hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -15%
Cahier de jeux pour les 3 – 5 ans : éveil ...
Voir le deal
5.95 €

 

 so.. whose dating who?


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 
most times, a ghost is a wish.

Leslie Myhre

messages : 966
name : olivia (carolcorps)
face + © : brie larson | @smmg — @tumblr/alan walker
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ maeve ⋅ lilibell ⋅ archie.
points : 442
age : [ 29|05 ] twenty five years old.
♡ status : dating naaji.
work : embalmer — studying to become a medical examiner.
activities : drawing, singing in the shower, hanging out with eliot, stalking stephen king on social media, watch horror movies, reorganize her bookshelves — photography club.
home : a flat on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●○○ ) - on (..) - the gang.

so.. whose dating who? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· so.. whose dating who? · Mar 21 Avr - 14:47

so.. whose dating who?
-------------------------------
april 18th, 8:04pm
@Naaji Darwish - @Eliot Hastings - @Peter Hartsfield - @Winnie Horsfall

Cela faisait déjà plusieurs jours qu’elle cogitait sur la question. Elle avait sa petite idée en tête et lorsque Leslie était focalisée sur quelque chose elle n’en démordait jamais. Et en l’occurence, depuis que les choses avaient prises une tournure plus sérieuse entre elle et Naaji, elle ne pensait qu’au jour où elle pourrait le présenter à Eliot et Winnie. Pour la jolie blonde, il s’agissait d’une étape importante puisque cela revenait à lui présenter sa famille. La jeune fille ayant perdu ses parents très jeune, a été élevé par son oncle. Et bien qu’elle en soit proche, c’était avant tout auprès de ses amis qu’elle se sentait vraiment « chez elle ».  Après tout, elle ne l’avait jamais rencontré à part ce jour où il s’était présenté à elle dans l’un des bureaux des services sociaux à l’enfance du pays. Elle en avait vaguement entendu parler, mais les modes de vies de Samuel et son père différaient beaucoup trop. Leurs chemins s’étaient séparés très tôt et la gamine en avait fait la surprenante découverte il y a quelques années. Alors oui, depuis le temps, elle s’était rapprochée de lui, mais la belle avait sa propre vision du monde et des liens qui l’entouraient. Les liens familiaux étaient un concept qu’elle abhorrait puisqu’imposé arbitrairement à un gosse qui n’avait rien demandé. Comme le dicton le disait si bien, « on ne choisi pas sa famille » et Leslie en savait quelque chose. Elle ne pouvait s’empêcher de mettre une certaine distance entre elle et cet oncle. Entre ces liens de sang qu’elle avait bien du mal à admettre. Eliot et Winnie? C’était tout autre chose. C’était un choix du coeur. Le sien avait eu un écho tout autre à leur égard. Des sentiments qui n’avaient qu’induire des peines de coeur pour la jolie blonde qui estimait s’en être remise depuis. Des déceptions que son petit côté « autrice » imputait à l’innocence de l’âge, la naïveté de la jeunesse. Elle espérait, cette fois-ci, ne pas reproduire les mêmes erreurs avec Naaji. Déceler les failles, comme elle n’avait pas su voir qu’Eliot n’avait jamais été attiré par elle et ne le serait jamais. Que le coeur de Winnie battait pour un autre. Si elle savait pardonner et tourner la page, elle n’avait pas envie de repasser par là, une fois de plus. Il lui semblait, donc, logique de présenter ce nouveau petit-ami à ses meilleurs amis. Omettant sans doute, le facteur « exs » de l’équation. Mais dans sa grande honnêteté -et naïveté- Leslie n’avait rien caché de la nature de ses précédentes relations à Naaji. L’Egyptien n’en était que plus nerveux et si elle le savait rapidement mal à l’aise elle ne l’avait plus vu aussi blanc que le jour de leur véritable rencontre. « Ne t’inquiète pas. Je te promets qu’ils sont adorables. Ils vont t’adorer! » Cela ne faisait pas le moindre doute pour Leslie qui espérait que la réciproque soit de même. C’était important pour la jeune femme que les personnes qu’elle aimait le plus, s’apprécient. Et elle qui n’était que rarement nerveuse, commençait à sentir son coeur battre la chamade. Pour se donner un peu de courage, Leslie glissa sa main dans celle de l’égyptien, avant de déposer un baiser furtif sur ses lèvres. « J’espère qu’ils ont bien eu mon message. » fit-elle en jetant un coup d’oeil à son portable. Une heure avant ‘l’heure prévue’, changement de plan. Réalisant qu’elle était tout bonnement incapable de préparer un repas correct, sans que l’un d’eux ne finisse sa soirée sur sa table de travail, la blonde avait ainsi changé d’avis. Réservant une table dans le seul restaurant chinois de la ville. Optant pour une petite table un peu éloignée du reste de la clientèle. Cela ne faisait qu’une dizaine de minutes que le couple était arrivé, il ne manquait plus que ses meilleurs amis et, un invité surprise. Mais Eliot n’avait pas voulu en dire plus dans son message. Tout comme elle, n’avait pas parlé de la maladie de Naaji, considérant que ce n’était pas si important et pas son rôle non plus. Après tout, on ne commence pas à parler de toutes les afflictions de ses partenaires, si? ‘Mon mec a de l’asthme, je dis ça comme ça. - Le mien a eu de l’herpès le mois dernier'. - Ma copine est allergique au pollen.’ Non, clairement c’était bien inutile. Puisque oui, pour l’étudiante, le trouble dissociatif de l’identité dont souffrait son petit-ami, ne faisait guère plus de différence qu’un rhume ou une allergie. Cela ne le rendait que plus intéressant et ne faisait que lui donner une idée pour un nouveau personnage dans l’un de ses romans. Après tout, la famille comme il les appelait, semblait l’apprécier. De quoi pouvait-elle donc s’inquiéter? « Ça va? Je te fais du bouche à bouche tout de suite, ou j’attends que tu tombe dans les pommes? » Elle lui offrit un petit sourire espiègle essayant alors de détendre un peu l’atmosphère comme elle pouvait.

_________________

is this the place that i call home, to find what i've become, walk along the path unknown. deep in the dark i don't need the light, there's a ghost inside me, it all belongs to the other side.

Naaji Darwish

messages : 849
name : nepy
face + © : rami malek © livia.
multinicks : keith - garett - charlotte - harlan - luther
points : 713
age : 36.
♡ status : in a relationship for the first time of his life. a real one.
work : fisherman.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●● - (callum ; inej ; tony)

so.. whose dating who? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: so.. whose dating who? · Sam 2 Mai - 17:22

so.. whose dating who?
-------------------------------
april 18th, 8:04pm
@Leslie Myhre - @Eliot Hastings - @Peter Hartsfield - @Winnie Horsfall

« Je ne sais pas si c’est une bonne idée, Leslie. » avait-il commencé à protester avec des pincettes. Il avait rassemblé tout son courage pour ce faire, ne sachant comment expliquer à la merveilleuse jeune femme qui partageait sa vie désormais depuis de nombreux mois et qui l’acceptait tel qu’il était, sans chercher ni à le changer, ni à le juger. Il avait fait d’immenses progrès à ses côtés lui permettant de dire adieu à certaines de ses personnalités qui n’avaient plus besoin de lui venir en aide. Ainsi Scottie et Pavel étaient tranquillement partis, en douceur, contrairement à Jessica qui avait eu une fin de vie quelque peu plus mouvementée mais qui n’aurait pas dû être une surprise au regard de la vie dissolue qu’elle menait par rapport aux autres et les dangers qu’elle courait à séduire des types peu recommandables. Au départ de Scottie, Molly avait boudé durant quelques jours, en voulant à toute la famille de lui avoir fait perdre le seul compagnon de jeu d’à peu près son âge qu’elle possédait mais un matin, elle s’était émerveillée des reflets dorés de la chevelure de la compagne de Naaji et depuis lors la voyait comme la princesse qu’elle voulait devenir plus tard. Peut être même qu’un jour, elle aussi, elle pourrait épouser le Prince George. Il ne pouvait tomber que sous charme comme son oncle était tombé amoureux d’une vedette américaine. En attendant, elle avait pris pour exemple Leslie, figure féminine bien plus recommandable que feu Jessica. Néanmoins, il avait encore un long chemin à parcourir pour se diriger vers la normalité plus acceptable que celle qu’il offrait pour le moment. Il ne s’évanouissait plus quand Leslie le touchait et ne faisait plus de malaise vagal comme lors de leur première fois, première fois également pour le jeune homme de manière global. Leslie lui apprenait beaucoup de lui-même, de ce qu’il était capable de faire ou pas encore. Mais il ignorait s’il parviendrait à faire face aux regards des amis de la jeune femme. C’était pourtant une suite logique dans leur relation, après tout. Ils étaient en couple, ils vivaient ensemble, elle connaissait la Famille, il pouvait bien connaître à son tour celle qu’elle considérait comme sa propre famille également. Seulement, il ne savait pas comment cette dernière allait l’accueillir et comment sa propre famille allait réagir en situation de stress. Finalement, par amour et pour lui faire plaisir, il avait cédé, ne pouvant que craquer devant son regard attendrissant et qui ne le laissait jamais de marbre.

Installé à côté d’elle, extrêmement nerveux, il ne pouvait empêcher sa jambe de tressauter, symbole du stress intense auquel son corps était soumis en cet instant précis. Il se raccrocha immédiatement aux doigts de la jeune femme à ses côtés qu’il cramponna et refusa de lâcher de peur qu’elle ne s’éloigne pour aller aux toilettes et le laisse accueillir ses amis. « Merci. » souffla-t-il face aux gestes et aux paroles de réconfort de la demoiselle même s’il demeurait loin d’être rassuré. Rares étaient les personnes à l’adorer, comme elle venait de le dire ; bien au contraire, on avait la sérieuse manie de vouloir le fuir et il n’était certainement pas la personne qui le leur reprocherait. Snatch avait tenté de lui donner quelques conseils pour bien se tenir en société mais pour être tout à fait honnête, ces derniers, il les avait totalement oublier au regard de la panique qui conduisait à le faire sursauter chaque fois que la petite clochette de la porte d’entrée signalait l’arrivée d’un nouveau client et possiblement des fameux amis de la demoiselle. « Tu peux me redire leur nom s’il te plaît ? » Il avait peur de les oublier à nouveau et de faire mauvaise impression auprès de ces derniers qui seraient vexés que le copain de leur amie ignore leurs prénoms. Il ne savait pas comment faire, comment se comporter ; après tout, c’était la première fois qu’il avait une petite amie et il ignorait tout des choses de l’amour. Les films, les livres et les chansons n’expliquaient pas comment faire quand on rencontrait les amis de sa dulcinée. Ca s’arrêtait souvent au premier baiser. Le reste, il devait le découvrir par lui-même alors qu’il n’avait rien d’un explorateur. Il poussa un profond soupir et ferma les yeux quelques instants. « Fais-moi penser à autre chose. » la supplia-t-il alors que la clochette résonnait à nouveau et qu’il sentit Leslie se tendre, signe que le premier invité était arrivé. Trop tard pour reculer.

_________________
Nobody's home, I'm sleepwalkin'. I'm just relayin' what the voice in my head's sayin'. Don't shoot the messenger, I'm just friends with the monster that's under my bed, get along with the voices inside of my head. You're tryin' to save me, stop holdin' your breath.
just a lost boy not ready to be found.

Eliot Hastings

messages : 2107
name : marido @ castiells.
face + © : tom holland © corpsie.
multinicks : alexandrine, aneurin, citra, tori.
points : 2998
age : twenty three years old.
♡ status : single.
work : vet's assistant.
activities : biking, playing drums, going out with leslie.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/3 - free} : peter, casey, dimitri, leslie & co

so.. whose dating who? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: so.. whose dating who? · Mar 5 Mai - 17:15
Fort étrangement, Eliot avait compris les choses avant que Leslie ne lui les dise d’une voix mal assurée. Peut-être était-ce la façon dont elle souriait, une étincelle dans son regard où ces absences en catimini répétées. Peu importe, il savait. Elle était avec quelqu’un depuis un moment et vraisemblablement tout se passait bien, car elle s’était décidée à lui présenter. Or pour la première fois de sa vie, il ignorait comment réagir à cette nouvelle donnée qui, à sa manière, s’immisçait entre eux. Leur relation était compliquée depuis toujours mais au combien fusionnelle, malgré les quelques heurts qu’ils avaient pu avoir par le passé. Elle l’avait aimé, lui aussi à sa façon mais toutefois pas assez pour lui donner ce qu’elle désirait. À présent, qu’il s’apprêtait à rencontrer l’heureux élu, Eliot était mitigé. La peur de la perdre – irrationnelle au demeurant - occupait tout son esprit et il était incapable de s’en défaire, quand bien même était-il heureux pour elle. Ce fut donc la crainte stupide, couplée à une certaine amertume qui le fit appeler à la rescousse un ami. Là aussi, il se voilait la face : Peter était d’avantage que ça, que ce mot si réducteur. Pour preuve, il était le premier à qui il avait songé pour l’accompagner, d’une part à cause de sa bienveillance naturelle et d’autre part parce qu’il en avait envie, c’était aussi simple que ça. Les circonstances étaient guères propices à un rapprochement, d’ailleurs il était à des kilomètres d’y songer, toutefois il avait tenu à l’avoir à ses côtés pour cette drôle de soirée. Et puis, si Winnie participait, pourquoi pas lui ? Il jeta un dernier regard au miroir, un brin amusé par le léger duvet sur ses lèvres. Une promesse était une promesse et qui sait, elle pourrait sans doute avoir le mérite de détendre l’atmosphère si la discussion venait à s’envenimer. Il n’oubliait pas que les rapports étaient parfois tendus avec sa camarade qu’il avait toujours eu du mal à cerner. À cela s’ajoutait également son histoire auprès de Leslie, ce qui rendait l’ensemble extrêmement compliqué et fragile. Qu’importe, ce soir ils essayeraient tous de faire des efforts pour faire plaisir à Leslie, il en était persuadé.  

En retard une fois n’est pas coutume, il récupéra le binôme au lieu convenu, ignorant les rires sur sa prétendue moustache. Au fur et à mesure qu’ils se rapprochaient du point de rendez-vous – changé in extremis par Leslie, probablement effrayée à l’idée de faire la cuisine -, il perdit le fil de la conversation comme s’il eut été ailleurs. Ce n’est qu’en voyant les néons rouges du restaurant, qu’il percuta être enfin arrivé. Comme pour se donner du courage et chasser un ressentiment inexpliqué, il jeta un coup d’œil au garçon. Ayant trouvé ce qu’il cherchait dans son sourire, il se décida à pousser la porte, en indiquant au serveur qu’on les attendait. Sa meilleure amie, alertée par le bruit, venait d’ailleurs de se lever pour les accueillir. Si lui était angoissé, son état était proche du sien, tandis qu’elle se tournait vers le garçon encore assis en lui faisant un signe. Il était littéralement aux antipodes de ce que Eliot avait pu imaginer néanmoins il était trop tôt encore pour déterminer si c’était en bien ou en mal. « Bonjour, je suis Peter… » Il bafouilla confus, et se reprit en rigolant, une main se grattant le haut du crâne pour tromper sa nervosité. « Non lui c’est Peter, je suis Eliot, et là c’est Winnie. Désolé pour le retard, c’est de ma faute, je n’ai pas vu le temps passer. J’espère qu’on ne vous a pas trop fait attendre. » Il haussa les épaules et reporta son attention sur le voisin silencieux qui était à l’origine de cette réunion. « Bon et bien, allons-y. » Qu’il déclara pour motiver les troupes, en retirant sa veste avant de se glisser sur la banquette non sans le lâcher de sa ligne de mire. « Quelqu’un veut une carte, je crois que j’en ai deux ? » Il avait tout un tas de questions en tête pour elle, pour lui, cependant il préférait commencer doucement. Qui plus est, son estomac criait famine.

_________________

set me free, just strip me of my fears,
wash me clean, set me free, just drown me in my tears | @ x ambassadors.
write your sins away.

Peter Hartsfield

messages : 1459
name : corpsie.
face + © : c. rowe ©mnemxsynerp.
multinicks : bee & ollie & marnie & tony & isaac & maisie.
points : 667
age : 24. (24.05)
♡ status : denis brogniart's "ah".
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : the family house on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on {0/4} eliot, james, dorothy, leslie's bf.

so.. whose dating who? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: so.. whose dating who? · Mar 12 Mai - 10:10
« Tu peux me filer mon jean ? » Les mots avaient franchi ses lèvres alors qu’il avait plutôt envie de soupirer « j’ai pas envie d’y aller » à une Winnie qui s’approcha pour lui tendre son vêtement, qu’il enfila sans cérémonie. Il avait promis à Eliot qu’il jouerait le rôle de support émotionnel au cours de cette soirée de présentation, et en scrutant l’expression de sa meilleure amie, il se dit qu’il le serait pour deux personnes. Si elle n’en laissait rien paraître, il la connaissait suffisamment pour réaliser que la situation lui pesait sur le cœur, ou au moins la fâchait un minimum. Il ne pouvait pas se mettre à sa place, toutefois il pouvait imaginer son ressenti ; plus que des amies, Leslie et elle avaient été en couple, et Peter avait été témoin des sentiments que la jeune Horsfall avait développé à l’égard de la blondinette. Se retrouver face à son nouveau petit ami, dont personne ne connaissait rien, était une pilule compliquée à avaler. Pete avait l’impression d’être le labrador de service, et il eut besoin de quelques rasades de la bière qu’il avait ouverte plus tôt pour se débarrasser de cette étrange sensation. Il en était en réalité à sa deuxième, mais il ne l’avait pas dit à Winnie, il n’avait pas eu à cœur de refuser de trinquer avec elle avant de se lancer dans le grand bain. Il avait par conséquent l’esprit plus léger lorsqu’Eliot débarqua, derrière son volant, et sa plus timide que fringante moustache. Leurs tensions respectives s’évanouirent l’espace de quelques éclats de rire, et de discussions badines sur la pluie et le beau temps. Cependant, les quelques pas nécessaires pour pénétrer dans le restaurant et rejoindre la tablée réservée par les hôtes de la soirée réajustèrent la pression sur les épaules des trois comparses, qui restèrent silencieux, jusqu’au moment des présentations officielles. Hartsfield demeura en retrait, ne se sentant pas à sa place parmi les protagonistes qui partageaient tous un point commun qui ne le concernait pas ; s’il avait appris à apprécier Leslie sur le tard, il ne se considérait pas comme l’un de ses proches, il n’avait rien à faire autour de cette table. Sa volonté de faire profil bas fut mise à mal par les premières paroles d’Eliot, qui le firent pouffer de rire malgré lui. Il remua timidement la main lorsque son prénom fut prononcé, pour la bonne personne, et la tendit ensuite vers le type qui semblait au moins aussi à son aise que lui. « Enchanté de faire ta connaissance, Leslie est une chouette fille, » parvint-il à articuler, avec le sourire engageant qu’il réservait habituellement à ses clients. Il ignorait s'il devait expliquer qui il était ou si Leslie s'en était chargé auparavant. Il choisit ensuite de s’installer stratégiquement entre Winnie et Eliot. Il était bloqué sans moyen de s’extirper de la banquette, mais il pourrait servir de punching-ball silencieux à l’un ou l’autre en cas de besoin. « Win’ n’en a pas, je crois, » souffla-t-il en lui passant son menu avant de récupérer la carte tendue par son ami. « Hmm... il y a beaucoup de choix, ça a l’air succulent. » Là encore, ses paroles auraient dû rester dans sa tête, et il rougit légèrement en se rendant compte que les regards s’étaient momentanément tournés vers lui. Il se referma comme une huître, un sourire gêné sur les lèvres, et se promit de ne plus rien dire sans y avoir été invité au préalable.

_________________

If it makes you happy, it can't be that bad. If it makes you happy, then why the hell are you so sad?

Winnie Horsfall

messages : 1181
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © all souls & emilyjeanstone.
multinicks : jeremiah, marley, keane, alvin, teddy.
points : 1062
age : 22 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : receptionist at the majestic.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, leslie's party.

so.. whose dating who? Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: so.. whose dating who? · Mar 12 Mai - 11:45
« Hmm ? » murmura-t-elle distraitement, les yeux rivés sur l’écran de son téléphone portable. « Ah oui, ton jean, » reprit-elle à la suite en allant lui chercher le vêtement que maman Hartsfield avait pris le soin de soigneusement repasser après son passage en machine. Cette dernière s’était par ailleurs occupée du linge de Winnie également comme elle venait de passer plusieurs nuits d’affilée sous leur toit. Sa garde-robe était pleine à craquer, de plus son sac contenait un nombre de changes suffisants pour tenir un petit moment encore, mais elle n’était pas en mesure de refuser quoi que ce fut à cette famille qu’elle connaissait désormais depuis de nombreuses années. Dès que l’un de ses membres lui demandait une faveur, elle répondait favorablement ; il n’y avait vraiment qu’avec eux qu’elle tempérait un minimum son caractère électrique. « Peter, je ne sais pas si je... » vais y aller finalement, manqua-t-elle de dire, dans un murmure qui passa inaperçu. Le cœur n’y était pas, l’envie non plus, tout comme la lumière qui l’habitait en temps normal et qui semblait s’être éteinte ; non, sa magie habituelle l’avait quittée, l’espace d’une soirée, particulièrement pour cet événement. Poussant un profond soupir, elle balaya toutes les mauvaises ondes qui l’entouraient pour se donner un peu de courage et ainsi être en mesure d’affronter ce mauvais moment à venir. Peter s’était porté garant pour Eliot, mais qui était là pour la réceptionner en cas de chute ? Toute cette mascarade la dépassait, et de loin. Quelle mouche avait bien pu piquer Leslie ? Pour quelle raison l’avait-elle invitée à ce repas ? Elle comprenait la présence de son meilleur ami à ses côtés, en revanche requérir la sienne lui paraissait étrange et ce malgré le lien fort qui les avait jadis liées l’une à l’autre. Et puis, pourquoi Hastings avait-il sollicité Peter pour l’accompagner ? Énième mystère de la soirée. Sa relation avec le jeune assistant vétérinaire avait toujours été compliquée, depuis ses débuts, s’il commençait à empiéter sur ses plates-bandes, cela n’allait en rien arranger leurs affaires. Mettant de côté ses interrogations, du moins temporairement, elle termina de se pomponner et de se préparer entre deux gorgées de bière échangées avec le petit brun qui l’hébergeait. Tout était parfait, chaque détail de son maquillage et de sa coiffure était réfléchi et travaillé, ainsi que la longue robe noire qu’elle portait, qui faisait sans doute un peu trop habillée pour l’occasion mais qui savait mettre en avant ses quelques atouts, à savoir sa poitrine généreuse. A quoi bon s’apprêter de la sorte ? Elle n’en savait fichtrement rien. Pour son propre plaisir ? A en juger par sa mine déconfite, certainement pas. Pour essayer d’attirer, en vain, l’attention de Peter sur elle ? Pour faire prendre conscience à son ex-petite-amie qu’elle avait eu tort de la quitter des années plus tôt ? Il n’y avait hélas aucune bonne réponse parmi ces suppositions. Dans le seul but de satisfaire celui qu’elle considérait comme sa moitié, son âme sœur, elle consentit à participer une ou deux fois à la conversation lors du trajet en voiture, préférant laisser les deux jeunes hommes assis à l’avant tenir les rênes de leur discussion. Confortablement installée à l’arrière, elle se saisit une nouvelle fois de son téléphone portable et pianota sur les touches de celui-ci avant de le ranger définitivement dans son sac à main. Lorsqu’elle posa un pied dehors, elle prit une profonde inspiration et passa un doigt sous ses yeux pour faire disparaître toute trace d’émotion de son visage devenu désormais souriant. Ce sourire forcé disparut dès l’instant où ses yeux se posèrent sur l’individu responsable de ce rassemblement. « Winifred, » reprit-elle à la suite des présentations quelque peu ratées de Eliot. Si cette intervention avait fait rire une partie de l’assemblée, la jeune femme, quant à elle, était fermée au possible, les jambes croisées sous cette table qu’elle mourait d’envie de renverser. « Alors c’est toi, Naaji ? » demanda-t-elle, de but en blanc, en jouant avec le menu qui lui avait été donné par son voisin quelques secondes auparavant. Même si elle ne souhaitait pas montrer à quel point elle était crispée, pour des raisons évidentes mais aussi pour des motifs totalement extérieurs à ce dîner, cela se ressentait clairement dans son attitude corporal. Le regard perçant, elle détaillait les deux tourtereaux à tour de rôle, avant de focaliser son attention sur Leslie durant plusieurs minutes. Cet homme était donc la raison du silence fréquent de la blondinette et de l’absence total d’intérêt à son égard ? « Vous êtes ensemble depuis longtemps ? » demanda-t-elle, faussement intéressée, en posant ses mains sur le menu toujours fermé, désormais écrasé sur la table. Enfin, la réponse l’intriguait pour une unique et bonne raison. Lors de son anniversaire en juillet dernier, Leslie et elles s’étaient rapprochées, elle avait pu sentir cette étincelle toujours présente entre elles, elle en était persuadée, elle n’était pas totalement folle. De ce fait, cela l’intéressait grandement de savoir si elle avait pu la prendre pour une idiote, d’une quelconque manière que ce fut, ce jour-là.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.
Contenu sponsorisé




so.. whose dating who? Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: so.. whose dating who? ·
 
so.. whose dating who?
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: