hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
[Vente flash]Batterie externe 26800 mAh à charge rapide
22.90 €
Voir le deal

 

 the things we lost in the fire (lilibell/kit)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 
I write sins not tragedies.

Luther Lehane

messages : 962
name : nepenthès
face + © : oliver jackson-cohen © rogers
multinicks : keith - garett - charlotte - harlan - naaji
points : 622
age (birth) : 28. (24/03)
♡ status : single.
work : on and off.
activities : likewise.
home : shitty apartment on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●● - (chani ; lilibell/kit)

the things we lost in the fire (lilibell/kit) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· the things we lost in the fire (lilibell/kit) · Sam 16 Mai - 15:59

we were born with nothing
and we sure as hell have nothing now
-------------------------------
may 16th, 8:17pm
@Lilibell Lehane - @Kit Lehane

Il ne savait pas pourquoi il était aussi nerveux. Il n’avait pas de raison de l’être après tout. C’était Lilibell, sa sœur, son double, celle qui était et continuerait d’être tout pour lui. La seule qui l’acceptait avec ses défauts et l’aidait à se surélever. La seule qui continuerait de lui tendre la main même lorsqu’il se retrouvait dans le caniveau. La seule dont le visage lui apparaissait alors qu’il avait pris la seringue de trop. La seule qui, chaque fois qu’il était tombé, l’avait relevé, l’avait même porté pour que jamais il ne se laisse happé. La seule pour qui il était capable du pire comme du meilleur. Il n’y avait donc, a priori, rien à craindre après tout. Et pourtant, il était en train de tirer nerveusement sur sa cigarette en faisant les cent pas devant chez elle, n’osant pas sonner, observant de l’autre côté de la rue les allées et venues des deux femmes à la maison, devinant ce qu’elles se disaient, ce qu’elles faisaient. C’était une soirée classique au cours de laquelle il ne serait que trois : sa sœur, l’épouse de cette dernière et lui. Les choses étaient toujours un peu tendues avec la blondinette ; Luther avait admis qu’elles demeureraient sans doute toujours ainsi mais c’était le pendant pour elle d’être devenue le roc auquel se raccrochait Lilibell. Sans chercher à l’évincer, elle avait pris sa place et il lui en avait voulu au début. Sans doute que de son côté, elle avait été méfiante au vu des histoires qui couraient sur son dos ou ne serait-ce que ce que sa cadette d’à peine quelques minutes avait bien voulu admettre à son égard : le début chaotique de leur scolarité à Windmont Bay et le désespoir des professeurs à son égard, ses séjours en prison un peu trop nombreux, sa possessivité maladie, ses problèmes de drogue. Il n’était pas aisé d’être la sœur de Luther Lehane. Il l’était encore moins de n’être que sa seule famille. Au moins, la jeune femme avait la sienne : Kit avait su être là quand le jeune homme avait cédé à ses démons. Elle avait su lui offrir ce qu’il lui avait toujours refusé. Et rien que pour ça, il ne pouvait pas véritablement la détester. Kit était quelqu’un de bien, celle qu’il fallait à Lilibell et elle l’aimait autant que lui pouvait l’aimer. Les deux avaient de la chance de s’être trouvées et d’une certaine manière, il les enviait. Ce qu’elles partageaient, ce qu’elles avaient, il ne pourrait jamais l’avoir avec qui que ce soit. Il n’était pas de ce bois-là et ne le sera sans doute jamais en dépit de tous les efforts consentis par celles qui avaient traversés sa vie. Aucune ne serait jamais à la hauteur non pas de sa mère mais de sa sœur.
Alors qu’il terminait sa cigarette, il croisa le regard d’un voisin qui promenait son chien. Ce dernier le regarda d’un air suspicieux, ralentissant sa marche et Luther vit directement dans son regard qu’il était déjà en train de composer le numéro d’appel d’urgence de la police de Windmont Bay, devinant quelque noir dessein de la part de l’ancien délinquant et junkie. Pour le rassurer, il termina sa cigarette avant de l’éteindre et de s’éloigner de lui, lui adressant un sourire poli. Les mains glissées dans les poches de son jean, il traversa la route, sans faire véritablement attention pour se rendre d’une démarche assurée vers la jolie petite maison qui abritait sa sœur et sa dulcinée. Il jeta un coup d’œil rapide par-dessus son épaule, le promeneur l’observait toujours avec suspicion et il tâcha de calmer les frissons dans son échine dorsale. Après tout, comment pouvait-il lui en vouloir ? Il y a 6 mois de cela, il aurait sans doute cherché à cambrioler les maisons alentours pour se payer sa dose. Il tentait de refaire surface mais les derniers mètres étaient les plus difficiles. D’une main légèrement vacillante, il appuya sur la sonnette et attendit. Mince, il n’avait pas pensé à ramener le bouquet qu’il avait acheté. Il se donna une claque mentalement. C’était trop tard maintenant.

_________________

YOU WERE A PLAGUE, NONE WERE PREPARED FOR.
a strong woman builds her own world.

Lilibell Lehane

messages : 914
name : olivia (carolcorps)
face + © : victoria pedretti | @mine — @tumblr/billie eilish
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ etta ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ archie.
points : 457
age (birth) : [ 24|03 ] twenty eight years old.
♡ status : married.
work : dog trainer — former psychiatrist
activities : walking early in the morning with jamie (her dog), making kit's favorite meal, to pick flowers from her garden, worry about luther, kissing her wife, watching dumb romcom, call luther whenever she feels like it (too much) — reading club — cooking club.
home : a cosy home on crescent lane w/ wifey.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●○ ) - on (kit; luther&kit)

the things we lost in the fire (lilibell/kit) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the things we lost in the fire (lilibell/kit) · Mer 15 Juil - 17:58

@Luther Lehane & @Kit Lehane

Il n’y avait rien que la jeune femme ne saurait pardonner à son frère. Rien qui ne saurait se mettre en travers de leur relation fusionnelle. Rien, si ce n’était la maladie de Luther. Ses addictions lui pourrissaient la vie, dictaient sa vie au delà du bon sens. Si elle n’a jamais été femme à juger aisément, il en était encore moins question lorsqu’il s’agissait de lui. Il était sa moitié, une autre part d’elle-même, son tout. Sans son frère elle n’était rien. Et la seule parvenant à le comprendre sans qu’il n’ait à dire le moindre mot. C’était parfois difficile à accepter, et Lilibell avait craint pour sa relation amoureuse lorsqu’elle avait dû présenter la jolie Kit à son frère. Elle lui avait beaucoup parlé de lui, encore aujourd’hui, il était évident que la jeune femme ne cessait de s’inquiéter pour son jumeau qui semblait dériver de plus en plus loin d’elle. La belle craignait qu’un jour il n’atteigne une limite où elle ne pourrait plus le rejoindre. Qu’il aille où elle ne pourrait le suivre. Kit avait accepté le relationnel délicat entourant sa femme et son beau-frère. Une perle rare aux yeux de la jeune femme, qui n’aurait jamais pensé trouver quelqu’un qui saurait se faire accepter de Luther et accepter les problèmes familiaux enracinés dans la vie de l’ancienne psychiatre. Néanmoins, si l’une pouvait pardonner, l’autre était plus sur sa réserve. Le même cirque se répétait inlassablement depuis quelques années. Luther revenait sobre après une cure ou un séjour en taule, un énième. ‘Cette fois-ci c’est fini’ Combien de fois l’avait-elle entendu? Combien de fois y avait-elle cru? Kit avait sans doute conscience que sa femme se laisserait avoir encore une fois. Qu’il suffirait de le voir sur le pas de porte et tout rentrerait dans l’ordre. C’était toujours comme ça, ou presque. « Je veux d’abord être sûre qu’il va bien et qu’il n’a pas replongé. » lui assura la belle, en peaufinant les détails sur la table simplement dressée. Comme toujours, Lilibell avait cueillit quelques fleurs dans son jardin pour en faire un bouquet qu’elle avait déposé en centre de table. Elle vint rajouter quelques branches à sa composition avant de se retourner vers sa femme, un large sourire sur les lèvres. « Je sais ce que tu vas dire. Mais je ne me laisserai pas amadouer cette fois. » Son sourcil arqué en disait long sur ses doutes, que la jeune femme vint balayer en serrant les mains de sa femme dans les siennes. « Promis. » fit-elle en déposant un délicat baiser sur ses lèvres. Au même moment, la sonnette se fit entendre faisant sursauter la jeune femme. Jamie, jusque là calme et allongé à quelques pas de là, se leva brusquement pour sautiller et aboyer dans tout les sens. « Prête? » elle déposa une nouvelle fois un baiser furtif sur ses lèvres et suivit son chien vers l’entrée. Lorsqu’elle ouvrit la porte, ce fut d’abord son chien qui se jeta sur lui, réclamant sa dose d’attention avant que la jeune femme ne l’attrape par le collier pour se frayer un chemin jusqu’à son frère. Sans réellement réfléchir, la brune plongea dans ses bras. « Je suis contente que tu sois là. » la tête lovée contre son torse, elle était si petite à côté de lui, ça en était aussi drôle qu’attendrissant. Un petit sourire vint étirer ses lèvres avant qu’elle ne relève la tête vers lui. « Ne sois pas nerveux, j’ai fais ton gâteau préféré. » le rassura-t-elle, se détachant enfin de lui pour le laisser entrer. L’innocence dont-elle pouvait faire preuve, avait toujours été sa plus grande arme. Son grand regard curieux de tout, ce sourire plein de douceur. Elle avait encore cette candeur enfantine, et cette vision parfois un peu trop idyllique de ce qui l’entourait. « Allez entre, on va pas te manger. » renchérit-elle. La belle referma la porte et le dépassa pour rejoindre sa femme qui se cachait derrière le réfrigérateur. Depuis toutes ces années, elle ne boitait presque plus. Sa robe estivale laissait entrevoir cette prothèse qu’elle avait fini par accepter et qu’elle assumait désormais comme une nouvelle partie d’elle-même. « T’as perdu quelque chose? » s’amusa-t-elle en la voyant le nez fourré entre le fromage et les yaourts.

_________________

isn't it lovely, all alone? heart made of glass, my mind of stone. tear me to pieces, skin and bone. hello, welcome home

Kit Lehane

messages : 151
name : phyla
face + © : pom klementieff + ©corpsie (©cainwrites))
multinicks : joseph + nyree + dora
points : 181
age (birth) : 32 years old
♡ status : married
work : photographer
home : ocean avenue

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (off) lilibell/luther, lilibell, finn

the things we lost in the fire (lilibell/kit) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the things we lost in the fire (lilibell/kit) · Mar 21 Juil - 20:18
Kit savait qu'en épousant Lilibell, elle devrait inévitablement se confronter au fameux jumeau dont elle ne cessait d'entendre parler. Mais elle ne savait pas vraiment à quel point ça pouvait être difficile. Combien de fois avait-elle vu sa femme s'inquiéter pour lui ou pleurer à cause de lui ? Beaucoup trop souvent à son goût. Kit n'avait rien contre Luther, il se battait contre de terribles démons et pour ça il méritait son respect... mais d'un autre côté il faisait du mal à la femme qu'elle aimait et c'était ça qu'elle ne pouvait digérer. Alors ce dîner, elle l'appréhendait mais savait qu'il était nécessaire et Lilibell semblait tout aussi stressée que Kit à ce sujet puisqu'elle n'avait cessé de parler depuis plusieurs minutes. Elle fixa sa femme, avec un léger sourire tandis que cette dernière essayait une nouvelle fois de convaincre Kit que cette fois-ci tout serait différent. « J'ai rien dit! » fit-elle en se mettant à rire doucement. Néanmoins, Kit leva la main comme une étudiante qui demandait la parole à sa professeure. « écoute, c'est ton frère et tu l'aimes... mais moi je t'aime et si jamais je sens qu'il ne va pas bien alors je vais devoir intervenir et je ne prendrais pas gants, d'accord? Je ne veux plus te voir souffrir à cause de lui. Et je ne veux pas dire que je le foutrais dehors, bien sûr que non, mais on l'aidera. Je te le promets. » Kit déposa un baiser sur le front de sa femme, en la laissant aller accueillir Luther qui venait de sonner à la porte, comme si il savait que l'on parlait de lui. Kit resta dans la cuisine afin de réfléchir à ce qu'elle pourrait lui dire. Devait-elle aussitôt se montrer méfiante ou devait-elle être chaleureuse? Comment on accueil son beau-frère, ex junkie ? Il devrait y avoir un manuel pour ça... Kit fut interrompue dans ses pensées par sa femme, qui semblait plus heureuse que jamais d'avoir retrouvé son frère. « Je...croyais avoir vu... une bête. » son regard se posa immédiatement sur Luther. Elle resta un instant sans parler avant de s'approcher de lui avec un léger sourire ne sachant pas si elle devait le prendre dans ses bras ou non. « Bonsoir! » fit-elle sur un ton un peu plus enjoué « Désolée, je crois que je suis un peu nerveuse. J'espère que tu as faim... » Elle avait besoin d'un verre, cette soirée s'annonçait vraiment longue et bizarre.

@Luther Lehane @Lilibell Lehane

_________________
I write sins not tragedies.

Luther Lehane

messages : 962
name : nepenthès
face + © : oliver jackson-cohen © rogers
multinicks : keith - garett - charlotte - harlan - naaji
points : 622
age (birth) : 28. (24/03)
♡ status : single.
work : on and off.
activities : likewise.
home : shitty apartment on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●● - (chani ; lilibell/kit)

the things we lost in the fire (lilibell/kit) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the things we lost in the fire (lilibell/kit) · Dim 2 Aoû - 13:50

we were born with nothing
and we sure as hell have nothing now
-------------------------------
may 16th, 8:17pm
@Lilibell Lehane - @Kit Lehane

Une sonnette qui résonne. Des pas qui retentissent. Une porte qui s’ouvre et une truffe noire suivi d’aboiements joyeux qui vient se coller à lui. « Hé Jamie-Criquet ! » accueillit-il le chien de sa sœur jumelle, ses lourdes mains s’enfouissant dans le poil rassurant de ce dernier et qui lui semblait être comme un phare dans la nuit noire. Lilibell était sa sœur, son double, sa moitié, son soleil et sa lune ; pourtant, il craignait toujours qu’un jour, elle ne fasse comme les autres et lui tourne le dos en considérant qu’il ne valait pas la peine, que tous les tracas subis n’étaient aucunement contrebalancés par ce qui les reliait l’un à l’autre et que nul autre ne pouvait jamais comprendre. Il sentait bien au fond de lui qu’un jour ou l’autre, elle lui ouvrirait la porte, le regard froid, le visage fermé et que d’un air las, essoufflé par ses conneries qu’il ne pouvait s’empêcher encore et encore de commettre, lui demanderait de partir. Ou pire encore, elle demanderait à sa femme de lui ouvrir et de lui demander de partir, refusant de le voir et le rayant définitivement de sa vie comme ils n’avaient eu d’autre choix que le faire d’Annabel. Si tel jour arrivait, il ne pourrait s’en prendre qu’à lui-même et ce n’est pas faute d’avoir été prévenu en amont, ni même de ne pas en avoir conscience. Ce n’était cependant pas le jour aujourd’hui et un sentiment profond de soulagement l’envahit en voyant le visage rayonnant de sa jumelle. Délaissant Jamie, il resserra ses bras autour d’elle dans une étreinte dont ils avaient le secret, appréciant ce moment de connexion totale avec la brunette qui constituait et constituerait toujours sa vie dans sa globalité. Il ferma les yeux, respira son odeur, appréciant ces instants qu’ils volaient aux autres. Personne ne pouvait les comprendre comme ils se comprenaient. « Moi aussi. » souffla-t-il avant de se détacher et de lui adresser un sourire fatigué mais soulagé. Cela faisait 6 mois et pourtant chaque jour continuait d’être une bataille qu’il n’était jamais certain de remporter. « Tu es magnifique. » Il ne put s’empêcher de laisser son regard glisser sur la silhouette estivale de la jeune femme, appréciant de la voir légère et heureuse ainsi, sans se préoccuper de son handicap qui constituait toujours un pincement au cœur pour lui. Il aurait dû être là. Il aurait dû la protéger comme il l’avait toujours fait. Il n’avait pas fait tout ça pour qu’il lui arrive malheur de cette manière.

« Désolé, je t’avais acheté un bouquet mais je l’ai oublié à l’appartement. » Il se sentait gêné de débarquer ainsi les mains dans les poches pour mettre les pieds sous la table connaissant la jeune femme. Il ne pourrait lui être d’aucune utilité en cuisine et il supposait que la table était déjà mise. Peut être pourrait-il faire la vaisselle après mais il continuait d’être encore trop brusque pour ne pas y laisser quelques céramiques au passage. « Celui à la myrtille et au chocolat ? » demanda-t-il joyeusement, ses yeux pétillants de malice à l’idée de manger un bon repas chaud avec les personnes qui constituaient sa seule famille et qui se terminerait en apothéose de saveur. « Génial ! » Il la suivit à l’intérieur, se détendant progressivement à ses côtés avant que son cœur ne batte de nouveau la chamade sous le regard perçant de Kit. Il sentit le rouge envahir ses joues et une gêne s’installait comme à chaque fois qu’ils étaient ensemble tous les trois. « Bonjour Kit. Tu vas bien ? » Il lui adressa un sourire légèrement crispé. « Désolé, je voulais vous ramener quelque chose et ne pas arriver les mains vides mais je l’ai oublié chez moi. » poursuivit-il, mangeant la moitié de ses mots tant il était nerveux chaque fois qu’il était en présence de la photographe. Il n’avait pas de sentiment négatif à son encontre, bien au contraire et malgré des débuts quelques peu chaotiques. Au contraire, il appréciait réellement ce qu’elle avait pu amener à sa jumelle, la manière dont elle rayonnait d’une lumière particulière quand elle était à ses côtés. Il avait été un peu jaloux au début évidemment, craignant qu’elle ne lui vole sa sœur, la seule personne qui lui restait envers et contre tous, surtout contre lui-même. Mais Kit était assurément la bonne personne qu’il fallait à Lilibell, et bien mieux que certains de ses ex, voire même tous. Il fit une petite moue, promenant son regard sur la cuisine qui apparaissait en véritable havre de paix, un cocon réconfortant comme il aurait aimé en avoir durant son enfance. « Je peux faire quelque chose ? » Lui et ses mains palourdes, ses trop longs bras et jambes et sa nervosité à fleur de peau qui était revenue au pas de course. Il aurait bien besoin d’un verre. 6 mois, c’est long.

_________________

YOU WERE A PLAGUE, NONE WERE PREPARED FOR.
Contenu sponsorisé




the things we lost in the fire (lilibell/kit) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the things we lost in the fire (lilibell/kit) ·
 
the things we lost in the fire (lilibell/kit)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: