hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -45%
Chaussure Nike Shox TL pour Homme à -39%
Voir le deal
94 €

 

 nobody needs a best fake friend.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 
there's bravery in being soft

Daphne Shearer

messages : 1322
name : margot
face + © : Candice accola (tearsflight)
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 493
age (birth) : 29 yo
♡ status : married (ruining herself a million little times)▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : back to L.A.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Blake ▴ Riley ▴ Tommy / Ollie ▴ Joshua ▴ Casey (Priam, Teddy)| en/fr ▴ closed

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· nobody needs a best fake friend. · Mer 27 Mai - 1:19


nobody needs a best fake friend
26.05.20 / @Blake Ryder


Un smoothie à la main, Daphne avait, sans surprise aucune, une demi-heure d’avance sur l’heure de son rendez-vous avec Blake. Nerveuse, elle avait rongé chacun des ongles de sa main droite - sa main gauche n’étant épargnée que parce que c’était du bras gauche qu’elle avait pris Colin dans ses bras toute l’après-midi. Ce qu’elle s’apprêtait à faire était important - elle le savait - mais lui donnait surtout mal au ventre. Depuis les messages que Casey lui avait envoyé, Daphne n’arrivait pas à se détacher de ce sentiment de trahison qui écrasait son palpitant, de cette impression de ne pas être prise au sérieux comme si elle était quelqu’un sur qui on pouvait s’essuyer les pieds. Elle avait conscience que c’était l’impression qu’elle donnait mais c’était faux ! C’était juste que… elle était indulgente, patiente. Chacun avait le droit de commettre ses erreurs, certaines plus graves que d’autres mais arrivait à un moment où même ce petit joyau, c’en était trop. Et cette fois, Daphne faisait fi de toute patience parce que pour une fois, elle aurait eu besoin que les rôles soient inversés. Que Blake l’écoute des heures durant, tergiversé sur des sujets d’une importance cruciale. Qu’elle ne pense qu’à elle et se focalise pour une fois sur une autre personne. Le monde de Daphne était en train de changer à une vitesse impressionnante et si elle avait cru mesurer tous les tenants et aboutissants de sa venue à Windmont Bay, elle s’était trompée. Son mariage s’effritait un peu plus chaque jour sans qu’elle ne sache dire si c’était parce que son époux ne supportait pas de ne plus avoir de pouvoir sur elle, ou si c’était parce qu’elle se rendait compte qu’il ne lui manquait pas et que la vie, aussi dure soit-elle, était tout de même plus facile quand elle ne devait pas prendre soin d’Alexander. Il y avait les erreurs du passé qui remontaient, de la plus jolie et terrible des façons à la fois. Daphne ne pouvait pas avoir d’enfants. Daphne avait un enfant de quinze ans. Etrange sentiment, étrange situation. Elle ne savait pas vraiment comment se positionner, si elle voulait le faire, si elle devait le faire. Et elle n’avait surtout personne à qui en parler. Blake venait de lui prouver qu’elle ne serait jamais digne de confiance. Casey était… concentré sur ses autres problèmes. Joshua était en train de perdre pied. Et ses parents… il était tout simplement hors de question que Daphne fasse cela à ses parents. Et puis, pour couronner cette succession de problèmes - desquels elle était responsable, elle en avait tout à fait conscience, c’était sans doute ça le plus rageant : elle ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même - il y avait Casey, avec qui elle avait l’impression de ne faire aucun progrès. Plus les jours passaient et plus elle avait l’impression de devoir marcher sur des oeufs, de se faire petite et… sa sirène préférée n’avait pas aidé. Soupirant, regrettant de presque de ne pas faire partie de la population qui noircissait ses poumons quotidiennement, Daphne jeta un oeil à sa montre et posa Colin sur le banc sur lequel elle s’était installée. “Tu sais… elle me gonfle. Mais je l’aime quand même de tout mon coeur. Chaque fois que j’ai envie de pleurer, je vais la voir et elle me fait rire. Elle s’en rend pas compte - je pense pas qu’elle voit quand j’ai envie de pleurer. Mais bon...” Nouveau soupir, Daphne reprend finalement son neveu dans ses bras, le serrant tout contre elle. Respirant son odeur de bébé, elle déposa un baiser sur sa tempe, le berçant mais il n’en avait pas vraiment besoin : il était occupé à balbutier quelque chose personne ne comprenait. “T’inquiète pas, j’dirai à Casey de t’apprendre à être un peu égoïste.” dit-elle avant de sourire en sentant le bambin lui faire un baiser - ou quelque chose qui y ressemblait. Le coeur un peu plus léger, elle ne put s’empêcher de pouffer en le voyant faire des bulles entre ses lèvres, oubliant l’espace de quelques secondes ses tracas.
Flashforward de vingt-quatre minutes, et voilà Blake qui sort de l’enceinte de son bâtiment. Daphne soupire, se lève en avalant une gorgée de son smoothie - malheureusement, il ne contenait pas la recette secrète du courage. “Salut Blake.” dit-elle, sur un ton bien moins enthousiaste que d’ordinaire avant de lui tendre son smoothie préféré.

_________________


You're not my homeland anymore so what I am defending now? --

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Sam 30 Mai - 10:06
Blake ne voyait rien, hormis les reflets scintillants de sa crinière dorée, la charmante petite robe à fleurs qu'elle avait enfilé pour l'occasion ou sa personnalité pétulante. Les problèmes d'autrui glissaient sur elle avec habileté, tandis qu'elle éludait le reste avec son indolence habituelle. Les derniers échanges d'sms avec sa meilleure amie en étaient l'exemple parfait : quelque chose clochait mais la sirène avait fait fi de ce détail, continuant tranquillement son petit bout de chemin en laissant derrière elle ce qu'elle considérait comme une feuille de pq sous sa chaussure. Rien, ni personne, n'arrivait à capter suffisamment son attention pour qu'elle daigne, ne serait-ce que deux minutes, prendre la peine de s'arrêter, de réfléchir et de jauger correctement une situation. Blake parcourait sa vie comme elle l'avait toujours fait, avec l'écharpe de miss univers accrochée autour de son cou, quitte à pousser les autres concurrents hors du plateau. Ce fut donc, avec cette même confiance bien ancrée, que la jeune femme fit son arrivée à son rendez-vous avec Daphne, guillerette et enthousiaste. « Salut ! » lança-t-elle, sans même notifier le manque d'entrain de la jeune femme. Blake déposa un baiser rapide sur sa joue, saisit son smoothie préféré et lui offrit le plus radieux des sourires. Elle ne prit guère la peine de la remercier pour l'attention faite, estimant qu'il s'agissait d'un fait normal. Daphne étant la seule des deux qui pensaient à ramener de quoi sustenter l'autre. « T'as ramené le petit Colin ! » reprit-elle avec aplomb alors qu'elle but une gorgée du breuvage avant de prendre le temps de visualiser le petit être qui gazouillait auprès d'elles. Blake, dans toute sa splendeur, jaugea la petite chose de loin et réussit uniquement à lui grattouiller le bout du nez avec son index. Elle n'avait aucun problème avec les enfants, mais à cet âge, elle les préféraient de loin, dans les bras de quelqu'un d'autre, plutôt que baveux sur son épaule. « Aussi beau que son papa ! » Le détail de trop, assurément, ce dont Blake n'avait pas encore conscience. Mais comment le pouvait-elle ? Son comportement discutable et ses échanges avec Casey étaient déjà loin derrière elle et ne semblaient plus avoir grande importance. Quoi qu'elle avait toujours en travers de la gorge le refus de ce dernier malgré les photos envoyées. A bien y réfléchir, Casey était peut-être un homme agréable à observer, mais pour le reste, il n'y avait pas grand chose à en faire. Lâcher du lest et prendre en compte sa situation actuelle - le décès encore récent de sa femme, devoir gérer son enfant seul - n'était pas dans les cordes de la sirène, toujours obnubilée par son propre bien-être au détriment des autres. Il n'y avait pas que l'écharpe de miss univers qui l'aidait à traverser sa vie, mais également une charmante couronne qui la rendait parfois imbuvable. « Quelle journée, je te raconte pas. Dure ! J'ai plus la force de rien, je peux manger chez toi ce soir ? T'as prévu quoi ? » Blake ne chercha pas à savoir comment se portait Daphne, si sa journée avait été agréable, si elle avait besoin d'une âme pour discuter - tous ces détails n'arrivaient pas à son cerveau. Elle haussa mollement les épaules dans la foulée et afficha, encore une fois, son sourire le plus charmant afin de mieux faire passer la pilule de cette invitation indésirable.

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.
there's bravery in being soft

Daphne Shearer

messages : 1322
name : margot
face + © : Candice accola (tearsflight)
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 493
age (birth) : 29 yo
♡ status : married (ruining herself a million little times)▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : back to L.A.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Blake ▴ Riley ▴ Tommy / Ollie ▴ Joshua ▴ Casey (Priam, Teddy)| en/fr ▴ closed

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Sam 6 Juin - 13:39
Daphne s’était demandée si voir le sourire radieux de Blake la ferait flancher, abandonner la perspective de lui faire comprendre soin de vue mais en réalité, cela ne fit que renforcer sa détermination à mettre les choses à plat - et les mettre elles… en pause. Si elle avait besoin de beaucoup pour être réellement en colère contre elle, pour ne pas balayer les reproches qu’elle avait à faire du revers de la main, Daphne n’avait jamais eu peur de dire ce qu’elle avait à dire. La seule difficulté, c’était qu’elle prenait souvent un peu trop sur elle avant de le faire, estimant qu’elle devait la patience qu’elle aurait voulu qu’on ait dans des circonstances similaires. Son credo, be kind for everyone you meet is fighting a hard battle, la suivait depuis des années, l’aveuglant parfois, lui faisant donner des excuses à des personnes qui n’en avaient aucune. Blake était un parfait exemple de cela et si plusieurs personnes - Alexander y compris - lui avaient déjà demandé pourquoi elles étaient amies, Daphne répondait toujours que les amis étaient là pour vous donner du baume au coeur et vous faire rire et c’était ce que Blake faisait la plupart du temps. Mais elle blessait aussi, Daphne, régulièrement. Ce n’était généralement rien de grave. Blake avait déjà réluqué son époux mais n’avait rien tenté. Blake avait déjà oublié de rejoindre Daphne au restaurant ou un récital important auquel elle lui avait demandé de venir. Des petites choses pas si graves mais qui faisaient toujours un peu mal et d’autant plus quand elles étaient récurrentes, sans jamais aucun signe d’amélioration. Mais Daphne flanquait toujours son visage d’un sourire parce que franchement, il y avait plus dur dans la vie que ces petites broutilles. Peut-être aussi parce que Blake n’avait jamais levé la main sur elle et qu’elle était toujours partante pour une soirée pyjama quand Alexander punissait Daphne de son comportement. Ses plus gros fous rires des dernières années étaient avec Blake, et tant pis si c’était surtout quand ces côtes lui faisaient mal.
Les lèvres pincées, Daphne observa Blake prendre son smoothie comme si c’était la chose la plus normale au monde, ne pas la remercier - à quoi bon, il était normal que la bonne petite Daphne en ramène - et constater que Colin était là comme si c’en était surprenant alors qu’il était la plupart du temps accroché à la hanche de la jeune femme puis inspira et expira lentement. Doucement mais sûrement, Daphne était en train de réaliser que cette vie qu’elle s’était construite loin de son Angleterre - pas natale, mais c’était tout comme vu le nombre d’années qu’elle y avait passé - était… bancale ? toxique ? décevante ? La pianiste n’eut pas le temps de trouver le bon adjectif que la demande de Blake lui fit écarquiller les yeux. Ne se rendait-elle vraiment pas compte de ce qu’il se passait ? “Ce n’est pas chez moi, Blake. C’est chez Casey.” corrigea-t-elle, soupirant doucement. “Et tu ne peux pas, non.” Daphne secoua la tête, s’asseyant sur le bon pour pouvoir laisser plus de libertés de mouvements à Colin et tapota à côté d’elle pour faire signe à Blake de s’y asseoir. “Je t’ai demandé de ne pas lui écrire, Blake. Je ne te demande jamais rien mais ça je te l’ai demandé expressément.” expliqua-t-elle en la regardant dans les yeux sans chercher à dissimuler sa peine. “Mais tu as écrit à Casey, tu as pris son numéro dans mon téléphone et tu lui as dit que je te l’avais donné.” Daphne secoua la tête, se rendant compte du ridicule de la situation. Elle n’était même pas surprise que Casey l’ait cru. Qui allait voler le numéro de quelqu’un dans le téléphone de ses amis ?

_________________


You're not my homeland anymore so what I am defending now? --

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Mer 10 Juin - 15:40
Non, un terme qui était désagréable à entendre et qui força Blake à arrêter d'aspirer son smoothie pour mieux se concentrer sur Daphne. Non, était généralement succédé par une ribambelle d'explications dont la pianiste avait le secret, ne souhaitant pas froisser sa meilleure amie. Au lieu de ça, elle tapotait le banc pour entamer une discussion dont Blake n'avait pas encore les détails. Elle s'installa donc à ses côtés, pivotant légèrement pour faire face à son interlocutrice, son air guilleret toujours présent sur ses traits. Le discours qui s'en suivit ne réussit même pas à effacer l'air satisfait de Blake qui se figea sur place, incapable d'adopter une mine en adéquation avec les faits reprochés. « Ah bon. » lança-t-elle, sans réellement savoir quoi dire de plus. La culpabilité ne se lisait pas sur ses traits, alors qu'elle n'avait effectivement pas pris en compte les demandes de son amie - comme toujours, depuis leur rencontre. Rien n'avait changé avec les années et Blake continuait de n'en faire qu'à sa tête, balayant les conséquences de ses choix au passage. Il était peut-être temps de tout affronter, d'acquiescer comme une enfant punit et de s'excuser au passage de son comportement, espérant que Daphne puisse la pardonner. L'idée se dessina dans son esprit, germa un tantinet, puis se fit la malle toute seule. « J'crois que je vais manger italien ce soir, j'ai bien envie, c'est une bonne idée n'est-ce pas ? » Elle afficha un immense sourire puis se décala afin de s'installer plus confortablement sur le banc. Incapable d'accepter les dires de son amie, Blake choisit de les ignorer comme elle savait si bien le faire. Elle ignorait tout, depuis des années : son comportement limite, ses choix discutables, les dommages collatéraux. Evidemment, Daphne avait totalement raison mais la jeune femme était incapable de le concevoir, de l'accepter et de le formuler, bercée par sa personnalité égocentrique qui trouvait toujours une bonne excuse à tout. La pianiste ne dissimulait pas sa peine et même ce simple détail ne suffit pas à ramener Blake devant la réalité de ses agissements. Sa meilleure amie était blessée mais tout ce qui intéressait la sirène était son repas du soir, sa journée difficile et ce changement de conversation. « Aujourd'hui je me suis lancée dans la rénovation du sol, toute seule. Je t'avoue que j'ai eu un peu de mal, j'ai pensé à t'appeler mais je sais que t'es sûrement pas très douée pour ce genre de chose alors j'ai laissé tomber. » reprit-elle avant de continuer à boire son smoothie. En réalité, elle n'était même pas au fait de ce genre de petits détails concernant sa meilleure amie qui, comme tout le reste, lui passait bien au dessus. « Sinon, Casey va bien ? » La question avait été lâchée sans une once de réflexion et aussi étonnant que cela puisse paraitre, la réponse l'intéressait plus que de raison. Blake n'avait même pas cherché à savoir comment sa propre amie se portait, laissant ses intérêts passer vers son beau-frère qui lui était si agréable à regarder. Ce dernier était la source des ennuis pour la sirène mais une petite pirouette serait sûrement suffisante pour la sortir de là sans même une explication à fournir ? Elle l'espérait, grandement, elle avait déjà oublié le début de leur conversation et souriait toujours avec entrain, balançant ouvertement au visage de son amie qu'elle n'avait, pour ainsi dire, quasi rien à se reprocher.

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.
there's bravery in being soft

Daphne Shearer

messages : 1322
name : margot
face + © : Candice accola (tearsflight)
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 493
age (birth) : 29 yo
♡ status : married (ruining herself a million little times)▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : back to L.A.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Blake ▴ Riley ▴ Tommy / Ollie ▴ Joshua ▴ Casey (Priam, Teddy)| en/fr ▴ closed

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Jeu 18 Juin - 11:43
La réaction de Blake, qui était fidèle à toutes les réactions qu’elle avait pu avoir pendant toute l’histoire de leur amitié, fit ouvrir les yeux à Daphne. C’était idiot, il n’y avait rien d’exceptionnel à cette attitude et s’il était vrai que Blake n’avait jamais fait une chose pareille auparavant, ce n’était pas surprenant pour autant. Mais, pour une raison ou pour une autre, Daphne eut l’impression de voir le voile qu’elle avait soigneusement mis sur leur amitié tomber. Oui, Blake était rigolote, belle et enjouée. Mais Blake était aussi égoïste, égocentrique et… une mauvaise amie. Si elle était tout à fait honnête avec elle, Daphne l’avait toujours su mais elle avait trouvé du réconfort dans la présence de la jeune femme à ses côtés à Los Angeles, comme si le fait de vivre dans une plus grande ville en sa compagnie avait permis de distiller ses défauts de sorte qu’ils soient moins présents, moins étouffants. Ou peut-être était-ce simplement que cette fois, Blake s’en était prise à Casey, personne qui restait l’une des plus importantes de sa vie malgré la distance qui s’était instauré entre eux. Pire, elle s’en était prise à Casey alors qu’il traversait l’une des pires épreuves que l’on puisse être amené à traverser et avait failli mettre en péril leur amitié qui était déjà si bancale. Au final, c’était également ce qui les permettrait de se retrouver, au moins un peu, à nouveau mais à ce stade, Daphne n’en avait aucune idée. Et surtout, en réalité, cela n’excusait rien. En lui parlant franchement, exposant les faits simplement mais clairement devant Blake, Daphne avait espéré, tout en sachant que cela n’arriverait probablement pas, que Blake ouvre les yeux et s’excuse - ou fasse mine de comprendre, au moins. Pourtant, quand elle ouvrit la bouche, la jeune femme ne prit même pas la peine d’avoir l’air consternée, renforçant ce sentiment que Daphne avait depuis cette sombre histoire de sms : Blake ne la respectait même pas assez pour ça. “Oui.” répondit-elle, à son “Ah bon.” souhaitant pousser la jeune femme dans ses retranchements (en douceur, fidèle à elle-même). Mais par une pirouette dont seule la jeune femme était capable, elle resta sur cette idée de dîner et précisa qu’elle allait manger italien, comme si la seule chose qu’elle avait retenu des propos de Daphne était qu’elle refusait de l’inviter à dîner chez Casey. Le visage fermé, fait assez rare chez Daphne pour être remarqué, la pianiste ne pipa pas un mot, souhaitant voir à quel point Blake allait s’enfoncer. A dire vrai, au-delà même de cela, Daphne cherchait comment faire comprendre à celle qu’elle considérait comme sa meilleure amie, celle qui ne méritait certainement pas ce titre, la gravité de ses actions mais aussi de sa réaction actuelle. Elle n’avait aucune envie d’être méchante ou cruelle mais savait qu’elle devait être dure pour lui faire comprendre. Plus que tout, Daphne souhaitait choisir ses mots avec précaution mais si elle comptait bien dire ses quatre vérités à Blake, elle souhaitait avant tout rester juste. Lorsque Blake mentionna les travaux qu’elle avait dans sa future maison d’hôte, une part de Daphne ne put s’empêcher d’écouter avec intérêt ce qu’elle lui disait tandis qu’une autre avait, il fallait être honnête, envie de gifler Blake. Malheureusement il leur faudrait trouver un compromis entre les deux. Elle secoua doucement la tête, son doux visage toujours dénué du moindre sourire, avant de lever les yeux au ciel en entendant Blake lui dire qu’elle n’était sûrement pas douée pour ce genre de choses. C’était certes vrai mais elle savait pertinemment que Blake n’en avait pas la moindre idée - et se demandait d’ailleurs depuis quand ça la dérangeait que Daphne ne sache pas faire quelque chose pour l’appeler à la rescousse. Mais la goutte d’eau fut quand Blake lui demanda comment allait Casey. Le reste, Daphne aurait sans doute pu lui passer outre mais la mention de père de Colin eut le don de l’agacer plus que de raison. Ce n’était même pas le fait qu’elle semble s’intéresser plus à cet homme qu’à son amie, Daphne était habituée à être reclassée au second rang avec elle, mais qu’elle ose parler de lui alors que Daphne venait justement de lui reprocher son attitude… C’en était trop. “Blake, que tu en aies rien à faire de me faire de la peine c’est une chose mais est-ce que tu peux au moins avoir la décence de ne pas remuer le couteau dans la plaie ?” Plus qu’un pic lancé à la demoiselle, c’était une demande, une faveur, presque une supplication. Déglutissant, Daphne soupira en posant son regard sur Colin mais l’angoisse montant en elle et la peine qu’elle ressentait était si forte que la seule vue du bambin ne suffit pas à réconforter la jeune femme. Elle ferma les yeux quelques secondes, s’humidifia les lèvres et reprit après avoir posé à nouveau son regard sur Blake. “Est-ce que tu te rends compte que tu m’as trahie ? Je t’ai demandé une chose, une seule chose en sept ans qu’on se connaît et tout ce que tu as trouvé à faire, c’est me faire passer pour une connasse auprès de Casey, comme si les choses n’étaient pas déjà assez compliquées avec lui… Mais ça, que c’est compliqué, j’imagine que c’est aussi rentré dans une oreille avant de sortir par l’autre ?” Pas agressif pour un sou, le ton que Daphne utilisait montrait surtout une certaine lassitude. C’était comme essayer d’expliquer quelque chose à un enfant qui avait de toute façon décidé qu’il n’écouterait pas ce qu’il avait à lui dire. Et si Daphne cherchait à tout prix en cet instant à se rappeler pourquoi elles étaient amies, pourquoi elle l’aimait tant, elle n’avait que trop conscience que cette discussion avait des airs de rupture parce qu’au fond, elle était incapable de répondre à ses questions. Elle était amie avec Blake parce qu’elle prenait soin de la sirène. Mais une amitié, ce n’était pas ça. Aussi douloureux que cela était à constater, tant que la taille des poumons de Daphne semblait trop rétréci, c’était vrai : peut-être qu’au fond, elles n’avaient jamais été amies.

_________________


You're not my homeland anymore so what I am defending now? --

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Mer 24 Juin - 21:26
Spoiler:
 

L'étau se resserrait autour de Blake et elle n'avait aucune échappatoire. Son regard était englué sur une Daphne particulièrement las, dans un premier temps, alors que l'expression de la sirène frôlait le néant, tout au mieux elle put y apercevoir un léger tressaillement. Les mots employés étaient durs, mais justes. Elle ne faisait que remuer le couteau dans la plaie, oubliant tout le respect qu'elle était censée porter à celle qu'elle considérait comme sa meilleure amie. Cette fois-ci, l'information resta bien ancrée dans sa cervelle mais la blonde ne sut quoi en faire. De marbre, incapable d'ouvrir la bouche ou incapable de ciller, elle fixait toujours Daphne comme une bête curieuse en attendant une quelconque sentence à son égard. Que devait-elle faire ? User des mots magiques et se nettoyer de son comportement ? Le cap venait bel et bien d'être franchi et Daphne ne serait pas aussi conciliante cette fois là - elle l'avait déjà trop été depuis les années, il était bien temps que Blake ne descende de son piédestal. Mais elle ne parvint pas à formuler quoi que ce soit, emmurée dans un silence de plomb. Son regard faisait l'aller-retour entre son amie et le petit Colin, qui continuait de babiller, alors que Blake afficha sa moue la plus perplexe. Elle aurait souhaité prendre la tangente, délaisser là cette conversation bien trop houleuse pour elle, car assumer ses actes venaient à reconnaître ses fautes et son esprit refusait cette idée. La reprise de parole de son amie plongea une nouvelle fois Blake dans la tourmente, alors que le terme de trahison la laissa pantoise. Sans s'en rendre compte, elle venait de prendre un air blasé à la limite de la décence, laissant comprendre à la pianiste que ses propos allaient un peu loin. Il ne s'agissait que de quelques sms échangés avec son beau frère, rien de bien méchant à ses yeux et sûrement rien qui ne valait d'employer le terme de trahison. Elle crut bon de hausser un sourcil pour toute réponse, ne comprenant guère où elle voulait en venir. Elle n'estimait pas avoir failli dans sa mission, elle avait simplement pris une décision qui ne lui convenait pas. « Oui mais Casey te parle toujours, n'est-ce pas ? » souffla-t-elle tout en reprenant une gorgée de son smoothie. La question lui semblait évidente, plausible, la seule au final qui comptait un minimum : est-ce que les actes de Blake avaient eu un quelconque impact sur sa relation avec son beau-frère ? Ou est-ce que ce malentendu avait été réglé dans la foulée, sans pour autant endommager leur lien ? La réponse lui semblait importante, car elle dédouanait un peu plus ses agissements et lui permettait de s'en sortir haut la main. Même si, au fond, elle savait pertinemment que l'arrivée ne se ferait pas s'en encombre cette fois là. A mille lieues de s'imaginer les enjeux de leur conversation, elle prit soin d'afficher une mine boudeuse mais particulièrement adorable, oubliant encore une fois l'air las de son amie et son désir, pourtant simple, de mettre les choses au clair. « Et puis, en sept ans d'amitié je n'ai jamais rien ruiné non plus. » crut-elle bon de préciser, appuyant encore une fois que cette petite erreur (qu'elle ne jugeait pas comme telle) n'était que la première en lice et que, par conséquent, elle était pardonnable. Blake se fourvoyait sur toute la ligne, n'arrivait pas à entendre correctement le discours de son amie qui, elle l'espérait, reprendrait rapidement ses esprits afin de continuer leur brin de causette sur un autre sujet. Un sujet qu'elle jugeait plus approprié et qui ne mettait pas son petit univers égocentrique à mal.

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.
there's bravery in being soft

Daphne Shearer

messages : 1322
name : margot
face + © : Candice accola (tearsflight)
multinicks : Finn ▴ James ▴ Ali ▴ Philae ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Rory ▴ Oscar
points : 493
age (birth) : 29 yo
♡ status : married (ruining herself a million little times)▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : back to L.A.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Blake ▴ Riley ▴ Tommy / Ollie ▴ Joshua ▴ Casey (Priam, Teddy)| en/fr ▴ closed

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Mar 21 Juil - 0:27
Si Daphne savait qu’elle voulait mettre Blake face à ses responsabilités, elle devait avouer ne pas savoir comment s’y prendre. La jeune femme n’était pas du genre à tout accepter de tout le monde et savait généralement parfaitement faire passer un reproche avec le sourire et un peu de pommade mais avec Blake c’était différent. Il n’était pas seulement question du fait qu’elle était une experte lorsqu’il s’agissait de fuir ses responsabilités et de retourner des situations en sa faveur. C’était aussi que Daphne avait eu tendance à taire les reproches qu’elle pouvait avoir à l’égard de la jeune femme - sauf s’il touchait une autre personne qu’elle. Si elle avait eu l’occasion d’accumuler un certain nombre de frustration au cours des sept dernières années, la pianiste souhaitait se montrer juste dans ses reproches et dans le ton qu’elle arborait. Blake n’était pas responsable des choses que la jeune femme avait accepté de tolérer quand elle aurait dû ouvrir la bouche. Elle l’était de tout de ce qu’elle avait refusé d’entendre, comme le fait d’avoir refusé d’accéder à la demande de Daphne mais pas du reste. Comment lui reprocher de ne pas avoir adapté une attitude qu’elle ne savait pas gêner sa meilleure amie ?
Si elle aurait préféré qu’elles puissent avoir cette discussion avec toute l’attention de Daphne, cette dernière ne pouvait garder le regard braqué sur la sirène car elle ne cessait de jeter des coups d’oeil à son neveu à qui elle tenait comme à la prunelle de ses yeux. Elle aurait peut-être mieux fait de le déposer chez sa mère pour pouvoir consacrer toute son attention à Blake, mais n’était-ce pas déjà ce qu’elle faisait la plupart du temps ? Sans compter que ce petit bout de quatre-vingt centimètres lui apportait un bonheur infini - et un grand réconfort en cet instant. Daphne soupira en entendant Blake confirmer auprès de Daphne que Casey lui adressait toujours la parole. Elle resserra doucement ses bras autour de Colin et fut tentée de répondre par la négative pour voir la réponse que Blake aurait à lui apporter. Mais à dire vrai, elle n’en avait pas le courage. Cette discussion était bien assez compliqué sans qu’elle ne vienne y ajouter de potentielles sources de complication - ou de déception supplémentaire. Ne répondant pas vraiment à la question, Daphne chercha encore une fois à faire comprendre à son amie où elle voulait en venir : “Il a cru que cela venait de moi et n’a pas du tout apprécié, Blake. Tu ne peux pas jouer avec la vie des gens comme ça… Ma vie est assez compliquée comme ça…” Daphne soupira et secoua doucement la tête. Ce n’était pas sur cette pente qu’elle voulait se lancer, sous peine de la dégringoler à toute vitesse. “On a du mal à communiquer et tu as empiré les choses.” se reprit-elle, énonçant la stricte vérité. Mais c’était aussi plus que ça. Daphne était sincèrement peinée que Casey ait pu la croire d’une telle chose. Elle aurait pu lui en parler, bien évidemment, mais ils arrivaient à peine à échanger quelques mots par jour qui semblaient naturels alors elle ne préférait pas prendre le risque d’envenimer encore plus la situation.
Si Daphne était celle qui était venue régler ses comptes, ce fut finalement Blake qui asséna le coup de grâce à leur amitié. Du moins, pour le moment. Ecarquillant les yeux en l’entendant affirmer qu’elle n’avait encore jamais rien ruiné en sept ans d’amitié, Daphne ouvrit la bouche avant de la refermer. Se mordant doucement la lèvre, elle ferma les yeux pour essayer de trouver les bons mots puis reprit de sa voix douce : “Est-ce que tu en es sûre, Blake ?” Cette question, qui pouvait sembler piège, ne l’était pas vraiment. La pianiste avait conscience que c’était très probablement la vérité qu’elle s’était imaginée : sa vérité. Et encore une fois, la pierre pouvait autant être jeté à Blake qu’à Daphne qui était restée silencieuse toutes les fois où son amie lui avait demandé de se précipiter à ses côtés qu’il s’agisse d’une véritable urgence ou d’un caprice. “J’ai manqué des avions pour retourner voir ma famille parce que tu m’appelais pour une urgence qui était simplement de t’aider de te préparer pour un rendez-vous, Blake. J’ai…” Daphne soupira, s’arrêtant sans avoir le courage de continuer. “Je ne m’en suis jamais plainte, je sais… Mais quand Tess est morte, tu n’as même pas tenu deux heures avant de refaire tourner la conversation autour de toi…

_________________


You're not my homeland anymore so what I am defending now? --

Blake Ryder

messages : 617
name : sow — pomeline.
face + © : robbie — @livia.
multinicks : xavi, kerry, priam, luna.
points : 743
age (birth) : twenty-eight yo (22/06).
♡ status : cursed or some shit.
work : mermaid — owner of carson ridge (a guest house in renovation).
activities : dancing like beyonce, listening to 90s music and witchy things — multi-sports and cooking club.
home : @devan and zach's (looking for a new place).

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : reggie, daphne, oscar, casey.

nobody needs a best fake friend. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. · Dim 26 Juil - 14:44
Était-ce de sa faute si son meilleur ami la croyait capable de balancer son numéro comme ça ? Était-ce de sa faute si sa première réaction avait été de mettre toute la culpabilité sur Daphne plutôt que sur une inconnue dont il ne connaissait que le prénom ? Blake tendait évidemment vers le non, estimant une nouvelle fois qu'elle n'avait pas tous les torts dans cette histoire. Elle ne jouait pas avec la vie des gens, estimait n'avoir rien fait de mal et n'arrivait clairement pas à comprendre la réaction disproportionnée de son amie. Elle ne connaissait pas les tenants et les aboutissants qui concrétisait la relation entre Daphne et Casey, hormis qu'il était son beau frère et un ami important. « Mais je ne suis pas responsable de ta vie compliquée, ni de vos difficultés de communication. » déclara-t-elle dans un haussement d'épaules. C'était un peu facile de tout lui mettre sur le dos, alors que leur lien de base s'effritait visiblement sans elle. Un simple envoi de sms ne pouvait pas ruiner une relation aussi facilement, et malgré sa haute estime d'elle-même, Blake n'avait pas avoir une si grande capacité d'influence sur autrui. Face à toutes ces accusations, la sirène souffla bruyamment, exaspérée d'être sous le feu des projecteurs pour si peu. Toujours incapable de se remettre en question, elle resta silencieuse durant de longues secondes, fixant son amie avec l'espoir infime qu'elle stoppe là ce fiasco. Ce fut peine perdue, car Daphne poursuivit sur cette pente descendante qui achèverait de ruiner leur amitié. Blake se redressa vivement sur son banc, passablement exaspérée par les reproches qu'elle lui assénaient sans qu'elle ne puisse les comprendre. « Parce que c'est de ma faute si tu n'es pas capable de dire non ou de te prendre en mains ?! » souffla-t-elle sans une once de réflexion, oubliant même ce ton léger dont elle usait depuis le début de leur rencontre pour s'orienter vers un semblant d'énervement. Jamais elle ne s'était rendue compte que Daphne avait raté des instants familiaux pour elle - peut-être était-ce sa faute - mais jamais non plus, la pianiste ne lui avait précisé la chose, usant d'un semblant de communication entre elles ou même du terme « non ». Blake était une petite peste, nombriliste, dont la vie avait toujours plus d'intérêt que celle des autres, mais Daphne avait également ses torts et ne pouvait décemment pas jouer les enfants de coeur sur ce coup là. « Et ? Parler de moi c'est ce que je fais le mieux, tu sais très bien que je ne sais pas consoler les gens alors je détourne l'attention, sur moi évidemment, je suis comme ça. » Blake n'était pas le genre d'amie à vous écouter vous plaindre, à vous enrouler dans un plaid moelleux pour vous réconforter, elle usait d'autres stratagèmes et parler de sa propre personne en était un, ne serait-ce que pour forcer son interlocuteur à penser à autre chose. Une façon bancale d'apporter son soutien, mais une façon de faire dont Daphne devait forcément avoir conscience depuis les années. « T'es gonflée de te faire passer pour la victime de tout ! J'ai l'ascendant sur toi, je l'ai toujours eu, mais c'est pas ma faute si tu as une personnalité faible ! Tu me reproches des choses dont tu ne m'as jamais parlé, est-ce que tu t'en rend compte ? Ne viens pas me dire que de toute façon, tu ne peux rien me dire, parce que je ne n'écoute pas.. parce que tu n'as même pas essayé sur ce coup là ! Qu'est-ce que j'en sais moi que tu rates des avions pour mes urgences ? Si t'es pas fichue de partir quand même, c'est pas de ma faute ! » Le ton était monté et Blake s'était relevée d'un bond, exaspérée d'être la méchante dans son histoire. « A t'entendre, tu es l'amie parfaite ! »

_________________

you say that i'm kinda difficult but it's always someone else's fault, i know i've got a big ego, i really don't know why it's such a big deal though.
Contenu sponsorisé




nobody needs a best fake friend. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nobody needs a best fake friend. ·
 
nobody needs a best fake friend.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: