hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment :
ASOS : Livraison Premier à 8 €/an
Voir le deal
8 €

 

 I know there is no tomorrow.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 

Alvin Keily

messages : 713
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © livia & pinterest.
multinicks : marley, jeremiah, keane, winnie, teddy, joona.
points : 1615
age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : sophomore.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie, ike, gibi.

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· I know there is no tomorrow. · Lun 13 Avr - 11:44
I know there is no tomorrow. RHmKaMt

I don't need your honesty
It's already in your eyes
And I'm sure my eyes, they speak for me
No one knows me like you do
And since you're the only one that mattered
Tell me who do I run to?


---------------------
@Archie Drake - April 11th, 2020


La fin de l’année approchait à grands pas et il ne se sentait pas personnellement prêt à passer ce cap. Il n’était d’ailleurs pas le seul de cet avis, en effet Ike était de plus en plus sur son dos ces derniers temps et cela commençait grandement à l’agacer. Depuis qu’il le connaissait, son beau-père avait toujours fait en sorte d’ignorer sa présence dans la mesure du possible, laissant sa mère s’occuper de lui pour les choses le plus importantes. Maintenant qu’elle n’était plus dans le décor, le chirurgien était contraint de veiller sur lui, il se devait de tenir cette promesse faite à Rebecca dont elle n’avait pour autant pas conscience. Les réprimandes à répétition, les nombreuses punitions, les querelles qui en découlaient, tous ces changements avaient pour but de l’aider dans son développement, le grand brun désirait uniquement son bien mais Alvin était bien trop borné pour s’en apercevoir. Ils faisaient tous les deux face à l’habituelle confrontation parent/enfant, raison pour laquelle le lycéen se donnait parfois le droit de quitter le logement familial pour rendre visite à sa sœur et à sa nièce, Albrecht ne pouvant lui refuser une telle requête, il en profitait. Cependant même au contact de Georgie, il n’était plus aussi joyeux, du moins il ne se forçait aucunement à l’être. Faire bonne figure lui passait bien au-dessus de la tête dernièrement et il passait la majeure partie de son temps à irriter son petit monde de part son attitude arrogante et parfois déplacée. S’isoler lui permettait d’adoucir temporairement l’intensité de ce caractère électrique qu’il avait récemment développé mais cela ne s’avérait pas toujours très utile. Il devait se ressaisir. Ces paroles n’étaient pas les siennes mais celles de son beau-père. Il consentait aujourd’hui à lui faire plaisir en acceptant un petit soutien scolaire de la part de ses amis. Son premier choix s’était porté sur Ollie et, laissant Ike organiser les préparatifs, il avait bêtement pensé que ce dernier suivrait son idée de base. Trois heures avant l’heure fixée du rendez-vous, le médecin lui avait passé un coup de fil pour l’informer de l’identité de son professeur du jour ; Archie. Cette information n’aurait pas dû le surprendre compte tenu de l’amitié étrange qui liait ces deux individus, pourtant diverses émotions le submergèrent lorsqu’il mit un terme à la communication téléphonique. Des muffins, vite. Dépliant son tablier, il se mit en tête de préparer des muffins à la myrtille avant l’arrivée de son ami. Ce besoin singulier semblait curieux mais il s’agissait davantage d’une pulsion liée au stress qui l’envahissait chaque minute un peu plus. Alvin était un adolescent bruyant, extrêmement énervant et excentrique, néanmoins on ne pouvait le critiquer sur une chose ; la propreté. Contrairement à d’autres personnes du même âge, pour qui le rangement et le ménage n’étaient pas une priorité, le lycéen nettoyait toujours derrière lui après chaque passage dans la cuisine ou dans la salle de bain, seuls vestiges positifs de l’éducation stricte reçue par un père militaire. Un coup d’oeil rapide à son portable lui indiqua qu’il était désormais 15h10. Archie était en retard de dix minutes et cela ne l’aidait pas vraiment à retrouver un semblant de calme intérieur. Perdu dans ses pensées, il n’entendit pas les premiers coups portés à la porte, ce ne fut qu’à la salve suivante qu’il reprit ses esprits et alla ouvrir au jeune homme. « T’es au courant que ta dyslexie ne te dispense pas d’être à l’heure ? » lâcha-t-il, de but en blanc, sans réfléchir. Drôle de façon de saluer certains diraient, il ne s’était physiquement pas préparé à le recevoir sous son toit, raison pour laquelle il attaquait en premier pour ne pas laisser entrevoir une once de faiblesse dans son attitude. « Vas-y, entre, » dit-il en lui cédant le passage. « J’ai fait des muffins. Enfin, c’est comme tu veux. Je sais pas si tu suis une alimentation particulière maintenant que tu es... » avec ce mec plus grand, plus attrayant, plus intelligent, plus sportif et surtout plus intéressant que moi, manqua-t-il de dire avant de finalement soupirer. « On reste en bas par contre, » souffla-t-il en se dirigeant vers le salon où un petit goûter de roi les attendait. Muffins, bonbons, smoothies maison, tout y était. Maintenant qu’il était en mesure de réfléchir normalement, il réalisait qu’il s’était peut-être emballé. « Ike est absent. » Et il était hors de question de le faire monter à l’étage, dans sa chambre.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
understand how dangerous a mask can be.

Archie Drake

messages : 135
name : olivia (carolcorps)
face + © : asher angel | @mine — @tumblr
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ lilibell.
points : 433
age (birth) : [ 04|01 ] sixteen years old.
♡ status : feeling stupid. angry with everything, but mostly himself.
work : sophomore year. — working at the local records store three times a week.
activities : training hard, working on a new song, playing with his little bro, planning some scheme with the gang, playing baseball, looking at him when he doesn't see..
home : a nice house on harbor row w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●○○ ) — on (alvin)

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. · Dim 10 Mai - 19:31
Un brin impatient, Archie faisait bonne figure en attendant derrière sa caisse enregistreuse, que son client ait fini de trier sa petite monnaie. Mr McCarty était un habitué de la boutique. Grand collectionneur, il venait un minimum d’une fois par semaine pour voir si le petit disquaire avait fait quelques trouvailles. Entre les différents vides greniers et les récents allers et venus des habitants, la boutique avait récupéré pas mal de petites pépites. L’adolescent, commençant à bien connaître la clientèle, avait suggéré de mettre côté de rares éditions que le proprio avait déniché à prix d’or. Toutefois, si l’idée lui était alors apparue comme une idée de génie, à l’instant même, il regrettait amèrement. Le regard rivé vers l’horloge suspendue derrière lui, il avait déjà fini depuis un bon quart d’heure. Son patron dissimulé dans la réserve n’était pas encore venu à son secours, ayant surement perdu toute notion du temps, et leur habitué semblait aussi doué en calcule que lui pouvait l’être avec le rangement de sa chambre. « Vous permettez? » finit-il par suggérer en le voyant recompter pour la 3ème fois. Archie était quelqu’un de très accommodant, mais il avait mieux à faire. Et sa patience était assez limité et plutôt sélective. En l’occurence, il était attendu ailleurs et s’il adorait son boulot et les libertés que cela pouvait lui offrir, il n’aimait pas tellement faire des heures supplémentaires. D’autant plus que son patron, bien que très sympathique, tentait bien trop souvent de profiter de la gentillesse de l’adolescent. Mais le sportif avait ses limites, et en voyant un nouveau client se diriger vers lui pour un conseil, il lui offrit un petit sourire crispé avant de s’excuser pour s’éclipser dans la réserve. « J’ai fini, t’as deux clients là haut! » fit-il sans prendre la peine de se montrer agréable. Il détestait cette manie qu’il avait de se réfugier dans l’arrière boutique pour fuir la clientèle. S’il détestait tant que ça le publique, il aurait dû demeurer dans sa cave. Agacé, Archie prit son sac à dos, et lâcha un « il arrive » au client revenant à la charge, avant de filer vers la sortie, laissant la clochette tintinnabuler derrière lui. Très certainement qu’il recevrait un sms dans quelques heures, de son bosse râlant d’avoir été mit face au fait accompli, mais ne pouvant se passer de l’adolescent il se calmerait tout aussi vite. Forçant l’allure, Archie remonta Ocean Avenue pour rejoindre la maison de son ami. Il avait reçu un coup de fil de son beau-père -qui avait très vite dérivé sur une longue conversation d’une bonne heure avant que sa mère ne l’appel pour dîner. C’était à se demander si Archie était l’ami d’Alvin ou de Ike parfois. Mais ça amusait beaucoup l’adolescent qui ne croulait pas sous les figures masculines dans sa vie, et s’entendait très bien avec le chirurgien. En outre, il ne lui fallut pas plus de dix secondes pour accepter de filer un coup de main à son pote se demandant même pourquoi il ne le lui avait pas demandé lui-même. Archie s’était contenté de balayer ces interrogations d’un haussement d’épaules. Cela n’avait pas la moindre importance. Puis il était déjà suffisamment en retard. Ce que son ami ne manqua pas de lui rappeler, peut être un peu brutalement. Prit au dépourvu, il marqua un temps d’arrêt avant de lui accorder un petit sourire. « Outch, t’as l’air si heureux de me voir, ça me touche. Vraiment tant d’effusions, j’étais pas prêt. » se moqua-t-il, ne prenant pas cette pique très au sérieux. Archie était pourtant assez susceptible, mais il était assez naïf pour croire que son meilleur ami n’irait pas lui balancer l’une de ces faiblesses à la gueule, par pur plaisir. « Maintenant que je suis quoi? » fit-il en passant devant lui. Connaissant les lieux par coeur, l’adolescent ne se fit pas prier pour rejoindre le salon d’où émanait de très bonnes odeurs chatouillant ses narines. Il lâcha son sac à dos au pied du canapé, et s’y assit. Furtivement, il en profita pour le regarder passer à côté de lui et prendre place dans le fauteuil en face. Un regard, quelques secondes, il ne s’autorisait guère plus. Il ne pouvait pas. « On est privé de jeux vidéos? » Pour quelle autre raison ne pourraient-ils pas monter? Peut être n’était-ce qu’une impression, mais il avait tendance à trouver Alvin plus distant, il était souvent plus cassant avec lui depuis quelques semaines. Au début il avait mit ça sur le compte de ce qu’il traversait, ne se permettant pas la moindre réflexion. Si c’était ainsi qu’il gérait, il se devait d’être là à ses côtés, point. Mais il avait le sentiment que c’était de plus en plus personnel et Archie cherchait, encore et toujours ce qu’il avait bien pu faire de mal sans oser lui en parler franchement. Peut être était-il seulement parano. « Alors tout ça, c’est rien que pour moi? » demanda-t-il en contemplant le goûter gargantuesque qui lui faisait face tout en se frottant les mains. « Pourquoi tu ne m’as pas appelé toi pour me demander de venir? » d’un petit regard suppliant, il demanda à Alvin s’il pouvait se servir une poignée de bonbons avant de plonger sa main dans le bol sans attendre une réponse. « Et désolé pour le retard, mon patron s’était caché dans la réserve pendant que je comptais la petite monnaie d’un vieux. » il s’avachit un instant dans le canapé, se permettant une petite pause avant d’attaquer leurs devoirs qui n’iraient pas bien loin. Puis ce n’était pas désagréable de se retrouver seul avec lui, et ce même s’il se refusait à se l’admettre.

_________________

i've had to wait in the dark and hold the truth in my heart and i hide myself where i find my help and i hide myself i find only rest find only peace beneath your wings.

Alvin Keily

messages : 713
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © livia & pinterest.
multinicks : marley, jeremiah, keane, winnie, teddy, joona.
points : 1615
age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : sophomore.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie, ike, gibi.

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. · Mer 20 Mai - 12:16
Avec du recul, Alvin réalisait que son entrée en matière avait peut-être été un peu brutale. Même si lui et sa bande de potes avaient l’habitude de se taquiner à longueur de journée, il existait toutefois des attaques plus blessantes que d’autres. Il connaissait pertinemment le caractère d’Archie, raison pour laquelle il fut surpris de le voir ainsi recevoir ses paroles sans les contester ou se défendre plus que cela. « Et toi tu as l’air de bonne humeur… On se demande bien pourquoi. » Une nouvelle fois, il s’agissait là d’accusations déguisées. Sans doute avait-il reçu un appel ou un message de son prétendu petit ami sur le chemin qui le menait chez lui et cela avait suffi à égayer sa journée. Cette explication était légèrement tirée par les cheveux mais l’adolescent y croyait dur comme fer, persuadé que son ami passait du bon temps avec quelqu’un d’autre qui ne faisait pas partie de leur groupe. Des doutes pouvaient être émis après tout, le sportif pouvait se targuer de jouer dans la cour des grands, il avait davantage l’étoffe pour être en relation avec des terminales que lui ou encore Ollie. Ignorant volontairement – et royalement – la question qui suivit, le petit brun se contenta d’aller s’asseoir sur le fauteuil situé en face du canapé sur lequel son camarade avait pris place, se retrouver physiquement proche de lui était devenu anxiogène. « Euh non, enfin je sais pas, » répondit-il maladroitement lorsqu’il lui parla de jeux vidéos. « On est supposé étudier donc s’il rentre et nous voit en train de jouer, je vais encore me faire engueuler. » Ce n’était pas totalement faux, la raison de sa présence sous ce toit était l’aide scolaire qu’il pouvait lui apporter, Ike n’avait pas autorisé cette visite pour que son beau-fils s’amuse, il en était certain. « N’exagère pas non plus… Tu peux te servir autant que tu veux mais laisses-en un peu quand même, ma sœur doit passer plus tard, » mentit-il pour ne pas admettre qu’il s’était un peu emballé sur la quantité de nourriture alors qu’il aurait pu simplement l’accueillir avec un paquet de Cheetos. « T’es un peu chiant avec toutes tes questions là, tu le sais ? » souffla-t-il avant d’expirer fortement par le nez. Le faire venir était l’idée de son beau-père, il n’avait pas eu son mot à dire et même si le voir lui faisait en partie plaisir, cela l’angoissait grandement aussi. « Bon on commence par quoi ? » demanda-t-il en ouvrant son livre de mathématiques avant de relever discrètement les yeux sur son ami, avachi sur le canapé comme si les lieux lui appartenaient. Le détailler tandis qu’il était installé de la sorte le renvoyait inexorablement aux nombreuses soirées qu’ils avaient pu partager dans cette maison, les films visionnés sur l’imposante télévision du salon et ces heures passées sur les différentes consoles que lui et Isaac possédaient. La vue n’était pas désagréable, à tel point qu’il ne se rendit pas tout de suite compte qu’il venait de le fixer durant plusieurs minutes d’affilée. Il se racla la gorge et referma le bouquin d’un coup sec avant d’attraper une poignée de bonbons pour s’occuper les mains. « J’ai changé d’avis en fait. J’ai plus envie de travailler... » dit-il en grimaçant à cause de l’acidité des sucreries. « On peut prendre quelques trucs à grignoter et monter si tu veux. » Il n’était pas autorisé à manger dans sa chambre mais 2020 était de toute évidence l’année durant laquelle Alvin Keily ne respecterait aucun règlement. Sans savoir si la réponse serait positive ou négative, l’adolescent rangea avec hâte ses affaires scolaires dans son sac à dos avant de se remettre précipitamment debout. « Allez bouge-toi. »

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
understand how dangerous a mask can be.

Archie Drake

messages : 135
name : olivia (carolcorps)
face + © : asher angel | @mine — @tumblr
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ lilibell.
points : 433
age (birth) : [ 04|01 ] sixteen years old.
♡ status : feeling stupid. angry with everything, but mostly himself.
work : sophomore year. — working at the local records store three times a week.
activities : training hard, working on a new song, playing with his little bro, planning some scheme with the gang, playing baseball, looking at him when he doesn't see..
home : a nice house on harbor row w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●○○ ) — on (alvin)

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. · Jeu 16 Juil - 12:13

@Alvin Keily

« Aucune raison particulière. C’est juste une bonne journée. » répondit-il en haussant les épaules tout penaud. Un peu naïf, Archie ne remarquait pas les petites attaques de son ami. Ou du moins essayait-il d’en faire abstraction. Il le sentait sur la défensive depuis quelques temps, mais Alvin continuait d’éluder le pourquoi du comment, se montrant toujours aussi piquant. Il y avait bien une chose à laquelle il avait songé, mais c’était ridicule. Après tout, ce n’était qu’une rumeur idiote. Peut être lui en voulait-il de cacher une chose pareille? Mais c’était faux, il n’y avait rien entre lui et ce soit disant co-équipier. Il était fatigué d’entendre ces bruits de couloirs débiles partout où il passait. Se demandant même si son ex n’était pas l’auteure de cette rumeur débile. Cette histoire lui avait déjà laissé un goût amer pour différentes raisons, sans doute ferait-il mieux de lui en toucher deux mots et régler tout ça. Mais était-il seulement capable de demeurer calme? Pas sûr.  Mais si cela pouvait améliorer la situation entre lui et Alvin, il aurait tout intérêt à essayer. « Au pire, je peux lui dire qu’on fait une pause. Il m’adore, je suis sûr qu’il goberait. » Archie n’était pas vraiment un gamin très fourbe, il pouvait avoir les pires idées de conneries à faire avec ses potes, mais détestait mentir aux autorités parentales. Toutefois, il connaissait la situation tendu de l’adolescent ces derniers temps, alors autant se sacrifier pour la bonne cause. « Moi qui pensais que j’avais le droit à un accueil de roi. » il prit la pause un quart de seconde avant d’exploser de rire devant le regard dubitatif de son ami. « Détends-toi mon vieux. » il avait l’air si nerveux et mal à l’aise. À quel moment les choses avaient-elles changés? Archie se sentait idiot de n’avoir rien remarqué et ses réactions commençaient, elles aussi, à le mettre mal à l’aise. Il se sentait de trop et clairement, ce n’était pas quelque chose qu’il s’imaginait un jour ressentir avec l’un de ses meilleurs amis. « Ça te fait chier que j’sois là hein? » l’interrogea-t-il innocemment, non sans ressentir une pointe d’amertume qu’il ne s’autorisait pas à laisser transparaitre. Comme la plus part de ses sentiments, l’adolescent était habitué à refouler tout ce qu’il pouvait ressentir. Son sourire de façade cachait bien des choses. Trop sans doute. Mais il n’était pas prêt à s’admettre l’entièreté de ce qu’il ressentait. De manière générale et peut être plus précisément pour Alvin. Mais ce changement d’attitude de sa part, était douloureux. Réagissait-il ainsi parce qu’il le pensait gay, ce rejet venait de là? Il n’avait jamais manifester la moindre intolérance face à ses mamans, alors pourquoi maintenant? Perdu dans ses pensées, il ses souvint finalement de sa raison de sa venue ici en portant un oeil sur le sac de cours de l’adolescent. « Je sais pas, je.. » il s’apprêtait à lui demander en quelle matière il avait le plus besoin d’aide, s’il y avait un devoir en particulier, une leçon. Mais avant qu’il n’ait pu poursuivre, Alvin referma son bouquin le faisant sursauter au passage. « Ookayy.. » fit-il tout en s’extirpant du fauteuil. Il récupéra son sac à dos qu’il balança sur son épaule avant d’embarquer une assiette de gâteaux. Son entraineur n’était pas là et ce qu’il ignorait ne pourrait pas lui faire de mal. Il se rattraperait à la salle plus tard. Une fois dans la chambre, Archie déposa son sac à terre sans réellement prêter attention à son environnement. Alvin lui tournait le dos, et un certain vent d’exaspération s’empara du sportif qui poussa un long soupire avant d’attraper le bras du jeune homme pour le forcer à lui faire face. « Tu vas me dire ce qui va pas? Tu m’envoies chier depuis des semaines, tu joues au chaud et au froid sans arrêt avec moi. C’est quoi le problème, qu’est-ce que j’ai fais? » il en avait marre de prendre des pincettes, ce n’était pas son genre et même si Alvin était dans une mauvaise passe, cela n’excusait pas tout. Il acceptait volontiers de s’en prendre plein la gueule, s’il était certain que l’adolescent avait juste besoin de passer ses nerfs. « Si t’as besoin d’un punching-ball, okay, pas de problème. Mais si y a autre chose, dis le moi! » - on est amis non?! Voulu-t-il dire, mais étrangement, il n’en avait plus l’impression.

_________________

i've had to wait in the dark and hold the truth in my heart and i hide myself where i find my help and i hide myself i find only rest find only peace beneath your wings.

Alvin Keily

messages : 713
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © livia & pinterest.
multinicks : marley, jeremiah, keane, winnie, teddy, joona.
points : 1615
age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : sophomore.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie, ike, gibi.

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. · Sam 18 Juil - 12:20
« J’imagine que ça fonctionnerait, oui, » répondit-il lorsque Archie émit l’hypothèse d’amadouer Ike. Il savait pertinemment que le garçon était du genre à respecter l’autorité parentale, de ce fait il était un peu étonné par sa proposition. Sa relation avec son beau-père n’était pas tous les jours simple, malgré les années passées côte à côte, ils continuaient d’apprendre à s’apprivoiser et pour une raison qui lui échappait totalement, son pote s’entendait divinement bien avec ce dernier, peut-être même plus que lui-même. Était-ce dû à l’absence d’une figure paternelle dans le décor du jeune sportif ? Il ne saurait le dire, ce n’était pas le genre de conversation que les deux gamins abordaient entre eux ; de puis, Archie lui paraissait totalement équilibré, ses deux mamans avaient effectué un travail exemplaire, nul besoin d’un père dans l’équation. Il n’y avait rien à redire sur l’éducation de leur fils, il était peut-être même trop parfait justement, raison pour laquelle Alvin peinait cruellement à interagir avec lui avec détachement, ses pensées étant continuellement dirigées vers son ami. Lorsqu’il était occupé il ne savait trop où, les choses étaient bien plus simples pour le petit brun, il pouvait aisément lui faire des reproches et lui en vouloir d’être lui, tout simplement, cependant l’affaire était plus ardue quand le jeune sportif se tenait dans la même pièce que lui. Distant, il se fermait aussitôt comme une huître et empêchait bien souvent leurs échanges d’avancer, au grand désarroi de Drake qui ne comprenait généralement pas la source du problème entre eux.  « Je suis détendu hein, » rétorqua-t-il avec une mauvaise foi évidente. « Je sais pas, tout me fait chier en ce moment, » ajouta-t-il de manière évasive pour noyer le poisson et ne pas admettre que sa présence à ses côtés le déstabilisait depuis la dernière rentrée scolaire, date à laquelle il avait véritablement pris conscience de ses sentiments pour lui. Sac à dos vissé sur l’épaule, il lâcha un profond soupir de soulagement lorsque son interlocuteur consentit à le suivre à l’étage. Il pataugeait littéralement dans l’inconnu, angoissé à l’idée de se retrouver seul là-haut avec lui, il se demanda même pourquoi il lui avait fait une telle proposition une fois la porte de la chambre franchie. Heureusement – ou malheureusement – pour lui, Archie rompit le silence entre eux et ne lui laissa aucunement le temps de se torturer davantage l’esprit tandis qu’il regardait distraitement vers la fenêtre. Le sportif entreprit d’ailleurs de prendre les devants en se saisissant de son avant-bras pour le contraindre à le regarder et sans doute faire face au mal qui le rongeait depuis bien trop longtemps. « Arrête ! » se défendit-il en remuant son bras, sans toutefois se montrer plus explicite sur ce qui devait être arrêté. Pourquoi lui disait-il tout cela ? Pourquoi maintenant ? Pourquoi Ike avait-il décidé de l’inviter chez eux sans même solliciter son avis au préalable ? « C’est toi le problème, Archie ! Je l’ai dit, c’est bon, t’es content ? » souffla-t-il, la voix tremblotante. « Ça semble pourtant évident que j’essaie de te fuir depuis des mois. Mais non, toi tu n’en fais qu’à ta tête, tu t’obstines à vouloir me parler. Le grand Archie Drake est au-dessus de tout et tout le monde ! Ses propres désirs passent avant ceux des autres. » Il en avait assez de se taire, de souffrir en silence, tandis que son ami se pavanait fièrement tel un paon en pleine parade. « Tu ne te soucies même pas de savoir ce que MOI je veux. » Son discours lui semblait clair dans son esprit, néanmoins il n’était pas aisé de tout assimiler correctement quand on ne possédait pas tous les éléments nécessaires à la compréhension de ses paroles. « Tu ne me vois même pas, » dit-il, d’une voix cette fois-ci beaucoup plus faible. « Tu ne t’intéresses pas à moi ou à ce que je peux aimer à part ces foutus jeux vidéo. » Il prit une longue inspiration et secoua la tête. « Tu es aveugle… » Tous ces mois de tourmente intérieure durant lesquels il avait dû agir comme s’il n’éprouvait rien à son égard, dans le seul but de protéger leur amitié et la stabilité de leur groupe avaient eu raison de lui. Aujourd’hui la coupe était pleine. « Pourquoi lui et pas moi, hein ? » murmura-t-il à nouveau, faisant référence à cette rumeur qui poursuivait Archie au lycée, celle d’une romance qu’on lui prêtait avec un autre élève. Pour la toute première fois de sa vie, il mit de côté cette lâcheté qui le caractérisait tellement et prit son courage à deux mains pour franchir la barrière qui les avait toujours séparés l’un de l’autre. Enveloppant son visage de ses deux paumes, il fit un pas dans sa direction avant de poser ses lèvres sur les siennes dans un baiser chaste, timide mais ô combien sincère malgré la sécheresse de sa bouche à force d’avoir trop parlé.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
understand how dangerous a mask can be.

Archie Drake

messages : 135
name : olivia (carolcorps)
face + © : asher angel | @mine — @tumblr
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ lilibell.
points : 433
age (birth) : [ 04|01 ] sixteen years old.
♡ status : feeling stupid. angry with everything, but mostly himself.
work : sophomore year. — working at the local records store three times a week.
activities : training hard, working on a new song, playing with his little bro, planning some scheme with the gang, playing baseball, looking at him when he doesn't see..
home : a nice house on harbor row w/ the fam.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●○○ ) — on (alvin)

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. · Lun 27 Juil - 20:20

@Alvin Keily

« Je vois ça.. » Et par tout, il imaginait, lui. Des semaines qu’il marchait sur des oeufs, des semaines qu’il mesurait ses paroles et appréhendait les retours d’Alvin. Des semaines qu’il se sentait de trop dans son trio d’amis, et si Oliver n’y était pour rien, il devait avouer que le jeune Keily, lui y était pour beaucoup. Chaque parole se retournait contre lui, il prenait soin de l’éviter dès que c’était possible. Lui reprochait tout ce qu’il pouvait, comme aujourd’hui. Sa bonne humeur l’agaçait, qu’il s’intéresse à lui l’agaçait, qu’il soit là .. Bref, de toute évidence, son ami avait quelque chose sur le coeur et n’arrivait pas à le cracher. Archie s’était montré patient pour plusieurs raisons, la première étant les difficultés qui s’accumulaient dans sa vie. Se sentant rejeté à plusieurs reprises, il avait même cru que cela venait du fait que lui, avait encore ses mamans. Il ne faisait pas parti du « club » qui pourrait le comprendre. Peut être y avait-il là un brin de jalousie? Oh, il ne lui en aurait pas voulu, conscient que dans ces circonstances, les sentiments qu’Alvin pouvait ressentir, n’obéissaient à aucune logique. Pour quelqu’un d’aussi impulsif que lui, les mois qui s’étaient écoulés étaient déjà un recors dans la vie du sportif. D’ordinaire, il lui fallait bien moins que ça pour craquer. Mais ses raisons étaient plus profondes, plus enfouies. Même lui avait du mal à se les avouer, car se les avouer signifiait les rendre réels. Et les rendre réel c’était devoir faire face à des sentiments qu’il avait refoulé pendant longtemps. C’était aussi assumer une part de lui qu’il n’était pas prêt d’exposer au grand jour. C’était faire preuve d’une force qu’il n’était pas certain de posséder. De la lâcheté, cela se résumait sans doute à cela. Trop lâche pour se confronter à son ami et ses sentiments. Trop lâche pour voir ce qu’il avait sous les yeux depuis des semaines déjà, ce qu’il évitait soigneusement comme s’il se trouvait en terrain miné. Alors les esquives d’Alvin ne faisaient que glisser sur lui, persuadé qu’autre chose se tramait, sans jamais être sûr de ce qu’il loupait. Bien sur, il avait envisagé d’en parler à Oliver, mais il ne voulait pas le mettre en porte-à-faux, ce n’était pas juste pour lui. Ainsi, il avait prit son mal en patience, il s’était pointé ici, aujourd’hui. C’était Ike qui l’avait appelé, pas lui. Déjà un signe qu’il n’était peut être pas le bienvenue. Dès passé le pas de la porte il aurait très bien pu faire volt-face et lui cracher à la gueule d’appeler Ollie. Mais il avait envie de le voir, de passer une après-midi avec lui comme ils en avaient passé des tonnes. Pourtant, plus il essayait d’agir normalement, plus il sentait Alvin devenir de plus en plus nerveux. Il l’avait suivit à l’étage sans broncher, quand bien même sa réponse ne l’avait aucunement convaincu. En claquant la porte derrière lui, en voyant cette chambre dans laquelle il était venu tant de fois, ce fut sans doute la fois de trop pour Archie qui ne pouvait plus continuer ce manège. Il nie s’imaginait pas la violence que ce serait d’entendre ces quelques mots, ni même à quel point il se sentirait blessé. Instinctivement, le sportif fit un pas un arrière dans un mouvement de recul, observant son ami comme s’il s’agissait d’un étranger. « Le grand quoi? » répéta-t-il incrédule. Cela n’avait pas le moindre sens, il essaya à plusieurs reprises de lui couper la parole. Plusieurs « quoi? » « pourquoi? » à peine audible, franchirent ses lèvres, sans pour autant être entendu. Il avait des tonnes de choses à dire, des tas de questions en tête. Il était à la fois blessé et furieux. Puis il jeta sa dernière carte. Cette rumeur, encore? « Bordel, Al, c’est encore pour cette rumeur à la con? » bien qu’il ait du mal à comprendre le lien entre toutes ces choses, naïvement, il en venait à se dire qu’il avait pu croire qu’il ne s’était pas confié à eux comme il l’avait toujours fait. Mais en réalité, Archie était bien plus secret qu’il n’y paraissait. Même pour lui même, l’adolescent se complaisait dans son silence. Derrière ce sourire de façade, ces parades, cette popularité. Dissimulé dans ce rôle qu’il avait endossé pour ne pas avoir à tout revivre, encore. Tellement occupé à jouer son rôle à la perfection, qu’il n’avait rien vu. Alvin n’avait pas tord sur ce point. Il s’était complètement planté. Immobile, il continuait d’observer son ami comme s’il le découvrait pour la première fois. Comme s’il voyait en lui ce qu’il n’avait jamais su voir jusque là. Ce que la partie -étouffée- de lui, espérait voir depuis des mois. Pourtant, il n’eut pas le courage qu’il avait pu avoir un million de fois dans tout ses scénarios. « Al, je ne suis pas.. » il ne parvint même pas à finir sa phrase, son regard plongé dans le sien, il n’avait pas le courage de lui mentir, pas à lui. Toutefois, ses mains, de part et d’autre de ses bras, Archie le repoussa gentiment. Ignorant le noeud qui s’était formé dans son estomac, son palpitant qui battait à un rythme affolant. Son envie furieuse de prolonger ce moment. Mais c’était au dessus de ses forces. La peur qui l’étreignait était encore plus forte et saisissante. « Je suis désolé. » dit-il sincèrement, pour bien plus de choses qu’il ne saurait le dire. Pour ce qu’il ressentait et qu’il ne pouvait avouer, pour le mal qu’il causait. Pour sa lâcheté, une fois encore. « T’es mon meilleur ami.. » sous-entendait-il que, de fait, il ne pouvait le voir autrement? Un nouveau mensonge. « Je ne suis avec personne Al. » Tout ce qu’il voulait c’était le rassurer, lui dire qu’il était bien mieux que tout ces abrutis de l’équipe, que n’importe qui d’autre. Tout ce qu’il réussissait à faire, c’était le repousser, lui laisser croire que seul ou en couple, il n’était pas assez pour l’intéresser. Alors que depuis des mois il luttait avec lui-même pour ne pas penser à lui.

_________________

i've had to wait in the dark and hold the truth in my heart and i hide myself where i find my help and i hide myself i find only rest find only peace beneath your wings.

Alvin Keily

messages : 713
name : sissi.
face + © : noah schnapp ▬ © livia & pinterest.
multinicks : marley, jeremiah, keane, winnie, teddy, joona.
points : 1615
age (birth) : 16 yo. (24/05)
♡ status : never beg for his love or attention.
work : sophomore.
activities : being curious, geeking all day, baking, laughing out loud, singing to the world, talking too much, playing video games.
home : with his stepdad.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : archie, ike, gibi.

I know there is no tomorrow. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. · Sam 1 Aoû - 20:40
Oui, Archie leur avait répété (sans relâche) que cette rumeur était totalement fausse en plus d’être infondée. Mais lorsque le jeune Keily avait quelque chose en tête, il était bien souvent compliqué de déloger l’idée qui y avait pris place. Il ne croyait pas un seul instant aux brèves explications qu’il avait jadis fourni à sa bande de potes, depuis l’information tournait inlassablement en boucle dans son esprit au point de devenir une fixation. Sans doute était-il ridicule, après tout il n’y avait aucune preuve, il n’avait lui-même jamais assisté à une scène susceptible d’incriminer son ami. Ils n’avaient pas pour habitude de se mentir mais il était toutefois bien placé pour savoir que certaines situations exigeaient de ne pas révéler toute la vérité. Pourquoi ne parvenait-il pas à croire à la version de Drake ? Ce dernier n’avait aucune raison valable de dissimuler ce genre de choses au reste du groupe. Le fait d’avoir grandi aux côtés de mères lesbiennes aurait dû l’aider à s’ouvrir pleinement sur cette facette de sa vie. Alvin n’était pas très à l’aise avec l’idée de le juger, d’autant plus qu’il essayait actuellement de faire son coming out (progressivement) auprès de ses proches et cela lui prenait plus de temps que prévu, sans doute à cause de sa relation avec le jeune sportif justement. Il avait créé un blocage qui lui était propre et peinait désormais à penser correctement, ses sentiments ne l’aidaient pas vraiment à y voir plus clair aujourd’hui, maintenant qu’il l’avait face à lui et pouvait lui dire tout ce qu’il avait sur le cœur. « Oui, encore et toujours cette rumeur ! » dit-il, légèrement cinglant. S’il se montrait généralement indifférent ou peu intéressé lorsqu’ils abordaient le sujet tous ensemble, à cet instant il montrait très clairement à quel point cette histoire l’affectait personnellement. Archie ne devait pas comprendre grand-chose de ce qui était en train de se dérouler sous ses yeux étonnés, pour autant Alvin n’avait aucunement envie de le plaindre ou même de compatir à son désarroi ; il était remonté, agacé, triste et surtout en colère contre lui-même. « Ça m’énerve que tu fasses comme si tu ne comprenais pas le problème. » Il l’accusait, ouvertement, néanmoins il ne se positionnait pas à sa place, bien trop aveuglé par ce qu’il ressentait à l’égard de son meilleur ami. « Tu n’es pas… » répéta-t-il à sa suite. Cette fois-ci, ce fût à lui de ne pas comprendre ce qui se tramait. Si les paroles n’eurent pas le résultat escompté, la gestuelle de l’adolescent, en revanche, eut l’effet d’un électrochoc sur le petit brun qui venait d’être repoussé (même gentiment) après avoir ouvert son cœur au garçon pour qui il pensait avoir des sentiments amoureux jusqu’à présent. « Oh… Tu n’es pas, » reprit-il tandis qu’il prenait enfin conscience du sous-entendu de sa confession. Depuis tout ce temps, Archie disait vrai, cette maudite rumeur était donc fausse, pour la simple et bonne raison qu’il n’éprouvait aucune attirance envers les personnes du même sexe. Devait-il être soulagé par une telle révélation ? Ou bien était-ce pire, d’une certaine manière ? Alors qu’il reculait de plusieurs pas, les larmes lui montèrent aux yeux sans qu’il ne puisse le contrôler et son bassin vint bruyamment heurter l’angle pointu de son bureau. Il s’essuya alors les lèvres d’un geste frénétique, voire presque douloureux, durant plusieurs secondes, comme pour effacer toute trace de ce moment pénible qu’il vivait. Bien entendu, cela était impossible. Rien ni personne ne pouvait faire disparaître cette honte indescriptible qui commençait progressivement à le ronger de l’intérieur. « Il faut que tu partes, Archie, » souffla-t-il alors d’une petite voix. « PARS, S’IL TE PLAÎT ! » meugla-t-il aussitôt en inspirant et expirant longuement. Il ne voulait surtout pas céder à la panique mais il pouvait déjà sentir ses mains trembler. « Je veux que tu t’en ailles, okay ? J’arrive pas… J’arrive pas à te regarder là, tu peux comprendre ça ? » Il se rapprocha à nouveau du jeune sportif et le poussa avec virulence d’une main posée à plat sur son torse. « Je sais pas quoi dire et j’ai pas envie de parler de toute manière… On peut plus être amis pour le moment alors va-t’en. » Le regard fuyant, il n’arrivait hélas plus à poser ses yeux sur lui. Il n’était pas un garçon très malin mais une humiliation comme celle-ci, il n’en avait jamais connu auparavant. L’ignorance et le désintérêt le plus total de Archie lui causaient une peine incommensurable. Son ami n’avait pas hésité un instant avant de le repousser. Le baiser qu’il lui avait offert n’avait même pas été partagé ne serait-ce qu’une fraction de seconde, il s’était dérobé immédiatement. La honte était bien trop grande, il ne pouvait rester ami avec une personne qu’il pensait dégoûter.

_________________

-- Woke up on the wrong side of reality
and there's a madness that's just coursing right through me. And as far as the time, far as the time, not sure I'm there yet but I'm certain I've arrived.
Contenu sponsorisé




I know there is no tomorrow. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I know there is no tomorrow. ·
 
I know there is no tomorrow.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: