hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 Wearin' a fake smile


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak :: windmont bay firehouse
Aller en bas 
i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 1051
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©corpsie
multinicks : jules, gabriel, evelyn
points : 903
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Wearin' a fake smile · Lun 6 Avr - 0:49
07 AVRIL 2020 - 09H20
Feat @Tommy Winters

Un nouveau jour à la caserne démarre. Après avoir salué tes collègues et ingurgité un café, tu te rends en direction de la salle d’entraînement pour chauffer tes muscles. Alors que tu te changes dans les vestiaires, tu salues d’un signe de tête Tommy qui y fait irruption. Il s’agit d’un de tes compères qui s’est absenté pendant plusieurs mois ou plutôt qui s’est fait suspendre après une intervention qui s’est mal passée. Étant fraîchement arrivé à l’époque, tu n’était pas là sur les lieux du drame. Tu ne peux donc pas vraiment juger ce qu’il s’est passé même si les rumeurs ont circulées pendant plusieurs semaines à ce sujet. C’est très triste ce qu’il lui est arrivé et t’espère qu’il saura à présent apprendre de ses erreurs et qu’il compte repartir sur de bonnes bases. Cela te fait bizarre en tous les cas de le voir revenir. Surtout qu’il y a une bonne cohésion de groupe à présent. T’as clairement pas envie qu’il t’éclipse ou qu’il te considère comme novice à la caserne, ce que tu n’es plus à ton sens. T’appréhende donc un peu ce retour, sûrement à tord. – Hey le revenant ! Pas trop dure la reprise ? – Tu lui demandes avec un sourire ultra-bright un poil agaçant. Tu ne tiens quand même pas à ce qu’il n’y ait pas de communication entre vous. Vous êtes collègues après tout et serez sûrement amenés à travailler ensemble lors d’interventions. Autant que cela se passe bien même si c’est pas forcément gagné. Tu t’empares en attendant d'une tenue de sport qui se trouve dans ton casier pour l’enfiler. – Je vais allez m’entraîner, si tu veux venir. – Autant faire du sport à deux, c’est toujours plus sympa. Et cela permet de se surpasser en s’encourageant. Tu comptes bien lui faire voir de quoi tu es capable maintenant. Déjà, tu arrives systématiquement à faire l’exercice de la planche, ce qui n’était pas forcément toujours le cas au départ. – Tiens, toi qui a un avis plutôt neuf, tu ne trouves pas que le chef a pris du poids ces derniers temps ? – C’est difficile à dire car tu vis presque au quotidien à ses côtés mais peut-être que Tommy aura un avis plus tranché là-dessus vu qu’il ne l’a pas vu pendant un moment. Si ce détail peut paraître sans importance pour certain, il l’est beaucoup plus pour vous pompiers qui vous devez de garder la forme physiquement.
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 3145
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + carolcorps, ts, rostovarps
multinicks : owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 3474
age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : who knew you could get a divorce for $273 only?
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lucas, maeve, gabriel (finn, bee, james) ⋅ |close|

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Ven 17 Avr - 13:29
Un verre d'eau à la main, appuyé contre le meuble de cuisine, Tommy observa la pièce commune de la caserne et un sentiment de bien-être s'empara immédiatement de lui. S'il avait repoussé son retour, craint de remettre les pieds ici après sa suspension, le pompier s'était à nouveau senti à la maison à la seconde où il avait passé la porte. C'était simple, lorsqu'il était accueilli par Georgie et Finn, tout sourire. Après des mois à se torturer sur ce qui aurait pu arriver à Prentis à cause de lui, Winters avait fini par accepter que sa jeune collègue avait fait ses propres choix ce soir là et que rien qu'il n'aie pu dire ou faire ne l'aurait fait changer d'avis. Il avait accepté la responsabilité entière aux yeux de son commandant, s'assurant que Finn ne subisse pas le même sort que lui - inutile de voir leur deux carrières mise à l'arrêt - mais dans le privé, Finn était parvenue à lui faire entendre qu'elle était aussi responsable que lui. Ou presque. Dans un soupire de soulagement, il abandonna son verre pour se diriger vers la salle de sport où il avait tout intérêt à passer chaque minute de temps libre s'il tenait à retrouver la forme rapidement. A peine entré dans la pièce, Edwards l'interpella et Tommy arqua un sourcil, balançant sa serviette par dessus son épaule. « Y'a rien de plus facile. » Et il ne mentait pas. Toutes les difficultés auxquelles il pensait faire face s'étaient envolées dés que l'homme s'était retrouvé dans son habitat naturel. D'un geste du menton, Tommy répondit à l'invitation d'Aaron, puisque c'est précisément l'endroit ou il se rendait, avant de lui emboiter le pas. Prenant place sur une machine de musculation, le pompier déposa sa serviette et sa bouteille d'eau à ses côtés avant de lancer un regard en biais au nouveau, se demandant si la remarque était sérieuse. Quand bien même le chef l'avait suspendu, celui-ci lui avait aussi fait comprendre à demi-mots qu'il aurait sans doute fait pareil à sa place et Tommy ne se permettrait jamais d'émettre une critique. Moins encore sur quelque chose d'aussi naze que l'apparence. « J'en sais rien. En revanche, toi, tes chevilles ont bien gonflé. » Tommy lança un regard vers les chevilles en question, comme si ses dires pouvaient être visible à l'oeil nu, avant de reporter son attention sur ses propres poings, fermés autour des poignées de la machine de musculation. Winters n'avait aucune envie de se faire un ennemi, juste de lui faire comprendre que ce n'était pas la mentalité de la maison de critiquer les autres, moins encore lorsqu'il s'agissait du chef. Si personne ne s'était permis de le remettre à sa place ces derniers mois, lui ne se gênerait pas pour le faire.

_________________

searching for a new high, high as the sun, uncomfortably numb. this is what it feels like when you become one of the drunks. welcome to the club.

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 1051
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©corpsie
multinicks : jules, gabriel, evelyn
points : 903
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Lun 27 Avr - 18:27

Alors que tu te changes dans les vestiaires pour aller t’entraîner avant d’éventuelles interventions, tu constates la présence de Tommy, visage que tu n’avais plus l’habitude de voir depuis un moment. T’essaye d’être cool en lui demandant comment se passe sa reprise mais l’arrogance du brun t’agace. Il se montre sûr de lui. Peut-être un peu trop ? Ne devrait-il pas jouer profil bas plutôt et se faire petit ? Genre une reprise en douceur ? En plus de ça, il ne va pas te faire croire qu’après plusieurs mois à ne rien faire, c’est facile de se remettre au boulot. Certes, c’est un métier qu’il apprécie et il se sent ici comme dans son bain et tant mieux mais ça ne reste pas un job de tout repos que tout le monde pourrait faire. Dire que c’est facile c’est vous dénigrer quelque part et t’aimes pas ça. Mauvais point pour lui. Mais tu n’as pas dis ton dernier mot. Tu l’invites à te rejoindre pour faire du sport, proposition qu’il accepte à travers un simple mouvement de la tête. Peut-être que vous trouverez ainsi un terrain d’entente. Tu lui emboîtes le pas et te positionne sur une machine de musculation située à côté de la sienne. Tu lances alors un sujet de conversation qui n’a guerre l’effet escompté. Il te balance que tes chevilles ont bien gonflées. Au départ, tu le prends au sens propre si bien que t’analyse ces dernières puis tu te dit ensuite qu’il s’agit d’une simple figure de style pour te faire comprendre que ta remarque est déplacée. Tu te mords un instant les lèvres, ne sachant pas quoi répondre à ça. Est-ce qu’il vient de lancer les hostilités ? Très certainement. Normal qu’elles aient gonflées, je les fais travailler au quotidien mon gars. – Autant jouer la carte de l’imbécile fini. Mais tu n’as pas dis ton dernier mot. Entre deux presses, tu reprends la parole histoire de te défendre. – J’suis pas sûr qu’on puisse en dire autant pour toi. T’as fais quoi ces derniers mois ? Jeux vidéos, Netflix ? – Tu jettes un vif coup d’œil à son corps un peu trop maigrelet à ton goût. Il a perdu du muscle, c’est une certitude. Même s’il a continué à faire du sport lors de son confinement chez lui, il n’a pas le même corps qu’il avait lorsque tu l’as connu au début. Et pas la même personnalité non plus. Il avait l’air plutôt cool le Tommy des débuts. Tu ne peux pas en dire autant maintenant. – Si on ne peut plus plaisanter sur le chef. C’est le premier à se plaindre qu’il a pris du poids en plus. – T’en reviens à cette histoire. Tu te permets de le juger physiquement car il est important que vous soyez chacun en pleine forme physique pour votre activité professionnelle. Et non pas car ça te fait plaisir de le critiquer. T’es pas du genre à faire des commérages à tout va sur tout et n’importe quoi. Tu continues en attendant à t’exercer sur ta machine de guerre. Tu fais d’abord travailler tes jambes et tu t’occuperas ensuite de tes bras. En attendant, inutile de converser plus longtemps s’il ne change pas de comportement.

_________________

Act as a VIKING without fearing nothing !
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 3145
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + carolcorps, ts, rostovarps
multinicks : owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 3474
age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : who knew you could get a divorce for $273 only?
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lucas, maeve, gabriel (finn, bee, james) ⋅ |close|

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Ven 8 Mai - 1:34
L’ambiance à la caserne n’était pas quelque chose que le pompier avait craint. Il s’était inquiété de sa forme physique, de son aptitude à mettre de côté le décès de ce gamin, des conséquences de ses actes au delà de sa suspension mais ses relations avec ses collègues ne faisaient pas partie de la liste de ses angoisses, parce que Tommy avait toujours été proche d’eux. Sa famille avait beau être plus que fournie, le trentenaire en avait trouvé une deuxième au sein de la caserne et les messages qu’il avait régulièrement eut de la part de ses coéquipiers durant son absence ne lui donnait aucune raison de s’inquiéter. Il secoua la tête à la réponse que lui fourni Edwards, ne souhaitant pas argumenté plus longtemps sur son égo - qui avait gonflé plus que de raison. Tommy pouvait concevoir qu’avec les semaines, les mois, qui s’étaient écoulés, son collègue se sentait bien plus à l’aise, mais ils n’étaient pas dans une cour de récréation. Il n’avait jamais été question de se livrer à un combat de coqs au préalable et il s’efforçait de ne pas entrer dans son jeu. « Un peu de ça, oui. Rénovation dans la maison, sports de chambre. » Beaucoup de journées passées au lit, à se demander ce qu’il aurait pu faire différemment pour sauver une vie, surtout. Il força un sourire, cherchant encore à ne pas frotter les cailloux et déclarer un incendie au sein même de la caserne. Il valait mieux que ça et ne voulait pas rentrer dans ce petit jeu de gamins lancé par Aaron, quand bien même il était difficile pour le brun de ne pas réagir au quart de tour. Ce qu’il ne comprenait pas, c’est que Edwards prenne plaisir à le provoquer en sachant la raison pour laquelle Winters avait été écarté. Oui, il avait été à l‘encontre d’un ordre direct de son chef… mais la vie d’un enfant avait été en jeu, vie qui avait été perdue dans l’opération. Est-ce que Edwards se serait contenté d’obéir à sa place ? S’il avait présenté des excuses à demi-mot, Tommy n’en pensait pas moins et n’aurait jamais pu se regarder à nouveau dans le miroir s’il n’avait pas au moins essayé. Il ne voulait ni pitié ni compréhension, mais un peu de tact n’aurait pas fait de mal : Ce n’était pas comme s’il  venait de profiter de plusieurs mois de vacances tout frais payés, Winters aurait mille fois préféré venir travailler que se retrouver dans cette situation. « C’est pas la mentalité de la caserne de se tirer dans les pattes. Si tu ne l’as pas compris après plusieurs mois ici… » Peut-être que sa place n’était tout simplement pas dans leur rang. Ça Tommy se retint de l’évoquer à voix haute, cherchant, malgré son besoin irrépressible de répondre, à calmer le jeu. « Alors, tu sais ce qui te plaît le plus ? Squad ? Échelle ? » Winters s’essaya à dériver vers une conversation plus neutre, quand bien même l’attitude d’Aaron à vouloir se montrer comme le loup Alpha l’agaçait et ne lui donnait pas envie d’apprendre à en savoir plus sur lui, ses progrès et sa position de prédilection sur un feu. Tommy travaillait en équipe et se devait d’en apprendre plus sur sa manière de fonctionner pour le bon déroulement des interventions, mais travailler avec quelqu’un qui avait, visiblement, le besoin de se montrer supérieur ne l’enchantait guère.

_________________

searching for a new high, high as the sun, uncomfortably numb. this is what it feels like when you become one of the drunks. welcome to the club.

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 1051
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©corpsie
multinicks : jules, gabriel, evelyn
points : 903
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Lun 11 Mai - 16:23


La conversation avec Tommy n’est pas des plus agréables. C’est quelques peu tendu entre vous. Il n’y a pas vraiment de raison valable pourtant. Sûrement un combat de coq. C’est pourtant pas trop ton genre mais son attitude t’agace et visiblement la tienne l’agace aussi. Vous n’êtes pas sur la même longueur d’onde. Il va falloir réapprendre à vous connaître et que chacun y mette du sien sinon ça va impacter votre travail respectif. Tu pensais que t’entraîner en sa compagnie serait l’occasion de vous apprécier mais pour l’instant c’est raté. – Va falloir se remettre en selle alors. – Ce que tu dis est vrai. Et pourtant, tu ne peux t’empêcher de le provoquer un peu plus. T’as pas aimé qu’il sous-entende que t’as prix la grosse-tête. C’est vraiment pas le cas. Peut-être qu’il n’apprécie pas le fait que tu ne sois plus le petit dernier de l’équipe. C’est dommage. Tu tiens à souligner le fait qu’il ne s’agissait que d’une plaisanterie et qu’il n’y avait rien de bien méchant dans tes propos. Il te remet alors à ta place, ce qui ne manque pas de te vexer. – Ce n’est pas ma mentalité. J’crois que tu me connais pas. – T’es certain que dans quelques temps il fera marche arrière à ton sujet et se rendra compte que t’es pas un mauvais gars mais que parfois t’es juste maladroit. Tu continues en attendant à chauffer tes muscles alors que le silence a prit place dans la salle. Puis tu le rompt, décidant de ravaler ta fierté. – Pour ce que ça vaut, j’suis désolé de ce qui t’es arrivé il y a quelques mois. – Tu n’y es clairement pour rien mais il est vrai que tu n’aurais pas aimé être à sa place. Il a dû vivre des moments hyper difficiles et sa carrière en a prit un coup. T’aurais préféré que ça se passe autrement. Vous ne seriez sans doute pas là à vous fritter mais plutôt à vous encourager et à rigoler ensemble. Le garçon te demande ensuite ce qui te plaît le plus dans le métier. – J’adore grimper à l’échelle. Et conduire le véhicule d’urgence aussi. Mais j’crois qu’on est plusieurs à se battre pour ça. – Tu déclares sur un ton beaucoup plus enthousiaste avant de lâcher un léger rire empli de sympathie. Tu ne sais pas vraiment ce qu’il en est pour lui. T’as cru comprendre qu’il aimait être dans le champ de l’action donc tu miserais plutôt sur squad. Mais il peut aussi te surprendre. – Et toi ? Des préférences ? – T’as envie que ça se passe mieux avec lui mais ça ne dépend pas que de toi. Il faudra qu’il y mette du sien également. Tout n’est pas encore perdu. Vous avez démarré la journée sur une mauvaise note mais il ne tient qu’à vous pour qu’elle se termine en beauté.
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 3145
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + carolcorps, ts, rostovarps
multinicks : owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 3474
age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : who knew you could get a divorce for $273 only?
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lucas, maeve, gabriel (finn, bee, james) ⋅ |close|

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Lun 18 Mai - 0:16
« Ne t’en fais pas pour moi. » Tommy ne cherchait pas à se montrer hautain ou un peu trop sûr de lui, mais il faisait ce métier depuis assez longtemps pour savoir que quelques mois de pause n’allaient pas ruiner sa carrière. Le retour ne serait pas facile mais il allait se faire en douceur. Winters n’avait pas prévu de foncer tête baissée dans au premier appel et avait déjà été averti qu’aucune subordination ne serait tolérée. Si ça n’avait jamais été dans ses habitudes, rappelé à l’ordre plus d’une fois au cours de sa carrière, Tommy comptait se tenir à carreaux dans les semaines - les mois - à venir. Il pinça les lèvres lorsque Aaron mentionna le fait qu’il ne le connaissait pas, se retenant de lui préciser que l’inverse était tout aussi vrai. Tommy ne pouvait pas le contredire sur ce point et ne le jugeait que sur ces dernières minutes et ce que le pompier avait bien voulu lui montrer. En principe, il préférait se faire un avis sur la durée (de mémoire, Edwards lui avait donné bonne impression lorsqu’il était arrivé parmi les troupes) et essayait donc de calmer le jeu à présent, ne désirant pas se faire un ennemi au sein de la caserne. S’il y a bien un endroit ou la cohésion de groupe était importante, c’était ici, pour le bon déroulement de leur shift mais surtout des interventions sur lesquelles ils étaient appelés. « Merci. » Tommy souffla, se concentrant sur ses bras et la machine de musculation qui lui menait la vie dure. Ce n’est pas tant qu’il voulait mettre un terme à la conversation mais en toute honnêteté, il n’avait aucune envie de se plonger dans ce cauchemar à nouveau, l’ayant suffisamment revécut, en boucle, durant ses mois d’arrêt. Il ne doutait pas que le détail de l’accident avait fait le tour de l’équipe, Aaron devait savoir exactement ce qui s’était passé sans que Tommy n’aie à ouvrir la bouche.
Ravi de voir que son collègue se détendit lui aussi, Winters pouffa en levant les yeux au ciel. « Ouai, j’crois que tu peux déjà te mettre dans la file pour conduire. » Et il ne lui disait pas ça pour se moquer ou le décourager, mais parce qu’il s’agissait d’un poste convoité, ce qui n’était un secret pour personne. Les chauffeurs changeaient rarement, parce qu’une fois qu’ils atteignaient ce poste, seule la retraite les en séparait, pour la plupart. Tommy n’avait jamais fait partie des volontaires, ne comprenait d’ailleurs pas trop le succès de la position mais il en fallait pour tous les gouts! « Je suis dans le squad depuis 4 ans. » Tommy avait gagné en expérience pendant ses quatre premières années, passant du camion à l’échelle avant de finalement pousser sa formation pour entrer dans le squad lorsqu’il avait su avec certitude qu’il ne changerait pas (plus) de carrière. « Mais bon, c’est pas comme si nos services étaient requis tous les jours et c’est pas plus mal. » L’intervention du Squad n’était nécessaire que lorsque la situation était jugée trop dangereuse ou demandait des qualifications spécifiques - comme la plongée, pour laquelle Tommy avait été entrainé - et fort heureusement, Windmont Bay ne comptait pas d’accident majeure tous les jours. La plupart du temps, ils étaient polyvalents et son équipe intervenait sur des choses aussi simples qu’un feu ou un chat coincé dans un arbre.

_________________

searching for a new high, high as the sun, uncomfortably numb. this is what it feels like when you become one of the drunks. welcome to the club.

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 1051
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©corpsie
multinicks : jules, gabriel, evelyn
points : 903
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Lun 25 Mai - 22:16


Les choses ont mal démarré avec Tommy. Tu t’es peut-être aussi levé du mauvais pied. T’es pas autant désagréable d’habitude. T’es un mec plutôt cool, qui ne cherche pas à avoir de problème. Mais une réflexion en entraînant une autre, vous avez eu du mal à vous entendre ce matin. Il ne te connaît pas. Toi non plus tu ne sais pas grand-chose de lui. Vous devriez peut-être mettre vos à priori et aigreurs de côté pour apprendre à mieux vous connaître. Ça serait mieux pour vous mais également pour toute l’équipe. Vous serez amenés à travailler ensemble prochainement et la moindre friction pourrait tout mettre en péril. Il est essentiel d’apaiser toute tension. C’est donc pour ça que tu finis par prendre sur toi en ravalant ta fierté pour lui dire quelque chose de sympa. Ça change. Il te remercie de manière plutôt simple mais sincère. C’est comme si tu venais de lui présenter des excuses et qu’il les avait acceptées. Même si ce n’est pas vraiment le cas. Faire de la muscu aide sûrement à vous détendre l’un et l’autre. Si bien que quelques secondes plus tard vous en venez à parler tranquillement comme si rien de tout ça ne s’était passé. T’es peut-être susceptible mais pas tellement rancunier. Tu redescends très vite. – Grave ! Je conduis la petite camionnette du coup, quand je peux, histoire de compenser. – Mais ce n’est clairement pas la même chose que le gros camion de pompier avec échelle. T’espère un jour être en tête de liste mais comme le dit si bien Tommy t’es pas le seul à convoiter le volant. Et puis priorité aux anciens. Va falloir que t’attende un peu et que tu t’entraînes sur des véhicules plus légers hors intervention pendant ce temps. Puis t’apprécies aussi d’autres aspects du métier. T’es du genre à toucher un peu à tout et à combler les besoins. Tu découvres encore toutes les facettes du job de pompier. Et vu que la caserne n’est pas immense, t’as le chance de pouvoir être polyvalent. Lui s’est spécialisé dans le squad. Ça ne t’étonne pas vraiment. – Et ça fait combien de temps déjà que t’es pompier ? – Tu ne te rappelles pas de son âge mais il n’est pas bien vieux. Quelques années de plus que toi probablement. Il a tout de même bien plus d’expérience. T’es d’ailleurs certain qu’il pourrait t’apprendre pleins de choses par la suite, en espérant que votre relation s’améliore. – Ouais tu m’étonnes ! Et là c’est beaucoup plus calme que quand je suis arrivé. En décembre, c’était hard tous les feux... – Tu repenses à cette période difficile qu’a traversé toute la ville. Des incendies criminelles qui ont fait de nombreux ravages. Tout est à présent terminé. Le ou plutôt la coupable a été arrêté pour le plus grand bonheur des pompiers mais aussi de tous les habitants. – T’es marié ? – Tout en t’emparant d’une bouteille d’eau et avant d’entamer une nouvelle machine de torture, tu remarques une bague autour du doigt de ton collègue. Tu ne connais pas sa vie sentimentale. Tu ne sais pas vraiment s’il souhaite t’en parler mais tu tentes le coup. Après tout, il est temps d’apprendre à mieux vous connaître.
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 3145
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + carolcorps, ts, rostovarps
multinicks : owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 3474
age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : who knew you could get a divorce for $273 only?
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lucas, maeve, gabriel (finn, bee, james) ⋅ |close|

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Mar 2 Juin - 1:00
« C'est mieux que rien! » Il rétorqua, préférant pour sa part ne pas toucher au volant. Heureusement, dans un sens, qu'ils ne visaient pas tous les mêmes objectifs. Tommy avait eut pour but de monter en grade, éventuellement, mais ce n'était pas prêt d'arriver avec sa subordination et en toute honnêteté, il n'était plus certain que ce soit pour lui. Winters avait prouvé plus d'une fois qu'il était une tête brûlée, ayant un soucis avec l'autorité lorsqu'il était dans le feu de l'action, hors c'était ce qui était attendu de leur chef. Peut-être que les années le calmerait mais pour l'instant il se complaisait à être dans l'équipe et à en faire partie intégrante, sans avoir besoin d'être au dessus de qui que ce soit. « Six ans, je suis passé par pas mal de petits jobs avant de commencer ici. » Certains légaux, d'autres un peu moins, mais Winters pouvait se targuer - encore à ce jour - de s'en sortir avec un casier judiciaire vierge. Il n'était pas toujours malin, mais l'avait toujours été suffisamment pour ne pas se faire prendre. L'ainé avait fait ce qu'il pouvait pour s'en sortir et s'assurer que la meute avait quelque chose à se mettre sous la dent et était aujourd'hui soulagé d'avoir trouvé sa place. Être pompier n'avait pas fait partie de ses rêves d'enfant mais Tommy était certain d'avoir trouvé sa vocation. « Et toi alors? » Edwards était arrivé en cadet mais cela ne voulait pas dire qu'il n'avait pas eut de formation avant d'arriver ici - ça n'étonnerait d'ailleurs pas Tommy vu la rapidité à laquelle il s'était fondu dans le moule. « Ouai... Je ne sais pas si je dois estimer que c'était le bon ou le pire moment pour être en arrêt. » Forçant un sourire, Tommy essaya d'en rire plus que d'en pleurer. Tous ces incendies l'avaient forcément touchés, même s'il avait été avachi sur son lit et non à combattre les flammes. Certains avaient pris un impact plus 'personnel' et Tommy regrettait de ne pas avoir pu aidé sa ville - tout du moins essayé - lorsque celle-ci était partie en fumée, mais il ne pouvait revenir sur le passé. La question d'Edwards l'interpella, son regard tombant sur l'alliance qui brillait toujours fièrement autour de son doigt. « Depuis un an et demi. » Mais pour combien de temps, encore? La vraie question était là. Tommy avait complètement délaissé Sami ces derniers mois et il ne pouvait ignorer le fossé qui s'était doucement creusé entre eux, quand bien même ce dernier ne changeait rien à l'amour qu'il portait au projectionniste. Est-ce que Aaron le savait bisexuel? Winters s'était pris pas mal de remarque au moment de son coming-out et n'avait pas forcément envie de découvrir si Edwards faisaient partie des personnes qui porteraient un jugement, n'ayant pas les nerfs pour subir le moindre commentaire - preuve en était par le début de leur conversation. Tommy changea de machine pour se placer sur le tapis de courses et enclencha ce dernier en commençant doucement. « T'as quelqu'un avec qui partager ta vie, des enfants? » Il lui retourna la question, essayant de faire un effort pour l'équipe. Même si Edwards était bien plus jeune que lui, Tommy était bien placé pour savoir que ça ne voulait rien dire.  

_________________

searching for a new high, high as the sun, uncomfortably numb. this is what it feels like when you become one of the drunks. welcome to the club.

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 1051
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©corpsie
multinicks : jules, gabriel, evelyn
points : 903
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Mer 3 Juin - 16:47


Conduire le gros camion de pompier, ça ne sera pas pour tout de suite. Va falloir que tu patientes un peu et fasses tes preuves. Mais tu te plais à parler de tes ambitions à ton camarade qui n’a visiblement pas forcément les mêmes attentes professionnelles et tant mieux car sinon cela engrangerait de la concurrence voire des conflits. Pas besoin de ça. Tu t’efforces d’apaiser toute tension et de repartir à zéro avec lui. – C’est sûr ! – Faut se contenter de tout ce qui s’offre à toi comme opportunité. T’es là pour apprendre et ne pas rester sur des acquis. Si ça ne tenait qu’à toi, tu ferais tout. Mais ce n’est bien sûr pas possible. T’es pas un robot et t’as des limites. Tout comme Tommy qui a commis des erreurs par le passé. Tu te demandes d’ailleurs depuis combien de temps il est pompier. Six ans déjà. Ça fait un bail. – Ah ouais quand même ! Tu faisais quoi avant ? – T’espère ne pas trop paraître indiscret. Tu cherches juste à apprendre à le connaître un peu mieux, sans le juger. Ça t’intéresse de savoir aussi son parcours professionnel. Pas facile de trouver sa vocation après tout. – Bientôt un an. J’étais à l’école avant. – On te dit souvent que tu fais plus vieux que ton âge. Et pourtant, t’es toujours un bébé. T’as 21 ans. Dans quelques mois 22. Il y a un an on te formait encore et t’avais des examens à passer. C’est ton premier job. Et t’espère ton dernier même si t’aimerais bien gravir des échelons d’ici quelques années. – J’avoue que ça devait être frustrant de ne pas pouvoir nous venir en aide. – Tu voterais pour le pire moment car toute aide aurait été la bienvenue à l’époque. Ça vous as demandé énormément d’énergie et d’efforts. Beaucoup plus qu’habituellement. D’un côté c’était formateur et de l’autre une expérience presque traumatisante que tu espères ne pas revivre de sitôt. Voire des hectares de forêt brûler devant tes yeux et être presque impuissant, c’est pas facile à vivre. Mais vous avez fait de votre mieux et réussi à limiter les dégâts. C’est le plus important. T’en viens à aborder un sujet un peu plus joyeux. Du moins, en théorie. Tu ne connais pas les détails du mariage de Tommy ni même sa moitié. Si bien que tu l’imagines hétéro. – Pas mal. Félicitations. – Ce n’est pas ce qu’on dit ? T’en sais trop rien. T’as jamais été marié. Et t’as encore moins d’enfant. La question du brun ne manque pas de te faire rire. Enfin après tout pourquoi pas. Les jeunes parents ça existe. – Non pas d’enfant mais ouais, j’ai une copine depuis quelques mois. – Ta relation n’est pas hyper vieille et elle s’est renforcée au fil du temps. Pourvu que ça dure, que tu te dis à l’instant présent sans t’imaginer un seul instant ce qu’il t’arrivera dans le futur. – Winifred. – Que tu rajoutes ensuite comme si il pouvait la connaître et que ça avait un grand intérêt pour lui. Tu jettes à nouveau un coup d’œil à sa bague tout en t’exerçant non loin de lui. – Et toi ? – Ta question n’est peut-être pas claire mais t’imagines qu’il la comprendra. Comment s’appelle sa bien-aimée ?
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 3145
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + carolcorps, ts, rostovarps
multinicks : owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 3474
age (birth) : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : who knew you could get a divorce for $273 only?
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : lucas, maeve, gabriel (finn, bee, james) ⋅ |close|

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Sam 13 Juin - 23:00
Ils n'avaient peut-être pas commencé du bon pied, mais au moins avaient-ils le mérite de mettre ce léger différent rapidement de côté, pour retrouver une conversation plus légère. Tommy était quelqu'un d'impulsif, qui partait bien trop souvent au quart de tour, ce qui lui avait d'ailleurs valut sa suspension, mais il n'était pas rancunier. Aussitôt l'orage passé, aussitôt oublié, en dehors de quelques rares exceptions. « Tout et n'importe quoi, j'ai jamais tenu un job plus de six mois avant d'arriver ici. » Dû à son absence de discipline mais surtout à ses nombreuses absences, quand il n'avait eut d'autre choix que de rentrer d'urgence à la maison suite à une énième catastrophe. « C'est cool que tu aies trouvé ta voix du premier coup! » Tommy commenta, lui adressant un sourire franc. Pour sa part, il était à peu près certain que commencer plutôt à la caserne ne lui aurait pas réussi, n'ayant à l'époque aucun respect pour toute forme d'autorité.
Lèvres pincées, Tommy pensa aux nombreux incendies et notamment à l'accident dans lequel le père de Georgie avait péri en fin d'année. Par 'chance' il avait été à la caserne ce jour là, de simple passage pour saluer ses collègues, et avait de ce fait pu être là pour son amie lors de la découverte macabre. Mais ce n'était pas suffisant. Lorsqu'il avait vu le Davey's bruler, la maison de certains citoyens partirent en fumée, c'est dans le camion qu'aurait aimé être Winters. « Ouai... ça aura appris à tout le monde que les règles sont les règles. » Dommage qu'il aie été celui qui aie servi d'exemple au reste de l'équipe. L'espace d'un instant, Tommy avait d'ailleurs cru que sa suspension serait levée face au besoin crucial d'effectif mais il n'en était rien et n'étant pas prêt à affronter les flammes à nouveau, ça l'avait plutôt arrangé.
Laissant le passé dans le passé, Aaron le questionna sur sa situation maritale, ce qui le mit un peu mal à l'aise. Tout le monde, ici, le savait en couple avec Sami mais sa relation était la dernière chose sur laquelle il désirait s'attarder en ce moment. Tommy lui adressa un sourire - le prénom de l'heureuse élue ne lui disait absolument rien -, s'abstenant de tout commentaire alors qu'il contrôlait son souffle sur la machine de course. « Un enfant. » Officiel, s'abstenu-t-il d'ajouter. Non pas que Tommy en avait peut-être d'autres perdus dans la nature - il espérait que ça ne soit pas le cas - mais il n'avait jamais fait de différence entre son fils, Beth et Lydia, même si cette dernière était plus grande. « Oliver. » Son sourire s'étira naturellement à la mention de son fils avant d'ajouter ; « Et Sami, mon mari. » S'il n'était pas d'humeur à s'affronter à des propos homophobes, l'époque où Tommy n'assumait pas son orientation mais surtout sa relation avec Sami était révolue. Hors de question de s'en cacher. Sans attendre la réaction de Aaron, il accéléra sur la machine de course, faisant assez de bruit pour ne pas inciter ce dernier à poursuivre la conversation.
Pour un premier jour de retour, c'était déjà un pas dans la bonne direction entre les deux pompiers.

_________________

searching for a new high, high as the sun, uncomfortably numb. this is what it feels like when you become one of the drunks. welcome to the club.

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

messages : 1051
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©corpsie
multinicks : jules, gabriel, evelyn
points : 903
age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : PDA (please don't ask)
work : firefighter
activities : club d'ecologie, wb fire watch, sport
home : bridgewater way

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Jeu 18 Juin - 13:39


Il y a une expression qui dit : « il n’y a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis ». T’es peut-être parti sur un mauvais pied avec Tommy mais t’as su ravaler ta fierté et aller plus loin que tes à priori à son propos. T’as beau être susceptible, on ne peut pas dire que tu sois vraiment rancunier. La preuve en est. Te voilà entrain d’apprendre à le connaître calmement. Pas de bagarre à l’horizon. Il a l’air impulsif mais pas non plus stupide au point de se mettre son collègue à dos. Il semble avoir compris qu’il est dans l’intérêt collectif que vous vous entendiez car vous serez amené à faire des interventions ensemble. – Ouais. C’est cool que tu aies fini par trouver ta voie toi aussi ! – Peu importe après tout qu’il ait enchaîné plusieurs boulots différents avant d’être sapeur pompier. C’est toujours des expériences enrichissantes selon toi. Ce n’est pas facile de s’insérer professionnellement. Toi t’as eu la chance de découvrir ce métier lors d’un stage de découverte il y a quelques années et d’en tomber sous le charme. T’as tout de suite su que c’était fait pour toi et t’as foncé sans réfléchir. Tu ne regrettes aujourd’hui aucunement ton choix. Ce n’est pas un métier facile et c’est très prenant mais tu aimes ce que tu fais et c’est le principal. T’as le sentiment que ça donne un sens à ta vie. Peut-être que c’est le cas aussi pour Tommy. Ça ne devait d’ailleurs pas être facile pour lui de rester cloîtrer chez lui ces derniers mois alors qu’il vous aurait été d’une grande aide pendant tous les incendies de la ville. Comme il le dit, cela aura servi de leçon pour tout le monde. Voilà ce qu’on encours lorsqu’on n’obéit pas aux règles. – Parfois elles ne sont pas compréhensibles mais il faut les accepter. – T’essayes de tempérer la conversation ne lui donnant ni tord ni raison. Tout ce que tu dis c’est que vous avez signé un règlement et que vous connaissez parfaitement les conséquences d’un quelconque manquement. Faut rester vigilent et surtout très docile. Le chef est et restera intransigeant sur les règles. De toute manière, tu n’es pas du genre à te rebeller. T’écoutes ce qu’on te dit de faire et tu t’exécutes. Cela s’arrête là. Assez parlé de travail et de sanction. Pas question de faire sombrer Tommy à nouveau dans la dépression. Tu tentes de parler de choses plus joyeuses à savoir son statut marital sans te douter une seule seconde qu’il y a de l’eau dans le gaz derrière tout ça. Tu apprends alors qu’il est père de famille ce qui te surprends un peu vu qu’il paraît jeune mais tu découvres aussi qu’il est marié à  un homme. Ta mâchoire se décroche presque. Tu n’aurais clairement pas deviner tout ça. – Ah. – Tu te contentes de dire bêtement, plus surpris qu’autre chose. Tu t’en fiches un peu de sa sexualité. T’as rien contre. Tu trouves ça bien d’ailleurs qu’il l’assume même s’il pourrait tomber sur un imbécile qui le lui fasse bêtement payer par le travail. Ça ne saura en tout cas pas ton cas. T’as pas de problème avec ça. Tu t’apprêtes à lui dire quelque chose de rassurant mais le bruit du tapis de course est bien trop élevé pour qu’il entende quoi que ce soit du coup tu abandonnes l’idée. Votre conversation s’arrêtera là pour le moment. Ce n’est pas plus mal car on ne peut pas dire que tu sois resté concentré sur ta séance de sport. D'ailleurs, tu ne sais trop comment mais tu finis par te blesser sur une machine. Aoutch. A quel point est-ce grave ?

choix de lancer de dé :
face 1 › c'est superficielle, juste une égratignure.
face 2 › entaille profonde, il saigne mais rien de grave.
face 3 › douleur vive et entaille profonde, il perd beaucoup de sang.
face 4 › plusieurs entailles, perte de sang, douleur vive.
face 5 › bras cassé, impossible de s'en servir.
face 6 › il ne sent plus son bras, perte de sang.


Sujet terminé.


Dernière édition par Aaron Edwards le Jeu 18 Juin - 13:49, édité 4 fois
got a secret, can you keep it?

The Keeper

messages : 1854
name : no one.
face + © : fs, tumblr.
points : 2472
age (birth) : timeless.
work : keeping (or not) windmont bay's secrets.
activities : making sure they don't forget.
home : everywhere.

Wearin' a fake smile Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile · Jeu 18 Juin - 13:39
Le membre 'Aaron Edwards' a effectué l'action suivante : — let\'s roll the dice


'RP — LES 6 FACES' :
Wearin' a fake smile SvJ1ghU
Contenu sponsorisé




Wearin' a fake smile Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Wearin' a fake smile ·
 
Wearin' a fake smile
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak :: windmont bay firehouse-
Sauter vers: