hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-31%
Le deal à ne pas rater :
Remise de 1000€ sur TV OLED Philips OLED+ 934 65″ – 65OLED934
2199 € 3199 €
Voir le deal

 

 stand by me.


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 3712
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©jack-lowden.
multinicks : isaac, marnie, oliver, peter, tony, maisie.
points : 4924
age (birth) : 28 {11.06}
♡ status : bzz ❤ bzz.
work : dad, handyman at the camp TL.
activities : trying to be the one people expect him to be.
home : here ☆ and there ♡.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (off) marley, riley, tc (william).

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· stand by me. · Mer 22 Avr - 9:54
@Riley Campbell - Portland ~ 19.04.2020

When the night has come, and the land is dark, and the moon is the only light we'll see

Après de longs mois d’isolation forcée, Beckett avait presque oublié à quel point il était facile de garder le contact avec les personnes qui en valaient vraiment la peine. Quelques tapotements sur un écran, un SMS envoyé, une réponse obtenue, un sourire recouvré, et une date de fixée. Il n’y avait rien de sorcier, et pourtant, un an auparavant, cela lui aurait semblé tout simplement infaisable. Par manque de temps, par manque de volonté, par manque de morale, il n’aurait pas été en mesure de s’apprêter pour une personne autre qu’une cliente. Et même si les circonstances étaient différentes, désormais, que son quotidien n’était plus celui de l’individu qu’il avait été, il eut un instant d’hésitation au moment de se préparer, alors qu’il boutonnait sa chemise et qu’il croisait son regard dans le miroir de la salle de bain. Charlotte était dans le salon, devant la télévision avec sans doute Harry sur les genoux, Marley était au travail pour un énième shift de nuit ; et lui, il était sur le point de prendre la route pour Portland afin de célébrer une vieille – qui était pourtant encore bien jeune – amie. Il avait l’impression de revenir plusieurs années en arrière, l’insouciance de la jeunesse en moins. Il avait marché sur des œufs en demandant à sa meilleure amie si elle avait besoin qu’il reste pour s’occuper du petit. Leur relation s’était progressivement améliorée, toutefois, plus d’un an après leur grosse dispute, il éprouvait toujours un sentiment qui ne lui ressemblait pourtant pas, il ressentait de plus en plus de la gêne à l’idée de déranger quelqu’un, d’envahir un espace au sein duquel il n’était pas le bienvenu. Il partageait tout avec le brin de jeune femme, toutefois, chacun de son côté, ils apprenaient à vivre avec d’autres, et de fait s’éloigner un peu, suffisamment pour rajouter un côté sain à leur relation qui pouvait passer pour ce qu’elle n’était pas. Il n’avait plus envie de dépendre d’elle ou de qui que ce fût d’autre, alors il avait investi ses deux premières paies (et un restant d’économies) dans une voiture qui le conduisit jusqu’à son point de rendez-vous. Il fit un détour pour passer par la case fleuriste, récupéra un bouquet de fleurs qu’il espérait aussi joli que la personne qui allait le recevoir, et se présenta devant le bar convenu durant leurs derniers échanges de textos. Il repéra aisément la grande blonde, même dans l’obscurité du crépuscule, et se dirigea à grandes enjambées vers elle. « Joyeux anniversaire ! » s’exclama-t-il, sans se soucier des nombreux regards qui se tournèrent dans leur discussion à la suite de son éclat de voix. Il serra Riley si fort dans ses bras que les pieds de la demoiselle ne touchèrent plus le sol et que les pauvres fleurs de son bouquet s’écrasèrent contre son dos. « Tu me rattrapes, je suis ému ! » Il rigola en la libérant de son étreinte pour lui permettre de retrouver le plancher des vaches. « Comment va la plus belle escort de Portland ? Ouais, ce titre te revient depuis que j'ai raccroché, j'imagine... » souffla-t-il, non sans humour, après avoir déposé un bisou chaste sur sa joue, la modeste composition florale tendue devant lui pour lui offrir.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me & I'm not ashamed to show you who I really am.

Riley Campbell

messages : 1585
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @romi
multinicks : ezra, madd, gabriela, jean & jace
points : 1643
age (birth) : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam, daphné, joseph & tc (velkan, have ; gabriel)

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Sam 25 Avr - 22:10

Riley ne faisait jamais grand chose pour son anniversaire. Pas de grosses soirées. Souvent, Jake la tirait quand même dehors pour fêter ça. Juste eux deux ou quelques amis proches, un restaurant (jamais hors de prix, souvent à la bonne franquette) et quelques verres dans un bar même si Riley finissait souvent avec un soda après avoir bu une bière. Mais cette fois, avec le rendez-vous rapidement fixé avec Beckett, elle allait sortir pour fêter ça. Quoiqu'il en dise, ce ne serait pas une sortie jusqu'au bout de la nuit ou une soirée complètement dingue. Juste un bon moment entre les deux amis qui ne s'étaient pas vus depuis un bon moment. Eux qui avaient eu l’habitude de se voir presque un jour sur deux pendant un moment. Il l’avait longtemps épaulé et soutenu. Il l’avait fait rire et protégé bien des fois. Il l’avait détendu quand ses soirées étaient devenues trop tendus ou que l’angoisse l’avait prise. Il avait été un pilier quand elle n’avait personne d’autre dans ce monde-là. Il avait remis des mecs à leur place, lui évitant pas mal de problème par la même occasion.
C'était de bonne humeur -bien qu'un peu fatiguée à cause de la soirée de la veille- qu'elle s'était éclipsée de chez elle, en prenant soin de prévenir Jake qu'elle rentrerait plus tard que d'habitude. Elle ne le prévenait pas à chaque fois, mais ça évitait qu'il envoie un nombre incalculable de messages pour savoir ce qu'elle fabriquait. Elle lui avait parlé de Bee à plusieurs reprises, et il savait pourquoi il était important pour elle.
Ils avaient fini par se mettre d'accord sur le Cameo, un bar bien plus intimiste que les autres, là où ils avaient moins de chance de tomber sur un de leurs anciens ou actuels clients. Elle voulait passer une bonne soirée, fêter son anniversaire comme il se le devait, bien que ça soit sans doute d'une manière bien plus sage que ce qu'aurait imaginé Bee pour son propre anniversaire. Et puis, ils avaient pas mal de choses à rattraper.

Le taxi la dépose à l’angle de la rue, et après quelques vérifications d’orientation, elle prend à droite en reconnaissant l’endroit. Riley n’avait jamais eu un très bon sens de l’orientation. C’était peut-être même pire dans les grandes villes –là où il y avait pourtant, normalement, de nombreux panneaux et noms de rues. Elle ne savait jamais dans quel sens aller. Elle était plus apte à se perdre en ville qu’au milieu d’une forêt. Elle avait essayé de se faire joli –sans pour autant ressembler à celle qu’elle essayait d’être quand elle accompagnait un client- au moins pour faire plaisir à Bee. Comme une petite attention pour un ami. Qu’elle n’ait pas de cernes ou autre signe de fatigue de sa soirée de la veille, de laquelle elle était rentrée bien plus tard qu'à son accoutumée. La nuit commençait à tomber, mais elle remarque sans grand mal la silhouette qui s'avance vers elle, et même si elle ne l'avait pas reconnu, les mots qu'il sort un peu trop fort ne manque pas de l'identifier. Elle se met à rire et l'enlace sans se retenir. Il la serre si fort que ses pieds décollent du sol. Elle rit encore dans le creux de son cou, un sourire énorme sur les lippes. « Merci !!!! » Un baiser innocent sur sa joue elle rit encore « hmm pas tout à fait encore » répond-elle en le taquinant alors que ses pieds retrouvent le sol. « Oh, c'est bien aimable de me céder ton titre » elle le gratifie d'un sourire entendu avant d'éclater de rire « mais j'sais pas si t'es très objectif ! Enfin ça va... avec un an de plus » qu'elle ajoute, une légère grimace sur le visage, qui s'efface bien rapidement lorsqu'elle aperçoit le bouquet de fleurs qu'il lui tend. « oooooh » et c'était reparti pour les embrassades. Plusieurs bisous sur sa joue avant qu'elle ne le relache sans être capable de se départir de son sourire « t'es adorable ! » elle le prend par la main pour rentrer dans le bar. Elle sent ses fleurs et tourne la tête vers lui « comme tu vas, toi ? Tout va bien ? »

_________________


 HEART OF GOLD
she possesses an innocence so destructive. she put angels to shame.
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 3712
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©jack-lowden.
multinicks : isaac, marnie, oliver, peter, tony, maisie.
points : 4924
age (birth) : 28 {11.06}
♡ status : bzz ❤ bzz.
work : dad, handyman at the camp TL.
activities : trying to be the one people expect him to be.
home : here ☆ and there ♡.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (off) marley, riley, tc (william).

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Mar 28 Avr - 16:11
Même s’il était loin de faire la fine bouche, Beckett avait toujours été plutôt attiré par les longues chevelures rousses, pareilles à celle d’Ariel, la plus jolie des sirènes ; toutefois il était bien obligé d’avouer que les boucles blondes avaient un côté ensoleillé qui ne laissait pas son petit cœur d’artichaut indifférent. Peut-être ne s’agissait-il là pas d’une généralité, qu’il était simplement chanceux de côtoyer les plus agréables spécimens, les plus rayonnantes et les plus avenantes – ou presque. Sans se départir une seconde de son sourire, il retroussa le nez lorsqu’elle se permit une taquinera sur l’année et demi (presque deux) qu’il avait de plus qu’elle. Il n’avait pas l’impression d’être beaucoup plus âgé, encore moins mature, qu’elle, même s’il avait plus d’une fois endosser le rôle du grand frère de fortune à ses côtés. Plus qu’une ancienne collègue, ou qu’une amie, Riley était sa protégée, sa petite sœur de cœur, qu’il était heureux de retrouver dans un contexte différent de leurs précédents entretiens, entre deux clients. Quand leurs corps se séparèrent après leur étreinte de salut/retrouvailles, il plaça une paume sur sa joue pour la dévisager et glissa le bout de son index sous son œil. « Ouais... ça se voit, cette petite ride n’était pas là la dernière fois que je t’ai vue, » l’embêta-t-il avant de la relâcher, non sans lui tirer la langue comme le grand gamin qu’il était. Malgré les lampadaires sur le parking, et les néons criards du bar, il n’avait pas une suffisamment bonne vue pour discerner quoi que ce fût ; et même avec quelques marques du temps en plus – qu’elle n’avait pas encore ! – Riley resterait l’une des plus belles femmes de Portland. Les fleurs qu’elle portait désormais n’en amélioraient que davantage son teint délicat de porcelaine. Il plaqua sa main libre sur son torse au compliment de la jeune femme et haussa les épaules comme pour se dédouaner. Il était vrai qu’il avait un côté adorable, ce qui contrastait avec l’individu peu recommandable qu’il lui arrivait parfois d’être, pétri de violence et de volonté de nuire. Le duo pénétra à l’intérieur de l’établissement, et il lui lâcha la main pour attraper deux menus et les conduire jusqu’à une table libre, avec banquette. « Madame, » l’invita-t-il à s’installer avant de prendre lui-même place sur la chaise en face. Il tripota le carton même s’il savait déjà à peu près quoi commander, et releva ses yeux clairs sur la jeune Campbell. « Tout ne peut qu’aller, puisque je suis avec toi, et que mon petit monde se porte bien. » Toute sa famille, aussi décousue fut-elle, aurait-il pu préciser, même s’il avait encore du mal à faire accepter à Marley qu’il était presque un beau-père tant qu’il acceptait d’être son petit ami. Il prit une profonde inspiration, essayant de conserver l’expression la plus neutre possible, cependant le coin de ses lèvres refusait de coopérer et il se fendit à nouveau bien vite d’un large sourire. « Ouais, tout va bien, » répéta-t-il, sa façon à lui de lui faire comprendre qu’il était enfin heureux. « Qu’est-ce que tu vas prendre ? La même chose que d’habitude ou la Riley d’un an de plus se sent davantage aventureuse ?! Tu veux prendre un truc à grignoter avec ? »

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me & I'm not ashamed to show you who I really am.

Riley Campbell

messages : 1585
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @romi
multinicks : ezra, madd, gabriela, jean & jace
points : 1643
age (birth) : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam, daphné, joseph & tc (velkan, have ; gabriel)

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Ven 1 Mai - 12:04

L'étreinte de Bee lui faisait un bien fou, et c'était sans doute l'une des meilleures choses qu'elle pouvait espérer pour son anniversaire. S'ils ne partageaient pas le même sang, Riley était bien placé pour savoir que ça ne faisait pas tout, et ce qu'elle ressentait pour lui égalait l'amour qu'elle portait à Jake. Un mentor, un ami, un autre frangin... Plus que tout, une oreille attentive et un sourire contagieux. Une multitude de bisous sur sa joue, et la môme reprend contact avec le sol. Il s'était passé bien trop de temps depuis la dernière fois qu'ils s'étaient vus. Silencieusement, elle se dit qu'ils devaient rectifiés ça, et s'accorder un peu plus de temps. Des moments comme ce soir, sans avoir à attendre l'anniversaire de l'un ou de l'autre. « Tu sais, me dire que j'ai des rides n'est pas un très bon commencement... papi. »  une dernière fois, ses lèvres se plantent sur sa joue avant qu'elle n'éclate de rire. « t'aurais pas quelques cheveux blancs ? » un air faussement inquiet sur ses traits angéliques  avant de rire encore, fleurs en main. Elle prend alors une pause, bouquet tout contre elle, un bras en l'air, comme ces filles qui passaient leur temps à être prise en photo sur les réseaux sociaux. « Sérieusement, elles sont sublimes » elle reprend un air un peu plus normal, glissant son bras sous celui de son ami pour pénétrer dans le bar.

Riley feint une révérence, avec un simple mouvement de tête, un sourire ravi sur les lippes, appréciant les manières de Bee. « Monsieur, je vous remercie » dit-elle en riant, prenant place sur sa chaise alors qu'il prenait place sur la sienne. « Bonne réponse, Bee. Mais je suis contente pour toi, tu le mérites. Et oublie pas, je veux des photos du petit ! » Son petit Harry, elle voulait voir sa bouille et toutes les photos qu'il pouvait trimballer avec lui, la blonde ayant un faible pour les bambins et leurs joues rebondies. Et puis, Beckett méritait sincèrement d'être heureux et d'avoir un peu de stabilité. Avec un job comme il avait eu -et qu'elle, avait encore- ce n'était pas simple. Elle savait son petit-ami jaloux et quelque peu méfiant à cause de son passé... Et si elle était honnête avec elle-même, elle pouvait le comprendre. Elle n'était pas certaine de savoir comment elle aurait réagi si les situations avaient été inversées (et surtout, s'il y avait un petit-ami dans le tableau). Elle lui offre un sourire sincère, prête à lui prendre la carte de main avant d'être stoppée par sa question. « Plus aventureuse ? » elle se met à rire, avec cet adorable sourire qui la caractérisait tant. « ne t'attends pas à me voir danser sur la table, Schaeffer » la carte désormais entre ses mains, elle l'étudie attentivement, avec tout un tas de nom de cocktails qui ne lui disaient absolument rien. « bon, j'imagine que je peux bien prendre euh... » les yeux qui cherchent dans la liste... Une bière ? Pas très festif. Elle évitera sans aucun doute les whisky coca ou autre cuba libre... « Un mojito ! C'est assez aventureux pour toi ? J'te préviens, si j'finis malade tu devras t'expliquer avec Jake » le prévient-elle en riant. « On pourrait prendre une assiette de charcuterie et fromage ? » son péché mignon si on lui demandait, et elle ne savait pas bien d'où ça lui venait puisque ça n'avait jamais été des produits qu'elle avait été habituée à manger.

_________________


 HEART OF GOLD
she possesses an innocence so destructive. she put angels to shame.
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 3712
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©jack-lowden.
multinicks : isaac, marnie, oliver, peter, tony, maisie.
points : 4924
age (birth) : 28 {11.06}
♡ status : bzz ❤ bzz.
work : dad, handyman at the camp TL.
activities : trying to be the one people expect him to be.
home : here ☆ and there ♡.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (off) marley, riley, tc (william).

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Jeu 14 Mai - 10:14
Le cours des années n’était jamais un train agréable dans lequel voyager, pourtant il emportait tout un chacun inexorablement, sans possibilité d’en descendre sans se faire de gros bobos. Beckett, dans son infinie gaminerie, faisait partie de ces gens qui grimaçaient lorsqu’on leur faisait remarquer qu’il avait les traits plus marqués, que la barbe le vieillissaient ; il s’en était formalisé longtemps, mais il faisait peu à peu la paix avec la fuite du temps. Il était entouré de toutes les personnes dont il avait besoin pour rendre sa vie plus belle, pourquoi aurait-il souhaité ralentir le rythme des saisons ? Il était suffisamment posé pour apprécier chaque instant passé en bonne compagnie, comme c’était le cas depuis qu’il venait d’enlacer son amie. « Tu sais bien que la force des blonds comme nous, c’est justement de les dissimuler sans effort ! » Il lui ébouriffa le sommet du crâne, prenant soin de lui remettre les cheveux en place sitôt après pour ne pas la froisser. « Elles sont encore plus belles maintenant que tu les portes, » ajouta-t-il, grand complimenteur qu’il était. Il s’agissait d’une qualité qui ne faisait pas l’unanimité, car trop souvent rapprochée à de l’hypocrisie, alors que Bee offrait ses mots doux à ses proches sans la moindre arrière-pensée. Il possédait cette tendance à parler sans trop réfléchir, et cela ne comportait pas que des désavantages. « Tu en auras jusqu’à ne plus supporter de voir son adorable bouille, ne t’en fais pas ! » Il rigola, déjà prêt à dégainer son portable pour montrer l’évolution de son marmot, toutefois il se retint. Ils devaient boire avant. « Oh, je ne comptais pas te faire danser sur la table, je visais le comptoir, » assura-t-il en désignant le bar quelques pas plus loin, avec un air de diablotin intéressé sur le visage. Son nez se retroussa en une grimace malgré lui face à son choix de boisson, cependant il garda pour lui de commenter son manque d’originalité. Il n’était de toute manière pas le mieux placé pour ce faire, puisqu’il ne restait qu’un petit buveur face au reste de la population de son âge. Ses yeux s’illuminèrent d’intérêt à sa proposition suivante. « Ouh, là, on parle ! » apprécia-t-il avant de relever ses fesses de son siège afin d’aller passer commande auprès du barman. Il resta quelques minutes à papoter et plaisanter avec sa vieille connaissance, et revint à leur table avec les deux verres qu’il posa, jouant son rôle de serveur très à cœur. « L’assiette arrive très vite, m’a assuré le chef ! » Il reposa son postérieur et attrapa son verre pour le lever entre eux. « A la plus belle vingt-sixième année que tu auras jamais, qu’elle puisse t’apporter tout le bonheur et la réussite que tu souhaites et mérites. » L’avantage d’être un homme généreux en compliments était d’être naturellement doué pour porter des toasts. Il n’avait pas besoin de se forcer ni d’écrire ses répliques à l’avance. Il se remémora des trois-cent-soixante-cinq jours qui avaient suivi son précédent anniversaire et ravala une grimace qui n’avait pas sa place dans ce rendez-vous. Il avait beaucoup morflé l’année dernière, il avait pris des coups physiques et émotionnels qui avaient essayé de le maintenir à terre. Pourtant, il s’était relevé, ayant appris toutes les leçons qui avaient accompagné ses épreuves. « Bon, que je te montre la bouille de mon mini-moi avant que nous ne soyons trop bourrés pour voir net... » Il dégaina son téléphone, appuya plusieurs fois sur l’écran, avant de le glisser vers Riley, un large sourire fier sur le coin des lèvres, qui fit ressortir ses fossettes, que Harry possédait à l’identique, dans un hasard qui ne devait rien à la génétique.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me & I'm not ashamed to show you who I really am.

Riley Campbell

messages : 1585
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @romi
multinicks : ezra, madd, gabriela, jean & jace
points : 1643
age (birth) : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam, daphné, joseph & tc (velkan, have ; gabriel)

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Dim 17 Mai - 22:10

Riley était forcée de reconnaître que les blonds avaient bien quelques avantages : les cheveux blancs étaient dissimulés. Elle en avait peut-être sans le savoir, parce qu'ils se fondraient à la perfection dans sa chevelure  aussi rayonnante qu'un rayon de soleil. Et puis, elle devait admettre que Bee ne serait pas désagréable à regarder avec une ou deux rides, aux coins des yeux. Peut-être que même ça accentuerait son charme. Mais ça, elle se retient de le dire, ne tenant pas à gonfler son ego. Le pauvre, après ça, il pourrait ne plus passer les portes. Alors elle se contente de rire, le bout du nez légèrement froncé alors qu'il ébourrife ses cheveux avant de les remettre en état. Ou essayer de les remettre en état. Elle prend ses fleurs un peu plus contre elle, ravie et touchée du geste. « c'est parce qu'elles ont été offertes avec amour » un peu comme tout ce que faisait Bee. Ce mec avait une capacité à offrir assez impressionnante. Que ça soit un bouquet de fleurs, un geste, des compliments... Il n'était pas avare, et ce n'était pas faux. Beckett était sans aucun doute l'une des personnes les plus entières que la jeune Campbell connaissait.
Assis à leur table, la jolie blonde rit, prête à se faire inonder de photos d'un bambin qu'elle mourrait d'envie de connaître. Elle n'avait jamais franchement pensé à son futur. Pas sérieusement du moins. Elle avait même préféré ne pas se questionner sur une possible envie d'enfant... riley était toujours partie du principe qu'elle n'avait pas énormément de chance dans la vie (même s'il y avait toujours pire), et elle préférait ne pas se faire de faux espoirs ou faire de plans sur la comète. Ses yeux s’écarquillent à sa réflexion. « quoi ?? » elle tourne la tête, comme pour être sûre qu'il parlait du même bar. « Non ?! Non non, t'oublies Bee ! » Le truc c'était qu'avec lui, elle ne savait pas toujours lorsqu'il déconnait ou lorsqu'il était sérieux. Mais il était tout bonnement hors de question qu'elle se mette à danser là haut. Ou danser tout court. Son sens du rythme était quelque peu douteux, surtout lorsqu'elle était nerveuse. Alors elle préférait plonger son nez dans la carte. Elle hausse alors un sourcil, captant la grimace de son amie. « qu'est ce qu'il y a ? Mon choix ne te convient pas ? » demande-t-elle en riant. A force, elle le connaissait par cœur, mais il devait aussi savoir que sa consommation d'alcool était plus que limitée. Il lui suffisait de peu pour qu'elle se mette à en sentir les effets, et à un plus ou moins faire n'importe quoi (dans les limites de Riley Campbell, ce qui restait tout de même bien plus acceptable que le n'importe quoi de l'habitant moyen).
Après une brève éclipse au bar pour commander leur assiette de morfales, Bee revient, leurs verres en main. Les lippes s'étirent dans un sourire énorme et rayonnant. « Merciiiiiiiii » riley était typiquement le genre de jeune femme qui cachait beaucoup derrière un sourire. Mais avec son ami, elle était naturelle et franche, plus qu'avec n'importe qui. Son sourire, authentique. Il n'y avait que de la joie et du bonheur, et peut-être bien un peu d'espoir, pour l'année à venir. « S'il te plait, croise les doigts avec moi pour ma vingt-sixième année » Qu'elle ait une illumination divine quant à son avenir... Qu'elle lache ce job pour se concentrer sur autre chose -en imaginant savoir quoi faire et oser se lancer. Qu'il lui souhaite de rencontrer quelqu'un bien... Et là aussi, qu'elle ose se lancer, sans tout faire foirer. Des fois elle se dit, qu'elle est la seule fautive, que c'est pas juste le coup à pas de chance. « et puis, qu'on se voit plus souvent aussi ! Sinon c'est vingt six fessées que tu te prendras » ajoute-t-elle en riant, avant de réaliser que Bee était bien capable de tourner cette phrase de manière bien plus salace qu'elle ne le voudrait. Elle essaie de mettre ça dans un coin de sa tête, préférant se concentrer sur ce téléphone qu'il venait de sortir. « Montre moi ça ! » elle attrape le téléphone, et étudie la photo. Instantanément, il y a un sourire qui prend place sur ses lippes, alors elle fait défiler les autres, espérant en pas tomber sur une photo compromettant ou trop personnelle par erreur. « Il est si mignon ! » comme son père, qu'elle s'attend à l'entendre répliquer. « il a quel âge ? » parce que riley était sans aucun doute un véritable poisson rouge. « Je pourrais le rencontrer ? Promis je lui ferai pas peur ! » en même temps, c'était à se demander qui elle pensait berner avec ça ? « Je peux faire la tata complètement gaga, tu sais » dit-elle en relevant les yeux vers lui, avant de sortir quelques mots qu'elle pensait bien enfoui. « j'aimerais bien en avoir un aussi, un jour. Enfin quand j'aurais quelqu'un. Et que ça soit pas n'importe qui » ajoute-t-elle avec un rire nerveux, alors que le serveur s'approchait pour leur déposait leur assiette de nourriture.  

_________________


 HEART OF GOLD
she possesses an innocence so destructive. she put angels to shame.
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 3712
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©jack-lowden.
multinicks : isaac, marnie, oliver, peter, tony, maisie.
points : 4924
age (birth) : 28 {11.06}
♡ status : bzz ❤ bzz.
work : dad, handyman at the camp TL.
activities : trying to be the one people expect him to be.
home : here ☆ and there ♡.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (off) marley, riley, tc (william).

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Jeu 11 Juin - 11:51
Riley et Beckett ne possédaient apparemment pas la même notion de célébration. La jeune femme s’imaginait sans doute qu’ils passeraient la soirée à papoter autour d’un verre ou deux, peu alcoolisé, alors que lui se voyait déjà en train de remuer son popotin en rythme voire à chanter à tue-tête, même si le lieu ne s’y prêtait pas. Il ne désespérait pas de parler de leurs vies respectives au calme avant de passer la deuxième partie de leur rendez-vous quelque part de plus animé. Il se contenta de hausser les épaules avec une moue qu’il souhaitait innocente mais à travers laquelle il était facile de lire l’aspect moqueur. Riley semblait accorder beaucoup trop d’importance à ses remarques, cela se sentait qu’ils ne s’étaient pas vus depuis un moment, elle avait perdu l’habitude de ses joutes verbales continues. Seuls ceux qui ne le prenaient pas au mot restaient en sa compagnie, les autres ne pouvaient pas supporter plus d’une heure de rester dans sa proximité. Il n’y avait que Marley qui errait entre les deux, pour son plus grand malheur, car les mots de Beckett dénudés de leur humour pouvaient se montrer blessant, contre son gré. « Je suis certain que ta vingt-sixième année sera une excellente année. En tout cas, je te le souhaite. » Il lui attrapa la main et la posa à l’envers sur la table pour faire mine de lire le long de ses lignes. Il plissa les yeux afin d’adopter l’expression d’une voyante expérimentée. « Je vois beaucoup de changement, de la joie, un poil d’anxiété... on en a tous... et surtout je vois que tu resteras toujours la même magnifique, gentille et généreuse jeune femme, et c’est tout ce qui compte. » Il lui tapota le dos de la main avant de la libérer, avec un clin d’œil en prime. Il ne pouvait pas prétendre savoir ce que l’avenir réservait à Riley, toutefois si elle avait envie de faire un grand pas en avant et de se sortir de sa situation actuelle, cette année serait tout aussi bien qu’une autre ; et il serait là pour lui tenir la main si elle avait besoin de lui. Il arqua un sourcil intéressé avant de se feindre d’un sourire coquin. « Tu oublies que je suis en couple, arrête de me faire des avances comme ça ! » Il papillonna des cils avant d’éclater d’un rire qui attira l’attention des tables voisines. Il se calma au moment de présenter les photographies de Harry, même si son visage était toujours aussi rayonnant, comme à chaque fois qu’il portait de son rejeton. « Il a deux ans, et pas encore toutes ses dents. » Les blagues de papa n’étaient clairement pas réservées aux pères biologiques. « Bien sûr ! Je serais plus que ravi de te le présenter. Je te préviendrai la prochaine fois que je le garde, pour qu’on se prévoit un petit rencard à trois. » Il ne souhaitait pas s’attarder sur la pseudo garde alternée mise en place avec Charlotte, cela ne regardait pas Riley, à qui il n’avait envie de partager que le positif. C’était la raison pour laquelle il ne lui avait jamais parlé des circonstances cruelles de la conception de l’enfant. Il releva des yeux étonnés à la confession de son amie mais n’eut pas le temps de répondre car le serveur leur apportait leurs commandes. Il récupéra son téléphone, sans toucher à l’assiette dans un premier temps. « Tu feras une très bonne maman, Ri’. » Cette fois, sa voix ne possédait aucune trace d’humour déplacé, il pensait chacun de ses mots. Il n’eut pas à cœur de lui dire que trouver quelqu’un avec qui fondait un foyer n’était malheureusement pas compatible avec son boulot actuel. Beckett avait cru être capable de mener de front les deux existences, il s’était à la place pris un mur en pleine face. « Tu veux que je te présente des potes ? » La plaisanterie était de retour dans son intonation. Il retroussa le nez et attrapa un morceau de charcuterie qu’il fourra dans sa bouche sans prendre la peine d’utiliser l’un des cure-dents installés sur l’assiette. Il avala sa bouchée à l’aide d’une rasade d’alcool, sans quitter des yeux son amie. Il avait envie de savoir comment elle se sentait réellement, au-delà de ses histoires, de ses « ça va », de son éternel sourire qu’elle offrait au monde entier.

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me & I'm not ashamed to show you who I really am.

Riley Campbell

messages : 1585
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @romi
multinicks : ezra, madd, gabriela, jean & jace
points : 1643
age (birth) : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam, daphné, joseph & tc (velkan, have ; gabriel)

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Mer 17 Juin - 23:44

Même après toutes ces années à connaître Beckett, Riley était encore affreusement naïve. Elle s'imaginait qu'un verre (légèrement alcoolisé -voire pas du tout) ferait bien l'affaire pour célébrer son vingt-sixième anniversaire. Bref, rien de très excitant pour le commun des mortels. Elle restait persuadée que pour ne jamais ressembler à sa mère, la blonde devait se tenir à l'écart de l'alcool, sans oser penser qu'elle pouvait s'accorder quelques écarts, sans que ça ne la rende comme elle, ni même alcoolique. La blonde savait qu'elle devait se lacher un peu plus, arrêter de rester sur ses gardes sans trop réfléchir. « Merci » dit-elle avec un léger sourire en le laissant retourner sa main. Sans franchement y croire, elle avait toujours adoré se prêter à ce genre de jeux. « Un poil d'anxiété ? Tu crois ? » demande-t-elle en riant. Pour ça, il suffisait juste de la connaître assez. Ses yeux bleus fixés sur  Bee, ses lippes s'étirent encore un peu plus, le couvant d'un regard attendri. « quel charmeur tu fais... » et c'était un compliment. Elle n'avait jamais eu à s'en plaindre -même lorsqu'il la faisait râler- parce qu'il savait toujours comme la faire sourire, ou mieux, la faire rire. Il jouait de ce charme naturel dont il disposait pour embobiner tout le monde, et elle avec. Cette fois, la môme éclate de rire avant de faire mine de prendre un air un peu déçu. « Je pensais que je t'aurais à l'usure » elle hausse les épaules, sous-entendant un 'tant pis' « j'aurais essayé » mais elle rit encore avant de rougir lorsque quelques têtes se tournent vers eux. Elle oublie bien vite le reste du monde lorsqu'il lui présente quelques photos de Harry. Un instant, elle reste figée sur son ami, et non sur les photos qu'il lui montre, réalisant qu'elle ne l'avait jamais vu aussi rayonnant.  Secouant doucement-à peine- la tête, elle regarde les photos du petit. Une bouille adorable, des joues qu'on avait envie de bisouiller -à défaut de le bouffer. « il est si adorable » et ça s'entendait à la façon dont elle le disait. Elle fait encore défiler quelques photos avant de relever la tête. « Deal ! Je réserve une soirée ou un après-midi aux deux plus adorables bouilles que je connaisse » clame-t-elle dans un sourire tout aussi radieux que celui de Bee.
Mais au delà de la joie sincère qu'elle ressentait en voyant ces quelques clichés, ça réveillait aussi certaines choses chez la jolie blonde. Elle se questionnait sur son avenir, autant professionnel que personnel. Ni l'un ni l'autre n'était très glorieux, et ça commençait à la désespérer. Elle ne savait pas vraiment si c'était à cause du modèle (ou de son absence) familial qu'elle avait eu, qu'elle avait toujours espéré fonder sa propre famille, sans franchement y croire à cause de son mode de vie. Si son métier ne lui permettait pas franchement d'avoir une relation stable et sérieuse, le mode de vie qu'elle avait eu pendant des années ne permettait absolument rien si ce n'est une instabilité totale. « J'sais pas. J'ai pas eu un modèle phénoménal » c'était un euphémisme. « tant que je ne ressemble pas à ma mère, j'imagine que ça ne sera pas si catastrophique » en réalité, elle se disait même que c'était même impossible de faire pire. Elle offre un sourire un peu triste à son ami, avant de chasser toutes ses pensées. Ce n'était pas le moment de s'apitoyer sur son sort ou d'être triste. Elle verra bien plus tard, en tout cas pas ce soir. Et comme d'habitude, Bee sait comment ramener sa bonne humeur, et un éclat de rire en prime. « Tes potes ? C'est qui tes potes ? » elle ne savait pas si elle devait commencer à flipper ou non. « Pas d'escort ! » le menace-t-elle de son index avant d'enfourner à son tour un morceau de charcuterie. « ils sont normaux au moins ? » elle rit encore. « Trouve-moi quelqu'un de bien, Bee. » lache-t-elle, descendant de bonnes gorgées de son mojito. « et de compréhensif. Attentionné aussi. Et beau » elle ne savait pas si ça faisait superficiel, mais tant pis. « et … j'en sais rien. » non pas qu'elle était désespérée, mais elle aussi, elle aurait aimé avoir quelqu'un dans sa vie. Quelqu'un sur qui compter (parce que Beckett ne comptait pas dans ce cas-là, il était déjà en couple -mais absolument parfait dans le rôle qu'il avait dans sa vie). « il faut que je me lache un peu plus ? C'est ça le problème ? » et avant même d'attendre la réponse, elle descend une autre gorgée de son mojito.    

_________________


 HEART OF GOLD
she possesses an innocence so destructive. she put angels to shame.
a man on fire × a violent desire

Beckett Schaeffer

messages : 3712
name : corpsie.
face + © : j. lowden x ©jack-lowden.
multinicks : isaac, marnie, oliver, peter, tony, maisie.
points : 4924
age (birth) : 28 {11.06}
♡ status : bzz ❤ bzz.
work : dad, handyman at the camp TL.
activities : trying to be the one people expect him to be.
home : here ☆ and there ♡.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (off) marley, riley, tc (william).

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Ven 3 Juil - 11:39
Les relations de Beckett avaient connu tant de hauts et de bas qu’il avait oublié à quel point il était facile de se laisser aller dans les bras réconfortants de rires partagés, de coups d’œil complices échangés, d’anecdotes badines. Il laissa dans un coin de sa tête la promesse d’envoyer un message à Tommy pour lui demander des nouvelles, car il avait l’impression de ne pas avoir vécu ce genre de moments faciles avec lui depuis des lustres. Quel piètre meilleur ami il faisait. Heureusement, la bonhommie de Riley lui permettait de douter un peu moins de lui ; sa compagnie était toujours appréciée par les siens, il parvenait à faire rire facilement, et il possédait encore cette faculté à s’imprégner de la bonne humeur des autres. La flamme de Schaeffer ne s’était pas éteinte au cours de ses phases les plus sombres. S’il pouvait offrir quelques instants de félicité à ses amis, cela le rendait heureux, tout simplement. Il tendit une main pour lui tapoter la nuque et rigola de concert avec elle. « Imagine la tête de nos anciens clients s’ils nous voyaient bras dessus bras dessous ! » Cette idée saugrenue l’amusa un court instant, juste avant de se souvenir que sa vie d’avant lui manquait, un peu. Le faste des soirées auxquelles il était invité, les chambres d’hôtel luxurieuses, les costumes sur-mesure que certaines lui imposaient. Il avait touché du doigt – des dix, même – la vie d’un individu riche, et, parfois, lorsqu’il regardait les sacrifices qu’il devait envisager pour se créer un foyer qui lui était propre, il regrettait l’argent facile. Cette pensée ne durait toutefois guère longtemps, il lui suffisait d’un regard sur le visage de Harry, d’une caresse sur son épaule de la part de Marley, et tous ses regrets s’évanouissaient en un instant. La richesse n’était pas matérielle. « Mieux vaut un après-midi, Monsieur est ronchon le soir. » Même s’il n’était pas très expressif en journée, il était un minimum plus actif, Riley s’ennuierait bien vite si elle le rencontrait à son humeur la moins agréable, surtout que ses pleurs étaient bruyants. Normal, puisqu’il ne s’entendait pas. La perspective de passer quelques heures à Windmont Bay, dans un contexte familial, faisait bizarre à Beckett, qui était habitué à côtoyer la blondinette dans un contexte de nuit et d’escorting. Leur amitié se métamorphoserait en quelque chose de plus profond, de moins superficiel, dès l’instant où elle poserait ses yeux sur la bouille de Harry en vrai. Il balaya ses doutes d’un revers de la main, après une nouvelle gorgée de bière pour se rincer le gosier. « Si j’ai le droit d’être père, tu as toute la légitimité du monde. Tu dois être dans de bien meilleures dispositions que moi ! » Il n’avait pas eu de gros problèmes avec ses parents, qui l’avaient aimé autant que faire se pouvait. Si leur relation s’était dégradée, c’était entièrement du fait de Beckett, qui n’avait pas su gérer son entrée dans la vie d’adulte et qui avait alors cherché à blâmer des âmes pourtant innocentes. « J’avais ton âge quand Harry m’est tombé dessus, je m’en sors plutôt bien. L’essentiel est d’avoir la bonne personne en face. » L’arrivée du petit Lancaster-Schaeffer avait été bien plus qu’un accident, il avait été une tornade qui avait tout chamboulé sur son passage. Des vies avaient été ruinées et même raccourcies par une succession d’événement qui prenaient leur source dans la conception monstrueuse de cet être qui n’avait rien demandé à personne. Mais cette soirée n’était pas faite pour ressasser le passé. Beckett ouvrit de grands yeux étonnés, voire choqués, lorsque Riley dévia l’idée de finir avec quelqu’un qui évoluait dans leur cercle. Il trouvait ça injuste de sa part de ne pas laisser sa chance à l’un d’entre eux, alors qu’elle-même souhaitait qu’un homme fasse fi de son travail. « Tu viens encore une fois de me décrire, ça commence à devenir gênant, Chérie... » Il se fendit d’un rire amusé avant de se prendre le menton entre deux doigts, dans un signe évident de profonde réflexion. « Je connais plusieurs types de ce genre, mais ils sont soit pris, soit de la jaquette, c’est pas de chance... » Il y avait bien Tommy, qui était récemment de retour sur le marché, mais les étoiles n’étaient pas alignées pour eux. Son meilleur ami avait besoin de temps, alors que Riley nécessitait une intervention d’urgence. Il la regarda avaler son cocktail en secouant la tête, et en fit de même avec sa bière, pour l’encourager dans cette voie ; il souhaitait la voir lâcher prise dans un certain degré, pas finir alcoolique comme sa mère. « Je ne pense pas que ce soit un problème, mais c’est sûr que ça peut aider un peu de lâcher du lest, d’attraper la vie comme elle vient, sans trop réfléchir. » Il n’avait pas cherché son âme sœur dans chaque personne qu’il rencontrait, Marley avait débarqué dans sa vie sans crier gare, à une époque où Bee était persuadé qu’il était incapable d’éprouver de l’amour romantique pour quelqu’un. Il la laissa terminer une autre gorgée avant de se remettre debout et de lui tendre la main. « Si on commençait maintenant ? Je sais que tu ne me fais pas confiance pour te présenter quelqu’un, mais laisse-moi au moins t’apprendre à ne plus te prendre la tête. » Face à son hésitation, il pencha la tête sur le côté, une moue mutine sur les traits. « Promis, nous resterons sur le plancher des vaches, très chère ! »

_________________
I'm just a man, it's all I am
The future & the past are falling through our hands & all we have is now. So take me as I am, cause it ain't easy. I know you see me & I'm not ashamed to show you who I really am.

Riley Campbell

messages : 1585
name : all souls (maryne)
face + © : gabriella cutie wilde ▬ @romi
multinicks : ezra, madd, gabriela, jean & jace
points : 1643
age (birth) : 26 (18.04)
♡ status : single
work : escort looking for an escape
activities : worrying over and over about jake, tryin' to make a good life, reading
home : in the north of windmont bay, in an appartment, with jake.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off | adara, bee, casey, priam, daphné, joseph & tc (velkan, have ; gabriel)

stand by me. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. · Mar 14 Juil - 15:45

Riley était incapable de ne pas être heureuse en présence de son ami. Il avait cette faculté -rien que par sa présence- à la faire sourire et lui apporter du baume au cœur. Il faisait partie de ses connaissances qu'elle saurait avoir tout au long de sa vie. Malgré les quelques loupés de soirée ou le laps de temps qu'il se passait parfois entre deux rendez-vous entre eux, elle savait pertinemment qu'il serait de ces personnes qui ne sont pas que de passage. Il l'avait marqué, et ce, dès le premier jour où ils s'étaient rencontrés. Si c'était un monde plus ou moins solitaire (plus un(e) escort avait de clients, plus elle gagnait de fric -ça limitait sacrément les amitiés sincères), Bee avait été un véritable pilier et une aide constante. « Ils se demanderaient ce qu'on fait à l'abri des regards » lache-t-elle avant d'éclater de rire. En réalité, elle n'avait pas la moindre idée de ce qu'ils imagineraient. Si ça avait l'air complètement incongru ou non. «est-ce que t'es resté en contact avec certains clients ? » parce que riley en avait bien un ou deux qu'elle appréciait tout particulièrement. Elle ne les considérait pas comme des amis, mais ça s'en rapprochait un peu -en tout cas, c'était un peu plus qu'une simple relation client-employée. Seulement elle se demandait si se serait bizarre de rester en contact avec eux une fois qu'elle aurait mis ce boulot derrière elle -sans savoir encore quand ce serait.
Le sourire qui revient doucement et Riley essaie d'imaginer un instant, Beckett avec son fils. Ce n'était pas quelque chose qui se devine forcément, mais depuis qu'elle le sait, elle trouve ça normal, et naturel. Elle n'a aucun mal à l'imaginer un peu gâteux avec le petit harry. « d'accord. Mais promets-moi de pas te moquer si j'deviens complètement gaga » ce qui avait de fortes chances d'arriver. La jeune Campbell avait toujours eu un contact naturel et facile avec les enfants. Et c'était peut-être ça qui avait fait qu'elle avait commencé à se questionner sur le sujet. Comme si elle était un véritable aimant à bambin. Et elle espérait tout autant que le fils de son ami ne soit pas l'exception à la règle. Sans doute Riley se transformerait en tati un peu gateuse, s'incrustant une fois ou deux avec un gouter improvisé, en espérant que ça n'étouffe pas beckett au passage. « hm je crois que tu cachais bien ton jeu » répond-elle avec un sourire adorable, préférant de loin tourner ça autour de bee plutôt que la lignée sans doute catastrophique de laquelle elle venait. Son modèle maternel était sans doute le pire de tous. Elle ne pouvait pas faire pire, mais elle avait peur de s'en rapprocher. Elle appose sa tête sur sa paume, regardant son ami. « t'as l'air vraiment bien, bee. Ça donne envie » avoue-t-elle avec envie -mais sans jalousie, réellement bienveillante envers lui. Elle ne savait pas vraiment quand elle trouverait son propre quelqu'un, non pas qu'elle cherchait activement -loin de là- mais elle espérait sincèrement le trouver ; ou lui tomber dessus. Ou inversement. Mais comme il lui avait dit, être escort ne faisait pas bon ménage avec une relation stable, alors peut-être devait-elle d'abord mettre ça derrière elle. « bin c'est peut-être toi l'homme de ma vie. Ou dans une autre vie » lache-t-elle faussement sérieusement avant de rire à sa bêtise « je crois qu'on vient de mettre le doigt sur quelque chose » ajoute-t-elle avec un large sourire sur les lèvres qu'elle noie dans son cocktail. Légère grimace sur ses traits et elle hausse les épaules. « tant pis » se résout-elle à dire. C'est qu'ils n'étaient pas pour elle -en imaginant qu'il y en avait bien un pour elle quelque part. Son cocktail terminé, elle écoute bee avec beaucoup d'attention, sérieusement prête à se remettre en question. Elle n'allait pas changer du jour au lendemain -et ce n'était certainement pas l'idée- mais elle était prête à bosser un peu sur elle, et sur ces quelques points qui pouvaient parfois la bloquer. Elle lève alors vivement son index pour contredire son ami « c'est faux ! J'te confiance. Les yeux fermés » se marre-elle. Bon, peut-être pas les yeux fermés, mais elle savait qu'au fond, elle pouvait faire confiance à bee, et que si jamais il en venait à la pousser un peu, c'était pour son bien. Puis, le but n'était-il pas qu'elle se laisse un peu aller. « qui sait, peut-être qu'après un autre verre, je danserai sur notre table » un haussement d'épaules avant que ses joues ne se mettent à rosir. Certes, il y avait encore de boulot. « Mais j'suis prête à commencer la leçon. Un autre verre ? Et j'te laisse choisir ce que je bois » quitte à mettre son destin -sa soirée- entre les mains de beckett.     

_________________


 HEART OF GOLD
she possesses an innocence so destructive. she put angels to shame.
Contenu sponsorisé




stand by me. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: stand by me. ·
 
stand by me.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: