hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -48%
Xiaomi Redmi Airdots – Ecouteurs sans fils
Voir le deal
10.49 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 genius drunk idea.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys
Aller en bas 

Oscar Thomas

messages : 200
name : chasing hearts / margot
face + © : matt czuchry
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory
points : 378
age (birth) : thirty-four.
♡ status : single.
work : artist manager.
home : looking for one.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Blake ▴ Sienna ▴ Pristine ▴ (Owen, Jean) | fr/en | open

genius drunk idea. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· genius drunk idea. · Jeu 21 Mai 2020 - 22:24
Genius drunk idea.
21.05.20 / @Blake Ryder

Appuyant son coude sur le bar, Oscar soupira et fit signe au serveur de leur resservir deux verres de… ce qu’ils étaient entrain de boire. La jeune femme avec qui il venait de passer la dernière heure l’avait convaincu de prendre un cocktail dont il ne connaissait pas le nom et dont il se fichait. Aussi, passé quatre verres, sa mémoire commençait à défaillir et à ne retenir que les informations essentielles comme… le prénom de sa comparse : Blake. Il avait fait connaissance avec la demoiselle de la façon la plus banale qui soit; installé au bar en train de siroter une bière (parce qu’il ne savait pas quoi faire d’autre de son jeudi soir, pour être tout à fait honnête), il l’avait aperçu, l’avait trouvé charmante et s’apprêtait à aller l’aborder quand… il s’était rendu que le jeune homme assis à coté d’elle avait sa main sur sa cuisse. Oscar ne s’était donc pas plus attardé que cela sur la question. C’était de toute façon sans doute mieux, puisqu’il n’était pas à Windmont Bay pour allonger sa liste de conquêtes - qui n’était pas si grande, Oscar étant plus du genre à charmer qu’à conclure - mais pour travailler. Enfin, il était aux Etats-Unis pour travailler mais à Windmont Bay parce que l’un de ses meilleurs amis d’enfance était à Windmont Bay et il avait donc décidé d’y habiter. Bref, Oscar avait continué à descendre sa bière, plongé dans ses pensées (qui tournaient principalement autour de cette filiale qu’il était chargé de lancer) jusqu’à devoir aller vider sa vessie. En revenant des toilettes, après s’être soigneusement lavé les mains, il avait vu la demoiselle chercher à se libérer de l’étreinte de ce dernier, sans succès. Ne souhaitant pas se mêler de ce qui ne le regardait pas, Oscar avait poursuivi sa route jusqu’à ce qu’il se rende compte que quelqu’un devait intervenir. Fidèle à lui-même, il s’était alors comporté en véritable chevalier servant et avait été sauvé la belle des griffes du dragon - qui ressemblait plus à un lézard qu’autre chose à dire vrai. Une heure plus tard, ils étaient accoudés au bar à rire de tout et de rien, cette histoire chevaleresque bien loin derrière eux. Alors qu’il tendait sa carte au barman pour régler leurs consommations, Oscar secoua vivement la tête en entendant ce que Blake venait de lui dire : “Non mais Blake, il faut que tu me déménages, enfin ! Ca n’a aucun sens de continuer à vivre avec eux.” Il passa son bras autour de son épaule, comme s’ils se connaissaient depuis dix ans et déposa un baiser sur son front. “C’est comme… les adolescentes qui continuent de regarder les photos et les messages de leurs exs en espérant qu’ils reviennent… sauf que tu es un peu plus mature et que tu te comptes de trouver ton beau-frère irrésistible. Mais quand même !” s’exclama-t-il, sincèrement inquiet pour la jeune femme. Il soupira, but une gorgée de son cocktail et se laissa retomber sur son tabouret.

_________________


show me a gray sky, a rainy cab ride. Babes, don't threaten me with a good time

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

genius drunk idea. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: genius drunk idea. · Dim 24 Mai 2020 - 17:06
Une dispute avec sa soeur et la sentence avait été lâchée, abandonnée là par une Devan plus qu'exaspérée. Blake devait quitter leur domicile, elle avait une semaine pour le faire. Au delà des circonstances de cette séparation - elle avait embrassé son beau frère - la naïade trouvait la sentence un peu rude et le temps imparti un peu court. L'idée de retourner à Los Angeles lui avait traversé l'esprit mais l'envie s'était faite la malle dans la foulée. Étrangement, elle se sentait plutôt bien dans le coin et rassurée par la présence d'amis proches : Daphne et Reggie, entre autre. Aussi avait-elle décidée de rester. Sa maison d'hôtes était toujours en chantier et il lui était impossible de s'y installer pour le moment. Le retard dans les travaux et le fait que Zachary ne soit plus en mesure de lui donner un coup de main avaient été un sacré coup de frein à son projet. Perdue, ruminante, sentant le sort s'acharner sur elle une énième fois, elle s'était attardée un peu trop longtemps au bar pour picoler et oublier. Un choix qu'elle n'assumait pas vraiment puisqu'une fois saoule, Blake pouvait devenir la pire version d'elle-même - ou la meilleure, selon le point de vu. Elle fut fortement ennuyée par une espèce de débile profond dont elle ne parvint pas à se séparer, bien que l'envie de lui coller son talon dans le front fut prise en compte. Heureusement, un preux chevalier vint à elle et une heure plus tard, il lui semblait être son nouveau meilleur ami. « Nan mais je sais mais tu veux que j'aille où ? Arrête, je vais réussir à la convaincre que j'ai ripé sur sa bouche et que je peux rester. Je suis une gentille fille moi, merde. » Elle se blottit au creux de ses bras alors qu'il déposait un baiser sur son front. Ce qu'il sentait bon à cette hauteur. « Ah ouais en fait je l'ai embrassé, je t'ai pas dit je crois. » Elle haussa les épaules et s'accrocha à son cocktail, cherchant à attirer la paille à elle. Peine perdue, elle mit 20 bonnes secondes à réussir à la chopper avec sa langue pendante. « Franchement je suis peut être une ado. Mais le mec est taillé en V s'te plait. » Sa franchise sous le coude, Blake fronça les sourcils en entendant ses propres paroles. Définitivement, elle allait devoir déménager assez rapidement et abandonner là l'idée saugrenue de séduire son beau frère. « Toi par contre t'es pas trop taillé en V, t'es plutôt taillé en H.. comme homard tu vois.. genre.. en homard quoi. » Elle leva les mains en l'air, imitant des pinces sans trop savoir pourquoi. Elle ne comprenait même pas pourquoi le terme homard était arrivé jusqu'à elle. Peut-être parce qu'elle buvait avec le ventre vide et que la faim venait de se faire ressentir. Ou peut-être parce que cette ville sentait constamment le vieux poisson et les crustacés. « Je veux pas finir dans la rue. Tu dois m'aider à trouver une solution. Parce que si je finis sous un pont tu seras obligé de rester avec moi, tu peux pas me laisser seule comme ça.... ..... tu veux qu'on partage un matelas sous un pont ? »

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.

Oscar Thomas

messages : 200
name : chasing hearts / margot
face + © : matt czuchry
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory
points : 378
age (birth) : thirty-four.
♡ status : single.
work : artist manager.
home : looking for one.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Blake ▴ Sienna ▴ Pristine ▴ (Owen, Jean) | fr/en | open

genius drunk idea. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: genius drunk idea. · Dim 31 Mai 2020 - 11:40
Oscar n’avait aucune idée de pourquoi il avait décidé que cette jeune serait sa meilleure amie de la soirée ni de comment, même alcoolisé, son cerveau avait pu analyser les quelques blagues de personnes un peu trop alcoolisées qui se faisaient, voulaient dire qu’ils étaient devenus les meilleurs amis du monde, envers et contre tous mais apparemment cela ne semblait pas gênée la demoiselle et c’était tant mieux. Il ne put s’empêcher de pouffer en l’entendant dire qu’elle avait ripé sur sa bouche et qu’elle était une gentille fille, plus pour la seconde partie que la première partie de sa phrase qui n’était pas encore monté jusqu’à son cerveau. “Non mais je suis désolé, mais tu m’as l’air de tout sauf d’une gentille fille.” répondit-il, la gardant contre elle pour qu’elle ne voit ça comme une insulte. “T’es une fille… fascinante, mais pas une gentille fille.” Pas une mauvaise fille non plus, juste elle n’était pas… elle avait du caractère, ça se voyait. Fronçant les sourcils en entendant sa révélation, il secoua la tête. “Non mais tu vois, les gentilles filles, ça fait pas ça.” Surtout quand la jeune femme n’avait pas dit “on s’est embrassés” mais “je l’ai embrassé” mais loin d’avoir toutes les informations quand à cet événement, Oscar ne souhaitait pas émettre le moindre jugement. Il notait jusque que de ce fait, Blake se retrouvait sans logement et que bon… c’était pas top. Relâchant doucement son étreinte, il attrapa sa bière et ne put s’empêcher de pouffer une nouvelle fois en voyant Blake essayer de récupérer sa paille en bougeant uniquement sa langue. Au bout de plusieurs secondes, Oscar eut pitié d’elle - le spectacle était amusante et il avait eu le temps d’en faire une photo marrante -, et poussa doucement la paille vers sa langue, craignant qu’elle ne réussisse jamais à l’attraper et finisse morte de soif devant cette entreprise perdue d’avance. “J’vais te donner un conseil très précieux.” Air sérieux, petit suspense de circonstance. “On embrasse pas les mecs mariés ou maqués. Encore moins quand ils font partis de la famille.” Il reposa son verre, se laissa retomber sur son tabouret - c’était fatiguant d’être debout, il se demandait comment il était seulement possible qu’il ne l’ait jamais remarqué auparavant - et écouta avec attention Blake lui décrire deux types d’hommes dont il n’avait jamais entendu parler : les hommes en V et les homards. “Mais c’est bon les homards, non ? C’est un produit de luxe, c’est délicieux, ça se mange comme ça tellement c’est bon !” précisa-t-il se sentant obligé de défendre cette race à laquelle il ne savait pas appartenir quelques minutes auparavant. Attrapant ses mains alors qu’elle faisait les pinces de homard, il secoua la tête : “Cherche pas, t’as pas d’excuse.” Mais rapidement le ton de la conversation changea - enfin, pas vraiment - et Blake s’imagina finir à la rue, sous un pont parce qu’elle ne trouverait pas où aller. “Premièrement… bonne nouvelle, je ne crois pas avoir vu de pont à Windmont Bay.” Le problème était que cela faisait seulement deux trois jours qu’il était là et que ça avait pu lui passer sous le nez… Et surtout que ce n’était pas la meilleure chose à dire pour la rassurer. Il fit signe au barman de leur servir deux verres d’eau, sentant qu’il en avait grandement besoin et se tapota les joues pour se réveiller. “Non, on va pas partager un matelas sous un pont…” Il fronça les sourcils alors qu’une illumination - de mec bourré - lui venait à l’esprit : “Mais tu sais ce que tu cherches comme appart ? J’en cherche un moi aussi donc bon…” Ils pourraient s’entraider dans leurs recherches respectives, selon les critères qu’ils avaient ou alors… “J’en ai vu un sympa sur Ocean Avenue mais il faudrait qu’on soit trois ou quatre dedans. Le problème étant que je ne te vois pas du tout vivre avec un mec taillé en homard.

_________________


show me a gray sky, a rainy cab ride. Babes, don't threaten me with a good time

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

genius drunk idea. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: genius drunk idea. · Dim 7 Juin 2020 - 10:58
« Comment ça, je suis pas une gentille fille ? » lança-t-elle en fronçant les sourcils. Blake n'était pas une fille méchante, loin de là, mais sa spontanéité et son égocentrisme prenaient toujours le pas sur le reste. Elle ne faisait pas les choses en pensant à mal, avec pour seul but de blesser ses proches, elle faisait les choses parce qu'elle lui semblaient intéressantes, sur le coup. Les conséquences lui passaient au dessous, tant qu'elle s'estimait ravie de leur tournure. En l’occurrence, embrasser Zachary était, certes, une erreur sur le papier mais Blake garderait un seul détail en souvenir : la douceur de ses lèvres. Sa soeur avait toutes les raisons du monde de la détester mais là encore, la sirène la trouvait excessive dans sa réaction, ce qu'elle se garda bien de préciser à voix haute. « Et je suis fascinante ? » Toujours dans l'incompréhension, elle haussa finalement les épaules alors que le dénommé Oscar l'aidait avec sa paille. « J'vais t'avouer un truc, j'écoute pas les conseils des gens ! » reprit-elle en affichant son plus beau sourire. Blake avait parfaitement conscience d'occulter un certain nombre d"informations, pour son bon plaisir de manière générale. Mais que pouvait-elle faire d'autre ? Blake entendait, Blake comprenait, mais Blake se lançait toujours corps et âme dans une décision sans s'intéresser à ce qu'autrui pensait ou à ce qui était jugé acceptable. Les dommages collatéraux jonchaient sa vie depuis des années et une petite voix au fond d'elle lui intimait que ce n'était pas terminé, surtout depuis son arrivée à Windmont Bay. « Jamais bouffé ce merdier. » concéda-t-elle à voix basse avant de poser un coude sur le bar pour mieux soutenir sa tête qui commençait à être lourde. « Mais c'est une façon de parler, sous un pont... » Elle était à peu près sûre de ne pas finir abandonner dans un coin. Au mieux, elle s'inviterait chez Daphne - Casey - ou chez Reggie, aucun d'eux ne seraient en mesure de lui refuser l'hospitalité et la jeune femme pourrait aisément commencer à y faire son nid sans demander son reste. Habituellement, Blake aurait certainement opté pour cette solution, la facilité comme à son habitude, et celle qui lui permettait de ne pas se soucier des détails autour - la recherche d'un toit, le loyer, entre autre. Mais étrangement, elle ressentait le besoin de passer à autre chose. « Tu me proposes ça parce que tu veux payer ma part de loyer ? J'accepte ! » lança-t-elle, sans une once de réflexion alors qu'elle grimaça en voyant un verre d'eux arriver. Elle le repoussa d'un revers de la main et continua de siroter son cocktail qui se vidait dangereusement. « T'as quoi comme critères ? Et c'est quoi ton appart sur Ocean Avenue ? Je veux être la première dans la salle de bain, j'ai un chien loup pas très sympa aussi alors il lui faut un extérieur et.. je fais pas la bouffe, je te préviens. » Il y avait tout un tas de critères à prendre en compte mais Blake était un brin trop alcoolisée pour se remémorer le reste. Elle se questionnait surtout sur son peu de jugeote pour accepter aussi facilement de se mettre en colocation avec le premier étranger venu - mais il était sympathique, c'était l'essentiel ?

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.

Oscar Thomas

messages : 200
name : chasing hearts / margot
face + © : matt czuchry
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Daphne ▴ Maya ▴ Rory
points : 378
age (birth) : thirty-four.
♡ status : single.
work : artist manager.
home : looking for one.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Blake ▴ Sienna ▴ Pristine ▴ (Owen, Jean) | fr/en | open

genius drunk idea. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: genius drunk idea. · Jeu 18 Juin 2020 - 0:14
En temps normal, Oscar était le premier à éviter de donner son avis sur la personnalité des gens avant de bien les connaître. Ce n’était pas tant qu’il n’assumait pas ses opinions mais il savait que les gens étaient bien plus complexes qu’ils en avaient l’air au premier abord et essayait de leur donner à tous le bénéfice du doute. Sauf que les choses étaient beaucoup plus compliqué quand vous vous entendiez bien avec la personne, que ce que vous aviez à dire n’avait rien d’un reproche (ou de la mention d’un défaut) et que vous aviez beaucoup trop de verre en compteur. Observant Blake avec attention, il attendit de voir ce qu’elle allait lui balancer lorsqu’elle releva qu’il avait dit qu’elle n’était pas une gentille fille. Oscar ne voyait pas particulièrement à mal en disant cela, ne pas être une gentille fille ne signifiait pas nécessairement être une méchante fille pour lui. C’était juste que Blake avait son caractère - preuve en était qu’elle n’avait pas manqué de relever cette phrase - et que si la vie était un casting de séries télévisées, elle n’aurait probablement pas eu le rôle de la gentille fille. Pas nécessairement celui de la peste ou de la pimbêche pour autant - mais il ne connaissait pas assez la jeune femme pour en être certain. “J’suis fasciné, en tout cas.” répondit-il du tac au tac lorsqu’elle releva également la seconde partie de sa phrase. Ce n’était pas forcément très adroit de dire les choses de la sorte : Blake s’imaginerait peut-être qu’il était fasciné au point de vouloir la mettre dans son lit et aussi délicieuse soit-elle à regarder, il était surtout fasciné au point d’avoir envie de la connaître (et de lui proposer d’emménager avec lui, apparemment). “Tu vois!” répondit-il comme si elle venait de lui prouver par A + B qu’il avait raison en admettant qu’elle n’écoutait pas les conseils des gens. Et d’une certaine façon c’était vrai mais une part d’Oscar - comme quoi il ne devait pas être ivre mort - se doutait bien que Blake avait beaucoup plus à offrir (ou à prendre) que ce qu’elle montrait là - ou que ce qu’il était capable de voir avec autant d’alcool dans le sens.
Fronçant les sourcils en l’entendant qualifier les homards de merdier, Oscar secoua la tête “Ha ouais t’aimes vraiment pas les homards quoi !” Il en fut presque vexé l’espace d’un instant mais par chance, sa capacité d’attention ressemblait plus à celle d’un poisson rouge que celle d’un homard (ni Oscar ni sa joueuse n’ont en réalité aucune idée de la capacité d’attention d’un homard, mais vous voyez l’idée) et Oscar se focalisa sur le reste de la conversation. Soupirant un peu de soulagement en l’entendant préciser qu’elle n’irait pas réellement vivre sous un pont mais qu’il s’agissait d’une façon de parler, il acquiesça. C’était tout à fait logique mais d’un autre côté, il y avait tellement de gens qui finissaient par vivre sous les ponts que ce n’était pas aussi évident que ça en avait l’air. Cela n’excusait cependant en rien ce moment d’égarement où il avait sérieusement chercher dans sa mémoire s’il avait vu un pont à Windmont Bay. Et avant qu’il n’ait plus le temps de réfléchir à sa proposition, il lui parla de cet appartement dans lequel il souhaitait emménager et pour lequel il aurait besoin de plusieurs colocataires mais sa proposition n’était pas tout à fait honnête : s’il existait bien un appartement sur Ocean Avenue qui correspondait aux critères qu’il venait de décrire, il omettait de dire que la majorité de ses recherches avait justement consisté en ce type de logements. Oscar avait toujours vécu seul et c’était quelque chose qui ne l’avait jamais vraiment effrayé mais les choses étaient différentes ici. Il ne connaissait pour ainsi dire personne ici et l’idée d’une colocation lui permettrait de rencontrer du monde. Et des gens de qualité comme cette jeune femme qu’il connaissait depuis trois heures à peine. “Non, non mais calme toi !” dit-il en lui tendant son verre d’eau mais n’insista pas pour autant pour qu’elle le boive. Il but le sien - les gueules de bois étaient plus douloureuses à son âge - et laissa Blake continuer de parlementer sur cette idée. “Blake, mon premier critère c’est quelqu’un qui paye le loyer.” précisa-t-il, d’un coup bien plus sérieux que quelques minutes auparavant. “Mais sinon, c’est une coloc que je cherche, pas une meuf donc t’inquiète t’auras pas à me faire à manger mais y a peu de chances que tu puisses compter sur moi pour te faire à manger.” Réfléchissant à cette histoire de chien loup il secoua doucement la tête : “l’annonce interdisait les animaux.” Il reprit sa bière - bien plus alléchante que son verre d’eau, en pris une gorgée et précisa le fond de sa pensée : “Mais on peut chercher une maison si tu préfères. T’as pas des amis qui cherchent une coloc ?” Même si chercher des amis de la belle n’était probablement pas l’idée du siècle. Qu’est-ce qu’il se passerait s’il se rendait compte qu’ils ne s’entendaient qu’alcoolisés ? Si ses amis lui ressemblaient, cela pourrait virer aux désastres ! Non, mieux valait prendre des gens d’horizons totalement différents. “Il s’appelle comment ton chien ? On précisera sur l’annonce qu’il est là, je suis pas sûre tout le monde aime les loups.

_________________


show me a gray sky, a rainy cab ride. Babes, don't threaten me with a good time

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

genius drunk idea. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: genius drunk idea. · Dim 21 Juin 2020 - 22:52
Perdue dans le fil de la discussion, Blake se laissa aller à un instant de flottement. L'alcool qui s'écoulait dans ses veines était le premier responsable de cet état, mais elle cherchait toujours à comprendre ce qui fascinait tant son interlocuteur et pourquoi elle n'aimait pas les homards. Incapable de s'en tenir à une réponse plausible, elle balaya finalement l'idée d'un affaissement d'épaules, avant de signaler au serveur qu'elle voulait un autre cocktail, pour enfin reprendre sur le sujet vers lequel toutes ses idées convergeaient : la colocation. « Parce que tu t'imagines vraiment qu'en trouvant une nana, elle va te faire à manger ? Tu vis dans quel siècle, toi. » lança-t-elle, sans une once de réflexion. Elle afficha une grimace, le détaillant comme une bête curieuse, alors que son verre venait d'arriver et qu'elle commença à le siroter. Sa remarque était peut-être blessante et jugeait l'homme sans même le connaitre, mais ce détail n'indisposa pas la jeune femme, qui reprit. « Je veux bien une maison, ce serait mieux pour mon chien mais une petite dans ce cas, j'ai aucune envie qu'on passe notre temps à faire du ménage. » Sa soeur possédait une maison et Blake s'était toujours trouvée admirative devant sa capacité à la tenir. Pour autant, elle n'avait jamais bougé le petit doigt pour apporter un semblant d'aide, laissant Devan et Zachary s'occuper des tâches pendant qu'elle vaquait à ses propres occupations. Ni loyer, ni ménage, pas de préparation de repas, la sirène avait profité d'une année à vivre à leur crochet et désormais, tout allait changer. « Non, il me semble que tous mes proches ont un toit et n'ont pas prévu de bouger dans les prochains temps. Désolée, je vais pas pouvoir nous aider sur ce coup là. Mais on peut toujours le préciser dans l'annonce. » L'idée lui semblait intéressante, mais un tantinet risquée : pour sûr, elle n'avait aucune envie de se retrouver à partager sa maison avec n'importe qui mais avaient-ils le choix ? Qui plus est, elle semblait tout autant disposée à emménager avec Oscar, qu'elle connaissait au bas mot depuis une heure à peine, elle ne pouvait décemment pas faire pire. « Il s'appelle Lyro et il n'aime pas les inconnus. » crut-elle bon de préciser en affichant un petit sourire amusé. Son chien, à l'image de sa maîtresse, était une catastrophe ambulante, une bête au physique charmant qui n'en faisait qu'à sa tête, assassin de canapé à ses heures perdus, grignoteur de chaussures, voleur de nourriture, heureux lorsqu'il faisait des trous dans le jardin et habitué à hurler au milieu de la nuit. Blake ne précisa rien de tout ça, consciente que le tout lui fermerait de nombreuse portes. « J'ai presque 28 ans et je me retrouve quasi à vivre en coloc' comme si j'avais vingt ans. Je pensais pas en arriver là un jour, tu pensais toi ? Je me disais que je serais en couple, presque heureuse. Pas à chercher un toit parce que ma soeur va me foutre dehors pour des conneries. J'ai vraiment touché le fond, c'est pathétique, est-ce qu'on peut faire pire ? » questionna-t-elle, de tout son sérieux, prenant une moue triste pour mieux exprimer ses sentiments. Blake avait toujours eu de grands idéaux, tous anéantis par cette malédiction qu'elle croyait ciblée sur elle depuis tant d'années.

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.
Contenu sponsorisé




genius drunk idea. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: genius drunk idea. ·
 
genius drunk idea.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: