hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -38%
PHILIPS SCD301/02- Lot de 4 biberons Natural + ...
Voir le deal
30.99 €

 

 family disaster


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Rock Creek Ranch
Aller en bas 

Jean Shelley

messages : 957
name : all souls (maryne)
face + © : cw @ailahoz
multinicks : ezra, madd, riley & gaby
points : 679
age : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, making fun of robin, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, luna, gibi, chani, nathan & rory

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· family disaster · Mar 7 Avr 2020 - 12:22
LUNA x JEAN
fa m i l y . d i s a s t e r
@luna shelbia

Ça faisait déjà plusieurs jours que Jean jurait à tout bout de champ, et qu’elle tournait en rond à râler après tout et n’importe quoi. Seulement cette fois, elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même. Quand on lui avait dit de ‘changer d’air’ personne n’avait sans doute pensé au fait de se foutre dans une pièce complètement enfumée –de joints- si bien que ça avait fini par ressembler à un aquarium. Résultat : elle avait fumé plus que nécessaire, avait bu une bière et … elle avait bien changé d’air. Ce qui avait moyennement fait rire le flic qui l’avait arrêté aux abords de la ville, même s’il la connaissait plutôt bien maintenant, avec les différents déboires dont il avait été témoin. Une nuit à retrouver ses esprits et respirer un air plutôt pourri et humide… Et Have qui était venu la récupérer au petit matin. Certainement pas ce qui enchantait le plus le brun, mais Jean, elle, avait adoré. Si ce n’est pour sa voiture dont elle était privée pour le mois en cours. Avec un peu de recul, elle savait qu’elle s’en tirait pas trop mal. Mais sa mauvaise foi et sa manie à râler régulièrement reprenaient le dessus. Elle avait oublié à quel point c’était chiant de se déplacer en taxi ou en vélo. Comme une impression d’être dans un téléfilm à l’eau de rose où elle se promenait avec son bouquet de fleurs fraichement cueilli, joliment arrangé et déposé dans le panier au-devant de sa bicyclette.  

Non, elle n’allait pas rester à tourner en rond dans la maison de sa grand-mère. Elle attrape son téléphone, son sac –avec le strict nécessaire et direction… on, pas sa voiture. A peine sur le pas de la porte qu’elle soupire avec cette réalité emmerdante qui la rattrape. Elle tourne la tête et voit son vélo. Nouveau soupire alors qu’elle lève les yeux au ciel. Fais chier.  Le sac posé dans le petit panier, elle enfourche sa selle et se retient de ne pas rire à l’idée qu’elle a de cette image.
La route défile, avec les maisons pavillonnaires, et les appartements et petites boutiques du centre-ville. La lisière de la forêt et après plusieurs minutes (intenses) de pédalage sur la grande route qui menait jusqu’au Ranch, elle le voit enfin apparaitre. C’était comme revenir à la maison. Se replonger dans ses souvenirs d’enfance quand sa grand-mère habitait encore ici t qu’elle l’emmenait faire du cheval. Elle n’était pas bien loin, dans son appart’ immense du centre de Portland, mais c’était différent. Heureusement pour elle, rien n’avait changé avec Luna. Cousines éloignées, mais peut-être plus proche que sa propre sœur en réalité. Jade avait le don de l’agacer –et pas d’une manière mignonne. A toujours mettre son nez là où il ne fallait pas et juger les gens sans rien connaitre. Il n’y avait pas à dire, elle était bien plus proche de Luna. Le vélo posé contre l’une des barrières, elle lève le nez, pour chercher la jeune femme, plus souvent dehors qu’à l’intérieur. « LUNAAAAAAAAAAAAAAAAAAAA » elle se retient de ne pas rire alors qu’elle contourne la maison, et la voit plus loin, dans l’enclos à caresser l’un des choses. there you are. « tu devrais mettre une signalétique pour te retrouver » à son tour, elle entre, et retient un sourire en voyant la tête de sa cousine. Elle lui retire un brin de paille dans les cheveux et lui plante un bisou sur la joue. « comment tu vas ? » elle caresse le cheval à côté, l’embrasse lui aussi avant de soupirer. « je m’emmerdais aujourd’hui. Puis j’ai plus de voiture. C’est temporaire » s'empresse-t-elle de rajouter





Luna Shelbia

messages : 471
name : sow ~ pomeline.
face + © : vikander — self.
multinicks : (lola) ⋅ xavi ⋅ blake ⋅ vika ⋅ kerry ⋅ priam.
points : 700
age : thirty-one yo (14.08).
♡ status : divorced, invisible.
work : owner of rock creek ranch — horse trainer.
activities : a lot tbh.
home : @rock creek.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : howard, gibi, keane, jean, joseph, tc, isaac, philae, lottie.

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Mer 8 Avr 2020 - 16:46
Luna venait de commencer le pansage de Mamba. Un moment particulier qu'elle partageait avec lui dès qu'elle en avait la possibilité et le temps. Installée dans la carrière, le pur sang solidement attaché, elle s'était mise à la tâche tout en étant perdue dans ses pensées. Le ranch occupait la plupart d'entre elles alors que Luna cherchait divers moyens de récupérer de l'argent via celui-ci. Les temps étaient devenus compliqués et il ne lui semblait pas qu'à l'époque de ses parents, les choses aient été aussi difficiles. Mais en tant que petite fille, les détails de la vie lui échappaient globalement. Elle proposait bien évidemment le service minimum : visite de la ferme, cours d'équitation, randonnées à cheval. Mais elle savait pertinemment qu'elle avait besoin de plus. Face à l'entretien, au coût des de la nourriture, des employés et autres réjouissances, la marge était plus que serrée. Luna s'évertuait à chercher de nouveaux financements, étudiant chaque idée avec minutie. Jusqu'ici, elle n'avait pas fait mouche mais ne comptait pas lâcher pour autant. Plus le temps, plus la situation se compliquait, plus Luna s'embourbait dans ses propres décisions. Alors qu'elle venait de finir l'étrille et la brosse, elle commença à démêler la crinière de Mamba. Sortie de ses rêveries, elle entendit, au loin, un hurlement et porta son regard derrière elle. N'y voyant rien de particulier, elle reprit son passe temps dans la foulée. Encore une fois, ce devait être Gibi qui hurlait devant l'épisode poignant d'une série neuneu, rien de plus. Luna entreprit donc de reprendre le brossage de Mamba qui semblait apprécié sa séance personnelle. Rien de mieux pour faire sourire la jeune femme qui fut sortie de son moment de calme par une Jean toujours en forme. La dresseuse sursauta en voyant sa cousine puis esquissa un sourire. « La plupart du temps je suis toujours au même endroit et tu le sais ! » confia-t-elle en s'éloignant un peu de son cheval, tandis que Jean planta un baiser sur sa joue et retira une brindille de ses cheveux. « Ca va plutôt bien et toi ? » De nature positive, Luna évita tout le dégueulis verbal qu'elle pouvait offrir : sa fatigue physique, parfois morale, les aventures de Gibi et tout le reste. Le préciser ou s'en plaindre n'avait pas grand intérêt à ses yeux, surtout qu'elle s'estimait chanceuse sur plusieurs aspects et dans une situation plus gérable que d'autre. « C'est toi qui a hurlé avant ? » questionna-t-elle dans la foulée, bien que la réponse lui semblait évidente. Parfois, elle voyait Gibi en Jean et inversement. « T'as plus de voiture ? » reprit-elle en fronçant les sourcils. Jean avait l'art et la manière de se fourrer de beaux draps. Il ne se passait pas une semaine sans qu'une mésaventure ne pointe à sa porte. Si bien que Luna s'était mise à se questionner sur elle : était-elle malchanceuse ou aimait-elle un peu trop l'aventure ? La seconde réponse lui semblait plus plausible en ce moment. « Donc.. t'es venue avec ton vélo ? » Un sourire, d'abord minime, puis élargit et enfin un petit couinement amusé, Luna ne put s'empêcher de se moquer - gentiment - d'elle. Ce n'était pas la première fois que Jean se pointait chez elle dans de telles conditions et à chaque fois, la jeune femme ne pouvait s'empêcher de la taquiner à ce sujet. Mais la combinaison Jean et vélo était particulièrement amusante quand on connaissait son adoration pour sa voiture. « Allez, dis moi, qu'est-ce que t'as fait pour finir comme ça ? » conclut-elle enfin en relâchant Mamba pour qu'il gambade un peu et qu'elle puisse discuter des nouvelles aventures de Jean à Windmont Bay.

_________________

i've been worrying about the same old things, i tried to block 'em out but somehow they keep getting in, i can't help myself, guess it's a habit of a lifetime and i don't feel afraid to say it's all a little bit messed up but that's okay.

Jean Shelley

messages : 957
name : all souls (maryne)
face + © : cw @ailahoz
multinicks : ezra, madd, riley & gaby
points : 679
age : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, making fun of robin, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, luna, gibi, chani, nathan & rory

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Ven 10 Avr 2020 - 13:41
LUNA x JEAN
fa m i l y . d i s a s t e r
@luna shelbia

La balade qu’elle venait d’effectuer à vélo venait de lui tuer les mollets.  Si bien qu’à peine arrivée au Ranch, Jean avait juste envie de se laisser tomber dans une botte de paille. Mais d’abord : Luna et son adorable minois. Seulement pas de brunette canon à l’horizon et si elle devait fouiller toute la propriété, elle y serait encore jusqu’à demain, même s’il y avait de fortes chances qu’elle soit dans l’un de ses endroits fétiches : l’enclos ou les écuries. Alors elle tente pour le tout en tirant sur ses cordes vocales. Le silence total, si ce n’était pour le hennissement de certains de ses pensionnaires et le bruit des oiseaux. Elle avance, la cherche du regard, jusqu’à aller jusqu’à l’enclos où elle la voit brosser Mamba. Immédiatement, un sourire se dessine sur ses lippes. Luna dans son environnement naturel, si bien que pendant un bref instant, l’actrice se mit à l’envier. « Je voulais pas te faire peur. Mais t’aurais pu être cachée au milieu d’un tas de foin » répond-elle en haussant les épaules avant de planter un baiser sur sa joue. « pas mal, mais j’avais besoin d’espace » autrement dit, de se retrouver un peu ici. Mais elle trouvait la réponse de sa cousine trop concise. Luna avait la sale habitude de tout garder pour elle, même lorsque Jean était là pour l’écouter –et naturellement la soutenir. Elle aurait voulu lui faire comprendre qu’avec elle, elle n’avait pas à se retenir. « Peut-être » répond-elle avec un air qui se voulait innocent alors que sa cousine connaissait parfaitement la réponse. Ce n’était absolument pas le genre de moment où elle démontrait ses meilleurs talents d’actrice. « Non ! » geint-elle en repensant à sa nuit au poste. « depuis quelques jours » et ça allait encore durer. Tout ça parce que les flics avaient été là au mauvais endroit, au mauvais moment… Ou inversement selon le point de vue. « bin j’avais pas le choix, les taxis passent pas énormément vers chez moi. La flemme d’en appeler un… Et venir à pied n’était pas une option. Puis dégage ce sourire, c’est vraiment pas sympa de se moquer de sa cousine préférée. » A chaque fois, c’était la même chose. Jean débarquait ici après chaque fois qu’elle avait le moral dans les chaussettes et qu’elle avait besoin de se retrouver, mais plus encore après chaque mésaventure, petite ou grosse, et Luna ne manquait pas une occasion pour se payer sa tête… Surtout lorsqu’elle l’imaginait sur son vélo, sa crinière brune dans le vent. En réalité, l’anglaise était loin de l’image glamour de l’actrice sexy en puissance en train de pédaler gentiment… Elle était bien plus proche de la fille à la peau trop pale, rougie par l’effort et clairement exténuée par ce maigre effort malgré le coach sportif qu’elle avait engagé pendant des années. Le cheval relâché parti gambadé, Jean pose ses mains sur ses hanches en soupirant « ok, mais râle pas » elle passe son bras sous celui de sa cousine et commence à marcher, sans réel but, comme s’il s’agissait d’une balade dominicale faites pour profiter du soleil et du temps clément. Ce qui n’était pas complètement faux non plus. Elle adorait cet endroit et la liberté qu’elle y ressentait. Parfois ça lui rappelait les quelques souvenirs qu’elle avait encore de l’Angleterre et des différents voyages qu’elle y avait fait, loin de Manchester. « Il se peut que les flics m’aient choppé en ayant fumé… et un peu bu. J’étais pas complètement ivre ! Juste deux ou trois verres… Mais combiné à l’herbe » elle soupire et voit la tête de Luna, ne sachant pas si elle allait se marrer, l’engueuler ou faire une syncope. Les trois en même temps ? « quoi ?! J’te jure, j’vais finir par croire qu’ils me suivent à la trace ! Y’a pas que moi dans cette ville » elle savait qu’elle ne devait pas en prendre l’habitude, de fumer de l’herbe. Pas comme ça, pas autant, pas régulièrement. Pourtant, ça l’aidait bien parfois. Ça l’aidait à oublier ses angoisses et les paparazzis qui se ramenaient encore parfois jusqu’ici. « C’était froid et humide. Puis on est venu me récupérer. Fin de l’histoire… » c’était peut-être plus drôle dans sa tête…  Et puis, elle était loin d trouver ça drôle de devoir attendre un mois avant de récupérer sa voiture. Ça lui donnait la désagréable impression de devoir demander l’autorisation pour sortir quelque part (sans avoir réellement à demander, si ce n’est pour l’hypothétique chauffeur de taxi).





_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was


Luna Shelbia

messages : 471
name : sow ~ pomeline.
face + © : vikander — self.
multinicks : (lola) ⋅ xavi ⋅ blake ⋅ vika ⋅ kerry ⋅ priam.
points : 700
age : thirty-one yo (14.08).
♡ status : divorced, invisible.
work : owner of rock creek ranch — horse trainer.
activities : a lot tbh.
home : @rock creek.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : howard, gibi, keane, jean, joseph, tc, isaac, philae, lottie.

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Dim 12 Avr 2020 - 19:10
Jean n'était pas réellement sa cousine au premier degrés mais c'était tout comme. L'entente qui régnait entre elles avait toujours été au beau fixe malgré les nombreuses différences qui existaient entre ces deux là. Jean était une espèce d'aventurière aux yeux de Luna et sa vie était parfois digne d'un soap opéra. Un point qui faisait toujours sourire la dresseuse, avide d'écouter ses nouveaux récits. « Et qu'est-ce que je ferais au milieu d'un tas de foin ? » questionna-t-elle, amusée par l'idée, alors que déjà Jean tentait de se justifier sur sa venue en vélo et sa nuit au poste. Pas méchante pour un sou, Luna se moquait toujours d'elle car Jean arrivait toujours à se fourrer dans tout et n'importe quoi. Si bien qu'elle lui asséna un bref coup de coude dans les côtes comme pour appuyer un peu plus son amusement, déjà notifié par sa cousine. « J'me moque pas, je constate juste que t'es douée pour finir au poste. » Elle haussa les épaules puis retira bien vite son sourire malicieux pour opter pour une mine bienveillante. Ce n'était que l'attitude basique d'une personne qui tenait à une autre. Jean était la soeur que Luna n'avait pas eu. Du moins, dont Luna n'avait pas pu profiter comme elle le souhaitait malgré diverses tentatives pour se rapprocher d'elle. Elle avait fini par reporter son attention de soeur sur sa cousine et cette dernière le lui rendait plutôt bien. Un bras en dessous du sien, elle venait d'emporter Luna dans une marche, conversant ainsi sur ses mésaventures. Par réflexe, Luna fronça les sourcils. « Tu devrais pas arrêter de boire et de combiner de l'herbe ? Tu te rends compte qu'il aurait pu t'arriver n'importe quoi ! » Elle avait stoppé sa marche pour faire volte face à Jean en utilisant ce même regard interloqué destiné à Gibi, en général. Mais c'était plus fort qu'elle. Se soucier des autres était son passe temps favori et elle ne pouvait qu'afficher une moue consternée face au récit de sa cousine. Récit qu'elle jugea un peu léger à son goût. Jean ne semblait pas se rendre compte de la gravité de la situation, ni même des conséquences. Elle s'était retrouvée au poste - tant mieux - mais si les choses s'étaient déroulées autrement ? Au fond d'un fossé ou sur un lit d'hôpital ? Luna ne se permettait jamais de la juger mais elle ne pouvait s'empêcher de s'inquiéter pour elle. « En même temps j'suis bien contente qu'ils te suivent, au moins je suis sûre que tu finis la nuit saine et sauve.. » assura-t-elle en croisant les bras sous sa poitrine. Incapable de lui faire un discours de remontrance, Luna réussit à se dérider pour esquisser un sourire apaisé. Elle même se demandait comment elle arrivait à feindre ça aussi bien. Mais elle aimait Jean, elle voulait simplement qu'elle soit en sécurité. Mais son attention fut soudainement captée sur un autre détail qui obligea Luna à faire la moue. « Qui est ce on Jean ? » Le sourire moqueur venait de reprendre place sur le visage de la dresseuse, assez pour qu'elle prenne un minimum confiance en elle. Elle avait peut être tord, ce on n'était peut être personne, ou personne de très important mais quitte à écouter Jean, autant l'embêter un peu par dessus le marché. « Par contre tu vas me promettre de ne plus conduire en ayant bu ou fumer ou les deux, peu importe.. tu m'appelles plutôt, ok ? D'ailleurs, arrête de fumer tout court. » conclut-elle avec la ferme intention de la voir plier.

_________________

i've been worrying about the same old things, i tried to block 'em out but somehow they keep getting in, i can't help myself, guess it's a habit of a lifetime and i don't feel afraid to say it's all a little bit messed up but that's okay.

Jean Shelley

messages : 957
name : all souls (maryne)
face + © : cw @ailahoz
multinicks : ezra, madd, riley & gaby
points : 679
age : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, making fun of robin, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, luna, gibi, chani, nathan & rory

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Mer 15 Avr 2020 - 20:15
LUNA x JEAN
fa m i l y . d i s a s t e r
@luna shelbia

A la question de sa cousine, l’actrice hausse les épaules « qu’est ce que j’en sais. C’est à toi qu’il faudrait poser la question » répond-elle en rigolant, comme si Luna avait pour habitude de faire des choses un peu loufoques. Ce n’était pas vraiment le cas, mais elle l’aurait bien vu la tête dans le foin ou dans quoique ce soit d’autre dans le genre. Après tout, il n’étais rare de la voir avec de la paille coincée dans ses vêtements ou dans sa tignasse brune. Ce qui l’était nettement plus c’était de voir jean sur un vélo. Si elle en faisait pas mal pendant les vacances lorsqu’elle était plus jeune, elle avait rapidement laissé tomber cette activité au fil des années. Plus énormément de temps, beaucoup de tournage… Et une énergie qui était souvent dépensé dans des salles de sport ou avec un coach privé plutôt que sur une bicyclette. « si tu te moques ! » elle lève les yeux au ciel avant de lever les yeux au ciel, pourtant elle était amusée de la réflexion de Luna. Effectivement, elle était des plus douées pour atterrir au poste. Elle savait qu’elle devait arrêter les conneries. Même si elle n’était jamais dans les extrêmes niveau consommation, elle savait très bien que ça restait un comportement dangereux pour elle ou pour les autres. Elle pouvait -sans aucun doute- un moment d’inattention ou des réflexes largement amoindris. Pourtant, elle continuait. Pas tous les soirs, loin de là, mais elle continuait quand même. Elle soupire et tourne la tête, la mine moins joyeuse et un peu plus sérieuse, presque désolée, comme une môme prise en faute. « Je sais. » soupire-t-elle alors que Luna stoppe leur marche pour lui faire face. Un instant, elle avait l’impression d ‘être à la place de cette tornade de gibi. « J’avais pas tant bu que ça » juste assez pour dépasser la limite en réalité mais en voyant la tête de luna, elle s’incline, sachant que ce n’était certainement pas l’argument à avancer. « ok ok, j’ai rien dit » l’alcool n’était qu’une erreur de soirée. Elle avait oublié de compter le nombre de verres s’étant un peu laisser entrainer par la soirée. L’herbe en revanche… Une sale habitude pour calmer ses angoisses. Elle ne fumait pas tous les jours, juste un peu plus fortement lorsqu’elle se retrouvait au milieu d’une foule. Pas assez pour être complètement stone, juste un peu, pour que ça la détende. Cette fois, l’anglaise émit un léger rire à la réflexion de sa cousine « ouais, super agréable… Froid et humide. On peut pas dire qu’ils dépensent leur fric dans le confort des cellules. Même pas de chauffage ! » Elle avait passé une sale nuit, avait à peine dormi trois heures avant qu’elle n’ait droit à son coup de fil pour appeler Have. « c’est mieux quand tu souris » lache-t-elle en esquissant à son tour un sourire avant qu’elle ne reprenne la parole. Un instant, la jeune Shelley garde le silence, réfléchissant à la réponse la plus adaptée. Seulement plus elle réfléchissait, plus elle avait l’impression de cacher quelque chose. « Arrête de sourire comme ça » lache-t-elle en lui donnant un léger coup de coude en riant. « C’est Have, tu sais… » et avec quelques gestes elle tente de redessiner la silhouette imposante du brun. « Brun, ténébreux, toujours en train de râler, engagé pour limiter les problèmes ou quelque chose comme ça… » horriblement séduisant. Et agaçant, qu’elle se retient d’ajouter. Non, ce serait tendre une perche bien trop grande à Luna, et celle-là, aucune doute qu’elle allait s’en saisir.  « eh j’suis pas gibi ! » lache-t-elle un peu vivement face à au ton ferme que sa cousine employait. Mais à réagir ainsi, elle avait tout autant l’air d’une môme. Elle soupire « je sais,c’était une connerie. L’herbe m’aide à … j’en sais rien. Gérer tout ça… » c’était peut-être un peu vague et un peu facile comme explication, mais Jean n’avait pas mieux. « ça fait un moment. C’est pas tout le temps… J’ai juste du mal à tout gérer… » soupire-t-elle en baissant son regard dans l’herbe, comme si le pré était soudainement bien plus fascinant. « J’vais essayer, mais si je t’appelle à chaque fois, tu risques de le regretter » ajoute-t-elle avec l’ombre d’un sourire sur le coin des lèvres. Jean avait cette tendance à tout vouloir dédramatiser pour qu’on ne s’inquiète pas pour elle plus que nécessaire.




_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was


Luna Shelbia

messages : 471
name : sow ~ pomeline.
face + © : vikander — self.
multinicks : (lola) ⋅ xavi ⋅ blake ⋅ vika ⋅ kerry ⋅ priam.
points : 700
age : thirty-one yo (14.08).
♡ status : divorced, invisible.
work : owner of rock creek ranch — horse trainer.
activities : a lot tbh.
home : @rock creek.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : howard, gibi, keane, jean, joseph, tc, isaac, philae, lottie.

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Jeu 23 Avr 2020 - 12:10
Luna se faisait un sang d'encre pour tout le monde. C'était dans sa nature première que de s'inquiéter pour ses proches et plus encore pour sa famille. Elle avait bien eu quelques années de répit, au départ de ses parents au Brésil, lorsqu'il ne restait qu'Harry et elle au ranch et Keane, un peu plus loin. Puis les choses s'étaient subitement envenimées. La tornade Gibi avait fait une arrivée fracassante, son mari avait quitté les lieux dans la foulée et Jean était venue se rajouter à l'équation. Et tout ce beau monde évoluait dans une vie si animée que Luna ne pouvait s'empêcher de veiller. Elle ne s'estimait pas forcément douée pour la chose, n'avait pas toujours les mots justes mais se montrait présente et attentive pour eux. Comme aujourd'hui, avec Jean et son aveu sur sa prise d'alcool et d'herbe. Luna n'était pas une grande moqueuse. Taquine tout au plus et uniquement avec les gens les plus proches d'elle, ceux dont elle pouvait un tant soit peu prédire la réaction. C'était parfois sa façon légère de faire passer un message plus sérieux, cherchant à toucher son interlocuteur sans paraître enquiquinante. Jean en était l'exemple parfait. Les deux jeunes femmes avaient toujours été proches, quoi qu’éloignées durant une période mais il était désormais important pour Luna de profiter de sa cousine, quitte à l'ennuyer un peu trop. La brunette était douée pour finir au poste, mais elle était douée dans un tas d'autres domaines plus.. légaux. Passant outre les justifications légères de sa cousine, Luna croisa les bras sous sa poitrine. « Tu crois vraiment qu'il suffit de boire beaucoup pour qu'il t'arrive quoi que ce soit ? » question rhétorique, puisque la dresseuse reprit aussitôt la parole. « Tu peux boire, c'est pas le soucis.. mais reste au moins sur place ! » Luna-les-bons-conseils avait émergé depuis qu'une adolescente du prénom de Gibi s'était installée dans son ranch. En aucun cas elle ne jugeait les actes de sa cousine - quoi que finir au poste était une aventure dont elle se passerait bien - mais ne pouvait s'empêcher de se demander où tout ceci allait l’emmener. « Non mais en plus tu te plains Jean ? C'est pas censé être accueillant comme endroit, c'est censé te dissuader de revenir.. » souffla-t-elle en faisant les gros yeux, alors qu'elle replaçait au passage une mèche de sa cousine derrière son oreille. Elle était à deux doigts de remettre également en place le col de son t-shirt mais réussit à s'abstenir. Son comportement était déjà assez intrusif comme ça, nul besoin d'en rajouter une couche en passant pour une mère de substitution. Luna soupira, bruyamment, avant de sourire en coin, le regard plongé dans celui de la brune qui venait de lui donner un coup de coude. « Et donc ce Have vient te chercher à chaque fois ? » Le nez retroussé pour mieux observer la réaction de son interlocutrice, Luna commençait à mieux comprendre sa cousine. Elle n'insista pas plus sur le fameux brun ténébreux râleur pour poursuivre sa conversation. « L'herbe ça t'aide pas, malgré tout ce que tu peux croire.. » Les mains de Luna s'étaient posées de part et d'autre des épaules de la brune, y maintenant une légère pression. « Je suis sûre que tu peux tout gérer.. et si tu n'y arrive pas, tu sais qu'il y a d'autres solutions ? » Elle connaissait plus ou moins la situation de sa cousine et les angoisses qu'elle devait gérer au quotidien. Luna n'avait aucune idée miracle à lui proposer, hormis sa présence et son aide, qu'elle réitéra à sa prochaine prise de parole. « Ce que je risque de regretter c'est qu'il t'arrive quoi que ce soit.. alors peu importe le moment, tu m'appelles ? Et si je peux t'aider, tu me le dis ? »

_________________

i've been worrying about the same old things, i tried to block 'em out but somehow they keep getting in, i can't help myself, guess it's a habit of a lifetime and i don't feel afraid to say it's all a little bit messed up but that's okay.

Jean Shelley

messages : 957
name : all souls (maryne)
face + © : cw @ailahoz
multinicks : ezra, madd, riley & gaby
points : 679
age : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, making fun of robin, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, luna, gibi, chani, nathan & rory

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Lun 27 Avr 2020 - 15:24
LUNA x JEAN
fa m i l y . d i s a s t e r
@luna shelbia

Jean avait toujours été habituée à ce qu'on garde un œil sur elle... Plus ou moins bienveillant en fonction des personnes. D'abord sa mère, plus attirée par la gloire que par la bien-être de sa progéniture. Si elle lui avait fait passer son premier casting, c'était pour voir sa fille superstar (étant persuadée dès ses plus jeunes années qu'elle avait le truc) pas parce qu'elle était une fan de théatre ou de tout autre art. Sally Clarke Shelley n'était ni capricorne, ni sagittaire -encore moins vierge- ou berceau, elle ne connaissait que le signe du dollar, et ne jurait que par lui, quitte à vendre le minois angélique de sa fille. Puis il y avait eu son premier agent, et le second... Un peu moins pire, sans doute. Son père, protecteur au possible pour tenter de rattraper les dégats d'une mère vénale qui était clairement dénué d'un quelconque instinct maternel. Et forcément, il y avait son public, les fans... Plus ou moins bienveillants. Et il y avait Luna. Une attention pure et réellement concernée par le bien-être de ses proches. Avec elle, Jean ne sentait aucun intérêt caché, aucune arrière-pensée. Elle pouvait se confier sans peur, bien que l'idée de décevoir sa cousine ne la réjouissait pas tant que ça. Elle va pour répondre mais voit que Luna semble lancer à aller au bout de sa pensée. « Non je sais bien. » elle soupire, sachant pertinemment (derrière toute sa connerie) qu'elle n'avait aucun bon argument. Ou aucun argument tout court à apporter à sa plaidoirie. Conduire en revenant de soirée était déjà dangereux en soi, en étant sobre, à cause de la fatigue des autres ou de leur ivresse... Alors si en plus elle était défoncée, à l'herbe et à l'alcool, ça ne faisait qu'augmenter considérablement ses chances d'enfoncer sa bagnole. « J'y penserai » dit-elle, sachant que Luna n'accepterait aucune autre réponse. Ou peut-être qu'un jour, il faudrait que Jean la sorte, qu'elles aillent en boite ensemble. Ou au moins dans un bar, pour se lacher. Quelques fois, Jean se demandait si sa cousine avait porté toutes les robes de soirée et de grands couturiers qu'elle lui avait envoyé ou s'il fallait qu'elle la tire elle-même du ranch familial. « quoi ?! C'est déjà assez agaçant comme ça... mais en plus c'est humide, il fait froid, le lit est pourri, et en toute franchise, j'sais pas ce qu'il s'y est passé... et y'a pas de café ! Encore moins de thé ! » s'insurge-t-elle non sans gestes. Et une anglaise qui n'avait pas son thé dès la première heure, ça donnait une anglaise horriblement grincheuse. Bien que sur ce point là, Jean faisait régulièrement une intense pour un bon café... Mais pas un café de machine automatique. « C'est clair que je préfère une bonne nuit à la maison » bougonne-t-elle alors que luna vient replacer une de ses mèches de cheveux. Jean sourit, elle avait toujours aimé qu'on vienne lui tripoter les cheveux. C'était comme appuyer sur son bouton off, et elle se laissait complètement faire. Mais lorsque Luna aborde le sujet Have, Jean croise les bras sur sa poitrine. « T'essaies de me tirer les vers du nez là ? » demande-t-elle en haussant les épaules. « Il vient... c'est la... deuxième fois » mais elle le gonflait sans doute plus qu'autre chose, bien que l'actrice aimait régulièrement laisser ses yeux trainer sur sa silhouette. « ça aide, un peu » souffle-t-elle en sachant qu'au fond, elle avait raison. En réalité, sa cousine avait un peu trop raison sur toute cette conversation et ça la contrariait fortement. Mais c'était aussi pour ça qu'elle l'aimait. « Quelles solutions ? » elle avait essayé la méditation et le yoga, avait fait appel à certains des meilleurs professeurs du show business, mais ça n'avait rien donné, à part lui pomper son fric. Sans réfléchir, elle attrape le poignet de Luna et l'attire jusqu'à elle pour la prendre dans ses bras. Un bisou sur sa joue avant qu'elle ne serre un peu plus fort. « Promis, je t'appelle. Mais t'aura spas le droit de te plaindre si c'est à quatre heures du mat' » dit-elle en rigolant et s'écartant légèrement. Pour le reste, elle allait devoir trouver une solution elle-même pour gérer ses angoisses. «et est-ce que ma cousine préférée a un nouvel homme dans sa vie ? De préférence ténébreux et absolument délicieux ? » ajoute-t-elle pour changer de sujet avant de glousser en imaginant la réaction de luna.


_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was


Luna Shelbia

messages : 471
name : sow ~ pomeline.
face + © : vikander — self.
multinicks : (lola) ⋅ xavi ⋅ blake ⋅ vika ⋅ kerry ⋅ priam.
points : 700
age : thirty-one yo (14.08).
♡ status : divorced, invisible.
work : owner of rock creek ranch — horse trainer.
activities : a lot tbh.
home : @rock creek.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : howard, gibi, keane, jean, joseph, tc, isaac, philae, lottie.

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Mer 29 Avr 2020 - 13:17
Jean était un esprit libre que Luna avait du mal à suivre. Mais les deux jeunes femmes avaient eu une ligne de vie tellement différente qu'il était impossible de les comparer. Durant son adolescence, la dresseuse avait elle aussi commis quelques impairs mais aucun n'ayant nécessité une seule nuit au poste. Jean, elle, semblait avoir opté pour un abonnement à l'année et malgré l'acquiescement de sa cousine, elle doutait fortement de la bonne volonté qui s'en suivrait. Quoi qu'elle savait pertinemment qu'il ne s'agissait pas de volonté mais d'un problème sous-jacent plus profond sur lequel Luna n'arrivait pas à intervenir. « C'est bien que tu saches et c'est bien que tu y penses. » confessa-t-elle, les yeux plissés. Le mais arrivait, il n'était pas loin, mais Luna finit par le ravaler. Elle se sentait pleine de reproches (alors qu'elle s'inquiétait juste) à son égard et le but n'était pas là, aussi choisit-elle simplement de lui lancer un bref air consterné. « Donc, si je traduis, tu penses que le poste de police de Windmont Bay est un hôtel 4 étoiles qui sert du thé à nos amis anglais ? » Jean avait une vision toute particulière de la chose, quoi que plutôt agréable de son point de vu. Un constat qui réussit à arracher un nouveau sourire à Luna, fortement amusée par la présence de Jean dont l'esprit vagabondait dans tous les sens et parfois un peu trop loin. « Pas du tout, si tu veux pas m'en parler, ok ! » reprit-elle en relâchant les cheveux de sa cousine pour venir lever les paumes devant elle en signe d'innocence. « J'essaie juste de comprendre pourquoi Have-je-ne-sais-pas-qui vient te chercher au poste, parce qu'il me semble que tu pourrais appeler n'importe qui mais qu'au final, tu l'appelles lui ? » Pas si innocente que ça, finalement, alors qu'une moue espiègle imprégnait déjà ses traits et qu'elle décala ses mains pour lui offrir le signe de la balance. Son seul objectif était de taquiner Jean, pas d'en savoir plus sur sa vie privée si elle ne souhaitait pas la dévoiler. Mais l'instant d'égarement fut stoppé net par un sujet bien plus sérieux. Le regard de Luna s'assombrit automatiquement alors qu'elle laissa ses mains retomber le long de son corps. Jean avait un problème qui méritait toute son attention car elle sentait le sort de sa cousine lui échapper. « Un médecin Jean, un vrai, pas l'un de ces charlatans hollywoodiens qui t'apprend à ouvrir tes chakras, faire la position du lotus ou.. cette espèce de folle là.. comment elle s'appelle ? Gwyneth ! Non rien de tout ça, tu vois ? Quelqu'un à qui tu pourrais parler, un professionnel ! » concéda-t-elle, peut-être avec un peu trop de véhémence à l'égard de son interlocutrice. Mais c'était plus fort qu'elle, ce besoin irrépressible de voir ses proches allaient bien. Son propre monde pouvait bien se fissurer qu'elle ne daignait pas s'en soucier (ou n'y arrivait-elle plus ?), mais il était hors de question qu'elle n'intervienne pas dans celui des autres. « Oh si je vais me plaindre, mais ça ne veut pas dire que je viendrais pas. » Elle saisit les mains de Jean, comme pour mieux lui faire comprendre qu'un lien indéfectible régnait en elles et que, quoi qu'il puisse arriver, elle serait toujours là. A quatre heures du matin ou à dix-neuf heures, samedi ou mercredi, à Windmont Bay ou à l'autre bout du pays, tout ça n'avait aucune importance. « Non, rien à signaler. » conclut-elle en détournant le regard, les joues légèrement rosies par la question mais très peu encline à aborder le sujet. Décidément, que s'était-il passé dans sa vie ces derniers temps pour que tous reviennent à la charge avec la même question ? S'étaient-ils donnés le mot pour aborder le sujet au même moment, se passer le relais pour continuer le marathon ?

_________________

i've been worrying about the same old things, i tried to block 'em out but somehow they keep getting in, i can't help myself, guess it's a habit of a lifetime and i don't feel afraid to say it's all a little bit messed up but that's okay.

Jean Shelley

messages : 957
name : all souls (maryne)
face + © : cw @ailahoz
multinicks : ezra, madd, riley & gaby
points : 679
age : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, making fun of robin, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, luna, gibi, chani, nathan & rory

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Mar 5 Mai 2020 - 19:23
LUNA x JEAN
fa m i l y . d i s a s t e r
@luna shelbia

Jean n'était certainement pas réputée pour avoir toujours le comportement le plus responsable qui soit. Elle n'était pas la pire, loin de là, elle avait seulement quelques écarts (réguliers ces deux dernières années)... Seulement parce qu'elle était considérée comme une personnalité publique, les journaux s'en donnaient à cœur joie de son moindre dérapage, si bien que ça donnait l'impression que ça arrivait toutes les semaines. Elle s'attendait à une suite, à un mais bien senti qui aurait donné un peu plus de poids à l'argumentaire de sa cousine, mais rien... Et Jean ne trouvait ça que d'autant plus suspect. « En réalité, vu l'odeur de leur café, j'ose même pas imaginer le thé qu'ils servent » avoue-t-elle avec une grimace qui laissait transparaitre tout ce qu'il y avait de plus british en elle. Si son accent était toujours présent, il s'effaçait doucement, ici et là, au fil des années. « Déjà s'ils étaient qualfiés de trois étoiles ça relèverait du miracle » un sourire amuse sur ses lèvres avant qu'elle n'étouffe un rire, consciente de la connerie qu'elle sortait. Juste assez pour étirer les lippes de Luna. Elle essayait -autant qu'elle le pouvait- de dédramatiser la chose.
« Tu sais, derrière tes beaux cheveux bruns, ton sourire adorable, et tes petites fossettes qui se creusent quand tu ris, j'y crois pas à ta tête angélique, faussement innocente, là » dit-elle en désignant sa moue du bout de l'index, avec un sourire amusé sur le coin des lèvres. Pourtant, Luna n'était pas franchement la reine de la manipulation en ce qui concernait la pêche aux infos de manière subtile et discrète. « j'te l'ai dit, j'voulais pas te déranger. Et il est payé pour mes frasques » peut-être pas à ce point là (et honnêtement elle ne connaissait pas les limites de son... boulot) mais Luna l'ignorait et il lui avait clairement demandé de ne plus l'appeler pour lui sauver la mise. Au fond, c'était peut-être juste une excuse de plus pour voir sa tête d'idiot raleur. Est-ce que c'était mentir si elle ne savait pas elle-même pourquoi elle l'avait appeler ? Elle secoue doucement la tête face à la posture de sa cousine, amusée par son jeu avant de lever les yeux au ciel. « Je t'offre quand même des points pour l'effort » elle ne savait pas vraiment si ses questions étaient parce qu'elle s'inquiétait encore. Peut-être de ses fréquentations, ou parce qu'elle estimait qu'il était trop tôt pour qu'elle voit sérieusement quelqu'un, bien qu'il n'y ait rien du tout avec le brun. Ou si elle était simplement curieuse de toutes ces choses que l'anglaise ne lui disait pas encore. Mais Luna avait bien d'autres sujets à couvrir. Plus importants, et surtout moins légers. A y réfléchir, Jean préférait peut-être encore parler de Have. Elle soupire, sachant très bien de quoi sa cousine lui parlait. Un psychologue, un psychiatre, quelqu'un de diplômé, ou en tout cas avec un minimum de crédibilité dans le milieu professionnel. « Je sais » dit-elle simplement en baissant la tête. Pendant un moment, elle avait vu  un psy, pendant son adolescence lorsqu'elle vivait encore à New York. Psychologue hors de prix habituée aux célébrités et aux personnalités en tout genre -mais toujours riches. Comme s'il y avait les problèmes des pauvres et ceux des autres. Elle avait toujours trouvé ça risible et complètement ridicule. Mais ça faisait des années qu'elle n'y avait pas mis les pieds. Elle ne saurait même pas par où commencer, trop habituée à tout garder pour elle, à digérer d'une manière ou d'une autre... « tu connais des psy ici, toi ? » demande-t-elle, baissant un peu la tête et la voix plus basse, comme s'il s'agissait d'un secret à garder, alors que depuis quelques années, consulter un psy était sans doute l'un des trucs les plus in. Comme si avoir des problèmes ou être névrosée était la dernière chose à la mode. Le psy en dernier accessoire de mode. Les mains dans celles de sa cousine, Jean lui offre un sourire qui se veut un peu rassurant... Comme si elle lui promettait que dans le futur, elle essaierait de mettre ça en pratique. Y'aurait sans doute des loupés, mais elle essaierait, au moins pour tenter d'apaiser luna. Et la réponse de cette dernière est sans doute trop ferme, trop rapide, et l'anglaise hausse un sourcil, un peu surprise alors que sa cousine détourne le regard. « Luna... t'es au courant que tu sais pas mentir ? » ce n'était pas un reproche, une simple constatation. Il n'y avait aucun mal à ne pas savoir le faire, loin de là. En réalité, Jean avait toujours trouvé ça adorable, surtout quand ses joues prenaient une légère teinte rosée. « si tu veux rien dire maintenant... d'accord. Mais tu le feras ? » demande-t-elle en lachant une de ses mains pour venir tourner un peu plus son visage vers le sien, et l'obliger à croiser son regard. Elle finit par la prendre dans ses bras, une accolade, un calin dans lequel la jeune Shelley ne reteneait rien, alors qu'elle déposait un baiser sur le crâne de luna. « tu sais à quel point je t'aime ?! » question rhétorique, jean avait toujours plus considérée shelbia comme une sœur qu'autre chose, et s'entendait dix fois mieux avec elle qu'avec jade. « l'inquiétude est pas à sens unique »  elle la relache, croise une nouvelle fois son regard, pour être sure qu'elle avait intégré ce qu'elle venait de lui confier.  


_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was


Luna Shelbia

messages : 471
name : sow ~ pomeline.
face + © : vikander — self.
multinicks : (lola) ⋅ xavi ⋅ blake ⋅ vika ⋅ kerry ⋅ priam.
points : 700
age : thirty-one yo (14.08).
♡ status : divorced, invisible.
work : owner of rock creek ranch — horse trainer.
activities : a lot tbh.
home : @rock creek.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : howard, gibi, keane, jean, joseph, tc, isaac, philae, lottie.

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Dim 10 Mai 2020 - 15:30
« D'ailleurs, en quoi consiste son job exactement ? » Luna fronça les sourcils, n'ayant pas tout à fait compris les tenants et les aboutissants qui liaient sa cousine au fameux brun ténébreux. Peut-être avait-elle déjà abordé la question sans que la dresseuse n'y prête assez d'attention pour s'en souvenir. Aussi, dans un soucis de paraître encore plus innocente, elle reprit la même moue décrite par Jean : sourire, fossettes creusées, air angélique. « C'est un trait familial, non ? » souffla-t-elle pour se défendre. Familial mais inhérent aux cousines uniquement, Luna ne pouvant clairement pas qualifier sa défunte soeur de fausse innocente. Alicia n'en avait ni le caractère, ni l'allure et la relation qui avait un jour uni les filles Shelbia pouvait uniquement s'apparenter à un partage de code génétique, rien de plus. Durant sa jeunesse, elle avait tenté à plusieurs reprises de reconstruire ce lien inexistant, cherchant une soeur aînée là où elle n'avait qu'une silhouette froide dénuée d'intérêt pour sa cadette. Elle en avait souffert avant de laisser disparaître la chose pour mieux se concentrer ailleurs car il était devenu évident qu'Alicia et Luna Shelbia n'entretiendraient jamais un lien sororal. « Non j'en connais pas mais je peux demander à Isaac, il travaille à la clinique ? » Jean avait baissé la tête et ajustée sa voix basse devant une Luna qui fit la moue, embêtée de voir sa cousine dans un tel état. Elle passa rapidement sa main sous le menton de sa cousine pour lui faire relever le regard vers elle et l'attira bien vite au creux de ses bras. « Je ne sais pas si c'est ce que tu veux ou non mais si tu as besoin que quelqu'un vienne avec toi, je peux. » murmura-t-elle avant de déposer un baiser sur sa joue, terminant là cette brève étreinte. Elle comprenait parfaitement les difficultés de Jean, les réticences qui allaient avec, elle-même étant une adepte de l’auto-digestion de ses émotions. Elle ne la voyait pas comme une femme névrosée, simplement comme une personne ayant besoin d'aide, une aide qu'elle n'était pas en mesure de lui apporter malgré toute sa bonne volonté. Elle souhaitait avant tout voir sa cousine heureuse et apaisée. « Oui, je sais que je ne sais pas très bien mentir.. mais je m'améliore pas un tout petit peu au moins ? » reprit-elle en faisant la grimace, espérant avoir une réponse positive pour se redonner un peu d'espoir. Luna n'avait jamais été doué pour la chose, même si elle continuait sur cette voie. Les œillères d'Isaac étaient tout ce qui réussissait à la sauver, tandis que la plupart de ses proches avaient vu juste dans son comportement. « C'est pas que je ne veux pas en parler, enfin t'en parler.. Mais tu veux que j'te dise quoi ? Et puis je sais pas ce qu'il se passe en ce moment mais vous revenez tous avec ce sujet sur le tapis.. est-ce que j'ai fait quelque chose de plus absurde que d'habitude pour qu'on en arrive là ? Tu peux me le dire, de toute façon, lui ne voit rien. » Ou bien avaient-ils tous décidés que le printemps était synonyme d'hormones en ébullitions. « Pour rappel son annulaire gauche est occupé par une charmante alliance. » Appartenant à une charmante femme malheureusement plongée dans le coma. Luna tapota son doigt comme pour lui démontrer que ce devait être bien suffisant pour réduire une nuée d'espoir à néant. Elle réussit néanmoins à esquisser un sourire alors qu'elle eut droit à une accolade de Jean. « Non mais c'est sympa d'me le préciser.. je crois même que c'est réciproque. » Si seulement il était encore besoin de le préciser. « Je sais bien.. Faut dire que notre famille est dans le top 3 de Windmont Bay pour ce qui est de l'inquiétude. » A croire qu'une mauvaise fée avait choisi de s'attarder sur eux un peu trop longtemps. Chacune d'elle avait eu son lot de ratés au cours des dernières années, un peu de répit ne serait sûrement pas trop demander, même si Luna restait positive à souhait malgré tout. « J'ai un aveu à te faire. Ne hurle pas, s'il te plait. Je n'ai jamais porté aucunes des robes que tu m'as envoyées, elles sont toutes dans mon armoire avec l'étiquette qui pendouille et je suis désolée.. »

_________________

i've been worrying about the same old things, i tried to block 'em out but somehow they keep getting in, i can't help myself, guess it's a habit of a lifetime and i don't feel afraid to say it's all a little bit messed up but that's okay.

Jean Shelley

messages : 957
name : all souls (maryne)
face + © : cw @ailahoz
multinicks : ezra, madd, riley & gaby
points : 679
age : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, making fun of robin, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, luna, gibi, chani, nathan & rory

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Ven 15 Mai 2020 - 19:57
LUNA x JEAN
fa m i l y . d i s a s t e r
@luna shelbia

« euh... » et la seule chose qui suit est un soupir alors qu'elle tente de trouver la meilleure réponse. Non pas pour l'embobiner mais pour réfléchir à comment présenter ça sans qu'il n'ait l'air d'une nounou déguisé. En réalité, il n'était pas censé la surveiller... Juste gérer ce qui allait résulter de son comportement pas toujours réfléchi. « il limite les dégâts de mes frasques... » avoue-t-elle avec une légère grimace « et il vient me chercher quand j'ai besoin » pouffe-t-elle, un peu plus amusée. Elle en abusait certainement. Elle aurait pu appeler n'importe qui pour venir la récupérer au poste, l'autre jour. Mais c'était lui qu'elle avait appelé, peu importe qu'il lui ai dit d'oublier son numéro. « en gros il gère les litiges » lui, et la boite dans laquelle il bossait. Elle ne savait pas vraiment les autres affaires (ou clients) dont il avait écopé. Il en avait surement plus en même temps et ça devait nécessité une organisation plus ou moins rigoureuse de gérer tout ça. Le sourire de Jean s'agrandit, autant amusée qu'attendrie par la moue que sa cousine reproduisait à la perfection. « sans aucun doute ! Et ça te va à merveille » à son tour, ses fossettes se creusent alors qu'elle sourit un peu plus à Luna. Il n'y avait qu'à les mettre côté à côté, cette belle brochette. Elle, Luna, et Gibi... Trois brunes au charme certain et à la malice bien ancrée. Un air angélique dont il fallait se méfier -quoique dans le cas Luna, la britannique doutait quelque peu qu'il faille se méfier de quoique ce soit. Dans le cas de Gibi par contre... Un trop grand sourire cachait bien souvent une connerie encore plus grosse.
Jean n'aimait pas spécialement parler de ses problèmes. Elle avait l'impression d'être ingrate... Le stéréotype de la célébrité qui se plein de... sa célébrité et des à-côtés que ça comprenait. L'impression de ne pas toujours être comprise, de tout ce que ça impliquait... Des  dérangés que ça pouvait amener à sa porte. Et aussi parce qu'elle n'aimait que peu s'étendre sur ce qu'elle ressentait, à commencer par ses angoisses. Cependant, elle hausse un sourcil, un peu curieuse, et peut-être un peu amusée par la réponse de sa cousine. « Isaac, hein ? J'te sers d'excuse pour lui parler ? » s'amuse-t-elle à la taquiner, bien plus encline à rigoler de cette situation que de la sienne et de sa recherche de psychologue. Elle soupire pourtant, consciente qu'elle ne pouvait pas toujours se réfugier derrière l'humour et les situations qu'elle voulait légères. Les doigts de sa cousine sous son menton, Jean redresse doucement la tête, le sourire effacé. « J'veux bien... Et que tu viennes aussi. Enfin si tu peux te libérer ici. » parce qu'elle aurait peur de faire demi-tour au dernier moment, de se dire que c'était que des conneries et qu'elle n'avait pas besoin de ça, qu'elle gérerait comme elle l'avait toujours : de manière plutôt bancale et à vivre au jour le jour. Jean était douée pour mettre ses émotions dans une boite, et la placer le plus loin possible dans un coin de sa tête, jusqu'à ce que quelqu'un ne fasse ressortir tout ça. Et puis, dans son métier, on lui avait toujours de maintenir les apparences. Un instant, l'anglaise retrouve son sourire face aux piètres talents de menteuse de Luna « hmm, peut-être un peu. C'est moins évident. Avant, ça se voyait comme... si t'avais un nez rouge clignotant au milieu de la figure » explique-t-elle en se marrant, amusée par l'image de luna avec un attirail de clown. Et en même temps, ce n'était certainement pas une mauvaise chose de n'avoir aucun talent dans le domaine. Un haussement d'épaules en guise de réponse était certainement ce que Jean pouvait lui donner de plus sincère à l'instant. Elle voulait juste que Luna soit heureuse, mais elle savait la situation compliquée. Elle soupire, sachant que le statut de marié était un sacré obstacle. Et en même temps... « et lui, il veut quoi ? » demande-t-elle finalement. Ce n'était peut-être pas très sympa de ne pas penser à sa femme, mais parfois, fallait être un peu égoïste, seulement elle se demandait sincèrement si Luna en était capable. Alors pour la réconforter, et surtout lui montrer son soutien, elle lui fait un calin, bref mais sincère. « Oh, trop gentil » un sourire amusé sur le coin des lippes se dessine avant qu'elle n'éclate de rire. « Je dirais même de tout l'Oregon... » En même temps, quand on voyait Gibi et Jean... Luna avait de quoi se faire des cheveux blancs. Ou alors c'était juste l'amour qu'elles se portaient toutes qui les amenait à s'inquiéter autant. Un froncement sourcil et un geste de tête qui incitait Luna à continuer. « Quoi ??? Mais pourquoi ? Elles te plaisent pas ? Elles te vont pas ? » pour cette dernière question, elle était pourtant quasiment certaine que c'était le cas. « elle vont pourrir dans ton placard Luna ! » râle-t-elle un peu désespérée. « T'aurais dû me dire si tu les aimais pas, j'en aurais envoyé d'autres ! Plus à ton goût évidemment... » elle soupire, un peu déçue de ne pas avoir envoyé ce qu'il fallait avant d'être prise d'un doute. Son regard change instantanément, plus suspicieux. « t'es sortie au moins ? T'es pas restée au milieu de ta paille ici ? Luna ?? »


_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was


Luna Shelbia

messages : 471
name : sow ~ pomeline.
face + © : vikander — self.
multinicks : (lola) ⋅ xavi ⋅ blake ⋅ vika ⋅ kerry ⋅ priam.
points : 700
age : thirty-one yo (14.08).
♡ status : divorced, invisible.
work : owner of rock creek ranch — horse trainer.
activities : a lot tbh.
home : @rock creek.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : howard, gibi, keane, jean, joseph, tc, isaac, philae, lottie.

family disaster Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster · Dim 24 Mai 2020 - 15:44
Il limite les dégâts et gère les litiges, une information que Luna retourna à plusieurs reprises dans son cerveau afin de mieux en capter la signification. Elle fronça les sourcils, fixant sa cousine en espérant obtenir un semblant de réponse plus.. sensée ? Les frasques de Jean ne lui étaient pas inconnues, toute comme ses mésaventures hollywoodiennes, mais elle ne parvenait guère à dessiner un lien entre elle et le brun ténébreux qui n'avait toujours aucun prénom. Etait-ce un garde du corps ? Une nounou ? « Tout ça m'échappe. » finit-elle par avouer sans sans trop insister, balayant l'idée de réussir à comprendre quoi que ce soit. Peut-être Jean finirait-elle par détailler la chose à un autre moment. « Ne change pas de sujet ! » Elle n'avait besoin d'aucune excuse pour parler à Isaac, puisqu'il s'agissait de l'un de ses meilleurs amis et elle voyait Jean en train de battre en retraite pour mieux se cacher derrière ses taquineries. Mais Luna n'était pas décidée à lâcher l'affaire et cette dernière le comprit d'elle-même. « Je lui demanderai alors et.. bien sûr que je peux me libérer.. » Elle secoua la tête de droite à gauche, décidée à faire comprendre à sa cousine qu'elle ne la lâcherait pas. Prendre les gens par la main, les aider, les soutenir, leur remonter le moral et leur démontrait qu'il y avait toujours des solutions : Luna excellait dans cet art et s'y complaisait énormément. Beaucoup moins lorsqu'il s'agissait de sa propre personne. A l'image de Jean, elle avait cette même tendance à taire ses maux pour mieux appréhender ceux des autres. Néanmoins, elle ne cherchait ni à les cacher, ni à les minimiser, elle n'était simplement pas en mesure de tendre sa main pour demander de l'aide. « Ok et en plus tu te moques ! » souffla-t-elle dans un fin sourire. Mentir n'était pas toujours dans ses cordes : son palpitant s'accélérait, elle tentait de faire bonne figure, arrivait à lâcher un indice ou deux et cherchait ensuite à changer de sujet. Quiconque la connaissait un minimum savait comment elle fonctionnait et malgré ses veines tentatives, la jeune femme n'était toujours pas devenue experte en la matière. Il y avait néanmoins un individu qui ne voyait jamais rien - heureusement, pensa-t-elle - et à l'évocation de celui-ci, Luna soupira bruyamment par le nez. « Rien ? » Isaac voulait ce que tout homme marié et heureux en ménage semblait vouloir : que sa femme soit présente à ses côtés. Mais Luna n'en dit rien, ne souhaitant pas s'aventurer sur ce sujet plus longuement. L'idée d'être attirée par un ami était déjà assez difficile à gérer, ajoutez son statut marital à ça l'était encore plus. Dès lors, elle accueillit docilement son câlin même si elle estimait ne pas en avoir besoin : ou bien son visage trahissait encore une autre émotion ? Ne sachant guère, elle reprit une mine plus guillerette et suivit sa cousine dans son fou rire lorsqu'elle évoqua tout l'Oregon. Elle faillit reprendre le fil de la discussion mais Jean laissa échapper un semblant d'exaspération alors que pour seule réflexe, Luna se pencha en arrière. Elle avait elle-même tendu le bâton pour se faire battre et regrettait désormais son aveu. « Mais calme toi, ce sont que des robes ! » Elle venait de saisir son poignet, réhaussant un sourcil en même temps avant de capter le regard de l'actrice. « Elles sont magnifiques, elles me vont, c'est pas la question mais.. » De ses deux mains, elle présenta le lieu, poussiéreux et à mille lieues d'être adéquat pour ce genre de tenue. « Tu le vois toi-même. On est dans un ranch. On est à Windmont Bay dans l'Oregon, pas à Hollywood. Tes robes sont vraiment jolies Jean, mais tu veux que je porte ça où ? Et pour quelle occasion ? La seule fête qu'il y a ici c'est Halloween ou Pâques. » Elle marqua une pause, effectuant une pression sur son poignet. « Sortir où ? Je vois mes amis, oui, mais je vais pas porter ça pour aller chez eux ou pour boire un verre dans le bar du coin. » Peut-être aurait-elle dû mentir, cette fois-là, ou tout du moins essayer, alors qu'elle pointait désormais son index sur son interlocutrice. « Et tu sais ce qu'elle te dit ma paille ? »

_________________

i've been worrying about the same old things, i tried to block 'em out but somehow they keep getting in, i can't help myself, guess it's a habit of a lifetime and i don't feel afraid to say it's all a little bit messed up but that's okay.
Contenu sponsorisé




family disaster Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: family disaster ·
 
family disaster
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Rock Creek Ranch-
Sauter vers: