hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-49%
Le deal à ne pas rater :
Casque sans fil Bluetooth Bose QuietComfort 35 II
195 € 379 €
Voir le deal

 

 living in the moment


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Maya Richardson

messages : 889
name : margot
face + © : sophia bush + tearsflight
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Rory ▴ Oscar
points : 374
age (birth) : 37 yo (3/3).
♡ status : getting a divorce, three children.
work : gamekeeper @ Washington's Park.
activities : ecology club, photography club, taking care of the kids, breathing slowly, deep diving, going on adventures, cooking.
home : pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Reggie ▴ Ezra ▴ Garett ▴ Mila (Archie) | fr/en ▴ closed

living in the moment Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· living in the moment · Sam 18 Avr - 16:26
Living in the moment
18.04.2020 / @reggie horsfall


Maya ne savait plus vraiment comment l’idée de passer un weekend seule avec Reggie sur son bâteau était venue. L’un comme l’autre aurait très bien pu le proposer mais alors que la pluie s'abattait à nouveau sur eux, un large sourire se dessina sur son visage. Cela la ramenait aisément à des nuits qu’ils avaient pu se passer sur ce bâteau, dans des circonstances bien plus éprouvantes. Les tempêtes d’Amérique Latine étaient bien plus violentes et cruelles que celles d’Oregon. Ce n’était pas un simple mauvais moment à passer : elles cherchaient à tuer, emporter des gens sur leur passage. S’ils avaient toujours veillé à rester au port lorsque c’était le cas, aucun des deux ne semblait s’être inquiété de la météo qui s’annonçait bien moins clémente qu’ils ne l’auraient souhaité. Mais au fond, peu importait : ce que l’un et l’autre cherchaient, était plutôt évident. Ils voulaient se retrouver, retrouver ceux qu’ils étaient dans une période qui semblait bien lointaine. Quand son ex-époux avait indiqué qu’il souhaitait emmener les enfants en week-end, Maya avait sauté sur l’occasion pour proposer à son ami de toujours de prendre le bâteau et de se perdre un peu sur la mer. Avalant une autre gorgée du mezcal qu’elle avait ramené pour l’occasion, Maya remonta ses pieds sur la banquette et pencha un peu sa tête sur le côté pour détailler le visage de Reggie. “C’est peut-être un peu bête ce que je vais dire - mais je suis presque contente que le soleil ne soit pas au rendez-vous.” Ce n’était pas spécialement qu’elle avait envie d’être enfermée dans un si petit espace avec Reggie - même si elle avait de très bons souvenirs dans des espaces restreints avec cet homme ; rien n’aurait jamais empêché Maya de prendre l’air, ses cheveux étant d’ailleurs encore humides des vingt minutes qu’elle venait de passer à danser sous la pluie, la mezcal lui faisant oublier qu’elle n’avait plus vingt ans mais trente-huit. Une sortie sous la pluie, elle, lui rappelait qu’elle n’avait pas toujours été cette mère de famille, coincée dans cette ville charmante mais qui ne saurait jamais la satisfaire. Maya avait besoin d’aventure, de liberté, tout ce qu’elle ne trouverait jamais dans la vie dans laquelle la plupart des gens trouvait leur bonheur. Ce n’était pas d’avoir une famille, des gens à qui elle tenait, c’était d’avoir renoncé à l’idée d’accepter des jobs pour six, huit mois, un an maximum. C’était ce dont ses enfants avaient besoin désormais, maintenant qu’ils étaient posés. Si elle avait continué à leur imposer son rythme, les choses auraient peut-être été différentes : ils étaient encore assez jeunes pour avoir envie de voir le monde, mais Taylor s’était habitué à ses copains de classe et Maya l’aimait beaucoup trop pour lui briser le coeur pour lui annonce qu’ils allaient déménager, juste parce que maman en avait envie. “Ca n’empêchera pas un vieux loup de mer comme toi de m’emmener plonger demain, pas vrai ?” souffla-t-elle, en remuant doucement ses orteils. Ce n’était pas comme s’il y avait le moindre risque qu’ils soient plus mouillés que d’ordinaire : ils devraient juste prêter attention au courant qu’il y aurait mais même s’il y en avait, Maya l’encouragerait à accrocher leurs hanches à une corde elle-même accrochée au bateau. Elle mourrait d’envie de retourner sous l’eau, rencontrer des espèces de poissons qu’on ne voyait qu’ici. On aurait pu croire que la faune de l’Oregon était moins intrigante que celles des contrées qu’elle avait visité, mais elle était simplement différente. Et puis, une part de Maya ne pouvait s’empêcher d’espérer retrouver les baleines ou les orques lors de l’une de ses plongées. Il y avait peu de chance que cela arrive, surtout au vu du nombre de bateaux qu’il y avait généralement dans la baie mais peut-être étaient-ils assez loin pour qu’ils soient chanceux.

_________________
† Don't you be afraid of something new †
for the ones who dream of stranger worlds.

Reggie Horsfall

messages : 911
name : olivia (carolcorps)
face + © : chris evans | @ichi — @tumblr|rascal flatts
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ etta ⋅ callum ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ lilibell ⋅ archie.
points : 849
age (birth) : [ 21|01 ] thirty four years old.
♡ status : single.
work : fisherman — diving instructor.
activities : sing along disney movies with his niece, dream of some new adventures, talking about the ocean, take care of his boats — fire watch — multi sports.
home : beach house @ ocean avenue.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off (blake, teddy, maya)

living in the moment Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: living in the moment · Mar 14 Juil - 19:36

@Maya Richardson

À quand remontait la dernière fois qu’il avait pu s’éclipser sur son bateau pour autre chose que son boulot? Juste prendre du bon temps en mer et penser à rien d’autre que lui l’espace de quelques heures? Cela remontait à trop loin en réalité. Depuis qu’il s’était installé à Windmont Bay, il avait d’abord commencé par se montrer très présent. Tant pour sa petite soeur qu’il n’avait pas vu depuis trop longtemps, que pour son frère qui sombrait de plus en plus. Comme toujours, il veillait sur sa nièce, qu’il élevait maintenant que son frère avait presque définitivement baissé les bras. Puis il y avait Jolène. C’était une seconde chance inespérée, pour laquelle il n’avait eu de cesse de continuer à rêver. Raison pour laquelle il n’avait jamais totalement réussi à tourner cette page. Jamais totalement à part en ces moments fugaces, ces quelques sourires échangés, ces étreintes dont il se remémorait la douceur avec beaucoup de tendresse. Il avait réussi, à une époque, furtivement, l’espace de quelques jours, de quelques semaines. Plus rien d’autre ne comptait que l’instant présent. Une insouciance, une bulle d’oxygène loin de ce tumulte. Qui avait alors lancé l’idée? Il n’en savait rien. Comme toujours, il se laissait bercer par les flots, l’aventurier qu’il était n’avait jamais eu le contrôle sur rien et détestait cette sensation. Ces responsabilités, ces entraves le reliant à un monde aussi terre à terre. Difficile à comprendre pour beaucoup autour de lui. Difficile de ne pas le prendre pour soi quand son besoin d’évasion se faisait si dévorant. Mais auprès d’elle? Il n’avait jamais eu à se justifier, il était ce qu’il était et c’était bien assez. « Moi aussi. » lui assura-t-il dans un premier temps. Portant son regard sur la jeune femme avant de regarder les gouttes ruisselantes sur le hublot. « C’est surement ironique pour un marin. La pluie n’est pas un très bon signe en haute mer. Mais j’ai toujours trouvé cela apaisant. » le bruit des gouttes martelant la charpente de l’embarcation. Ce temps grisâtre, rendant l’atmosphère à la fois feutré et mystique. Il n’avait pourtant pas que de bons souvenirs dans ce bateau par un temps pareil. Plus d’une fois, il avait faillit y passer. S’il s’était toujours montré prudent, les longs voyages impliquaient parfois de naviguer en n’importe quelle situation, même les plus difficiles. Il avait lutté en pleine tempête, en avait réchappé par miracle. D’autres mettraient en avant ses talents de navigateur. Pour Reggie ce n’était tout simplement pas son heure. L’océan le rappellerait à lui au moment qu’il jugerait opportun. Il ne pouvait s’imaginer partir autrement. « Puis ça faisait combien de temps qu’on n’avait pas eu l’occasion de faire ça? » se retrouver dans sa cabine, à siroter une bonne bouteille, discutant de tout et de rien. C’était si naturel. Presque trop simple parfois. Peut être était-ce l’une des nombreuses choses qui avaient effrayés ce baroudeur. Sa quête de simplicité n’avait jamais pu le satisfaire, se heurtant toujours à des problèmes bien trop communs. Et cette réalité finissait toujours par le rattraper à un moment ou un autre. Même en compagnie de Maya. Il ne pouvait ignorer toutes les désillusions, les déceptions. La réalité finissait toujours par lui revenir en pleine tronche, comme un foutu boomerang. « Oh non, tu n’y échapperas pas! » il afficha un large sourire et se redressa en position assise. « Ce n’est pas avec moi qu’une escapade en mer se termine en bronzette sur le pont avec un petit verre de champagne. » sans doute était-il très loin de faire rêver la gente féminine. Mais s’il pouvait se montrer romantique, il était bien incapable de rester assit à rien faire sur un bateau. Les profondeurs finissaient toujours par l’appeler à un moment ou un autre. Et s’il avait bien d’autres souvenirs en tête, il était clair qu’il n’avait rien du riche bellâtre à proposer des vacances de rêve sur son yacht. « Pas trop déçue? » Maya le connaissait suffisamment pour savoir à quoi s’en tenir, et si cela ne l’avait jamais fait fuir jusqu’ici, Reggie commençait à avoir ses doutes. Après tout, cette vie qu’il aimait tant, était peut être aussi un voeux de solitude auquel il n’avait pas songé.

_________________

it's like the walls are caving in. sometimes I feel like giving up, but I just can't. it isn't in my blood.
 
living in the moment
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Doux moment en forêt (PV Yuko) [Hentaï] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: