hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 it's just another day


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: greywin's shop
Aller en bas 

Gabriel Almeida

messages : 505
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules
points : 87
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : célib'atchoum
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· it's just another day · Ven 29 Mai - 18:59

07 JUIN 2020 - 10H20
Feat @Maisie Schofield

Vent de panique à Windmont Bay. Tu n’as plus rien dans ton frigo. Il est grand temps d’aller faire des courses. Surtout que t’adore cuisiner. Du coup, te voilà à Greywin’s shop pour aller faire chauffer ta carte bleue. T’as déjà effectué quelques achats auprès de plusieurs commerçants et ton panier à roulette se remplit peu à peu. T’as pas peur du ridicule avec même si tu ressembles à un papy faisant ses achats du dimanche. C’est tellement plus pratique que des sacs à porter. Te voilà maintenant chez le primeur qui rencontre visiblement beaucoup de succès car il y a du monde autour des stands. Tu tâtes un légume que tu as marqué dans ta liste de course mais que t’as pas forcément l’habitude d’acheter. Du coup, rien de mieux que de demander conseil à sa voisine. – Bonjour, dis-moi, l’aubergine, tu la choisis quand elle est bien ferme, c’est bien ça ? – Tu l’abordes directement sur un ton familier puisqu’elle est jeune. Tu ne te rends pas vraiment compte que tes propos peuvent porter à confusion. A moins que ça ne soit qu’une ruse pour faire rire ta voisine. Mais faudrait pas qu’elle soit coincée du cul sinon l’aubergine tu vas pouvoir te la foutre là où tu penses. – On ne s’est pas déjà vu ? – Tu demandes ensuite en mode lourdeur alors que pour le coup son visage t’est vraiment familier. Tu l’examines d’ailleurs sur tous les plans en réfléchissant où tu aurais pu la croiser et.. BINGO ! Ça te revient aussitôt. Tu brandis à nouveau ton sourire où plutôt l’aubergine vers elle car t’es du genre à parler avec les mains même si pourtant t'es pas italien. – Ah voilà je me souviens, t’as séjourné au Majestic il n’y a pas très longtemps, c’est bien ça ? – T’es quasi certain de l’avoir compté parmi tes clientes et ce pendant plusieurs nuits. Il y a eu un souci au départ de carte démagnétisée ou quelque chose du genre. Ta mémoire n’est pas une science exacte si bien que tu ne te souviens plus quand elle est venue exactement. – T’étais accompagné d’ailleurs si mes souvenirs sont bons ! – Il s’agit d’ailleurs plutôt d’une affirmation que d’une question. Ta mémoire fait plutôt du bon travail. Tu te souviens d’un beau blond qui ne t’avait d’ailleurs pas laissé totalement indifférent visuellement. Mais il s’agit probablement de son compagnon. A elle de te le dire si elle a envie de poursuivre cette conversation avec toi bien sûr. Faudrait pas qu'elle te prenne pour un serial stalkeur en mode You.
◐ my only sin is I can't win.

Maisie Schofield

messages : 1512
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : peter . beckett . ollie . marnie . tony . isaac
points : 2067
age (birth) : 25ish {14/11}
♡ status : married to the one that got away.
work : hostess in a radio station in london, on long-term vacations.
activities : fitting in the american way, looking after her men, baking scones and muffins.
home : processing.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [4/4] neuneu, gabriel, chani, TC @ The Majestic.

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Mar 16 Juin - 16:38
Un panier coincé autour de son bras, une chanson appréciée en fond sonore dans la boutique, Maisie avait l’impression de jouer dans la scène d’une comédie romantique, le moment où l’ingénue héroïne s’imagine que rien ne peut ou ne va lui arriver et qu’elle tombe sur un magnifique entrepreneur aux allures de mannequin avec qui elle finira mariée à la fin du téléfilm. Elle avait déjà fui sa grande métropole au profit d’une petite bourgade sympathique, elle cochait beaucoup de cases du personnage principal d’un Hallmark Movie. Quelques secondes plus tard, elle s’y retrouvait plongée jusqu’au cou lorsqu’une voix virile s’éleva sur sa droite. « Je... Pardon ?! » Les yeux écarquillés et vrillés sur l’imposant étalage de légumes mauves installé sous son nez, la galloise retint un hoquet de stupeur. Ce n’était pas tant l’emplacement cocasse de cette rencontre que le fait d’être alpaguée au beau milieu de l’échoppe qui surprit la jeune femme. Elle avait l’habitude de passer inaperçue, et en général, les types qui l’accostaient étaient plus vieux et avaient l’œil plus torve. Elle aimait se persuader que ce genre d’individus ne trainait pas à Windmont Bay. « Oui... Je veux dire... ça dépend l’usage que tu veux en faire, enfin quand tu veux la cuisiner... Mais dur, c’est toujours mieux.  » Le sourire qu’elle lui adressa était poli, engageant, cependant il se figea lorsque la conversation n’en resta pas là. Le gaillard était jeune, mignon, aux antipodes de l’image qu’elle se faisait des dragueurs lourdingues qui peuplaient les rues de Londres et des grandes villes de manière plus générale. « La ville est si petite que ça ? » Elle n’était restée que quelques nuits dans le seul hôtel du coin, faute de moyens pour y séjourner davantage, et elle n’avait pas souvenir d’avoir fait forte impression à qui que ce fût à l’époque. Quelle réponse lui fournir ? Mentir sur son identité ? Le jeune homme paraissait assez sûr de lui, elle ne pourrait pas jouer la carte de la méprise. Faire passer Aneurin pour son compagnon ? L’idée la révulsait, et les deux se ressemblaient bien trop pour que le mensonge fusse crédible. « Ce devait être moi, tout à fait. Je suis toujours accompagnée, d’ailleurs, » estima-t-elle judicieux d’ajouter, vaguement, pour protéger ses arrières, alors que personne ne l’attendait à la sortie de la boutique. Elle se tourna le temps de palper plusieurs légumes puis secoua l’aubergine de son choix sous le nez de l’inconnu. Elle glissa son index le long de sa peau violacée pour appuyer sa démonstration : « Celle-là, elle est parfaite, ni trop ferme, ni trop molle. Elle te laissera deux jours et une nuit avant de perdre en qualité. En plus, elle est suffisamment longue et épaisse pour deux personnes... » Même si elle se méfiait de l’individu qui lui faisait face, elle ne put s’empêcher de se demander quel plat il souhaitait préparer, et pour qui.

_________________
I hope you find a little truth ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ in a world full of pretty lies.


Gabriel Almeida

messages : 505
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules
points : 87
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : célib'atchoum
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Sam 20 Juin - 15:47


On t’as toujours dit que quand on ne sait pas, on demande. Du coup, c’est ce que tu fais auprès de ta voisine alors que t’es chez le primeur prêt à acheter une aubergine. Cette personne est plutôt jeune, regard perçant, presque effrayée par ton approche. Sûrement pas habituée à se faire accoster et encore moins pour ce type de futilité. Quels sont les critères nécessaires pour choisir ce légume ? Il faut qu’il soit dur, tout simplement. Bien ce qu’il te semblait. Tu sembles percevoir une légère gêne chez ton interlocuteur et tu décides de l’exploiter un peu plus car ça t’amuses. – Merci du conseil. C’est bien pour la cuisine que je compte l’utiliser. – Tu déclares d’un air faussement anodin avec un sourire mutin. T’observes attentivement sa réaction ne sachant pas vraiment si elle va rire, être offusquée ou bien faire semblant de ne pas comprendre. Tu n’espères pas la voir plisser ses sourcils en tout cas, cela serait de mauvaise augure. C’est d’ailleurs en l’observant attentivement que tu constates que son visage ne t’est pas inconnu. Tu l’as déjà vu. Serait-ce car la ville est si petite que ça ? – Faut croire. – Il faut avouer que Windmont Bay n’est pas une ville immense. On pourrait presque décrire les lieux comme un village ou une bourgade. Mais c’est ce qui fait aussi son charme. Comme le seul hôtel que l’on peut trouver et où tu travailles. C’est d’ailleurs là où tu as croisé la blonde. Tu te souviens maintenant. Il s’agit d’une ancienne cliente. Et elle était accompagnée d’un jeune homme lors de son séjour. Sûrement son compagnon. – Ah oui ? Ton conjoint est là ? – T’as beau regarder autour d’elle tu ne vois personne contrairement à ce qu’elle peut laisser entendre. Mais peut-être qu’il s’agissait d’une manière de dire qu’elle est toujours en couple et que tu ne l’intéresses pas. Tu n’es pourtant pas entrain de la draguer. – Vous faisiez quoi à l’hôtel ? – Tu demandes sans passer par quatre chemin avant de te rétracter. – Pardon, c’est pas mes oignons. – Tu ne voudrais pas la mettre mal à l’aise et en même temps ta curiosité te pousse à en savoir plus. C’est pour ça que tu tiens à la mettre à l’aise. Cette technique marche souvent au final pour obtenir l’information que tu veux. T’es un malin. Voilà qu’elle agite une aubergine sous ton nez quelques instants plus tard. Visiblement, elle a fait un choix pour toi. Tant mieux. Tu t’empares du légume pour le palper. T’affiches ensuite une moue convaincue. – A vrai dire elle est pour trois personnes. – Tu avoues sans te douter que tu viens d’intriguer encore plus la blonde se trouvant en face de toi. Il va falloir que tu lui donnes plus de détails sinon elle va s’imaginer que tu vis une aventure en trouple. Drôle d’idée. – Ça fait un moment que j’ai promis de faire un bon petit plat pour mes colocs. – Habituellement chacun cuisine pour sa pomme sauf que là, t’as décidé de faire un repas collectif et de leur préparer à manger. Depuis le temps qu’ils te le demandent. Faut dire que tes petits plats sont toujours alléchants. – Si t’as besoin d’aide en contrepartie pour choisir une noix de coco ou un citron, n’hésites pas. – Là pour le coup t’es calé.
◐ my only sin is I can't win.

Maisie Schofield

messages : 1512
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : peter . beckett . ollie . marnie . tony . isaac
points : 2067
age (birth) : 25ish {14/11}
♡ status : married to the one that got away.
work : hostess in a radio station in london, on long-term vacations.
activities : fitting in the american way, looking after her men, baking scones and muffins.
home : processing.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [4/4] neuneu, gabriel, chani, TC @ The Majestic.

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Mar 23 Juin - 15:52
La réponse rationnelle de l’inconnu tira un sourire amusé à Maisie qui commençait peu à peu à se détendre, le choc de la confrontation sortie de nulle part passé. Il ne fallait pas qu’elle reste trop longtemps dans cette ville, sous peine de voir son seuil de méfiance révisé à la baisse, ce qui ne pourrait que lui porter préjudice une fois de retour chez elle, à Londres. Elle avait une bouille trop avenante, aucune once de menace dans sa manière d’être, elle était une proie facile et ne devait en général son salut qu’à une petite dose de suspicion qui l’empêchait de faire confiance au premier venu. Un réflexe qu’elle paraissait avoir oublié depuis son arrivée à Windmont Bay, la faute à des voisins trop engageants, à des locaux sympathiques et à un bon nombre de mains tendus vers ce petit bout de femme perdue. La seule personne qui s’était adressé à elle de manière agressive avait été son propre mari, ils en étaient là. « Mon conjoint ? Non... Enfin, il n’est pas là, là, il est resté à la maison. » Pas la sienne, ne précisa-t-elle pas. Elle se racla la gorge, les yeux à nouveau écarquillés de stupeur face à l’invasive question qu’il osa poser. « En effet... même si on est dans le bon rayon. » La galloise ponctua son petit trait d’humour primeur avec un lever de menton satisfait avant de poser son regard azur sur l’homme pour le détailler un peu plus. Il était très agréable à l’œil, il avait ce petit quelque chose qui fleurait bon le soleil et le sable chaud, et cette pensée poudra ses joues d’une teinte pourprée. Elle préférait quand il parlait de lui-même, au lieu de se la jouer flic en plein interrogatoire avec elle, il gagnait plus facilement sa confiance ainsi, et elle était suffisamment aveugle pour tomber dans le panneau. « C’est très généreux de ta part ! » Elle n’avait pas cuisiné pour quelqu’un d’autre qu’elle-même depuis des lustres, ça lui manquait. Son regard parcourut les étalages installés devant eux et elle s’attarda sur la proposition du jeune homme. « Ce n’était pas dans mes plans, mais je veux bien que tu me conseilles sur une noix de coco, oui. Ce n’est pas quelque chose que j’ai l’habitude de manger, et autant profiter de t’avoir sous la main ! » Les citrons, en revanche, elle maîtrisait, pour en consommer pour diverses raisons, notamment à cause d’articles qu’elle avait lus en ligne sur les bienfaits de ce fruit sur l’organisme et l’équilibre. La blondinette était influençable. Elle attrapa l’un des fruits à la rondeur inégale, fit mine de le soupeser, avant de le tendre en direction de son interlocuteur, une moue boudeuse sur les lèvres, l’air de dire « hmm je sais pas si elle est bonne, celle-là. ». « Tu te souviens de tous tes clients ou bien est-ce que je dois me sentir privilégiée ? » reprit-elle finalement en écho au sujet qu’elle avait précédemment passé sous silence. En quelques mots, il avait réussi à lui faire baisser les armes et à le laisser entrer. L’homme était très doué. Ou bien était-ce la femme qui était désespérée ?

_________________
I hope you find a little truth ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ in a world full of pretty lies.


Gabriel Almeida

messages : 505
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules
points : 87
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : célib'atchoum
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Jeu 25 Juin - 0:22


L’avantage de vivre dans une petite ville aussi cosy que Windmont Bay c’est qu’il est assez facile de connaître ses voisins et de pouvoir approcher n’importe qui sans passer pour un fou. Il est vrai que ça change un peu de Portland, plus grosse ville où l’entraide est moins réputée. C’est un des principal atout du coin à ton sens. La proximité avec les gens et la bienveillance brésilienne t’ont cruellement manqué lorsque tu as débarqué sur le territoire américain et t’es content de retrouver cet aspect ici. La blonde peroxydée qui se trouve à côté de toi semble néanmoins un brin méfiante à ton égard. Elle évoque son conjoint qui finalement n’est pas présent ici. Quel intérêt ?! – C’est bien les hommes ça. Ils restent à la maison à jouer à la play pendant que les femmes font les courses. – Tu déclares en haussant les yeux en l’air avant de te mettre à rire. Bien entendu, tu plaisantes même s’il y a un fond de vérité dans tes propos. Tu t’exclus aussi automatiquement de ce stéréotype car t’es bel et bien là à faire les courses. T’espère réussir à rassurer ton interlocutrice face à tes intentions. Mais ta curiosité à son égard revient au galop. Tu ne peux t’empêcher de lui demander la raison de son séjour à l’hôtel. Elle te fou un vent tout en finesse. C'est bien joué de sa part. Tu ris jaune, un poil frustré de ne pas avoir obtenu la réponse souhaitée mais tout de même amusé par cette histoire d’oignon. – Joliment rattrapé ! – Tu n’insisteras pas plus. Ça ne te regarde pas. Le message est passé. Tu te dis qu’il y a moyen que la conversation soit terminée mais finalement elle revient sur le sujet initial et te trouve l’aubergine parfaite. C’est sympa de sa part. Tu lui précises que tu comptes cuisiner pour tes colocataires et elle trouve ça plutôt honorable visiblement. Tu marques à nouveau des points. – Généreux, j’sais pas. C’est surtout pour éviter qu’ils me harcèlent plus longtemps. – Tu déclares d’un ton modeste. Tu ne voudrais pas vanter tes compétences en cuisine. T’es pas un expert non plus. Mais t’as des connaissances tout de même. D’ailleurs, tu peux éventuellement lui en faire part si besoin. Elle veut bien que tu lui expliques comment choisir une noix de coco. Un grand sourire naît aussitôt sur ton visage. Tu fais quelques pas en sa compagnie devant le fruit en question qu’elle te tend sans savoir si son choix est correct ou non. – Une noix de coco c’est comme une boule de bowling. Tu vois les trois trous ? Il faut qu’ils soient intacts. Si il y a de la moisissure dessus, laisse-tomber. – Tu démarres ton explication puis te met ensuite à secouer vivement le fruit de sorte à ce que vous entendiez le liquide à l’intérieur. – Et faut que cette boule soit lourde et juteuse. Faut pas hésiter à en comparer deux-trois afin de voir celle qui fait le plus de bruit. – T’aurais également pu comparer le fruit à une testicule mais tu vas t’abstenir sous peine de passer définitivement pour un pervers. Déjà que ton approche pour l’aubergine était un poil tendancieuse. – Tu peux te sentir privilégiée. – Tu te contentes de répondre quelques secondes plus tard avec un fin sourire. Serait-tu entrain de la flatter ? Cela se pourrait bien. C’est ton côté charmeur qui ressort. – A vrai dire je me souviens que ton conjoint a coincé la fermeture de ta valise dans le hall et que tu n’avais pas l’air très contente. Et je crois que vous aviez eu un problème avec la carte de la chambre qui s’est dématérialisée aussi. – Grosso modo, tu t’en rappelles car ils ne sont pas passés inaperçus lors de leur séjour et car t’étais à l’accueil à temps plein à l’époque vu que tu venais d’arriver. Alors un rien pouvait te divertir. Et puis t’avais trouvé le jeune homme mignon aussi mais ça tu te gardes de le lui faire savoir. Surtout qu’il s’agit visiblement de son compagnon. – Tu es nouvelle dans le coin ? J’ai l’impression d’entendre un accent. – UK peut-être ? Elle a en tout cas des expressions qui ne sont pas américaines. C’est comme toi. On sent tes origines lorsque tu t’exprimes et ce, même si t’as une parfaite maîtrise de la langue anglaise.
◐ my only sin is I can't win.

Maisie Schofield

messages : 1512
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : peter . beckett . ollie . marnie . tony . isaac
points : 2067
age (birth) : 25ish {14/11}
♡ status : married to the one that got away.
work : hostess in a radio station in london, on long-term vacations.
activities : fitting in the american way, looking after her men, baking scones and muffins.
home : processing.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [4/4] neuneu, gabriel, chani, TC @ The Majestic.

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Mar 21 Juil - 16:34
Un gloussement incontrôlé accueillit la réplique de l’inconnu et elle roula des yeux en secouant la tête d’un air entendu. « A qui le dis-tu ?! » A quelqu’un qui ne connaissait personne qui correspondait à cette description. Il lui avait été amené de côtoyer des mâles bêtas qui adoraient passer du temps au pub ou devant leurs consoles, cependant son compagnon de vie - ... – actuel ne rentrait nullement dans cette case. Teddy était un adepte du grand air et il ne rechignait jamais à donner un coup de main pour les tâches ménagères, la cuisine en tête, puisqu’elle était presque poussée hors de cette pièce quand arrivait l’heure des repas. Si tout son être lui manquait physiquement, elle devait admettre qu’elle pleurait beaucoup de ne plus avoir droit aux bons petits plats de chef qu’il lui concoctait ; elle était désormais contrainte de préparer elle-même sa nourriture et de faire ses provisions toute seule. Il s’agissait de la raison pour laquelle elle se trouvait là, dans cette échoppe, en même temps que le grand brun aux yeux clairs qui lui tenait compagnie depuis quelques minutes désormais. Elle devait avouer que ça lui faisait du bien d’échanger de manière badine avec un semi-inconnu autour d’un sujet de conversation à la limite du surréaliste pour elle, plutôt habituée à papoter chiffons ou coucheries à Hollywood. Elle releva un regard intrigué dans sa direction lorsqu’il esquiva le compliment adressé à sa générosité pour se masquer à nouveau derrière son histoire de colocataires. L’humilité était une louable qualité qu’elle ne lui aurait pas attribuée au premier abord, tant il paraissait sûr de lui et en imposait par sa présence. Les lèvres pincées en une moue amusée, elle écouta avec les yeux écarquillées et la plus grande attention du monde l’explication fruitière du jeune homme. « Il est important de bien caresser sa noix avant de la choisir, et de s’assurer qu’elle n’a pas de champignons, bien reçu ! » approuva-t-elle, jouant le jeu implicite dans lequel ils s’étaient lancés bon gré mal gré dès le début de leur conversation. Elle glissa une mèche de cheveux derrière son oreille en dissimulant un rire amusé et hocha à nouveau la tête. Parce qu’en plus, ça faisait du bruit, une noix de coco ? Elle se coucherait moins stupide, le soir venu. « Oh... » Malgré elle, ses joues prirent une teinte rosée, comme à chaque fois qu’elle recevait un compliment ou les attentions d’un représentant de la gent masculine, toute faible qu’elle était face à des yeux de biche ou des biceps bien formés. Elle perdit bien vite de sa superbe lorsqu’il lui précisa les souvenirs qu’elle lui avait laissée et elle ne put réprimer une moue boudeuse. Clairement, ce n’était pas son charme magnétique qui avait laissé des traces. « Je joue de beaucoup de malchance, à entendre ta description ! » rigola-t-elle jaune. « Mon frère est un grand maladroit, mais ce n’était pas pour ça que je lui en voulais, je ne suis pas aussi superficielle ! » Si, elle l’était, mais pas avec Aneurin. A nouveau, elle se passa une main dans les cheveux et souffla par le nez. « Est-ce que ça se voit tant que ça ? Ou devrais-je demander si ça s’entend tant que ça ? » Il était vrai qu’elle ne cherchait pas à dissimuler son accent britannique, celui classique que l’on entendait dans The Crown car elle avait abandonné depuis plusieurs années celui avec lequel elle avait grandi, et qu’un américain aurait trouvé beaucoup plus difficile à comprendre. « Anglaise. De Londres. Et toi ? Tu es un natif du coin ? » Ce disant, ses doigts continuaient de jouer avec la dernière noix de coco attrapée, ses ongles grattant les poils rêches de la boule sombre. Toutes ses barrières étaient tombées, elle se serait presque dans un café en plein blind-date tellement elle se laissait emporter par le jeu des questions du jeune homme.

_________________
I hope you find a little truth ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ in a world full of pretty lies.


Gabriel Almeida

messages : 505
name : vodka paradise
face + © : michael y. (@ndia)
multinicks : aaron, jules
points : 87
age (birth) : 26 ans - 18/09/1994
♡ status : célib'atchoum
work : manager @themajestic

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : closed (✖)

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Lun 27 Juil - 11:25


Cette conversation autour des fruits et légumes te divertit. Ton interlocutrice est assez réceptive face à ton humour ou ce que tu lui annonces. T’as su la rassurer et te la mettre dans la poche sans passer pour un serial stalker. Pour autant, t’as bien une petite intention derrière la tête. A toi de bien mener ta barque pour parvenir à tes fins. Pour le moment, c’est pas gagné. Elle ne t’a pas raconté la raison de sa présence à l’hôtel et l’homme qui se trouvait à ses côtés se trouve être son mari apparemment. Chose qui t’embête fortement. T’aurais préféré que cela soit son frère ou son cousin afin de parvenir à choper le numéro du bellâtre que t’avais entrevu. Mais tant pis. Le sujet de conversation se porte sur une noix de coco. Tu lui prodigues tes conseils. Il y a une légère connotation sexuelle derrière tout ça, ce qui ne manque pas de t’amuser. – C’est à peu près ça. – Un fin sourire se dessine sur ta frimousse et ton regard se veut malicieux. Elle a le sens de l’humour et ça te plaît. Tu la séduis naturellement au-fur-et-à-mesure sans vraiment le vouloir. Et puis, tu évoques pourquoi tu te souviens d’elle et de l’homme qui se trouvait à ses côtés à l’hôtel. Il est vrai que ce n’est pas forcément flatteur. Tu ris néanmoins à ses côtés avant de retrouver le sourire quand elle désigne l’homme comme étant son frère, et non son conjoint. Whaaaat ? – Ah c’était ton frère ? – Tu demandes confirmation. Des fois que tu aies mal compris ou mal entendu. – Tu n’as pas l’air superficielle. – Tu ajoutes ensuite de manière sincère avant de reprendre aussitôt la parole. – J’espère que vous vous êtes réconciliés en tout cas. – Cela t’arrangerait fortement car si ils sont en froids et ne se parlent plus, cela voudrait dire que tout ceci n’aurait servi à rien. Ou presque. T’es quand même content d’avoir fait la connaissance de la blonde. D’ailleurs, il te semble reconnaître qu’elle n’est pas du coin vu son accent. – Un peu. C’est chouette Londres ? – Pour la première fois depuis le début, tu t’intéresses véritablement à elle car tu te rends compte que c’est une nana plutôt intéressante et qui a de la conversation. Loin de la fille superficielle que l’on pourrait s’imaginer. – Je suis brésilien. Mais ça fait longtemps que je vis aux states. – Tu as tout de même une intonation qui laisse penser que tu viens d’Amérique latine ou du sud mais t’as su attraper les mimiques de langages américains. – Je crois qu’on ne s’est pas présenté. Je m’appelle Gabriel. – Vous avez dorénavant passer le stade d’inconnus et ça te plairait fortement d’avoir son contact et dans un second temps celui de son frère.
◐ my only sin is I can't win.

Maisie Schofield

messages : 1512
name : corpsie.
face + © : lucy boynton + ©me.
multinicks : peter . beckett . ollie . marnie . tony . isaac
points : 2067
age (birth) : 25ish {14/11}
♡ status : married to the one that got away.
work : hostess in a radio station in london, on long-term vacations.
activities : fitting in the american way, looking after her men, baking scones and muffins.
home : processing.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off [4/4] neuneu, gabriel, chani, TC @ The Majestic.

it's just another day Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day · Hier à 12:00
Plutôt adepte des comédies romantiques que des thrillers psychologiques, Maisie était prise dans la conversation avec l’inconnu comme s’il s’était agi d’un ami de longue date auquel il était logique de raconter les détails de sa vie. Elle ne se rendait pas compte de la dangerosité théorique de la situation car le jeune homme lui inspirait confiance. Lui aussi, après tout, partageait des pans de sa vie en retour. « Oui, Aneurin. Mon frère. Mon jumeau, même si ça ne saute pas aux yeux ! » La faute à la génétique et à des spermatozoïdes gourmands qui voulaient leurs œufs individuels. « Je ne peux jamais lui en vouloir longtemps, il a cette petite bouille adorable qui fait qu’on ne peut que succomber à sa volonté. » Surtout, elle l’avait perdu bien trop longtemps pour lui tenir rigueur de quoi que ce fût ; si elle n’était plus – trop – fâchée de sa fuite à l’autre bout du monde, il n’était rien sur terre qu’Aneurin aurait pu faire pour déclencher le courroux de sa sœur. Ils avaient dépassé ce stade. « C’est vivant, et très gris. Beaucoup moins ensoleillé que le Brésil, j’imagine. » Même si elle n’avait jamais mis les pieds dans ce pays, c’était une destination de rêve, qui lui faisait imaginer de longues plages de sable fin avec des jeunes femmes à la plastique irréprochable qui distribuaient des cocktails à tout un chacun. Un paysage de carte postale lorsque l’on mettait de côté tous les soucis socio-politiques que rencontrait la population. Elle aurait pu lui attribuer un léger accent exotique, mais elle aurait davantage tablé sur quelque chose d’hispanique, faute d’avoir rencontré son quota de lusophones au cours de son existence. « Maisie, » se présenta-t-elle en retour, calant ses achats sous un bras afin de se libérer une main qu’elle tendit dans sa direction. « Ravie de faire ta connaissance, c’est un bonheur de savoir que les gens de Windmont Bay sont aussi gentils et accueillants. » Peut-être ne l’étaient-ils pas tous, néanmoins elle choisissait de se focaliser sur le positif. Elle n’était pas venue ici pour se faire des amis, cependant elle faisait contre mauvaise fortune bon cœur et appréciait chaque petite dose de positivité que la vie voulait bien placer en travers de sa route. « Je devrais peut-être te laisser terminer tes courses, ton repas ne sera jamais prêt à temps et je n’ai pas envie que tes colocs t’en veuillent à cause de moi ! » sourit-elle, avec une voix enjouée pour ne pas laisser transparaître l'idée selon laquelle elle serait lassée de leur entrevue.

_________________
I hope you find a little truth ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~
~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ ~ in a world full of pretty lies.

Contenu sponsorisé




it's just another day Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it's just another day ·
 
it's just another day
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way :: greywin's shop-
Sauter vers: