hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-85%
Le deal à ne pas rater :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
23.05 € 149.99 €
Voir le deal

 

 i forgot that you existed (daphne/oliver)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: mickey's dinner
Aller en bas 
✽ if firefighting was easy, cops would do it.

Tommy Winters

messages : 2651
name : mrs.brightside (marine)
face + © : c.wood + kidd, bj, rostovarps
multinicks : mila ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 3845
age : thirty-one y.o ⋅ 20|04
♡ status : who knew you could get a divorce for $273 only?
work : firefighter since 2014.
activities : windmont bay fire watch, video games, drawing, trying to focus on work and his family.
home : a crappy old house on pioneer oak (26).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : aaron, lucas, daphne/oliver (finn, bee, maeve, james, georgie, josh) ⋅ |close|

i forgot that you existed (daphne/oliver) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· i forgot that you existed (daphne/oliver) · Ven 22 Mai - 22:55
I forgot that you existed
- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@daphne shearer @oliver winters - 22nd of May 2020

Depuis sa conversation avec Lydia, Tommy avait pris la résolution d’être plus présent pour les siens et tentait de s’y tenir malgré les aléas de la vie et la reprise du boulot. Aujourd’hui, Il avait proposé à Oliver de manger un bout au Mickey’s en début de soirée, en tête-à-tête, et avait été agréablement surpris de voir l’adolescent accepter plutôt que de chercher à passer la soirée avec ses amis. Tommy s’était attendu à devoir insister, au moins un minimum, et ignorait si Ollie voulait autant que lui reconstruire leur relation, ou s’il sentait juste qu’autre chose se tramait. L’un ou l’autre, Tommy se contentait d’apprécier la réponse positive et la soirée qu’il allait pouvoir passer avec son fils, sans interférence du reste de la fratrie. Ne souhaitant inquiéter personne - moins encore en parler -, le pompier ne s’était pas encore séparer de l’alliance qui ornait son annulaire, tel un trophée. Il avait toujours clamé que le mariage n’était ni dans ses projets ni dans ses croyances, qu’il s’agissait d’un simple bout de papier, et peut-être aurait-il mieux fait d’écouter ses propres mots avant de s’envoler pour Vegas. Ce bout de papier allait à présent lui couter de l’argent qu’il n’avait pas à sa disposition, tant et si bien qu’il ignorait à quel moment il serait en mesure d’officialiser les choses.
Passant au dessus de sa vie privée pour l’heure, il s’installa à une table du dinner, la tête plongée dans le menu - qu’il aurait pourtant pu rédiger, ce dernier n’ayant pas changé d’une ligne en quinze ans. « T’as des plans pour ce week-end? » Il demanda, refermant le menu, signe qu'il était prêt pour sa commande. La question était d’une banalité certaine, pourtant elle intéressait sincèrement le pompier qui voulait s’assurer que son gamin ne marchait pas dans ses pas. Il y avait peu de chances, Ollie ayant hérité de l’intelligence et la maturité que Tommy n’avait pas eut à l’époque - et n’avait peut-être toujours pas trouvé - mais on était jamais à l'abri. Il n’y avait que lui pour veiller au grain, aussi mal placé soit-il pour le faire.
Une serveuse s’approcha d’eux pour noter leur commande et Tommy la suivi un instant du regard lorsqu’elle s’éloigna, jusqu’à ce que ce dernier se pose sur une crinière blonde qui fit raté un battement à son coeur. Seize années étaient passées mais il n’y avait aucun doute sur l’identité de la gamine, devenue à présent une jeune femme dont il ne parvenait pas à décrocher les yeux jusqu'à ce que la voix d’Ollie le ramène sur Terre. Tommy cligna des paupières, poings serrés, alors que toute son attention était à présent portée sur l’adolescent. Etait-ce trop demander d’avoir un léger répit dans leur vie ? De pouvoir passer une putain de soirée sans que le ciel ne leur tombe sur la tête ? Son coeur battait à tout rompre alors que Tommy cherchait à la fois à garder un air détaché pour ne pas inquiéter l'adolescent, et à savoir quoi faire de la présence de sa mère en ville, à quelques mètres d’eux seulement. Ces deux dernières années avaient été chargées en émotions pour son fils et le pompier n’avait aucune envie de faire exploser son monde à nouveau, alors que la vie semblait leur avoir (enfin) accordé une pause. Il ne s’imaginait pas non plus ignorer le retour de Shearer en ville et rompre sa promesse de ne plus rien cacher au gamin. Quittant Ollie des yeux pour les glisser à nouveau sur celle qui lui avait fait le plus beau des cadeaux, qu’il avait pourtant considéré comme empoisonné à l’époque, sa mâchoire se resserra en la voyant leur tourner le dos et prendre la direction de la sortie.
Les mains de Tommy claquèrent sur la table alors qu’il se redressait, plus fort qu’il ne l’aurait voulu, et il adressa un regard qui n’invitait pas à négocier à son fils. « Ne bouge pas, je reviens. » S’extirpant rapidement de la banquette avant que Daphne ne lui file entre les doigts, le pompier accéléra le pas pour sortir du fast-food et la rattraper sur le parking, priant pour qu’Oliver n’aie pas dans l’idée de le suivre. Pas avant qu’il aie pu échanger quelques mots avec elle, quand bien même ceux-ci ne l’aideraient certainement pas à mieux la présenter au gamin. Enfin à sa hauteur, sa main se referma sur le coude de la blonde qu’il fit pivoter sans aucune délicatesse pour la forcer à lui faire face. Si leur histoire n’avait pas grand chose qui méritait d’être mentionné, que Tommy avait juste vu en elle la possibilité de devenir un mec - qu’est ce qu’il avait pu être con! - elle n’était pas en droit de s’échapper comme si de rien n’était. « Seize ans plus tard et ton premier réflexe est une nouvelle fois de prendre tes jambes à ton cou? » On se passera des formules de politesse et des présentations. On oubliait pas celui à qui on abandonnait son bambin, même quand l’acte ne semblait pas si difficile que ça - c’était ce qu’il en avait déduit, puisqu’elle n’était jamais revenue. Tournant la tête pour s’assurer qu’Oliver n’avait pas bougé de place, Tommy lâcha finalement sa poigne, toujours serrée autour du bras de la jeune femme, désignant rapidement le dinner du menton. « C’est le gamin que t’as laissé devant une putain de porte comme un colis qui nous regarde. » Aucun doute sur le fait qu’il devait observer la scène de l’intérieur. Il aurait pu lui dire que c’était leur fils, mais ces mots n’étaient pas prêts à sortir des lèvres de Winters. « Avec ou sans toi, je vais retourner dans le dinner lui dire qui tu es, parce que je lui ai promis de ne plus jamais lui mentir. » Parce qu’il méritait de savoir, tout simplement. « Il va avoir un tas de questions auxquelles je n’ai pas de réponses. Mais t’as eut 16 ans pour les préparer, non? » Ce qu’il ressentait pour Daphne se rapprochait dangereusement du mépris. D’avoir pris une décision qui changeait le cours d’une vie, pour lui, de l’avoir laissé livré à lui-même avec un nourrisson et surtout de réapparaitre après autant de temps. Tommy aurait aimé croiser sa route seul, avoir le temps de se retourner et trouver les mots justes - s’ils existaient seulement - pour en parler à Oliver, mais l’idéal n’arrivait que rarement dans le monde réel et il se préparait à briser à nouveau le coeur de son fils.

_________________
-- these four walls have a got a story to tell. the door is off the hinges, there's no wish in the well. outside the sky is coal black and the streets are on fire, the picture windows cracked and there's no where to run. i know, this house is not for sale.
 
i forgot that you existed (daphne/oliver)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: mickey's dinner-
Sauter vers: