hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 (it's 'bout time to raise up and petition)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 

Odette Lynch

messages : 740
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : hbaldwin ⋅ © cranberry.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ shiloh ⋅ daniel.
points : 609
age (birth) : 23 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : stripper at the illunis (former figure skater).
home : under somebody's sheets.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ dewey ⋅ priam ⋅ ezio ⋅ ali

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (it's 'bout time to raise up and petition) · Jeu 16 Juil - 14:45
fill my cup with endless ambition
and paint this town with my very own vision
x x x
windmont bay, le 15 juillet 2020 (2pm)
@Priam Eason

Assise sur une banquette, elle observe sa cible. Riche, sans aucun doute - plus qu'elle, en tout cas. Pianotant sur son ordinateur dernier cri, une oreillette bluetooth activée et un téléphone posé sur la table qui vaut probablement plus que son salaire. Elle déteste ces gens-là, qui exhibent leur argent sans penser aux autres, à ceux qui n'ont pas les moyens d'avoir ne serait-ce qu'un seul de ces objets. Oh oui, Odette possède un smartphone, seulement parce qu'elle l'a volé - et il y a de ça deux ans, ce qui fait qu'il est désormais obsolète dans cette société où tout va trop vite. Se décidant à sauter le pas, la blonde se lève de son siège (sans déposer de billet sur la table puisqu'elle n'a pris qu'un verre d'eau) et se dirige vers la sortie, trébuchant à l'endroit où l'homme est assis, renversant alors tout son verre d'eau, plein, sur lui. Elle aurait bien choisi un liquide coloré, type café, pour que ça tâche, mais elle n'a pas les moyens de s'accorder une telle folie - bien qu'elle espère se faire plus d'argent que les quelques dollars que requiert un café avec cette manigance. Surpris, il se lève subitement de son siège, râle après elle mais voilà que la "méchante" Odette se montre serviable, attrape un paquet dense de mouchoirs pour l'aider, s'excuse à foison - tout pour faire du bruit, créer une agitation suffisante pour le distraire, pour garder son regard sur elle. Il finit par se rassoir, non sans soupirer, et la belle quitte les lieux innocemment. Une fois dehors, elle sort de sa poche le téléphone qu'elle a réussi à dérober pendant sa distraction, un fin sourire satisfait étirant ses lèvres d'habitude boudeuses. Elle est consciente que ce n'est pas un téléphone qui lui fera des ovaires en or mais elle compte bien se faire quelques centaines de dollars sur le dos de l'individu, qu'elle ne considérera jamais comme une victime (nul doute qu'il irait en racheter un sur le champ en s'apercevant de sa disparition, sans se soucier du coût). Prête à le ranger dans sa poche au moment où elle tourne au coin de la rue, son corps entre en collision avec un homme bien plus grand et bien plus baraqué qu'elle, lui provoquant un mouvement de recul durant lequel l'appareil lui échappe des mains et se fracasse au sol.
— Putain ! Vous pouvez pas faire attention où vous allez ? De mauvaise foi, elle sait pertinemment que c'est de sa faute, son regard rivé sur ce qu'elle avait entre les mains. Sans jeter un coup d'oeil à son interlocuteur, Odette se baisse pour récupérer l'appareil et constater les dégâts - inexistants, fort heureusement. Mais voilà qu'elle appuie longuement sur le bouton pour l'éteindre afin de présenter un écran noir à l'homme, furtivement, avant de le ranger dans sa poche pour ne pas qu'il capte la supercherie.
— Bravo, vous voyez ce que vous avez fait ? Elle jette un regard noir vers l'homme, feint l'indignation de voir son téléphone cassé à cause d'un abruti qui l'a bousculée, sans se douter une seule seconde que cette rencontre n'est pas due au hasard. — Vous allez me le payer. Littéralement. Parce que chaque occasion est une opportunité pour Odette de se faire de l'argent sur le dos de pauvres âmes innocentes.

_________________
"'Cause the players gonna play and the haters gonna hate, baby I'm just gonna shake it off."
whiskey doesn't ask questions.

Priam Eason

messages : 859
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — self.
multinicks : xavi, blake, kerry, luna, jürgen.
points : 764
age (birth) : 38 yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, working too much, drinking whisky.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [off] nomi, riley, tori, odette.

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) · Lun 20 Juil - 10:45
La complexité de certaines affaires n'était pas palpable de prime abord et en l'occurence, celle qu'il avait entre les mains lui donnait du fil à retordre. L'histoire la plus banale du monde, l'idée d'une double vie, d'une « autre personne », d'un amant, il n'y avait rien de plus simple à confirmer ou infirmer. Néanmoins, l'homme qu'il était censé prendre sur le fait accompli était plus discret qu'il n'y paraissait et jusqu'ici, Priam n'avait pas fait mouche. Peut-être que son innocence était avérée et qu'il était possible de fournir une toute autre explication ? Un travail trop prenant ? Un soucis de couple sans tromperie ? Autant de possibilités qui germaient dans l'esprit du détective, sans pour autant qu'il s'y intéresse (pour l'instant). Sa nature soupçonneuse le forçait toujours à chercher plus loin, poussé par ce besoin viscéral de prouver que tout le monde en ce bas monde avait quelque chose à cacher. Dans la plupart des cas, il avait raison : la confiance entre deux êtres ne se rompaient pas pour des broutilles, les doutes étaient souvent avérés mais la finalité n'était pas toujours celle imaginée. Dans son excès de zèle, Priam avait eu l'idée d'emprunter le téléphone de sa cible et il se retrouvait donc à lorgner sur celui-ci, assit sur une banquette distante de quelques mètres. L'homme était absorbé par son ordinateur, il s'agissait donc du moment idéal pour s'emparer de l'objet avec toute la discrétion possible et de ce fait, Priam tenta une approche. Néanmoins, un étrange manège se jouait devant lui, la réplique quasi parfaite d'une poupée venait de créer un tel bordel dans le lieu que l'homme n'avait pas remarqué un seul instant le vol de son téléphone. Il ne fut pas en mesure de cacher son sourire en coin, amusé par la technique employée, et prit en premier la poudre d'escampette, sans pour autant quitter du regard la jeune voleuse. Priam fit quelques pas dans une direction, afin de mieux observer de loin celle qui retenait en otage l'objet de ses convoitises. Par chance, cette dernière se rapprochait de lui et dans une vaine tentative de rapprochement inopiné, il la bouscula afin de stopper sa folle course. « Ça ne vous arrive jamais de ne pas regarder où vous allez !? » Le ton était sec, un brin moralisateur et Priam la toisa de son mètre quatre-vingt-cinq. « Vous me prenez pour un abruti ? » Il fit la grimace, jetant un bref coup d'oeil au téléphone soit disant endommagé de son interlocutrice. Qu'il le soit ou non, Priam n'était pas enclin à aller dans son sens, ou même à s'excuser. « Et vous me menacez maintenant ? » Il retint un rire moqueur, secouant la tête de droite à gauche. Au moins, elle ne manquait pas de toupet pour une petite midinette qui ne savait pas voler correctement, mais son agressivité avait de quoi l'exaspérer. « Ou bien vous et moi on peut négocier. Vous me donnez ce téléphone que vous venez de voler et je ne vous balance pas à la première patrouille de flics que je croise. » Priam n'était pas d'humeur à tergiverser plus longtemps, à perdre son temps avec une apprentie voleuse aussi aimable qu'une porte de prison et qui n'avait, en somme, pas grand intérêt pour lui. Persuadé d'obtenir gain de cause, il tendit sa paume pour récupérer l'objet, optant fièrement pour une moue arrogante.

_________________

singing from heartache from the pain, taking my message from the veins, speaking my lesson from the brain, seeing the beauty through the pain, you break me down and build me up.

Odette Lynch

messages : 740
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : hbaldwin ⋅ © cranberry.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ shiloh ⋅ daniel.
points : 609
age (birth) : 23 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : stripper at the illunis (former figure skater).
home : under somebody's sheets.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ dewey ⋅ priam ⋅ ezio ⋅ ali

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) · Mar 4 Aoû - 15:37
Son agressivité ne vient pas de nulle part, Odette s'en est toujours servie pour se défendre, que ce soit justifié ou non. En l'occurence, cette fois, ça ne l'est pas ; l'homme l'a bousculée mais il a raison, ça arrive à tout le monde, elle aurait pu maugréer quelques mots dans sa barbe, accepter des excuses balancées en l'air et reprendre sa route sans repenser à cette personne. Pourtant, elle sait qu'elle est en tort, elle vient de commettre un crime, elle est donc sur les nerfs, un peu plus sur la défensive que d'habitude.
— C'est pas une menace. Répond-t-elle rapidement, déglutissant avec peine, glissant le téléphone dans sa poche pour cacher sa supercherie que l'homme semble avoir compris en un quart de seconde. Elle se sent idiote, d'être aussi transparente, elle pensait être meilleure menteuse que ça. — Je remarque simplement votre rôle dans tout ça et vous demande de prendre vos responsabilités. Mais sa voix s'affaiblit déjà, consciente que l'homme ne va pas entrer dans son jeu et qu'elle ne va rien obtenir de lui. Quand il la menace de la dénoncer, Odette n'est pas vraiment surprise (ce ne serait pas la première fois), alors elle commence à ressortir l'appareil de sa poche, prête à le déposer au creux de sa paume tendue vers elle, quand enfin les propos de l'inconnu la font réfléchir. Fronçant les sourcils, elle a un mouvement de recul, comme si elle craignait qu'il ne lui saute dessus pour lui arracher le téléphone des mains.
— Et je peux savoir pourquoi vous semblez tant intéressé par ce téléphone ? Je suis à peu près sûre que vous avez le même. Elle le toise de la tête aux pieds sans s'en cacher, à la recherche du moindre signe de pauvreté, mais elle n'en trouve pas. Il est bien sapé, sa moustache est parfaitement taillée (en plus de lui aller comme un gant), il semble prendre soin de lui et en avoir les moyens. Alors pourquoi veut-il un téléphone qu'elle a volé à quelqu'un d'autre ?
— Vous le voulez vraiment, pas vrai ? Un léger sourire étire ses lèvres à cette réalisation, en plus de la satisfaction qu'elle ressent à effacer cet air arrogant de son visage. L'homme a peut-être l'habitude d'obtenir ce qu'il veut, mais certainement pas avec elle.
— Si je vous le donne, je peux moi aussi aller à la police vous dénoncer. Alors... Elle fait mine de réfléchir, l'observe quelques secondes en silence. — Combien ça vaut pour vous ? Elle arque un sourcil, tend à son tour la main pour qu'il y dépose quelques billets ; c'est encore mieux que de lui faire croire que l'appareil est cassé.

_________________
"'Cause the players gonna play and the haters gonna hate, baby I'm just gonna shake it off."
whiskey doesn't ask questions.

Priam Eason

messages : 859
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — self.
multinicks : xavi, blake, kerry, luna, jürgen.
points : 764
age (birth) : 38 yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, working too much, drinking whisky.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [off] nomi, riley, tori, odette.

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) · Dim 16 Aoû - 15:21
Le manège de son interlocutrice réussit à arracher un soupir las à Priam. Il n'avait ni le temps, ni l'envie de discuter avec cette jeune femme, il souhaitait simplement récupérer un objet et continuer son chemin. Elle pouvait facilement voler quelqu'un d'autre, ce détail ne le regardait pas et pour ainsi dire, son intérêt était plus que limité sur la question. Le seul soucis qui se posait à l'instant était ce téléphone, le seul dont il avait besoin pour continuer son boulot et qui venait de glisser dans la poche de la jeune femme. « Vous croyez que je vais prendre la responsabilité pour un téléphone que vous venez de voler ? » questionna-t-il, un brin plus calme, cherchant à l'amadouer tout en la toisant. Son stratagème semblait fonctionner alors qu'elle était prêt à déposer l'objet de ses convoitises dans sa main, mais elle se ravisa bien rapidement. Son calme laissa place à une mine plus renfrognée, qu'il tenta vainement de dissimuler à son interlocutrice. Pourquoi avait-il fallu qu'elle soit dans son chemin aujourd'hui ? « Ecoutez, les raisons pour lesquelles je suis intéressé par ce téléphone ne vous regarde pas. J'en ai besoin, c'est tout. Vous allez l'air assez maligne et capable d'en trouver un autre su votre chemin, je me trompe ? Alors confiez moi simplement celui-là et je tairais vos activités. » Il secoua sa paume, toujours tendue vers elle, en espérant que son petit speech suffirait à la convaincre. Priam comprit sur le tard que celui-ci n'avait servi à rien, alors que la mine de la voleuse s'illumina d'un sourire. Habituellement, ses paroles suffisaient à obtenir gain de cause, rares étaient les gens qui rechignaient devant les arguments avancés mais ce petit bout de femme était coriace, assez pour l'exaspérer. L'australien inspira profondément alors que son regard se figea sur cette paume tendue à son égard. Il hésita, prêt à reprendre le combat en insistant sur ses menaces, mais sa seule envie était d'en finir vite pour reprendre sa route, aussi choisit-il de consentir à un léger effort. « Vous en voulez combien ? Restez raisonnable, je ne suis pas une banque ambulante » Faux, il avait largement les moyens de s'aligner sur une somme rondelette pour obtenir le dit objet mais il n'en avait pas envie. Le téléphone avait certes de l'importance, il n'était pas prêt à trop débourser - rien du tout l'aurait arrangé si seulement elle avait été réceptive à ses arguments. La pickpocket avait l'air moins idiote qu'il n'y paraissait et il avait le désagréable impression qu'elle serait difficile à berner. Il aurait bien tenté une toute autre approche, la coincer dans un coin et lui prendre de force, mais l'idée fut rapidement balayée : Priam ayant le sentiment que cette jeune femme finirait par lui causer plus d'ennuis que prévus.

_________________

singing from heartache from the pain, taking my message from the veins, speaking my lesson from the brain, seeing the beauty through the pain, you break me down and build me up.

Odette Lynch

messages : 740
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : hbaldwin ⋅ © cranberry.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ shiloh ⋅ daniel.
points : 609
age (birth) : 23 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : stripper at the illunis (former figure skater).
home : under somebody's sheets.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ dewey ⋅ priam ⋅ ezio ⋅ ali

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) · Sam 29 Aoû - 16:47
L'homme en face d'elle a rapidement compris son manège, trop vite à son goût, ce qui l'amène à penser qu'il a vu toute la scène se dérouler. Après tout, s'il veut tant ce téléphone, ce serait logique qu'il ait eu un oeil dessus avant de le voler et qu'elle l'ait simplement devancé. Pas peu fière de son coup, il est hors de question qu'elle s'en débarrasse aussi facilement parce que cet homme a décrété qu'il devait lui revenir. Alors qu'elle est sur le point d'abdiquer, voilà qu'Odette a une idée bien plus brillante et qu'elle se rétracte, y voyant alors une opportunité de le faire chanter et de se faire de l'argent sur son dos ; la culpabilité n'a jamais fait partie de son vocabulaire, c'est la loi du plus fort qui régit ce monde et elle ne fait que prendre soin d'elle, sans compter que l'homme en face d'elle n'a pas l'air si innocent que ça et qu'il doit probablement mériter qu'elle le fasse un peu tourner en bourrique.
— J'en ai besoin aussi et je l'ai trouvé en premier. Allez en trouver un autre, vous. La répartie n'est pas fameuse, signe de son jeune âge et qu'elle n'a aucune idée de ce qu'elle est en train de faire. Son interlocuteur joue dans la cour des grands et elle ne semble pas le remarquer, trop bornée pour faire une concession. Il a raison, elle pourrait en trouver un autre assez facilement, elle n'en est pas à son premier vol et ce ne sera pas le dernier non plus, mais quelque chose lui dit qu'il n'en a pas besoin pour survivre tandis qu'elle, si, alors elle n'est pas décidée à le lui céder. Surprise qu'il accepte aussi facilement de lui donner de l'argent, Odette arque un sourcil, prise au dépourvu par un dénouement aussi simple.
— Vous voyez, j'y crois pas trop. Quelqu'un qui ne roule pas sur l'or n'aurait pas accepté aussi vite d'échanger un simple téléphone contre de l'argent. Donc, soit vous le voulez vraiment pour une raison qui m'échappe totalement, soit vous êtes riche. Cette moustache a l'air de valoir quelques millions. Une exagération à laquelle elle attend une réaction qui pourra peut-être lui indiquer si elle est sur la bonne piste ou non. Elle ne voit pas ce qu'un homme aussi riche ferait dans une bourgade aussi paumée, mais l'univers est rempli de mystères et elle s'en fiche pas mal tant qu'elle peut en tirer quelques bénéfices.
— Vous avez besoin de combien de téléphones qui ne vous appartiennent pas ? Une nouvelle idée germant dans sa tête, la jeune femme plisse les yeux, pensive. — Je peux faire le sale boulot à votre place, et en échange vous me payez gracieusement. Est-elle en train de lui demander un job ? Possiblement. Après tout, lui soutirer un peu moins d'argent sur une durée plus longue semble plus intelligent qu'une seule et unique transaction durant laquelle il en profitera sûrement pour l'arnaquer.

_________________
"'Cause the players gonna play and the haters gonna hate, baby I'm just gonna shake it off."
whiskey doesn't ask questions.

Priam Eason

messages : 859
name : sow ~ pomeline.
face + © : cavill — self.
multinicks : xavi, blake, kerry, luna, jürgen.
points : 764
age (birth) : 38 yo (18/03).
♡ status : single.
work : private eye.
activities : trying to sleep, keeping an eye on nomi, working too much, drinking whisky.
home : house @bridgewater.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : [off] nomi, riley, tori, odette.

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) · Dim 6 Sep - 20:43
Il ne put s'empêcher de lever les yeux au ciel face à sa répartie un peu molle à son goût, mais particulièrement exaspérante pour autant. Essentiellement parce qu'il ne ressortait pas vainqueur de son plaidoyer et parce qu'il avait l'impression de perdre son temps avec cette midinette d'à peine vingt ans. Il réfléchit quelques instants sur la marche à suivre pour obtenir gain de cause sans finir par l'effrayer, mais cette dernière était encore plus coriace que prévue. Néanmoins elle marquait un point : il avait accepté un peu trop rapidement de lui donner de l'argent en échange du dit objet, oubliant un tant soit peu la négociation. Il avait mal jugé son interlocutrice, la croyait aussi sotte qu'elle en avait l'air. Une erreur de débutant qu'il ne comptait pas réitérer de si tôt. Un nouveau soupir s'échappa de ses lèvres alors qu'il passa une main sur son visage. « Ce n'est pas compliqué, soit vous me donnez un prix, soit la négociation s'arrête ici. » Sa patience était mise à rude épreuve et l'objet de ses convoitises n'était pas bien loin. Il lui suffisait d'un simple geste pour l'obtenir : la petite blonde en face de lui était frêle, il n'aurait pas grand mal à la contrôler l'espace de trente secondes. Pour autant, il l'avait sous estimé jusqu'ici et il s'agissait d'une première erreur de sa part qui le força à reprendre le fil de ses pensées pour trouver une autre solution, qui lui coûterait moins chère au passage. « Vous croyez vraiment que je vais répondre à votre question ? » Il arqua un sourcil, sentant le vent tourner mais certainement pas en sa faveur. Il manqua d'ailleurs de s'étouffer face à la proposition de son interlocutrice. En plus d'être une négociatrice hors pair, elle était culottée comme personne dans cette petite ville. « Alors, ce n'est pas du sale boulot comme vous le dites si bien, c'est du boulot, » commença-t-il, plutôt habitué à récupérer ce qui ne lui appartenait pas. « Je ne paie pas gracieusement mes employés comme vous le sous entendez si bien et mieux encore, je n'ai pas besoin de vous. » Sa franchise allait sûrement lui jouer des tours, la voleuse trouverait encore une pirouette pour ne pas lui donner son dû, mais sans vraiment y réfléchir sur le coup, Priam tendit une nouvelle fois sa paume de main. Il agita les doigts et fit un pas en avant. « Mais, si vous me confiez ce téléphone, je peux peut-être l'envisager. » Il mentait mais rien dans sa gestuelle ne laissait percevoir ce sentiment, il était bien trop impassible et à même de se contrôler pour laisser envisager cette possibilité à son interlocutrice.

_________________

singing from heartache from the pain, taking my message from the veins, speaking my lesson from the brain, seeing the beauty through the pain, you break me down and build me up.

Odette Lynch

messages : 740
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : hbaldwin ⋅ © cranberry.
multinicks : penelope ⋅ lottie ⋅ shiloh ⋅ daniel.
points : 609
age (birth) : 23 y.o. (22/11)
♡ status : no strings attached.
work : stripper at the illunis (former figure skater).
home : under somebody's sheets.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : jace ⋅ velkan ⋅ dewey ⋅ priam ⋅ ezio ⋅ ali

(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) · Jeu 15 Oct - 11:27
Son jeune âge veut qu'Odette pense, l'espace d'une seconde, à lui tirer la langue suite à sa remarque. L'homme en face d'elle n'est pas drôle, refuse de rentrer dans son jeu, mais la blonde ne compte pas baisser les bras pour autant. Les deux interlocuteurs se retrouvent dans la même situation qu'une proie et son prédateur : l'homme en face d'elle fait son job, ne cherche qu'à manger ; elle court pour sa vie, pour survivre, alors elle est bien plus rapide que lui, plus coriace. Mais elle a besoin de réfléchir avant de lui donner son prix, afin d'en tirer un maximum de profit. Elle est prête à lui dire qu'elle va réfléchir à sa proposition et qu'elle reviendra vers lui quand elle sera décidée, mais la conversation change de propos et Odette sent que l'homme reprend de l'aplomb et le dessus sur elle - certainement qu'il fait ça depuis bien plus longtemps qu'elle, il n'y a qu'à voir les rides aux coins de ses yeux.
— Du boulot ? Donc c'est votre job, de la même façon que le voisin est caissier à la supérette ? Cool. Elle ne cache pas son intérêt pour la chose, car Odette se doute bien qu'il ne se contente pas de voler les appareils et de les revendre, que ça doit cacher quelque chose de plus profond, qu'elle ne devine pas encore mais qui la rend curieuse. Odette n'a jamais eu une vie banale et quand bien même elle aimerait que ce soit le cas, elle serait aujourd'hui incapable de s'installer dans une petite routine bien rangée, elle s'ennuierait profondément.
— Laissez-moi deviner, vous n'avez besoin de personne ? Elle arque un sourcil, les bras croisés sous la poitrine, légèrement amusée et ne s'en cachant pas - ce serait dommage de ne pas lui montrer, elle est prête à parier que ça l'énervera encore plus et elle y prendra bien du plaisir. Cependant, lorsque l'inconnu tend de nouveau sa main vers elle en lui faisant une promesse d'embauche, le coeur de la blonde s'accélère et elle hésite avant de sortir l'appareil de sa poche.
— Vous le promettez ? Elle n'est pas sûre de le croire mais elle en a envie, alors elle s'approche de lui et dépose l'appareil au creux de sa paume avant de se reculer, les ondes que renvoient son interlocuteur ne lui inspirant aucune confiance pour rester trop longtemps trop près de lui. — Alors, je commence quand ? Finit-elle par demander, essayant de ne pas trop montrer son excitation.

_________________
"'Cause the players gonna play and the haters gonna hate, baby I'm just gonna shake it off."
Contenu sponsorisé




(it's 'bout time to raise up and petition) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (it's 'bout time to raise up and petition) ·
 
(it's 'bout time to raise up and petition)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un p'tit bain... Et plus? [ Seiko ♥ ] -Hentaï-
» Empty Storytime [PV Gak' & Eva] [Hentaï Page 2&3]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: