hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -50%
Lot de 2 Oreillers à mémoire de forme ...
Voir le deal
12.60 €

 

 the devil within.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 
i'm gonna beat the shit out of satan.

Etta Moreno

messages : 829
name : olivia (carolcorps)
face + © : gal gadot | @night sky — @tumblr/tommee profitt
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ lilibell ⋅ archie.
points : 1253
age (birth) : [ 28|10 ] thirty eight years old.
♡ status : divorced. — love is for children.
work : daveys owner — vice president of the northern blackhawks motorcycle club.
activities : kick ass and take names.
home : a small flat on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off (charlotte; eliot; mc; james; shiloh)

the devil within. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· the devil within. · Mar 14 Juil - 22:22

@James Carmichael

À bout de forces, elle ignorait quelles étaient les ressources lui ayant permis de tenir. Celles qu’elle avait pu mobiliser pour rentrer chez elle, tenir ce volant et foncer tout droit. Sa vue trouble n’avait pas rendu l’exercice aisé. Était-ce dû aux nombreux coups qu’elle avait encaissé? Ses larmes se mêlaient au sang séché qui recouvrait ses joues. Elle n’avait pas osé jeter un coup d’oeil dans le rétroviseur, c’était inutile. À quoi bon? Ce soir, elle n’était pas seulement parti pour se défouler et laisser exploser sa rage. Elle n’avait pas enchaîné les combats pour oublier cette haine viscérale qui grondait furieusement. Pas même pour faire taire les envies plus radicales qui l’animaient. Fermer les yeux ne servait à rien non plus. Et plus elle donnait des coups, plus elle en recevait, plus les images s’enchaînaient, malgré elle, sous ses yeux. Des souvenirs mélangés à ces coupures de presses, ces différents articles. Cette photo. Lui. Tout lui revenait à la gueule. Submergée, noyée sous un flot de sentiments contradictoires, tout ce qu’elle voulait c’était que cela cesse. Peut être attendait-elle le coup final, celui qui finirait par la mettre K.O pour de bon. Celui qui en finirait avec son existence misérable. Alors pourquoi était-elle encore là? Sans doute le devait-elle à cette rage de vivre qu’elle avait toujours eu au fond d’elle, malgré toute la noirceur dont elle avait été témoin, victime et actrice. En dépit de tout ce qui continuait de la hanter toutes ces années après, un visage parvenait à la maintenir à flot. Ses traits se dessinaient dans l’obscurité comme un maigre rayon de soleil qu’elle tentait d’atteindre désespérément. Elle s’y était accrochée si farouchement qu’elle n’avait jamais pu se résoudre à baisser les bras. Ni avant, et certainement pas maintenant. C’était au dessus de ses forces. Alors, rassemblant ses dernières forces, elle avait envoyé son énième adversaire de la soirée au tapis. Elle n’en avait pas fait le compte, se fichait pas mal de ce qu’elle avait bien pu remporter ce soir, se fichait aussi de la gueulante que pousserait Caïn en voyant sa trogne le lendemain. Se fichait tout autant de toutes les interrogations que susciterait son état pitoyable. Etta n’irait pas camoufler plaies et ecchymoses derrière du fond de teint. D’ailleurs, elle n’en possédait même pas. Tout ce qu’elle pouvait faire à présent c’était poursuivre son chemin sans se retourner. La situation n’était plus sous son contrôle à présent et elle devait se rendre à l’évidence, elle avait échoué. Elle n’avait pas pu protéger la suivante, elle n’avait rien pu faire pour l’empêcher de sévir encore et encore. Tout était de sa faute. Mais si sa culpabilité aurait bien pu lui coûter sa vie ce soir, il y avait toutefois une vie, qui lui était bien plus précieuse, sur laquelle elle se devait de veiller. C’était ce qui l’avait maintenu en vie ces dernières années, lui permettant de vivoter, de survivre péniblement et de voir un nouveau jour se lever. C’était aussi ce qui l’avait ramené chez elle ce soir là. Sa voiture garée devant le bar qu’elle possédait. Soigneusement, elle évita les lumières et le brouhaha de l’établissement pour boitiller vers la porte d’entrée de son immeuble. Elle ne voulait pas attirer les regards, ses employés étaient là, Dimitri et les autres. Sans parler d’une bonne partie du MC et elle n’était pas prête à répondre à la moindre question. Tout ce qu’elle voulait s’était pouvoir s’écrouler sous sa douche. Elle rêvait de cette eau bouillante qui viendrait effacer les souvenirs de cette nuit, espérant qu’il parviendrait à la bruler assez profondément pour tout effacer, pour qu’il ne reste plus rien d’elle. « Je n’ai pas d’argent sur moi, désolée. » répondit-elle en entendant une petite voix émergée sur sa droite. Sans prendre la peine de se retourner, ni même de faire l’effort de reconnaître son interlocutrice, Etta fouilla dans la poche de son blouson en cuire pour y récupérer ses clés. Clés qu’elle fit tomber à terre. Et ce ne fut seulement qu’en se baissant -du moins essayant- que son regard croisa celui de la jeune femme. « James?! » surprise, la brune se releva trop brusquement. Une violente douleur s’empara de ses côtes et elle ne put réprimer une grimace tandis qu’elle portait sa main à son côté gauche. Prenant appuie contre la pierre fraiche de l’entrée, elle reporta son attention sur la jeune femme, oubliant ses clés qui gisaient encore au sol. « Tout va bien? » s’enquit-elle. Étonnée de la voir ici et toujours inquiète à son sujet, Etta en oubliait presque la mine affreuse qu’elle arborait et qui pourrait certainement l’effrayer.

_________________

out of the ashes i rise, you can run but you can’t hide. here i am. a force to be reckoned with, a blade you been messin’ with. a game you won’t ever win.
I SEE RIGHT THROUGH ME

James Carmichael

messages : 1076
name : margot
face + © : Gigi Hadid - Hanatsuki
multinicks : Finn ▴ Ali ▴ Daphne ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Philae ▴ Rory ▴ Oscar
points : 548
age (birth) : 28 yo (9/9).
♡ status : getting in a relationship might seem like a good idea but so did getting on the titanic and look what happened
work : scubba diving instructor but for how long?
activities : dancing, writing, visiting Theo's grave, partying, making dark jokes, reading about death.
home : 3-bedroom house on ocean avenue w/ Valentine.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Peter ▴ Kerry ▴ Justyn ▴ Etta ▴ (Owen)| fr/en ▴ closed

the devil within. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the devil within. · Jeu 16 Juil - 22:21
James aurait aimé pouvoir dire que si le départ d’Owen l’affectait, elle tenait le coup, qu’elle allait bien malgré tout et que s’il lui manquait, ce n’était pas si difficile. La vérité était pourtant bien différente : James avait mis plusieurs jours à sortir de son lit pour autre chose que d’aller travailler et si elle s’était efforcée de s’inquiéter personne et surtout pas Owen pour qui elle faisait même l’effort de faire semblant de s’apprêter à sortir lorsqu’il l’appelait en FaceTime, elle savait qu’elle devrait rapidement prendre sur elle pour ne pas sombrer à nouveau. Elle avait donc passé plusieurs heures à taper sur les touches de son clavier, y déversant le poids qu’elle avait laissé s’abattre sur ses épaules. Une fois n’était pas coutume, James décida de ne pas le publier sur son blog - anonyme - et alla prendre une douche avant de s’apprêter pour passer le reste de la journée à l’extérieur.
Il devait être aux alentours de dix-sept heures quand la jeune femme avait fait claquer la porte de sa nouvelle maison pour se rendre sur un chemin de randonnée légèrement à l’extérieur de la ville. James avait besoin de marcher, de dépenser cette énergie accumulée au fil des derniers jours avant de pouvoir retrouver une vie à peu près normale. Elle soupira légèrement, s’interrogeant sur ce qui la retenait vraiment à Windmont Bay mais la plongeuse savait pertinemment qu’il n’était pas seulement question de ses parents qu’elle ne voulait pas abandonner, il y avait aussi Theo, dont la date anniversaire du décès approchait à grand pas. Elle n’était pas prête à l’abandonner lui non plus.
Marchant jusqu’à sentir ses cuisses brûler, trembler, elle s’efforça de gravir le plus rapidement possible, courant presque, la colline devant elle avant de reprendre le chemin de la ville. Plutôt que de rentrer, elle décida de faire un détour par le bar de Etta. En y repensant, cela faisait plusieurs jours que James n’avait pas eu de ses nouvelles et si elle n’avait pas elle-même fait la démarche de lui écrire, il était plutôt rare que les jeunes femmes passent plus d’une semaine sans s’écrire. Légèrement inquiète (pas totalement, Etta était une vraie force de la nature), elle se dirigea vers cet appartement qu’elle connaissait tant pour y avoir passer un nombre incalculable d’heures - et de nuit. James n’eut même pas besoin de frapper pour constater qu’elle ne s’y trouvait pas mais décida d’aller la tendre à proximité du bar. Elle hésita, l’espace de quelques secondes, à l’attendre dans le bar (où elle ne se trouvait pas non plus) mais y renonça. L’envie de prendre de la cocaïne se manifestait déjà un peu trop souvent et si l’alcool était sans doute, pour certains en tout cas, moins nocif, James avait fait une promesse qu’elle comptait bien tout faire pour tenir.
Etta arriva une bonne demi-heure plus tard - sans avoir répondu à aucun des messages que James lui avait laissé. James l’aperçut immédiatement mais eut besoin de plusieurs secondes pour se ressaisir. Portant sa main à sa bouche, elle dévisagea la jeune femme puis fit glisser son regard sur elle, sur ce corps où se mêlaient traces de sang et équimoses. James finit par ouvrir la bouche, dont un “bonjour” enroué sorti. Elle s’éclaircit la gorge puis se rapprocha doucement d’Etta pour ne pas l’effrayer. Fronçant les sourcils en voyant sa réaction, elle se précipita auprès de son amie, ramassant ses clés avant de la dévisager. Doucement, hésitante, elle leva sa main jusqu’à caresser la joue de son amie. Elle ne lui demanda pas immédiatement ce qu’il s’était passé parce que cela semblait secondaire. Etta avait besoin de soin - d’une douche ? - et que… quelqu’un prenne soin d’elle. James n’était pas la plus douée pour ce genre de choses mais elle ferait de son mieux. Etta le méritait. “Viens, on rentre.” souffla-t-elle en glissant sa main dans la sienne avant de la mener jusqu’à son appartement. Elle ne lui demanda pas si elle pouvait marcher, parce qu’elle venait de la voir à l’oeuvre mais pris soin de ne pas avancer trop vite pour que Etta souffre le moins possible. Se mordant doucement la lèvre, James retint un soupir, commençant à s’imaginer le pire sur ce qui avait pu se passer. “Installe-toi sur le canapé, j’arrive.” précisa-t-elle en refermant la porte derrière elle sans vraiment laisser le temps à son amie, sa protectrice de protester. Elle alla récupérer la trousse à pharmacie dans sa salle de bain, passa par la cuisine pour prendre un verre d’eau qu’elle déposa devant Etta. “On va commencer par nettoyer le sang. Dis-moi si je te fais mal.” dit-elle après avoir été prendre un petit bol d’eau pour enlever le liquide vital séché. Elle effleura doucement ses blessures d’un coton imbibé d’eau et veilla à ne pas croiser le regard d’Etta qu’elle mourrait d’envie de serrer dans ses bras, en lui susurrant que tout irait bien même si elle n’avait aucune idée de qui s’était passé.

_________________

But sometimes I don't wanna be happy, don't hold it a g a i n s t me. If I'm down just l e a v e me there, let me be s a d. Sometimes I just wanna be lonely, don't need you to hold me.
i'm gonna beat the shit out of satan.

Etta Moreno

messages : 829
name : olivia (carolcorps)
face + © : gal gadot | @night sky — @tumblr/tommee profitt
multinicks : leni ⋅ inej ⋅ sofia ⋅ callum ⋅ reggie ⋅ georgie ⋅ leslie ⋅ maeve ⋅ lilibell ⋅ archie.
points : 1253
age (birth) : [ 28|10 ] thirty eight years old.
♡ status : divorced. — love is for children.
work : daveys owner — vice president of the northern blackhawks motorcycle club.
activities : kick ass and take names.
home : a small flat on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off (charlotte; eliot; mc; james; shiloh)

the devil within. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the devil within. · Lun 20 Juil - 10:38

@James Carmichael

Habituée à sa solitude, Etta avait apprit très vite qu’elle ne pourrait compter que sur elle-même. Encore en hôpital psychiatrique pour de nombreux examens, elle ne voyait qu’occasionnellement sa famille. Ils venaient parfois, donner le change, agissant comme si tout était normal. Mais l’adolescente qu’elle était, pouvait sentir ce malaise. Voyait la détresse dans le regard de sa mère, de la pitié dans celui de son père. La plus part de ses frères et soeurs étaient trop petits lorsqu’elle fut enlevée. Ils ne se rappelaient plus d’elle. ‘Ces cinq dernière années n’ont pas été faciles pour nous‘ avait justifié sa mère. Cette phrase continuait, encore aujourd’hui, de la hanter. Comment avait-elle pu avoir l’audace de lui dire cela? Comme si elle, de son côté, n’avait pas vécu un enfer? Pourtant, Etta avait encaissé, elle n’avait rien dit. Mais ce jour là, elle avait aussi comprit que sa famille était passée à autre chose, qu’ils avaient fait le deuil de leur fille, que celle qui leur avait été ramené ne lui ressemblait en rien. Elle n’était plus qu’une inconnue pour eux, et ils n’en voulaient pas. Très jeune, la jeune femme avait quitté le foyer familiale pour vivre sa propre vie. Vivotant de petits boulots qu’elle était incapable de tenir, pour enfin trouver sa voix. S’épanouissant dans cette violence qui l’avait forgé et peut être sauvé. On avait plus prit soin d’elle depuis si longtemps. Parfois, Cain s’hasardait à la rafistoler si cela était nécessaire, si elle voulait bien se laisser faire. Mais il ne parlait pas, il ne lui demandait rien, la regardait avec la même fierté qu’il avait toujours posé sur elle. Dans son regard, Etta se sentait invincible. Pas ce soir. Ce soir elle avait faillit, elle avait échoué, elle ne méritait pas ce regard ni ses attentions. Elle ne méritait pas que quiconque porte un regard inquiet sur elle. Tout ce que la barmaid souhaitait, c’était se soustraire à l’attention de ses proches et fuir pour s’enfermer dans son appartement. Pourtant, lorsque son regard s’était porté sur James, la belle en avait oublié sa situation -à ceci près lorsque ses côtes la rappelèrent à l’ordre. Jamais elle ne s’était mise en avant ou n’avait prit le temps de s’apitoyer sur son sort. Ce n’était pas le genre de femme à se faire passer en premier, au contraire, depuis toutes ces années elle n’était pas sûre d’avoir un jour pensé à elle. Mais, encore une fois, elle n’osa rien dire. Restant prostrée devant la jeune femme qui la dévisageait, inquiète de la voir dans un tel état. Si elle s’essayait à trouver des excuses, rien ne franchit ses lèvres. Comme paralysée, Etta se laissa entraîner par sa petite protégée, ne se souciant plus que les rôles furent été inversé l’espace de quelques instants. au contact de sa main, la brune prit conscience qu’elle n’avait pas envie d’être seule ce soir, qu’elle en avait assez d’être inexorablement seule. Épuisée et à bout de force, Etta s’assit dans son canapé avec précaution, son regard rivé sur ses mains. Ses jointures étaient bleues et maculées de sang. Tremblante, elle fut prit d’un léger sursaut lorsque James réapparut devant elle. « Merci. » murmura-t-elle. À une époque, Etta aurait senti la honte la saisir de plein fouet dans un moment pareil. Mais pas cette fois. Elle était bien trop fatiguée, trop abattue pour s’accabler d’un quelconque sentiment de honte. Sans bouger, elle laissait faire la jeune femme, grimaçant à peine au contact du coton contre sa peau. « Tu ne peux pas me faire mal, j’ai déjà mal partout. » répondit-elle, sérieuse. Oui, son corps tout entier la faisait souffrir, pourtant, ce n’était pas à cela qu’elle pensait, mais à quoi bon le préciser? Un larme roula sur sa joue, sans même qu’elle ne la sente s’échapper de ses yeux brillants. L’une des rares qu’elle ait versé en plus de vingt-ans, et elle ne s’en apercevait même pas. « Tu ne m’as pas dis pourquoi tu étais là. Tout va bien? » s’enquit-elle une nouvelle fois, résolument pas habituée à ce que l’attention se porte sur elle. Néanmoins, Etta estimait son inquiétude justifiée, elle connaissait James, assez pour se soucier d’elle et vouloir la protéger.

_________________

out of the ashes i rise, you can run but you can’t hide. here i am. a force to be reckoned with, a blade you been messin’ with. a game you won’t ever win.
Contenu sponsorisé




the devil within. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: the devil within. ·
 
the devil within.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: