hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-50%
Le deal à ne pas rater :
Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme matelassés 60×60 cm
12.60 € 24.99 €
Voir le deal

 

 don't leave me alone (jean)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 
a wise man once said nothing

Nathan Hyland

messages : 1006
name : mrs.brightside/marine
face + © : i.escamilla + loudsilence
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ sören ⋅ howard ⋅ dean ⋅ casey ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 1222
age (birth) : nineteen ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, jax/vic, chani, vic (leslie) ⋅ |close|

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· don't leave me alone (jean) · Sam 25 Avr - 12:13
Don't you ever leave me, don't you ever go
I've seen it on TV, I know how it goes
Even when you're angry, even when I'm cold
Don't you ever leave me, don't leave me alone

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Jean Shelley - 25 avril 2020

La journée se termina comme toutes les autres, dans le calme relaxant dans lequel les pompes funèbres était plongées une fois les derniers visiteurs partis. Nathan avait effectué ses gestes quotidiens consistant à s'occuper de la paperasse, des fleurs mais aussi de la salle qui accueillerait à nouveau les proches des défunts dés demain, avant de quitter les lieux. Rien n'était venu perturber sa journée, à son grand soulagement. S'il cherchait toujours à se convaincre que son esprit lui jouait des tours, qu'il ne devait s'agir que d'une hallucination, Nathan ne pouvait oublier l'homme qui l'avait fixé mercredi de l'autre côté de la rue, et s'était échappé avant qu'il ne puisse aller à sa rencontre. C'était le portrait craché de son père - du souvenir qu'il en avait, du moins - et le gamin ne pouvait s'empêcher d'envisager son retour en ville. Pour quelles raisons, pourquoi après tant de temps ? Il n'avait aucune de ses réponses. La seule question qu'il devait se poser était de savoir ce que cela voudrait dire, pour lui ? Caleb avait perdu tous ses droits sur la vie de son fils lorsqu'il l'avait laissé, du jour au lendemain, et Nathan se refusait d'accorder la moindre importance à un possible retour de sa part. Ça ne changeait rien, elle était là sa réponse. C'est celle sur laquelle il désirait se fixer, en attendant que quelque chose ne le force à revoir sa position. Pour l'instant, l'homme d'une quarantaine d'années ne lui était plus apparut au cours des quarante-huit dernières heures et Nathan croyait de plus en plus en sa théorie selon laquelle il s'était simplement trompé sur la personne. Il ne pût néanmoins s'empêcher de dévisager plus qu'à l'habitude les passants qui croisèrent son passage, au cas où, alors qu'il rejoignait Ocean Avenue.
C'est sur le coup de vingt heures qu'il passa finalement la porte de chez Jean - devenu chez eux, ce qu'il avait toujours du mal à considérer -, se dirigeant directement vers les escaliers, sa chambre, et la douche qui l'attendait. La voix de la brune lui parvint, son prénom résonna dans la maison et Nathan culpabilisa de ne pas, au minimum, la saluer sur son passage. Il redescendit les quelques marches escaladées, passa la tête au salon et lui adressa un signe de main. « Hey. I'm going for a shower. » Annonça-t-il avant de disparaître à nouveau, avant qu'elle ne les lance dans une conversation. Il avait exactement quatre heures avant son service à l'hôpital, heures durant lesquelles Nathan espérait pouvoir prendre une douche, manger et éventuellement, se reposer une petite heure ou deux. Habitué à se rythme, il n'avait plus trop de mal à le suivre mais tout reposait sur ses micros-siestes et sa faculté à recharger ses batteries en une poignée de minutes à peine. Nathan se dévêtit tout en marchant dans sa chambre et pénétra dans la douche dans laquelle il traina plus que de raison, savourant les bien-faits de l'eau à peine tiède sur sa peau. Le stress de la journée - celui de voir cet homme lui faire face à nouveau - s’évapora avec l’eau et c’est plus apaisé qu’il sorti de sa salle de bain privée, rattachée à la chambre. Tout en se séchant, Nathan sursauta à la vue de Jean assise sur le bord de son lit. « Jeez Jean! » Nathan souffla, tout en enroulant d'un geste maladroit sa serviette au plus vite autour de sa taille. « Join me next time, hm? » Il ironisa, força un sourire timide pour ne pas être trop désagréable, avant de se diriger vers son placard pour y récupérer le stricte minimum et se vêtir au plus vite. Il était assez à l’aise avec son amie pour faire ce genre de remarque, mais certainement pas pour se balader nu comme un verre sous ses yeux. S’il lui arrivait souvent de porter uniquement un short à la maison, Nathan ne se dénudait jamais plus. Au delà du fait qu’il était pudique, il estimait qu'il était suffisamment chanceux que Jean l'accueille chez lui et pouvait de ce fait faire preuve d’un minimum de savoir vivre, apprécié en colocation.  

Spoiler:
 

_________________

fate is coming , that i know. time is running, got to go.


Jean Shelley

messages : 1151
name : all souls (maryne)
face + © : cw @self
multinicks : ezra, madd, riley, gaby & jace
points : 303
age (birth) : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, gibi, & rory (jay, chani)

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Dim 26 Avr - 15:13
Don't you ever leave me, don't you ever go
I've seen it on TV, I know how it goes
Even when you're angry, even when I'm cold
Don't you ever leave me, don't leave me alone

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Nathan Hyland - 25 avril 2020

ean venait de finir manger. Elle avait dû se motiver à cuisiner (malgré son peu de talent dans le domaine), s'abstenant pour une fois de commander. Malgré le fait qu'elle soit seule à diner ce soir, elle avait fait pour deux, en mettant de côté pour Nathan, pour quand il arriverait, ou pour le lendemain, s'il avait déjà mangé. Un coup d'oeil à son téléphone et elle hésite à envoyer un message à Gibi pour qu'elle vienne squatter, avant de s'abstenir. Si Jean finissait par tomber de fatigue, il serait juste impossible de faire partir son adorable tornade. Elle soupire et hésite un instant à emmerder Have. Plus tard Elle relève subitement la tête, en entendant la porte d'entrée et les escaliers. « Nathaaaaaaaan, hiiiii » qu'elle crie depuis la cuisine, parce que si c'était Gibi qui avait squatté, sa voix aurait raisonné dans les lieux en un dixième de seconde. Son colocataire, lui, était bien plus discret. Peut-être même trop dernièrement. « Okay » se contente-t-elle de répondre en allant dans le salon pour apercevoir sa tête. Aussitôt dit qu'il disparaît et qu'elle retourne à la cuisine, mettre tout son bordel au lave-vaisselle.
La cuisine remise en ordre, le cul posé dans le canapé, elle zappe toutes les chaines avant de se relever en soupirant. Direction la chambre de Nathan -là où elle ne mettait que très peu les pieds, considérant que c'était son espace. Elle frappe un premier coup, pas de réponse, si ce n'est l'eau qui continuait de couler. Alors elle ouvre doucement la porte (sans franchement savoir pourquoi vu qu'il était sous la douche) et entre finalement comme si elle redécouvrait les lieux.

Assise sur le rebord de son lit, elle entend finalement l'eau qui cesse de couler et après quelques minutes il finit par sortir de là. La tête qui se tourne, elle écarquille les yeux en retenant un rire. Le môme râle et la brune plaque sa main sur ses yeux non sans laisser ses doigts grands écartés sans cesser de rire. « Sorry ! » Nathan enroulait sa serviette autour de ses hanches alors qu'elle retirait sa main « No, i'm not really sorry actually. And you shouldn't be either » commente-t-elle en se pinçant les lèvres, avec un sous-entendu peu subitle sur son anatomie. En venant squatter sa chambre, même si elle le savait sous la douche, elle ne s'attendait pas à le voir sortir nu comme un ver, mais au moins avec sa serviette autour de la taille. « I should have come sooner » ajoute-t-elle en pouffant alors qu'il répliquait. Un sourcil qui se hausse alors qu'elle hausse les épaules, évaluant sa proposition sarcastique -en passant volontairement outre ce doux sarcasme. « you said it! And I won't forget » Jean était pourtant du genre à ne pas être intrusive dans la vie des gens, encore moins dans celle de Nathan qu'elle avait comme colocataire depuis quelques temps maintenant. Elle voulait qu'il se sente réellement comme chez lui et qu'il ait son intimité, il jouissait juste de la merveilleuse personnalité de sa coloc en prime. Mais si elle s'était incrustée dans sa chambre ce soir, ce n'était ni pour venir à la pêche d'infos quelconques, ni pour le mater à poil -mais sacré bonus. Sa petite tête lui manquait. Elle avait l'impression de le voir seulement en coup de vent depuis quelques temps. Nathan était déjà bien assez discret comme ça. Un peu plus et elle finirait par croire qu'elle vivait avec un fantôme. Elle se laisse alors tomber sur le lit mais tourne la tête pour ne pas lacher le brun du regard. « Seriously Hyland, I miss you. Do I have to come to your bedroom to see your beautiful face ? » demande-t-elle avec son plus beau sourire. Et si elle devait le prendre par la peau du cul pour avoir el droit à un peu de temps en sa compagnie, elle le ferait aussi.   

_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

messages : 1006
name : mrs.brightside/marine
face + © : i.escamilla + loudsilence
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ sören ⋅ howard ⋅ dean ⋅ casey ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 1222
age (birth) : nineteen ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, jax/vic, chani, vic (leslie) ⋅ |close|

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Ven 1 Mai - 23:54
Nathan n’était généralement pas du genre à réfléchir à tout, en boucle. Préférant de loin vivre au jour le jour sans se poser de question, il ne planifiait que peu son avenir et se contentait de se laisser vivre en suivant le cours des événements qui rythmait sa petite vie. Depuis deux jours, il ne pouvait néanmoins pas s’empêcher de se poser un tas de questions et surtout d’envisager plusieurs scénarios qui expliqueraient le retour de son père en ville. Après quatre maudites années de silence. Il avait beau chercher à se convaincre qu’il avait rêvé, parce que c’était l’option qui lui convenait le mieux, le gamin n’avait aucune explication rationnelle à cette apparition, qu’elle soit dans son esprit ou réelle. Il n’avait pas accordé la moindre pensée à l’individu qui l’avait abandonné depuis plusieurs mois et n’avait, de ce fait, aucune raison d’y penser soudainement. Moins encore au beau milieu d’une journée de travail, alors qu’il était concentré sur ce qui se passait autour de lui.
Il culpabilisa un peu d’ignorer l’accueil chaleureux de Jean mais Nathan avait besoin de se détendre et seule une douche lui apporterait ces biens-faits. Frapper dans son sac, aussi, mais il n’avait pas suffisamment de temps devant lui et devait se concentrer sur les choses essentielles - à savoir son hygiène et une bonne sieste. Se remplir l’estomac, aussi, et vu l’odeur qui régnait dans la maison lorsqu’il y était entré, il avait un petit espoir pour que des restes n’attendent que lui, ce qui lui ferait gagner un peu de temps.
De retour dans sa chambre, nu comme un ver, Nathan dû se battre avec sa serviette pour la placer au plus vite autour de sa taille, avant de secouer la tête. Il arrivait à sa colocataire de franchir la porte de sa chambre sans y être invitée, mais le gamin s’y attendait la plupart du temps. Le bruit de ses pas trahissaient son arrivée, ou Jean frappait à la porte. « JEAN! » Il la repris face à ses pseudos excuses en levant le ton pour qu’elle n’ajoute pas un mot de plus, ne pouvant s’empêcher de sourire mais surtout de rougir comme un adolescent qui reçoit un compliment de son crush. Récupérant des vêtements dans la garde robe, Nathan passa un caleçon par dessous sa serviette, secouant une nouvelle fois la tête tant la situation était cocasse. « Please do » Il souffla en levant les yeux au ciel, malgré lui amusé par la scène, puis se débarrassa de sa serviette qu’il balança au bout du lit. Après avoir enfilé un short de sport, Nathan se laissa à son tour tomber sur le lit et se plaça en position du lotus devant sa colocataire. « I’ve been pretty busy lately. » Il mentit, parce qu’il l’était depuis deux ans. Le gamin avait pris le rythme de ses deux emplois et n’avait pas grand mal à gérer, malgré cet état de fatigue constant dans lequel il se trouvait, mais son temps de loisir était compté. Il ne pouvait pas se permettre de se poser deux heures devant la télévision avec Jean quand ce temps pouvait être utilisé pour se reposer. « Is it really my beautiful face you were looking for? » ne put-il s’empêcher d’ironiser, sourcil arqué en observant son amie étalée sur ses draps. « I’ll make time for you, promise. We don’t have to share a shower. » Nathan lui adressa un clin d’oeil, tentant de se montrer le plus naturel possible, un peu honteux d’être aussi pudique. L’idée de voir Jean dans le plus simple appareil n’était pas si dérangeante mais honnêtement, le gamin ne voulait même pas laissé ces images prendre place dans son esprit. Il n’avait jamais été question de quoi que ce soit entre eux. Jean était son amie et Nathan la considérait plus comme une grande soeur vers qui il pouvait se tourner que comme l’objet de ses fantasmes, aussi belle puisse-t-elle être. « What’s up? » Il demanda, cherchant à savoir si Jean voulait juste partager un moment avec lui ou si elle avait autre chose derrière la tête.

_________________

fate is coming , that i know. time is running, got to go.


Jean Shelley

messages : 1151
name : all souls (maryne)
face + © : cw @self
multinicks : ezra, madd, riley, gaby & jace
points : 303
age (birth) : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, gibi, & rory (jay, chani)

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Ven 8 Mai - 18:30
Don't you ever leave me, don't you ever go
I've seen it on TV, I know how it goes
Even when you're angry, even when I'm cold
Don't you ever leave me, don't leave me alone

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Nathan Hyland - 25 avril 2020

Avec le métier -et la vie- qu'elle avait, Jean avait toujours mis un point d'honneur à ne pas être envahissante avec les autres. Evidemment, cette manière d'être avait quelques exceptions lorsque ça concernait sa famille -elle ne comptait plus le nombre de fois où elle avait débarqué à l'improviste chez luna- ou lorsqu'elle vivait encore à New York, et qu'elle avait la clé de chez Jay, qu'elle débarquait à n'importe quel moment de la journée sans s'annoncer. Avec Nathan, elle faisait de son mieux. Elle l'adorait, mais elle n'était pas non plus au point de débarquer à n'importe quel moment, n'importe quand comment. Ça lui était bien arrivé, de débarquer, frapper et ne pas attendre la réponse pour lui dire ce qu'elle avait à dire. Si elle lui avait proposé d'habiter avec elle, dans la maison de ses grands-parents, elle avait aussi pris le parti de considérer que la chambre du  brun était son espace privé. Seulement une fois de temps en temps, il y avait des loupés. Comme aujourd'hui. La sortie de douche était un bonus délicieux qu'elle n'aurait pu prévoir, en tout cas pas à ce point là. La moue de la britannique se veut innocente, et elle lève les mains, comme un signe d'abandon de ses excuses un peu pourries, avant d'étouffer un rire alors qu'il récupérait quelques fringues. « Seriously, you don't need to dress for me » lache-t-elle en pouffant de rire une nouvelle. « Careful, Hyland, I might do it. So you better not complain when you'll see me join you under the very very hot water » ajoute-t-elle non sans ajouter une touche théatrale à sa tirade. Elle se redresse légèrement, en tailleur, alors que Nathan fait de même, face à elle. Un sourcil arqué, qui laisse traduire un : are you sure? Elle savait pourtant qu'il jonglait entre deux boulots et que son temps libre se résumait (la plupart du temps) à se reposer pour se préparer au job suivant. « too busy for me ? » demande-t-elle avec un sourire qui se veut adorable mais certainement pas innocent. Elle soupire en se laissant tomber sur le matelas. Maintenant c'était sûre : Jean avait pris ses aises. « I really miss you beautiful face, dummie »  rétorque-t-elle vivement. « but... what ?! » elle se redresse tout aussi vivement. « you can't cancel the shower ! » une mine faussement vexée, presque choquée. « come on, i don't see you anymore. When was the last time we shared anything ? » demande-t-elle sérieusement. Il était vrai que le planning de la brune était sacrément allégée depuis quelques mois. Plus de tournages, plus de sorties mondaines (ou très peu). Elle lisait bien quelques scénarios, avaient quelques rendez-vous sur Portland, mais elle se concentrait surtout sur elle. Sur ses problèmes, sur tout ce qui l'avait conduit ici, dans la petite ville, plutôt que dans la folie de la Grosse Pomme. Elle avait besoin de ses retrouver, loin des projecteurs et des journalistes. Elle hausse les épaules, n'ayant pas grand chose de croustillant à lui servir. Sa vie était monotone ici. Ou presque. Quelques soirées trop alcoolisées, quelques passages au poste... « not much. I spend some time at the ranch, with luna » et principalement avec les chevaux. Cet endroit lui avait sérieusement manqué pendant toutes ces années. Elle adorait monter, plus qu'elle ne l'avait pensé. « what about you ? Any girl around ? Any of my friend maybe … ? » demande-t-elle avec un sourire taquin, faussement innocente, retenant déjà un rire face à la tête de son coloc.   

_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

messages : 1006
name : mrs.brightside/marine
face + © : i.escamilla + loudsilence
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ sören ⋅ howard ⋅ dean ⋅ casey ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 1222
age (birth) : nineteen ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, jax/vic, chani, vic (leslie) ⋅ |close|

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Sam 16 Mai - 15:53
Pour rien au monde Nathan n’aurait voulu changer la situation actuelle et sa colocation avec Jean. Lorsqu’elle lui avait proposé, à l’époque, l’idée lui avait semblé un peu saugrenue et tombée de nul part. D’où la grande actrice qu’elle était souhaitait partager son logement avec un gamin dont le seul domicile était un pick up ? Il s’était demandé si elle ne voulait pas faire de lui sa petite charité personnelle - ça semblait, après tout, être le délire des stars de s’afficher comme de grands super-héros - avant de laisser une chance à la jeune femme. La proposition était alléchante et la taille de sa chambre devait faire celle de la moitié de la maison qu’il avait partagé à l’époque avec son père. Nathan avait insisté pour l’aider pour les factures, devant bataillé pour qu’elle accepte, et à ce jour, il ne regrettait en rien de lui avoir accordé sa confiance. Comme quoi il se méfiait parfois sans raison justifiée.
« Did i miss the memo that this house is now nudist? » Il demanda en arquant un sourcil lorsqu’elle affirma qu’il n’était pas obligé de s’habiller. Bien sûr, comme s’il allait lui faire la conversation le plus naturellement du monde avec mini-lui à l’air libre! « Stop messing with me or you’re gonna end up under a very very cold shower. » Nathan l’avertit d’un ton joueur mais assez sérieux pour la mettre en garde, car il n’hésiterait clairement pas à la faire payer ses petits sous-entendus présents uniquement pour le mettre mal à l’aise. A force, il commençait connaître son mode de fonctionnement.
« I’m just exhausted with work. » Nathan s’excusa, s’en voulant réellement de ne pas avoir plus de temps à lui accorder après tout ce qu’elle avait fait pour lui. C’était juste difficile de combiner ses heures de boulot et celles où il se reposait avec ses rares amis, qu’il tentait de ne pas délaisser afin de ne leur laisser aucune raison d’en faire de même. Ceux-ci se comptaient sur les doigts d’une main et Nathan ne voulait certainement pas les perdre en brillant par son absence dans leur vie. « If you want we can share a nap? This way i’m getting a bit of sleep and you spend some quality time with me! » Offrit-il, tout sourire, en observant Jean déjà allongée sur le lit. Il rêvait d’en faire de même mais savait qu’il serait incapable de fermer l’oeil s’il ne se mettait pas quelque chose sous la dent avant toute chose. Ce n’était surement pas le genre de moment que Jean désirait partagé avec son colocataire mais si on était honnête, Nathan ne parlait pas beaucoup plus éveillé, quand bien même elle faisait partie des rares personnes avec qui il n’avait pas grande difficulté à s’ouvrir.
Se laissant tomber à son tour sur le dos, dans la direction opposée. « Aren’t you bored? » La question était sincère, ne s’imaginant pas une seule seconde se retrouver sans boulot pour rythmer ses journées. Jean avait toutes les raisons du monde d’avoir mis sa carrière entre parenthèse et Nathan ne souhaitait pas la forcer à s’ouvrir sur le sujet, mais il se demandait comment elle parvenait à occuper ses journées, jour après jour. Sans se redresser lorsqu’elle fit allusion à « son amie », il ne put retenir son sourire, comme un gosse pris la main dans le sac. « Nothing to declare. I have no idea what or who you’re talking about. » Nathan mentit - à moitié, car il ne s’était rien passé avec Chani et il savait que ça n’arriverait pas dans le futur non plus - avant de se relver et pivoter pour se retrouver dans le même sens que Jean, qu’il fit prisonnière de ses bras. « I need some sleep, stop distracting me with this nonsense. » Il enfuit son visage dans le dos de son amie afin d’y étouffer son sourire, puis passa une jambe par dessus les siennes pour l’empêcher de bouger. Vu de l’extérieur, Nathan devait ressembler à un koala accroché à sa branche - ou sa mère - mais le gamin aurait franchement put s’endormir malgré sa position étrange, si son estomac ne régissait pas sa vie. « I’m starving. » Il annonça, sans pour autant bouger d’un millimètre. « As… I need food. » S’empressa-t-il d’ajouter, pour ne pas laisser l’occasion à Jean de rebondir sur autre chose et le charrier un peu plus.

_________________

fate is coming , that i know. time is running, got to go.


Jean Shelley

messages : 1151
name : all souls (maryne)
face + © : cw @self
multinicks : ezra, madd, riley, gaby & jace
points : 303
age (birth) : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, gibi, & rory (jay, chani)

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Mar 19 Mai - 0:19
Don't you ever leave me, don't you ever go
I've seen it on TV, I know how it goes
Even when you're angry, even when I'm cold
Don't you ever leave me, don't leave me alone

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Nathan Hyland - 25 avril 2020

« you don't remember ? The small caracters at the end of the lease, the ones we never read... No ? » qu'elle rétorque, faussement sérieuse, une mine quelque peu perturbée par cet oubli. Taquiner Nathan était sans aucun doute une activité à plein temps, et jamais elle ne s'en lassait. Mais peut-être qu'elle aurait bien dû le mettre, cette clause sur la maison de nudistes. Elle aurait pu y gagner. Cette fois, l'anglaise se met à rire, faux air de défi dans le regard. « you wouldn't dare » pourtant, elle n'était pas prête à se lancer dans un pari pour savoir s'il avait assez de force ou non pour la mettre sous la douche. Elle l'aurait bien taquiné sur un possible manque de muscu, mais pendant une brève seconde, elle se dit qu'il prendrait ça pour le défi ultime de lui prouver qu'elle avait tort. Nathan et jean avaient fini par s'apprivoiser, à savoir comment l'un et l'autre fonctionnaient la plupart du temps, souvent à force de conneries et de taquineries. Elle avait dû le pousser dans ses retranchements au début, au moins pour qu'il s'ouvre un peu avec elle. Elle ne demandait pas de grandes discussions à cœur, juste une petite fenêtre pour communiquer.
« you don't think you do too much ? » en tout cas, elle, elle le pensait. Pourtant, elle n'était pas en reste. Peut-être pas en ce moment, mais quand sa carrière était encore au beau fixe. Elle avait parfois enchainée sur quatorze heures de tournage, à peine quelques heures de sommeil pour renquiller derrière. Alors, enchainer, elle connaissait, et ça ne l'avait que rarement fait raler à l'époque. Seulement lorsqu'elle voyait Nathan se tuer à la tâche, elle avait juste envie de l'attacher à son lit (ou au canapé, elle n'était pas bien difficile), pour qu'il se repose un peu. « like a real nap or... ? » son sourire en coin sous-entendait la fin de sa phrase. Evidemment qu'elle le taquinait. Elle ne manquait que rarement une occasion de le faire. « I'd like you to offer me some quality time when you're not asleep. You know, like normal people. » Il était assez rare qu'une personne offre un moment sieste à son colocataire, juste pour passer ensemble. Mais ces deux là n'étaient plus à une anormalité près. « but it's not a no. Come here dummie » offre-t-elle en rigolant, attendant qu'il vienne se laisser tomber à côté. C'était pas gagné cette coloc' au début, mais Jean ne regrettait rien. Surtout pas d'être tombée sur Nathan. Bon, elle n'était pas vraiment tombée dessus, il connaissait ses grands-parents depuis un bail et le reste c'était fait tout seul.
Les yeux fixés sur le plafond, elle réfléchit à sa question. Parfois. « Not really. I don't know. Sometimes, I guess » elle soupire, ne sachant pas vraiment comment lui expliquer ça. Il aurait dû voir, sa vie d'avant, bien avant qu'ils ne vivent ensemble. « I need this. Before that, it was like a storm. I felt like i couldn't control anything anymore » souffle-t-elle, plongée dans ses souvenirs, un peu assommée aussi. Elle les revoit, les flashs des photographes, les interviews incessantes, les rendez-vous dans les sens, et forcément, les heures de tournage. Elle n'en dit pas plus, préfère lui épargner le reste et est bien plus à l'aise avec un changement de sujet qui l'amuse tant ça semble le mettre à mal à l'aise. Elle se marre, secoue doucement la tête alors qu'il se met dans le même sens qu'elle. « sure. Nothing to say about the cutest and sweetest brunette ever, named chani ?  Come ooooon » elle tente la méthode des chatouilles avant d'arrêter, non sans rire une dernière fois. « Fine. Sleepy head » se moque-t-elle gentiment alors qu'il enfouit sa tête dans son dos, un peu au milieu de sa crinière brune, une de ses jambes par dessus les siennes. Les lippes de Jean s'étirent, étrangement bien dans cette étreinte. Elle attrape ses mains, resserre l'étreinte, presque prête à faire cette sieste si ce n'était pas le bruit du bide de Nathan. « sure. Food. » lache-t-elle en riant. « but no. Stuck in this weird hug » elle sait pas bien combien de temps elle reste là, juste dans le silence, les paupières qui se ferment quelques secondes. Nathan, the cutie pie. « I missed this » finit-elle par dire avant que le ventre de Nathan ne se manifeste une nouvelle fois. « oh god, even your stomch is more talkative than you. Don't move » tant bien que mal, elle s'extrait de son étreinte et dévale rapidement les escaliers pour se rendre jusqu'à la cuisine. Le tupperware sorti du frigo, la britannique fait réchauffer les restes et place le tour dans une assiette, puis dan sun plateau. Une bouteille d'eau, des couverts, et elle remonte à l'étage. « who's the best flat-mate eveeeeeer ? » elle entre dans la chambre, le plateau en main et le pose sur le bureau avant de se laisser retomber sur le lit.    

_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

messages : 1006
name : mrs.brightside/marine
face + © : i.escamilla + loudsilence
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ sören ⋅ howard ⋅ dean ⋅ casey ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 1222
age (birth) : nineteen ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, jax/vic, chani, vic (leslie) ⋅ |close|

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Dim 24 Mai - 22:00
« You should know that this is exactly what i’m focussing on while reading any document. The base isn’t meant to trick you. » Il affirma en lui adressant un sourire, quand bien même il ne pouvait pas se vanter de tant d’intelligence au quotidien. Il l’avait fait pour ce contrat de location tant l’opportunité semblait trop belle pour être vraie, mais dans la vie de tous les jours, Nathan signait bien souvent sans s’attarder sur les détails ni même sur le contenu principal du courrier. Maintenant qu’il y pensait, c’était pourtant logique de le faire. « You wanna bet? » Il la défia, prêt à l’embarquer sous une douche froide avec lui. Nathan en sortait à peine et n’était vêtu que d’un short de sport, il ne risquait pas grand chose à y retourner à contrario de Jean, totalement habillée.
« I’d be bored as fuck if I didn’t have work to do… And it gives me enough savings if you suddenly kick me out. » Il la taquina, espérant que leur amitié était suffisamment solide et sincère pour ne jamais en venir à ça. Nathan ne s’imaginait pas vivre en colocation avec l’actrice éternellement, parce que tôt ou tard elle ferait sans doute sa vie et le gamin n’aurait plus rien à faire sous son toit, mais il avait confiance en elle pour avoir un préavis plus ou moins raisonnable. Il ne pensait pas une seule seconde que Jean soit capable de le virer du jour ou lendemain, moins encore qu’il lui donne des raisons de le faire. Ils se taquinaient mais jamais ils ne s’étaient réellement énervé l’un contre l’autre et Hyland priait pour que ça dure. Confiance ou non, le besoin d’avoir assez d‘économie pour être certain de ne plus jamais passer une nuit à la rue ou voler pour survivre était lui bien présent. Nathan n’avait pas besoin du grand luxe mais il assurait ses arrières pour ne plus jamais connaître la peur qui l’avait collé à la peau pendant plus d’un an à l’adolescence. « Normal people are boring. » Parce que bien sûr, faire la sieste était une activité des plus divertissantes. Il souffla avec un sourire, quand bien même il ne s’estimant en rien ‘spécial’. Nathan n’avait jamais été de ceux qui cherchaient par dessus tout à se différencier, bien au contraire, il faisait tout pour se fondre dans la masse sans pour autant adopter le comportement des autres qu’il avaient parfois du mal à comprendre. S’installant à ses côtés, le gamin passa un bras autour de la taille de Jean qu’il garda contre lui, son sourire toujours masqué dans le dos de sa colocataire. Ses contacts humains étaient souvent limités et Nathan ne les appréciait que plus lorsqu’il s’osait à faire un geste dans ce sens. C’était d’autant plus appréciable lorsqu’il n’y avait pas la moindre ambiguïté - malgré leur taquineries qui pouvaient laissé penser le contraire - et qu’il pouvait juste apprécié le moment sans craindre d’envoyer de mauvais signaux. « Yeah… I get it. » Not really, mais il allait faire tout comme. Nathan ne pouvait qu’imaginer la vie que Jean avait pu mener lorsque sa carrière était à son apogée et les contraintes qui allaient avec, mais il pouvait comprendre qu’elle aie besoin de presser le bouton pause pour un temps et se concentre sur elle-même. Lui serait sans doute devenu fou s’il n’avait plus rien pour occuper ses journées mais un être humain n’en était pas un autre!
Ses joues chauffèrent lorsqu’elle mentionna Chani alors qu’il secouait la tête, cherchant à la coincer dans ses bras pour qu’elle cesse ses chatouilles. Le fait est que Hyland n’avait vraiment rien à dire la concernant, presque certain que son amie n’avait aucune envie qu’ils dépassent un jour ce stade. « The second cutest, you’ll always be my number one Jean. » Il rectifia en plaisantant, espérant ainsi échapper à ses insinuations et au sujet de conversation. Peut-être qu’il pouvait l’utiliser pour se renseigner pour son compte ? Essayer de savoir s’il avait la moindre chance ou s’il valait mieux qu’il laisse tomber avant de se prendre le râteau de l’année ? Non. L’idée ne fit que lui traverser l’esprit, Nathan avait déjà toutes les réponses dont il avait besoin et ne voulait surtout pas donner toutes les cartes en main à Jean pour le charrier jusqu’à la fin de ses jours.
En silence, Nathan la garda contre lui, ses paupières se faisant plus lourdes malgré son estomac qui ne cessait de lui rappeler qu’il avait besoin d’être rempli. La fatigue et la faim se livrait souvent un combat chez le gamin, dont son estomac sortait trop souvent gagnant. Il ne broncha pas lorsque Jean s’extirpa du lit et descendit à la cuisine, sursautant lorsqu’elle revint dans la chambre alors que Morphée l’emportait doucement. Nathan se redressa en tailleur et passa une main sur son visage pour réveiller ses muscles, avant de se redresser pour aller s’asseoir au bureau. « One day, I will marry you Jean Shelley. » Il promis en la pointant avec sa fourchette, avant de planter cette dernière dans le diner qu’elle venait de lui servir comme un roi. « Are you thinking to go back to acting at some point? » Revenant sur le sujet abordé un peu plus tôt, il tourna la tête vers elle tout en continuant son repas. Si Jean reprenait, est-ce qu’elle l’abandonnerait pour retrouver New-York, Los Angeles ou toute autre ville bien plus adaptée à sa carrière? Nathan ne pouvait pas penser comme ça car ce n’était pas à propos de lui, mais il ne pouvait s’empêcher d’avoir l’estomac noué lorsqu’il l’imaginait voler à l’autre bout du pays et quitter Windmont Bay.

_________________

fate is coming , that i know. time is running, got to go.


Jean Shelley

messages : 1151
name : all souls (maryne)
face + © : cw @self
multinicks : ezra, madd, riley, gaby & jace
points : 303
age (birth) : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, gibi, & rory (jay, chani)

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Jeu 4 Juin - 22:54
Don't you ever leave me, don't you ever go
I've seen it on TV, I know how it goes
Even when you're angry, even when I'm cold
Don't you ever leave me, don't leave me alone

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Nathan Hyland - 25 avril 2020

L'actrice secoue vivement la tête, aps certaine de vouloir tester la patience de son colocataire ou même ses limites. Il avait ce regard qui lui faisait penser qu'il était bel et bien prêt à l'embarquer sous l'eau froide si elle le cherchait encore peu. Un mot de plus, et elle finissait sous la douche -et bien plus habillée que lui. « fine. But... » elle se coupe en voyant sa tête, se marre et lui fait signe qu'elle se tait, au moins sur ça. Elle ne renchérit pas, préfère rester au sec -pour le moment. Peut-être qu'un jour, elle prévoira le coup, en étant avec un minishort ou juste en maillot de bain. Ça sera moins risqué.
« I'll never kick you out ! » réplique-t-elle en perdant soudainement son sourire.  Elle cherche, attrape l'oreiller pour lui balancer dessus. « do you hear me, Hyland ? NE-VER » elle savait qu'il plaisantait, mais jean aurait préféré qu'il en soit sûr. Ça ne lui viendrait même pas à l'idée de mettre Nathan dehors, et ce pour tout un tas de raisons. D'abord parce qu'il était son ami -plus encore, son adorable koala personnel- et que leur entente était au beau fixe. Sans qu'elle ne vive dans le monde des bisounours -loin de là- elle ne voyait pas une seule raison pour que Nathan et elle ne se prennent la tête. Ensuite parce qu'elle avait confiance en lui ; ce qui rejoignait le premier point ; il était discret et facile à vivre -voir même transparent à certains moments. Mais aussi parce qu'il avait rendu pas mal de services à ses grands-parents avant que Jean ne vienne emménager ici. Il s'était occupé de la maison, pour elle, il était comme de la famille -à quelques exceptions prêts lorsqu'il s'agissait de le mater en sortant de la douche. Il n'avait rien à craindre avec elle, ni maintenant, ni plus tard. Elle se doutait bien qu'ils finiraient chacun par faire leur bout de chemin séparément mais Nathan pouvait économiser tout ce qu'il voulait, elle ne souhaitait pas le mettre à la porte de si tôt. A vrai dire, elle ne le mettrait jamais à la porte, le jour il partirait, ce serait de son propre chef. Elle se marre encore, opine du chef. « right. But you know what i mean » nathan n'était pas comme la plupart des gens. Elle en savait pas vraiment si ça faisait de lui quelqu'un de spécial ou d'exceptionnel, mais elle appréciait sa différence. Comme s'il était un peu out, une bonne partie du temps, et qu'elle devait le ramener sur terre dès qu'il passait le pas de la porte -ou juste dès qu'ils se trouvaient dans la même pièce. Et pour rien au monde, elle n'échangerait nathan contre un autre. Que ça soit comme ami ou comme colocataire. Ils étaient différents, peut-être même complémentaires, et ça lui allait parfaitement.
Elle garde le silence, un peu perdue  dans ses pensées, ne sachant comment plus développer. Son métier et ce mone étaient étranges. Assez complexes à décrire pour en capter tous les côtés, bons et mauvais. Parfois tout se confondait, et elle ne savait plus où elle en était. Pour le moment, elle voulait continuer son break, mais elle savait que ce n'était qu'une question de temps avant qu'elle ne doive au moins relire un peu plus de scénarios. Pour l'heure, c'était juste plus intéressant de voir les joues d'Hyland se colorer à la mention de chani. « aw, sweetie » dit-elle en rigolant. « it's very cute to say... i don't if that deserve that i let go, though » elle était bien tentée de continuer l'interrogatoire, mais Nathan n'était vraiment pas simple à faire parler. Peut-être qu'elle pouvait lui accorder un peu de répit. »I'm a bit curious, you know so... » laisse-t-elle planer, en croisant les doigts pour un peu plus de confessions.
Mais rien, que le silence, et elle le devinait en train de doucement s'endormir. Ça ne lui posait pas de problème, l'étreinte était agréable, réconfortante aussi d'une certaine façon. Mais elle s'extrait avec un aller-retour éclair à la cuisine et récupérer ce qu'elle avait mis de côté. « careful, Nathan, I won't forget » le sourire est large, et ravi de constater que l'attention lui plaisait. Elle hausse alors les épaules, s'installant en tailleur sur le lit de son coloc. « Do you plan on asking chani on a date  or something ? » le sourire était plus forcé, il se voulait innocent, mais c'était tout le contraire, alors elle éclate de rire et balaye la question, comprenait que la sienne était sérieuse. Seulement parler de sa vie la faisait beaucoup moins marrer. « At some point yes... but not at the moment. My agent is getting really annoying... wanting me to read so many scripts. I didn't understand i still need time. But yeah, i'll get back to it. Slowly, i hope » elle ne voulait pas retourner dans la folie d'un coup, sinon, son petit break n'aurait servi  à rien. Elle avait besoin de trouver un chemin différent, une façon de faire différente de la première fois. Il fallait qu'elle pense à préserver sa santé mentale, tout en ayant de nouveaux chèques. « but i don't want my old life back. I don't know if that makes sense ? Red carpet can be fun but not that much. Not all the time. I need to think about it, but there's no way i go back to New York » Peut-être trouver quelque chose d'ici ? Certains des tournages se faisaient dans la région, ou sur Vancouver. C'était à étudier. Ça dépendait toujours des producteurs, mais c'était une piste sur laquelle se pencher.  

_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

messages : 1006
name : mrs.brightside/marine
face + © : i.escamilla + loudsilence
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ sören ⋅ howard ⋅ dean ⋅ casey ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 1222
age (birth) : nineteen ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : gibi, jax/vic, chani, vic (leslie) ⋅ |close|

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Ven 19 Juin - 17:43
Récupérant l’oreiller qu’elle lui balançait, Nathan la repoussa avec un large sourire plaqué aux lèvres, comme un gamin. « Never say never! » Il la pointa du doigt, comme s’il la mettait en garde, tout en espérant celui qui avait tord dans l’histoire. « I know you won’t… but someday you might want to move out or to live with your lover. » Et s’il lui souhaitait tout le bonheur du monde, Nathan n’avait pas hâte de voir ce moment arriver, n’étant pas prêt à se retrouver seul à nouveau. Il espérait que Jean trouve l’amour, mais aussi qu’elle prenne son temps pour s’installer avec la personne, prolongeant ainsi leur colocation.
Avant de parler de la vie sentimentale de Jean - dont il ignorait tout, ne posant que rarement des questions d’ordre privé -, Nathan devait répondre aux insinuations de la belle sur leur amie commune, cherchant désespérément une échappatoire. S’il faisait une fixation sur Chani, c’était sans doute, en partie, parce qu’il n’avait pas le temps de rencontrer d’autres personnes pour se la sortir de la tête. Son amie l’avait séduit au travers de quelques sourires mais surtout à travers sa différence, que Nathan savait apprécier plus que de raison. Il n’était pas question d’avoir développer des sentiments pour la belle brune, qu’il ne connaissait pas suffisamment pour ça, mais il ne pouvait nier son petit coup de coeur. Moins encore face à Jean qui le connaissait (presque) sur le bout des doigts. Gardant le silence, dans l’espoir que ça suffise à la dissuader de lui tirer les vers du nez, Nathan fut rassuré lorsque Jean resta dans ses bras sans ajouter le moindre mot. Il aurait parfaitement pu s’endormir si son estomac ne l’avait pas rappelé à l’ordre, luttant un peu plus contre l’appel de Morphée pendant que l’actrice s’absentait. Il fit bien, puisque c’est un plateau rempli que Jean posa sur son bureau, forçant le gamin à sortir du lit pour dévorer le tout. Ses pupilles roulèrent à s’en décrocher la rétine lorsqu’elle en revint à Chani, alors qu’il pensait naïvement avoir échappé au sujet de conversation. « Chani? I thought you were talking about Gibi… » Il tenta de garder son sérieux autant que possible, avant qu’un sourire en coin ne prennent place sur ses lèvres. Nathan ne pouvait pas jouer à ça car, premièrement, Jean ne savait même pas qu’il était plus proche de sa cousine qu’elle ne le pensait, et deuxièmement, elle était mineure et il ne fallait pas que Jean aille se faire de fausses idées à cause d’une blague. « No, I’m not planning to ask Chani out. » Il répondit, plus sincère, mais surtout plus ferme. Nathan cherchait autant à mettre fin à la discussion qu’à se convaincre que ça n’arriverait pas - il n’avait pourtant pas grand chose à perdre à lui proposer, mais la décision était prise. Ce n’était pas tant la perspective de se manger un râteau qui le freinait, mais le fait qu’il ne pensait pas que cela pouvait mener à quelque chose… A partir de là, à quoi bon ruiner ce début d’amitié?
Il hocha la tête en écoutant Jean lui parler de l’avenir de sa carrière, ne s’osant pas à faire trop de commentaires. S’il avait les grandes lignes de son histoire, ce à quoi sa vie avait ressemblé lorsqu’elle défilait sur les tapis rouges, Nathan ne posait jamais de question trop intrusive, ayant bien compris que sa coloc’ n’avait pas forcément envie d’en parler. « I guess you don’t need to rush yourself into it… That’s the luxury of being a celebrity, you can do whatever you like! » Ce n’était pas une critique mais une simple constatation. Tout le monde n’avait pas le luxe de pouvoir appuyer sur le bouton pause pendant plusieurs mois. Jean pouvait se permettre de se concentrer sur elle-même, sur sa vie ici à Windmont Bay, même s’il s’imaginait qu’elle finirait par être oubliée du grand écran si elle tardait à le retrouver. « And I’m sure New-York sucks! » Ajouta-t-il avec un sourire plus chaleureux, comme si cette remarque pouvait appuyer le fait qu’elle n’avait pas besoin d’y retourner. Nathan ne connaissait rien de la grosse pomme, en dehors de ce qu’il voyait dans les films, mais ça ne le tentait pas forcément. Trop grand, trop peuplé… Ça aurait au moins le mérite de lui accorder l’anonymat qu’il recherchait tant parfois, mais le gamin n’avait jamais eut pour plan de quitter la bourgade. « Thanks for the dinner. You’re the best. » Il repoussa le plateau et se caressa l’estomac pour appuyer ses dires, avant de s’asseoir à nouveau sur le bord du lit. « Do you hate me if I try to get some sleep now? » Muni du sourire le plus angélique qu’il avait en réserve, son regard innocent se posa sur son amie alors qu’il prenait place dans son lit, glissant un bras sous son oreiller avant de laisser sa tête tomber sur ce dernier. Aussi impoli puisse-t-il être, Nathan venait de terminer une journée de huit heures et en avait une deuxième qui commençait bientôt, il avait besoin de ce repos. Un vrai bébé, les cris en moins. Nathan avait juste besoin d’être nourri, puis mis au lit.

_________________

fate is coming , that i know. time is running, got to go.


Jean Shelley

messages : 1151
name : all souls (maryne)
face + © : cw @self
multinicks : ezra, madd, riley, gaby & jace
points : 303
age (birth) : 27 yo
♡ status : single, you could have read it on some shitty paper
work : actress on a break
activities : resting, having fun, riding horses with luna, annoying have, getting rid of her bodyguard...
home : living in her grandma's house, on ocean avenue, with nathan

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed | have, gibi, & rory (jay, chani)

don't leave me alone (jean) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) · Mar 30 Juin - 19:04
Don't you ever leave me, don't you ever go
I've seen it on TV, I know how it goes
Even when you're angry, even when I'm cold
Don't you ever leave me, don't leave me alone

- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Nathan Hyland - 25 avril 2020

« I don't plan to leave you, Nathan ! » réplique-t-elle. Ni cette semaine, ni dans les mois à venir. « or to make you leave, or anything like this. I'll keep annoying you » son sourire s'élargit alors qu'il ccontinuait. Elle lève les yeux au ciel sans se départir de son amusement, et se décide de continuer à le taquiner. « you know you're my only lover »  cette fois, elle se marre. Il n'y avait rien entre eux. A part -évidemment- un attachement profond, des taquineries à profusion et un amour des plus platoniques. Jean adorait Nathan, et l'idée de ne plus vivre avec lui ne lui effleurait même pas l'esprit. Il avait pourtant raison, il y aurait bien un jour où ça allait arriver. Ça ne serait peut-être que dans cinq ans -ou dix- mais ça arriverait. Un déménagement, un changement de vie, une rencontre amoureuse (et sérieuse). Mais l'anglaise tenait à sa colocation, et surtout à son colocataire.
Il avait cependant un don pour se défiler face à toute conversation d'ordre privé. Si Jean savait garder ses questions trop intrusives sur certains sujets, elle n'en faisait qu'à sa tête lorsqu'il s'agissait de la vie amoureuse -réelle ou imaginaire- de son coloc'. Ça lui plairait bien de le voir avec Chani. En dehors de son physique qui en faisait rougir plus d'une et baver plus d'un, cette fille était une boule d'amour et de générosité. Elle méritait qu'on prenne soin d'elle jusqu'à n'en plus pouvoir. Et pour Shelley -Cupidon, Nathan était tout désigné. Seulement pour être honnête, elle ne savait pas du tout ça en était ou même s'il existait réellement un ça. « very funny, Hyland. » elle savait qu'il déconnait, mais un instant elle le dévisage plus sérieusement. « you'd tell me if baby gibi was to your taste ? » le regard était suspicieux -peut-être trop pour qu'il soit réellement sérieux. Et puis avec Gibi et ses hormones d'ado en folie, dieu sait sur qui elle pouvait mettre le grapin. Seulement ils avaient beau ne pas avoir une grosse différence d'âge (deux ans n'étant absolument rien), la môme était tout de même mineur. Alors que dans quelques années, personne n'aurait rien à redire si jamais il se passait quoique ce soit. Mais Shelley s'égare dans ses pensées, et c'est Nathan qui la ramène au sujet bien plus sérieux, qui la fait perdre son sourire bien vite. « oh » une moue déçue s'affiche sur son visage, plus encore en comprenant qu'il ne souhaitait pas poursuivre. Et avec une réponse aussi ferme, sans doute n'y avait-il rien d'autre à ajouter (sauf seulement l'anglaise qui aurait été prête à lui poser tout un tas de questions pour comprendre le pourquoi du comment). « but if you change your minde i wanna know » se hate-t-elle d'ajouter avant de faire signe qu'elle fermait sa bouche à clé -en tout cas sur ce sujet.
Parce que visiblement, il y avait à dire sur ses plans de carrière -ou absence de carrière ? « honestly ? I don't know. When we disappear people tends to forget about us. I mean not for the scandal part but for the talent. So many people out there... fighting to have a chance, so when you step back, you may not be back... not like i used to » explique-t-elle en haussant les épaules. Que ça soit le public ou les producteurs, ils pouvaient rapidement passer à autre chose. Jean espérait seulement avoir une carrière assez solide -et être assez talentueuse- pour ne pas être envoyée aux oubliettes comme d'autres actrices dont le succès ne reposait que sur une plastique aguicheuse et deux films au box-office. Elle retrouve son sourire, ses fossettes se creusant doucement. « oh you'll miss me, Nathan. Don't worry, not moving » assure-t-elle sans pour autant savoir de quoi son avenir sera fait. Et si elle voulait retrouver une partie de sa vie -à commencer par de bons scénarios et les plateaux- elle ne souhaitait pas tout retrouver. Elle voulait faire certaines choses différemment sans pour autant savoir comment s'y prendre. Alors qu'il s'assoit à côté d'elle sur le lit, elle l'attrape brièvement dans ses bras -le faisant légèrement basculer- et dépose un baiser sur son front. « my pleasure, cutie. » c'était une habitude, de cuisiner plus pour garder une part pour nathan, ou lui faire des fournées de cookies -en faisant un stock pour un régiment. « hm maybe. » mais elle est incapable de résister à cette tête qu'il affichait la tête la plus adorable qu'il soit. Un instant, elle hésite à faire la sieste avec lui, mais se dit qu'elle l'empêchera de dormir si elle ne parvient pas à trouver le sommeil. « get some rest » finit-elle par dire en déposant ses lèvres sur sa joue et levant ses fesses du lit. Elle allait bien trouver de quoi s'occuper.   

_________________


--- divine violence
she didn't need to be saved. she needed to be found and appreciated, for exactly who she was

Contenu sponsorisé




don't leave me alone (jean) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't leave me alone (jean) ·
 
don't leave me alone (jean)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Titanic [DVDRiP]1953
» [UploadHero] La Belle et la Bête [DVDRiP]
» [UploadHero] Le jour de gloire [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: