hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-54%
Le deal à ne pas rater :
Camera Surveillance Bébé WiFi sans fil1080p CACAGOO
22.94 € 49.99 €
Voir le deal

 

 show me how you burlesque (D/D)


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1143
name : fai
face + © : Jamie Dornan @rnkllr @corpsie
multinicks : wlemon, whawkes, mlowe

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 2152
moodboard : show me how you burlesque (D/D) Andewe10
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

show me how you burlesque (D/D) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· show me how you burlesque (D/D) · Mar 9 Juin - 16:48
show me how you burlesque
w/ @Donna Gaynor

Le rideau tombe, dernière ovation, salutations.
Dewey n’avait pas applaudit, ni félicité les artistes du spectacle burlesque qu’il venait de voir. Assis à sa table, il paraissait absent, mais sa jambe, sous la nappe, trépignait.
Donna Gaynor, sa maîtresse dans une ancienne vie, tenait un rôle phare dans le spectacle qu’il venait de voir et il l’avait découvert au moment où elle était monté sur scène. Son premier réflexe fut de quitter les lieux mais, comme si un poids l’avait cloué sur sa chaise, il n’avait pas bougé. Ses yeux avaient suivi chaque danse, chaque jeu, chaque pas de l’artiste qu’il découvrait sous un nouveau jour. Anatomiquement parlant, il ne découvrait pas grand chose mais artistiquement, il tombait des nues. Le spectacle en lui-même était une vraie réussite mais à ses yeux, c’était surtout la prestation de Donna qui lui donnait autant d’intérêt - et visiblement, il n’était pas le seul à le penser puisque chacune de ses apparitions était vivement applaudie par un public enthousiaste.
Finalement, le prestidigitateur prit sa décision. Le spectacle était terminé, mais il ne pouvait pas quitter le théâtre sans rencontrer Donna. Plein d’aplomb, il se dirigea vers les coulisses et se présenta à la sécurité sous son nom de scène. Elvis Flowers. Impressionné et lui demandant un autographe qu’il gribouilla prestement, le vigile le laissa passer, imaginant probablement le magicien comme une touche nouvelle au spectacle. Dewey se fit alors indiquer la loge de Donna et après quelques déconvenues, atterrit devant la porte. Il prit une profonde inspiration tout en vérifiant que sa chemise était bien lissée puis tapota à la porte. Son coeur, à présent, battait la chamade, comme lorsqu’on se trouve sur le point de revoir un fantôme du passé. Il ne savait pas encore ce qu’il allait faire ou dire mais il savait une chose : il devait entrer dans cette loge et retrouver Donna.

_________________
❝ I've watched all my castles fall, they were made of dust, after all. Someday all this mess will make me laugh, I can't wait. ❞

she's a dancing queen.

Donna Gaynor

behind
messages : 1584
name : bilquis ⋅ laïla.
face + © : gugu mbatha-raw — @romane.
multinicks : eddie, persy, saphir.

age (birth) : thirty-seven [30/07].
♡ status : in the mood for love.
work : hairstylist, owner of a beauty salon. a burlesque performer on week-ends.
activities : listening to old disco songs, performing as a burlesque artist, taking online classes, nightclubbing, teaching ballroom dances, taking bubble baths.
home : @ocean avenue. all by her own, again.
points : 1332
moodboard : show me how you burlesque (D/D) 3a9994edd050b299552dd3439ac463ec
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [closed] eason, nyree, dewey, joan, shiloh, one shot.

show me how you burlesque (D/D) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: show me how you burlesque (D/D) · Jeu 18 Juin - 22:26

— caught up in circles, confusion is nothing new.
flashback, warm nights almost left behind.

(soundtrack) @dewey griffith

Les applaudissements retentissent, fin du spectacle.
Le souffle haletant, elle salue le public avec révérence et quitte prestement la scène, drapée dans son peignoir de satin émeraude. Tandis qu'elle disparaît derrière le rideau, c'est l'ovation. En coulisses, les félicitations pleuvent, elle a droit aux fleurs et aux compliments de ses admirateurs. L'adrénaline est retombée, elle en tremble encore. Elle s'est oubliée, le temps de la prestation, livrant son corps à l'admiration de tous. L'art de l'effeuillage ne se repose pas uniquement sur l'acte de se dévêtir, l'exécution et la personnalité de l'artiste doivent transporter les spectateurs. La technique n'est plus, elle vend du rêve. Elle est loin, très loin d'être la danseuse qu'elle a été. Mais cet amour de la danse l'anime toujours. En direction de l'avant-scène, elle croise des consœurs qu'elle salue au passage. Elle pénètre dans sa loge, puis s'écroule dans le fauteuil, la fatigue ayant eu raison d'elle et tente de reprendre ses esprits quelques instants.
On toque à la porte, elle sursaute légèrement. Dans l'entrebaîllement de la porte, elle reconnait cette silhouette en son seuil. — Dewey ? L'incompréhension, la stupeur, se lisent sur son visage fardé. — Je ... Elle est à court de mots, sur l'instant. Dewey Griffith alias Elvis Flower, en chair et en os, devant sa loge. Le spectre d'une idylle d'antan. — Entre, je t'en prie. Elle s'écarte pour le laisser entrer avant de refermer la porte. Les paupières closes, elle prend une grande respiration afin de ralentir son rythme cardiaque, puis elle s'avance lentement vers lui, le cœur toujours battant. Ils s'observent longuement, comme figés, dans un silence inconfortable. Son regard d'acier autrefois si irrésistible, si assuré, est désormais teinté d'une tristesse qu'elle ne lui a jamais connu.
— Ça fait longtemps hein... New-York, un brasier de lumières. Ils se sont connus, au sens biblique, des amants cachés, insatisfaits de leur mariage respectif. Sa chair s'en souvient encore, des nuits enfiévrées, des confidences sur l'oreiller. Elle finit par se rasseoir, elle regarde le reflet de Dewey avec attention pendant qu'elle s'attelle à retirer les parures qui retiennent sa crinière. — Quoi de neuf ? Elle le gratifie d'un sourire empli d'affection. Dans ses souvenirs, ils se sont quittés en de bons termes, sans esclandres ; à l'époque, la discrétion a été de mise.
Aujourd'hui, que reste-t-il de lui ?

_________________
It’s the fire in my eyes, And the flash of my teeth, The swing in my waist, And the joy in my feet. i'm a woman.
phenomemally.




Dernière édition par Donna Gaynor le Dim 21 Juin - 7:36, édité 1 fois

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1143
name : fai
face + © : Jamie Dornan @rnkllr @corpsie
multinicks : wlemon, whawkes, mlowe

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 2152
moodboard : show me how you burlesque (D/D) Andewe10
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

show me how you burlesque (D/D) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: show me how you burlesque (D/D) · Sam 20 Juin - 13:14
La porte s’ouvrit sur la silhouette statuesque de Donna mais Dewey ne vit que ses yeux. Reflets de la scène, du succès et des compliments qu’elle avait reçu toute la soirée. Il connaissait ce regard, il l’arborait après chacune de ses propres représentations. Il perçut sa surprise lorsqu’elle le découvrit, mais fut soulagé de voir que son regard ne se voila pas. Elle garda son éclat, et il accepta de pénétrer dans la loge, le bienvenu. « Merci, Donna. » Elle le laissa avancer, restant derrière lui, et il profita de ce moment pour observer l’intérieur de la pièce. Le lieu paraissait être un véritable cocon et fidèle à la personnalité vibrante de la jeune femme. Il était sur son territoire, sans n’avoir rien préparé, et son coeur ne cessa de battre si fort qu’il craignit qu’elle l’entende. « Oui, bien longtemps. » Trop. Il ne se permit pas de le préciser, ne souhaitant pas l’effrayer ou lui faire penser qu’il en avait après elle. Leur histoire n’avait concerné qu’eux deux et aucune promesse n’avait jamais existé entre eux. Les récents événements qui avaient fait basculer sa vie (le décès de son fils, son divorce, la pause dans sa carrière) n’avaient visiblement pas réussi à l’effacer de sa vie puisqu’il se retrouvait au centre de sa loge, un soir de week-end, comme inéluctablement attiré vers elle. Un papillon vers la lumière. « On essaye de faire aller, je présume. » Avec Donna, il n’avait pas besoin de faire semblant. Elvis Flowers restait sur le pallier et seul Dewey lui faisait face. Il s’invita lui-même à prendre place sur le fauteuil où la jeune femme s'était installée avant qu'il ne l'interrompt et posa ses coudes sur ses genoux, les yeux levés sur elle. « Félicitations pour ce soir. Je sais que tu ne t’attendais pas à me voir - moi non plus à vrai dire. La prochaine fois je lirai les affiches plus attentivement. » Il sourit doucement, avant d’ajouter. « Je me suis installé dans une ville pas loin d’ici. Windmont Bay. C’est calme. » Un luxe pour les artistes adulés et acclamés comme eux. « Et toi ? » Il avait posé sa question d'une façon détâchée mais son regard la fixa, intense, espérant qu'elle n'aurait que de bonnes nouvelles à lui partager.

_________________
❝ I've watched all my castles fall, they were made of dust, after all. Someday all this mess will make me laugh, I can't wait. ❞

she's a dancing queen.

Donna Gaynor

behind
messages : 1584
name : bilquis ⋅ laïla.
face + © : gugu mbatha-raw — @romane.
multinicks : eddie, persy, saphir.

age (birth) : thirty-seven [30/07].
♡ status : in the mood for love.
work : hairstylist, owner of a beauty salon. a burlesque performer on week-ends.
activities : listening to old disco songs, performing as a burlesque artist, taking online classes, nightclubbing, teaching ballroom dances, taking bubble baths.
home : @ocean avenue. all by her own, again.
points : 1332
moodboard : show me how you burlesque (D/D) 3a9994edd050b299552dd3439ac463ec
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [closed] eason, nyree, dewey, joan, shiloh, one shot.

show me how you burlesque (D/D) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: show me how you burlesque (D/D) · Jeu 12 Nov - 10:18
Lorsqu'il pénètre dans sa loge, elle a l'impression de faire un saut dans le temps, dans les confins d'une autre vie. Et quand elle le regarde, resurgissent alors en elle des souvenirs enfouis d'une liaison passionnelle entre deux êtres en perdition dans des mariages décevants. Une relation vouée à l'éphémère, au secret. Elle se rappelle de leurs étreintes, de leurs confidences. Le coeur battant, elle le couve du regard. — Tu n'as pas changé, en tout cas. Il est le même que dans ses souvenirs. Seuls quelques rides agrémentent les traits de son visage, reflets du temps qui est passé. Elle le gratifie d'une œillade complice avant de s'installer sur le sofa, il ne tarde pas à la rejoindre. Elle accueille les félicitations de son ancien amant avec le sourire. — Merci. Ça fait longtemps que je ne suis pas remontée sur scène, tu sais. J'avais un de ses tracs. Mais dès qu'elle a foulé la scène, ses doutes et ses craintes se sont envolés. A la seconde où la musique a retenti, la matière grise s'est dissociée du corps.— Ça t'a plu, sinon ? Elle lui demande son avis, d'un artiste à un autre. Au-delà de la plastique corporelle, du potentiel érotique. Plus sophistiqué qu'un striptease, l'effeuillage burlesque est une performance plus recherchée, plus consciente de sa technique et de ses effets. Leur conversation se poursuit, ils ont des choses à rattraper. Qu'est-il devenu depuis ? Alors qu'Elvis Flowers a émerveillé le public de ses prouesses, Dewey Griffith a vécu en coulisses une série de drames personnels qui ont fait les choux gras des tabloïds. Il mentionne Windmont Bay, comme son pied-à-terre du moment, à la grande surprise de son interlocutrice. — Je connais, j'y habite, figure-toi. Ses lèvres se parent d'un sourire amusé. Le hasard fait bien les choses. Peut-on parler de coïncidence dans ce cas ? Il n'a jamais su qu'elle y a grandi, elle ne l'a jamais mentionné d'ailleurs. A l'époque, cela n'a jamais été au coeur de leurs conversations - le peu qu'ils en avaient. — J'y ai ouvert mon salon de coiffure, mettant entre parenthèses ma carrière de danseuse et je n'ai pas quitté cette ville depuis., claironne-t-elle. Un quotidien loin des paillettes et des spots. — Nouvellement divorcée, je crois que c'est à peu près tout. Elle rit légèrement. Quelques secondes après, ses traits se revêtissent d'une certaine gravité. — J'ai appris pour ton fils. Je suis désolée, Dewey. C'est avec sensibilité et compassion qu'elle vient déposer sa main sur la sienne en un geste tendre, affectueux. Enterrer un proche est déjà une épreuve difficile en soi mais en tant que parent, enterrer son propre enfant, c'est une douleur incommensurable, insurmontable. Elle ne peut imaginer ce qu'il est en train de traverser en ce moment.

@dewey griffith

Spoiler:
 

_________________
It’s the fire in my eyes, And the flash of my teeth, The swing in my waist, And the joy in my feet. i'm a woman.
phenomemally.



aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1143
name : fai
face + © : Jamie Dornan @rnkllr @corpsie
multinicks : wlemon, whawkes, mlowe

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 2152
moodboard : show me how you burlesque (D/D) Andewe10
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

show me how you burlesque (D/D) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: show me how you burlesque (D/D) · Sam 14 Nov - 20:46
@Donna Gaynor

Un rictus piqua son visage lorsque Donna souligna qu’il n’avait pas changé. Est-ce qu’elle lui disait ce qu’il voulait entendre ? Il en doutait. Donna n’avait aucune raison de vouloir lui faire plaisir - du moins, pas en étant encore toute habillée. Pensif, il passa une main sur son front, sentant sous ses phalanges les reliefs de ses rides. Presque 40 ans, et une vie sans sens. Il laissa finalement retomber sa main et écouta l’artiste commenter sa prestation. Elle avait été si majestueuse, si charismatique sur scène qu’il lui sembla difficile de croire qu’elle y avait subit un quelconque trac. « T’étais parfaite. » répondit-il spontanément lorsqu’elle lui demanda son avis. Dewey n’avait pas envie de faire semblant, de paraître faussement exigent. Pas avec elle, pas ce soir. Le temps était aux retrouvailles, au retour d’une complicité oubliée. Ils discutèrent ensuite de leurs nouvelles adresses et Dewey parut sincèrement surpris lorsque Donna lui confia vivre à Windmont Bay. « Vraiment ? » Il la vit sourire, et compris qu’elle disait vrai. « Je ne t’ai pas traqué, je te promets. C’est un hasard. » La coïncidence le mit visiblement mal à l’aise. C’était toujours délicat lorsqu’une ancienne conquête se retrouve sur votre chemin, et qu’il faut lui expliquer que ce n’était pas recherché. Il tendit l’oreille quand elle parla de sa nouvelle activité qui l’avait menée dans cette petite ville. Une entrepreneuse, cela lui allait tellement bien. Par contre, au mot ‘divorce’, il arqua un sourcil, stupéfait. « Tout vient à temps. » Dewey lui rendit son sourire, la regardant avec une point d’admiration lorsqu’elle rit. Il était le mieux placé pour savoir que son mariage n’était pas des plus heureux. Elle et lui s’étaient enlacés avec bien trop d’énergie et de passion pour en garder pour leurs conjoints légitimes. Puis, Donna évoqua son fils défunt et son sourire se fana. Le poids du monde sembla s’abattre sur ses épaules et il baissa le regard sur la main qui venait de se poser sur la sienne. Ce contact eut l’effet d'une machine à remonter le temps : il se souvint d’une époque où, régulièrement, il quittait le foyer familial pour la retrouver au creux de la nuit, aux week-ends plein d'excuses pour profiter de sa chaleur. Le sentiment qui le gagna commença à ressembler à de la culpabilité. Il s’était tant de fois demandé s’il avait été un mari et un père présent, peut-être que son fils serait toujours en vie. « Ca va. » mentit-il, retirant sa main avec ce qu’il pensa être du tact, mais dans un geste bien trop sec. Il passa sa main sur sa nuque qu’il massa avant de prendre une profonde inspiration, et de revenir à l'instant présent. « Je m'excuse, je préfère ne pas en parler… Pas avec toi. » Cet aveux était déchirant, probablement difficile à entendre, mais venait de ses entrailles. Il avait quitté New-York et ses proches pour venir se terrer à Windmont Bay précisément pour ne pas avoir à parler de ses drames personnels avec des personnes de son ancienne vie.

_________________
❝ I've watched all my castles fall, they were made of dust, after all. Someday all this mess will make me laugh, I can't wait. ❞
Contenu sponsorisé




behind
the mask

show me how you burlesque (D/D) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: show me how you burlesque (D/D) ·
 
show me how you burlesque (D/D)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: