hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-69%
Le deal à ne pas rater :
Abonnement annuel à Cdiscount à Volonté à 9€ au lieu de 29€
9 € 29 €
Voir le deal

 

 The truth hurts, give me white lies.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: windmont bay clinic
Aller en bas 
don't judge a book by its cover

Hiroji Holloway

messages : 1485
name : ben/whalien
face + © : Jeon Jungkook © everdosis
points : 2087
age : twenty-four.
♡ status : single.
work : popcorn & candies seller at the arc light cinema, wishing for better days, probably waiting for something unexpected to happen.
activities : Northern Blackhawks motorcycle club member, book club on sundays, photo club on saturdays (as often as he can), boxe, taekwondo, gym, mmorpg, eating, writing.
home : a tiny flat on crescent lane.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open · fr — [4/5] minha, teo, skylar, penelope. ✯ dialogs color [#6aa4a6]

The truth hurts, give me white lies. Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· The truth hurts, give me white lies. · Mar 12 Mai 2020 - 22:33


the truth hurts, give me white lies

D
e sa petite voix, elle lui avait dit en japonais « Hiro, tu devrais aller la voir pour la remercier de notre part, elle prend de nos nouvelles chaque année », et bien qu'il ne se savait pas encore prêt à foutre à nouveau les pieds là bas, il avait toujours été incapable de refuser quoi que ce soit à sa mère. Surement qu'elle y aurait été elle même si ces années de dépression ne l'avaient pas rendu si faible, petit corps fragile enroulé sous des plaids au fond du canapé à longueur de temps. Accroupi à ses côtés il avait donc acquiescé en silence, les doigts tendrement enroulés autour de ses petits poignets. Ses yeux tristes fixés sur elle tandis qu'elle s'était perdue à nouveau dans son programme télé, il avait inspiré longuement, en réalisant que s'il évitait de venir la voir tous les jours c'était pour cette raison. A chaque fois c'était pareil, son coeur devenait lourd des larmes qu'il avait tant de fois refoulées face à ses yeux vides, sa peine s'épaississait à la vue de ses cernes foncées et de ses traits tirés, et il se mettait à maudire à nouveau son père de ne pas avoir pris assez soin d'eux, de ne pas avoir fait attention à sa santé, d'avoir continué à fumer comme un pompier jusqu'à ce que ses poumons s'étouffent, jusqu'à ce qu'il suffoque. Parce qu'à cause de ça, à cause de ce foutu cancer, il les avait abandonné et avait livré dans les bras d'un gamin de dix sept ans une femme dépressive qui n'arrivait plus à trouver dans quelle direction avancer, faute de quoi elle faisait du surplace depuis des années. Et c'était trop pour lui tout ça, ça avait été impossible à gérer. Alors il avait pris la décision l'année dernière de quitter le nid après six ans à être la pour elle chaque heure de chaque jour, avait coupé le cordon en choisissant d'emménager dans son propre appartement tout en venant la voir aussi souvent qu'il le pouvait, quand il se sentait assez fort pour encaisser les odeurs et la crasse, quand il avait le courage de lui adresser des sourires en remplissant son frigo et en passant le balais alors qu'elle continuait de lui reprocher d'être parti. Souvent il la forçait à sortir un peu aussi et, le bras sous le sien, l'emmenait se promener. Il savait qu'elle n'en avait pas envie, mais il ne voulait pas la laisser s'enterrer vivante. Il avait déja perdu son père, il refusait de perdre sa mère, même s'il savait qu'un jour, ça finirait fatalement par arriver.

Les yeux qui se perdent sur les étales, il hésite, Hiroji. Il n'y connait rien en fleurs et ne voudrait pas se tromper sur le message alors il s'approche du vendeur, le pas hésitant et c'est finalement dix minutes plus tard qu'il sort du magasin, un bouquet composé de roses blanches, de lisianthus et de freesias dans les mains. Il espère qu'elle appréciera le geste, l'infirmière, parce que ce qu'il s'apprête à faire est presque au dessus de ses forces. Il avait déjà fait l'effort d'aller au bar retrouver les gars du club de moto l'autre jour en acceptant l'invitation de Cain, alors peut être que ça l'avait incité à ne pas refuser la demande de sa mère, peut être que ça l'avait motivé à ne pas repousser encore et toujours l'échéance et l'affrontement avec son passé. Mais c'était dur, bordel.. dur d'être habité en permanence par cette ambivalence qu'il n'arrivait pas gérer, cette tristesse dévorante qu'il ressentait mais qui s'affrontait avec la colère. Un jour il le pleurait en silence, le lendemain il le détestait. Un jour il l'aimait, le lendemain il le haïssait. Et il ne sait pas vraiment de quelle humeur il est alors que ses pas foulent le sol et qu'il avance sous le porche de l'hôpital, mais il sent son coeur pulser comme jamais; la dernière fois qu'il était venu ici, c'était pour dire au revoir à son père. Il cherche son chemin même si en vérité il le connait par coeur et les doigts un peu trop serrés sur le papier du bouquet il inspire et s'approche de l'accueil. Stressé. Il est stressé. Les lieux lui rappellent trop de choses, les odeurs le ramènent sept ans en arrière. Il reconnait tout, se souvient de chaque détail, de chaque son et il ferme un instant les yeux pour tenter de chasser ces souvenirs mais c'est peine perdue. Il est là, tétanisé et sur le point de se barrer en courant quand une voix le sort de sa torpeur. «  Je peux vous aider jeune homme? Les visites terminent dans dix minutes ». Il ouvre de grands yeux vers la secrétaires et baisse rapidement le regard vers son bouquet avant de la fixer à nouveau. « Oh euh.. Non.. non je suis là pour madame Calvarese, vous savez où je peux la trouver? » La secrétaire lui adresse un sourire franc puis lui demande d'attendre un instant, tout en s'emparant de son téléphone. Silence, puis..« Penny? Il y a un jeune homme qui te demande, un certain... » elle cache le combiné avec sa paume et s'adresse à Hiro en chuchotant « votre prénom? » « Hiroji » elle le remercie d'un signe de tête silencieux. « Un certain Hiroji. Je le fais attendre? Ok ! » Puis elle raccroche en hochant la tête et s'adresse à nouveau à lui. « Elle va arriver, vous pouvez patienter ici ». Nerveux, il s'incline rapidement en signe de remerciement puis fait les cents pas avant de s'adosser contre le mur. Tout lui rappelle son père dans cet hopital et c'est insupportable. Insoutenable. L'estomac en chute libre il a la nausée. Vite qu'elle arrive, qu'il lui donne les fleurs et qu'il s'en aille. Il sent déja sa nuque devenir moite et son t-shirt coller contre la peau de son dos. Allez.. vite !

_________________



l o n e l y w o l f
there was this gap between what he felt and what he wanted to feel, a space where something important had been carved out, and it was growing.



Dernière édition par Hiroji Holloway le Ven 22 Mai 2020 - 1:41, édité 1 fois

Penelope Calvarese

messages : 461
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : dagron, © rosewins.
multinicks : lottie.
points : 733
age : thirty four y.o.
♡ status : married then divorced then the other woman then single.
work : model turned nurse at windmont bay clinic, doing extras for the mc.
home : a nice little house on bridgewater way.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : sören ⋅ ezra ⋅ rory ⋅ lucas ⋅ teodora ⋅ hiroji ⋅ rheni

The truth hurts, give me white lies. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: The truth hurts, give me white lies. · Lun 18 Mai 2020 - 17:27
La journée a commencé de manière complètement banale. Penelope s'est réveillée, a pris une douche puis un café, s'est rendue à pied à l'hôpital (selon l'heure elle alterne avec la voiture) et s'est habillée pour ensuite s'occuper de ses patients. Le rythme est calme, aujourd'hui, et elle a même le temps de discuter avec ses collègues, surtout à la pause déjeuner. Un coup d'oeil vers l'horloge lui indique qu'elle a bientôt fini sa journée, et pour une fois qu'elle travaille à des horaires normaux elle a prévu d'aller faire un tour au marché afin de faire quelques courses pour remplir son frigo. Mais alors qu'elle se réjouit de n'avoir plus que quelques minutes à faire avant de rentrer chez elle, la réceptionniste de l'étage où elle se trouve (pédiatrie) la hèle de loin et lui tend le téléphone, lui informant que la réceptionniste de l'accueil demande après elle. Requête inhabituelle, alors Penelope fronce les sourcils et s'empare du combiné à travers lequel sa collègue lui informe qu'un certain Hiroji Holloway l'attend en bas. Son coeur loupe un battement, car même si elle n'a pas vu le jeune homme depuis des années elle pourrait reconnaître son nom entre tous, s'étant régulièrement informée sur sa famille pour savoir s'ils allaient bien. Elle ne s'était pas attendue à ce qu'il vienne la chercher un jour et certainement pas aujourd'hui, et maintenant que l'occasion dont elle a tant rêvée se présente, elle est presque nerveuse - ce qui est idiot. Elle prend une profonde inspiration et s'excuse auprès de ses collègues, les prévenant de son absence pour ne pas qu'on la cherche partout. Elle emprunte l'ascenseur pour rejoindre l'accueil et repère Hiroji à peine les portes ouvertes - là encore, elle aurait pu le reconnaitre entre tous. Il est de profil, il ne la voit pas arriver, alors la blonde s'approche doucement et s'adresse à lui d'une voix douce pour ne pas le surprendre.
— Hiroji ? Il se tourne enfin vers elle et elle lui adresse un sourire poli qui se veut encourageant, craignant qu'il ne prenne la fuite en la voyant - car c'est ce qu'il a toujours fait, la concernant. — Ça me fait plaisir de te voir. Comment tu vas ? Demande-t-elle, réellement intéressée par sa réponse, il ne s'agit pas là d'une simple question de formalité et s'il veut lui avouer que ça ne va pas elle sera ravie de lui prêter une oreille attentive si ça peut lui faire du bien. Son regard se baisse sur les fleurs qu'il tient dans ses mains et un léger sourire amusé déforme ses lèvres dénuées de quelconque maquillage. — C'est pour moi ? Elle n'aurait pas eu l'audace de lui demander ça en temps normal mais il est venu la chercher spécifiquement alors elle se doute que ce n'est pas pour un patient - et puis, elle se tient assez informée sur les Holloway pour savoir qu'il n'a aucun proche hospitalisé en ce moment. Ainsi, en lui posant cette question, elle espère l'amener au sujet qui l'a fait venir jusqu'ici aujourd'hui, après toutes ces années.

_________________
— [ "if there's one thing i've learned, it's this: we all want everything to be okay. we don't even wish so much for fantastic or marvelous or outstanding. we will happily settle for okay, because most of the time, okay is enough." ]
 
The truth hurts, give me white lies.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: windmont bay clinic-
Sauter vers: