hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -31%
Scie sauteuse sans fil Ryobi – sans batterie ...
Voir le deal
45.55 €

 

 rolling waves (p/n).


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 789
name : lora (isleys).
face + © : ellie bamber — nympheas, tumblr.
multinicks : minha, dimitri, ezio, (sakura).
points : 1886
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick also fired by this asshole.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : small flat w/ elowen, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

rolling waves (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· rolling waves (p/n). · Mer 13 Mai - 13:59

rolling waves
we move like sharks

@PRIAM EASON — may 6th (2020)

Sourire enjôleur, les yeux brillants d’une jeunesse qui découvre doucement ce que c’est d’être vraiment adulte. Cachée derrière des artifices, le voile qui devient toujours un peu plus opaque à mesure que les jours passent et que les désagréments accompagnent les responsabilités. Nomi fait l’autruche par fierté, refusant de s’avouer vaincu. Elle va jusqu’à enfouir au fin fond d’un tiroir les factures qui s’accumulent et ainsi elle espère peut-être que ça règlera le souci. Evidemment, ce n’est pas le cas, car vient le moment où le loyer tombe et alors que son compte en banque devient plus léger, elle se retrouve confrontée à la dure réalité du monde où elle se refuse même de demander de l’argent à ses parents. Là encore une question de fierté, Nomi rejette l’idée de montrer qu’elle s’est trompée. Il lui faut une solution et vite. Ce n’est pas faute d’avoir essayé, et sans laisser voir une once de panique, Nomi a commencé à chercher du boulot. Mais rien, en deux mois elle n’a absolument pas trouvé de quoi lui permettre de renflouer ses poches. Elle regarde à plusieurs reprises son portable, le numéro de son ancien patron a disparu, aussitôt supprimé de ses contacts dès lors qu’elle a compris qu’il n’était qu’un enfoiré de plus. Nomi ne cherche pas, elle agit en conséquence de ses émotions et la colère lui est si familière que ça reviendrait à bouder une vieille amie ; alors à quoi bon ?

Pourtant c’est avec une grande difficulté qu’elle en a vient à prendre la décision qu’elle ne prend jamais : faire marche arrière. En temps normal, elle n’aurait pas cherché à recontacter Priam mais elle devait se l’avouer (à défaut de le dire à voix haute aux autres), son boulot lui manquait et le salaire qui l’accompagnait lui permettant d’être indépendante. Elle n’a peut-être plus le moyen d’appeler son ancien nouveau futur patron, mais ce n’est pas un souci. Un plan déjà parfaitement rodé en tête, la rousse quitte son appartement l’esprit vainqueur. Elle se rend au Marceline avec une idée précise de ce qu’elle va prendre et une fois ressortie, c’est en direction du bureau du détective que Nomi se lance. A dire vrai, ce n’est pas la première fois depuis son statut d’assistante injustement retiré qu’elle s’est rendue sur place. Passant là telle une habitante ordinaire, l’œillade malgré tout à l’affut pour servir ses intentions bien dessinées. La porte close qui lui fait face ne semble pas éveiller en elle un quelconque agacement, alors qu’elle dépose le sac de ses achats au sol et qu’elle sort de sa poche une épingle. Habituée, c’est sans difficulté qu’elle vient à bout de la serrure et que l’accès lui est donné. A à en juger par le coup d’œil qu’elle jette à sa montre, il ne devrait pas tarder. La rousse s’active dans l'agence, y dépose alors le petit-déjeuner bien consistant à l’écart des dossiers et une fois qu’elle est certaine que tout est bien disposé, elle profite de ces quelques minutes de vide pour jouer les curieuses. Le pas lent, elle se balade dans la pièce, soulève des papiers, fait la grimace en voyant son propre bureau qui n’attend que son retour. Du mouvement se fait finalement entendre derrière la porte qu’elle a précédemment crochetée et sans agitation, la jeune femme tourne des talons pour rejoindre l’une des fenêtres à gauche du bureau de Priam contre laquelle elle se pose, dos à l’extérieur et les bras croisés.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.

Priam Eason

messages : 725
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — mine.
multinicks : (lola) · xavi · blake · vika · kerry · luna.
points : 904
age : thirty-eight yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, thinking about his son.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nomi, daphne, riley.

rolling waves (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: rolling waves (p/n). · Mar 19 Mai - 9:34
Deux mois qu'il avait viré son assistante. Le calme qui régnait dans le bureau était salvateur tout comme le fait de n'avoir personne à réprimander chaques jours de la semaine. Nomi était devenue un poids dans son quotidien, un poids qu'il ne parvenait plus à gérer et qui l’oppressait par sa seule présence. Son incapacité à faire preuve de discernement, son manque d'écoute, le fait qu'elle fouille dans ses dossiers, autant de points qui avaient poussé Priam vers l'inévitable. Si l'australien était soulagé de ne plus avoir la rouquine dans les pattes, il ne pouvait nier qu'il recherchait encore sa présence. Par réflexe, essentiellement, et parce qu'il avait sévèrement besoin d'une assistante. Il avait tenté quelques entretiens mais sa méfiance habituelle s'était décuplée après l'épisode Nomi et il ne parvenait guère à envisager qui que ce soit à cette place. Aussi croulait-il sous une montagne de choses à faire, passablement noyé par plusieurs affaires qu'il gérait avec les moyens du bord. Lorsqu'il était arrivé au bureau, ce matin là, un long soupir s'était fait entendre devant la devanture de son local. Il ne lèverait pas le pied avant 19h ce soir, la journée serait longue. Alors qu'il cherchait ses clés pour accéder à son bureau, sa main s'écrasa automatiquement sur la poignet qui démontra bien vite que la porte était ouverte. Son sang ne fit qu'un tour alors que l'australien fronça les sourcils et enlaça ses doigts sur le manche de l'arme qui traînait dans son dos. Il repoussa doucement la porte pour mieux apprécier l'intérieur avant de sortir son arme qu'il pointa au sol, pour l'instant. Les battements de son coeur étaient étonnamment calme et alors qu'il fit quelques pas, il discerna une silhouette féminine près de la fenêtre. Ses doigts se crispèrent alors qu'il observa un peu mieux la scène, prit de court par un constat étonnant. « Nomi ? » Son prénom résonna dans la pièce alors que sa méfiance laissa doucement place à un profond sentiment de colère. Son petit déjeuner traînait sur le bureau et s'il n'en avait pas la preuve, il jurerait que son ancienne assistante avait encore fouillé dans ses affaires. Il ne réussit pas à décrisper ses doigts sur la gâchette de son arme, alors que son visage habituellement impassible se mua en une grimace haineuse. « Alors petit un, qu'est-ce que tu fous là ? Et petit deux, donne moi une seule bonne raison de pas te prendre la peau du cou pour te jeter dehors ? » Il aurait pu se saisir de sa crinière pour la dégager bien gentiment de là, excédé par l'idée qu'elle ait pu crocheter sa serrure. Dans un accès de rage, Priam relâcha son arme qu'il jeta vivement sur le bureau comme un vulgaire jouet dont il n'avait plus envie sur l'instant. Il se passa une main sur le visage, insufflant l'air ambiant à plein poumon pour tenter de garder son calme alors que son regard azur était rivé sur Nomi, qu'il pensait au bas mot ne plus jamais revoir ici.

_________________

“not a lot of people know what it feels like, do they — to be angry, in your bones — you gotta learn to hide the anger, practice smiling in the mirror,
it's like putting on a mask.”
I'll get over it, I just gotta be dramatic first.

Nomi Lyons

messages : 789
name : lora (isleys).
face + © : ellie bamber — nympheas, tumblr.
multinicks : minha, dimitri, ezio, (sakura).
points : 1886
age : twenty three.
♡ status : flirting.
work : private eye's assistant also known as priam's sidekick also fired by this asshole.
activities : events committee member — being a major pain in the ass.
home : small flat w/ elowen, pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ON ⋅ priam, candace.

rolling waves (p/n). Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: rolling waves (p/n). · Lun 25 Mai - 14:45

@PRIAM EASON

Sourcils arqués qui se muent en un froncement. Damn, t’es vraiment intense comme bonhomme, qu’elle lâche en décroisant les bras, le regard qui s’attarde sur l’arme qu’il tient encore entre ses mains. Ce n’était pas vraiment le style d’accueil auquel elle s’attendait mais dans le fond, elle n’est pas si surprise. Il lui a toujours un peu donné l'impression d'être on edge. Les mains levées comme pour calmer les choses, elle se détache de la fenêtre pour faire un pas vers lui mais s’arrête net en le voyant déposer avec un peu trop d’agressivité son flingue sur le bureau. Bien. Au moins il n’est plus armé, c’est déjà un bon début mais peut-être qu’il serait bon d’éviter de l’énerver encore plus. Est-ce possible ? Nomi elle-même en doute, et lorsqu’elle se pince les lèvres, elle s’efforce de choisir le ton correct et les bons mots. — Et bieeen, je voulais te faire une petite surprise en t’apportant de quoi te nourrir, étant donné que je n'suis plus là pour veiller au grain, je m’inquiétais, ce mensonge qui ne prendra pas mais qu’elle laisse glisser sur ses lèvres sans aucune honte. — Je sais que t’es pas très à cheval sur les règles de politesse mais me mettre dehors par la peau du cou comme tu l’dis, alors que je viens gentiment t’apporter un breakfast de qualité, ce serait vraiment déplacé, elle ne peut pas s’en empêcher, Nomi y prendre plaisir à provoquer et à taquiner sans trop se soucier du reste. Il faut dire que Priam est une cible de choix, parfois il est si facile de toucher la corde sensible et c’est ce qu’elle aime la rousse, pousser les gens dans leur retranchement quitte à s’en prendre plein la face. Elle n’a pas de filtre, et se fiche bien de passer pour la méchante, la casse-bonbon du quartier, peu importe. Parce qu’elle ne se soucie pas des sentiments des autres, à quelques exceptions près (et encore). Pourtant elle doit garder en mémoire qu’elle est ici pour une raison bien précise et que son sale caractère ne doit en aucun cas fausser ses plans. Elle doit alors prendre sur elle, se l’intime d’ailleurs, et montrer à Priam qu’il a tout intérêt à lui laisser une seconde chance. Alors elle se détache de son regard pour laisser l’œillade s’évader vers d’autres points de la pièce, les mains liées dans son dos et sur son visage, les traits s’apaisent en un air faussement innocent. — Je pensais sincèrement que ça te ferait plaisir, énième simulacre qu’elle cache sous un haussement d’épaule et derrière ces cils qui battent sans en faire trop. — On ne s’est pas quittés en très bons termes la dernière fois et… j’sais pas, je suis passée devant l’agence et ça me manquait, presque une vérité qu’elle n’assumera pas tout à fait si elle devait le regarder dans le blanc des yeux. Elle sait que Priam ne sera pas là à boire ses paroles comme une évidence mais elle a assez confiance en elle pour estimer être en mesure d’obtenir gain de cause.

_________________

but I feel it burning like when the winter wind stops my breathing.
Contenu sponsorisé




rolling waves (p/n). Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: rolling waves (p/n). ·
 
rolling waves (p/n).
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: