hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 don't put yourself on fire to keep others warm.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak :: windmont bay firehouse
Aller en bas 
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 2119
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; corpsie la chipi
multinicks : Ali ▴ James ▴ Daphne ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Maggie ▴ Ayden
points : 1161
age (birth) : 29 yo (3|05)
♡ status : sober but for how long?
work : (former?) firefighter.
activities : trying not to drink ∙ surviving not thriving ∙ trying not to drink ∙ not saying his name ∙ trying not to drink
home : crashing at Dean's.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Jace ▴ Aaron ▴ Vic ▴ Shiloh (Vic, Dean, Tommy)| fr/en ▴ closed

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· don't put yourself on fire to keep others warm. · Sam 20 Juin - 13:32
don't put yourself on fire to keep others warm.
@Shiloh Ragston / 20.06.20

Poussant un grand soupir, Finn s’arrêta devant la magnifique bâtisse que constituait la Windmont Bay Firehouse. Elle n’y avait remis les pieds que quelques fois depuis le décès de Resen, son médecin lui conseillant de ne pas y retourner avant d’être en état. Finn avait passé du temps à se demander ce que cela signifiait être en état (joyeuse distraction de tout ce qui faisait qu’elle n’était pas en état justement) avant d’en arriver à la conclusion qu’elle ne l’était pas et ne le serait pas avant un moment. A dire vrai, elle était passée par la conclusion qu’elle ne le serait jamais et avait même pris la décision de quitter le métier, rendre son casque et de partir sans se retourner. C’est tout naturellement que Finn avait été en parler à Tommy, probablement la personne de qui elle était la plus proche à la caserne. Si elle avait appréhendée sa réaction, cette conversation lui avait été plus bénéfique qu’il n’y paraissait. D’abord, parce que c’était la première réelle décision qu’elle prenait depuis un mois, la première fois qu’elle avait l’impression de tenir son destin entre ses mains mais parce que sans jamais minimiser ce qu’elle ressentait, Tommy lui avait offert une porte de sortie qu’elle n’avait pas entrevue avant qu’il ne la mentionne pas. Pourquoi ne pas s’arrêter, pour un temps seulement ? Peu importe le temps que cela serait. Partir pour mieux revenir - ou ne pas revenir du tout, cela restait à déterminer.
Prenant une grande inspiration, Finn se força à faire un pas avant puis un autre. Ce n’était pas tant l’idée de peut-être parcourir les lieux pour la dernière fois qui lui donnait mal au ventre - elle aurait toujours une excuse pour repasser si elle avait seulement besoin d’une excuse - mais l’idée de sentir les regards de ses collègues - Georgie, Aaron, Vic (pas Tommy qu’il était au courant) - et de leur annoncer la nouvelle. Ce n’était rien pourtant comparer à l’idée d’annoncer cette décision à Shiloh. Il était leur capitaine et les relations qu’il entretenait avec le reste de l’équipe étaient différentes mais le capitaine lui avait confié à plusieurs reprises qu’il mettait beaucoup d’espoir en elle et la pousserait dans ses retranchements pour la voir réussir. Le prendrait-il pour un échec ? Considérerait-il qu’elle n’était pas à la hauteur de ses attentes ou alors simplement qu’elle faisait une énorme connerie ? Comprendrait-il que si respirer était si compliqué pour elle, elle ne pouvait pas continuer à travailler sans risquer la vie des autres, civils comme coéquipiers ? Et la sienne aussi, mais cette dernière avait perdu de sa valeur le 11 mai, alors… S’efforçant de marcher la tête droite, profitant que tout le monde soit probablement dans la salle de repos - Finn avait prévu une heure stratégique en arrivant à vingt-deux heures à la caserne, elle se dirigea aussi vite qu’elle le pouvait sans courir vers le bureau de son capitaine. Elle toussota pour éclaircir sa voix, un chat se logeant un peu trop souvent dans sa gorge ces derniers temps avant de frapper et d’entrer dans le bureau de Shiloh Ragston. “Capitaine.” le salua-t-elle, avant de s’humidifier un peu les lèvres. Elle leva les yeux avant d’enfoncer ses ongles dans la paume de sa main et de refermer la porte derrière elle. Elle s’approcha ensuite de son bureau et lâcha le morceau : “Je voudrais un congé sans solde pour une période indéterminée.” Utiliser des termes professionnels, mettre une distance, comme si ce n’était qu’un job, rendrait sans doute les choses plus faciles. Ou peut-être que pas du tout.

_________________


Shiloh Ragston

messages : 1763
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © mine.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ odette ⋅ daniel.
points : 3372
age (birth) : 39 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dorothy ⋅ lila ⋅ finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ riley

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. · Dim 5 Juil - 19:20
Assis dans son bureau, loin du raffut de la salle de pause, Shiloh sent la fatigue le gagner. Il attrape sa tasse de café, en boit une gorgée, et retourne à sa paperasse qui lui donne mal à la tête ; du bout des doigts, il masse ses tempes dans l'espoir de faire passer la douleur. En acceptant le poste de capitaine, il n'aurait pas pensé qu'il perdrait autant de terrain et passerait plus de temps dans un bureau - c'est l'aspect du job qu'il déteste. Mais il sait que son rôle est essentiel alors il le fait sans broncher, appréciant tout particulièrement lorsqu'il est pris dans le feu de l'action lors d'un appel. Un coup d'oeil à sa montre lui indique qu'il ne lui reste plus que deux heures à tirer avant de terminer son shift et de rentrer chez lui. Un rire particulièrement fort parvient jusqu'à son bureau et ça lui arrache malgré lui un sourire en coin - Shiloh a toujours pensé que l'entente au travail est importante, même si lui-même n'est pas forcément sociable avec ses collègues, et il est toujours rassuré lorsqu'il a une preuve de leur complicité. Dans un soupir, il tourne la feuille qu'il a dans les mains, attrape un stylo pour commencer à écrire dessus, quand une voix familière se fait entendre dans le bureau silencieux, contraste saisissant avec l'ambiance qui semble se dégager de la salle de pause à quelques pas de là.
— Finn. Dit-il simplement pour la saluer, ne laissant pas transparaitre ce qu'il ressent. Ça fait un moment qu'il n'a pas vu la rousse dans les parages et ça lui fait plaisir de revoir son visage, bien que son air sombre semble présager une mauvaise nouvelle. Lorsqu'elle lui annonce de but en blanc la raison de sa venue, Shiloh fronce les sourcils et prend quelques secondes pour y réfléchir avant de se lever de sa chaise pour aller fermer la porte derrière elle.
— Assis-toi. Ce n'est ni un ordre ni une suggestion, quelque part entre les deux. Il tire légèrement la chaise pour accompagner ses gestes à la parole puis se rassoit lui-même sur son fauteuil.
— Qu'est-ce qui se passe ? Il sait les traumatismes et les pertes qu'elle a subi, il a simplement besoin de l'entendre le lui dire - et peut-être que le verbaliser lui fera du bien, aussi. — Tu es sûre que c'est ce que tu veux ? Bras croisés, on aurait tout à penser qu'il n'approuve pas sa demande. Shiloh place beaucoup d'espoir en elle depuis qu'il est passé capitaine, il le lui a dit à plusieurs reprises. Il ne veut pas la brusquer mais il veut s'assurer qu'elle sait ce qu'elle fait, car il perd là l'un de ses meilleurs éléments.

_________________
b717ac592fa1b6486865778f94aeeb1d9ae3fdc8.gifv
"There's a thousand faces but you're not around, Would I make you proud if you could see me now?"
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 2119
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; corpsie la chipi
multinicks : Ali ▴ James ▴ Daphne ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Maggie ▴ Ayden
points : 1161
age (birth) : 29 yo (3|05)
♡ status : sober but for how long?
work : (former?) firefighter.
activities : trying not to drink ∙ surviving not thriving ∙ trying not to drink ∙ not saying his name ∙ trying not to drink
home : crashing at Dean's.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Jace ▴ Aaron ▴ Vic ▴ Shiloh (Vic, Dean, Tommy)| fr/en ▴ closed

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. · Dim 26 Juil - 20:03
Finn soupire doucement en entendant Shiloh lui demandait de s’asseoir. Elle n’en a aucune envie, ne veut pas prendre le temps de discuter de sa décision. Tout ce qu’elle veut, c’est sortir d’ici et aller reprendre un rêve. Shiloh n’imagine sans doute pas le courage qu’il a fallu qu’elle réunisse pour parvenir à mettre un pied à la caserne, pour venir annoncer son départ. Il aurait été tellement plus facile pour elle de poser sa démission. Elle leur aurait envoyé lâchement un courrier, ou un message pour les prévenir en se promettant plus tard de trouver le moyen de se faire pardonner mais elle n’aurait pas eu à venir retrouver ses murs qui lui apportaient souvent tant de réconfort. Aujourd’hui, les murs lui paraissaient étrangement froid et tout ce à quoi elle aspirait, c’était partir. Elle ne voulait pas expliquer à son capitaine les raisons qui entouraient sa décision, que Tommy l’avait convaincue de ne pas partir définitivement “au cas où” mais qu’elle n’était vraiment pas certaine de revenir. Elle ne voulait pas voir la déception dans son regard quand elle lui dirait qu’elle était incapable d’exercer son métier correctement parce qu’elle ne pouvait pas passer plus de quelques heures sans avoir de l’alcool dans le sens. Elle ne voulait pas prendre le risque qu’il cherche à la faire changer d’avis et surtout elle ne voulait pas craquer devant lui. Shiloh n’était pas uniquement son capitaine, il était aussi un homme qu’elle admirait. Elle aurait évidemment préféré qu’il soit plus avenant et souriant, qu’il s’intègre réellement à sa famille mais elle savait qu’il voulait toujours le meilleur pour sa caserne et ses pompiers. Elle ne comptait plus le nombre de fois où il l’avait poussé dans ses retranchements simplement pour la rendre meilleure. Et c’est pour toutes ses raisons que Finn finit par s’asseoir au bout de quelques secondes, dans un soupir qu’elle ne chercha même pas à dissimuler. Elle n’en avait tout simplement pas la force.
La rouquine ferme les yeux quelques secondes en l’entendant lui demander ce qu’il se passe. Elle ne doute pas un seul instant que l’information lui est revenue aux oreilles. Si Finn avait indiqué sur sa demande initiale de congé qu’elle était liée à la perte d’un proche, Shiloh s’était sans doute renseigné sur le sujet. De plus, il avait sans doute dû la voir à de nombreuses reprises aux côtés de Resen depuis qu’elle était arrivée à Windmont Bay et son décès avait choqué un certain nombre des habitants de la ville - comme tout décès dans une petite bourgade comme Windmont Bay à vrai dire. Elle soupira doucement puis rouvrit les yeux en maintenant son regard : “Tu sais ce qu’il se passe. Et non, ce n’est pas ce que je veux. Mais je ne suis pas en état d’exercer mon métier correctement.” Sa réponse était froide, distante, comme un speech qu’elle avait répété. Et c’était un peu le cas. Avec Tommy, elle avait réussi à avoir une vraie discussion coeur à coeur mais les choses étaient différentes. Ce n’était pas uniquement parce qu’il s’agissait de Shiloh, mais parce qu’il s’agissait de son capitaine : les choses étaient réelles, ce n’était plus simplement de l'hypothétique. Et comme pour le convaincre d’accéder à sa demande - ou pour lui faire comprendre qu’elle partirait de toute façon, elle ajouta : “Je voulais démissionner, mais Tommy m’a convaincu d’attendre d’aller mieux pour prendre ce genre de décisions.” Ce qui était une vision très optimiste de l’avenir de Finn qui ne voyait sincèrement pas comment elle pourrait un jour se remettre de ce qu’elle traversait.


_________________


Shiloh Ragston

messages : 1763
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © mine.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ odette ⋅ daniel.
points : 3372
age (birth) : 39 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dorothy ⋅ lila ⋅ finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ riley

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. · Ven 28 Aoû - 22:29
— Je sais, oui. Il sait qu'elle a perdu son meilleur ami, qu'elle a trouvé du réconfort dans l'alcool. Toute la ville le sait, mais plus que ça, Shiloh le comprend car il est passé par la même chose. Si l'alcool n'a jamais été un problème au point de l'empêcher de bosser, c'est encore fréquemment qu'il passe ses soirées un verre à la main lorsqu'il n'est pas de service. C'est bien pour cette raison qu'il bosse un peu trop, qu'il reste à la caserne pendant des heures après la fin officielle de sa journée, afin de ne se pas se perdre dans ses pensées noires.
— Mais je veux t'entendre me le dire. Elle y verra peut-être une sorte de torture, un exercice qu'elle ne souhaite pas faire, mais Shiloh a appris à ses dépends que tout garder pour soi n'est pas bon pour le mental. La forcer à s'exprimer à voix haute l'aidera peut-être sur le long terme, même si elle y verra là quelque chose d'inutile. Dans un soupir, le capitaine se fait une note mentale de remercier Tommy quand il le croisera, bien conscient qu'il a plus d'impact sur la rousse que lui - s'il avait été celui à prodiguer ce conseil, elle aurait sans doute fait tout le contraire.
— Il a raison. Toujours aussi peu loquace, ce qu'il dit a néanmoins le mérite d'être ce qu'il ressent vraiment, et pour appuyer ses propos il hoche doucement la tête. Il voit bien dans le regard de Finn qu'elle-même n'y croit pas, ne se voit pas revenir dans un futur proche - ou lointain - à la caserne, mais il espère vraiment qu'elle saura sortir de cette mauvaise passe.
— Finn, tu n'es pas sans savoir que j'ai perdu ma soeur et ma femme. Il n'en parle jamais, mais, étant natif d'ici, tout le monde sait ce qui est arrivé à sa soeur, l'incendie du bus scolaire ayant été une véritable tragédie pour la communauté qui a perdu beaucoup d'enfants ce jour-là. Son retour en ville il y a cinq ans a également fait parler, et sans qu'il n'ait besoin de se confier, les commérages ont suffi à répandre la nouvelle du meurtre de sa femme.
— Je sais ce que tu traverses. Alors crois-moi quand je te dis que le boulot peut te faire du bien. Pas tout de suite, mais un jour ça te sauvera. Il faut d'abord qu'elle se soigne, qu'elle prenne soin d'elle, mais un jour elle ressentira le besoin de revenir et de faire le bien autour d'elle. Il ne veut pas faire le donneur de leçon, ce n'est pas un rôle qu'il a voulu endosser en devenant capitaine et il espère que les pompiers ne le voient pas comme tel. Cependant il a du vécu en terme de tragédies personnelles, et peut-être que lui partager ce qu'il a vécu l'aidera à voir la lumière au bout du tunnel.
— Promet-moi une chose. Shiloh se lève de sa chaise pour s'approcher de Finn, prenant place sur le rebord de son bureau, près de la rousse. — Ne t'enferme pas dans ton malheur et laisse les autres t'aider. Tommy, par exemple. Moi, si tu en as envie. Mais ne reste pas seule. Il ne veut pas lui imposer sa présence mais, en tant que capitaine et, il a envie de le croire, ami, il est hors de question qu'il l'abandonne maintenant.

_________________
b717ac592fa1b6486865778f94aeeb1d9ae3fdc8.gifv
"There's a thousand faces but you're not around, Would I make you proud if you could see me now?"
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 2119
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; corpsie la chipi
multinicks : Ali ▴ James ▴ Daphne ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Maggie ▴ Ayden
points : 1161
age (birth) : 29 yo (3|05)
♡ status : sober but for how long?
work : (former?) firefighter.
activities : trying not to drink ∙ surviving not thriving ∙ trying not to drink ∙ not saying his name ∙ trying not to drink
home : crashing at Dean's.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Jace ▴ Aaron ▴ Vic ▴ Shiloh (Vic, Dean, Tommy)| fr/en ▴ closed

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. · Dim 30 Aoû - 16:50
Si Finn n’avait pas envie d’avoir cette discussion, elle avait encore moins envie que Shiloh lui fasse de la psychologie à deux balles. Elle avait conscience que ce qu’il disait était un minimum sensé et qu’elle aurait à un moment ou un autre à appliquer ses conseils mais elle n’était pas prête à le faire et n’avait surtout pas envie de le faire devant son patron. Si l’affection qu’elle lui portait était sincère, Finn continuait de le considérer plus comme son supérieur que comme son ami et elle n’était pas prête à lui montrer ses failles, du moins pas plus qu’elle ne le faisait déjà. Elle ne l’était déjà pas avec ses plus proches amis, ou sa proche famille… L’idée n’était pas de vouloir se montrer invincible mais Finn ne souhaitait pas que son entourage ait l’impression de devoir la soutenir, de la pousser à aller mieux et accessoirement ne souhaitait pas les inquiéter outre mesure. Quoiqu’ils en pensent, elle avait besoin de se faire son bonhomme de chemin à sa façon, à sa vitesse. Connaissant assez son capitaine pour savoir qu’il n’abandonnerait pas si facile, elle décida de ne lui donner que la partie visible de l’iceberg, celle la plus facile à admettre. Etrangement, face à l’alcoolisme, les gens étaient soit intraitables soit particulièrement compréhensifs. Face aux deuils, c’était plus compliqué. Chacun avait son mot à dire sur la question, beaucoup de gens avaient vécu un deuil dans sa vie et estimait que d’une manière ou d’une autre, c’était toujours un peu la même chose. Sombres idiots. “Très bien. Je préfère boire plutôt que de venir travailler. J’ai du faire un choix, et en tant qu’adulte responsable, je l’ai fait.” Le cynisme transpirait de chacun des mots qu’elle prononçait mais Finn n’avait jamais aimé qu’on la force à faire quoique ce soit, certainement pas sous prétexte que cela ferait se sentir mieux quand elle n’en était pas à ce stade. Une pointe de culpabilité lui vrilla tout de même l’estomac : Shiloh ne voulait que son bien.
Finn soupira doucement quand il en vint à parler de sa soeur et de sa femme - c’était exactement ce à quoi elle pensait sur le deuil, quelques secondes auparavant. Elle se retint cependant de l’arrêter sur le sujet, sachant combien il évitait généralement d’en parler. Peut-être en ressentait-il le besoin en cet instant. Finn n’avait jamais entendu que des rumeurs sur le sujet et en toute honnêteté, n’avait jamais souhaité si attarder plus que de mesure. Elle considérait les deuils comme trop personnels pour être partagés ou pour être discutés, probablement parce que les siens s’étaient toujours voulus silencieux. Elle se retint de justesse de lever les yeux au ciel en l’entendant dire qu’il savait ce qu’elle traversait. Se mordant l’intérieur de la lèvre pour ne pas l’interrompre, elle eut envie de lui demander si à l’époque les gens avaient essayé de venir le voir en lui disant qu’ils savaient ce qu’il traversait et si cela l’avait aidé. C’était d’autant plus ridicule, qu’il n’avait probablement pas vécu le deuil de sa soeur et de sa femme de la maison et savait donc lui-même à quel point aucun deuil ne se ressemblait. “Et trop travailler te tuera…” souffla-t-elle, comme un conseil. Elle ne cherchait pas à dire à Shiloh qu’il avait tort mais simplement à l’alerter sur le fait qu’il devait vivre un peu. En temps normal, elle aurait probablement élaborer sur le sujet mais aujourd’hui, elle n’en avait pas la force. Elle se contenta de remettre une mèche de cheveux derrière ses oreilles. Le capitaine Ragston savait de toute façon probablement ce qu’elle pensait de son rythme de vie. Elle avait régulièrement tenté de le ramener auprès du commun des mortels pour qu’il travaille moins.
Relevant la tête en entendant sa voix se rapprocher, Finn gesticula sur sa chaise un peu mal à l’aise lorsqu’elle le vit s’asseoir juste devant elle. Elle acquiesça d’un signe de tête en l’entendant, n’ayant pas le coeur de lui dire qu’elle n’était pas prête à faire cette promesse. Mais Finn se connaissait assez pour savoir qu’elle ne pouvait pas vivre isolée des personnes qui comptaient pour elle. Elle ne doutait d’ailleurs par un instant que Dean, son cousin, ne la laisserait pas faire - et lui en était reconnaissant. Tommy, probablement non plus mais leur relation était bien différente. Elle arqua cependant un sourcil lorsque Shiloh se proposa d’être présent pour elle. Elle n’avait jamais douté qu’il était un homme bien mais lui offrir d’être présent alors même qu’elle n’était plus à la caserne était autre chose. Elle n’avait aucune raison d’être surprise et ne le fut pas vraiment mais en fut sincèrement touchée. D’un air mi-triste mi-taquin, elle souligna : “Depuis tout ce temps, c’était ça le secret pour te convaincre d’aller boire un verre ?” S’enfonçant un peu plus loin dans sa chaise, elle acquiesça et posa sa main sur son bras. “Merci Capitaine. Je vais faire de mon mieux.” Car honnêtement, c’était tout ce qu’elle pouvait promettre en cet instant. “Tu dois savoir que je reviens ou pars définitivement avec combien de temps de préavis ?” demanda-t-elle, souhaitant faire revenir la conversation sur un sujet plus terre à terre.

_________________


Shiloh Ragston

messages : 1763
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : rgosling ⋅ © mine.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ odette ⋅ daniel.
points : 3372
age (birth) : 39 y.o. (12/11)
♡ status : widower, alone and lonely.
work : fire chief.
home : a house on pioneer oak, near the firehouse.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dorothy ⋅ lila ⋅ finn ⋅ donna ⋅ persy ⋅ riley

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. · Lun 31 Aoû - 21:11
Shiloh hoche doucement la tête à la révélation de Finn. Il est au courant de tout ça, il voulait simplement qu'elle le lui dise, voir si elle en avait réellement conscience. Il n'est donc pas surpris, simplement défait. Finn est l'un de ses meilleurs éléments et grâce à ça il s'est attardé sur elle et sur sa personnalité et il a fini par l'apprécier et s'y attacher. La caserne n'est pas pareille depuis qu'elle n'est plus là et ça l'attriste de savoir que ça va durer, mais c'est son choix et si elle n'est pas capable de se passer d'alcool, il faut effectivement qu'elle se retire pendant quelques temps. Au final, il faut mieux que ce soit sa décision plutôt qu'il ne la congédie pour attitude inappropriée sur son lieu de travail. Il a envie de lui dire qu'elle devrait chercher à se faire aider, qu'il faut qu'elle remonte la pente, mais il sait que ça ne servira à rien. Elle a beau lui avoir dit les choses comme il le lui a demandé, il a bien deviné le cynisme dans sa voix et décide de ne pas trop insister au risque de la brusquer encore plus. Lui partageant alors son expérience afin de l'aider, pour qu'elle sache qu'elle n'est pas seule dans son épreuve, que d'autres autour d'elle ont aussi des deuils à faire, il ne s'attend pourtant pas à ce que la réponse de Finn lui soit dirigé. Il lève alors les yeux au ciel, balayant sa remarque d'un geste de la main et ne prenant même pas la peine d'y répondre. Ils ont déjà eu cette conversation, sans doute moins sérieusement, et la réponse est toujours la même. À ce moment-là il se rend compte qu'il est borné et que la rouquine l'est tout autant, et que peu importe ce qu'il lui dira elle ne changera d'avis que quand elle le voudra.
— Qui a parlé d'aller boire un verre ? Il lève les yeux au ciel, amusé par la réplique de Finn et content de voir qu'elle n'a pas perdu son sens de l'humour. — Tu es consciente que ce n'est pas sur moi qu'il faut compter pour t'empêcher de boire ? Car quand il n'est pas en service, Shiloh a presque toujours un verre à la main. Il n'est pas son père et il ne sera pas celui qui lui fera la leçon sur sa consommation d'alcool, sauf si elle lui demande explicitement de l'aider à arrêter. Si elle sonne un jour chez lui ou s'ils sortent effectivement boire un verre, Shiloh ne s'empêchera pas de boire et la laissera faire si elle veut l'accompagner, il lui servira même son verre si elle le lui demande. Hochant la tête quand elle lui promet plus ou moins de faire de son mieux, Shiloh refait le tour de son bureau pour aller reprendre sa place sur son fauteuil. — Ne t'inquiète pas pour ça, Finn. Il ne veut pas qu'elle se mette de date limite, ça risque de lui mettre la pression et de la précipiter dans un choix qui n'est pas le bon. — Prends ton temps et tu me communiqueras ta décision quand tu seras prête et sûre de toi. Il hausse les épaules pour lui montrer que ce n'est pas important ; ça l'est, en réalité, mais elle n'a pas besoin de le savoir. — On me demandera sûrement des comptes mais... on les emmerde, non ? Il esquisse une légère grimace taquine. En temps normal et avec n'importe qui d'autre, Shiloh n'aurait pas agi de cette façon ; mais il ne peut que compatir avec la douleur de Finn et se refuse d'alourdir sa peine.

_________________
b717ac592fa1b6486865778f94aeeb1d9ae3fdc8.gifv
"There's a thousand faces but you're not around, Would I make you proud if you could see me now?"
the world spins madly on

Finn Prentis

messages : 2119
name : margot; chasinghearts
face + © : holland roden ; corpsie la chipi
multinicks : Ali ▴ James ▴ Daphne ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Maggie ▴ Ayden
points : 1161
age (birth) : 29 yo (3|05)
♡ status : sober but for how long?
work : (former?) firefighter.
activities : trying not to drink ∙ surviving not thriving ∙ trying not to drink ∙ not saying his name ∙ trying not to drink
home : crashing at Dean's.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Jace ▴ Aaron ▴ Vic ▴ Shiloh (Vic, Dean, Tommy)| fr/en ▴ closed

don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. · Jeu 3 Sep - 20:02
Un sourire amusé, bien que teinté de tristesse, naquit sur le visage de la jeune femme quand Shiloh lui précisa qu’il n’avait jamais parlé d’aller boire un verre. Elle savait qu’il tenait simplement à répondre avec humour à ce qu’elle cherchait à dire mais Finn n’avait pas le coeur de continuer. Venir ici pour lui parler de sa démission et avoir la discussion qui s’en suivait - aussi courte soit-elle - lui pompait déjà toute son énergie et la jeune femme n’avait pas envie d’aller plus loin dans cette discussion. Elle aurait pourtant d’ordinaire insisté, fait les yeux doux pour le convaincre d’aller boire un verre là maintenant tout de suite mais si elle mourrait en effet d’envie d’avoir un verre, elle n’avait aucunement envie de le partager. Partager un verre, cela voulait dire faire la conversation et si elle en était désormais capable à nouveau certains jours, aujourd’hui était un jour sans. Elle haussa doucement les épaules lorsqu’il lui précisa qu’il n’était pas la bonne personne pour arrêter de boire et qu’elle ne pourrait pas compter sur lui pour qu’il la convainque d’arrêter de boire. “Je n’ai jamais dit que je voulais arrêter de boire.” lui précisa-t-elle. Maintenant qu’elle avait posé son congé, Finn pouvait être transparente sur ses projets. Ce n’était pas particulièrement que boire plus que de raison et ruiner sa vie - sans parler de ses économies - dans des bières - faisait partie de ses plans. Mais arrêter de boire non plus. Pour l’instant, Finn essayait de gérer un problème à la fois.
Quelque peu soulagée de le voir s’éloigner d’elle, Finn eut l’impression qu’un poids se libérait de sa poitrine. Elle savait pertinemment que même si Shiloh jugeait peut-être sa façon de gérer les choses, il ne lui ferait pas la remarque. Pour une raison qui lui échappait, il lui avait toujours semblé que le capitaine Ragston était particulièrement bienveillant avec elle. Elle l’appréciait sincèrement mais le fait qu’il s’éloigne lui permettait d’avoir besoin de moins se concentrer sur la tête qu’elle faisait, comme si de loin il pouvait moins voir la douleur qui en transparaissait. Sursautant doucement en entendant les rires de ses coéquipiers se faire un peu plus fort, elle se tourna vers la porte avant de reporter son attention sur Shiloh. Elle sourit doucement et acquiesça en l’entendant lui dire de ne pas s’inquiéter pour ça. Finn secoua doucement la tête en l’entendant lui dire qu’on lui demanderait des comptes. “Shiloh…” Elle soupira doucement, se redressant : “J’apprécie vraiment ce que tu fais sur moi. Mais n’oublie pas que je ne suis pas sûre de revenir.” Elle posa une main lasse sur son bras : “Préviens moi quand ils te demandent des comptes. Ca ne sert à rien que tu aies des emmerdes.” Elle relâcha ensuite son “étreinte” puis attrapa son sac à main et se rapprocha de la porte, écoutant attentivement pour s’assurer qu’aucun de ses coéquipiers n’étaient derrière la porte. Elle soupira doucement avant d’ajouter : “Je les préviendrai d’ici demain, tu peux ne rien leur dire pour le moment ?” Elle n’avait pas envie de recevoir d’appel qui lui demanderait ce qu’il se passait, pourquoi elle ne leur avait rien dit. Finn aimait sincèrement ses coéquipiers de tout son corps. Elle ne se sentait simplement pas capable de les affronter à l’heure actuelle - ni même d’affronter leur regard déçu. Elle attendit quelques minutes d’être certaine qu’ils ne soient pas dans les parages puis ouvrit la porte et se retourna une dernière fois : “Merci Capitaine.” avant de tourner les talons et de quitter la caserne le plus vite possible. Elle avait prit la bonne décision pour tout le monde, c’était certaine mais ne pouvait s’empêcher de se demander si elle ne venait pas non plus de prendre la pire décision pour elle. Elle n’avait plus aucune raison valable d’arrêter de boire.

sujet terminé

_________________

Contenu sponsorisé




don't put yourself on fire to keep others warm. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: don't put yourself on fire to keep others warm. ·
 
don't put yourself on fire to keep others warm.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [UPTOBOX] Fire Girls [DVDRiP]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Pioneer Oak :: windmont bay firehouse-
Sauter vers: