hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-14%
Le deal à ne pas rater :
Climatiseur réversible mobile (chaud et froid) – 3530 W – 12000 ...
299.99 € 349.99 €
Voir le deal

 

 sittin' here, eatin' my heart out waitin'


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Justyn Henessy

messages : 996
name : ndia
face + © : christian hogue @self
multinicks : chani, zander
points : 1363
age (birth) : 30 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : (ec)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] james・gabriela・lucas・mila・joan・tc(aneurin&maisie)・lottie・ (dora・tony)

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Jeu 28 Mai - 16:39
Justyn a pris ses habitudes avec le temps, dans les coulisses. Chaque fois qu’il a terminé de revêtir son costume, de s’être apprêté en fonction de la chorégraphie réfléchie et élaborée de Mickey, il s’installe dans le canapé, décapsule une canette de jus de fruit et en boit une gorgée. Il échange quelques mots avec les gars qui attendent – tout comme lui – que Mickey vienne les chercher pour monter sur scène ensemble. Dans ses débuts, il appréhendait ce moment. Ce moment où il quitte ce SAS, isolé de l’émulation qui émane de l’endroit, jusqu’à la scène. Il appréhendait parce qu’il était le petit nouveau de la bande, le novice en la matière. Il appréhendait parce que tout cela, d’une certaine manière, était inconnu pour lui. Force est de constater qu’il fait à présent partie des piliers de la bande, des fortes têtes pour lesquelles certaines âmes du public ont leur préférence. Il consulte une nouvelle fois son téléphone, comme s’il attendait une nouvelle – nouvelle éphémère, nouvelle fictive et totalement fantasmée car, en réalité, il n’attend rien –. Il repose alors son téléphone sur la table basse qui trône au milieu de la pièce. « Putain ! » Les yeux de Justyn se lève pour se poser sur la silhouette qui entre dans leur antre privé, cet endroit où il y a beaucoup trop de testostérones au m². « Les gars, elles sont chaudes, ce soir ! », s’exclame, avec un entrain déconcertant, Mickey, en se frottant les mains avec satisfaction. Un sourire se dessine, ce même sourire qui lui donne cet air imbécile. Sacré Mickey ! Un rictus se fraie un chemin sur les lèvres du blond, qui suit, en silence les interactions. « Si c’est comme le groupe de filles de la semaine dernière… chaudes mais radines ! », se plaint Tyler, en se redressant dans le fauteuil. Il se lève pour faire quelques pas. Lui, c’est la sensation des billets qui lui donne l’impression d’être quelqu’un d’important aux yeux de ces filles, d’être apprécié. Tyler, il ne s’amuse pas au concours de queues avec les gars, afin de savoir lequel d’entre eux aurait la plus grande queue, mais il joue à celui qui récolterait le plus d’argent à la fin d’un show. C’est l’importe. « Les radines, c’est les pires clientes qui puissent exister », se plaint Dan, dans son coin. Justyn se lève, tout en étirant son bras vers l’arrière du crâne tondu de Dan. Ce dernier se plaint de la pichenette, d’un « aïe ». « Vous avez fini de vous plaindre ? », leur demande Justyn, avec un rictus quelque peu amusé par leurs plaintes de ses collègues. Il fait quelques pas dans la pièce en se dirigeant vers le chemin dissimulé qui les mène jusqu’à la scène. « Venez, on ne va pas les faire attendre plus », qu’il reprend. Ils se rejoignent tous pour monter sur scène, alors que la musique retentit dans la salle. […] Justyn prend place sur scène. Ce moment particulière où il bascule d’un environnement silencieux à un milieu transcendé par la chaleur qui émane de ce public qui n’hésite pas à donner de la voix. Il se concentre sur la musique mais aussi sur chaque pas et geste exécuté par ses camarades. L’importance de la synchronisation. Il se laisse guider par la musique, laissant son corps dessiner des mouvements lents et lascives au rythme des notes. Quelques instants, après, ils quittent tour à tour leur haut qu’ils lancent à travers l’assemblée qui s’agite pour réceptionner chaque bout de tissu déchiré. Justyn s’avance sur la scène, continuant ses mouvements lascives, alors que les quelques cris viennent se mêler à la musique émanant des enceintes. Il frappe un instant dans ses mains, pour raviver un peu plus l’émulation excitante dans la salle. Puis d’un geste assuré, il se saisit de son pantalon qu’il arrache, en même temps que les autres danseurs, pour le lancer dans l’assemblée. Il n’a jamais eu aucun problème de se trouver dans son plus simple appareil en public. Chaque pas est assuré, chaque mouvement est assumé. Rapidement, il s’approche du bord de la scène, pour venir se mêler à cette foule composée, très majoritairement, de femmes. Elles sont jeunes, elles sont moins jeunes, elles sont brunes ou blondes, rousses ou châtains. Ses yeux azurs se posent sur l’une de ces jeunes femmes présentes. Il ne tarde pas à reconnaître son faciès. Il a un mouvement de recul, pour s’adresser à Tyler. « Hé, tu ne veux pas t’occuper de la blonde là ? », il articule sourdement. « Elle est pour toi », tout en lui adressant un clin d’oeil appuyé. Connard. Il ne dit rien et se résout à lui faire face.  Il se confronte à ce visage qui lui affiche un large sourire.
@mila zvonareva

_________________
in another love i would have found a way to stay
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2316
name : mrs.brightside (marine)
face + © : pezza ⋅ ellariël, anne-marie, old money
multinicks : tommy ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 2075
age (birth) : twenty three y.o (22/09)
♡ status : single
work : personal fitness & tennis coach, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : maya, jem, justyn (odette, lila, hiro, jay) ⋅ |close|

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Mar 2 Juin - 19:17
C’est avec prudence que Caroline avait proposé à Mila de se joindre à elles pour une soirée cent-pour-cent filles. Si son ‘amie’ n’était pas au courant pour la grossesse avortée de la russe, elle avait en revanche été informée de sa séparation avec le policier et lui avait assuré que rien ne pouvait lui faire plus de bien que se retrouver entourée de ses copines. Cela faisait bien longtemps que la blonde ne s’était pas perdue dans un club et pour dire vrai, ça lui manquait. Mila avait sincèrement apprécié sa vie de couple ‘posée’ et ne mentait pas lorsqu’elle affirmait, il y a encore quelques semaines, préférer une soirée en tête-à-tête qu’une à se retourner la tête en club à Portland. Maintenant que Danvers s’était volatilisé à l’autre bout du pays, elle avait pourtant bien envie de retrouver le bonheur de se déhancher jusqu’à pas d’heure, sans laisser ses vieux démons la retrouver pour autant. Il ne lui avait pas fallut plus de quelques secondes pour répondre par la positive et retourner ses armoires à la recherche de la tenue parfaite. Après maintes essais, c’est sur une robe noire à paillette qu’elle s’arrêta, bustier avec de fausses manches qui lui retombait sur les épaules, sans grande conviction. Peu importe. C’est avant tout pour s’éclater que la jeune femme sortait ce soir, et non pour rentrer accompagnée. Lorsqu’on lui annonça le club de striptease dans lequel elles se rendaient, c’est avant tout la déception qui se lu sur son visage. Une petite moue boudeuse pris place sur ses lèvres, cherchant encore à proposer d’autres plans quand l’idée des filles était déjà bien arrêtée. Mila s’était imaginée danser jusqu’au bout de la nuit, et non observer des hommes se déhancher pour elles… Mais il y avait quand même pire comme programme. Regarder des mecs aussi désirables que disponibles se donner en spectacle et être à la merci des billets qu’elles souhaitaient - ou non - glisser dans le peu de tissus qui recouvrait encore leur peau ? Il ne lui fallait pas plus qu’un regard vers les différentes affiches disposées sur les murs pour être convaincue et se diriger vers le bar commander une première tournée de shot. Une des filles, dont elle n’avait même pas retenu le nom, leur fit apporter un sceau contenant plusieurs bouteilles d’alcool et de soft et Mila pris une photo des lieux avant de fourrer le téléphone dans son sac à main. Miss réseau-sociaux avait hâte de la publier, juste histoire de prouver un point - elle n’allait pas s’arrêter de vivre et allait bien, malgré le torrent de larmes versé ces dernières semaines. She was getting over his cheap-cop-ass. Il ne lui fallut que quelques shots pour redevenir la Mila qui motivait les troupes et descendait les verres comme s’il s’agissait de soft ; peu importe le manque d’entrainement des derniers mois, on est russe ou on ne l’est pas. « Ne soyez pas trop généreuses, faut qu’ils le méritent. » Elle lança à l’adresse de ses nouvelles copines, un peu trop excitées pour être raisonnables, avant de poser les yeux à nouveau sur scène. Mila se joignit aux cris du public quand les hommes entrèrent sur scène, quand bien même elle trouvait la vue aussi appréciable que pitoyable. Ils ne manquaient pas de talent, moins encore d’abdos, mais c’était un peu triste de se retrouver comme hommes-objets… et d’un autre côté, qu’est ce que ça faisait plaisir lorsque les rôles s’inversaient. Le visage de l’ex championne de tennis s’illumina lorsqu’elle reconnu l’un des danseurs, qu’elle avait eut envie d’étriper à deux reprises déjà. Elle frappa dans ses mains et cria pour l’encourager, l’alcool faisant déjà son petit bout de chemin dans ses veines. L’idée de le coincer sur son lieu de travail, où le blond n’aurait d’autre choix que de la fermer - pour changer -, la ravissait plus que de raison. La soirée était soudainement bien plus excitante et c’est un peu euphorique que la russe descendit un nouveau shot, avant que son sourire ne se fasse encore plus large en le voyant se rapprocher d’elle. « T’es tout de suite plus appréciable quand tu te tais. » Elle minauda en papillonnant des paupières, faisant référence à leur dernier accrochage.  Avec tous les billets qu’il récoltait chaque soir, aurait-ce été trop demandé que d’admettre qu’il était en tord dans cet accident, alors qu’il avait sans aucun doute une assurance pour couvrir les frais? « Et dans le plus simple appareil. » Sans aucune gêne, les yeux bleus de Mila détaillèrent de haut en bas la peau dénudée de Justyn, avant d’agiter quelques billets devant lui. La vue avait beau être exceptionnelle - elle pouvait lui accorder ça, ne faisant pas preuve de mauvaise foi -, c’est avant tout le plaisir de le voir désespéré de la retrouver ici qui la faisait jubiler. Mila ignorait s’il était en droit de la planter pour aller en retrouver une autre, mais elle allait le découvrir. « Ne t’arrête pas, Magic Mike. » Faisant bouger son doigt pour l’inciter à continuer sa danse lascive, Mila se pinça les lèvres pour retenir un nouveau sourire, alors qu'elle retrouvait l'étincelle ayant quitté son regard ces dernières semaines. Elle avait déjà bien assez bu pour ne pas lui tenir rigueur (ou presque) des précédentes rencontres et Justyn devait s’estimer chanceux de tomber sur une Mila joueuse et non hystérique.

_________________

--- but that was then
now, when you think of late nights with me there in your bed. true ride or die, that's what you had. i loved you, i loved you, i loved you.

Justyn Henessy

messages : 996
name : ndia
face + © : christian hogue @self
multinicks : chani, zander
points : 1363
age (birth) : 30 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : (ec)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] james・gabriela・lucas・mila・joan・tc(aneurin&maisie)・lottie・ (dora・tony)

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Jeu 4 Juin - 16:49
Comme à la fin de chacune de leur prestation, les garçons terminent en s’offrant un peu plus à ce public efféminé qui est venu pour eux. Ils s’approchent d’elles, rompant avec les quelques mètres qui les séparaient d’elles il y a encore quelques minutes. C’est ce moment particulier où les mains étrangères viennent se balader sur leur corps, finissant par offrir quelques billets que ces mêmes mains prennent soin de glisser sous l’élastique qui cache les quelques centimètres de peau qui leur est caché mais dont les regards devinent fort aisément les formes dissimulés sous le tissu. Justyn s’approche d’un carré collé à la scène sans s’attendre à qui il retrouverait. Il n’a pas le choix que de satisfaire celles qui sont venues les voir – ce n’est pas faute pourtant d’avoir essayé d’offrir à Tyler son moment de gloire et de satisfaction masculine auprès de la blonde –. Il se dirige alors vers la blonde, fulminant intérieurement contre ce connard de Tyler. La distance fond à mesure qu’il s’approche d’elle, lui offrant un plan grossissant sur sa musculature saillante et son corps dénudé. Il continue de se déhancher au rythme de la musique qui les accompagne, depuis quelques minutes, dans une gestuelle sensuelle et lascive. Son regard azuréen croise celui de la jeune femme. Il continue de se mouver, avec cette impression d’avoir été pris au piège. C’est la part d’improvisation qui ne fait pas partie de ce qu’il a prévu. Il sait très bien qu’elle sait qui il est et que, pour l’un et l’autre, ils ne sont pas inconnus. Il l’a reconnue, elle l’a reconnu. La voix de la blonde, dont sa mémoire n’a gardé aucun souvenir de son prénom, résonne, pour venir se mêler aux notes de musique qui se glissent dans son conduit auditif. Il aurait préféré qu’elle se taise. Le moment aurait peut-être plus supportable, pour lui. Pourtant il ne répond pas, alors qu’elle lui fait remarquer qu’il est plus appréciable quand il se tait, mais aussi, dans son plus simple appareil. « Tu devrais cesser de parler... », il souffle, en s’approchant d’elle, pour lui glisser au creux de l’oreille. « ...pour apprécier davantage le moment », il se redresse, en plantant son regard azur dans le sien. Leur vie respective ne s’est pourtant pas arrêtée, quand leur chemin s’est croisé. Malgré tout, il garde en mémoire leur accrochage verbal à la suite de leur accident – peut-être que cela ne s’était pas aussi mal passé, s’il ne l’avait éconduit quelques mois auparavant. Qu’elle se taise, qu’elle lui offre ses billets et qu’ils repartent chacun de leurs côtés, sans un mot. Serait-ce trop compliqué pour elle ? Il ne peut faire taire sa rancune intérieure. Son regard cherche une roue de secours, en direction d’une jeune femme qui est postée, non loin d’eux, prête à dégainer les billets. Il analyse la situation, il sait qu’il ne peut délaisser la blonde, Mila, pour une autre. Pourtant, par le passé, il n’avait eu aucune retenue pour la congédier mais le contexte était différent. Il avait eu l’ascendant. Force est de constater que les rapports se sont inversés. Il s’efforce de lui adresser un sourire, quand elle l’intime de continuer. Il ne s’arrête pas de lui offrir ses mouvements de danse lascifs, brisant les quelques centimètres qui les séparent. Sa peau nue vient effleurer Mila, ses muscles se contractant à chacun de ses gestes. Il lui offre ce qu’elle veut, tout ce qu’elle veut de lui et il est comme pris au piège. Il sait qu’il ne peut plus reculer et assume ce spectacle qu’il lui donne. Il ne la quitte pas du regard, pour observer chacune de ses réactions et envisager chacun de ses gestes.
@mila zvonareva

_________________
in another love i would have found a way to stay
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2316
name : mrs.brightside (marine)
face + © : pezza ⋅ ellariël, anne-marie, old money
multinicks : tommy ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 2075
age (birth) : twenty three y.o (22/09)
♡ status : single
work : personal fitness & tennis coach, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : maya, jem, justyn (odette, lila, hiro, jay) ⋅ |close|

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Mer 24 Juin - 19:22
Mila ne pouvait pas réellement affirmer que Justyn était l’une des dernières personnes qu’elle s’attendait à croiser ce soir, pour la bonne et simple raison que l’individu ne lui avait pas traversé l’esprit depuis leur accrochage. Elle l’avait vite fait mentionné à Scott, entre deux soupires lorsque son (ex) petit-ami lui avait remonté les bretelles pour ne pas avoir fait un constat, officiel, puis était passée à autre chose sans que le visage du blond ne vienne hanté ses pensées. C’était déjà anodin de revoir celui qui lui avait posé un lapin au bord de la route, nul doute que Mila n’avait pas cru le rencontrer à nouveau, moins encore dépourvu de ses vêtements. Si c’est dans le plus simple appareil qu’elle aurait rêvé de l’avoir, il y a un peu plus d’un an, lorsqu’il avait détourné ses avances, ce soir c’était surtout le plaisir de le voir pris au piège qui animait la blonde. Zvonareva n’était pas le genre de personne qui insistait. Justyn avait été assez clair sur son manque d’intérêt et Mila était allée voir ailleurs, fin. Peut-être même qu’elle pouvait le blâmer pour son histoire avec Scott, qui n’aurait peut-être pas fini dans son lit si Magic Mike, ici présent, s’était occupé d’elle… Mais malgré a triste fin de leur histoire, la rage qui l’envahissait lorsqu’elle repensait à la fuite du policier, avant même son intervention, Mila n’avait pas de regret. Il était impossible pour elle de souhaiter que cette dernière année n’aie pas existé, alors que Danvers avait été le premier à la respecter et à voir au delà de cette façade et ses superficialités. Chassant rapidement celui qu’elle avait envie de castré de son esprit, ses yeux azures détaillèrent le corps du strip-teaseur qui se retrouvait pris dans son filet. S’il cherchait à agir normalement, Mila pouvait deviner qu’il n’était pas ravi, ce qui dévoila un peu ses dents blanches. Sa vie était d’une tristesse depuis quelques semaines, la russe avait bien mérité de se délecter de la situation, même si un pauvre gars en payait le prix… D’autant plus lorsque l’homme en question n’était pas tout-à-fait innocent. Lèvres pincées lorsqu’il lui intima de se taire, elle-aussi, avant d’accrocher son regard, elle sentit ses joues chauffer légèrement - s’il y a bien une chose qu’on ne pouvait pas lui retirer, c’était qu’il avait ce qu’il faut là ou il faut. « Je ne parle pas avec les yeux… Et la vue n’est pas époustouflante. » Un petit peu, peut-être, mais Justyn n’était pas non plus un Dieu vivant et ce n’était peut-être pas une mauvaise chose que quelqu’un le ramène sur Terre. Dans sa danse lascive, Mila vu le regard bleu du danseur parcourir la pièce, peut-être à la recherche d’une bouée de secours, que personne ne lui lança, l’abandonnant à leur petit corps-à-corps. Mila glissa ses doigts sur le menton de Justyn qu’elle pinça doucement pour lui tourner la tête et récupérer son attention, avant de laisser ces derniers frôler ses muscles saillants. Sans jamais quitté son regard (assez hypnotisant, il fallait l’admettre), ses doigts explorèrent le torse de Justyn avant de suivre la ligne droite de ses muscles formant sa taille en V. Mila s’arrêta lorsque le tissu se dressa sur sa route, jouant avec l’élastique du caleçon plusieurs secondes avant d’y abandonner un seul et unique billet. Elle n’avait aucune idée des règles du club, ignorait si Justyn allait se consacrer à elle encore longtemps où s’il était en droit de l’abandonner une fois la somme espérée récoltée, pour satisfaire les plaisirs d’une autre femme de l’assistance. Agitant la liasse de billets qu’elle avait encore dans la main, Mila caressa le bras du stripteaseur à l’aide de ces derniers, avant de les rapatrier contre sa propre poitrine. « Je devrais peut-être les conserver, pour compenser les réparations sur ma voiture. T’en penses quoi? » Elle se mordit la lèvre inférieure, adressant un regard innocent et joueur au Dieu grec, avant de faire papillonner ses paupières de manière exagérée. Elle se redressa légèrement pour rapprocher à nouveau leur corps et parvenir à lui parler par dessus la musique, qui battait toujours à son maximum. « Je dois débourser combien, pour te garder? » La question n’était pas totalement désintéressée, cherchant sincèrement à prolonger le divertissement, mais Mila se plaisait surtout à appuyer le fait qu'elle avait eut, même quelques minutes, le pouvoir sur lui. Juste au cas où cela lui avait échappé.

_________________

--- but that was then
now, when you think of late nights with me there in your bed. true ride or die, that's what you had. i loved you, i loved you, i loved you.

Justyn Henessy

messages : 996
name : ndia
face + © : christian hogue @self
multinicks : chani, zander
points : 1363
age (birth) : 30 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : (ec)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] james・gabriela・lucas・mila・joan・tc(aneurin&maisie)・lottie・ (dora・tony)

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Dim 28 Juin - 19:11
Il voit bien que la fin du show satisfait – et réjouit – la blonde devant qui il se tient, à ce moment-là de la soirée. Il avait pourtant bien essayé de trouver une autre issue à cette soirée, en offrant la compagnie et la présence de la jeune femme à l’un de ses compagnons. Une manière détournée d’échapper à ses griffes. Il se souvient de cette première fois où ils se sont rencontrés. Elle l’avait abordé, dans un bar, alors qu’il profitait d’une soirée sans travail, et il l’avait éconduit, en repoussant ses avances. Si la première fois, il avait réussi à lui échapper ; cette fois-ci, il sait qu’il ne pourra y parvenir. Il l’intime de se taire, souhaitant passer la fin de ce moment au rythme de la musique. Sans ses commentaires. Elle ne se tait pas et fait l’inverse de ce qu’il lui demande : elle parle, elle commente. Il ne lui réponds pas. Il sait que lui répondre serait rentrer dans son jeu. D’après elle, elle ne parle pas avec les yeux, jugeant d’autant plus la vue peu époustouflante. Il se moque bien de ce qu’elle pense mais le pense-t-elle vraiment ? Après tout, si elle avait été peu satisfaite du spectacle et la vue du corps de Justyn Henessy, elle aurait laissé sa place dans le public à une autre demoiselle qu’elle. Son regard s’échappe de celui de la jeune femme, essayant d’accrocher l’attention d’une nouvelle spectatrice. Il aperçoit une jolie brune s’approcher timidement, au même moment où Mila lui rappelle sa présence. Il sent ses doigts parcourir son visage, se déposer sur son menton, pour qu’il lui accorde toute son attention. Il s’efforce de lui adresser un sourire. Il ne peut pas laisser sa rancœur venir chauffer ses faits et gestes. Ses muscles se contractent, au contact de la peau de la belle blonde. Ses doigts fins parcourent tout son corps, profitant alors de ce corps nu qui se tient devant elle. A cet instant, il ne la quitte plus du regard. Le silence règne entre eux, pendant cet instant, où la tension s’éveille. Ses doigts qui le touchent pour la première fois continuent son exploration, jusqu’à son sous-vêtement. Il feint de se mordre la lèvre intérieur, quand elle commence à jouer avec l’élastique du seul tissu qui cache son intimité. Elle glisse enfin un billet – Tyler a raison : elles sont radines, qu’il pense –. La voix de la blonde s’élève de nouveau dans la pièce, où les cris des jeunes femmes endiablées par le show et la musique viennent couvrir ses paroles. Elle évoque cette deuxième fois où ils se sont retrouvés sur le même chemin. « Tu joues à quoi ? », car si tout ça l’amuse, ce n’est pas son cas. Finalement, elle se redresse de son siège pour se rapprocher de lui. Seulement, quelques centimètres les séparent, à présent. « Bien plus que ce que tu as mis jusqu’à maintenant », qu’il articule. Ce n’est pas avec un seul billet qu’elle parviendra à le garder. Il s’approche encore un peu plus d’elle, ses lèvres venant presque se coller à son oreille : « est-ce que tu es prête pour ça? », prête à débourser davantage pour l’avoir à ses côtés. « On pourrait ainsi trouver un compromis pour compenser tes réparations... », qu’il scande dans le creux de ses oreilles. Il se détache légèrement, et pose son regard azuréen dans celui de la blonde. Il lui adresse une œillade et un fin rictus franchit la barrière de ses lèvres. Il vient à se maudire lui-même d’entretenir ce piège dans lequel il se trouve. A ce moment-là, la petite brune ose enfin s’approcher, s’imposant à côté de la brune et venant lui glisser une liasse de billets sous le regard de Mila. « Elle, elle aura plus de chance de m’avoir », qu’il lui glisse sur un ton provocateur. Il lui fait comprendre qu’elle devra se montrer généreuse, très généreuse. Il vient la chercher, comme elle le fait depuis qu’il est entrer dans son espace vital. […]
Quelques minutes plus tard, il sent la main de Dan posé sur son épaule, pour lui rappeler la fin du show et de la soirée. « Retrouve-moi à la sortie », qu’il l’intime.
@mila zvonareva

_________________
in another love i would have found a way to stay
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2316
name : mrs.brightside (marine)
face + © : pezza ⋅ ellariël, anne-marie, old money
multinicks : tommy ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 2075
age (birth) : twenty three y.o (22/09)
♡ status : single
work : personal fitness & tennis coach, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : maya, jem, justyn (odette, lila, hiro, jay) ⋅ |close|

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Dim 5 Juil - 16:25
Un petit haussement d’épaule fut la seule réponse que Mila avait à fournir à Justyn, accompagné d’un sourire amusé. Elle-même ignorait à quoi rimait ce petit jeu, si ce n’était à jouer avec les nerfs du danseur. Ça avait le don de la divertir, aussi mesquine soit son attitude à son égard. Il ne s’était pas privé pour la dégager de manière assez impolie lorsqu’elle avait jouer de ses charmes - pensait-elle se souvenir, sans certitude pour être tout-à-fait honnête. Leur première rencontre datait et Zvonareva n’avait pas eut que de l’alcool qui coulait dans ses veines ce soir là, alors elle s’en tenait à sa vérité, qu’elle soit réelle ou totalement fabriquée par son subconscient. Un point négatif pour lui. C’en était suivit ce petit accrochage, plusieurs mois plus tard, dont Justyn était responsable - elle n’en démordait pas - qui l’enfonçait un peu plus dans les bonnes grâces de l’ex championne. « Prête pour quoi? Les billets, ou toi? » Demanda-t-elle, sans se départir de son sourire. Se croyait-il si exceptionnel, au point qu’elle perde le contrôle de la situation ? Car s’il était question d’argent, les comptes de Mila étaient encore loin d’arriver à bout de ses années de dans le monde professionnel du tennis, ce qu’il ne pouvait bien sûr pas savoir. La blonde n’en avait que faire de ces réparations sur la voiture, à condition qu’il assume ses tords. A le voir entrer dans son jeu, Mila a déjà l’impression d’avoir gagné la partie, quoi qu’il advienne du reste de la soirée. Lèvres pincées, elle retint à peine la victoire de se dessiner sur tout son visage, gardant précieusement les billets contre sa poitrine tant qu’il ne lui faisait pas une réelle proposition pour mettre la main dessus. « Je suis toute ouïe. » Accrochant ses yeux, elle se perdit une micro seconde dedans. Ils étaient d’un bleu parfait. Peut-être que s’il était à blâmer pour la grossesse à laquelle elle avait mis fin, quelques semaines plus tôt, sa décision aurait été toute autre. Nul doute que leur marmot aurait été magnifique, héritant de leurs gênes respectifs et de ce regard azure dans lequel elle aurait pu se perdre quelques minutes supplémentaires. L’idée lui arracha un rire amusé, proche de l’hystérie, avant que Mila ne se concentre sur lui et non sur ce qui la tourmentait depuis trop de temps déjà. Elle était là pour s’amuser, il ne fallait pas qu’elle l’oublie.
Blasée que quelqu’un ne vienne suspendre son petit jeu, les yeux de Mila détaillèrent la petite brune qui glissait timidement ses billets dans le sous-vêtement du stripteaser, sans pouvoir s’empêcher de rouler des billes. Hypnotisée, les joues plus rouge que certaines des lumières du bar, sa fragilité faisait peine à voir. Nul doute qu’elle se perdait dans un club du genre pour la première fois de sa vie. Il y a un an encore, peut-être que Mila aurait envié son innocence, mais plus aujourd’hui. Feignant l’indifférence, elle reporta son attention sur Justyn plutôt que l’inconnue, le visage bien plus fermé qu’il n’y avait quelques minutes. « Tu es toujours là. » Lui fit-elle noter. La brune payait, la blonde en bénéficiait, pour un petit temps encore. Win-Win pour Zvonareva.
Lorsque le show pris fin, Mila était satisfaite tant de sa petite mascarade que de la danse à laquelle elle avait eut droit. Son invitation à le rejoindre lui fit arqué un sourcil, septique, sans qu’elle n’aie le temps d’y répondre avant qu’il ne sorte de scène. Elle se tourna vers ses ‘amies’ pour prendre part à la conversation - aux gloussements -, son esprit ailleurs. Il fallait se rendre à l’évidence, Justyn devait attendre sa vengeance mais qu’avait-elle à perdre ? Rien. Tout s’était déjà évaporé ces deux derniers mois et Mila était bien trop curieuse pour ne pas le rejoindre. Trois shots et la russe prétexta une envie pressante, pris son sac et sa veste au vol - elles étaient toutes bien trop excitées pour le remarquer - et se rendit à la sortie où le blond arrivait presque simultanément. Même pas le temps de se remettre une couche fraîche de rouge à lèvres, tant pis. « Dis-moi tout. Tu fais des heures supplémentaires dans le privé? » L’air intéressé, Mila le détailla, une main posée sur la hanche, insinuant clairement que son corps était peut-être plus à vendre qu’il ne le laissait croire.

_________________

--- but that was then
now, when you think of late nights with me there in your bed. true ride or die, that's what you had. i loved you, i loved you, i loved you.

Justyn Henessy

messages : 996
name : ndia
face + © : christian hogue @self
multinicks : chani, zander
points : 1363
age (birth) : 30 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : (ec)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] james・gabriela・lucas・mila・joan・tc(aneurin&maisie)・lottie・ (dora・tony)

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Lun 6 Juil - 11:13
Justyn comprend difficilement – il ne le comprend pas du tout, en réalité – ce jeu dans lequel la jolie blonde s’est lancée, dès l’instant où il est entrer dans son champ de vision. Dès l’instant où il s’est trouvé face à elle, pour terminer sa prestation, il savait qu’il ne pouvait plus faire marche arrière : elle le savait aussi. Même s’il affiche une certaine indifférence, en se trouvant devant elle, il ne contrôle pas ce bouillonnement qui vient échauffer son for intérieur. Il ne la déteste pas pour autant. Il éprouve une certaine rancœur à son égard : s’il se moque bien de l’avoir éconduit, il lui en veut de le tenir responsable pour leur accrochage. Il n’est pas tort, il le sait et ne démordra pas de sa position. Quand la jeune femme lui demande combien elle devrait débourser pour le garder à ses côtés, il ne tarde pas de lui répondre presque instinctivement : serait-elle prête ? Prête à glisser quelques autres billets dans son boxer, prête à débourser une certaine d’argent. Ou est-elle prête tout simplement de l’avoir à ses côtés ? Dans un cadre plus intime que la scène et le public du club ? « D’après toi ? », qu’il lui glisse au creux de l’oreille, en approchant son visage du sien. Il recule son visage, de quelques centimètres, alors que ses opales bleues se posent sur le minois de la blonde. Il la scrute un instant, afin d’être le premier à voir sa réaction. Elle seule sait pour quoi elle serai prête. Il fait un pas en arrière, pour se détacher de cet espace vital qu’il avait investi, retrouvant sa zone de confort. Pour autant, il continue de lui offrir quelques mouvements lascifs et chauds. Il n’oublie pas qu’il est là pour offrir un spectacle aux clientes qui sont venues, encore nombreuses ce soir, pour les voir, pour satisfaire leur curiosité et venir éveiller quelques fantasmes et désirs en chacune d’entre elles. La blonde devant elle, la première. Il pourrait lui proposer un compromis pour compenser l’argent qu’elle avait pu dépenser – et au-delà de l’aspect pécuniaire, pour calmer sa fierté –. Son regard capte le sien : si l’un et l’autre baisse leurs armes, ils peuvent parvenir à trouver un compromis. Il s’apprête à lui répondre, quand au même moment un nouveau membre vient se greffer à leur équation houleuse. Il s’agit d’une brune, un peu timide et en retrait, depuis quelques instants, qui avait observé la danse offerte par Justyn à la blonde. Il ne tarde pas à lui faire remarquer que cette nouvelle venue est bien plus généreuse qu’elle. « Ne sois pas trop sûre de toi », il énonce, « je peux encore te laisser en plan », comme il l’avait envisagé dès que ses prunelles azurées l’ont remarqué dans le public. Il a voulu la laisser en plan et terminer son spectacle auprès d’un autre groupe de clientes mais il sait qu’il n’a pas le droit car il devait être professionnel. Quelques instants plus tard, on vient le chercher pour l’avertir de la fin du show pour ce soir. Tout reprendra demain soir, sans cette jeune femme – à son plus grand soulagement –. Il pourrait quitter la scène et rentrer en coulisse, sans même lui adresser un mot, clôturant leur conversation brusquement. Il pourrait et le devrait. C’est alors que quelques mots franchissent la barrière de ses lèvres : il l’intime de le retrouver à la sortie du club. Il lui lance un dernière regard, avant d’accourir vers sa bande de garçons et de saluer une dernière fois les spectateurs venus ce soir encore. Justyn retrouve les coulisses, sans un mot. Chacun y va de ses commentaires personnels, quand lui décide de filer sous la douche, sans un mot. Il ressort, une serviette autour de la taille, captant le regard de Tyler. Ce dernier prend la parole et l’interroge sur l’identité de la cliente blonde. Il émet l’hypothèse qu’elle est une ancienne relation de Justyn Henessy. Même pas en rêve. Il ne réplique pas et laisse son ami délirer sur la blonde et lui. Ca fait rire Dan. Justyn se rhabille en silence, attrapant son sac à dos et les saluant. Lui-même ne sait pas ce qu’il lui a pris d’inviter la jolie blonde à le retrouver. Il pousse la porte de sortie, à l’arrière du club, et fait quelques pas dehors. Bien trop rapidement, il est rejoint par la jeune femme. La voix de cette dernière s’élève dans la nuit. « Ca t’intéresse ? », qu’il fasse des heures supplémentaires dans le privé – comme elle dit. Il fait quelques pas francs vers elle, sans une once d’hésitation. Son regard croise le sien et il capte son attention. « J’ai toujours refusé ces propositions. Donne-moi des raisons de céder », il annonce, en la provoquant. Justyn avait toujours refusé d’être payé pour se retrouver face à une cliente, en dehors du club, pour la fréquenter. Il avait toujours décliné ces invitations, quand d’autres avaient cédé aux chants des sirènes. « Qu’est-ce que tu cherches vraiment ? », parce qu’il ne comprend pas ce qu’elle veut depuis le début de la soirée.
@mila zvonareva

_________________
in another love i would have found a way to stay
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2316
name : mrs.brightside (marine)
face + © : pezza ⋅ ellariël, anne-marie, old money
multinicks : tommy ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 2075
age (birth) : twenty three y.o (22/09)
♡ status : single
work : personal fitness & tennis coach, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : maya, jem, justyn (odette, lila, hiro, jay) ⋅ |close|

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Lun 20 Juil - 19:18
Amusée, Mila ne comprenait pas elle-même ce qu’elle cherchait à obtenir de la part du danseur, ni ce qui lui dictait sa conduite, au delà des shots ingurgités. Il n’y avait aucun but à ses petites manipulations, si ce n’était celui de se délecter de son énervement tangible qui la rendait, elle, euphorique. Pour la première fois, elle avait les cartes en mains. Le blond ne pouvait pas lui échapper aussi facilement que lors de leurs deux premières rencontres, et c’est sans doute ce qui la poussait à continuer son petit manège. Au cours de ces derniers mois, Mila avait perdu le contrôle sur tout ; de sa vie à son couple, en passant par son corps. Se retrouver en situation de pouvoir, de contrôle, lui procurait un sentiment de bien-être qu’elle n’aurait pas été en mesure de formuler s’il avait fallut poser des mots dessus. Se venger des hommes, de manière plus générale, était la cerise sur le gâteau. Lorsqu’elle lui demanda ce à quoi il faisait référence, la question lui revint tel un murmure dans le creux de l’oreille, malgré les mots criés, presque hurlés, par dessus la musique du club. Mila s’humecta les lèvres avant de venir pincer ces dernières pour les retenir d’afficher un lare sourire, laissant son regard passer de ses yeux bleus à son corps. Elle avait beau apprécié jouer avec lui, plus encore le voir entrer dans son jeu - bien que ce soit un tant soit peu déstabilisant -, elle ne voulait pas se priver de la vue pour autant. Alors qu’il s’éloigna, Mila se contenta de lever les épaules et le laisser deviner ou imaginer la réponse qu’elle aurait pu lui fournir, s’il n’était pas hors de portée de voix. C’était mal la connaître que de penser que la russe n’était pas prête à tout, mais Mila ne pouvait pas le blâmer de l’ignorer, puisqu’il ne lui avait jamais réellement accordé son attention. Avant ce soir du moins… mais pouvait-on réellement parler d’intérêt lorsque le strip-teaseur était pris au piège, tenu de lui offrir le spectacle pour lequel la blonde avait passé la porte ? Certainement pas.
Son regard glissa sur la petite brune qui venait interrompre leur tête-à-tête - plutôt, corps-à-corps - avant de rouler des billes dans un sourire quelque peu mesquin. Si l’on parlait souvent des mecs, pas foutus de porter leurs couilles à leur cou, on ne parlait sans doute pas assez des femmes à leur merci. Celles qui se laissaient avoir par un sourire, un regard, un corps de rêve. Fébrile, rouge comme une tomate, la demoiselle faisait un peu pitié à voir… Mila rêvait autant de lui intimer de dégager le plancher, que de la secouer pour qu’elle prenne son courage à deux moins et se retrouve en position de force. Elle ne fit ni l’un ni l’autre - la coach n’était certainement pas venue en club de strip-tease pour prôner le féminisme - et reporta ses prunelles sur celles océans du danseur. « Tu aurais aussi pu le faire il y a cinq minutes, et pourtant… » Mila nota, sans parvenir à retenir ce petit sourire triomphant sur ses lèvres. Qu’avait-elle à perdre à le pousser à bout, si ce n’était à ce qu’il la délaisse pour de bon? Rien. Et Mila s’en remettrait, car Justyn ne serait ni le premier ni le dernier qu’il le ferait - au moins avait-il une excellente raison de la planter, lui. Le show touchait de toute façon à sa fin et la russe n’eut pas le temps de découvrir les préférences du danseur, qui quittait la scène accompagné de ses collègues.
Aucun doute sur le fait qu’elle aurait dû se passer de boire un peu plus, mais Mila ne pouvait nier que l’alcool l’aidait ce soir. Il n’avait pas été question de passer des journées enfermée à pleurer à chaudes larmes le départ de son petit-ami - ou celui de ce qui aurait pu être leur enfant - mais si Mila cherchait à se convaincre que la douleur allait passer, elle savait aussi qu’elle était pour l’instant à vif. Elle sortait, souriait, s’interdisait de s’écrouler, et le tout était supportable. L’alcool facilitait simplement le sourire qui ne l’avait que peu quitté ce soir - à moins que ça ne soit Justyn. Ils arrivèrent presque simultanément à la sortie et, une main sur la hanche, elle attendit d’entendre sa proposition, puisqu’il avait insinuer avoir un petit arrangement en tête. Se contentant d’arquer un sourcil lorsque Justyn chercha à comprendre son intérêt, elle attendit patiemment qu’il aille à bout de son idée, avant de rire franchement à la suite de ses paroles. « Me voilà flattée de savoir que ce n’est pas dans tes habitudes. » Mais était-ce seulement la vérité, où était-ce un mensonge qu’il (se) servait pour se convaincre qu’il ne vendait pas son corps à qui le voulait? « Tu t’es cru à une vente aux enchères ? » Elle demanda avant d’observer la ruelle qui ne comptait que quelques personnes quittant les lieux en tenant à peine sur leurs jambes. « Parce qu’il n’y a pas d’autres acheteurs à l’horizon… ça va aller vite. » Mila le détailla de haut en bas, avant de rire de plus belle. Des arguments pour l’avoir, c’était la meilleure de la soirée. « Tu te penses vraiment irrésistible, ma parole. » Magic Mike devait avoir une sacrée estime de soit pour penser qu’elle, Mila Zvonareva, allait se couper en quatre pour qu’il fasse tomber le haut - et le bas, tant qu’on y était. Justyn croyait-il vraiment qu’elle aurait été capable d’aligner quelques billets pour se payer sa compagnie ? C'était un autre niveau de 'pathétique' que la belle n'avait pas (encore) atteint. « Il me semble que c’est toi qui avait un compromis à proposer ? » Elle questionna, innocente et toute ouïe, venant appuyer son dos contre le mur en relevant une jmabe contre ce dernier, sans jamais le perdre de vue.

_________________

--- but that was then
now, when you think of late nights with me there in your bed. true ride or die, that's what you had. i loved you, i loved you, i loved you.

Justyn Henessy

messages : 996
name : ndia
face + © : christian hogue @self
multinicks : chani, zander
points : 1363
age (birth) : 30 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : (ec)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] james・gabriela・lucas・mila・joan・tc(aneurin&maisie)・lottie・ (dora・tony)

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Mar 21 Juil - 18:17
En quittant les coulisses de la scène du club ainsi que ses protagonistes, il se demande ce qui lui avait pris de proposer à la blonde de le retrouver dehors, à la sortie du club. A vrai dire, il aurait très bien pu quitter la scène et retrouver la coulisse, comme un dernier au revoir à cette sirène. Il aurait pu. Il aurait dû. Cela aurait été la version raisonnable de la fin entre cette jeune femme – dont le nom ne lui revenait toujours pas mais, d’ailleurs, l’avait-il déjà su ? – et lui. Il a fallu que son esprit, titillé par sa présence, vient en décider autrement, pour offrir une fin plus édulcorée. Il pousse la porte et retrouve le vestiaire, avant de prendre le chemin jusqu’à la sortie et l’une des ruelles. Il se dit que si elle est en retard, il en profitera pour partir lâchement et la laisser en plan, au beau milieu de la nuit. Il faut croire que le destin en a décidé autrement pour lui, ce soir. Il est bien trop rapidement, à son goût, rejoint par la belle.
La voix de cette dernière s’élève dans la nuit, éclairée artificiellement et aussitôt ses yeux bleus coulent jusqu’à sa silhouette. Il la détaille un bref moment, sans qu’elle ne puisse s’en rendre compte, et s’attarde sur son visage. Elle parle de heures supplémentaires dans le privé. C’est le genre de proposition que Dan et Tyler apprécieraient de recevoir pour : 1) leur compte bancaire, 2) pour leur égo. Justyn n’a jamais cédé aux avances de certains clients qui se gargarisaient de lui donner une somme d’argent conséquente contre ses services pour satisfaire leurs envies de pimenter leur quotidien ou d’éveiller leurs désirs érotiques. Il la questionne sur son intérêt, croisant les bras. Il arque légèrement un sourcil, en l’entendant évoquer une soi-disant vente aux enchères. « C’est toi qui le dis », il énonce, alors qu’elle continue son requiem. Sa dernière parole ne tarde pas à le faire réagir, alors qu’elle évoque le fait qu’il se pense vraiment irrésistible. Son regard la scrute un long moment, détaillant sans scrupule chacun de ces traits qui font et défont son joli minois. Elle n’est pas désagréable à regarder, bien au contraire, qu’il se met à penser. Il s’interrompt brusquement dans ses pensées pour prendre à son tour la parole. « Ce n’est pas ce que tu aurais dit, il y a deux ans », dit-il, presque innocemment, tout en levant un peu les bras. Il fait ouvertement référence à leur première rencontre, cette première fois où ils se sont retrouvés l’un en face de l’autre, un tête à tête imposé par la blonde elle-même, en se montrant entreprenante. Un peu trop, peut-être. Qui sait ce qu’il se serait passé entre eux si, ce soir-là, il aurait répondu à ses avances ? Mauvais timing dans leur rencontre. Ni son cœur ni sa queue n’étaient disposées pour une relation avec une autre femme que celle qui avait réussi à obtenir le droit sur ses envies. Mauvais timing entre eux. Il ne comprend pas les intentions de la jeune femme à son égard depuis le début de la soirée : elle aurait pu l’ignorer et ne pas chercher à entrer dans ce petit jeu entre eux. Que cherche-t-elle ? Elle ne semble pas disposer à lui répondre, ce qui tend à l’agacer en son for intérieur. « Ecoute », il commence, en s’humectant les lèvres, en prenant un air faussement solennel. « Je reconnais que j’étais peut-être en partie responsable », il fait l’aveu au bout des lèvres. Il met de côté sa fierté masculine. « Je te propose d’enterrer la hache ?! », comme un premier pas vers elle. Il ne sait pas si elle l’acceptera. Peut-être pas. « Je ne roule pas sur l’or, contrairement à ce que tu peux penser », ce n’est pas par hasard s’il s’est retrouvé dans la sphère des gogo danseurs dès ses dix-neufs ans, après avoir abandonné sa jeunesse derrière lui. « Je n’ai pas grand-chose à te proposer… », il souffle. À part son corps. Mais il n’ira pas jusqu’à tomber dans ce travers pathétique.
@mila zvonareva

_________________
in another love i would have found a way to stay
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
✬ love, lust, faith and dreams.

Mila Zvonareva

messages : 2316
name : mrs.brightside (marine)
face + © : pezza ⋅ ellariël, anne-marie, old money
multinicks : tommy ⋅ owen ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila ⋅ rafael.
points : 2075
age (birth) : twenty three y.o (22/09)
♡ status : single
work : personal fitness & tennis coach, ex professional tenniswoman (wta #23)
home : a flat on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : maya, jem, justyn (odette, lila, hiro, jay) ⋅ |close|

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Ven 24 Juil - 23:35
Le gout de l’aventure lui donnait envie de tester les limites du danseur, en continuant le jeu dont elle avait elle-même lancé la partie. Si elle alignait les billets, à quel moment Justyn s’arrêtait-il ? Le ferait-il seulement, où Mila se retrouverait-elle dans ses bras avant d’avoir pu mettre un stop, laissant ses envies primitives prendre le dessus sur sa raison. Cependant, les paroles du Don Juan ne l’autorisaient pas vraiment à continuer sa petite mascarade. La russe était bien trop fière pour le laisser croire, une seule seconde, qu’elle était prête à payer pour se l’offrir, comme s’il était un vulgaire objet qu’elle pouvait s’approprier. Comme si, surtout, l’argent était la seule façon pour elle d’obtenir un peu de compagnie. Elle rit de plus belle à sa nouvelle réflexion, repensant vaguement aux souvenirs vagues qu’elle gardait de leur première rencontre. « Tu n’es pas moins mignon que tu ne l’étais il y a deux ans Ken, mais de là à penser que je serais prête à te faire les yeux doux, ou pire à payer pour m’offrir ta compagnie… » Il se mettait le doigt dans l’œil, pour rester polie. C’était aussi triste pour lui que pour elle. Mila n’ajouta rien, attendant de voir ce qu’il comptait lui offrir pour remettre les comptes à zéro entre eux - elle n’était, après tout, pas la personne qui avait posé ce rendez-vous. La blonde était bien incapable de savoir s’il avait, lui aussi, quelque chose derrière la tête. A moins qu’inconsciemment, Magic Mike ne soit pas si opposé qu’il ne le prétendait à rentrer accompagné.
Bras croisés sous sa poitrine, le sourire de la belle s’élargit dés que le blond assuma avoir une part de responsabilité dans l’accident. La conduite de Mila n’était pas exemplaire, loin de là, mais elle n’en démordait pas et en avait juste marre de se faire entendre dire qu’étant une femme, elle devait forcément être celle qui avait été inattentive. « Attend, il me semble que tu me parlais d’un compromis. Je n’ai pas l’impression que j’ai quoi que ce soit à gagner, là. » Lui rappela-t-elle, parce que le danseur était celui qui y avait fait référence à l’intérieur du club. Cette histoire était loin derrière elle, sa voiture réparée et franchement, Mila ne souhaitait rien obtenir de sa part… Mais il s’était joué d’elle, avec des promesses en l’air et elle désirait le lui faire payer. Juste quelques minutes de plus. « Justyn. » Elle marqua une pause, pour encrer ses pupilles aux siennes. Dans l’ombre de la ruelle, ils viraient au bleu océan, sans perdre de leur charme. « C’est bien ça ton prénom? » Pas que ça aie une grande importance, Mila n’attendit pas de réponse de sa part pour reprendre la parole - d’autant plus qu’elle se rappelait parfaitement de son identité, fournie au moment de leur petit accrochage routier. « Si tu veux qu’on rentre ensemble, tu peux juste l’admettre sans passer par quatre chemins. » Un sourire espiègle pris place sur les lèvres de l’ex championne de tennis, qui s’écarta d’un coup de pied du mur pour se rapprocher de lui. Mila pencha la tête sur le côté, un doigt perdu dans une mèche de cheveux, alors que son regard détaillait une dernière fois celui qui ne la raccompagnerait pas ce soir. « Je n’ai pas besoin de ton argent, tu l’as dûment gagné. » Peut-être pas ce soir, parce qu’elle ne s’était pas montré bien dépensière, mais il ne fallait pas abuser de sa générosité non plus. « T’es peut-être beau-gosse mais t’es franchement pas très excitant. » Souffla-t-elle finalement dans un soupire, résignée à continuer son petit jeu qui ne les mènerait définitivement à rien. Justyn ne râlait plus, n’entrait plus non plus dans la partie et la russe perdait son intérêt. Beau mais ennuyeux, quel dommage. « Le show était pas mal. Tu devrais peut-être retrouver la petite brune, je pense qu’elle a encore quelques billets en réserve pour tes beaux yeux. Et plus, si affinités. » Elle prononça ces mots dans une certaine indifférence, comme un conseil qu’elle aurait sincèrement donné à un ami. L’adrénaline quittait doucement mais surement son système et Mila se sentait redescendre, signe qu’il était temps de retrouver ses amies et descendre quelques shots de plus plutôt de s’attarder sans but à l’arrière du club.

_________________

--- but that was then
now, when you think of late nights with me there in your bed. true ride or die, that's what you had. i loved you, i loved you, i loved you.

Justyn Henessy

messages : 996
name : ndia
face + © : christian hogue @self
multinicks : chani, zander
points : 1363
age (birth) : 30 y.o (june 20th)
♡ status : not important
work : striptease dancer
activities : (ec)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [open] james・gabriela・lucas・mila・joan・tc(aneurin&maisie)・lottie・ (dora・tony)

sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' · Mar 4 Aoû - 18:55
Il est probable que la Mila rencontrée il y a deux ans aurait été dans un tout autre état d’esprit et aurait tenu un discours différent si elle s’était trouvé face à un Justyn en pleine action, donnant l’illusion de venir satisfaire ses envies et désirs. Le rire de la jeune femme vient accompagner ses paroles, dans cette nuit urbaine. Il hausse légèrement les épaules devant ses revendications : elle n’aurait pas été prête à lui faire les yeux doux, selon elle. Toutefois, ils en viennent au nerf de leur rapport chaotique : leur accrochage. Cela remontait à quelques mois, peut-être un an (bien après qu’il ait repoussé ses avances). Le blond fait un (grand) pas vers elle, éteignant sa fierté pendant quelques minutes. Juste le temps d’assumer une parti de sa responsabilité dans cet accident : certes, il continuera de dire que Mila n’est pas une conductrice exemplaire et prudente mais que sa conduite est dangereuse. Il fait mine de lever les mains, faussement innocent, quand elle réplique et note un détail qui semble avoir son importance aux yeux de la blonde. Elle veut un compromis, celui dont il a mentionné du bout des lèvres, quelques minutes auparavant dans le club, sous le feu de l’action. En réalité, lui-même ne sait pas ce qu’il lui a pris, ni quelle insouciance ne l’a piqué en se retrouvant face à elle. « Je peux te proposer mes services : en mécanique, en plomberie. Tu as une panne, je te la répare. Ne pense pas que je t’embrouille ». Justyn a toujours été manuel et débrouillard : chez-lui, c’est lui qui bricole et répare quand il descelle une panne ou un dysfonctionnement dans le fonctionnement normal de son logis, c’est lui qui fait un maximum de réparation sur sa voiture – demandant parfois conseils à un pote garagiste. « Considère que c’est ma façon de reconnaître une partie de mes torts », énonce-t-il finalement, plongeant l’une de ses mains dans la poche de son jean. Son regard se pose sur le beau visage de la blonde. Il la contemple quelques instants, se disant qu’elle est belle, très belle, mais qu’il est regrettable qu’elle soit emmerdante – ce qui la rend moins belle. Lorsqu’elle prononce son prénom, l’un de ses sourcils s’arque presque automatiquement sur son visage. Elle se souvient de son prénom alors qu’il est incapable de se rappeler du sien, alors il se contente de l’appeler Blondie en son for intérieur. Il réprime une quinte de toux – ou un éclat de rire, on ne parvient pas à bien distinguer – lorsqu’elle parle de nouveau. Elle parle de rentrer ensemble. « Tu es la première à le penser… je vais finir par penser que c’est ce que tu veux vraiment », il souffle, l’air de rien, son regard bleu se confrontant à celui de la blonde. « Rentrer ensemble », qu’il répète. L’idée est loin d’être farfelu, il est vrai.
Son attention se pose sur la silhouette élégante de Mila, qui s’approche de son espace vital. Elle n’est pas encore entrée dans cette zone intime, elle n’est qu’à sa frontière. Son oreille est tendue vers les mots qu’elle lui adresse, il hoche légèrement la tête quand elle dit ne pas avoir besoin de son argent – il le sait, elle n’aurait pas pris un certain plaisir de lui offrir quelques billets autrement – mais la suite le pique davantage. Sûrement parce qu’il est piqué dans son égo masculin. Elle le juge pas très excitant. « Vraiment ? », il râle intérieurement, en croisant des bras.
Finalement, elle lui conseille de retrouver la petite brune – celle qui s’était glissée entre eux deux, pendant le show, ce qui avait fortement déplu à la blonde –. « Ma préférence va peut-être à la blonde, ce soir », il articule, l’air de rien. Il pose ses billes sur la blonde en question, guettant sa réaction. Elle l’a cherché, il la cherche en retour. C’est donnant-donnant. « Je devrais lui offrir un verre, tu penses ? ». Un fin rictus étire ses lèvres. Elle refusera, il le sait d’avance.
@mila zvonareva

_________________
in another love i would have found a way to stay
 
Never too late to write the best of your story
Remember to breathe
or else you're gonna be sorry
Life's no race, it's a companion
Always face with reckless abandon
Contenu sponsorisé




sittin' here, eatin' my heart out waitin' Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: sittin' here, eatin' my heart out waitin' ·
 
sittin' here, eatin' my heart out waitin'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: