hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-29%
Le deal à ne pas rater :
Balai laveur avec seau Vileda Spin & Clean
25 € 35 €
Voir le deal

 

 let's find a place where happiness begins (isla)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: the majestic
Aller en bas 

once you're grown up, you can't go back.

Dean Montgomery

behind
messages : 2174
name : mrs.brightside (marine)
face + © : g.sulkin © cosmic light.
multinicks : casey ⋅ nathan ⋅ sören ⋅ tommy.

age (birth) : twenty-five ⋅ 26|09
♡ status : single.
work : he's on his sixth year of school of engineering and applied science.
activities : partying, sleeping, studying, being a prick and repeat.
home : a house on ocean avenue w/his mom.
points : 2001
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : madd (finn) ⋅ |open|

let's find a place where happiness begins (isla) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· let's find a place where happiness begins (isla) · Mar 21 Avr - 16:03
it's only human, you know that it's real
So why would you fight or try to deny the way that you feel?
Oh, babe, you can't fool me, your body's got other plans
So stop pretending you're shy, just come on and
Dance, dance, dance.

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@isla sowden - 21st of April 2020


Changement de stratégie, aujourd'hui Dean ne lui avait pas réellement laissé le choix. A neuf heures ce matin, l'étudiant - dont le programme était vide pour la journée - avait envoyé un message à Isla « I'll pick you up at 11, be ready! » avant de reposer son téléphone sur la table de nuit et filer à la douche. S'il n'avait obtenu aucune réponse de la part de son australienne préférée, il n'avait pas avorté les plans formé dans sa tête la veille, alors qu'il peinait à s'endormir. Montgomery estimait lui avoir laissé assez de temps pour jouer à la princesse impossible à conquérir - ça n'avait pourtant pas été si compliqué, il y a dix mois - et il était à présent grand temps de la récupérer et arrêter ce petit jeu du chat et la souris. C'était drôle, cinq minutes, et si le but de la jeune femme était de se faire désirer comme il n'avait jamais rien désiré d'autre, c'était gagné. Ils pouvaient donc s'arrêter là. Sa patience commençait doucement à se faire la malle et Dean espérait qu'Isla n'irait pas lui faire faux bond ce matin. La gamin s'apprêta, se vêtu d'un simple t-shirt blanc et un jeans pour être à l'aise, pris son petit-déjeuner tardif, avant de sauter dans la voiture pour rejoindre le Majestic. C'était ridicule, elle aurait très bien pu rester avec lui, quand bien même il vivait toujours chez maman. Dean savait que celle-ci n'aurait pas été ravie, mais comme toujours, elle n'aurait dit mot si ça pouvait rendre son fiston heureux.
Il ne fallu qu'une dizaine de minute à Dean pour arriver au point de rendez-vous, garant la voiture sur le parking réservé à la clientèle. Peut-être que Madd n'avait pas tord et qu'il était temps qu'il lâche l'affaire... Peut-être même que s'il le faisait, c'est Isla qui finirait par lui courir après, mais il n'était pas tout-à-fait prêt à tester cette théorie. Sans la moindre certitude que Sowden soit sur place, il se rendit à la réception et demanda à ce qu'elle soit prévenue de sa présence, ce qui lui fut refusé puisqu'ils n'étaient en droit de confirmer qu'elle louait une chambre ici. Foutues règles à la con, dans une bourgade où tout le monde était au courant de tout. « I'm at the reception. » Il envoya un message, avant de s'appuyer sur le comptoir pour faire la conversation au réceptionniste. Avec un peu de chance, après quelques sourires charmeurs, ce dernier en oublierait les procédures de l'établissement et viendrait en aide à son petit coeur transit.  
Dean n'eut, par chance, pas à continuer bien longtemps son petit cinéma et abandonna l’employé au beau milieu de la conversation quand sa belle australienne traversa le hall d’entrée. Isla était rayonnante, et le visage du gamin s’illumina comme par magie lorsqu’elle se dirigea vers lui.  « If it's not the most beautiful woman in town, according me a bit of her time. » On pouvait en douter mais ce genre de formules bateau fonctionnaient plus souvent qu'on le croyait lorsque c'était lancé avec une pointe d'humour tout en conservant une part de vérité. Dean plaça une main sur le coeur pour mimer à quel point ça pouvait le toucher, avant d'adresser un signe de main moqueur à son garde-du-corps, positionné quelques mètres derrière elle. Quel enfer cela devait être d'être suivie en continu, quand bien même l'homme n'était pas désagréable à regarder. A cette constatation, Dean se demanda  d’ailleurs rapidement s’il était censé s’inquiéter qu’il soit si proche de sa belle, avant de laisser cette idée passer à la trappe. Bien sûr que non, il était évident qu’Isla était plus embêtée encore par sa présence que par celle de Montgomery. « I'm glad you finally came to your senses honey. » Car pour Dean, le simple fait qu'elle se soit dirigé vers lui et ne lui aie pas posé un lapin faisait que c'était déjà tout gagné. Peu importe son petit air hautain et le regard qu'elle posait sur lui, qui ne traduisait pas l'amour fou qu'Isla était censé lui porter, il ne voyait que sa présence.

_________________

i find it hard to say the things i want to say the most, find a little bit of steady as i get close, find a balance in the middle of the chaos.

Invité

Invité

Anonymous

behind
the mask

let's find a place where happiness begins (isla) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: let's find a place where happiness begins (isla) · Ven 24 Avr - 23:48
Le silence qui règne en maître dans la chambre est interrompu par une sonnerie alertant l'héritière de l'arrivée d'un nouveau message ; une alerte qu'elle gratifie de paroles injurieuses avant d'émerger de sous les draps et de laisser échapper un long soupir lorsque ses prunelles devinent enfin l'émetteur du message. Dean. Dean qu'elle a pris le bon soin d'éviter depuis son arrivée à Windmont Bay mais qui refuse apparemment de lui retourner la faveur. Face au silence radio du jeune homme - auquel il semble résolu à mettre un terme aujourd'hui - Isla s'est naïvement laissée berner par l'idée qu'il était enfin passé à autre chose, qu'il avait accepté la fugacité de leur histoire mais les mots que ses opales présentement étudient tendent à prouver le contraire. I'll pick you up at 11, be ready! Un sourire teintée de lassitude et de légère satisfaction lui fend le visage. Elle respecte son audace et cet ego qu'il semble avoir de démesuré mais hors de question qu'elle lui accorde une minute de son temps quand bien même l'attention qu'il lui a toujours portée ne l'embarrasse pas le moins du monde. Ce n'est pas tant qu'elle abhorre sa compagnie, bien au contraire, mais entre eux, ça n'avait jamais vraiment été sérieux. Une brève relation, de quelques mois à peine, beaucoup moins qu'il n'en faut à l'héritière pour faire tomber les barrières et ouvrir son cœur à autrui. Pourtant, la perspective de passer du temps hors de sa suite, en compagnie d'un visage plus que familier n'est pas si rebutante. Après maintes tergiversations, après avoir longuement pesé le pour et le contre, Isla prend la décision d'accepter le rendez-vous mais seulement dans l'optique de lui faire comprendre une bonne fois pour toutes que leurs chemins sont destinés à diverger là. Lorsqu'elle ressort de la salle de bains, elle est accueillie par le regard blasé qui suit ses moindres mouvements depuis son arrivée dans cette petite bourgade. À son don't you ever knock, Jess offre un I sent a text, you didn't answer, had to check up on you comme si tout ça justifiait cette intrusion qu'elle lui ferait sans nul doute payer dans un avenir très proche. En attendant, elle prend un plaisir certain à l'entraîner hors de la chambre et à refermer la porte sur ce visage qu'il a d'offensé. Et parce que le pousser à bout fait partie de son nouveau passe-temps favori, l'Australienne s'apprête dans toute la nonchalance qu'il lui est humainement possible d'invoquer. Lorsqu'elle ouvre la porte sur un Jess dont la patience s'est clairement fait la malle, elle ne peut réprimer un rire amusé qui fait écho dans le hall. Elle l'observe un instant avant de lâcher un : Wait a minute, he is you. He's totally you minus the paycheck. Il semblerait en effet qu'elle ne puisse échapper à la vigilance ni de l'un ni de l'autre. Jess, prêt à rétorquer, est interrompu dans sa démarche par l'arrivée d'un nouvel sms qui soutire un nouveau soupir à sa destinataire. Dean est en train de faire la conversation au réceptionniste tandis qu'elle s'extirpe de l'ascenseur pour le rejoindre à mi-chemin. Si elle lève les yeux face à la banalité du compliment, celui-ci parvient tout de même à faire son petit effet. — In town? Not that hard. I know you can do better than that, darling. With that being said, I was bored out of my mind and I needed a distraction, so don't read too much into this, le prévient-elle, une main s'agitant vaguement entre l'espace qui les sépare. Le regard de Dean dévie et Isla devine aisément qu'il a noté la présence inévitable de Jess. Et si, habituellement, elle déplore cette présence indésirable, elle ne saurait s'en plaindre dans ce cas de figure quand bien même sait-elle qu'elle n'a rien à craindre d'une journée en compagnie de Dean. Une journée dont elle ne sait rien, le message manquant cruellement de précisions. — Cute, huh? At least he's got aaaall of that going for himself, remarque-t-elle, énième sourire ravi face à l'air désabusé de sa garde rapprochée. Les lèvres sont pincées pour ne pas rire ouvertement de la réflexion de son vis-à-vis dont elle s'approche lentement, posant une main délicate sur sa joue qu'elle caresse du bout des doigts avant de récompenser de légères tapes. — Aw babe, please, none of that nonsense. This is most definitely not a date. So tell me, what's the plan here? Et si elle n'en montre rien, elle constate avec une petite appréhension que Dean Montgomery parvient encore à la divertir et lui faire oublier ses autres problèmes lorsqu'il se trouve à ses côtés, et tout cela avec une aisance pour le moins déconcertante. — Alright, surprise me, let's get out of here, propose-t-elle enfin, sa main attrapant celle de son compagnon pour les traîner hors de ce hall dont la vision seule suffit à lui rappeler l'enfer qu'est sa vie.

once you're grown up, you can't go back.

Dean Montgomery

behind
messages : 2174
name : mrs.brightside (marine)
face + © : g.sulkin © cosmic light.
multinicks : casey ⋅ nathan ⋅ sören ⋅ tommy.

age (birth) : twenty-five ⋅ 26|09
♡ status : single.
work : he's on his sixth year of school of engineering and applied science.
activities : partying, sleeping, studying, being a prick and repeat.
home : a house on ocean avenue w/his mom.
points : 2001
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : madd (finn) ⋅ |open|

let's find a place where happiness begins (isla) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: let's find a place where happiness begins (isla) · Lun 4 Mai - 21:29
Son humour de gamin avait, par on-ne-sait quel miracle, réussi à charmer Isla sans mal lors des deux mois qu'il avait passé down under et si cela pouvait fonctionner une fois, pourquoi pas deux ? A l'époque, Dean avait eut plus que jamais besoin d'échapper à Windmont Bay, à ses erreurs combinées à celles des autres, et il s'était sans le moindre doute investi un peu trop dans cette relation vouée à se terminer après quelques semaines à peine. Si l'étudiant avait envisagé de prendre une année sabbatique pour profiter du pays des kangourous et de sa belle, il avait laissé cette absurdité de côté assez rapidement et sans que qui que ce soit n'aie à lui souffler à l’oreille de reprendre ses esprits. Dean n'était pas quelqu'un de très sérieux mais il n'était pas bête au point de retarder l'obtention de son diplôme - n'aurait jamais osé l’annoncer à son père, stricte sur les études - pour une jeune femme rencontrée quelques semaines plus tôt.  Aussi parfaite puisse-t-elle être à ses yeux.
A ce jour, Dean ignorait s’il la poursuivait parce des sentiments étaient toujours présents de son côté, ou par principe qu’on ne lui refusait rien, à lui. C’était déstabilisant de devoir sortir les rames, lui qui obtenait souvent tout à l’aide d’un sourire charmeur et quelques blagues, mais il aimait le challenge. Pour sûr, Isla n’irait pas trouver quelqu’un de plus divertissant que lui dans la bourgade! A partir de là, Dean se demandait pourquoi la jolie blonde lui résistait, quand il aurait été si facile de retrouver leur complicité. Isla ne donnait franchement pas l’impression de s’éclater. D’après les rumeurs, c’était une histoire avec son paternel qui l’avait placée en Oregon, avec un garde du corps, mais Montgomery n’avait pas eu l’occasion d’en discuter avec elle et n’était pas certain de creuser de ce côté là. Lorsque son père s’était fait la malle pour refaire sa vie, à l’autre bout du monde, les commères s’en étaient donné à coeur-joie et il ne le souhaitait à personne.
Isla eut beau lever les yeux à son compliment, le sourire de Dean s’élargit de plus belle, venant planter ses dents dans sa lèvre inférieure pour retenir ce dernier. « You’re looking for compliments AND distraction? » Dean ignora volontairement la remarque cherchant à calmer ses ardeurs, et leva les épaules alors qu’il plongeait les mains dans les poches de son jeans. « I'm your guy. » Même si elle ne méritait pas vraiment qu’il se donne autant sans rien avoir en retour, mais il s’abstenu de le préciser de suite, s’assurant dans un premier temps qu’elle quitte les lieux à son bras. Peut-être cesserait-elle de jouer à la femme difficile à avoir une fois qu’ils n’auraient plus de spectateurs.
Sourcil arqué, Dean pivota la tête sur le côté pour observer en chien de faïence le garde du corps de sa belle par dessus son épaule, puis revenu à elle. « Such a waste. If you don’t let the poor guy get a bit of fun, I’ll entertain him gladly. » Une étincelle traversa son regard, lui-même amusé par sa maigre tentative de déclencher une vague de jalousie chez son « ex-petite-amie » - il n’était franchement plus certain de pouvoir la qualifier comme telle. Il n’empêche que maintenant que Dean y pensait…  il en ferait volontiers son quatre-heure si le brun ne s’y opposait pas. Il ne se souvenait pas avoir dévoilé sa bisexualité à la jeune femme auparavant, simplement parce que le sujet n’avait pas eut lieu d’être abordé. Dean ne s’en cachait pas mais à ses yeux, l’information ne le définissait pas plus que son amour pour la cuisine italienne.
Montgomery frissonna lorsque les ongles d’Isla glissèrent sur sa joue mais n’eut franchement pas le temps de profiter de la sensation, écartant la tête, un peu vexé, lorsqu’elle lui tapota la joue. Elle n’avait pas la moindre considération à son égard et s’il n’était pas aussi borné à l’idée de la récupérer, sans doute l’aurait-il plantée là. « If you say so. » Il souffla, refroidi par ce simple geste, mais les doigts d’Isla qui glissaient dans les siens suffisaient à lui faire tout oublier. Pitoyable.
Den accéléra le pas sans lui lâcher la main, se berçant de l’illusion qu’il kidnappait sa petite amie, lui ouvrit la portière avant de prendre place côté conducteur. « Sure you don’t want our new boyfriend to join us? » Il glissa un regard vers elle, Jess apparaissant dans son champs de vision à l’entrée de l’hôtel, puis appuya sur le champignon pour déguerpir au plus vite d’ici. Hors de question de la partager alors qu’il la retrouvait enfin. « Have you been to Portland yet? » Pas que la ville soit transcendante mais elle valait tout-de-même le détour.

_________________

i find it hard to say the things i want to say the most, find a little bit of steady as i get close, find a balance in the middle of the chaos.

Invité

Invité

Anonymous

behind
the mask

let's find a place where happiness begins (isla) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: let's find a place where happiness begins (isla) · Dim 17 Mai - 16:50
Si Isla ne se risquerait ô grand jamais à avouer à Dean que les quelques semaines passées en compagnie ont été mémorables pour ce qu'elles lui ont permis de mettre entre parenthèse les discordes familiales, elle espère qu'il saura lui refaire montre de cette considération alors qu'elle le rejoint dans le hall du Majestic. Lorsqu'il a fait irruption dans sa vie fastueuse - et saumâtre à souhait - il a su, à coup de flatteries, lui insuffler de cette estime dont elle commençait à manquer, mise à mal par le manque de considération du paternel qui avait volontiers troqué le bien-être de sa fille avec celui de sa compagnie. Une entreprise qui a toujours eu le privilège de s'accaparer son attention, au détriment d'une épouse et d'une gamine rendues invisibles par la dilection du succès. — Sure am. Des compliments et une distraction, c'est ce à quoi elle a toujours été habituée mais dont on l'a privée depuis son arrivée à Windmont Bay. Alors si quelqu'un se propose pour pallier ce problème, l'Australienne ne viendra nullement à s'opposer à telle considération. — Guess it's my lucky day, déclare-t-elle d'une voix doucereuse quand bien même est-il impossible de savoir si l'encensement est sincère ou empreint d'une certaine ironie. Les regards s'abreuvent du physique gracile de la garde rapprochée, suscitant un commentaire qui lui fait froncer les sourcils. Non pas pour son contenu mais parce qu'elle n'est plus au centre de la discussion, ni même le centre d'intérêt de Dean pendant quelques secondes. La perspective de passer du temps avec Jess autre que dans le cadre professionnel lui soutire un nouveau rire caustique. — He's all yours if you're really interested. Elle pourrait, effectivement, faire d'une pierre deux coups et se débarrasser des deux apollons si Dean jetait son dévolu sur Jess mais pour une certaine raison, l'idée du partage lui paraît moins attrayante qu'elle ne l'aurait pensée. Aussi croise-t-elle les bras sous sa poitrine, moue boudeuse sur le visage pour signaler sa réticence. — I thought you came here for me. Certes, son enthousiasme n'a pas été des plus évidents jusqu'ici mais vraiment, elle espère qu'il n'aura pas l'impudence de l'abandonner ici pour passer du temps en compagnie d'un Jess qui a déjà ruiné pas mal de ses plans par sa simple présence. Not this time, Mayhew. Un haussement d'épaules nonchalant, cela même si une once de jalousie - infime vraiment tâchera-t-elle de se convaincre - la prend subitement aux tripes. — But I mean, if you'd rather spend your day with Jess, go ahead. He's a real funny bloke. And who am I to ruin your new plans and get into the way of a newfound love? Dramatique à souhait pour celle qui tente au mieux de feindre une indifférence dont elle n'est clairement pas armée. Elle arque un sourcil face à la réponse de Dean, teintée d'une vexation dont elle ne saisit pas trop le sens. Après tout, Isla a toujours été claire quant à ses intentions, rien de ce qu'elle saura dire ou faire ne devrait le surprendre depuis le temps. Et pourtant... Elle se laisse entraîner par Dean qui l'invite à prendre place côté passager et elle n'a même pas le temps d'ouvrir la bouche pour répondre à sa question que le moteur gronde et le véhicule s'éloigne de sa prison dorée, laissant derrière lui un Jess dont elle subira certainement les remontrances à son retour. — No. What's in Portland? l'interroge-t-elle, ses prunelles ne quittant pas l'écran de son smartphone, commissures des lèvres qui s'étirent face au message de Jess. What the hell? Un message auquel elle ne répond pas, laissant l'appareil retomber dans son sac à main avant de reporter toute son attention sur Dean. — Don't you have anyone here? A significant other, a crush? Charming guy like you, I'm sure you have little to no difficulty having your wicked way with people. Il a bien réussi à charmer Isla lors de son bref séjour en Australie alors que tout ou presque les séparait. Elle a un mal fou à s'imaginer qu'un type comme lui n'a pas masse de prétendantes s'attroupant autour de lui pour s'attirer ses faveurs. Encore que... elle n'a jamais vu Jess exprimer un intérêt certain pour une tierce personne et ce n'est pas son physique qui est à remettre en cause. Ugh, why are you thinking about him again? Elle se tourne légèrement vers le conducteur, inspectant son profil avec minutie, curiosité dans le regard. — So why all this? D'autant qu'elle n'a pas été des plus avenantes avec lui depuis leur séparation. La personne qu'il a eu le malheur de fréquenter pendant plusieurs semaines applaudirait sa détermination et profiterait sans vergogne de cette attention qu'il lui porte mais il semblerait à présent qu'une part d'elle soit quelque peu embarrassée de ce comportement, de la manière dont elle l'a jusqu'ici traité. Peut-être que ce changement suffirait à expliquer son attitude, son obstination à le repousser parce qu'elle sait, au fond, qu'il mérite bien mieux que ce qu'elle a à lui offrir.

once you're grown up, you can't go back.

Dean Montgomery

behind
messages : 2174
name : mrs.brightside (marine)
face + © : g.sulkin © cosmic light.
multinicks : casey ⋅ nathan ⋅ sören ⋅ tommy.

age (birth) : twenty-five ⋅ 26|09
♡ status : single.
work : he's on his sixth year of school of engineering and applied science.
activities : partying, sleeping, studying, being a prick and repeat.
home : a house on ocean avenue w/his mom.
points : 2001
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : madd (finn) ⋅ |open|

let's find a place where happiness begins (isla) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: let's find a place where happiness begins (isla) · Lun 25 Mai - 23:12
Dean ne pouvait s’empêcher de se demander quelle direction aurait pris leur relation s’il était resté plus de deux mois down under. Peut-être que celle-ci n’aurait même pas commencé si le jeune homme était arrivé avec l’idée de rester sur une longue période et que c’était justement son passage éclair qui avait motivé la jolie blonde à lui donner une chance. Et si Isla s’était intéressé à Montgomery parce qu’elle le savait éphémère ? Impossible de ne pas se poser la question lorsqu’il voyait le comportement qu’elle adoptait avec lui depuis qu’elle était arrivée en Oregon. Il était pourtant clair (surtout aux yeux de l’étudiant) que le fait qu’ils se retrouvent dans la même ville ne pouvait être qu’un signe du destin. Windmont Bay, on ne peut quand même pas l’inventer, cette destination ! « Every day could be your lucky day. » Une fois n’était pas coutume, un grand sourire idiot pris place sur les lippes de l’américain qui accompagna ce dernier d’un clin d’oeil, parce que Dean ne laissait jamais passer l’occasion d’en faire plus. Avec son sourire, on lui pardonnait (presque) toujours ses remarques ringardes.
Le regard à présent sur le garde du corps de belle, un commentaire à son sujet était obligatoire - il fallait dire ce qui était, Jess avait tout ce qu’il fallait où il le fallait - afin de tester la jalousie d’Isla. Dean espérait un minimum de réaction de sa part, celle-ci ignorant que ce n’était pas la première fois que les deux hommes se rencontraient et que Montgomery n’avait pas la moindre intention de tenter une approche avec le brun ténébreux. Quelle tristesse qu’elle ne soit pas tombée sur un sac-à-patates en guise de gardien, qu’elle aurait voulu fuir le plus souvent possible. Jess ne facilitait franchement pas la mission du gamin ! Les yeux toujours posés sur lui alors que Dean prétendait l’envisager plus sérieusement que la réalité, ils revinrent à Isla lorsqu’on son petit air boudeur le rappela à l’ordre. Le triomphe pris place sur les traits du visage de Dean qui s’illumina, ravi d’obtenir exactement ce qu’il voulait. La moindre preuve qu’elle ne l’avait pas rangé complètement dans la case ‘passé’ était bonne à prendre et sa petite remarque suffisait à raviver tous les espoirs du futur ingénieur. « Not a sharer? » Il demanda, avant de lever les épaules. « I already told you, I’m all yours today. Surely I’ll have more opportunities to meet with your protege. » Ou était-ce l’inverse ? Dean n’était pas certain d’avoir compris le rôle de Jess dans la vie de Isla, celle-ci n’étant ni princesse ni Madonna - aux dernières nouvelles.
Sans accorder plus de temps à Jess, Dean se laissa embarqué à l’extérieur pour retrouver sa tesla, son petit bijou qu’il aimait sans aucun doute plus encore que la jolie blonde qui y prenait place. On ne pouvait certainement pas qualifier les sentiments qu’il avait pour Isla d’amoureux, Dean ne la connaissait pas assez pour ça, mais ça aurait été mentir que de dire qu’il n’en était pas (un petit peu) accroc. Ces deux mois en Australie étaient tombé à pic, lui avait permis de souffler et laisser de côté la vie qu’il menait à Windmont Bay, à commencer par sa relation avec son père, et l’étudiant ne pouvait que associer Isla au soulagement ressenti à l’époque. Si seulement Dean avait su que son retour marquerait, quelques semaines plus tard, le départ de son père, peut-être aurait il réfléchi à deux fois avant de rentrer au pays. Ça aurait pu retarder au pire l’échéance, au mieux voir la fin qu’il connaissait prendre une autre tournure. Lorsqu’il y pensait, c’était si ironique de savoir que Dave Montgomery avait refait sa vie en Australie, lui interdisant d’une certaine façon de mettre à nouveau les pieds sur le territoire, aussi grand soit le pays.
Il s’engagea sur la route principale de la ville tout en tournant la radio au volume minimum, avant de lever les épaules sans réellement savoir où il allait l’emmener maintenant qu’il était parvenu à la kidnapper. Pour être franc, Dean s’était préparé à un nouveau lapin plus qu’à une réponse positive de sa part. « Portland. »  Fût sa seule réponse, la ville n’ayant rien de spécial. Et pourtant, Dean l’appréciait. Ce n’était pas New-York, Paris, Sydney ou Londres, mais c’était chez lui et même après trois années dans la grosse pomme, il ne se voyait nul part ailleurs qu’ici. Portland avait un petit côté hippie qui autorisait chaque individu à être lui-même. Ici personne n’était jugé de weird ou à côté de la plaque, il était facile de se faire une place, à condition de le vouloir, et Dean savait qu’Isla finirait par le voir si elle était amenée à rester un petit temps dans les parages. « How long are you here for? » C’était bien beau de se donner tant de mal pour la reconquérir - si tant est qu’il l’avait un jour conquise, pour commencer - mais est-ce que ça en valait seulement la peine ? Dean considérait que oui, même si Isla n’avait que quelques jours à lui accorder, mais préférait savoir à quoi s’en tenir pour ne pas tirer de plan sur la comète.
La question suivante le dérouta un peu, ses pensées virant automatiquement vers Madd. Bien sûr qu’il n’avait pas que elle, qui venait à peine de débarquer ici, mais cela ne voulait pas dire qu’il savait se contenter de ce qu’il avait. Les relations humaines étaient son pêché mignon et si Dean n’en était pas au point de passer par tout ce qui pouvait lui tomber sous la main, il appréciait remplir sa vie de mille et une saveur. « I’ve got a few ‘someone’. Why ? You truly have a possessiveness problem. » Que c’était bon que ce soit, pour une fois, elle qui se demandait s’il n’avait pas d’autres chats à fouettés et non l’inverse. Si Isla ne laissait pas sous-entendre que ça la dérangeait, Dean prenait soin d’interpréter ses mots à son avantage. « 'All of this' is because I want you, not anyone else. » Il balança, le tout accompagné d’un clin d’oeil, ne souhaitant pas perdre son assurance. Pourtant, même pour lui, les mots sonnaient faux. Il la désirait, c’était un fait, mais la jolie blonde était loin d’avoir la place numéro une dans son coeur ou sa tête. Elle avait la médaille d’or du plus grand défi, ça oui. « Plus, you welcomed me in your city, it’s only fair I introduce you to mine. If you’re stuck here, you might as well try to enjoy it ! » Il n’avait toujours pas tous les détails de cette histoire, d’ailleurs. « I’m curious, why are you here? » Pourquoi le retrouver, pour mieux le jeter par la suite? Parce que bien sûr, il n’y avait aucune autre raison valable pour laquelle l’Australienne avait pu jeter son dévolu sur la petite bourgade.

_________________

i find it hard to say the things i want to say the most, find a little bit of steady as i get close, find a balance in the middle of the chaos.

Contenu sponsorisé




behind
the mask

let's find a place where happiness begins (isla) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: let's find a place where happiness begins (isla) ·
 
let's find a place where happiness begins (isla)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: the majestic-
Sauter vers: