hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Joyeux anniversaire FS ! Et oui, deux ans déjà. Pour les célébrer comme
il se doit, nous lançons la season 3. Ce nouveau chapitre
s'accompagne d'un nouveau design et quelques nouveautés !
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-53%
Le deal à ne pas rater :
GACHI Batterie Externe 26800mAh
24.94 € 52.99 €
Voir le deal

 

 sourires aux dents bien blanches (libre)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 

Nick Peterson

messages : 27
name : flora / slytherimpala
face + © : Jack Falahee + lovesick (ava), magma. (signa)
points : 105
age : 29 ans
♡ status : marié, et aussi fou amoureux qu'un homme peut l'être
work : conservateur de musée
activities : cours de cuisine ; club multi-sports
home : maison coquette à harbor row

sourires aux dents bien blanches (libre) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· sourires aux dents bien blanches (libre) · Sam 23 Mai - 17:47

sourires aux dents bien blanches

RP libre - 17 mai 2020


"People come, people go – they’ll drift in and out of your life, almost like characters in a favorite book. When you finally close the cover, the characters have told their story and you start up again with another book, complete with new characters and adventures. Then you find yourself focusing on the new ones, not the ones from the past." - Nicholas Sparks
Il paraît qu’il est de bon ton, lorsqu’on emménage, d’organiser une pendaison de crémaillère : et quand on ne connait personne, on se doit d’inviter tout le voisinage. Quelques jours seulement après leur arrivée à Windmont Bay, confortablement installés dans leur maison cossue près de Redwoods Park, les Peterson se sont décidés à aller toquer aux portes des habitants du quartier, un panier de muffins à la main, pour leur proposer de venir déguster les tartes salées de Nick et le banana bread de Juliet à l’occasion d’une petite sauterie dans leur jardin, dès le lendemain, afin de faire connaissance. De grands sourires, des mains serrées, quelques compliments spontanés et chaleureux, l’affaire était dans le sac - ils rentrèrent chez eux main dans la main, satisfaits de leur expédition.

Le jour de la pendaison de crémaillère, après que Nick ait fait son jogging quotidien en compagnie de Sienna, leur retriever chocolat, qu’il ait pris une douche et avalé un petit déjeuner équilibré, le conservateur du Windmont Bay History Museum se met derrière les fourneaux pour commencer à préparer les victuailles pour leurs convives. Les voisins doivent arriver à partir de onze heure, heure parfaite pour un brunch, et tandis que sa femme est encore en train de dormir du sommeil du juste, il s’affaire à préparer tourtes à la viande, salades composées et mini-quiches diverses. Alors qu’un énième plat cuit dans le four, une odeur délicieuse s’élevant dans l’air, le regard de l’anglais se perd sur l’horloge accrochée au mur : il se fait tard, à présent. Se dirigeant jusqu’à la chambre à coucher, son chien sur les talons, il toque à la porte. Pas de réponse. Il soupire, et ouvre le battant.

« - Juliet ? Les voisins devraient arriver dans moins d’une heure, lève-toi. Sans vraiment se soucier du sommeil de son épouse, Nick ouvre en grand les rideaux pour laisser pénétrer la lumière dans la pièce. J’ai mis ta préparation de banana bread au four, mais faut que t’ai l’air un minimum présentable, quand même.

Ne cherchant pas à ajouter de gentillesses ou de quelconques minauderies, il quitte la chambre sans demander son reste et repart en direction de la cuisine, s’arrêtant dans le couloir pour se recoiffer dans le grand miroir qui trône sur le mur. Satisfait de son apparence, il sourit et se fait un petit clin d’œil en souriant, pour mieux retourner auprès de ses fourneaux l’instant d’après. Le temps passe, les mixtures mijotent, le chien regardant avec envie, la queue frétillante, les plats tourner dans le four, et Nick continue de préparer la maison pour l’arrivée des voisins. Il a installé, sur le porche, une longue table à la nappe blanche où sont entassés gobelets, boissons fraîches et autres saladiers, ainsi que des chaises de jardin à des endroits stratégiques du jardin pour que les invités puissent discuter en toute tranquillité. Il a puisé ses inspirations de décoration sur divers tableaux Pinterest et est plutôt fier du résultat, il doit bien l’avouer. Enfin, il voit Juliet s’approcher du coin de l’oeil, et il place ses mains sur ses hanches.

- Pas mal, pas vrai ? demande-t-il d’un ton orgueilleux à sa chère et tendre. J’ai même fait des petits sachets de douceurs qu’ils pourront emporter chez eux. Tout est parfait.

Parce que tout doit être parfait, en réalité, parce que les apparences doivent être sauves, parce qu’ils doivent être les voisins idéaux auxquels on donnerait le bon Dieu sans confession. Alors il fait de son mieux Nick, même si, franchement, il a envie de tout sauf de devoir passer un brunch entier à sourire exagérément et à complimenter les robes horribles des femmes du voisinage. Enfin, c’est ainsi. Il se conformera à son rôle de mari modèle dans une maison de rêve à la petite barrière blanche – et il espère de tout cœur que Juliet en fera de même.

Se retournant pour regarder sa femme, il remarque soudainement que celle-ci est encore en pyjama, ses longs cheveux encore ébouriffés par sa bonne nuit de sommeil.

- Dépêche toi d’aller t’habiller Jules, ils vont arriver je te dis », siffle Nick sans cacher son agacement.
code by lizzou — 695 WORDS.



HRP:
 

_________________


ஃ There are painters who transform the sun to a yellow spot, but there are others who with the help of their art and their intelligence, transform a yellow spot into sun ஃ

Juliet Peterson

messages : 12
face + © : Tanya Reynolds // ravenreyes
multinicks : /
points : 52
age : 28 ans
♡ status : mariée, elle file le parfait amour avec son cher et tendre.
work : peintre et professeure de dessin.
activities : membre assidue du club de yoga et du club d'écologie
home : jolie maison à harbor row.

sourires aux dents bien blanches (libre) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sourires aux dents bien blanches (libre) · Sam 23 Mai - 18:52
sourires aux dents bien blanchesnick peterson & more
J'ai des images en tête, je te vois, je nous vois, plus rien ne nous arrête, où on veut, on y va •••


C’est la truffe humide de Sienna venant se plaquer tout contre son visage qui la réveille du sommeil de plomb qui l’habitait jusqu’alors, ainsi que la voix de son mari la rappelant à la réalité. « hmmmm, » gémit-elle inintelligiblement, la tête enfouie dans les oreillers, les yeux bouffis de sommeil, tout en essayant de repousser la chienne qui a grimpé sur le lit et qui semble bien décidée à lui nettoyer l’intégralité du visage. Elle a peint jusque tard dans la nuit et ce réveil lui paraît un peu trop matinal, puisqu’il est à peine dix heures. Elle grogne, et tente de s’abriter entre les draps des papouilles du retriever. « Sienna, arrête… » proteste-t-elle mollement, repoussant l’animal qui finit par descendre du lit pour rejoindre son maître, le bruit de ses griffes sur le parquet s’éloignant, et Juliet s’étire en geignant comme un petit animal, avant de finalement se glisser hors du lit sur des jambes mal assurées, les cheveux en meule de foin. Elle attrape un large cardigan en cachemire qu’elle met sur ses épaules, et se dirige vers les toilettes. Une fois sortie, elle se lave les mains et rejoint la cuisine, où elle se verse une tasse de café encore un peu tiède de quand Nick l’a préparé, avant de le rejoindre sous le porche. Il se retourne vers elle, guilleret, manifestement fier de toutes ses préparations, et elle lui sourit d’un air encore un peu ensommeillé, avant de boire une gorgée de café. « C’est super, » reconnaît-elle d’une voix douce en hochant la tête, « t’as pas chômé. » Effectivement, pour ce qui est de ce genre de choses, des réceptions, etc., elle sait qu’elle peut faire confiance à Nick. Bien sûr, c’était la chose à faire, aller proposer aux voisins de venir faire connaissance, mais il a vraiment fait les choses dans les règles de l’art. Elle boit une nouvelle gorgée de café et il la réprimande, comme un parent gronderait son enfant en bas âge, et elle fait la moue. « Ça va, ça va, je vais y aller… t’as dit dans une heure, y’a le temps… » Le mug toujours à la main, elle fait quelques pas en direction de la cuisine, levant le pouce. « T’as géré, » complimente-t-elle avec un sourire, avant de rentrer, et de finir cul sec sa tasse de café qu’elle pose dans l’évier. « Je vais me doucher, » s’écrie-t-elle avant de quitter la cuisine pour se diriger vers la salle de bains.

Elle se regarde longtemps dans le miroir, malaxant un peu son visage du bout des doigts, et décide qu’il est inutile de se laver les cheveux. Elle les brosse et les attache en un chignon fouilli, se débarrasse de son pyjama, et saute dans la douche, dont l’eau tiède finit de la réveiller et de la revigorer. Une fois savonnée, rincée, et séchée, elle s’enroule dans sa serviette et se dirige vers le dressing, dont plus de la moitié est occupée par les affaires de Nick, et sélectionne une tenue. Il fait une vingtaine de degrés, plutôt beau, alors elle opte pour un jean fin bleu clair dont elle retrousse le bas des jambes, une chemise fluide et assez large dont elle rentre le bas dans son jean et retrousse les manches, et une paire de nus pieds à lanière d’un orange chaud, avec un peu de talon, juste assez pour la rehausser élégamment sans qu’elle soit inconfortable. Elle n’enfile pas les chaussures cependant, les posant dans le couloir avant de retourner dans la salle de bains, où elle se lave les dents puis se  brosse ses cheveux, égalisant les ondulations avec un peu de mousse, avant de les coiffer en une natte lâche qu’elle laisse tomber dans son dos. Elle pique ses oreilles de deux perles et met un peu de maquillage pour cacher ses cernes et avoir l’air un peu moins pâle. elle met ses nus pieds, et rejoint Nick dans la cuisine, à environ onze heures moins le quart. « Je peux t’aider à faire quelque chose ou tu as déjà tout fini ? » demande-t-elle l’air de rien, venant s’appuyer au plan de travail alors que Sienna se jette contre ses jambes. Elle flatte la tête de la chienne, lui gratouille le menton, et aperçois plusieurs banana breads posés sur la table. « ah, parfait, tu as trouvé ce que j’ai préparé cette nuit alors, » dit-elle avec un sourire, « j’ai fait du thé glacé aussi, tant que j’y étais. Et j’ai presque fini ma toile, » précise-t-elle avec un sourire fier. Elle a rarement autant peint que depuis qu’ils sont ici, et c’est une excellente chose. Elle a l’impression de mieux respirer qu’avant, d’une certaine manière.

Elle se penche légèrement vers son mari pour tenter de voir ce qu’il fait, curieuse. « c’est quoi les douceurs en question ? » demande-t-elle, faisant avec les doigts le signe des guillemets lorsqu’elle prononce le mot douceurs, levant les yeux vers Nick, « Dans tous les cas je suis sûr que ça va faire plaisir à tout le monde. T’es vraiment doué pour... tout ça. » Elle lui sourit, se redressant dans sa position initiale. « en tout cas merci d’avoir tout préparé et de m’avoir laissé dormir, » dit-elle avec un petit rire, détournant le regard alors que ses joues se teintent un peu de rose. Elle se tait un instant, et puis finit par se redresser, étirant ses bras, faisant craquer son dos, et elle fait quelque pas dans la cuisine. « Tu veux peut être que j’aille dehors, voir s’il ne manque rien et accueillir les premiers arrivants quand ils seront là ? » Après tout, elle n’a pas aidé à préparer ce matin, mais c’est important pour elle aussi, de faire bonne figure. Après tout, c’est un nouveau départ pour eux deux, elle aimerait bien se faire bien voir et peut être même nouer des amitiés, aujourd’hui, qui sait ? Bon, bien sûr, elle est un peu nerveuse, et appréhende de devoir faire face à des situations embarrassantes, mais qui sait ? Avec un peu de chance, tout se passera bien. Elle passe donc la porte pour se retrouver sur le porche, à côté du buffet savamment préparé, prête à accueillir les arrivants.
:copyright: 2981 12289 0


Dernière édition par Juliet Peterson le Dim 24 Mai - 2:07, édité 1 fois

Skye Morgan

messages : 26
name : Lau (laurianne)
face + © : Zendaya Coleman - Everdosis
points : 54
age : 25 ans
♡ status : Célibataire, libre comme l'air, à l'affût de formes féminines à conquérir
work : Associée dans une galerie d'art de Portland
activities : Sport, yoga, prier et ouvrir à la foi les pêcheurs, dessiner, peindre, faire des cupcakes, faire de la moto...
home : Une maisonette à harbor row

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

sourires aux dents bien blanches (libre) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sourires aux dents bien blanches (libre) · Sam 23 Mai - 19:39

sourires aux dents bien blanches
Skye & more

When all the details fit in perfectly, something is probably wrong with the story
Les semaines se suivent et se ressemblent pour Skye Morgan et elle se complait dans la glorieuse routine qu’est sa vie. Pas un cheveu ne dépasse de sa coiffure savamment exécutée alors qu’elle réalise son jogging quotidien à travers le Redwoods Park, ses lacets n’oseraient jamais se défaire, et bien entendu, le soleil brille doucement dans la brume matinale. Elle se permet des folies aujourd’hui : un réveil un peu moins matinal que lors de ses jours de travail notamment, une séance de sport moins intensive et une petite fête entre voisins à l’occasion de la pendaison de crémaillère des derniers arrivants. Un couple tout à fait charmant au demeurant, en tout cas, c’est ce qui lui a semblé au premier abord, lorsqu’ils sont venus inviter le voisinage pour ce petit brunch sympathique qu’ils organisent. Skye a à peine eu le temps de confectionner ses cupcakes sans gluten aux fruits des bois favoris à son retour de Portland hier soir, mais elle sait qu’ils feront sensation avec leur topping coloré et leur petit apport de sucrerie sans remord pour la ligne. Elle sous-dose totalement le sucre de stevia qu’elle ajoute à ses pâtisseries et mise sur le topping, justement, pour apporter cette saveur nécessaire à tout dessert. Elle projette de cuisiner son célèbre baba ganousch à tartiner également, au retour de sa course à pieds.

Ainsi, lorsque Skye est de retour chez elle, il lui reste un temps raisonnable pour préparer le caviar d’aubergine qu’elle affectionne tant et se préparer pour la petite sauterie qui s’annonce. Elle enfile donc son tablier après une douche bien méritée et des étirements dûment réalisés et se met au travail. Au bout d’une petite demi-heure, la mixture est prête et il ne lui reste plus qu’à se faire une beauté, naturelle et distinguée et à enfiler un chemisier fluide, fleuri, aux manches bouffantes et resserrées aux poignets, un jeans bleu foncé et des chaussures estivales à bout carré et ouvert. Elle ajoute bien entendu quelques bracelets, boucles d’oreilles mais garde simplement à son cou la petite croix dorée, symbole de sa foi. Elle arrange le volume de ses cheveux et se déclare enfin prête. En préparant les mets qu’elle a pris soin de confectionner pour l’occasion, elle se fait la remarque qu’elle doit penser à prendre rendez-vous pour sa manucure la semaine prochaine.

Elle consulte sa montre et se rend compte qu’elle risque fortement d’être la première arrivée à la pendaison de crémaillère, mais qu’à cela ne tienne, elle n’est jamais en retard ou alors c’est sciemment prévu pour une mise en scène séductrice ou autre. Elle se dirige donc vers la petite maisonnette et chausse déjà ses lunettes de jugement, prête qu’elle est à se donner en spectacle de perfection comme elle aime à le faire. C’est aussi pour cela qu’elle apprécie son quartier et la population qui y vit : que de ragots et de commérages à découvrir… Elle passe donc le petit portail devant la maisonnette du couple Peterson et sonne à la porte, tentant d’installer au mieux sur ses bras le saladier de baba ganousch et le plateau sur lequel reposent ses petites œuvres d’art sucrées, comme elle aime à les appeler, tout en revêtant le sourire de circonstance.  
(c) DΛNDELION

_________________
cut the ending. revise the script. the man of her dreams is a girl.

Theodore Leroy

messages : 25
name : Magneion
face + © : Ben Barnes + Ectra
multinicks : Not yet
points : 83
age : 33 ans
♡ status : Célibataire
work : Journaliste au Windmont Time
activities : Yoga
home : Harbor Row

sourires aux dents bien blanches (libre) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sourires aux dents bien blanches (libre) · Dim 24 Mai - 2:02
The Petersons & co
Un brunch du dimanche chez des voisins nouvellement arrivés ? Theodore aurait sûrement loupé ça si ce qu'il avait prévu ce week-end n'avait pas été annulé au dernier moment. Ainsi, il avait été là pour serrer des mains et rencontrer les Petersons, qui l'avaient invité chez eux ce jour-là. Bon, ça ne l'avait pas empêché de faire la fête toute la nuit, et de se coucher bien trop tard pour être d'attaque le lendemain à midi. Et pourtant : il se sortit du lit vers 10h parce que dormir c'était pour les faibles, et exécuta sa routine post-cuite. Quelques positions de yoga, quelques abdos, douche, café en peignoir devant la dernière vidéo de son youtubeur préféré, fringues choisies au hasard dans son armoire assez sélect pour qu'on y plonge les yeux fermés, crème de jour et anti-cernes.

Il n'avait pas vraiment prévu de ramener quelque chose, mauvais en cuisine qu'il était, mais il y avait bien cette bouteille de vin néo-zélandais qu'il avait acheté un jour, sur un coup de tête. Après avoir enfilé une veste toute simple sur une chemise violette, il mit ses baskets de ville, ce qui lui donnait un air résolument casual chic hipster chiant/20. Parfait pour aller dévorer le brunch des nouveaux voisins alors qu'il avait encore la gueule de bois.

Il a un peu de retard, mais c'est pas bien grave : un héros n'arrive jamais en premier, et puis il n'aimait pas être seul avec les hôtes. Il préférait la foule, dans laquelle il pouvait disparaître s'il en avait marre. Il arriva... deuxième, apparemment. Bon, la prochaine fois il dormirait un peu plus tard.

Saluant les hôtes (sexy d'ailleurs), il posa la bouteille sur une table, avant de se tourner vers Skye.

— Quelle bonne surprise de te voir ici !

Au moins ça lui faisait une personne à qui parler si les nouveaux arrivant s'avéraient ne pas avoir le moindre pet de conversation.

(c) ANAPHORE

_________________
don't threaten me with a good time
ANAPHORE
aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

messages : 793
name : fai
face + © : michael fassbender ©pomeline
multinicks : wlimon,dlowe
points : 700
age : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

sourires aux dents bien blanches (libre) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sourires aux dents bien blanches (libre) · Lun 25 Mai - 16:10
Lorsque la sonnette de son entrée tinta, Dewey ne s’attendait pas à de la visite. Par réflexe, il regarda son agenda mais aucun rendez-vous n’y était renseigné. Il pensa alors qu’il s’agissait peut-être d’un potentiel client qui avait envie de lui demander plus d’informations sur ses techniques d’hypnose thérapeutiques mais lorsqu’il ouvrit sa porte en grand, il réalisa qu’il n’en était rien. Un couple d’individus inconnus au bataillon lui secoua sous le nez un panier de muffins en annonçant gaiement qu’il venait d’emménager dans le voisinage. Un peu déboussolé par tant d'enthousiasme, Dewey les remercia et se servit poliment, promettant de venir à leur crémaillère qu’ils organisaient le lendemain dans leur jardin. Après tout, cela pourrait être bon pour son business et lui insuffler une nouvelle inspiration pour ses prochains tours de magie.

Le lendemain midi, Dewey se prépara donc pour cet évènement avec un soin particulier. Il porta sa plus belle chemise à fleurs et passa une main dans ses cheveux pour y remettre de l’ordre. Son style était assez typique et il ne doutait pas que ses voisins seraient nombreux à le reconnaître. Il sortit finalement de chez lui, grimpa dans son véhicule et fit un détour chez le fleuriste pour y acheter un généreux bouquet de fleurs en guise de bienvenue. Il y ajouta à cela une bouteille de rosée obtenue chez l’épicier voisin et reprit la route en direction de l’adresse du couple.
Ne tenant que sa bouteille d’une main, les fleurs mystérieusement absentes, Dewey se présenta au perron, impatient de découvrir l’organisation qui les attendait. Il sonna alors et attendit qu’on vienne lui ouvrir. La porte s’ouvrit finalement et il suivit le brouhaha en provenance de l’arrière de la maison et découvrit un jardin soigneusement meublé et approvisionné pour accueillir une bonne poignée de convives sans manquer de rien. Un sourire aux lèvres, il déposa sa bouteille et chercha les hôtes. Il finit par distinguer les silhouettes des Peterson, un couple charmant qui lui faisait beaucoup penser à ses premières années de mariage. « Merci encore pour votre invitation ! Je suis Elvis Flowers, mais appelez-moi Elvis et gardez les fleurs. » Pour appuyer le jeu de mots sur son nom de scène, il sortit alors de sa veste le bouquet de fleurs qu’il tendit à Juliet, un sourire en coin. Une fois les mains libres, il les tapa l’une contre l'autre et regarda par dessus son épaule les premiers convives qui semblaient déjà se connaître. Il préféra alors leur accorder quelques minutes d’intimité et s’approcha de la table pour se servir un premier verre.

_________________
❝ All that is gold does not glitter, not all those who wander are lost. ❞
Contenu sponsorisé




sourires aux dents bien blanches (libre) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sourires aux dents bien blanches (libre) ·
 
sourires aux dents bien blanches (libre)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UploadHero] Les Réformés se portent bien [DVDRiP]
» Hentaï
» Hentaï RP
» Un bain de soleil [Libre] {Hentaï} [Terminé ]
» Une nuit qui prend tout son sens [Hentaï PV Kaine] [Terminé]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: