bord des lèvres. En même temps, ça n'allait pas se faire tout seul, pense-t-il. « La prochaine fois ? Ou celle d'après, ce qu'il t'arrange le mieux. » Parce qu'avec le personnel, c'était parfois au petit bonheur la chance, avec les arrêts maladies ou autres raisons douteuses et personnelles. Comme elle, il tourne la tête vers la scène, se disant que c'était ça maintenant, sa vie. Y'a pire. Pourtant, le chemin qui l'y a mené est loin d'être glorieux et lumineux. Il soupire, reprend une gorgée. « Pas vraiment. C'est libre, tant que ça reste dans mes cordes » avoue-t-il avec une légère grimace. Il se plaisait du brian adams, du bon jovi, du lewis capaldi. Il reprenait parfois des mélodies des années 80 ou 90, mais appréciait aussi quelques morceaux bien plus récents qu'il n'aurait pas soupçonné, comme le in my blood, qu'il avait déjà chanté à plusieurs reprises.

Spoiler:
 

_________________


--- Hey, hey, my, my
Out of the blue and into the black. Once you're gone you can't come back. when you're out of the blue and into the black. The king is gone but he's not forgotten
whiskey in a teacup

Ali Caldwell

messages : 1296
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; all souls <3 pinterest, marie lu
multinicks : Finn ▴ James ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 281
age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ made it Instagram official with Joseph
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ Citra ▴ (Ezra) | fr/en ▴ closed

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. · Dim 17 Mai - 23:34
Un sourire se dessina sur les lèvres d’Ali en entendant Ezra passer sa commande. A dire vrai, elle n’avait pas eu un seul instant le moindre doute sur ce qu’il désirait boire et elle avait donc un verre à whisky entre les mains avant même qu’il est prononcé le mot. Elle sortit ensuite une bouteille qu’elle ne sortait que rarement pour les clients - pas du Jameson, clairement - et le versa en quantité généreuse dans le verre destiné à son ami avant de le poser devant lui. Elle se servit rapidement un verre de mezcal pur mais l'agrémenta de glaçons, contrairement au verre qu’elle avait servi à son ami.  Pouffant doucement en entendant Ezra lui dire qu’il garderait l’argument du succès de ses soirées en tête pour demander une augmentation, Ali secoua doucement la tête. Elle hésita à lui dire qu’elle pourrait rivaliser avec sa popularité si jamais elle décidait de dire qui elle avait été sur la scène musicale quand elle était adolescente mais même si en avoir discuté avec Avery donnait de plus en plus envie à Ali de reprendre la chanson, elle n’était pas certaine d’être prête à passer le pas. Ni même d’avoir envie de le faire sous ce nom. Oui, elle avait eu un succès incroyable à l’époque et ne doutait pas un seul instant qu’elle puisse en avoir à nouveau en dévoilant le pot-aux-roses qu’elle avait entretenu pendant des années, Ali n’était pas certain de vouloir recommencer dans des circonstances pareilles. Elle aimait la musique plus que tout mais détestait les tabloïds et tout ce qui allait avec. Elle était certaine que Ezra comprendrait tout ça, puisqu’il n’avait pas été le dernier à en souffrir mais cette révélation, la jeune femme décida de la garder pour plus tard. Elle voulait simplement passer un bon moment entre amis sans avoir à se préoccuper de son avenir musical. Après tout, jouer du piano lui suffisait amplement à l’heure actuelle. Cela ne l’empêchait pas de composer et écrire des morceaux chez elle. Elle ne comptait d’ailleurs plus le nombre de maquettes prêtes à être envoyée à des maisons de disque. Mais ce n’était plus la vie qu’elle avait et peut-être même pas celle qu’elle voulait. Elle ne pouvait se lancer pleinement dans cette entreprise sans pour devoir renoncer à passer tout son temps libre avec Carmel - et le temps qu’elle lui consacrait était déjà bien trop peu à son goût. “A nous, oui.” dit-elle en trinquant avant de tremper ses lèvres dans l’alcool, soupirant d’aise. Si ce n’était pas le signe que la soirée était terminée.. Elle continua cependant de frotter, nettoyer et ranger et secoua doucement la tête en l’entendant. “Pas vraiment - le temps que je gagne à nettoyer et te parler en même temps, c’est celui que je pourrai passer en plus avec Carmel demain matin.” Et c’était au final tout ce qui comptait. Vérifiant que les fûts de bières n’étaient pas sur le point d’être vide, Ali soupira en constatant que la pompe était abimée, et s’assit sur le sol - collant, merde ! - pour voir comment elle pouvait le réparer. Elle soupira, râla puis décida de laisser un mot à la personne qui ouvrirait le lendemain. Mieux valait faire passer le réparateur plutôt que de risquer d’empirer la situation. Elle se redressa, pile au moment où Ezra lui parla de son envie de jouer avec elle. Elle mentit un peu, précisant qu’elle ne chantait pas - se promettant que c’était la dernière fois qu’elle dissimulait la vérité sur ce point (à Ezra, tout du moins) puis acquiesça. “Disons la prochaine fois, c’est parfait.” Elle se rinça les mains rapidement, continua de ranger deux trois trucs et enfin, vient se laisser tomber sur le tabouret à côté d’Ezra. “Ok, je t’enverrai un message avec des propositions ? J’ai pas d’idées là mais si jamais n’hésite pas.” Elle prit une autre gorgée de son verre, s’accoudant sur son bar alors que la fatigue de la soirée commençait à prendre possession de ses membres. “Aaah. J’adore ses soirées mais j’ai l’impression d’être passée au rouleau-compresseur après.” soupira-t-elle, s’affalant un peu sur son bar. “J’ai envie d’embaucher plus de monde pour m’aider parce que techniquement, on en a besoin. Mais ça fait pas assez longtemps qu’on a ce rythme et j’ai déjà embauché plus de personnes que ce que je souhaitais… Et je ne veux pas embaucher quelqu’un pour finalement le mettre à la porte deux semaines plus tard parce que financièrement ce n’est plus rentable…” Le plus dur dans tout ça était que Ali s’était lancée seule dans cette aventure et si elle avait des bons amis comme Ezra avec qui elle pouvait en parler aisément, elle avait aussi conscience que leurs conseils ne devaient pas être pris au pied de la lettre, aussi bons soient-ils. Ce n’était pas leur responsabilité, au final.

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

Ezra Riain

messages : 475
name : maryne (all souls)
face + © : cillian murphy ; @self (av), @oldmoney
multinicks : madd, riley, gabriela, jean & jace
points : 1578
age (birth) : thirty eight
♡ status : widower
work : singing in pubs and playing guitar / former American Idol's contestant
activities : drinking whiskey, singing in pubs, working on some new songs, being annoyed and grumpy
home : moving in with aneurin, on bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | citra, penelope, jacob, maya & dora (aneurin)

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. · Dim 24 Mai - 22:58
hell of a night.
31.03.2020 / @ali caldwell

Il était vrai que le temps était quelque chose de précieux. Pour mieux s'organiser, pour se reposer ou profiter de ses proches. Et dans un métier comme celui d'Ali, mieux valait être organisée pour s'en sortir. Ezra, lui, était désormais du genre à se laisser porter. C'était tout le contraire lorsqu'il vivait encore en Irlande. Un rythme de vie bien différent. Il avait dû gérer sa vie professionnelle d'urgentiste et sa vie privée, avec Siobhan. Pour son métier, il avait dû être sur le qui-vive, à chaque instant. Pouvoir réagir au quart de tour dès qu'il était réquisitionné. C'est ce qui permettait de sauver des vies. C'était sa femme (défunte femme) qui lui avait appris à se relacher un peu, à faire un break dès qu'il quittait le boulot. Ce n'était pourtant pas dans les gènes des irlandais d'être pressé ou de vivre à cent à l'heure. Chez eux, le mot d'ordre était le pas trop vite. Ils avaient une manière de vivre bien enviée du reste de l'Europe. Ils savaient profité, et Ezra l'avait perdu avec son métier. Paradoxalement, c'était aussi son taf qui lui avait ouvert les yeux (en plus de siobhan). La vie était précieuse, et bien trop courte. Elle l'avait forcé à se remettre au pas, à se reconnecter avec ce qu'il y avait autour, peu importe à quel point son métier était louable. Et c'est finalement de la pire manière qu'il a décroché, lorsque sa femme lui a été arrachée.
Depuis, c'était au jour le jour, une organisation reléguée au strict minimum. Tant qu'il avait à manger et un toit au dessus de sa tête, il ne se souciait que peu du reste. Il y allait à son rythme. Son nouveau rythme. Une vie au ralenti, ponctuée de quelques concerts, quelques représentations, et pour le reste... il verrait bien comme ça se présente. Il y avait bien charlie pour l'illuminer, son cousin, comme repère, et ces quelques autres personnes qu'il avait retrouvé -et qui l'avait perturbé- ou qu'il avait tout simplement connu sur le chemin. « tu dois le faire garder par une baby-sitter à chaque fois ? » ça devait revenir cher, si elle devait le faire garder chaque soir, dès qu'elle bossait. Il se redresse légèrement, pour voir son amie assise au sol, au milieu de tâche séchée de bière. Il secoue doucement la tête, et reprend une gorgée de son whisky. « te défile pas, hein » et enfin, elle vient prendre place à ses côtés, lui permettant de se reposer un peu. « ça marche. T'en fais pas, respire un peu » dit-il avec un rire léger. « tu m'étonnes, t'arrêtes pas » constate-t-il simplement. C'était quelque chose de devoir gérer l'afflux de personnes qui se pressaient pour commander un minimum de deux ou trois verres. Si lui devait enchainer avec sa guitare, Ali devait tout autant tenir le rythme. Tant que les verres étaient plein, les clients étaient satisfaits. Elle ne pouvait se permettre d'avoir un bug en plein rush.
Il comprenait la problématique. Elle ne pouvait être sûre de la tendance en ce qui concernait le succès du bar. C'était aléatoire. Si ça marchait plutôt bien en ce moment, les gens pouvaient se mettre à déserter pour une raison ou pour une autre. « et si t'embauchais des petits contrats ? Ou je sais pas... des contrats spéciaux, t'appelles quand t'as besoin ? » il ne s'y connaissait pas assez pour savoir si ça existait ou si c'était possible, mais il lui proposait les premières choses qui lui venaient en tête.

_________________


--- Hey, hey, my, my
Out of the blue and into the black. Once you're gone you can't come back. when you're out of the blue and into the black. The king is gone but he's not forgotten
whiskey in a teacup

Ali Caldwell

messages : 1296
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; all souls <3 pinterest, marie lu
multinicks : Finn ▴ James ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 281
age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ made it Instagram official with Joseph
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ Citra ▴ (Ezra) | fr/en ▴ closed

hell of a night. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. · Lun 1 Juin - 21:56
Si Ali devait résumer sa vie en quelques mots, elle utiliserait sans aucun doute les mots “trop vite”. Tout allait trop vite, à un tel point qu’elle avait généralement l’impression de courir après sa vie plutôt que de la vivre. Pourtant, d’une façon ou d’une autre, elle parvenait toujours à trouver son équilibre, apprenait à gérer la situation comme elle le pouvait et lorsque cela devenait trop pour elle elle y mettait un stop. Sa carrière dans la musique avait démarré plus vite qu’elle ne l’avait escompté et pourtant, cela avait été un franc succès pendant plusieurs années jusqu’à ce qu’elle décide d’y mettre un stop parce que cette vie ne lui convenait plus. Elle avait pourtant appuyé plusieurs fois sur le frein, s’arrangeant pour que sa réelle identité ne soit jamais dévoilée, pour réduire le nombre de dates de tournée mais Ali avait fini par se rendre compte que mener cette double-vie n’était pas fait pour elle. Elle avait besoin d’être franche et honnête dans tout ce qu’elle faisait et surtout elle avait besoin d’une vie normale, loin des paparazzi. Et puis, il y avait eu son histoire avec Zephyr qui, si elle avait duré le temps, avait eu son lot de coups d’accélérateur : la maladie de Zephyr, son addiction, la volonté d’Ali de quitter le foyer familial, sa grossesse inattendue jusqu’au décès prématuré de celui qu’elle considérerait toujours comme l’amour de sa vie. De chacune de ces choses, à l’exception de la dernière, Ali s’était accommodée à sa façon, sacrifiant parfois du temps d’autres fois de sa personne et certaines autres de ses ambitions. Le plus grand coup d’arrêt jamais mis avait été bien sûr le décès de son petit-ami mais là encore, Ali s’était relevée, bonnant malant parce que chez les Cadwell, on ne se laissait pas abattre jamais. Et si la chanteuse avait beaucoup à redire sur l’éducation de ses parents, elle ne pouvait leur ôter ça : la résilience. Et c’était exactement de cette façon qu’elle souhaitait mener son bar : fidèle à elle-même, à toute vitesse, quitte à mettre quelques coups d’arrêts lorsque cela était nécessaire. “Non, c’est plutôt rare. Mon coloc s’occupe de lui et part travailler après que je sois rentrée la plupart du temps et si je finis tard comme ce soir, je le laisse généralement à ma soeur ou des amis. Je pourrai me le permettre mais je préfère qu’il soit avec des gens que je connais…” Luxe que tous ne pouvait pas se permettre mais Ali en avait l’occasion et ne comptait se priver. Si tel n’avait pas été le cas, il y aurait d’ailleurs eu de grandes chances pour qu’elle change de métier, quitte à transformer son rêve d’un bar à son image en… salon de thé. Non, peut-être pas. Mais elle aurait trouvé une solution, c’était certain.
Tu m’as déjà vu me défiler pour quelque chose, Riain?” répondit-elle du tac au tac avant de lui tirer la langue, s’activant toujours contre la marre séchée de bière. Elle se redressa ensuite d’un bon, remerciant les années de danse de lui avoir permis de conserver sa souplesse. S’installant ensuite à ses côtés, elle posa ses coudes sur son bar et mit sa tête dans ses bras, le regard tourné vers Ezra. “Ouais mais quand je m’arrête, je rigole avec les clients, je les drague… c’est pas bon pour les affaires quand je m’arrête.” pouffa-t-elle doucement, n’ayant que trop conscience que c’était vrai. Ali avait beau adorer son rôle de maman et l’assumait pleinement, elle ne loupait jamais une occasion de s’amuser même si ce n’était pas toujours de la meilleure des façons. “Si tu reveux à boire, tu te serres hein.” précisa-t-elle, sentant toutes ses forces quitter son corps : s’arrêter n’était jamais bon. Elle enchaîna ensuite avec Ezra, discutant de la nécessité qu’elle avait de recruter mais aussi de la difficulté qu’il y avait à prendre cette décision. “Bah le problème… c’est que je veux mener mon bar de manière conforme à mes principes. Ca veut aussi dire ne pas embaucher quelqu’un que je licencierai dans quelques semaines et y a pas grand monde de passage intéressé par ce genre de contrat à Windmont Bay… En soi, je peux virer les gens comme je veux mais l’idée ne me plaît pas vraiment.” Ali avait la chance d’avoir une quantité importante d’argent sur son compte en banque et d’avoir fait assez d’investissements pour ne plus vraiment avoir besoin de travailler jusqu’au restant de ses jours mais elle avait conscience que ce n’était pas le cas de la plupart des gens sur cette planète et ne souhaitait mettre personne en difficulté.
La fatigue continuant de s’emparer d’Ali, cette dernière continua la discussion jusqu’à ce qu’ils aient tous les deux fini leurs verres puis capitula, non sans s’excuser auprès de son ami de l’avoir interdit d’aller se coucher pour le forcer à le faire une demi-heure plus tard. Elle lui promit de ne pas oublier qu’ils devraient se produire ensemble la prochaine fois, ferma toutes les lumières intérieures et extérieures du bar avant de verrouiller la porte d’entrée et de prendre le chemin de Ocean Avenue où son lit l’attendait.

sujet terminé

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.
Contenu sponsorisé




hell of a night. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: hell of a night. ·
 
hell of a night.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [RS] Fright Night [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Retreat [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: