hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-56%
Le deal à ne pas rater :
Baskets Nike Air Max Tailwind IV à 75€ au lieu de 170€
75 € 170 €
Voir le deal

 

 nature always wears the colors of the spirit


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest
Aller en bas 

Chani Rodrigues

messages : 1379
name : ndia
face + © : daniella beckerman @self
multinicks : justyn, zander
points : 3407
age (birth) : 22 y.o. (december 21st)
♡ status : single candy lady
work : ASL teacher & visitor @windmont bay clinic
activities : smiling, smiling again, spreading happiness and good vibes, posting on social media,

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] philae ・nyree・nathan・maisie・vesper・tc(majestic)・tc(aaron)・luther - (jean・teodora・eddie)

nature always wears the colors of the spirit Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· nature always wears the colors of the spirit · Mer 27 Mai - 15:29
nature always wears the colors of the spirit
---------------------------------
[30th may 2020]
maisie & chani
---------------------------------

Chani descend de la voiture et referme la portière derrière elle. Elle adresse un dernier signe de la main à son père, qui l’a accompagné jusqu’à l’endroit où elle a donné rendez-vous à Maisie. Elle remet bien en place les bretelles de son sac à dos. Elle consulte une dernière fois son téléphone, pour s’assurer que la jolie blonde sera bien de l’aventure – peut-être viendra-t-elle à déprogrammer leur sortie pour une raison qu’elle ignorera, elle ne le souhaite pas en tout cas. Chani a prévu de l’amener dans un endroit qu’elle affectionne particulièrement – elle s’y rendait souvent quand elle était enfant, notamment avec son père, dans leurs périples en vélo –. Elle avait à coeur de lui présenter un endroit où un soupçon d’âme y règne, après lui avoir fait découvrir les endroits incontournables de Windmont Bay. Chani n’avait jamais envisagé d’ajouter aux cordes de son arc foireux, celle d’être une greeter en devenir, jusqu’à rencontrer Maisie. En réalité, ses intentions à l’égard de la nouvelle habitante de Windmont Bay ne sont clairement pas celles de nourrir ses intérêts personnels. Quand elle a croisé, au bout de sa rue, Maisie, un peu égarée, errante sans but précis, elle l’a prise sous son aile, sans même se poser de questions. Elle ne s’est pas demandé si c’était bien ou non. Elle l’a aidée à trouver son chemin, à se familiariser avec la petite ville orégonaise. Un large sourire se dessine sur les lèvres de la brune quand elle voit apparaître dans son champ de vision, Maisie Schofield. Elle lui adresse un signe de la main, tout en rangeant son téléphone dans la poche de son sac à dos. « Hey ! », scande-t-elle, en ne perdant pas son sourire rayonnant. « J’espère que tu as prévu les bonnes chaussures de marche, pour aujourd’hui », elle souffle, avec un certain entrain. « Mais je te promets que ça vaudra le coup ! » Ca vaudra le coup d’être venu et de marcher à travers cette forêt. Elle ne regrettera définitivement pas d’avoir suivi une nouvelle fois Chani. C’est ce que cette dernière l’espère parce qu’elle serait peinée si elle venait à lire une once de déception sur le visage de son interlocutrice. Elle lui adresse alors un signe de la tête, comme pour l’inviter à la suivre dans sa marche. Elles s’engouffrent bien rapidement dans la forêt, suivant un petit chemin déjà tracé par les allés et venus et des promeneurs. Elle se tourne vers Maisie, en ne perdant pas son enthousiasme. « En plus, je nous ai apporté de quoi manger, quand on sera arrivées à notre but », elle lui confie alors, dans un sourire. Elle tapote avec son bras le sac à dos accroché derrière elle, comme pour lui signaler que les quelques vivres qu’elle a apportés avec elle se cachent là. Chani, elle a tout prévu avec une attention incontestable : la promenade et le goûter. « Je me rends compte avec tout ça, je ne t’ai même pas demandé comment tu vas... », et elle s’en veut un peu que cette question ne lui ait pas effleuré l’esprit quand Maisie lui a apparu. « Tu vas bien ? », elle lui demande, posant son regard sur le doux visage de la blonde. « J’imagine que tu as eu le temps de t’acclimater à Windmont Bay, tu t’y plais bien ? »  
@maisie schofield

_________________
To all of the queens who are fighting alone
 
I had to learn how to fight for myself
And we both know all the truth I could tell
◐ my only sin is I can't win.

Maisie Schofield

messages : 1500
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : peter . beckett . ollie . marnie . tony . isaac
points : 1981
age (birth) : 25ish {14/11}
♡ status : married to the one that got away.
work : hostess in a radio station in london, on long-term vacations.
activities : fitting in the american way, looking after her men, baking scones and muffins.
home : processing.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [4/4] neuneu, gabriel, chani, TC @ The Majestic.

nature always wears the colors of the spirit Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nature always wears the colors of the spirit · Mar 16 Juin - 12:42
Plus elle vagabondait parmi les ruelles de la ville, plus elle se laissait entraîner dans de longues balades sur la plage, plus Maisie se sentait familiarisée avec un environnement qui ressemblait à celui qui l’avait vue naître et grandir. Ses doigts n’étaient plus assez nombreux pour compter les ressemblances entre les deux villes, et le temps passé à Windmont Bay lui faisait oublier la vie agitée de Londres. Elle se remettait énormément en question depuis qu’elle avait atterri sur ce continent, depuis qu’elle avait rencontré de nouvelles têtes, depuis qu’elle se sentait apaisée dans un environnement plus sain et serein. Hélas, elle était incapable de prendre une décision seule, par conséquent elle ignorait ce qui était bon pour elle, ce que l’avenir lui réservait. Dans l’attente de son épiphanie, elle profitait de la vie et des personnalités aussi cosmopolites qu’agréables que le sort avait placé sur son chemin. « Coucou, Chani, » claironna-t-elle en se rapprochant de l’une de ses plus récentes amies – le mot était fort, mais l’affection qu’elle avait développé pour sa guide touristique personnel était réelle – avant de grimacer face à son indication, qui donna immédiatement le ton de la journée. Son regard glissa jusqu’à ses jambes et les sandales dont le petit talon lui conférait quelques centimètres de plus. « Je n’avais rien d’autre, mais ça fera l’affaire, j’ai des pieds solides ! » Faux. Elle n’avait en effet dans sa modeste valise qu’un éventail restreint de vêtements, dont deux paires de chaussures basiques, et elle regretta alors de ne pas être une adepte des baskets, qui auraient pu lui sauver la mise. Son léger mensonge résidait dans la seconde partie de sa phrase, car la miss n’était pas un roc, sa peau était fragile et elle risquait de revenir avec un nombre conséquent de cloques sur et sous ses petons. Quand bien même elle en eût conscience, elle se fendit d’un large sourire rassurant pour passer à autre chose, et ne pas ruiner le programme. « Tu as vraiment pensé à tout, qu’est-ce que je ferai sans toi ?! » Elle s’ennuierait beaucoup plus, et ne connaîtrait pas le quart de la ville et de ses alentours. Elle lui emboîta le pas et serra ses doigts sur son sac, plus modeste, qui ne comporte qu’une bouteille d’eau et une barre de céréales en cas de fringale. Elle avait décidemment beaucoup à apprendre de Chani. Elle accéléra le pas pour revenir à son niveau, son regard scrutant le paysage qui lui était pour l’instant encore connu. « Oui, ça va, merci. Et toi ? » Elle esquissa un sourire engageant, même si la question suivante était un peu piégeuse pour elle. La ville était sympathique, les circonstances de sa venue l’étaient moins, elle avait par conséquent encore quelques difficultés à savoir si elle avait réellement sa place à Windmont Bay. « C’est une ville très agréable, oui. Ça me rappelle mon chez-moi... Mon chez-moi au Pays de Galles, pas à Londres, ça n’a rien à voir avec Londres ! » Elle gloussa et leva les yeux au ciel en réalisant qu’elle se perdait dans un trop-plein d’explications inutiles. « J’ai pu constater que la plupart des gens sont aussi gentils que toi, c’est vraiment ce qui ajoute la touche finale au charme du coin ! » Le compliment était gratuit et pensé, Maisie lui était infiniment reconnaissante de faire preuve d’autant de générosité et de patience envers elle. De manière plus générale, Maze avait eu la chance de tomber sur des gens sympathiques, qui ne lui voulaient que du bien ; chose qui était très positive, elle avait la sensation d'être quelqu'un, ici. « Tu m’emmènes où, exactement, au fait ? »

_________________
I hope you find a little truth ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ in a world full of pretty lies.


Chani Rodrigues

messages : 1379
name : ndia
face + © : daniella beckerman @self
multinicks : justyn, zander
points : 3407
age (birth) : 22 y.o. (december 21st)
♡ status : single candy lady
work : ASL teacher & visitor @windmont bay clinic
activities : smiling, smiling again, spreading happiness and good vibes, posting on social media,

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] philae ・nyree・nathan・maisie・vesper・tc(majestic)・tc(aaron)・luther - (jean・teodora・eddie)

nature always wears the colors of the spirit Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nature always wears the colors of the spirit · Dim 21 Juin - 13:13
Chani affiche un large sourire, heureuse que Maisie l’ait rejointe. Elle ne peut cacher son engouement et son entrain, derrière son sourire. Rapidement, elle vient au vif du sujet : le programme de leur journée. Comme chaque fois qu’elle passe du temps avec la jolie blonde, Chani profite de ce moment pour lui faire visiter quelques pans de la ville. Elle lui avait d’abord fait découvrir les points populaires de la ville, là où de nombreux habitants se rendaient. Elle n’avait jamais eu l’ambition de s’imposer auprès Maisie. Cette dernière aurait eu bien des occasions de lui faire comprendre qu’elle n’avait plus envie d’avoir la petite brune dans ses pattes. Elle lui annonce vaguement ce qui les attend pour cette journée : de la marche. Les billes noisettes de la portugaise se baissent aussitôt vers les pieds de la jeune femme, qui lui annonce n’avoir rien d’autre à se mettre aux pieds. Elle grimace légèrement, en remarquant que la galloise avait des sandales au pieds. « Es-tu certaine ? », elle lui demande, en relevant la tête et posant son regard sur son joli minois. D’après elle, cela fera l’affaire, car elle juge avoir des pieds solides. « Parce que je peux envoyer un message à mon père pour qu’il nous ramène une de mes paires de baskets avant que l’on parte », qu’elle reprend, dans un sourire, toujours avec ce même souci à l’égard des autres. Elle veut s’assurer que ça ira pour Maisie. Comme elle lui a fait remarquer, ça ne la dérange pas de perdre quelques minutes, de demander à son père de ramener une autre paire de baskets pour sauver les pieds de son amie. Mais si Maisie estime qu’elle n’a pas besoin d’une autre paire de chaussures pour faire de la marche, elle l’acceptera. D’ailleurs, elle l’informe avoir prévu ce qu’il faut pour goûter lorsqu’elles auront atteint le point final de leur promenade du jour. Elle esquisse un discret sourire, quand la blonde lui fait remarquer qu’elle a vraiment pensé à tout, pour cette après-midi. « Oh, je suis sûre que tu te débrouillerai aussi bien », qu’elle claironne, quand elle lui demande ce qu’elle ferait sans elle. Elle ne doute pas que Maisie se débrouillerait tout aussi bien, sans une Chani, dans son sillon pour avancer dans Windmont Bay. Enfin, elles se mettent en marche. « Aussi », elle articule, en hochant la tête de haut en bas, pour lui signifier qu’elle va bien elle aussi. Il n’y a pas un jour où elle ne va pas bien. Elle rayonne toujours, même dans ses jours les plus sombres. Elle n’ira jamais mal – ou prétendra aller bien –. Elle tourne la tête vers son interlocutrice, quand elle l’interroge sur son ressenti par rapport à la petite ville. « C’est vrai ? », elle réplique quand Maisie lui explique que cela lui rappelle son chez elle. Elle cite alors le Pays de Galles. « Je n’y suis jamais allée mais, si ça ressemble à ici, ça doit être un endroit beau et charmant, alors ». Elle en conclut. Peut-être que Maisie viendra ternir son paysage gallois imaginaire et fictif, en lui apportant quelques précisions. Il faut dire que Chani n’a guère voyagé depuis son existence. Quelques voyages en famille, quelques jours, quelques semaines, sur les côtes, mais sans jamais quitter l’État de l’Oregon. « C’est vrai que les gens sont gentils et accueillants, ici », elle pourrait dire tolérants. Quelques rares individus dans cette ville peuvent sûrement faire office d’exception et ne pas rentrer dans cette catégorie. « Ah! C’est une surprise ! », qu’elle réplique, sans réfléchir, quand Maisie tente de la questionner sur l’endroit où elle les emmène. « C’est mon endroit préféré. J’y allais souvent quand j’étais plus jeune », elle lui explique. « Enfin, j’espère que tu aimes l’eau », sinon, Chani devrait changer ses plans et improviser un tout autre chemin.  
@maisie schofield

_________________
To all of the queens who are fighting alone
 
I had to learn how to fight for myself
And we both know all the truth I could tell
◐ my only sin is I can't win.

Maisie Schofield

messages : 1500
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : peter . beckett . ollie . marnie . tony . isaac
points : 1981
age (birth) : 25ish {14/11}
♡ status : married to the one that got away.
work : hostess in a radio station in london, on long-term vacations.
activities : fitting in the american way, looking after her men, baking scones and muffins.
home : processing.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [4/4] neuneu, gabriel, chani, TC @ The Majestic.

nature always wears the colors of the spirit Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nature always wears the colors of the spirit · Mar 21 Juil - 15:36
Les origines modestes de Maisie contrastaient avec les grands airs qu’elle se donnait et son affection pour tout ce qui brillait, elle jetait de la poudre aux yeux de ceux qui la croisaient en se faisant passer pour cette jeune femme sophistiquée et toujours à la pointe des tendances alors qu’elle fréquentait la grande distribution comme n’importe quel individu lambda situé dans la classe moyenne. Elle avait toutefois adopté un certain confort de vie auprès de Teddy et elle n’aimait pas se voir rappeler d’où elle venait maintenant qu’il n’était plus dans les parages. La mésaventure précoce –le duo n’avait même pas encore démarré ! – avec Chani la repoussa dans sa condition de pauvre fille ratée qui était incapable de se payer le strict nécessaire. Ce n’est qu’une paire de chaussures, soupira-t-elle intérieurement tandis que ses lèvres s’étiraient en un sourire rassurant à destination de son amie. « C’est adorable de t’inquiéter autant pour mes petons, mais ils survivront, ne t’en fais pas pour eux ! » Elle ne se laisserait pas miner le moral pour si peu, d’autant plus que l’aura chaleureuse de Chani l’entourait déjà d’un entrain communicatif. « Oh non, je pourrais te préparer le programme d’une journée shopping, mais aucunement de quoi tenir toute une randonnée en pleine nature ! » Cela faisait plusieurs années qu’elle arborait l’étiquette de citadine, de manière plus ou moins fière, et elle avait malheureusement beaucoup perdu de l’esprit aventureux qu’elle avait pu cultiver lors de son enfance galloise. Ce fut avec nostalgie qu’elle parcourut quelques minutes le chemin de ses souvenirs de gamine qui courait dans les champs et pourchassait les moutons sous le regard inquiet de son jumeau. Des litres et des litres d’eau avaient coulé sous les ponts depuis. « La météo y est moins clémente, mais oui, c’est un coin très agréable. Très calme. Trop, parfois, c’est pour ça que j’en suis partie. » Entre temps, elle avait appris à apprécier le silence et la tranquillité d’un lieu, notamment grâce aux préférences de son mari, qui avait essayé de l’embarquer plus d’une fois dans ses sorties au grand air ; si elle a avait décliné la plupart, les quelques aventures partagées en sa compagnie avaient toujours été un plaisir – bien dissimulé par la demoiselle. « Ce n’est pas la réputation qu’ont les américains, pourtant. Surtout depuis l’élection de Trump... J’avais un peu peur de tomber sur l’image clichée qu’on se fait des rednecks en arrivant ici. Mais c’est tout l’inverse, au final ! » Elle n’était pas avec Chani pour parler politique, toutefois elle appréciait pouvoir papoter de tout et de rien avec elle. Elle lui offrait une perspective différente sur le monde. « Tu vas me présenter ton endroit préféré ? Comme c’est romantique ! » ronronna-t-elle en accélérant sur quelques pas afin de pouvoir marcher à sa hauteur, un large sourire aux lèvres. « J’adore l’eau ! En revanche, je n’ai pas prévu mon maillot... c’est grave ? » Maintenant qu’elle en possédait un, c’était dommage de ne pas l’avoir glissé dans son sac avant de se mettre en route. Sans ralentir l’allure, elle fouilla dans son sac pour en sortir ses lunettes de soleil et dissimula son regard clair derrière ses verres fumés. Le soleil qui tapait n’épargnait guère ses yeux bleus, et elle ne souhaitait pas perdre à la fois l’usage de ses pieds et de ses prunelles.

_________________
I hope you find a little truth ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ in a world full of pretty lies.


Chani Rodrigues

messages : 1379
name : ndia
face + © : daniella beckerman @self
multinicks : justyn, zander
points : 3407
age (birth) : 22 y.o. (december 21st)
♡ status : single candy lady
work : ASL teacher & visitor @windmont bay clinic
activities : smiling, smiling again, spreading happiness and good vibes, posting on social media,

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] philae ・nyree・nathan・maisie・vesper・tc(majestic)・tc(aaron)・luther - (jean・teodora・eddie)

nature always wears the colors of the spirit Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nature always wears the colors of the spirit · Sam 25 Juil - 12:13
Chani est prête à retarder le départ de leur balade pour permettre à Maisie de troquer sa paire de chaussures pour une paire de baskets qu’elle lui prêterait – il serait plus probable à vrai dire qu’elle oublierait d’ici la fin de la probable qu’elle lui avait prêté une paire de chaussures et qu’elle ne chercherait même pas à les lui réclamer –. « D’accord, si tu le dis ! », elle souffle, en hochant la tête dans un sourire, quand la blonde lui confie que ses pieds survivront à la balade. « Mais je m’en voudrais si tu as des ampoules ou quoi que ce soit », ajoute-t-elle, en grimaçant légèrement en imaginant la douleur des pieds couverts de cloques. Elle s’en voudrait vraiment si son amie terminerait cette balade endolorie. Les voilà qu’elles se mettent ensuite en marche, entrant dans un chemin qui longe les bois. La conversation va de bon train entre elles et elles continuent de discuter, mettant derrière elles l’épisode des chaussures. « Oh mais c’est aussi un très bon programme de journée, ça, tu sais », approuve-t-elle dans un large sourire, lorsque la jolie blonde mentionne une journée shopping. Comme toute jeune femme de son âge, Chani Rodrigues apprécie flâner devant les petites boutiques de Windmont Bay, chiner une bonne affaire ou tout simplement improviser un défiler devant les cabines d’essayage avec quelques unes de ses copines. « Il y a d’ailleurs quelques boutiques sympathiques en ville », qu’elle ajoute à son interlocutrice. Même si elles ne rivalisent pas avec les grandes galeries et boutiques de Portland. Peut-être que Maisie s’était déjà accordée un moment dans l’une d’entre elles, d’ailleurs, en se promenant dans la petite bourgade. En attendant, il est question d’une toute autre ville et région : celle qui a vu grandir son amie. Le Pays de Galles est un nom quelque peu exotique dans les oreilles de Chani. Elle en a entendu parler lorsqu’elle était à l’époque, certainement, sans s’y intéresser de plus près. Mais jamais elle n’y est allée : il faut dire que ce n’est pas une grande voyageuse. Exit l’image de la baroudeuse, qui fait voyage en avion. Alors elle écoute presque religieusement Maisie lui parler de son pays à elle, le Pays de Galles. Un pays qu’elle décrit par sa météo : il n’y fait pas très beau, c’est du moins ce qu’elle devine à travers les mots de sa comparse. Pour autant, il y fait bon vivre parce que c’est un endroit agréable – très agréable, dit Maisie – et calme. « Oh je n’aime pas trop les endroits où il n’y a pas de soleil », commente Chani, au fil de la discussion. Elle préfère les endroits où il fait chaud et où le soleil est présent. « Tu préfères les endroits qui bougent ? », elle lui demande, quand la jolie blonde lui explique être partie parce que l’endroit était trop calme. Maisie lui donnait cette impression d’être au milieu de ces belles femmes, citadines, quelque peu sophistiquées, toujours perchées sur leur haut talon (toujours fidèles à leur paire de Louboutin), avec des airs distingués dans leur manière de s’exprimer (dans leurs gestes, dans la façon d’articuler chacune des syllabes, propres à ceux qui grandissent dans les grandes villes) et qui sont toujours pressées. Elle se trompe peut-être. Chani réprime enfin un rire, quand Maisie parle de la réputation des américains – notamment outre Atlantique – et de l’élection de Trump. « Si ça peut te rassurer, il y en a quelques uns comme ça, mais il ne faut pas en faire une généralité », elle articule dans un ton léger. Ce n’est pas des sujets qu’elle maîtrise (surtout la politique), parce qu’elle ne s’y est jamais intéressée jusqu’à maintenant. Elle écoute parfois les commentaires d’Anita, à table, sans s’y opposer. Chani continue de marcher, quand Maisie la questionne sur cet endroit qu’elle tient à lui présenter. C’est cet endroit qu’elle appréciait aller, lorsqu’elle était plus jeune : elle demandait toujours à son père de l’y emmener. C’est d’ailleurs lui qui lui avait présenté l’endroit, un beau jour d’été. Elle opine de la tête devant la question de la blonde. « Tu m’en diras des nouvelles », elle réplique alors, dans un large sourire, en tournant la tête vers Maisie pour s’assurer qu’elle la suit bien. « Je trouve aussi », qu’elle juge quand son amie parle de « romantique », « mais je ne suis pas sûre qu’un garçon en dirait autant que nous », renchérit-elle, en haussant les épaules. « Ce n’est pas grave », elle souffle en direction de sa comparse du jour, lorsqu’elle lui précise ne pas avoir pris son maillot de bain avec elle. «On se contentera de tromper nos pieds, ça les rafraîchira après la marche ! ». Il y a toujours une solution à tout problème. « Puis rien ne nous empêchera de revenir une deuxième fois, mais cette fois avec nos maillots », elle lance d’un ton enjoué. Un large sourire se peint sur son visage, découvrant ses dents blanches. Elle continue de marcher et finit par pivoter à droite. Elle connaît le chemin pour s’y rendre comme sa poche, après toutes ses années. Elle lève le bras pour se saisir d’une branche qu’elle repousse : « attention à toi ! », elle glisse en direction de Maisie. Elle attend que cette dernière ait passé devant elle pour lâcher prise. Elle rattrape son retard pour marcher aux côtés de son amie. Son regard papillonne de gauche à droite, avant de s’arrêter. Elle pose sa main sur l’avant-bras de la jolie blonde comme pour l’intimer d’en faire autant. « Ooooh regard, des petits lapins ! Ils sont trop mignons », glousse-t-elle, devant la vue des petits lapereaux qui gambadaient à quelques pas d’elles.
@maisie schofield

_________________
To all of the queens who are fighting alone
 
I had to learn how to fight for myself
And we both know all the truth I could tell
Contenu sponsorisé




nature always wears the colors of the spirit Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: nature always wears the colors of the spirit ·
 
nature always wears the colors of the spirit
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest-
Sauter vers: