hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.05 € 149.99 €
Voir le deal

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 damsel in distress (r/p)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys
Aller en bas 

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· damsel in distress (r/p) · Mar 21 Avr - 11:20
Depuis sa dispute avec Nomi, son assistante, Priam se retrouvait esseulé à son travail. Ce qui ne le dérangeait pas dans l'absolu, préférant de loin sa solitude au comportement de la jeune femme. Il avait néanmoins espéré la voir revenir, la queue entre les jambes et lui insuffler enfin ses plus plates excuses pour ne pas avoir suivi les règles. Il était désormais certain de ne plus jamais croiser la route de la rouquine. A cette seule pensée, le détective avait secoué la tête de droite à gauche, se demandant encore comment il avait pu tenir aussi longtemps en sa compagnie. Nomi n'était pas méchante pour un sou, mais bien trop sauvage et entêtée pour un métier qui demandait un minimum de patience et de réflexion. Ce n'était pas non plus les plus grandes qualités de Priam mais à contrario de son ex employée, il savait se tenir. La journée s'était donc clôturée comme elle avait commencé : seul et l'australien avait fait le choix de ne pas rentrer directement chez lui. Un arrêt rapide au Davey's était de mise, alors qu'il s'était déjà installé dans le fond de la salle.

Perdu dans ses pensées et sirotant son deuxième whisky - le seul breuvage qu'il tolérait - Priam laissa aller son regard sur la foule. La plupart était présent entre amis, d'autre en couple et d'autre encore, au même titre que lui, seul. Priam l'était essentiellement par choix, la solitude étant devenue sa plus fidèle compagne depuis les années. Aucune complainte à avoir la concernant, il s'y était habitué comme n'importe quel homme ayant un passif aussi lourd que le sien. Mais après tout, il était responsable de la vie qu'il menait. Cependant, Priam fut sorti de ses rêveries concernant sa solitude par une voix masculine plus forte que les autres et automatiquement, il porta son regard vers le bar. Un homme, éméché - il n'en savait trop rien d'ici, semblait enquiquiner une petite blonde. Le détective fronça les sourcils, observant avec attention ce qu'il se tramait à quelques mètres. La jeune femme semblait importunée par le gaillard à ses côtés, tandis que lui ne cessait les familiarités avec elle. Hésitant sur la marche à suivre, Priam resta tapi dans l'ombre, l'oeil bloqué sur la scène qui se jouait au bar. Il était de ceux qui détournaient le regard, ou qui du moins croyaient en être capable. Il savait pertinemment qu'il n'avait pas à se mêler de ça, que ça ne lui apporterait rien de bon. Il n'était pas le sauveur de ses dames, de ses hommes ou de ses chatons coincés dans l'arbre. Et pourtant. L'australien ne pouvait s'empêcher de se mêler de tout, généralement piqué par la curiosité plus qu'autre chose. Las face à sa propre incapacité à faire comme si de rien n'était, Priam leva les yeux au ciel et soupira plus bruyamment qu'à l'accoutumé. Il termina son verre de whisky d'une traite et s'élança vers le bar en prenant soin d'arborer une aisance naturelle. « Désolé pour le retard. » souffla-t-il en s'installant à côté de la blondinette, portant son regard dans le sien en espérant qu'elle comprenne la tactique employée. Il n'était pas certain qu'elle réponde correctement après l'alcool ingurgité. « Tu connais James. » reprit-il en haussant les épaules, faisait mine de partager bien plus avec elle qu'une simple rencontre dans un bar. Il réussit même à lui offrir son sourire le plus chaleureux tout en hêlant le barman afin de passer commande et continuer tranquillement sa route vers le mensonge. Il aurait tout aussi bien pu s'interposer entre elle et l'homme mais faire du grabuge n'était pas (plus) dans ses habitudes. « Il y a un problème peut-être ? » s'enquit-il enfin, à l'attention de l'emmerdeur de première qui traînait à ses côtés. L'australien se redressa automatiquement sur sa chaise, prenant ainsi plus de hauteur et dégagea rapidement son sourire bienveillant destiné à la blondinette. Il avait désormais l'air d'une armoire à glace qu'il ne fallait pas réellement chercher - tout l'effet escompté pour voir disparaître ce type.

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”

Riley Campbell

messages : 1365
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @antiope
multinicks : ezra, madd, gabriela & jean
points : 983
age : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam & daphné (have)

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Mer 22 Avr - 11:48
Ca faisait déjà bien une demie-heure qu'elle était là, assise au comptoir du bar à attendre Jake. Et à chaque minute qui passait, Riley le maudissait un peu plus. Ce n'était pas dans ses habitudes de la laisser seule et sans nouvelle. Il détestait la savoir seule dans un bar, son côté trop protecteur sans doute, dû à des années à s'occuper d'elle, depuis leur plus jeune âge. Mais ce soir, elle n'avait cessé de râler, et … de boire. Ça ne lui arrivait que rarement. Peut-être un verre ou deux (gros maximum) à son anniversaire et pour Noël. Peut-être une bière lors d'une soirée entre amis, mais ça s'arrêtait là. Alors ce soir, elle ne savait pas si c'était l'ennui, ou l'envie de ne pas paraître complètement paumé dans l'établissement, ou les derniers évènements dans sa vie qui conduisait à ça. Mais ça avait aussi conduit à attirer l'homme trop bruyant et trop entreprenant à ses côtés.
Il se rapprochait, un léger coup d'épaule qui se voulait -quoi?- amical ? Elle fronce les sourcils, tente un léger sourire en lui disant qu'elle n'était pas intéressée et qu'elle attendait quelqu'un. La tête appuyée contre sa main, chacun pouvait voir qu'elle n'était pas dans son assiette, plus encore depuis qu'un emmerdeur c'était pointé. Il se permet une main sur l'épaule et elle grimace en se crispant. « Je ne suis vraiment pas intéressée » les lèvres pincées, elle détourne la tête en soupirant et agacée, mais rien n'y fait.

Distraitement, la blonde tourne la tête vers la voix qui venait de s'élever à ses côtés. Si ses yeux se posent d'abord sur son torse, elle relève doucement la tête pour poser ses azurées sur les billes bleues de l'homme en face. Elle restait interdite pendant que sa tête tournait toujours. L'homme était une véritable masse. Il lui faisait penser à Superman, en plus costaud, et sans doute un peu moins commode, alors que son regard semblait lui envoyer un message bien plus rassurant. L'alcool -et son manque d'habitude- la faisani sans doute complètement halluciner et avoir une vision complètement disproportionnée des choses. Puis elle capte, ses mots, son regard un peu plus appuyé, et elle secoue doucement la tête. « Ce n'est rien » dit-elle faiblement avec un léger sourire, mais des plus reconnaissants. Elle prend pourtant sa tête entre ses mains, tant ça tambourine à l'intérieur. Si elle avait besoin d'une preuve de ne ressembler en rien à sa mère, c'était bien ce soir. Une bière, un cocktail trop sucré, et un mojito à peine entamé qu'elle avait déjà la tête en vrac, et une nausée qui semblait venir et repartir à sa guise. Elle détestait cette sensation dans sa tête. Celle d'être consciente de ce qu'il se passait autour sans être en pleine possession de ses moyens, du moins pas complètement. Des réflexes amoindries, une réflexion qui l'était tout autant, et une fatigue bien plus importante que d'habitude... Alors qu'à côté de ça, il aurait fallu au moins une bouteille, voire la moitié d'une autre, pour que sa mère commence à chanceler. « C'est pas grave, j'suis contente que tu sois là » ajoute-t-elle alors qu'il se fend d'un sourire qui la fait hésiter un instant. Est-ce qu'elle hallucinait toute la scène ? Avait-elle bu à ce point ? « mais j'ai mal au crâne » soupire-t-elle, comme s'il s'agissait vraiment d'un homme qui lui était proche, en oubliant presque celui qui était venu l'importuner, jusqu'à ce qu'il ne se racle la gorge un peu trop bruyamment. Les deux hommes se toisent, avec un sourire effacé pour laisser place à une expression plus froide de la peur de son sauveur improvisé. L'autre semble évaluer les possibilités, peut-être même ses chances face à la masse qui s'était incrustée. « Aucun » répond-il finalement. Bon choix, que riley se dit. Elle aussi aurait tourné les talons à sa place. Elle était prête à parier que la tête de l'idiot ne ferait qu'un tour s'il se prenait le poing du brun. « Mais faut pas la laisser seule, ta copine » ajoute-t-il avec un sourire qui la dégoute plus que de raison. Que voulait-il dire par là ? Qu'elle n'était pas capable de se gérer seule ? Ou que parce qu'elle avait bu -contrairement à d'habitude- c'était trop dangereux (et trop tentant) d'être seule si des enflures dans son genre était à proximité parce qu'ils profiteraient de la première occasion ? Cette pensée lui donne envie de vomir, et la nausée se fait plus forte, mais dans un geste qui se veut naturel, elle pose sa main sur celle de la masse à côté, comme pour lui faire comprendre de ne pas faire attention à ce que ce connard disait. Il n'en valait pas la peine, et il tournait déjà les talons.
Une fois qu'elle l'estime être à une bonne distance, elle se retourne un peu plus vers son chevalier servent d'un instant. « Merci » souffle-t-elle en relevant la tête vers lui. « Mais j'me sens vraiment pas bien » ce n'était sans doute pas grand chose, juste le manque d'habitude et une tête en vrac. « Je... J'bois jamais » finit-elle par dire comme s'il s'agissait d'une tare. « J'sais pas ce qu'il m'a pris » une nouvelle fois, elle se prend la tête entre ses mains, soupirant et maudissant intérieurement que Jake ne soit pas là. Il lui envoyait toujours un message lorsqu'il ne pouvait pas venir ou qu'il était en retard. Alors ça continuait de l'angoisser un peu plus. Et si c'est parce qu'il était avec une femme, il pouvait être sûr qu'elle allait le massacrer en le voyant revenir demain matin. « Mon frère devait me rejoindre mais... il a dû avoir un empêchement »

_________________


 HEART OF GOLD
she was life itself. wild and free. wonderfully chaotic. a perfectly together mess

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Sam 25 Avr - 15:48
Les interactions sociales n'étaient pas chose aisée pour Priam, lui qui n'avait pas toujours les bons codes. Il réagissait généralement par mimétisme afin de mieux se conformer à la société, oubliant pour un temps qu'il avait son propre caractère. Celui-ci n'avait rien de charmant, d'attentionné ou de sympathique, il fonctionnait bien plus à l'impulsivité et à l'arrogance. Avec le temps, l'australien avait réussi à se dompter un tantinet pour mieux appréhender la vie avec ses congénères. Du moins, assez pour se fondre dans la masse. Il détestait par dessus tout se faire remarquer et évitait au possible tout contact jugé néfaste pour son anonymat - et pour son impulsivité. Il arrivait néanmoins, par un regain d'énergie émanant d'il ne savait où, de déroger à cette règle. Un peu trop souvent, d'ailleurs, depuis qu'il s'était installé à Windmont Bay quatre ans plus tôt. La petite blonde en face de lui réussit néanmoins à percevoir sa tactique et le rejoignit dans la foulée, appuyant ses propos. Il hocha la tête en guise de réponse et fit signe au barman de lui servir un whisky double. Son oeillade en coin lui permettait de surveiller et son interlocutrice et le type étrange qui trônait toujours, toisant ce petit monde avec un air circonspect. « Vu ce que tu as bu, tu t'attendais à quoi ? » répliqua Priam à l'attention de la blondinette. Il n'était pas là pour la juger et agissait simplement comme le pseudo ami qu'il devait être pour la sortir de cette situation. Dans l'intervalle, l'homme continuait toujours sa mascarade alors que l'australien attendait une réponse ferme de sa part. Réponse qui réussit à le contenter malgré le commentaire hasardeux qu'il se plut à lancer. Priam ne cilla pas, serrant avec difficulté son poing sur sa cuisse et se contenta d'un bref haussement d'épaules tandis qu'il tournait les talons. Son regard azur, toujours posé sur lui, fut happé subitement par une main entrant en contact avec la sienne. Il n'était plus coutumier de tels actes depuis bien des années et sentit un frisson parcourir son échine. En plus des interactions sociales, le contact humain n'avait plus rien de familier et se résumait, au mieux, à un instant charnel à de très rares occasions. Déglutissant difficilement, Priam releva finalement le menton vers son interlocutrice dont il écouta le récit soupirant en affichant une mine bien monotone. Ce problème, toujours, de savoir quoi dire, quoi faire, comment réagir sans passer pour un humain automatisé. L'australien rassembla donc toutes ses fonctions neuronales avant de reprendre. « Vous savez, vous n'avez pas besoin de vous justifier au près de moi. » Elle se prenait déjà la tête dans les mains, visiblement affligée par son propre comportement. Brièvement, Priam remua son minois à l'attention du barman alors que ses doigts de refermèrent autour de sa boisson dont il ingurgita une bonne gorgée. « Je peux appeler un taxi si vous ne vous sentez pas bien, ou vous raccompagner directement ? A moins que vous ayez des nouvelles de votre frère ? » C'était sûrement là, la bonne marche à suivre, ce que tout homme normalement constitué ferait. Quoi qu'il se questionna subitement sur l'idée de la raccompagner chez elle, se sentant tout bonnement trop intrusif à son égard. Espérant qu'elle ne lui en tiendrait pas rigueur - ses intentions n'étaient pas mauvaises - il poursuivit en se penchant un peu plus vers elle, pour souffler. « Je m'appelle Priam. »

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”

Riley Campbell

messages : 1365
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @antiope
multinicks : ezra, madd, gabriela & jean
points : 983
age : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam & daphné (have)

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Dim 26 Avr - 12:43
Il était étonnant de constater comment Riley redevenait timide et peu sûre d'elle lorsqu'elle était tout simplement elle. Bien loin de ces rôles qu'elle avait joué il y a quelques années, pour arnaquer ici et là, quelques mecs trop friqués. Des rôles taillés sur mesure, à mille lieux de la femme qu'elle était réellement. Avec une assurance qu'elle n'avait jamais vu et un aplomb qui lui semblait totalement étranger. Parfois, elle tentait de puiser là dedans, de ce qu'elle avait feint, en se disant que peut-être qu'à un moment, ça deviendrait réel chez elle aussi. Rien à faire. Si Riley se savait jolie et gâtée par la génétique, elle se considérait comme banale et passe-partout, loin de l'image qu'elle renvoyait en étant Ava, le mannequin ayant brisé le cœur de Have. Peut-être qu'Ava aurait su comment se sortir de ce merdier -bien que pour des raisons évidentes son personnage non plus ne buvait pas énormément. Mais elle était bien loin, comme tout le reste de ses personnages. Enterrés et quasi oubliés. Ce n'était plus quelque chose qu'elle voulait connaître. Désormais, elle restait Riley Campbell, un minois d'ange à l'assurance plus qu'incertaine mais au sourire radieux. Bien que ce soir, il était quelque peu éclipsé par les verres qu'elle avait ingurgité. Pas tant que ça en réalité, mais déjà bien trop pour elle. Mais elle ne pouvait que remercier l'homme à la musculature imposante qui venait de s'incruster à ses côtés, à mille lieux du gros lourd qui se pensait à tout permis. S'il lui avait fallu quelques instants pour comprendre où il voulait en venir alors qu'elle ne le connaissait de nulle part -elle s'en serait souvenue sans le moindre doute- elle finit par foncer tête la première dans la mascarade. A sa réflexion, le regard ancré sur celui de l'inconnu, la blonde rougit sans pouvoir s'en empêcher. Il avait beau ne pas la connaître, et normalement ne pas savoir ce qu'elle avait bu, elle savait qu'elle avait fait une connerie. Elle ne buvait qu'à de très rares occasions, elle aurait dû s'arrêter à sa première bière. Ou au gros maximum, à la moitié de son mojito. Elle va pour ouvrir la bouche, répliquer, mais aucun son ne sort. A la place, ses joues ne font que se colorer un peu plus pendant qu'un match de regards emplis de défi se jouait autour d'elle. Elle ne voulait qu'une chose : voir l'homme aux manières douteuses se barrer d'ici.
Débarrassés de la nuisance, Riley pose une main qui se veut apaisante sur celle du brun. A peine si elle s'en ai rendu compte, presque un réflexe à force d'avoir calmé son frère de trop nombreuses fois. Mais lorsqu'elle capte son regard, elle retire doucement sa main, ne voulant pas le mettre mal à l'aise, encore moins après ce qu'il venait de faire pour elle. Un soupir s'échappe alors qu'elle prend brièvement sa tête entre ses mains. Elle la relève finalement vers l'homme à ses côtés. « si, vous m'avez jugé » dit-elle en pointant un doigt qui se voulait accusateur dans sa direction, pourtant, il y avait l'ombre d'un sourire sur ses lippes. Mais une fois de plus, ses joues se colorent en se rendant compte qu'il n'avait fait que jouer son rôle à la perfection. « J'suis nulle » qu'elle marmonne face à sa piètre performance avec l'alcool. Bonne question. Rentrer ? Attendre que ça passe ? Hurler après Jake s'il daignait répondre à ses appels ? Elle sort alors son téléphone pour voir s'il y a la moindre nouvelle. Ah, un message. Et elle soupire en découvrant le contenu. Aucun doute qu'elle allait l'engueuler comme jamais. « Il ne viendra pas, il a un empêchement apparemment » répond-elle, l'air un peu agacée et déçue. Elle voit l'homme à ses côtés se pencher vers elle et riley se fait plus attentive. « Oh » qu'elle souffle, les lippes qui s'étirent. « c'est joli. Comme le roi pendant la guerre de Troie » ne peut-elle s'empêcher de commenter avant de secouer doucement la tête, oubliant presque ses bonnes manières. « Je m'appelle Riley » souffle-t-elle à son tour avant de se masser les tempes « mais ça ne vous dérangerait pas ? De me raccompagner ? Enfin j'veux pas vous déranger plus que ce que vous n'avez déjà fait » mais avant, elle avait surtout besoin d'un verre d'eau, en espérant que ça ferait un peu passer l'effet de l'alcool sur sa tête. Ce n'était peut-être pas très sage de demander à un mec qu'elle ne connaissait pas de la raccompagner jusqu'à chez elle, mais l'option du taxi avec un chauffeur tout aussi inconnu dans son état ne lui semblait pas plus attrayante. Et puis, ce colosse avait quelques points pour lui, ne venait-il pas de lui éviter un bon paquet d'emmerdes ? Tant pis pour la prudence, elle était prête à lui accorder un peu de sa confiance.

_________________


 HEART OF GOLD
she was life itself. wild and free. wonderfully chaotic. a perfectly together mess

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Lun 27 Avr - 13:21
Oui, peut-être l'avait-il jugé dans le fond, sans réellement le vouloir. C'était dans sa nature que de jauger ses congénères en se posant les bonnes questions à leur place : est-ce que la dénommée Riley avait bien fait de boire autant ? De boire seule ? De passer d'un individu enquiquinant à un autre au minois plus avenant - lui - ? Il avait toutes les réponses, parce qu'il aimait appréhender et comprendre chaque situation, mais pourtant il ne dit moment. Usant du même sourire qu'elle pour toute réponse. Ils se connaissaient ni d'Eve, ni d'Adam, il n'allait certainement pas lui donner son avis tranché sur la question. Priam avait ce besoin de tout contrôler et plus encore lorsqu'il s'agissait de son environnement. Il était assez blessé par son passé pour se méfier de tout et ainsi éviter de finir dans une situation compliquée, à l'image de cette petite blonde. Mais ces deux-là avaient certainement une ligne de vie assez différente pour voir les choses sous un autre angle. « Désolé, c'était pas le but. » articula-t-il en levant ses paumes de mains devant lui comme pour mieux se justifier. Il ne s'était pas lancé dans une conversation aussi légère depuis bien longtemps. « Nulle c'est peut-être un peu fort, non ? » reprit-il, cherchant à la rassurer comme il le pouvait. Elle avait certainement ses raisons pour finir dans un état pareil et Priam n'était pas disposé à la questionner là dessus. Rien de tout ça ne le concernait, après tout. Face à l'agacement de son interlocutrice, le nez retroussé sur son téléphone, l'australien réussit à esquisser une brève mine compatissante. Visiblement, son frère ne serait pas de la partie ce soir et il se retrouvait donc comme chef de meute de la petite blonde alcoolisée. « Euh, merci ? » Joli, son prénom. Priam n'avait plus l'habitude de ce genre d'échange, encore moins lorsque le terme joli arrivait à qualifier un point le concernant. Un peu décontenancé par cette situation devenue presque étrange, il porta une nouvelle fois son verre de whisky à sa bouche. « Enchanté, Riley. » lança-t-il de sa voix la plus chaude possible en reposant sa boisson. Priam tourna légèrement con corps pour faire un peu mieux face à son interlocutrice pompette. « Vous ne m'avez pas dérangé, c'est moi qui me suis immiscé entre vous et votre nouvel ami. » commença-t-il avec, pour seul réflexe, de chercher le dit ami du regard afin de vérifier ce qu'il tramait. Rien du tout, apparemment, puisqu'il trônait au fin fond de la salle, une bière à la main et sa mine déconfite pour seule amie. Un tableau suffisant pour que l'australien repose son attention sur Riley. « Je vous le propose, ça me dérange pas. Et puis je me vois mal vous laissez là maintenant que je sais que votre frère a un empêchement. Je ne suis pas certain qu'il apprécierait de savoir que j'ai abandonné sa soeur pompette, seule, dans un bar ? » La sienne, il l'aurait abandonné un peu partout : sur une aire d'autoroute ou dans un fossé, pour sûr. Mais la question n'était pas là, la famille Eason était un autre problème dont il essayait de se dépêtrer depuis bien des années. « Je ne suis pas l'un de ces types qui cherche une fille saoule dans un bar pour la ramener chez lui ensuite. Je tiens à le préciser, après votre mauvaise rencontre. Vous n'êtes pas obligé de me faire confiance, vous ne me connaissez pas après tout. » reprit-il sur un ton plus solennel, ayant le sentiment que c'était la bonne chose à dire. Evidemment, des paroles restaient des paroles mais les siennes avaient une importance capitales à ses yeux. Elle n'était pas forcée de le croire, mais lui se connaissait assez bien pour savoir qu'il ne trempait pas dans ce genre de stratagème idiot. « Vous voulez boire quelque chose avant de rentrer ? Pas d'alcool, inutile de demander. Pas tant que je suis là. » Les mauvaises habitudes revenaient à la charge et il avait reprit son petit ton autoritaire. Il fit néanmoins sa moue la plus mignonne, comme pour lui démontrer qu'il plaisantait - ou tout du moins qu'elle se l'imagine.

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”

Riley Campbell

messages : 1365
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @antiope
multinicks : ezra, madd, gabriela & jean
points : 983
age : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam & daphné (have)

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Lun 27 Avr - 20:23
Pour toute réponse, la blonde hausse les épaules et pose son regard adorable sur la masse à côté d'elle. Au fond, même si ce n'était pas le but de sa réflexion -il était dans le rôle après tout- il n'avait pas tort non plus. Si la quantité d'alcool n'était pas énorme pour certains, chacun devait savoir où s'arrêter. Et la limite de Campbell était affreusement basse. Riley soupire à sa question. Est ce que c'était un peu fort ? Sans doute, et en même temps... « vous en connaissez beaucoup, vous, des femmes qui tiennent aussi peu l'alcool ? Qui sont pompettes avec une bière et un cocktail qui a plus de sucre que d'alcool ? » elle ne comptait même pas le mojito qu'elle avait à peine entamé. En réalité, elle se demandait même s'il y avait vraiment de l'alcool dans le cocktail qu'elle avait commandé avant son mojito. Si bon, si fruité. Y'avait peut-être bien que des sirops et des jus de fruits. Mais c'était quand même sympa de sa part d'essayer de la réconforter au moins un peu. La prévenance de son voisin atténuait légèrement l'agacement ressenti en voyant le message de Jake. Il était si protecteur avec elle qu'elle se demandait ce qu'il pouvait bien se passer pour qu'il la laisse en plan, seule, et dans un bar. Elle relève la tête et tente un sourire un peu plus franc au dénommé Priam. Elle ne savait pas s'il était au courant de la référence, mais elle, elle aimait bien. C'était plutôt rare comme prénom, ça n'en était que plus agréable. « Enchanté, Priam » qu'elle répond, avec un léger sourire, les joues toujours rosées alors qu'il lui faisait un peu plus face. « C'était l'incruste la plus sympa qui soit » lache-t-elle avec un rire nerveux. Très peu pour l'ami. Il avait plutôt bien capté la situation et s'était ramené à point nommé. Mais quand même, elle avait peur de déranger. Peut-être qu'il s'était senti obligé d'intervenir et qu'il n'avait pas franchement envie de rester là à lui faire la causette ou lui tenir compagnie. Il voulait sans doute profiter de sa soirée tranquille, sans devoir jouer les baby-sitter. Légère moue malgré elle, devant se résoudre au fait que Priam avait raison. « hm je crois que vous avez raison... Merci, encore... » elle n'aimait pas déranger quoique ce soit. Elle préférait de loin, se faire discrète. « Croyez-moi, je lui ferai regretter ça » soupire-t-elle sans se rendre compte que c'était assez risible -et horriblement adorable- de l'entendre dire ça. Et si la môme avait appris à se démerder seule dans la vie, à n'avoir besoin de personne (jake ayant pris pour mission de lui apprendre à envoyer une droite -malgré sa force de mouche- ou à voler quelques snacks), elle savait qu'elle n'était qu'un poids plume qui n'effrayait personne, et encore moins son demi-frère. A son tour, elle se tourne un peu plus vers son interlocuteur, mais un bras toujours apposé sur le comptoir du bar pour soutenir sa tête qui lui semblait bien lourde. Pourtant, un léger sourire venait se dessiner sur ses lèvres, amusée par la précision de Priam -mais on était jamais trop prudent. « Ce serait tordu comme stratagème » commente-t-elle « et vous m'avez pas l'air d'être le genre d'homme à avoir besoin d'attendre qu'une fille ait trop bû pour avoir ce qu'il veut » à peine les mots sortis, elle se rend compte de ce qu'elle dit et du cafouillage que ça provoque dans son crâne. Une fois de plus, ses joues deviennent cramoisies et elle secoue vivement la tête (mauvaise idée, ça semble rejouer des maracas dans son crâne). « enfin j'veux dire... » elle soupire « peu importe, mais j'vous crois » conclut-elle avant de s'enfoncer un peu plus. Elle étouffe un rire, se pince les lèvres pour se retenir ne voulant pas qu'il pense qu'elle se moquait. Tout au plus, Riley pouvait se montrer taquine. Bien qu'avec l'alcool... Tout était possible. « Monsieur Priam est autoritaire ? » son sourire solaire s'élargit avant qu'elle n'acquiesce d'un signe de tête. « Juste un verre d'eau, je suis raisonnable » du moins elle l'était, la plupart du temps. « Un grand verre d'eau. Le temps que vous finissiez votre verre. Sauf si vous voulez en prendre un autre ? Ça me gêne pas » elle ne voulait pas non plus le précipiter et partir d'ici au plus vite. Elle n'était pas pressée, visiblement. Et peut-être qu'après le verre d'eau, sa tête irait un peu mieux.

_________________


 HEART OF GOLD
she was life itself. wild and free. wonderfully chaotic. a perfectly together mess

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Mer 29 Avr - 18:05
Comment devait-il lui avouer que oui, il connaissait beaucoup de femmes mais que non, il ne s'était jamais soucié de leur taux d'alcool ? Parce que ses congénères lui passaient - généralement - bien au dessus et qu'ils pouvaient bien finir ivre mort au détour d'une ruelle, pour ce qu'il en avait à faire.. Mais Priam ne fit pas cet aveu et se contenta d'un haussement d'épaules et d'un regard en coin. Son oeillade dévia bien vite sur les cadavres qui traînaient devant Riley : une bière, un mojito, un cocktail quelconque.. « Peut-être, ou peut-être pas.. par contre je connais une femme qui a commandé toute une série de verres et qui n'a rien fini du tout ! » souffla-t-il en se penchant légèrement vers elle, avant de continuer la descente de son whisky comme pour mieux lui prouver que lui, au moins, s'occupait de son verre. « Là, par contre, je vous juge.. » reprit-il, affublé d'un bref sourire presque malicieux. Tout dans cette situation était étrange : son échange avec elle, cette facilité qu'il avait à se laisser aller, son envie de ne pas la laisser tomber pour rentrer chez lui et même son sourire qui illuminait bien trop souvent son visage. Quiconque connaissait un minimum l'australien, savait qu'il n'usait pas souvent d'un rictus. Il était d'une monotonie ennuyeuse et laissait ses interlocuteurs faire la conversation en réagissant de temps en temps. A mille lieues de ce qui se produisait ce soir.. « Oh, j'ai toujours raison. » confia-t-il sans même une once de réflexion - là encore, une boutade de plus. Son regard plongé dans celui de son interlocutrice, il lui sembla notifier des joues rosies mais il mit ce détail sur l'alcool ingurgité, aussi timide soit-il et continua de l'observer avec attention. Sa tête était lourde malgré le fait qu'elle réussissait à afficher une mine plus que fraîche. « Tordu, oui. qu..quoi ? » Les mots s'étaient échappés sans qu'il ne puisse les rattraper et contrôler un minimum son air effaré face à la remarque de Riley. Un cafouillage de plus dans la soirée, un. Priam se raidit instantanément sous cet aveu alors que ses doigts venaient de se resserrer autour de son verre qu'il termina d'une bonne traite cette fois-ci. Dans quoi s'était-il fourré pour se sentir aussi mal à l'aise face à une jeune femme ? Il lui semblait totalement perdre le contrôle de la situation et il ne savait même plus comment justifier ça. « Oui.. tant mieux hein.. » lança-t-il à la suite de Riley, soulagé qu'elle ait repris le fil toute seule et qu'il n'ait pas à répondre à ça. Étonnamment, il se sentait en sueur dans son t-shirt et il finit par y porter deux doigts au niveau du col pour se faire un peu d'air. Il n'avait même pas remarqué le rire étouffé, presque moqueur, de son interlocutrice, lorsqu'il porta une nouvelle fois son regard sur elle. « Monsieur Priam prend le contrôle de la situation puisque mademoi.. madame? Riley n'est plus en capacités. » confia-t-il en hélant le serveur pour commander un grand verre d'eau ainsi qu'un nouveau whisky. Il ne voulait pas abuser de sa patience mais il sentait qu'il avait besoin d'un dernier remontant avant d'affronter la suite de cette soirée devenue beaucoup trop légère pour lui. « Je me dépêche, si jamais. Vous êtes sûre que vous allez tenir encore un peu ? Je sens que vous n'allez pas apprécier votre réveil demain matin, Riley l'apprentie buveuse. »

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”

Riley Campbell

messages : 1365
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @antiope
multinicks : ezra, madd, gabriela & jean
points : 983
age : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam & daphné (have)

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Ven 1 Mai - 22:09
Malgré son état et ce qu'il venait de se passer (ou plutôt ce qu'elle venait d'éviter), Riley ne se sentait pas trop mal. Pas sa tête, ça faisait toujours une fiesta non autorisée dans l'intérieur de son crâne, et ça la lançait pas mal, mais de manière générale. La présence de Priam était agréable et étrangement réconfortante. Il y avait quelque chose de simple et de naturel, ou peut-être que l'alcool lui faisait halluciner tout et n'importe quoi, ce qui n'était pas impossible non plus vu son peu d'expérience en la matière. A sa réflexion elle regarde les différents verres devant elle, contrainte d'admettre qu'il avait raison. Elle affiche une moue coupable, presque enfantine avant d'éclater de rire « oui merci, j'avais remarqué ! » réplique-t-elle, en tournant la tête vers lui, pour faire à ce léger sourire qu'il affichait sur le coin de ses lèvres. Y'a son palpitant qui loupe un battement, et un instant, elle a les mains qui se portent à son tabouret pour être sûre d'être bien stable sur ces quatres pieds en bois. Elle ne lui en voulait pas le moins du monde de la juger là dessus, elle ne le prenait pas sérieusement, et encore moins méchamment. Elle avait goutté toutes ces boissons et n'avaient réussi à en finir aucune. Avec la bière, elle avait enchainé les allers-retours au petit-coin, et son cocktail trop sucré n'avait fait que lui donner encore plus soif. Et le mojito... sans doute trop fort pour son palais trop sensible. Et la seule chose qui la rassurait là dedans était de constater qu'elle n'avait absolument pas le penchant de sa mère pour la boisson, ni même sa résistance. Elle hausse un sourcil, amusée sa confession. « ah oui ? C'est ce que dirait quelqu'un qui pense avoir toujours raison » confie-t-elle non sans un sourire amusé. L'idée de l'imaginer dire ça à répétition à chaque argument la faisait sourire, sans franchement savoir pourquoi, faisant rougir encore un peu plus ses joues. Le problème de Riley avait toujours été que les mots sortaient trop vite. Pas qu'elle ne réfléchissait pas, mais sa franchise avait toujours été pure. Elle sortait les choses comme elles venaient, avec une innocence déconcertante et ne se rendait compte qu'après de ce qui sortait de sa bouche, que parfois, mieux valait que ça reste dans un coin de sa tête. Priam en faisait les frais à l'instant même, et il était aussi perturbé qu'elle de son cafouillage. Elle tente de reprendre le fil de ses pensées, et surtout de mettre les mots dans le bon ordre pour que ça ne sorte pas n'importe comment. Mieux, passer à autre chose et le plus vite possible sous peine de s'enfoncer encore plus profondément. Elle lui offre un léger sourire, un peu gêné, et surtout les joues trop colorées. Mais sans doute malgré lui, il arrive à lui faire penser à autre chose, et surtout à la faire rire. Et vu son état, ce n'était pas complètement gagné. Un léger massage de ses tempes avant qu'elle ne tourne la tête vers lui, lèvres pincées pour se retenir de rire. « Mademoiselle. J'ai l'impression d'avoir cinquante ans, sinon » lache-t-elle, les joues en feu alors qu'il lui commandait un verre d'eau, et un autre whisky pour lui. Puis madame... elle n'était pas mariée. Ni même en couple. « et je... » elle soupire, dire qu'elle était encore en capacité était un peu gros. « disons que j'suis pas à terre en train de ramper, non plus » grimace-t-elle avec une moue adorable. C'était dégueulasse à imaginer en réalité. « Oubliez cette image... » ajoute-t-elle avec un léger rire avant le remercier pour le verre d'eau. « vous en faites pas ! Savourez votre whisky » lui assure-t-elle avec un signe de tête discret en direction de son verre. « vous vous moquez encore... » dit-elle vis à vis de son nouveau surnom, mais avec un air malicieux. Ça ne lui déplaisait pas. Ni même qu'il la taquine. « Ouais, j'vais pensez à vous en me réveillant » lache-t-elle en soupirant avant d'équarquiller des yeux. « enfin, à cause de l'alcool, j'veux dire... et de, là, cette soirée et... » elle soupire, et oublie la fin de sa phrase dans son verre d'eau, clairement d'aucune aide avec son embarras. Mais pour le mal de crâne qu'elle risque d'avoir, elle demandera quelques conseils à Jake, bien mieux placé qu'elle.

_________________


 HEART OF GOLD
she was life itself. wild and free. wonderfully chaotic. a perfectly together mess

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Dim 10 Mai - 16:24
@Riley Campbell
L'humour n'était pas un trait de caractère ancré chez l'australien, hormis peut-être l'humour noir. Faire preuve de légèreté, profiter d'un instant, d'une situation, boire un verre et faire une rencontre, rien de tout cela n'était normal pour lui. Après des années de solitude, il s'était forgé une carapace robuste dont l'unique but était de laisser ses congénères sur le carreaux. Il avait bien eu une ou deux amitiés plus importantes que les autres, mais la confiance lui faisait royalement défaut depuis toujours, notamment à cause de sa famille. Si les propres êtres qui partageaient son patrimoine génétique n'étaient pas en mesure de faire preuve de bienveillance à son égard, comment le reste du monde le pouvait ? Une question à laquelle Priam avait choisi de répondre par lui-même, oubliant trop rapidement qu'il faisait un amalgame monstrueux. Au fond de lui, il savait pertinemment qu'il ne réagissait pas de façon censée et son temps passé aux Etats-Unis lui avait prouvé le contraire à plusieurs reprises, mais il avait un mal à fou à lâcher prise. Il tenait les rênes de sa vie de façon si méthodique qu'il n'arrivait plus à relâcher l'étreinte faite sur elle. Et pourtant, ce soir, Eason se retrouvait à papoter - à plaisanter - avec une petite blonde un peu pompette comme si la vie n'avait plus que ça à lui offrir, comme s'il arrivait enfin à se détendre pour découvrir le monde qui l'entourait. Ce constat lui glaça le sang, lui qui n'appréciait guère le contact humain quel qu'il soit - social ou physique. Il n'avait pourtant pas bougé, toujours installé sur sa chaise haute à se moquer de Riley comme on se moquait d'une vieille amie au cours d'une soirée nostalgique. Un sentiment de bien-être qu'il n'avait plus connu depuis.. il ne s'en rappelait pas exactement. « Je peux te tutoyer ? » se hasarda-t-il à questionner en pleine confiance. « Tu apprendras avec le temps que j'ai toujours raison. » reprit-il dans la foulée en arquant un sourcil. Priam étant de ceux qui continuaient tête baissée même s'il avait tort mais la question n'était pas réellement là, puisqu'un autre détail le força à corriger un point dans la foulée. « Ce qui sous-entend qu'on va se revoir et ce n'est pas ce que je voulais dire. » Il n'était définitivement pas doué pour les interactions sociales aussi légères et continuait bourde sur bourde comme un adolescent incapable de contrôler ses émotions. C'était sûrement le cas puisqu'une foule d'informations clignotaient dans son cerveau et il n'arrivait même pas à mettre un peu d'ordre là-dedans. Il sirotait son whisky en espérant que ce dernier lui donne un brin plus de normalité. Il releva son menton vers mademoiselle Riley qui semblait tout autant perturbée que lui. « Ah parce que tu rampes par terre parfois ? » questionna-t-il, faisant mine de porter un intérêt à la réponse. Il la taquinait une nouvelle fois et balaya bien vite son expression de surprise pour reprendre le chemin vers son whisky. Il réussit à étouffer un rire de surprise au dessus de son verre alors que cette fois-là, sa gorgée fut plus importante. « Donc tu vas penser à moi, enfin à cause de l'alcool et de la soirée, en te réveillant.. » Mot pour mot ce qu'elle venait de dire, alors qu'il appuya chacun d'entre eux pour l'embêter un peu plus. Priam n'en menait pas large, malgré toute l'assurance qui émanait de lui, et un sourire amusé épousa bien vite ses traits lorsqu'il se tourna totalement vers Riley. « Et tu vas penser quoi ? » Il n'avait pas réellement envie de savoir ce que les autres pensaient de lui mais embêter son interlocutrice était une tâche qu'il prenait à coeur. « J'ai quasiment terminé, on peut y aller quand tu veux. » conclut-il en secouant son verre dont il restait à peine une gorgée.

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”

Riley Campbell

messages : 1365
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @antiope
multinicks : ezra, madd, gabriela & jean
points : 983
age : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam & daphné (have)

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Mar 12 Mai - 12:14
Riley n'avait définitivement plus l'habitude des contacts aussi léger -et agréable, elle devait le reconnaitre- surtout pas avec un inconnu. Au cours de ces dernières années, la grosse majorité de ses discussions avec la gente masculine avait été plus que limitée. Il s'agissait d'arnaques -dont elle n'était que peu fière, ou de clients. Rien de normal. C'était toujours calculé, contrôlé... Ce qui était sacrément paradoxal lorsque l'on connaissait la jeune femme. Des échanges qui ne la satisfaisaient ou ne lui plaisaient en rien. Ou alors c'était avec des amis de longues dates, comme Bee. Ou son frère. Alors Priam, elle le regardait avec curiosité. Il ne cessait de l'étonner de minute en minute. S'il l'avait surpris de part son incruste plus que bienvenue, il avait tout d'une armoire à glace pas commode. Pourtant, Riley semblait totalement décontenancé qu'elle l'entendait rire ou qu'il se fendait d'un sourire. Ce mec était entouré d'une aura des plus mystérieuses qui ne cessait de l'hypnotiser.
« bien sûr » un léger sourire les lippes, elle se dit que finalement, la soirée n'est pas si mal. Ça avait horriblement mal commencé, et elle ne pouvait pas ignorer la java qui se déroulait dans sa boite crânienne, mais ça prenait une tournure bien plus agréable et supportable. Cette fois, la blonde éclate de rire, confortée dans son idée que c'était encore une fois le genre de choses que dirait quelqu'un qui pense avoir toujours raison. Elle hausse alors les épaules et se penche pour lui donner un léger coup d'épaules -un miracle qu'elle n'est pas perdue l'équilibre. « et pourquoi pas ? » pourquoi ne pourraient-ils pas se revoir ? Il ne lui semblait ni désagréable, ni lourd. Une gorgée de son verre d'eau avalée, et elle se tourne de nouveau vers Priam, la tête appuyée dans la paume de sa main. « J'y vois pas d'inconvénient, peu importe ce que tu voulais dire » lâche-t-elle avec une assurance qui ne lui ressemblait pas. Les joies d'alcool qu'elle espérait bientôt dissipées à coup de grand renfort d'eau. Elle était incapable de se départir de son sourire, même lorsqu'il se moquait ouvertement d'elle. Un rire nerveux s'échappe de sa bouche qu'elle ne se prenne la tête dans les mains, comme pour se cacher. « non ! Tu vois là, c'est moi... je... c'est pas que je voulais dire ! » elle tente un coup d’œil dans sa direction avant de rire doucement, dépitée par sa propre bêtises et sa capacité à s’emmêler les pinceaux. A chaque mot qu'il répétait, les joues de Riley s'empourpraient un peu plus, comme s'il prenait un malin plaisir à l'embêter -ou à la voir rougir, elle n'aurait su dire. « Je... Non.. Enfin » elle était cramoisie, et pendant un instant, elle se demande s'il est possible qu'elle puisse se noyer dans ce qu'il restait de son verre d'eau. « sans doute que finalement, j'ai bien apprécié cette soirée » répond-elle un peu plus bas, avec l'esquisse d'un sourire sur le coin des lèvres. « j'imagine que pour savoir le reste, tu seras obligée de me revoir » ose-t-elle en relevant la tête vers lui, ses prunelles azures ancrées dans celles de Priam. Malgré sa gêne et l'alcool, Riley avait toujours cette capacité à sortir ce qu'il lui venait, sans y réfléchir à deux fois.  Une franchise aussi innocente que rafraichissante. On aurait pu la croire sure d'elle, il n'en était rien. Elle acquiesce alors d'un signe de tête, prend une dernière gorgée avant de reposer le verre et remettre son sac à main à l'épaule.  « tu serais contre ? » demande-t-elle, une légère hésitation dans la voix, ne se sentant certainement pas dans son domaine d'expertise. Elle le voit finir sa gorgée, et elle se dit que c'est le signe de mettre les voiles. Tant bien que mal, elle descend de son tabouret, et sent ses jambes un peu plus faibles qu'elle ne l'aurait imaginé. Elle attend une brève seconde avant de s'assurer qu'elle était capable de mettre un pied devant l'autre. Ça retourne un peu, dans sa tête, mais elle arrive à atteindre la porte du bar, avant de se retourner pour voir si Priam était bien derrière. Elle se le prend de plein fouet, ne l'ayant pas imaginé si proche. Le visage face à son torse, elle retient la forte envie -sortie de dieu sait où- d'y mettre les mains, avant de relever la tête vers son visage. « pardon, je voulais vérifier que... » elle soupire « peu importe » coupe-t-elle, les joues rosées avant de pousser la porte du bar.

_________________


 HEART OF GOLD
she was life itself. wild and free. wonderfully chaotic. a perfectly together mess

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Ven 15 Mai - 9:36
« Parce que le fait que je vienne t'aider ne fait pas forcément de moi quelqu'un qu'on a envie de revoir ? » Il arqua un sourcil et porta son regard sur elle. Priam possédait toutes les bonnes manières apposées dans les meilleurs manuels de bienséance. Il savait se comporter en société, n'avait pas souvent un mot plus haut que l'autre, arrivait à avoir une aisance naturelle malgré tout. Un homme d'apparence charmante à qui, malheureusement, on offrait bien trop souvent le bon dieu sans confessions. Il savait cette image erronée depuis des années et quelques habitants du coin possédaient également cette information, mais pas la dénommée Riley. Priam n'était pas forcément un homme qu'on aimait fréquenter : sa vie était dissolue, jonchée de squelettes dans le placard et malgré quelques qualités qui se battaient en duel, ses défauts revenaient bien vite à la charge pour reprendre leur place prépondérante. Sans dire mots, il tenta vainement de faire traverser ses pensées à la jeune femme à ses côtés, espérant qu'une simple oeillade suffirait à lui faire comprendre qu'il n'était pas un homme qu'on souhaitait revoir. Il savait l'idée saugrenue et pouvait tout autant lui dire qu'il n'avait pas envie de recroiser son minois. Mais parmi sa foule de défauts, l'impulsivité d'une décision était placée en pôle position. « J'arrête. » promit-il en la voyant se dépatouiller avec une réponse, sourire aux coins des lèvres. « Je serai obligé de te revoir ? » Il porta sur elle un air circonspect et comprit à cet instant précis qu'elle choisirait forcément de le revoir. Incapable de mettre fin à cette idée, Priam se contenta d'esquisser une moue amusée avant de reprendre. « J'ai pas encore décidé. » Un brin trop joueur, Priam laissa la suite de sa réponse en suspend avant de terminer son verre de whisky. Il était évident qu'il jouait un peu trop avec le feu ce soir et que Riley ne l'aidait pas à stopper sa danse autour de la flamme. L'australien jeta quelques dollars sur le comptoir et fit un signe de tête au barman avant de suivre son interlocutrice qui semblait tout à fait capable de mettre un pied devant l'autre. Distrait par un dernier coup d'oeil à l'énergumène de la soirée, il fut désarçonné par une Riley qu'il venait de percuter de plein fouet. Il vacilla quelque peu et se retint dans l'encablure de la porte d'entrée, portant un coup d'oeil rapide à la blonde qui se confondait en excuse. Elle n'était peut être pas dans un très bon état, finalement. Priam ne dit mot et suivit son interlocutrice dehors où une légère brise réussit à lui arracher un frisson alors qu'il resserra sa veste contre lui. « Ma voiture est par là. » lança-t-il à l'attention de Riley. Par réflexe, il apposa une main sur ses reins afin de la guider du mieux qu'il le pouvait, cherchant surtout à éviter qu'elle ne rentre une nouvelle fois en collision avec n'importe quoi : lui ou un poteau, le choix au milieu de la rue était large. « T'es sûr que ça va aller ? T'avais l'air un peu plus fraîche assise sur ton tabouret, dur retour à la réalité ? » questionna-t-il en s'arrêtant une seconde, ne sachant définitivement pas si elle était en mesure de continuer ou non son chemin. Elle n'avait pas bu grand chose mais le peu d'alcool ingurgité avait suffit à la rendre pompette et instable. Priam fourra finalement sa main dans la poche de sa veste pour y trouver ses clés de voiture. Un bip-bip sonore retentit pour mieux situer cette dernière alors qu'il n'avait pas quitté Riley du regard. « L'alcool c'est pas pour les petits joueurs. » se hasarda-t-il à plaisanter.

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”

Riley Campbell

messages : 1365
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @antiope
multinicks : ezra, madd, gabriela & jean
points : 983
age : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam & daphné (have)

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Dim 17 Mai - 22:15
Riley a l'impression d'être prise de court. Presque d'être réprimandée par son manque de bon sens face à sa sécurité. Alors encore une fois, ses joues se colorent légèrement -tout de même bien moins que tout à l'heure. « C'est vrai mais... c'est un début » répond-elle doucement, pas complètement démontée. Ou essayait-il de lui dire qu'il n'était absolument pas fréquentable ? Après tout, il avait raison, à part  de ce soir (et encore), elle ne le connaissait absolument pas. Ni d'où il venait, ce qu'il faisait dans la vie, ses habitudes ou sa manière de réagir... si ce n'est qu'il avait préféré dissuader l'emmerdeur en parlant plutôt qu'en le frappant. Et ça, à ses yeux, ça disait déjà beaucoup. Ce n'était pas le manque de courage ou la peur qui l'avait retenu, vu son gabarit, il l'aurait écrasé en quelques coups. A vrai dire, il l'aurait peut-être même assommé avec un seul. Ou tentait-il de la garder à distance pour une raison dont elle ignorait tout ? C'était probable. Après tout, ce n'était pas parce qu'il l'avait débarrassé d'une nuisance qu'il souhaitait forcément la revoir, ou même apprendre à la connaître. Etrangement, l'idée l'attristait un peu. Elle ne savait pas si c'était la curiosité, celle de savoir ce qu'il se cachait derrière cette masse (son caractère, pas les détails de son anatomie !).
Elle sourit légèrement quand il lui dit qu'il s'arrête de la taquiner, la voyant bafouiller allègrement. « bien sûr. Pendant dix secondes ? » le taquine-t-elle à son tour, comme s'il se connaissait depuis des années et que se moquer gentiment de la blonde était l'une de ses activités favorites. « Oui. Enfin non » bafouille-t-elle une fois de plus, se rendant compte qu'elle avait l'air bien plus intrusive que ce qu'elle ne voulait. Elle n'obligerait jamais personne à supporter sa présence, préférant souvent se faire discrète. Mais si elle avait l'occasion de revoir Priam, elle n'était pas contre. Il l'amusait, l'intriguait, aussi. « Oh » le sourire reprend place sur ses lippes, s'étire doucement, en se rendant compte du jeu qui s'était installé. Ça lui venait généralement naturellement, sans même qu'elle ne s'en rende compte. Elle réfléchissait rarement à ce qu'elle disait, les mots sortaient avec une fraicheur -et une naïveté- déconcertante. « tu me tiendras au courant dans ce cas » elle a un léger sourire sur le coin des lèvres avant qu'elle ne se lève de son tabouret. L'entreprise est plus laborieuse qu'elle ne l'aurait cru. Son équilibre ne semble pas aussi bon que d'habitude. Mais après s'être pris le colosse, elle avance sans trop de mal jusqu'à dehors, guidée par cette main qui se pose dans le creux de ses reins. Un bref frisson le long de la colonne, et Riley tente au mieux d'occulter cette sensation. Elle ne se souvenait même pas de la dernière fois qu'elle avait apprécié ce geste. La dernière fois, c'était sans aucun doute un de ses clients. L'un de ceux dont elle aurait préféré que la main ne vienne bien plus haut. Elle s'arrête, se retourne vers lui. « tu te moques encore, c'est ça ? » demande-t-elle en posant un regard curieux sur lui, mais tout de même amusée. « Tu veux que j'te fasse un exercice d'équilibriste ? C'était plus simple quand je ne bougeais pas » avoue-t-elle en riant doucement, la tête légèrement baissée, pour finalement la relever, ses azurées plantées dans celles de Priam. « Mais l'air frais fait du bien. » elle se tourne, en entendant le bip de la voiture, et identifie la voiture en question. Son attention reportée sur Priam, y'a un léger rire qui retentit. « Il n'y a aucun doute que tu me bats là dedans. Je n'ai  absolument aucun entrainement. Tu vois, t'es incapable de ne pas me cherche pendant plus de deux minutes » leur échange est complice, presque trop naturel mais que la blonde ne le remarque pas -même en ayant bu. Espiègle, elle se tourne et avance sautillante jusqu'à sa voiture. « et bah tu viens ? T'as promis de me ramener » encore fallait-il qu'elle ne s'endorme pas.
Mais une fois dans l'habitacle, elle se sent presque nerveuse, sans vraiment savoir pourquoi. C'est pas Priam, pas vraiment, elle ne se sent ni en danger ni méfiante à son égard. Peut-être parce qu'elle sent que la soirée touche à son terme et qu'elle aurait étrangement voulu la faire durer. « Je vis dans le nord de la ville, sur Pioneer Oak » finit-elle par dire, avec un peu moins d'entrain.

_________________


 HEART OF GOLD
she was life itself. wild and free. wonderfully chaotic. a perfectly together mess

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

damsel in distress (r/p) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) · Hier à 11:50
L'échange avec Riley était plaisant, quoi qu'un peu dépaysant pour quelqu'un de sa trempe. Ses gestes n'étaient pas forcément naturels et s'il avait pour habitude de pousser sa réflexion avant de l'ouvrir, la donne avait été différente ce soir. Il n'avait pas eu à s'en plaindre, leur conversation avait su éveiller une part de son humanité jusqu'ici oubliée. Riley avait réussi à entrebâiller une porte qu'il croyait condamnée depuis bien des années. Toujours sur la réserve, malgré l'effet bonifiant qu'il avait ressenti, Priam était peut-être tenté de revoir son point de vu sur sa façon de se comporter. Il n'avait nul besoin d'être aussi soupçonneux à l'égard du monde, un peu de légèreté apporterait sûrement du renouveau à son quotidien devenu machinal. Néanmoins, il ne poussa pas sa réflexion plus loin, ses pensées et sa main étant toujours vissés sur une Riley pompette. « Il y a de quoi se moquer, tu ne crois pas ? » questionna-t-il, arquant un sourcil. Il n'était pas question qu'elle se lance dans un exercice d'équilibriste, il n'avait aucune envie de la ramasser par terre, raison pour laquelle il effectua une pression sur son dos pour qu'elle continue d'avancer vers sa voiture. « Je te cherche pas vraiment, je fais plus un constat là. » Il réussit à mimer un sourire presque amusé et imita rapidement sa compagne d'un soir, cherchant à s'installer dans sa voiture. Néanmoins, son regard entra en contact avec le siège arrière où trônait une tonne de paperasses et les prémices d'un dossier houleux. L'australien se glaça sur place, hésita une demi-seconde, avant de s'introduire à l'arrière de sa voiture pour ranger le tout et glisser ses secrets de détective dans une pochette traînant là. Cette dernière s'écrasa sur le sol dans la foulée et enfin il put s'installer à l'avant. Il hocha brièvement la tête à l'annonce de son lieu d'habitation et commença tranquillement sa route jusqu'au nord de la ville. Silencieux, Priam jeta plusieurs coups d'oeil dans le rétroviseur interne, un réflexe ancré depuis des années, une habitude à imputer à son naturel méfiant. La liste des personnes ayant des griefs avec lui ne cessait de se s'allonger et tout dans son comportement était indicateur d'une certaine nervosité. Il l'était toujours un peu dans un environnement qu'il ne contrôlait pas, plus encore lorsqu'il était accompagné d'une quasi inconnue. « Tu vis où exactement ? » articula-t-il en jetant un bref coup d'oeil à la blonde. Il attarda un peu plus son regard sur les traits de son visage, détaillant Riley comme il ne l'avait pas fait jusqu'ici. Son air angélique était bien installé, tapis dans l'azur de ses yeux, la blondeur de sa chevelure et le volupté de ses lèvres. Il ne pouvait nier qu'il était charmante, amusante et que son physique avait de quoi interpeller beaucoup d'hommes. Mais Priam se détacha bien vite de ce constat pour s'éterniser sur un autre point. « L'alcool commence à faire effet et tu t'endors ? » Elle manquait d'entrain, de pêche, à mille lieues de la Riley enivrante qu'il avait connu quelques instants plus tôt. Habituellement, il n'aurait pas porté d'intérêt à la chose, plutôt détaché du ressenti de chacun mais le silence qui régnait dans l'habitacle était d'une étrangeté sans nom. Il n'afficha aucun sourire cette fois-là mais une moue taquine, quoi qu'un peu plus forcée qu'au début de leur rencontre.

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”
Contenu sponsorisé




damsel in distress (r/p) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: damsel in distress (r/p) ·
 
damsel in distress (r/p)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: