hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 just to set you free


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys
Aller en bas 

Gabriel Almeida

messages : 578
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules, evelyn
points : 225
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : nothing serious
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· just to set you free · Mer 27 Mai - 17:05
30 MAI 2020 - 23H45
Feat @Reid O'Hara

Samedi soir. T’as rien de prévu. Pas de soirée qui se profile à l’horizon. Pas de date non plus. A croire que les applications c’est plus ce que c’était. Du coup, t’as décidé d’aller te ressourcer au Daveys. Ton QG. Comme celui de beaucoup d’autres. C’est un peu LE lieu de sorti de Windmont Bay. Ce qui est bien dans ce genre d’endroits c’est que tu peux aussi bien t’y rendre seul qu’à plusieurs. Et tu peux aussi en ressortir accompagné. Tout dépend de la population qui s’y trouve. Tu ne vas pas faire le difficile ce soir en tout cas. Ça commence à te gratter un peu en bas. Ta libido est toujours active. Mais pas facile de la satisfaire. Lorsque tu pénètres dans le bar, il y a déjà pas mal de monde. Faut dire qu’il est assez tard. Tu jettes un coup d’œil dans la salle tel un faucon et ton regard s’arrête sur un mec seul au bar. De dos il a l’air plutôt séduisant, maintenant, faut voir le devant. Ni une, ni deux, tu t’y rends. Plus t’avances vers lui et plus t’as l’air emballé par ce que tu vois. Le mec a une coupe de cheveux sympa. Mais voilà qu’il se tourne vers toi. – Reid ? – Tu ne t’attendais clairement pas à ça. Non pas que tu sois déçu mais il s’agit de ton boss aka le propriétaire de l’hôtel The Majestic. Tu sais que la ville n’est pas bien grande mais c’est la première fois que tu le croises par ici et ça te fait tout drôle. Surtout que le bar est pas mal fréquenté par la communauté LGBT. Du coup, tu restes presque statique face à lui mais avec le sourire. C’est pas le genre de chose qui va t’intimider. D’accord, il est plus vieux que toi et c’est ton supérieur hiérarchique mais il n’en reste pas moins un homme. – J’ai pas l’habitude de te voir en dehors du Majestic et surtout de ne pas te voir porter de costard. – Tu restes debout face à lui osant scruter sa tenue décontractée qui change de celle de l’homme d’affaire que t’as l’habitude de côtoyer. Un autre homme se trouve devant toi. – Mais ta tenue te va bien. – Tu tentes de le rassurer avec sourire en espérant qu’il ne soit pas mal à l’aise à l’idée de se retrouver dans ce genre d’endroit avec son employé. Tu t’entends bien avec lui mais votre relation est jusqu’à présent toujours restée professionnelle. Il reste un homme mystérieux à tes yeux. Tu ne connais rien de sa vie privée. Et lui ne doit pas connaître grand-chose de la tienne non plus. – T’es tout seul ? Je te dérange pas ? – A vrai dire, t’as déjà pris place sur le siège à côté de lui bien décidé à y rester. Mais tu n’en restes pas moins poli et bien élevé. A moins que ça ne soit qu’une ruse pour le sonder.
i wish i could be alone lost with you.

Reid O'Hara

messages : 1840
name : max @ lannisters.
face + © : james norton — © lora, tumblr.
multinicks : rheni, (selina)
points : 2404
age (birth) : thirty four years old.
♡ status : single.
work : new owner of the majestic, used to be a museum curator in portland.
home : with his parents, on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) / off.

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Lun 20 Juil - 10:52
Minuit approchait à grand pas, et petit à petit, le groupe d’amis avec lequel Reid était se sépara : certains décidèrent qu’il était l’heure de rentrer, d’autres prirent la décision de prendre la route pour se rendre dans un club plus loin. Reid, lui, resta à l’endroit où le petit groupe avait passé la soirée pour un dernier verre avant de prendre la direction de sa maison. Il avait passé un agréable moment avec ses amis, d’anciennes connaissances du lycée et d’autres. Windmont Bay était toujours aussi accueillante et malgré les drôles évènements qui s’y déroulaient par moment, cette ville était et resterait la sienne. Le clan O’Hara y avait vécu des périodes difficiles mais Reid conservait malgré tout de très bons souvenirs ici. Portland lui manquait parfois, son petit appartement aussi. Les grandes allées du musée dans lequel il travaillait il y a encore quelques mois aussi, mais être à la tête du Majestic était un nouveau défi qu’il relevait pour le moment sans trop d’encombres. Il y avait cependant des journées plus chargées que d’autres mais son bilan était positif. Se saisissant du verre de vin rouge qui trônait le comptoir du Daveys, il en bu une gorgée alors qu’au même instant, une voix familière l’interpellait. « Gabriel. Hey ! » dit-il, en souriant alors qu’apparaissait devant son regard le manager de l’hôtel. Un employé en qui il avait entière confiance et avec qui il s’entendait plutôt bien. C’était cependant la première fois qu’ils se voyaient en dehors du Majestic, et c’était assez déconcertant pour le blond qui pour la première fois de sa vie, avait la casquette du patron. « Il m’arrive de porter des tenues plus casual, oui. » répondit-il, amusé. Il est vrai qu’il était, à l’instar de son cousin Beau, amateur de costumes, bien que ses goûts à lui étaient plus classiques. « La tienne aussi. » Il fallait être aveugle pour ne pas remarquer que Gabriel était un bel homme. Avec un physique comme le sien, nul doute qu’il devait être très populaire et demandé. Les clientes, et même certains clients, le dévoraient des yeux lorsqu’ils passaient les portes du Majestic. C’était un atout de charme supplémentaire pour l’hôtel, bien que Reid ne voulait pas tirer avantage de Gabriel de cette manière. Le jeune homme faisait un travail remarquable et il ne voulait pas le perdre en tant qu’employé. « Non, non, je t’en prie, installe-toi. Je peux t’offrir un verre ? » proposa le plus âgé des deux hommes avant de faire appel au barman derrière le comptoir. Il ne laissait guère le choix à Gabriel, en réalité, mais c’était plus par plaisir qu’obligation. Il jeta un coup d’œil à sa montre et décida qu’il avait encore un peu de temps devant lui. Après tout, c’était samedi soir, et il avait décidé de ne pas s’inquiéter pour le Majestic ce week-end, faisant confiance aux employés. « Un jeune homme comme toi ne passe pas son weekend à Portland à faire la fête ? Si ton patron t'exploite, il faut lui dire. » Reid se saisit de son verre en se tournant vers le brun, un mince sourire se dessinant sur ses lèvres.

@Gabriel Almeida
Désolé pour le retard Embarassed just to set you free 1959117339

_________________

you're used to getting everything you want but you're the only thing that's come my way for free. whisper words into my ears, will you? — @ josef salvat.

Gabriel Almeida

messages : 578
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules, evelyn
points : 225
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : nothing serious
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Sam 25 Juil - 12:43


Jamais tu n’aurais imaginé un jour vouloir accoster un mec et te rendre compte qu’il s’agit en fait de ton boss. Oups. C’est qu’il est plutôt séduisant Reid. Il a beau être plus âgé que toi de quelques années, il n’en reste pas moins agréable à regarder. Ses yeux clairs sont captivants. Et que dire de son sourire et de sa prestance lorsqu’il s’adresse à toi, verre de vin tout juste reposé. Serait-ce ta libido qui te fait défaut ? T’en sais trop rien. Tu sais qu’il faut que t’arrête d’avoir ce genre de pensée le concernant car il s’agit de ton supérieur hiérarchique mais tes iris sont incroyablement désobéissants. Ils scrutent l’homme sans once de discrétion. Faut dire que ton patron n’a pas sa tenue habituelle. T’apprécies toutefois son look casual. Ça lui va bien. Tu ne manques pas de le lui faire savoir. Il te retourne ton compliment. Tu lui offres un fin sourire et un regard un tantinet séducteur. – Merci. – Tu t’installes ensuite avant de lui demander s'il est seul et si tu ne le déranges pas. Peut-être qu’il est en charmante compagnie après tout et que son date s’est absenté aux toilettes. Sauf que ce n’est pas le cas. Tu l’avais deviné car il n’y a qu’un seul verre devant lui. En parlant de boisson, il te propose de l’accompagner. – Euh.. oui, oui, carrément, avec plaisir. Je prendrai la même chose que toi. – Tu réponds, un brin gêné. T’as pas tellement l’habitude qu’on t’offre à boire. C’est plutôt l’inverse généralement. Là, c’est quand même ton boss qui te propose de te payer à boire hors du cadre professionnel. T’es pas de nature timide mais la situation est plutôt inhabituelle pour toi. Ce n’est pas pour autant qu’elle te dérange. Au contraire. Tu serais ravi de pouvoir apprendre à connaître Reid autrement que par le travail. – Mon patron est un vrai tyran. – Tu rétorques en bon comédien avant de te mettre à rire et de reprendre la parole pour répondre à sa question initiale. – J’évite de remettre les pieds à Portland. Trop de souvenirs. Je me sens mieux ici. – T’essayes d’être le plus sincère possible. Il sait que t’as vécu là-bas puisque vous en aviez parlé lors de ton entretien d’embauche. Mais il ne sait pas tout à ton sujet. Tout comme toi ne connaît pas grand-chose le concernant. – Et toi ? Je t’imaginais père de famille, mari parfait. – Autrement dit, qu’est-ce qu’il fait là tout seul à cette heure-ci ?



HJ : no worries ! I love you
i wish i could be alone lost with you.

Reid O'Hara

messages : 1840
name : max @ lannisters.
face + © : james norton — © lora, tumblr.
multinicks : rheni, (selina)
points : 2404
age (birth) : thirty four years old.
♡ status : single.
work : new owner of the majestic, used to be a museum curator in portland.
home : with his parents, on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) / off.

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Dim 9 Aoû - 12:30
Windmont Bay était une petite ville : croiser l’un de ses collègues ou employés devait être monnaie courante. Reid était cependant rassuré de voir Gabriel maintenant et non pas quelques heures auparavant lorsque les nombreux verres de punch qu’il avait bu lui faisait tourner la tête. Être surpris en état d’ébriété par Gabriel, ou n’importe quelle autre personne qui travaillait au Majestic n’était pas à l’ordre du jour. « Vin rouge ? Je te prenais plutôt pour un amateur de bière ou bien de cocktails colorés. » répondit l’employeur, un sourire amusé sur le visage alors qu’il faisait appel au barman pour qu’il prenne sa nouvelle commande. Son verre n’était pas terminé mais Reid se montra raisonnable et se contenta de ne demander que pour Gabriel, le blond n’étant pas sûr de pouvoir conserver ses idées claires plus longtemps. Son sourire s’agrandit sur son visage alors qu’une lueur amusée apparut au niveau de son regard, appréciant l’humour dont Gabriel faisait preuve. Reid n’avait rien d’un employeur tyran, du moins à ses yeux. Au contraire, il se trouvait plutôt conciliant et appréciait réellement travailler en compagnie de Gabriel, et des autres employés du Majestic. Il n’était certes là que depuis quelques mois mais il avait l’impression que tout fonctionnait comme sur des roulettes. « Tu devrais le poursuivre en justice dans ce cas. » répondit l’ancien conservateur, son rire rejoignant bientôt celui du jeune brun. C’était appréciable de pouvoir rire avec lui, hors du cadre du travail. Leur relation était professionnelle, rien de plus mais il n’était pas contre apprendre à connaitre un peu plus le brun. Reid se saisit de son verre à pied afin de le porter à ses lèvres avant de s’immobiliser, pouffant de rire. « Père de famille ? Mari parfait ? » Il reposa son verre, peu désireux d’en renverser le contenu sur sa tenue. « Qu’est-ce qui te fais te dire ça ? » demanda-t-il, intrigué par cette annonce. Il savait qu’il ne se confiait pas et évoquer peu sa vie privée mais il ne pouvait s’empêcher d’être surpris face à cette annonce. Reprenant tant bien que mal son sérieux, n’ayant pas envie que Gabriel pense qu’il se moquait ouvertement de lui, Reid reprit la parole : « Non, non, je suis… Célibataire. » Un mince sourire se dessina sur son visage, et il pensa l’espace d’un instant à Ezio. Il lui avait fait comprendre qu’il n’était pas à Windmont Bay pour lui, et leur relation semblait appartenir au passé maintenant. Peut-être était-il temps que l’ancien conservateur se tourne vers le futur ? « Pas de petite-amie dans le coin pour toi ? » Curieux, il se tourna pour lui faire face, son regard clair se perdant dans les yeux hypnotisant de Gabriel.

@Gabriel Almeida
just to set you free 299465633

_________________

you're used to getting everything you want but you're the only thing that's come my way for free. whisper words into my ears, will you? — @ josef salvat.

Gabriel Almeida

messages : 578
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules, evelyn
points : 225
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : nothing serious
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Mar 11 Aoû - 10:49


L’idée de te retrouver au bar avec ton chef n’est pas déplaisante et pourtant, tu n’aurais jamais pensé que cela puisse arriver en dehors de la sphère professionnelle. – J’adore les cocktails oui. Mais je m’adapte en toute circonstance. – Reid saura probablement de quoi tu parles. C’est probablement l’une des raisons pour lesquelles il t’a embauché. Il avait besoin d’un manager polyvalent à l’hôtel et qui sait s’adapter face à son interlocuteur. C’est ce que tu fais là encore en choisissant la même boisson que lui. Le vin rouge n’aurait pas été ton premier choix si tu avais été seul mais tu le boiras quand même. T’es pas difficile de toute manière. Et t’as aussi de la conversation et de l’humour. Tu ne manques pas de plaisanter à propos du propriétaire du Majestic, comme s’il s’agissait d’un vrai tyran alors qu’il n’en est rien. Ce dernier te conseille alors de le poursuivre en justice. – J’y songerai ! – Tu déclares avant de te mettre à nouveau à rire à ses côtés. Il sait que tu n’en penses pas un traître mot et que tu l’apprécies professionnellement. Vous vous êtes toujours bien entendu et il n’y a jamais eu de problème quelconque entre vous. – Je sais pas trop, je t’imagine bien avec une femme et des gamins. Avoir une vie de famille. – Tu ne saurais pas vraiment expliquer qu’est-ce qui peut te faire penser ça. Peut-être qu’il semble être un homme sérieux et proche de sa famille. Mais tu fais fausse route. Il déclare être célibataire. Pas d’enfant donc. – Ah. – Tu ne sais pas quoi dire d’autre pour le coup. Si ce n’est que tu ne peux t’empêcher d’avoir un fin sourire. – Non, à vrai dire je ne suis pas attiré par les filles. – Tu déclares mine de rien, tes yeux plongés dans les siens, avant que le serveur vous interrompe pour te remettre ton verre de vin. Tu détournes donc ton regard. Tu ne peux t’empêcher de le séduire malgré toi. – Santé ! – Tu ne sais pas vraiment s’il reste une quelconque goutte de vin dans son verre mais tant pis. Tu décides de trinquer avec lui avant de goûter le contenu. – Au succès du Majestic ! – L’hôtel ne s’est visiblement jamais aussi bien porté depuis l’arrivée de Reid et Minha aux commandes. Ils ont su faire les ajustements et rénovations nécessaires. La construction d’une piscine extérieure étant la cerise sur le gâteau. – Tu vis à Windmont Bay depuis toujours ? – Il te semble que le clan des O’Hara est présent dans la ville depuis bien longtemps mais tu ne le connais pas plus que ça. Tu serais en tout cas ravi d’en apprendre davantage sur la personne se trouvant à côté de toi.
i wish i could be alone lost with you.

Reid O'Hara

messages : 1840
name : max @ lannisters.
face + © : james norton — © lora, tumblr.
multinicks : rheni, (selina)
points : 2404
age (birth) : thirty four years old.
♡ status : single.
work : new owner of the majestic, used to be a museum curator in portland.
home : with his parents, on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) / off.

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Mar 11 Aoû - 12:08
« Si tu es amateur de vin, celui-ci n’est pas mal. » précisa Reid qui se faisait une joie de partager cet instant avec Gabriel. C’était un jeune homme avec lequel il était possible de parler de tout et de rien, sans que la conversation ne soit forcée. En sa présence, la discussion était naturelle, ce qui n’était pas désagréable. Comme il lui avait précisé lors de son embauche, Gabriel s’adaptait facilement à son environnement. A l’instar d’un caméléon, il se mêlait au décor qui l’entourait afin d’adapter le comportement idéal. Reid avait pu le voir à l’œuvre lorsque ce dernier était confronté à des clients parfois mécontents et c’était sans grande difficulté que Gabriel apaisait la situation. Son charme irrésistible était un atout non négligeable et le propriétaire du Majestic était presque sûr qu’il lui arrivait d’en jouer : un regard charmeur ou un sourire malicieux de la part de Gabriel pouvait probablement faire oublier les déconvenues rencontrées lors de leur séjour à l’hôtel. « N’oublie pas, j’ai des contacts dans les forces de l’ordre de Windmont Bay. Si tu as besoin d’un coup de main pour lui régler son compte. » ajouta Reid en souriant. Minha, sa cousine, avait suivi les traces de son père en rejoignant le bureau du Sheriff de la ville. Il ne savait pas comment elle avait pu après la débâcle qu’avait rencontré l’oncle de Reid mais il admirait la jeune femme pour sa détermination. « J’aimerais avoir des enfants, un jour. » dit-il simplement, en s’imaginant être entouré de petites têtes blondes. Deux ou trois, dans l’idéal mais il n’était pas pressé. « Une femme, ce serait difficile. » Reid sourit, espérant que son interlocuteur comprendrait que tous les deux partageaient la même orientation sexuelle. Attiré par les hommes d’aussi loin qu’il s’en souvienne, Reid espérait un jour pouvoir trouver le partenaire idéal. Il avait espéré que cela serait le cas, à deux reprises pour que ses relations se terminent sur des échecs. Difficile pour lui d’oublier ces histoires lorsque l’un des protagonistes de celle-ci venait de s’installer à Windmont Bay mais il espérait bien y parvenir. « Donc, pas de petit-ami dans le coin pour toi ? » Reid reposa sa question, cette fois-ci en se corrigeant. Il trinqua volontiers avec son manager, satisfait une nouvelle fois de l’avoir embaucher. La motivation qui se dégageait de Gabriel faisait plaisir à l’hôtelier qui avait su s’entourer d’une bonne équipe afin de poursuivre le travail de son cousin, Beau. « Au Majestic. » répéta Reid en buvant une nouvelle gorgée de ce vin français qu’il avait commandé quelques minutes plus tôt. « Oui, né et élevé ici. Tout le clan O’Hara d’ailleurs. Mais je ne partage pas l’amour de cette ville que peuvent avoir les autres membres de ma famille. » Reid sourit à Gabriel, honnête. S’il était revenu, c’était pour sa famille. Sans ça, il serait resté à Portland qui avait sa préférence. « Tu te plais ici ? » Reid était curieux de nature, et il espérait pouvoir en apprendre plus sur Gabriel ce soir.

@Gabriel Almeida
just to set you free 299465633

_________________

you're used to getting everything you want but you're the only thing that's come my way for free. whisper words into my ears, will you? — @ josef salvat.

Gabriel Almeida

messages : 578
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules, evelyn
points : 225
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : nothing serious
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Mar 18 Aoû - 10:56


Cela t’arrive de manquer d’imagination. Ce soir, tu te conteras de copier ton voisin et prendre la même boisson que lui. Du vin. – Je m’y connais pas trop mais je te fais confiance. – Bien entendu, tu pourrais ne pas avoir les mêmes goûts que ton chef mais tu crois suffisamment en lui pour ne pas broncher. Il te semble être un mec honnête et fiable. Si bien que tu passes ta commande auprès du serveur en signalant que tu souhaites le même verre d’alcool que Reid. – Bon à savoir… Tu as le bras long ! – Tu ajoutes ensuite avec un fin sourire. Tu sous-entends par là qu’il a une liste de contacts utiles à Windmont Bay et qu’il suffit probablement de le solliciter si besoin. Ce que tu n’as pas manqué de faire déjà pour le boulot. T’as même appelé une fois le sheriff car un client ne voulait pas quitter sa chambre. Toute une histoire. A ce propos, Reid aimerait bien créer la sienne ou du moins fonder une famille et avoir des enfants un jour. – Je te le souhaite. – T’arbore un sourire bienveillant avant de tiquer face à ces prochains propos. Une femme, ça serait difficile ? Sourcil un brin arqué, tu t’apprêtes à demander pourquoi mais tu comprends à travers son sourire ce qu’il a voulu dire par là. Son orientation sexuelle est la même que la tienne. Tu lui lances un regard complice, presque satisfait de sa réponse. – Non. Je fais peur aux hommes je crois. – Tu déclares ensuite lorsqu’il se reprend pour te demander si tu n’as pas de petit ami. T’es bel et bien célibataire. Mais la réalité est toute autre. Tu n’es tout simplement pas prêt à te caser et souhaite encore profiter pleinement de ton célibat et de fougueuses aventures. Tu ne tiens pas à ce que ton patron te prenne pour un Don Juan pour autant. C’est important qu’il ait une bonne image de toi. D’ailleurs, tu décides de trinquer avec lui lorsque le serveur te remet ton verre. T’es content de passer du temps en sa compagnie. Cela te permet de le découvrir sous un autre angle. – Qu’est-ce que tu n’aimes pas, ici ? – Visiblement, il se plaisait plus à Portland. Toi c’est l’inverse. Du coup, tu cherches à comprendre. Peut-être que son passé est compliqué. Et puis ça ne doit pas être facile de trouver sa place au sein de ce clan familial. – Oui, carrément ! – Tu réponds avec enthousiasme. Toi tu te plais beaucoup à Windmont Bay et ça doit se sentir. T’es heureux de ta nouvelle vie ici et de ton job également. – J’ai parfois l’impression de vivre à Wisteria Lane. – Tu confies ensuite telle une mégère. Les potins dans cette bourgade ça y va. Et ça te plaît. Tu pourrais presque prendre la relève d’Agnès le jour où elle passera l’arme à gauche. – Cite-moi une chose que tu aimerais faire, là, tout de suite, si tu le pouvais. – T’aime bien ce genre de jeu pour apprendre à connaître la personne qui se trouve face à toi. Et t’espère aussi être agréablement surpris par sa réponse. – Attention, je te l’ai pas dis mais je suis un génie. – Tu ressembles pas vraiment à celui d’Aladin mais peu importe.
i wish i could be alone lost with you.

Reid O'Hara

messages : 1840
name : max @ lannisters.
face + © : james norton — © lora, tumblr.
multinicks : rheni, (selina)
points : 2404
age (birth) : thirty four years old.
♡ status : single.
work : new owner of the majestic, used to be a museum curator in portland.
home : with his parents, on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) / off.

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Mar 18 Aoû - 13:51
Savoir que Gabriel lui faisait confiance était agréable. Si les deux hommes ne se connaissaient pas sur le plan personnel, Reid pouvait aisément assurer qu’il faisait confiance à son jeune employé. Il était responsable, et savait ce qu’il faisait. Il pouvait se reposer sur les épaules musclées du brun sans problèmes. La remarque sur son bras le fit sourire, et il avait presque envie d’ajouter que ce n’était pas la seule chose longue mais il préféra rester silencieux. Le sourire de son interlocuteur le rassura, il avait donc bien compris que les deux hommes partageaient la même orientation sexuelle. Une évidence qu’il avait réalisé lors de son adolescence et que sa famille avait accepté sans difficulté. « Comment ça ? J’ai du mal à y croire. Regarde-toi. » dit-il, en reculant légèrement. Gabriel avait tout d’un mannequin, le genre que l’on pouvait retrouver en couverture de divers magasines. Son visage transpirait la gentillesse, difficile pour Reid d’être effrayé par le jeune manager. Peut-être qu’il n’était pas objectif parce qu’il le connaissait un minimum mais Reid n’avait jamais eu peur de lui. « De toute façon, tu as le temps. Autant en profiter. » répondit Reid, en lui lançant un clin d’œil amusé. Lui aussi était passé par là. Les choses se compliquaient lors du passage à la trentaine, du moins, c’était l’expérience qu’il en faisait. Parfois, il aurait souhaité rencontrer le partenaire idéal et tomber amoureux. Qu’ils se marient et vivent heureux. La vie en avait décidé autrement et Reid ne pouvait s’empêcher parfois de se poser des questions : finirait-il seul ? Qu’est-ce qui clochait chez lui ? Pas évident de trouver les réponses à ces interrogations. « Beaucoup de choses. » dit-il, simplement pour commencer avant d’attraper son verre de vin pour le finir d’une traite. Un autre verre ne serait sûrement pas de refus. « Mon oncle était l’ancien sheriff de la ville. Son nom – et par la même occasion, le nôtre – a été traîné dans la boue lors des disparitions de 98. » Une triste époque pour le clan O’Hara, victime durant cette année d’une chasse aux sorcières. Rick O’Hara avait servi de bouc émissaire à une population sous le choc, traumatisé par la disparition de quatre enfants. Et si cela semblait être maintenant un lointain souvenir pour les O’Hara, Reid avait du mal à oublier. Distrait, il jouait avec son verre, essayant de ne pas repasser à cette période. « Ma famille sera toujours associée à cette histoire. » Reid haussa les épaules, mais il sourit cependant. Gabriel semblait se plaire ici, et il en était ravi pour lui. Windmont Bay était un endroit agréable, il ne pouvait le nier. Son sourire s’agrandit lorsqu’il fit référence à la série télévisée Desperate Housewives. Reid pouvait voir les points communs entre le quartier représenté dans les épisodes à la ville de Windmont Bay. « Uhm. » Il prit le temps de réfléchir à ce qu’il avait envie de faire : un saut en parachute, pensa-t-il d’abord. Un voyage en Italie, en second. « Je ne dois pas frotter une lampe ou quoi que ce soit ? » Il se tourna vers Gabriel et pencha la tête sur le côté. « J’irais bien marcher le long de la plage. » avoua Reid, plongeant ses yeux dans le regard hypnotisant de son manager. Ce n’était peut-être pas un vœu extraordinaire mais Reid se contentait de choses simples.

@Gabriel Almeida
just to set you free 299465633

_________________

you're used to getting everything you want but you're the only thing that's come my way for free. whisper words into my ears, will you? — @ josef salvat.

Gabriel Almeida

messages : 578
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules, evelyn
points : 225
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : nothing serious
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

just to set you free Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free · Dim 23 Aoû - 14:47


Reid n’a pas l’air de croire à ton baratin lorsque tu déclares faire peur aux hommes. Il te complimente même quand à ton physique avantageux, ce qui ne manque pas de te faire sourire. Pour autant, tu ne le remercie pas et décide de persister. – Justement. Je crois que c’est mon physique qui les effraye. – Tu affirmes sur un air tout à fait sérieux. Tu sais pourtant au fond de toi que tu pourrais très bien trouver chaussure à ton pied si tu le voulais. Enfin tu l’espères. Après tout, tu caches un lourd secret qui pourrait effrayer. C’est peut-être pour ça aussi que tu préfères papillonner. En tous les cas, comme ton patron l’affirme, tu as le temps avant de te caser et autant en profiter. Finalement, cela ne semble pas le déranger que tu puisses être volage. Mais autant ne pas le revendiquer. C’est d’ailleurs pour ça que tu préfères te concentrer sur lui et sa vie à Windmont Bay. – Je ne connais pas cette histoire. – Les disparitions de 98 cela ne te dit rien. Toi tout ce dont tu te souviens de cette année là c’est que ton pays a perdu en finale lors de la coupe du monde de football. Enfin on te l’a raconté car t’avais même pas quatre ans à l’époque. – Mais justement, tu ne penses pas que ça puisse s’estomper au-fil-du-temps ? – Cela fait déjà plus de vingts ans et toi, en tant que nouvel arrivant dans la ville, t’en as jamais entendu parler. T’imagines donc que ce n’est qu’une question de temps. – Et puis, on ne choisit pas sa famille. – Tu te dis qu’il n’y est pour rien dans tout ça. Il n’a pas choisi d’être un O’Hara. En tout cas toi tu t’en fou. Cela appartient au passé. Tu préfères pleinement te concentrer sur le Reid du présent qui se trouve à côté de toi. Qu’est-ce qu’il aimerait pouvoir faire, là, tout de suite, s’il le pouvait ? T’affirmes être un génie tel celui d’Aladin. Une lampe magique ? – Pas besoin, non. – En revanche, cela ne te dérangerait pas qu’il frotte autre chose qu’une lampe. Mais tu ne voudrais pas passer pour un pervers. Et puis, ça reste ton boss. – Et bien, allons-y ! – Tu te lèves aussitôt après avoir fini d’une traite ton verre en regardant l’homme qui ne devait probablement pas s’y attendre. Il est tard et vous n’êtes pas tout à fait en bord de mer mais tu t’en fous. C’est ta spontanéité et ta folie qui parle.


sujet terminé.
Contenu sponsorisé




just to set you free Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: just to set you free ·
 
just to set you free
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Tropa de Elite 2 - O Inimigo Agora É Outro [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Ninja Assassin [DVDRiP]mp4
» [UPTOBOX] Le Retour des Charlots [DVDRiP]
» [UPTOBOX] Shaolin Basket [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: