hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -23%
Télétravail : Logitech Business Webcam ...
Voir le deal
84 €

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 

 (pleasure is a kind of pain)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys
Aller en bas 

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (pleasure is a kind of pain) · Mer 15 Juil - 12:34
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Gabriela Ortega

Ça fait plusieurs heures que Lottie est au bar, avec une supposée amie, alors que son regard est happé par la silhouette familière à quelques tables d'elles. Elles se sont dit bonjour et ont décidé d'un commun accord de passer la soirée chacune de leur côté, avec les gens avec lesquels elles sont venues. C'est mentir que de dire que c'est une simple coïncidence, Lottie a vu une photo de Gabriela sur Mazebird indiquant sa position et la belle n'a pas hésité avant d'appeler une copine pour aller y boire un verre en toute innocence - bien sûr, elle a feint la surprise et la portoricaine est tombée dans le panneau. Un verre, deux verres, la soirée passe bien trop lentement pour celle qui rêverait d'être dans les bras de son ex - une pensée qui l'occupe une grande partie de la soirée, si bien qu'elle ne prête que peu d'attention à ce que son amie lui raconte. Son regard est fixé sur son ex, qu'elle observe s'amuser bien que quelques regards s'échangent, chacun faisant accélérer son palpitant. Lorsque son amie lui indique qu'elle souhaite mettre un terme à la soirée, Lottie l'informe qu'elle n'est pas prête à partir, elle, et la laisse quitter le bar seule. Elle recommande un verre, le boit quasiment cul sec, puis se dirige vers la table que Gabriela partage avec quelques amis, moins nombreux qu'en début de soirée.
— Je peux me joindre à vous ? Elle n'a aucune gêne à débarquer dans ce groupe qu'elle ne connaît pas. Elle jette un bref coup d'oeil à l'assemblée mais son regard trouve rapidement celui de Gabriela, pour qui elle esquisse un sourire charmeur. Elle devine rapidement que la réponse ne sera pas forcément positive, alors voilà qu'elle fait semblant de trébucher à l'arrêt et se laisse tomber sur la banquette à côté de la brune, un léger rire idiot s'échappant d'entre ses lèvres.
— Oups. Elle se penche sur la table, soutient sa tête avec sa main posée contre sa tempe, toujours souriante. — Bonsoir. Murmure-t-elle à Gabriela, flirteuse. Est-elle bourrée ? Oui. À ce point ? Certainement pas, mais Lottie a décidé d'exagérer son état alcoolisé afin de capter l'attention de son ex, la connaissant assez bien pour savoir qu'elle ne la délaissera pas dans un état vulnérable - il n'y a plus qu'à espérer qu'elle se débarrasse de ses amis pour s'occuper d'elle.

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."

Gabriela Ortega

behind
messages : 1729
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @aurore/ndia ♡ (av) @ultraviolences (gif)
multinicks : katarina, riley, jean & jace

age (birth) : 26 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & burlesque dancer @illunis
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, making out with justyn...
home : a flat shared with her father in bridgewater way
points : 2867
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, lottie, justyn, ezio, eugene & zander (have)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Dim 19 Juil - 19:01
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Lottie Allman

Comme régulièrement en ce moment -lorsqu'elle ne travaillait pas trop tard- la jeune portoricaine était de sortie. Rien de trop extravagant, juste le bon vieux bar de Windmont Bay. Un endroit pas trop loin de chez elle, et qu'elle pouvait rejoindre à tout moment si cette soirée la gonflait (ce qui était arrivé plus d'une fois). Des mecs trop lourds, un ennui mortel, peu importe la liste était longue, et elle ne pouvait décemment pas frapper tous les cons qui se présentaient devant elle. Ça faisait mauvais genre, et surtout, c'était elle qui finirait par se faire dégager de là.
Mais ce soir, l'ambiance était au rendez-vous. Le bar était quasiment blindé, la musique relativement forte, et il y avait bien plus d'un verre par personne. C'était sans doute en milieu de soirée que Gabriela finit par remarquer son ex -Lottie- avec une autre fille. Un bonjour, et la brune était retournée avec ses propres amis, non sans repenser à la proposition douteuse que lui avait fait la belle. Etait-ce la Nyree en question avec elle ? Ou un autre pigeon qui accepterait de rentrer dans ses jeux tordus ? Aucune idée. Mais elle avait pris soin de lui souhaiter une bonne soirée, insistant sur le fait qu'elle reste de son côté, et gaby du sien. Elle savait bien trop comment les soirées alcoolisées pouvaient tourner lorsqu'elles étaient à proximité. Et si elle s'était longtemps amusée du comportement de son ex, elle n'était pas certaine de vouloir être celle qui briserait un couple (parce que si elle continuait sur cette voie, c'était bien comme ça que ça allait finir).
Après une heure -peut-être deux, ou pas loin-  alors qu'elle relève la tête de son verre, elle aperçoit Lottie, leur demander si elle pouvait se joindre à eux. La brune hausse un sourcil en la dévisageant. Qu'est ce que c'était que ça, encore ? Elle n'a pas le temps de répondre qu'elle lui fait du grand Lottie. « Oups ? » Gabriela soupire, sent les regards de ses potes sur elle. « T'es maladroite, Lottie, mais pas à ce point là » soupire-t-elle en finissant son verre d'une traite alors que la jeune femme vient lui susurrer un 'bonsoir' à l'oreille. Et merde. Elle se tourne, entre le menton de la jeune femme entre ses doigts pour le rapprocher du sien. « t'as bu combien de verres ? » elle attend la réponse, mais elle continue de sourire. Elle ne saurait dire si elle continue de flirter ou si elle est juste complètement ailleurs. « Gaby, tu nous présentes ? » La portoricaine tourne vivement la tête vers Trevor, l'un des mecs régulièrement présent lorsqu'elle sort -un ancien de Mickey's Dinner. « c'est avec mon poing que tu vas faire connaissance, Trevor. Va voir ailleurs. De préférence une fille qui tient debout.  » aboie-t-elle sans se soucier d'une quelconque délicatesse. « Bouge » qu'elle dit à Lottie, lui faisant comprendre de sortir de la banquette pour qu'elle puisse à son tour faire de même. Sans un mot pour ses potes, ni même sans demander l'avis de la jeune femme, elle lui attrape la main pour l'emmener plus loin, à une table qui venait de se libérer. Mais avant de s'asseoir, elle examine encore ses billes azures. « elle est où ta pote ? Assis toi. » soupire-t-elle, bien consciente qu'elle n'allait pas la laisser seule ici.

_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is ruthless, she lashes out with violence. she can condescending and narrow-minded and those things are wonderful. she's real

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Mer 12 Aoû - 14:37
Elle a raison, Gabriela, Lottie peut se montrer maladroite et même sotte, mais jamais à ce point. Elle accentue les effets de l'alcool pour paraître plus vulnérable aux yeux de la portoricaine, profitant de son ébriété feinte pour se coller à son ex-amante. — Hmmm... Un, deux, trois... Je sais plus. Elle compte sur ses doigts les chiffres qu'elle prononce avant d'abandonner et de hausser les épaules comme si ça n'avait aucune importance - car ça n'en a pas, étant donné que Lottie n'est pas ivre au point où Gabriela l'imagine, bien qu'elle soit bien assez pompette et qu'elle n'a effectivement pas besoin d'un verre en plus. Ce n'est pas ça qui l'arrête, cela dit, loin d'être contre l'idée que le mensonge devienne réalité, et il ne lui en faut pas plus pour s'emparer du verre de sa belle et le finir d'une traite, sans gêne.
— Coucou. Susurre-t-elle d'une voix qui se veut sexy à l'adresse de l'ami de Gabriela qui semble intéressé, agitant ses doigts devant lui pour le saluer. Il ne lui plaît pas, il a une paire de couilles en trop pour son goût, mais si elle peut embraser une flamme de jalousie chez son ex, elle n'est pas contre. La réaction de la portoricaine ne se fait pas attendre et ne déçoit pas Lottie, qui déjà se retourne vers sa preux chevalière dans son inimitable sourire ravageur. Elle n'a pas le temps de répondre quoi que ce soit que déjà Gabriela lui somme de se lever pour aller s'installer ailleurs, recherchant alors une intimité dont Lottie n'aurait pas pu rêver.
— Elle est partie. Elle m'a abandonnée. Soupire-t-elle de façon théâtrale en se laissant tomber sur la nouvelle banquette vide, entraînant Gabriela dans son sillage en lui tirant sur le bras. — Mais c'est pas grave, parce que toi aussi t'es ma pote. Elle se veut sympa mais ce nom n'est pas correct pour désigner Gabriela ; les deux jeunes femmes n'ont jamais été de simples amies et ne le seraient probablement jamais. — Enfin... Elle grimace puis se penche vers la brune comme pour lui confier un secret. — Un peu plus, j'espère. Chuchote-t-elle alors avant de se reculer et d'éclater de rire, ses mains venant caresser la chevelure de sa belle. Une attitude qui fait partie de la supercherie, mais dont elle profite pour maintenir un contact physique constant avec elle.

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."

Gabriela Ortega

behind
messages : 1729
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @aurore/ndia ♡ (av) @ultraviolences (gif)
multinicks : katarina, riley, jean & jace

age (birth) : 26 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & burlesque dancer @illunis
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, making out with justyn...
home : a flat shared with her father in bridgewater way
points : 2867
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, lottie, justyn, ezio, eugene & zander (have)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Sam 5 Sep - 17:17
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Lottie Allman

Son ex qui se colle un peu plus contre elle, sous le regard interrogateur de la portoricaine et elle finit par lever les yeux au ciel à sa réponse. Elle n'arrive pas à savoir ce que Lottie a réellement bu ou non et à quel point elle est alcoolisée. Elle la connaissait aussi assez pour savoir qu'elle était capable d'en rajouter une couche juste pour la titiller, mais démêler le vrai du faux n'était pas toujours aisé. « bah t'arrêtes » réplique-t-elle fermement alors qu'elle s'est déjà emparée de son verre qu'elle vient de finir d'une traite. « Putain, Lottie ! » elle la mitraille du regard, lui faisant comprendre que cette fois, elle n'avait pas intérêt à en choper un autre. Et qui sait ce qu'elle pouvait malencontreusement trouver dans un verre qui ne serait pas elle. Si la môme pouvait régulièrement se montrer adorable et attendrissante, elle savait aussi comment parfaitement lui taper sur les nerfs. Comme lorsqu'elle fait 'coucou' au mec d'en face, alors que gaby la sait pertinemment non intéressé -ce que lui ne sait pas. S'en est déjà trop pour la brune, et hors de question de devoir surveiller chacun des faits et gestes de son ex par peur de la connerie. Elle se lève, la tire à sa suite sans qu'elle n'ait son mot à dire. Lottie était sublime, désirable et surtout alcoolisée. Et il y avait sans doute quelques personnes dans ce bar qui se foutait de son orientation sexuelle et de la notion de consentement. Ça suffisait à mettre Gabriela en rogne. « génial. T'as des amis au top » commente-t-elle « ah bon, j'suis ta pote ? Ou ta babysitter peut-être ? » pas certaine qu'elles aient un jour été potes, ni même de simples amies. Il y avait toujours eu de l’ambiguïté, du désir et sentiments étranges. Et  comme elle aurait dû s'en douter, son ex se rapproche du creux de son oreille, et elle soupire, faussement blasée du comportement lottie. En réalité, c'était typiquement elle. Rien de surprenant là dedans. Et encore une fois, elle est là à caresser ses cheveux. Gabriella sa rapproche, prend le visage de la jeune femme entre ses mains. « y'a un moment où tu vas apprendre à faire gaffe à toi ?! » Face à ses yeux clairs, Gabriela peut difficilement l'engueuler, et elle le sait pertinemment. Elle s'approche, plante ses lèvres sur sa joue « calamité, va » elle la garde pourtant dans ses bras, appréciant tout de même le contact, et la parfum de la jeune femme, qui la ramène quelques années en arrière. Elle se recule finalement, étudie le regard de lottie, tente de déterminer son degré d'alcoolémie. « tu veux un verre d'eau ? Ou que je te ramène chez toi ? Tu restes pas ici sans personne »

_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is ruthless, she lashes out with violence. she can condescending and narrow-minded and those things are wonderful. she's real

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Sam 19 Sep - 15:32
Maintenant qu'elle a saisi l'intérêt de son ex, Lottie ne s'empêche pas de boire plus que de raison ; le rapprochement a commencé comme une supercherie, il n'est pas obligé de se finir comme tel. Elle ne bronche pourtant pas quand Gabriela lui arrache le verre des mains, appréciant un peu trop de se faire réprimander par la jolie brune, y voyant là une preuve de son affection - car peu importe ce qu'il se passe entre elles ou dans leurs vies respectives, elles compteront toujours l'une pour l'autre, il n'y a aucun doute là-dessus. — C'est pas totalement sa faute. Elle défend sa pote avec peu d'entrain, faisant la moue. — Je savais que t'étais là. À comprendre qu'elle a laissé partir son amie sans grand intérêt de la retenir, bien trop heureuse d'avoir une excuse pour aller aborder son ex-petite amie. Elle hausse les épaules quand Gabriela lui demande si elles sont potes ou si elle fait office de baby-sitter, n'osant pas en rajouter de peur de l'énerver un peu trop. Car Lottie n'est pas aveugle, elle sent bien que la portoricaine est exaspérée par son comportement, mais elle sait aussi que son affection prendra toujours le dessus et qu'elle ne l'enverra jamais chier, surtout pas dans cet état.
— Je t'ai, toi, je crains rien. Et elle lui adresse un sourire taquin avant d'être prise au dépourvu par le geste de la brune, qui vient planter un baiser sur sa joue avant de la prendre dans ses bras. Le coeur de Lottie s'emballe et elle reste immobile dans l'étreinte de son ex, profitant de ce rapprochement qui ne durera sûrement pas.
— C'est pour ça que tu m'aimes. Cette fois, Lottie feint la confiance en elle, encore perturbée par ce qu'il vient de se passer. Mais elle a toujours eu le dessus dans cette dynamique, elle est celle qui manipule et mène par le bout du nez, et elle refuse de montrer à quel point elle est affectée par cette étreinte qu'elles ont partagée.
— Hmmm. Un doigt sur son menton, elle fait mine de réfléchir à la proposition de Gabriela. — J'ai envie de boire, mais pas d'eau. Elle sent déjà le regard désapprobateur de son interlocutrice et enchaîne rapidement avant qu'elle n'ait le temps d'intervenir. — Tu peux me ramener chez moi, ou chez toi. Un clin d'oeil pour appuyer son sous-entendu. — Et puis on peut boire là-bas, sans aucune personne mal attentionnée autour de nous. C'est le compromis parfait dans la tête de Lottie ; et l'occasion idéale de se retrouver seule avec Gabriela, sa tête embuée d'alcool ne se rendant pas compte à quel point c'est une mauvaise idée.

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."

Gabriela Ortega

behind
messages : 1729
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @aurore/ndia ♡ (av) @ultraviolences (gif)
multinicks : katarina, riley, jean & jace

age (birth) : 26 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & burlesque dancer @illunis
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, making out with justyn...
home : a flat shared with her father in bridgewater way
points : 2867
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, lottie, justyn, ezio, eugene & zander (have)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Dim 11 Oct - 21:45
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Lottie Allman

Lottie avait toujours été une sorte de weak spot. Elle ne lui passait pas tout, mais elle s'inquiétait régulièrement des états d'âme de la jeune femme et de son bien être. Puis il suffisait qu'elle batte des cils avec ses foutues yeux azurs pour que Gaby se laisse un peu plus attendrir alors même que ce n'était pas dans ses habitudes. Ses ex (parce qu'elle mettait justyn dans le lot) avait cette adorable faculté de l'agacer plus que de raison, mais chacun des deux avaient des arguments bien spécifiques pour savoir comment la faire revenir ou la faire se calmer.
Gaby hausse un sourcil, surprise qu'elle défende sa pote (quoique … à peine, vu la façon dont elle le faisait). « Je continue de dire que c'est pas très responsable de t'avoir laissé dans cet état » répond-elle sur un ton qui voulait lui faire comprendre que là-dessus, elle ne changerait pas d'avis. Elle entendait bien trop d'histoire sur ce qui pouvait arriver à des jeunes un peu trop alcoolisées. Que ça soit dans un bar, à la sortie, ou sur le chemin du retour. « va falloir que t'apprennes à faire gaffe » parce qu'elle ne serait pas toujours là, dans un coin, par hasard. Mais au moins, pour ce soir, le problème était réglé. Malgré sa silhouette frêle, la portoricaine savait se défendre (mais elle démarrait aussi au quart de tour lorsqu'on lui prenait la tête) et pourrait s'occuper de son ex, mais si elle pouvait éviter d'avoir à se prendre la tête avec qui que ce soit, elle prenait. Et dans un élan de tendresse, elle vient déposer ses lèvres sur sa joue, tout de même attendrie par la jeune femme. Elle était régulièrement agaçante mais d'une manière tout aussi adorable, et ça la rendait deux fois plus dingue. « hm » marmone-t-elle en guise de réponse, ne voulant pas donner plus de munitions à Lottie, il n'y avait aucun doute sur le fait qu'elle n'hésiterait pas à s'en servir.
« Lottie ! » soupire-t-elle, lassée de son inconscience. « qu'est ce que tu comprends pas ? Tu vas être malade. Et tu commences à me gonfler » lache-t-elle, un peu plus tranchante qu'elle ne le pensait en réalité, juste parce qu'elle espérait que ça calmerait lottie. Elle ne voulait pas la voir s'ennivrer plus que de raison. « J'te ramène chez toi, j'te mets au lit, et je rentre. Et tu boiras de l'eau avant que je parte. Seulement de l'eau ! » elle a un index accusateur pointé dans sa direction, comme on l'aurait fait avec une enfant désobéissante. « allez... » elle remet son sac à son épaule et place une main dans le bas du dos de son ex pour l'inciter à passer devant, et surtout ne pas s'éterniser ici avant qu'elle n'ait l'idée de recommander un verre.

Dehors à attendre le taxi, Gaby fait entrer Lottie dans le véhicule et se glisse à ses côtés. Mais elle se penche, ouvre la fenêtre. « evite de vomir, alors respire l'air frais » lache-t-elle, léger sourire sur le coin des lèvres alors qu'une main se perd machinalement dans sa crinière. En s'en rendant compte, Gaby ramène sa main à elle, tournant la tête de l'autre côté, sur la rue alors qu'elles partaient déjà en direction de chez Allman.

_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is ruthless, she lashes out with violence. she can condescending and narrow-minded and those things are wonderful. she's real

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Mar 13 Oct - 16:02
Lottie n'a jamais aimé qu'on lui donne des ordres, enfant terrible de la classe new yorkaise, elle n'a que peu de fois écouté les directives de ses parents pour n'en faire qu'à sa tête. La remarque de Gabriela aurait donc dû l'agacer, pourtant elle ne peut s'empêcher d'entendre derrière le grondement de sa voix une certaine inquiétude la concernant. Si Gabriela se fichait d'elle, elle ne lui ferait pas la morale de cette façon, alors Lottie y voit de l'espoir les concernant.
— Moi malade ? Jamais ! Et ce principalement parce qu'elle n'est pas aussi bourrée qu'elle le prétend, même si elle a bu plus d'un verre d'alcool ce soir ; voilà pourquoi Lottie insiste tant sur l'envie de continuer cette soirée, maintenant que son plan est mis en place elle a envie de se mettre dans l'état qu'elle simule afin que la portoricaine ne se rende pas compte de la supercherie. — D'accord, maman. Râle-t-elle, faussement énervée, n'allant pas à l'encontre de Gabriela puisque la perspective qu'elle vienne chez elle l'enchante plus que de raison... jusqu'à ce qu'elle se souvienne qu'elle prétend loger au Majestic et non en colocation à cause de ses moyens réduits. Paniquée, Lottie n'en dit pourtant rien et suit Gabriela à l'extérieur du bar, soudainement silencieuse.

— Tu veux vraiment que je mette ma tête par la fenêtre comme un chien ? Réplique-t-elle, le nez retroussé, surprise à nouveau par l'affection que lui démontre Gabriela en passant sa main dans ses cheveux. Leurs regards se croisent et Lottie reste immobile, le souffle coupé, quand Gabriela s'éloigne d'elle. Déçue, les yeux bleu azur de la new yorkaise se baissent et elle aussi se met à regarder par sa fenêtre, quand elle entend Gabriela donner l'adresse du Majestic au chauffeur. — Non ! S'exclame-t-elle précipitamment, jetant un coup d'oeil furtif vers Gabriela qui ne semble pas comprendre. Elle donne alors sa véritable adresse au chauffeur et se renfonce dans son siège sans regarder la jolie brune, silencieuse jusqu'à ce qu'elles arrivent sur Crescent Lane. — Sois silencieuse, ma colocataire est sûrement en train de dormir. L'alcool est toujours présent dans ses veines mais la situation fait qu'elle ne prétend plus être ivre morte. Elle prépare deux verres d'eau pour en offrir un à Gabriela puis s'assoit sur le canapé du salon, l'invitant à en faire de même.
— Mes parents m'ont mise à la porte. Je n'ai plus aucune économie. Avoue-t-elle en guise d'explication, honteuse, n'osant pas croiser le regard de la portoricaine de peur d'y lire quelque chose qui ne lui plairait pas.

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."

Gabriela Ortega

behind
messages : 1729
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @aurore/ndia ♡ (av) @ultraviolences (gif)
multinicks : katarina, riley, jean & jace

age (birth) : 26 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & burlesque dancer @illunis
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, making out with justyn...
home : a flat shared with her father in bridgewater way
points : 2867
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, lottie, justyn, ezio, eugene & zander (have)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Ven 30 Oct - 20:14
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Lottie Allman

« C'est ça » qu'elle lâche, en levant les yeux au ciel. Peut-être pas ce soir, mais c'était déjà arrivé, et surtout, Gabriela ne voulait pas que ça arrive. Elle avait parfois l'impression qu'elle avait déjà eu son lot, à devoir s'occuper des gens. Sa mère, puis son père -encore maintenant. Elle l'aimait profondément, mais elle aurait parfois apprécié être plus égoïste et penser un peu plus juste à sa vie ou à des problèmes complètement triviaux. Mais s'occuper de Lottie, c'était autre chose. Moins grave, parfois plus agaçant et pourtant bien plus normal (plus ou moins), même lorsqu'elle faisait tout pour agir comme une andouille.

« si ça te permet de décuver, oui, vraiment. » répond-elle du tac au tac. L'air frais faisait toujours du bien. Ça contrastait avec les quelques bouffées de chaleur que pouvaient causer l'alcool au moment le plus critique, et elle espérait sincèrement que ça ferait un peu redescendre la belle lottie. Elle fronce les sourcils, tourne vivement la tête vers son ex lorsqu'elle la contredit. Est-ce qu'elle a loupé un épisode ? Silencieuse, Gabriela ne la quitte pas du regard et attend une explication. Elle s'attendait à ce que la jeune femme lache l'adresse d'Ortega, comme un énième retournement de situation malgré tout ce qu'elle lui avait dit mais non. Cette adresse lui était totalement inconnue et Lottie ne semblait pas déterminée à lui expliquer le changement. Une fois arrivées, la voilà qui fronce encore les sourcils. Une colocataire ? « tu vas finir par m'expliquer ? » aux dernières nouvelles, lottie vivait seule, et dans un hôtel dont gabriela pouvait seulement rêver (ou presque). La brune s'assoit dans le canapé, non loin de la jeune femme, verre d'eau en main. Même à elle, ça lui fait du bien. « merde, je m'y attendais pas » lache-t-elle sans filtre. Elle ne l'avait pas vu venir, et lottie n'avait rien fait pour la mettre sur la voie jusque là. « mais pourquoi ? T'as plus rien? » la seule chose que gabriela avait toujours trouvé réconfortante dans sa situation était qu'elle n'avait jamais rien eu (du moins pas à profusion), et elle avait eu toute sa vie pour s'y faire. Elle n'avait jamais rien eu de tout cuit dans le bec. Et elle ne savait pas ce que c'était que de rouler sur l'or un jour, et se retrouver à la rue le lendemain. Elle se retient de lui demander pourquoi elle ne lui a rien dit, mais la réponse lui semble plus qu'évidente, alors elle préfère garder le silence, et se contente juste de remettre une mèche de cheveux derrière l'oreille de son ex. « t'as un boulot ? Ou des pistes ? Et c'est qui cette coloc ? » parce que ce n'était pas parce qu'elles n'étaient plus ensemble que Gaby ne tenait pas à Lottie. Loin de là. Elle l'amène à elle, dans un geste qui se veut rassurant, pour lui faire comprendre que peu importe sa situation financière, elle était là pour elle. Gabriela n'en avait jamais fait cas, elle avait plutôt toujours eu tendance à doucement moquer du fric que lottie avait pour habitude de jeter par la fenêtre à l'époque où elles se voyaient.

_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is ruthless, she lashes out with violence. she can condescending and narrow-minded and those things are wonderful. she's real

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Dim 1 Nov - 15:23
Une fois chez elle, Lottie n'est plus d'humeur à continuer sa mascarade, abattue par le fait de dévoiler la vérité à Gabriela. Elle n'a pas réussi à contourner le problème, quand bien même elle aurait pu donner l'adresse de la portoricaine au taxi afin de sauver la face. Mais la vérité devait sortir un jour et il semblerait bien que ce soit pour ce soir. Elle leur sert alors deux verres d'eau, dans le silence le plus complet, et s'assoit sur le canapé, attendant que Gabriela en fasse de même pour lui expliquer la situation, du moins un minimum. Car si Lottie arrive à articuler sa situation, elle ne donne pourtant aucune explication sur la façon dont cela s'est fait, et bien évidemment les questions de Gabriela ne se font pas attendre.
— Nope. Défaitiste, elle ose néanmoins relever son regard vers la portoricaine, pour la première fois depuis le taxi. Elle hausse les épaules et esquisse un léger sourire empli de tristesse. — J'ai essayé de le dire à mes parents, ils n'ont rien voulu entendre. Elle n'a pas besoin d'élaborer, Gabriela va vite comprendre de quoi elle parle. À l'époque, la portoricaine n'était pas sans savoir que Lottie vivait cachée, à New York, qu'il était impensable qu'elle puisse un jour avouer à ses parents sa véritable orientation sexuelle. Elle aurait dû s'y tenir, elle s'y serait tenue, d'ailleurs, si elle avait su que sa vie en serait chamboulée à tout jamais - et pas de la bonne manière.
— Ils n'ont voulu prendre aucun risque dans leur cercle d'amis, ça aurait mis à mal leur réputation si c'était sorti. Les Allman, politiques, journalistes, connus pour être républicains et fermés d'esprit (avec fierté). Lottie ne leur en a jamais tenu rigueur quand bien même elle s'est éloignée de leurs idées politiques très jeune. Ils restent ses parents, après tout, et peu importe qu'elle ne soit pas du tout d'accord avec eux, elle les aime - même après tout ça.
— Une amie de la famille habite ici, je l'ai toujours vue comme une sorte de tante, je savais pas où aller à part chez elle. Et puis... je savais que tu étais là, toi aussi. Avoue-t-elle en haussant une nouvelle fois les épaules, un sourire plus mince mais plus sincère que le précédent. L'avoir retrouvée est probablement la seule bonne chose qui en découle, peut-être même que ça en vaut la peine.
— Une meuf qui croit aux aliens. Elle est un peu perchée, on s'entend pas très bien. Elle secoue la tête en évoquant Philae, se demandant si leur colocation peut encore durer longtemps ou si elle ne ferait pas mieux de chercher autre chose. — Je bosse dans un ranch mais je crois que ma patronne n'est pas très satisfaite de moi. Elle grimace en pensant à Luna, travailler avec les animaux est idéal sur le papier mais la réalité est bien plus difficile et Lottie commence à s'en rendre compte. — Je sais pas où je vais, Gaby. Et voilà que ses perles bleues se mettent à briller, au bord des larmes. Il n'en faut pas plus pour qu'elle se laisse aller à l'étreinte que lui offre Gabriela, s'effondrant alors dans ses bras.

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."

Gabriela Ortega

behind
messages : 1729
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @aurore/ndia ♡ (av) @ultraviolences (gif)
multinicks : katarina, riley, jean & jace

age (birth) : 26 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & burlesque dancer @illunis
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, making out with justyn...
home : a flat shared with her father in bridgewater way
points : 2867
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, lottie, justyn, ezio, eugene & zander (have)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Dim 15 Nov - 21:15
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Lottie Allman

Entre le bar et le petit appartement de Lottie, l'ambiance avait changé. Considérablement changé. Son ex ne la cherchait et ne la taquinait plus. C'était la Lottie plus vulnérable, celle qui essayait de cacher la vérité dans le but de se protéger. C'était cette lottie (et avec un peu d'honnêteté, celle qui était insupportable aussi) qui l'avait fait craquer dans le passé. La complexité qu'elle renfermait et ce qu'elle était capable d'apporter derrière cette image de gosse de riche superficielle. « Je suis désolée » et elle l'est sincèrement. Elle avait une vague idée de ce que c'était que de cacher une partie de sa personne. Pas de la même façon que Lottie, et elle savait qu'elle avait souffert des mensonges à répétition juste pour être acceptée de ses parents. C'était injuste et n'amenait rien de bon. Elle aurait voulu lui dire que ses parents avaient sans doute besoin de temps et qu'ils changeraient d'avis, qu'ils évolueraient aussi, mais elle avait peur que ça aussi, ça soit un mensonge. Gaby ne voulait pas lui faire de faux d'espoir, peu importe à quel point elle souhaiterait que ce soit vrai. « t'es mieux ici. Tu peux être qui t'es, vraiment. » soupire-t-elle en passant sa main, comme une douce caresse, dans le dos de son ex pour la réconforter. Ce n'était sans doute pas grand chose, mais elle avait partagé un bout de sa vie, et savait ce qu'il en était. « mais sincèrement, ça craint pour tes parents... j'espère que ça changera un jour » et avec un léger coup d'épaule et un sourire discret, la portoricaine rajoute « tu peux continuer sur moi. Même quand t'es insupportable » une taquinerie pour la faire sourire, et apaiser un peu l'atmosphère.
Cette fois, Gabriela se met à rire en imaginait les deux colocataires ensemble. « tu m'épates là. J'aimerais te voir avec » dit-elle en se marrant encore en imaginant Lottie qui devait écouter tout un baratin sur les extraterrestres. Ses yeux s’écarquillent lorsqu'elle lui annonce bosser dans un ranch. Ça c'était... inattendu. Surtout lorsque l'on connaissait la jeune femme. Elle ne doutait pas un seul instant qu'elle aimait les animaux seulement tout le monde savait que ça ne se limitait pas à cela. « Lottie... » elle a de l'amusement dans la voix « je te vois vraiment pas dans un ranch » elle rit doucement, pour ne pas qu'elle se vexe « je sais pas, essaie une boutique ; t'es douée avec la mode, et avec les gens... » les yeux humides de son ex la touche et elle ouvre un peu plus ses grands bras pour l'y accueillir en silence. Un baiser sur le sommet de son crâne et elle continue ses gestes réconfortants. Tout n'était pas toujours clair dans la vie, et c'était parfois difficile de l'accepter. Ça, elle en savait quelque chose. Elle resserre son étreinte, inspire profondément, un peu submergée par ... tout ça. Ça faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas eu si près. Ses courbes, son odeur, sa tendresse... « t'as pas besoin de plan tu sais... trouve quelque chose qui te plait. Et t'as le droit de te tromper, et trouve autre chose... tu as plus de ressources que tu ne le crois » elle laisse ses doigts glisser dans les boucles de lottie ,cette chevelure dont elle avait toujours raffolé, sublime, comme le reste. « mais je suis là, si t'as besoin. » elle n'était surement pas la personne qui pourrait lui faire un chèque de cinq milles dollars pour la remettre à flot, mais elle pourrait trouver une autre façon de l'aider ou la soutenir.

_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is ruthless, she lashes out with violence. she can condescending and narrow-minded and those things are wonderful. she's real

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Lun 7 Déc - 20:51
— Être qui je suis ? Répète-t-elle, les sourcils froncés sans qu'elle ne soit énervée pour autant. L'idée lui semble juste saugrenue. — Je ne peux pas être qui je suis ici, Gaby. Je ne peux pas utiliser les réseaux sociaux comme je le souhaite, tu sais à quel point j'en ai besoin pourtant. Et ici, les gens sont tous mal habillés et me regardent de travers quand je porte une robe haute-couture. Pas qu'il m'en reste beaucoup, elles sont restées à New York pour la plupart et je n'ai pas vraiment les moyens de m'en payer des nouvelles... Pas avec un compte en banque dans cet état, en tout cas ; et la perspective de passer le reste de sa vie pauvre lui file de l'urticaire. — Et les soirées mondaines, alors ? J'adorais ça. Ici, leur notion de fête c'est de boire quelques bières dans un bar miteux. Dit-elle dans une grimace de dégoût, n'ayant pas encore adopté le Davey's quand bien même il s'agit de son endroit préféré à Windmont Bay - parce qu'il y a de l'alcool. Lottie soupire de façon théâtrale pour finir en beauté toutes ces critiques à l'égard de sa nouvelle ville, loin d'avouer un jour qu'elle commence à s'y faire, mine de rien, et que même sans tout ça elle se sent plus heureuse qu'à New York. — Insupportable, moi ? Mais qu'est-ce que tu racontes ? Elle fait mine d'être indignée avant de balayer sa remarque d'un geste de la main, amusée mais touchée par le soutien de Gabriela. Et maintenant que cette dernière sait qu'elle est fauchée, Lottie se dit qu'elle peut bien tout lui dire ; elle lui raconte alors sa colocation avec Philae et son job au ranch. La réaction de la portoricaine est la même que celle de Nyree et de Marnie et de tous ceux qui ont appris ce qu'elle faisait pour gagner sa vie ; elle n'est donc pas surprise mais sa moue est boudeuse, toujours aussi vexée qu'on ne l'en croit pas capable.
— Je sais que je ne suis pas très nature, animaux, tout ça. Mais je voulais vivre l'expérience de la campagne. Tu sais, comme Paris et Nicole. Sa lèvre inférieure s'avance en avant pour faire la moue tandis qu'elle fait les yeux doux à son interlocutrice. Elle hausse les épaules à l'idée de Gabriela ; elle n'y avait pas pensé mais ce n'est pas une mauvaise idée.
— Je sais pas... Je préfère porter les vêtements que les vendre. Elle croise le regard de Gabriela, réprobateur, et soupire. — Puis je ne peux pas faire de miracles avec les collections de pêcheurs de seconde zone qu'ils semblent avoir ici. Clairement la mode n'est pas la même qu'à New York, mais Lottie exagère un peu - comme toujours. C'est ce qui fait son charme, dirons-nous, la preuve en est que Gabriela, malgré tout le pessimisme et la mauvaise foi dont fait preuve Lottie, continue de la soutenir et de la motiver. Les doigts de la portoricaine viennent se confondre dans ses cheveux et la new yorkaise frissonne, ses yeux de nouveau embués par les larmes qui menacent de jaillir.
— Merci, Gaby. Puis elle se jette dans ses bras, accueillant cette étreinte avec soulagement, s'accrochant à elle comme si sa vie en dépendait. Elle trouve un refuge réconfortant dans le creux de son cou avant de se relever juste un peu, suffisamment pour que son visage ne se trouve qu'à quelques millimètres de celui de Gabriela et que ses lèvres ne viennent se déposer sur les siennes dans un doux baiser rempli d'affection.
— Même si j'étais célibataire, ma détresse ne suffirait pas à t'attendrir, hein ? Remarque-t-elle en se détachant de la brune, dans un léger sourire trahissant sa tristesse accentuée par l'alcool, avant qu'elle ne renifle, passant sa main sous son nez, et ne se laisse tomber dans le fond du canapé.

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."

Gabriela Ortega

behind
messages : 1729
name : all souls (maryne)
face + © : cenit nadir ▬ @aurore/ndia ♡ (av) @ultraviolences (gif)
multinicks : katarina, riley, jean & jace

age (birth) : 26 yo [08.08]
♡ status : single af
work : waitress @mickey's dinner & burlesque dancer @illunis
activities : dreaming about surfing again, worrying about her situation & her dad, making out with justyn...
home : a flat shared with her father in bridgewater way
points : 2867
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : CLOSED | eddie, lottie, justyn, ezio, eugene & zander (have)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Mer 23 Déc - 18:56
hot and then you're freezing
different every evening
baby you drive me insane
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (midnight)
@Lottie Allman

« mais tu préfères vraiment être là-bas, bien fringuée, et pas plus heureuse parce que tu te caches à tes parents ? » il était vrai que gaby se foutait bien des réseaux sociaux et des robes hors de prix. Au contraire, pour elle c'était de trop et totalement superflu. Lottie, elle l'avait toujours préféré -et de loin- sans la moindre fringue ou en maillot de bain plutôt que dans une de ces robes qu'elle mettrait bien plus d'un an à se payer. Elle ne comprenait pas non plus qu'on puisse accorder tant d'importance aux réseaux sociaux, mais encore une fois, quand savait-elle ? Elle les avait découvert un peu comme tout le monde, mais la môme se foutait tellement des apparences que tout celui lui paraissait bien futile, contrairement à l'avis de son ex. « oui oui, toi » la taquine-t-elle un peu plus, en confirmant que lottie était insupportable, surtout lorsqu'elle l'avait décidé. Sinon, elle faisait partie de ces gens qu'on qualifiait d'attachiant. Mais Lottie ne se résumait pas qu'à ça et c'était bien pour cette raison que la portoricaine était tombée sous son charme.
Cette fois, Gaby se met à rire en l'entendant comparer son job à une expérience sans doute scénarisée de téléréalité avec l'une des plus grosses cruches du pays. « c'est pas ça la vraie, chou » elle reste interdite un bref instant, yanat laissé échappé l'un de ces rares surnoms affectifs. Mais fallait la voir, avec ses beaux yeux bleus et sa moue adorable. La môme savait y faire, c'était certain.
« faut que t'y mettes du tien » commente-t-elle en riant « puis tous les magasins sont pas horribles ! » il y en avait des mignons, de ceux qu'on ne trouve justement que dans les petites villes balnéaires, loin des grosses chaines qui produisaient toutes la même chose. Sa main dans la chevelure de son ex, elle tente comme elle peut de la soutenir, mais surtout d'éviter que ses yeux perlés ne laissent les larmes s'échapper. C'est quelque chose qui l'avait toujours trop touché. « normal » qu'elle marmonne en l'accueillant dans ses bras, quoiqu'un peu surprise de l'intensité, mais l'acceptant volontiers. De son autre main, elle frotte doucement son dos, espérant que ça fasse quelque chose alors que lottie redresse légèrement la tête et ne pose ses lèvres sur les siennes. Un baiser doux, presque chaste, loin de ce qu'elles avaient eu jusque là. Le palpitant de gaby loupe un battement, et elle caresse doucement la lèvre inférieure de son ex du bout du pouce. Tout lui semble si compliqué. A son tour, elle se laisse tomber dans le fond du canapé, le visage tourné vers lottie. « je crois qu'on le saura pas » mais elle s'avance, dépose un baiser à la comissure de ses lèvres. « faut que t'arrêtes de faire ça, lottie, ça va mal finir » ça, l'attendrir, la faire craquer, alors peut-être que finalement, elle vient d'y répondre à sa question. « il faut que j'y aille, mais j'étais sincère, si t'as besoin de quelque chose, j'veux pas que t'hésites » dit-elle une dernière fois, s'éloignant de lottie pour éviter de céder, et se lever du canapé, prête à prendre la sortie.

_________________


BRUNETTE BOMBSHELL
she is ruthless, she lashes out with violence. she can condescending and narrow-minded and those things are wonderful. she's real

Lottie Allman

behind
messages : 2154
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : palvin ⋅ © lumos solem.
multinicks :

danielodetteshilohscar


age (birth) : 27 y.o. (08/10)
♡ status : missing nyree.
work : unemployed and broke.
home : sharing a flat on crescent lane.
points : 3930
moodboard : (pleasure is a kind of pain) Tumblr_p45xk4ViJw1sr0e7ko8_250
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nyree ⋅ gabriela ⋅ beverly ⋅ reid (tc)

(pleasure is a kind of pain) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) · Dim 27 Déc - 21:59
La question de Gabriela l'amène à réfléchir mais Lottie hausse les épaules dans une moue peu convaincue. Elle sait qu'elle est superficielle, qu'elle se soucie de choses qui n'ont aucune importance, mais elle a été éduquée comme ça, à faire passer les apparences avant tout, même avant son propre bonheur. On ne la refera pas, malheureusement, ce qui lui arrache un soupir las avant qu'elle n'esquisse un sourire aux taquineries de la portoricaine. Elle a beau se remettre en question depuis son arrivée à Windmont Bay, et subir beaucoup de mauvais regards à cause de son attitude complètement déconnectée du monde réel, elle sait néanmoins que son ex-petite amie (peut-elle seulement être qualifiée de telle quand elles n'ont jamais formé un vrai couple ?) ne la jugera jamais et qu'elle peut tout lui dire sans jamais avoir peur de paraître ridicule. Elles n'ont pas eu la même vie, un fossé se trouve entre elles concernant leur train de vie quotidien, mais leurs différences les a rapprochées plutôt que de les éloigner et Lottie a toujours aimé penser que c'était là leur force.
— Oui, bon, ok. Elle doit bien avouer que l'idée de Gabriela n'est pas stupide, elle ignore pourquoi elle n'y a pas elle-même pensé avant ; il faut simplement qu'elle y mette du sien, comme le dit si bien la portoricaine. — Tu pourras venir faire du shopping avec moi ? Demande-t-elle en battant des cils et en esquissant son sourire le plus séducteur pour tenter de la convaincre. — Et éventuellement me servir de poupée ? Elle sait que Gabriela aura horreur de ça mais dirait-elle non alors que ça leur donnerait une excuse de passer du temps ensemble ? — C'était ton idée, assume ! Elle ne fait que la taquiner mais elle espère vraiment qu'elle acceptera de l'aider à se faire la main avant qu'elle ne postule - qu'elle l'aide aussi à choisir le magasin le plus adapté à elle, ce qui risque d'être difficile pour ses goûts de luxe. Sincèrement touchée par le soutien de Gabriela, Lottie s'autorise un rapprochement, fondant d'abord dans ses bras avant de laisser ses lèvres se perdre sur les siennes un moment. Un moment éphémère, auquel elle met un terme rapidement. Les propos de la belle lui confirment qu'elle a bien fait de s'arrêter quand elle l'a fait, quand bien même elle a envie de lui répondre : et si j'ai envie que les choses se terminent mal ? Quand elle est avec la portoricaine, Lottie semble oublier l'existence de sa petite amie, la fille qui la veut vraiment, contrairement à celle qui lui fait face et ne fait que la rejeter constamment.
— Merci, Gaby. Lottie commence à se lever pour la raccompagner à la porte mais, voyant la précipitation de son amie, finit par se rasseoir dans le canapé et la laisse trouver le chemin de la sortie seule. L'alcool commence à se dissiper et elle se rend compte, petit à petit, que même si elle arrive à attirer Gabriela dans ses filets avec ses combines, elle n'arrivera jamais à ne l'avoir que pour elle, à l'avoir entièrement, comme avant. Gabriela Ortega ne sera jamais sienne et elle doit apprendre à l'accepter.

( o v e r )

_________________
"I am learning to love the sound of my feet walking away from things not meant for me."
Contenu sponsorisé




behind
the mask

(pleasure is a kind of pain) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (pleasure is a kind of pain) ·
 
(pleasure is a kind of pain)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane :: good times at daveys-
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujetSauter vers: