hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 (i'd be waiting for you)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 

Penelope Calvarese

messages : 917
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : sjohansson ⋅ © mine.
multinicks : lottie ⋅ shiloh ⋅ odette ⋅ daniel.
points : 1573
age (birth) : 34 y.o. (30/04)
♡ status : married then divorced then the other woman then single.
work : model turned nurse at windmont bay clinic, doing extras for the mc.
home : a nice little house on bridgewater way.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : sören ⋅ ezra ⋅ lucas ⋅ teodora ⋅ rheni ⋅ persy ⋅ maggie

(i'd be waiting for you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (i'd be waiting for you) · Sam 18 Juil - 13:20
you're like goddamn dynamite
lit up in a perfect way
you're the match that made me strike
crazy little renegade
x x x
windmont bay, @ sören's, le 14 mai 2020 (1pm)
@Sören Westerberg

Debout devant la porte, Penelope inspire profondément et expire lentement, comme pour se donner le courage d'écraser son doigt sur la sonnette. Elle n'est encore jamais venue dans cette maison, habituée à l'ancienne propriété du quadragénaire. Elle l'a appelée deux jours plus tôt pour lui demander le moment qui l'arrangeait le plus pour la recevoir chez lui afin qu'elle lui enlève ses points de suture, la plaie ayant cicatrisé depuis leur retrouvailles à l'hôpital. Ce jour-là, elle lui a proposé de venir jusqu'à lui pour terminer les soins plutôt que de le faire venir jusqu'à elle, déjà parce que ça lui faisait économiser un trajet, lui pour qui se déplacer était une épreuve constante, mais aussi parce que, égoïstement, elle voulait le voir dans un cadre plus intime que celui de son lieu de travail. Il lui a donc filé son adresse et voilà qu'elle se trouve devant le numéro indiqué, soudainement anxieuse de revoir ce visage qu'elle aime tant regarder. Ça fait une éternité qu'ils ne se sont pas retrouvés tous les deux, et même si l'infirmière n'attend rien de ce rendez-vous censé être professionnel, elle ne peut s'empêcher de ressentir ces papillons dans le ventre, ceux que l'on a avant un premier rencard. Elle finit par frapper à la porte et se munit de son plus beau sourire quand il vient lui ouvrir, la simple vision de son visage suffisant à l'apaiser un minimum.
— Bonjour, Sören. Comment vas-tu ? Des banalités qui ne lui semblent pas naturelles à l'égard de cet homme, mais que peut-elle bien dire d'autre ? Elle entre alors dans cette maison inconnue et son regard parcourt la pièce principale, curieuse de savoir dans quel décor Sören vit désormais. Quelles photos a-t-il gardé de sa vie passée, quelle fourniture peut-elle reconnaître ? Elle n'est pas surprise de voir la tête de Juliet trôner fièrement sur les meubles et un fin sourire se dessine sur ses lèvres - si elle ne s'est jamais liée avec l'adolescente, sa relation avec le suédois à l'époque secrète, elle sait pourtant l'importance qu'elle a pour Sören.
— On s'attaque aux choses sérieuses maintenant ou tu veux retarder l'échéance et me faire visiter d'abord ? Un sourire amusé sur les lèvres, elle dépose sa trousse médicale sur la table et partage une oeillade complice avec son ancien amant, attendant qu'il la guide à travers la maison comme il le lui avait promis lors de leur dernière entrevue.

_________________
"I gave you all my energy and I took away your pain 'cause human beings are destined to radiate or dream, what line do we stand upon 'cause from here it looks the same and only scars remain."
turn the pain into power.

Sören Westerberg

messages : 1317
name : mrs.brightside / marine.
face + © : ncw + all souls.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 680
age (birth) : forty-eight ⋅ 21/03
♡ status : divorced.
work : wb campus director.
activities : focussing on his re-education, learning how to do his job, going to therapy.
home : a house on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nelli, dora ⋅ |open|

(i'd be waiting for you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'd be waiting for you) · Lun 20 Juil - 20:26
Avait-il fait une erreur en acceptant de recevoir Penelope chez lui, ce soir ? Alors qu’il tentait du mieux qu’il pouvait de ranger les lieux, Sören ne pouvait s’empêcher de se poser la question mais surtout de se dire qu’il abusait, encore une fois, de sa générosité. L’homme avait fait pas mal d’efforts au cours de ces deux dernières années afin de permettre à l’infirmière de tourner la page. Il ne l’avait pas recontacté, n’avait pas cherché à interférer dans sa vie ni même à savoir comment elle allait - c’était une question dont il redoutait la réponse et qu’il était donc plus simple d’ignorer. Pourtant, pour une fois, la décision du suédois n’était pas totalement égoïste. Certes, se détacher de son passé faisait partie de sa thérapie et l’aidait, à petite échelle, à se créer une nouvelle vie, mais c’était avant tout pour Nelli que la décision avait été prise. Magnifique et bien plus jeune que lui, il était hors de question de voir la jeune femme mettre sa vie sur pause plus longtemps, dans l’espoir qu’un jour, peut-être, Sören lui revienne. N’avait-elle pas perdu suffisamment d’années à l’attendre lorsqu’il avait encore toute sa tête ? Bien sûr que si. Au bout du compte, il ne restait rien d’eux deux, rien des promesses que son amant avait pu lui faire. Alors forcément, sur le point de la recevoir dans son antre, Sören était nerveux pour un tas de raisons, à commencer par la peur de foutre en l’air ces deux années de distance. Les sourires que l’infirmière lui accordait ne trompaient pas, et s’il ne se l’expliquait pas, Westerberg avait peur qu’une partie d’elle s’accroche toujours à de maigres espoirs. A une petite flamme qu’il ravivait pour sauver un déplacement, comme un con. Cela allait au delà du côté pratique, le directeur ayant sincèrement envie d’apprendre à la (re)découvrir, mais sa conversation avec Dory avait suffit pour comprendre qu’il faisait erreur. Ils avaient un trop gros bagage pour se contenter d’une amitié.
Dans un soupire, Sören chassa ce qui le tourmentait, puisqu’il était à présent trop tard pour annuler. On sonnait d’ailleurs à la porte vers laquelle il boitait pour découvrir l’italienne - si seulement elle l’était, n’ayant tiré cette conclusion qu’à la consonance de son nom sans avoir confirmation. « Bonjour. Bien et toi ? » Dans un sourire franc - il faut dire que celui de la blonde était contagieux -, Sören s’écarta pour lui permettre d’entrer. « Merci encore d’être venue. » Tu n’aurais pas du, se retenu-t-il d’ajouter, fermant la porte derrière elle. Qui avait-il de plus personnel que les quatre murs qui l’abritaient au quotidien ? L’ancien/futur directeur se déplaça jusqu’à la pièce de vie qui lui avait également servit de chambre à coucher au début de son installation, lorsqu’il ne prenait pas la peine de se rendre jusqu’à son lit. Aujourd’hui la maison était somme toute classique, banale, au delà de quelques rares photos et des installations lui permettant de se déplacer de haut en bas. Les portes avaient étaient élargies pour permettre à son fauteuil de les passer et un monte-escalier remplaçait la rampe. Rien d’exceptionnel, rien qui ne donnait envie d’y passer des heures non plus. Sören n’avait pas vraiment pris le temps de s’attarder sur la décoration qui donnait un côté ‘sans-vie’ au lieu, maintenant qu’il essayait d’imaginer de se mettre à la place de sa visiteuse.
« Tu insinues que je crains le moment fatidique ? » Répondit-il amusé, comme si quelques points de sutures pouvaient lui faire peur après les broches. « Je te fais confiance pour ne pas me charcuter. On peut en finir avec ça directement. » Il leva le bras pour désigner sa plaie, avant de balayer la pièce du regard. « Tu as besoin de quelque chose en particulier ? Il y a un peu plus de lumière naturelle à la cuisine, viens. » Finalement, Nelli aurait une mini partie de visite avant de pouvoir s’atteler à la tâche. D’un signe de tête, Sören l’invita à le suivre, s’installant sur une chaise dés qu’il arriva à hauteur de celle-ci.

_________________
-- i'm feeling far away, i'm feeling right there. deep in my heart, deep in my mind, take me away. all i believe, is it a dream that comes crashing down on me? all that i own, is it just smoke and mirrors?

Penelope Calvarese

messages : 917
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : sjohansson ⋅ © mine.
multinicks : lottie ⋅ shiloh ⋅ odette ⋅ daniel.
points : 1573
age (birth) : 34 y.o. (30/04)
♡ status : married then divorced then the other woman then single.
work : model turned nurse at windmont bay clinic, doing extras for the mc.
home : a nice little house on bridgewater way.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : sören ⋅ ezra ⋅ lucas ⋅ teodora ⋅ rheni ⋅ persy ⋅ maggie

(i'd be waiting for you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'd be waiting for you) · Mar 11 Aoû - 20:39
Il lui a manqué pendant tous ces mois. Pourtant, leur rupture ne date pas de son départ de Windmont Bay mais bien d'avant, les ponts ont été coupé il y a des années, mais Penelope aimait l'idée qu'il soit toujours là quelque part, qu'elle puisse prendre de ses nouvelles même de loin. Lorsqu'il a quitté la bourgade, la blonde a eu peur que ce ne soit définitif, et imaginer une vie sans le suédois lui a fait froid dans le dos. Quel ne fut pas son soulagement lorsqu'elle l'a revu au détour d'une rue, encore plus lorsqu'il a passé les portes de l'hôpital dix jours plus tôt. Si elle a réussi à avancer comme il se peut, si elle aurait dû maudire son retour qui allait mettre ses efforts à la poubelle, Penelope ne peut s'empêcher de ressentir une certaine joie à l'idée de le retrouver, même si pour l'instant le seul rapport qu'ils entretiennent est celui d'un patient et de son infirmière.
— Ne me remercie pas, c'est normal. J'ai prêté serment, tu sais. Elle ne fait que plaisanter, son sourire en atteste, car la situation n'est clairement pas normale. Penelope soigne tous les blessés qui croisent sa route, s'occupe des âmes esseulées dans les bars, des clochards qu'elle croise dans la rue, ou encore des membres d'un club de motards ; mais faire un suivi de consultation à domicile, ça, elle n'en a pas l'habitude. Elle aurait pu le proposer à n'importe qui mais le fait qu'il s'agisse de Sören ne l'a pas fait hésiter une seule seconde avant de lui proposer cette alternative afin de lui économiser un trajet et tous les efforts que cela engendre pour lui.
— Par expérience, les hommes sont bien plus douillets que les femmes. Elle continue dans la taquinerie quand en réalité elle se doute bien que Sören ne doit plus craindre grand chose après l'épreuve qu'il a traversée. — Non, c'est gentil mais j'ai tout ce qu'il me faut. Lui répond-elle en soulevant sa trousse de secours pour joindre le geste à la parole. Elle le suit alors jusque dans la cuisine, son regard balayant les pièces à la recherche du moindre détail pour tenter de s'imprégner du nouveau Sören. Cette maison, elle ne la connaît pas, et après tout elle ne connaît pas non plus l'homme devant elle, elle ne fait que s'accrocher à un fantôme qui n'existe plus.
— Si je te fais mal, dis-le-moi. Installée face à Sören, l'infirmière commence son travail - qui ne devrait durer que quelques minutes. — Ça a l'air sympa chez toi. Croit-elle bon de dire par politesse, dans un sourire. Elle pourrait lui dire que son ancien domicile était plus chaleureux mais quel serait le but d'une telle remarque ? Penelope a déjà essayé de lui parler du passé, à l'époque où il était encore trop gentil pour l'envoyer balader, mais ça n'a jamais marché en leur faveur.
— Quelqu'un t'aide au quotidien ou tu te débrouilles tout seul maintenant ? Elle est curieuse, Penelope, mais elle cherche surtout, inconsciemment, une raison pour rester dans sa vie, comme, par exemple, lui apporter une aide quotidienne pour une tâche qui semble banale au commun des mortels mais qui s'apparente à soulever une montagne pour le suédois. Alors, quand bien même elle ne lui souhaite aucun malheur, elle espère que la place n'est pas déjà prise par une quelconque aide à domicile.

_________________
"I gave you all my energy and I took away your pain 'cause human beings are destined to radiate or dream, what line do we stand upon 'cause from here it looks the same and only scars remain."
turn the pain into power.

Sören Westerberg

messages : 1317
name : mrs.brightside / marine.
face + © : ncw + all souls.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 680
age (birth) : forty-eight ⋅ 21/03
♡ status : divorced.
work : wb campus director.
activities : focussing on his re-education, learning how to do his job, going to therapy.
home : a house on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nelli, dora ⋅ |open|

(i'd be waiting for you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'd be waiting for you) · Jeu 27 Aoû - 16:48
Sourcil arqué, Sören se retenu de rire, voyant parfaitement que Nelli elle-même n'était pas sérieuse. Elle avait prêté serment, certes, mais il doutait qu'elle fasse la même proposition à tous ses patients - il espérait, d'ailleurs, que ça ne soit pas le cas, sans savoir sur qui elle pouvait bien tomber. Windmont Bay avait beau être réputée comme une ville assez calme, malgré les événements venus perturber ces derniers années, il y avait des grands malades partout et ça, Sören n'en doutait pas. « Méfie-toi quand même, on ne sait jamais sur qui tu pourrais tomber. » Précisa-t-il, pourtant convaincu qu’il n’avait pas droit au même traitement que le reste de ses patients.
Arrivés dans la cuisine, il s’installa sur une chaise en observant les gestes minutieux de la jeune femme, regrettant de ne même pas avoir pensé à lui offrir une boisson avant qu’elle se mette au travail. Il y a beau avoir un côté pratique à son passage, Sören n’avait tout de même pas l’intention de la congédier à la seconde où ses points de sutures seraient retirés. L’homme ne put s’empêcher de rouler de lever doucement les yeux au ciel à sa réflexion sur la résistance à la souffrance des hommes, non sans un léger sourire en coin. Avant l’accident, Sören avait toujours été du genre à jouer les hommes forts lors des gros bobos, mais se faisait vite plaindre pour des petites blessures  du quotidien ou un gros rhume. Il fit mine de sursauter au premier fil que Nelli lui arracha, dans une grimace théâtrale, alors que ne lui procurait pourtant qu’un léger pincement sur la peau. « C'est le moment de passer au aveux si tu n'es pas vraiment infirmière. » Il la questionna, et se repris avant qu’elle ne se vexe. Il ignorait après tout le caractère de la jeune femme et ne savait donc pas si elle était du genre à prendre les choses avec humour - parfois déplacé, il en convenait - où si Nelli serait piquée par sa remarque. « Je plaisante, continue. » Son sourire se fit plus franc, alors que son regard se perdait sur la cuisine qu’elle commentait, comme s’il l’a découvrait lui aussi. Sympa n’était peut-être pas le mot qu’il aurait choisi, bien que les lieux lui conviennent parfaitement. « Pratique plus que sympa, je dirais. » Il la corrigea, l’autorisant elle aussi à émettre ses critiques sur les lieux si elle le voulait. Sören n’avait franchement aucune fierté lorsqu’il pensait à la décoration, absente, de la maison alors elle pouvait y aller niveau critique, il ne risquait pas de mal le prendre.
Relevant les yeux vers son ex amante - maitresse? Petite amie? Westerberg ignorait de la manière dont il avait pu la considérer à l’époque -, il pinça les lèvres avant de lever les épaules. « Je me débrouille plus ou moins seul. Ma nièce m’a aidé à ré-organiser les armoires de manière à ce que tout soit à ma portée. » Ce qui était bien pratique, même s’il n’était toujours pas des plus rassuré lorsqu’il devait, par exemple, égoutté des pâtes et se retrouvait une casserole bouillante dans les mains, sur des jambes instables. Tout un tas de truc aussi insignifiant que facile pour toute personne normalement constituée. « J’ai quelqu’un qui vient faire le ménage une fois par semaine et j’essaye de demander par-ci par-là pour les courses, surtout ce qui est lourd. » Aussi fier soit-il d’avoir retrouvé une certaine autonomie, Sören savait aussi que sans aucune aide, ça aurait été assez compliqué pour lui.
« Comme neuf. » Dit-il en observant la plaie alors que la jolie blonde lui signalait avoir terminé et rangeait son matériel dans sa trousse. « Je t’offre quelque chose à boire, ou tu es pressée? »

_________________
-- i'm feeling far away, i'm feeling right there. deep in my heart, deep in my mind, take me away. all i believe, is it a dream that comes crashing down on me? all that i own, is it just smoke and mirrors?

Penelope Calvarese

messages : 917
name : romane ⋅ bambi eyes.
face + © : sjohansson ⋅ © mine.
multinicks : lottie ⋅ shiloh ⋅ odette ⋅ daniel.
points : 1573
age (birth) : 34 y.o. (30/04)
♡ status : married then divorced then the other woman then single.
work : model turned nurse at windmont bay clinic, doing extras for the mc.
home : a nice little house on bridgewater way.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : sören ⋅ ezra ⋅ lucas ⋅ teodora ⋅ rheni ⋅ persy ⋅ maggie

(i'd be waiting for you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'd be waiting for you) · Lun 31 Aoû - 19:42
— Monsieur Westerberg, seriez-vous inquiet pour moi ? Sa taquinerie cache une émotion plus sensible. Elle sait que ça ne signifie rien, que la sécurité est quelque chose que l'on souhaite à tout le monde, pas forcément aux gens qui nous sont les plus chers, mais chaque petite attention de Sören lui fait plaisir, elle ne peut pas s'en empêcher. Préférant passer sous silence ses émotions, elle ne se défait pas de son sourire à toute épreuve et suit Sören dans la cuisine, le laissant s'installer sans le presser tandis qu'elle prépare ses affaires. Elle lui tourne le dos quelques instants, le temps de se laver les mains, puis se met au travail, lâchant un rire franc quand le suédois fait mine de souffrir sous son doigté expert.
— Tu m'as démasquée, j'avoue tout. Elle lève les mains en l'air comme pour se rendre avant de reprendre son travail, préférant finir rapidement ; non pas qu'elle soit pressée de partir, bien au contraire, mais elle préfère discuter avec Sören sans être en train de travailler. — Je ne suis pas en sucre, Sören. Précise-t-elle, devinant que sa remarque vient d'une certaine gêne de sa part. Elle ne veut pas qu'il se sente obligé de marcher sur des oeufs avec elle ; leur relation est compliquée et il a l'impression de ne plus la connaître mais il n'est pas obligé de la prendre avec des pincettes. — Sois tranquille, tu peux me dire tout ce qui te passe par la tête. Positif ou négatif, blague ou sérieux, elle est là pour lui dans tous les cas et c'est ce qu'elle essaye de lui faire comprendre, plongeant son regard dans le sien avant de se concentrer sur sa cuisine pour changer de sujet et ne pas s'attarder sur ce que les yeux de Sören posés sur elle lui font ressentir. — J'imagine que la décoration n'est pas ta priorité. Il a d'autres préoccupations et bien sûr qu'il préfère avoir une maison opérationnelle qu'une oeuvre d'art, c'est compréhensible. Penelope lui offre un sourire pour le rassurer sur le fait qu'elle ne le juge pas sur son intérieur, avant de lui demander s'il sait se débrouiller seul au quotidien maintenant qu'il est capable de tenir sur ses jambes.
— Si tu as besoin d'aide tu peux m'appeler, tu sais ? Pour les courses ou autre. Elle sait que Sören n'osera jamais l'importuner ainsi mais elle le pense, elle veut être là pour lui et peut-être va-t-elle devoir s'imposer pour qu'il le comprenne. Rangeant ses affaires après avoir enlevé tous les points de suture, elle sourit à la proposition du quadragénaire.
— Je ne suis pas pressée, tu étais mon dernier patient de la journée. Ayant commencé sa journée très tôt, Penelope est fatiguée mais il est hors de question qu'elle passe à côté de l'opportunité de passer un peu plus de temps avec le suédois. — Je veux bien un café, s'il te plaît. Elle hésite à lui proposer de le faire elle-même avant de se raviser, de peur qu'il ne le prenne mal. Après s'être lavé les mains une nouvelle fois, Penelope s'installe à la table de la cuisine, en face de Sören, prête à rattraper le temps perdu comme ils n'ont pas pu le faire depuis le retour de Sören à Windmont Bay.
— Je peux te demander pourquoi tu es revenu ? À défaut de lui demander pourquoi il est parti du jour au lendemain. — Raisons professionnelles ? S'hasarde-t-elle, essayant de garder son ton léger, ayant toujours cette peur d'en faire trop et de l'étouffer ; mais s'il lui a proposé de rester, elle se dit que c'est une invitation à lui poser des questions en tout genre.

_________________
"I gave you all my energy and I took away your pain 'cause human beings are destined to radiate or dream, what line do we stand upon 'cause from here it looks the same and only scars remain."
turn the pain into power.

Sören Westerberg

messages : 1317
name : mrs.brightside / marine.
face + © : ncw + all souls.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ owen ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 680
age (birth) : forty-eight ⋅ 21/03
♡ status : divorced.
work : wb campus director.
activities : focussing on his re-education, learning how to do his job, going to therapy.
home : a house on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : nelli, dora ⋅ |open|

(i'd be waiting for you) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'd be waiting for you) · Ven 4 Sep - 14:31
Sören ouvrit la bouche sans qu’aucun son n’en sorte, ignorant quoi dire pour ne pas la blesser. Il n’était pas réellement inquiet, surtout qu’à y réfléchir un quart de seconde, cela faisait partie du métier de se rendre chez ses patients, quand bien même Nelli n’était pas infirmière à domicile. Sa remarque avait surtout pour but de lui faire savoir qu’il était conscient qu’elle lui faisait une faveur, en lui épargnant un aller pour l’hôpital. « Pas profondément inquiet, mais intimement convaincu qu’il y a de grands malades partout. » Dit-il sur une note d’humour, essayant de tempérer sa réponse et passer entre les mailles du filet, sans faire preuve d’indifférence totale à son égard. Ça aurait surtout été un mensonge de prétendre que la sécurité de l’italienne ne l’importait pas un minimum.
Un nouveau sourire pris place sur ses lèvres lorsqu’elle avouait ne pas être infirmière, la laissant malgré tout reprendre son travail avec précision tout en continuant la conversation. « Tu risques de regretter de me donner autant de liberté. » Dit-il narquois, lorsque l’infirmière lui affirme qu’il n’a pas à peser ses mots en sa présence. Elle n’avait certainement pas besoin de savoir tout ce qui lui passait par la tête non plus, l’homme étant bien plus confus par sa présence qu’il ne souhaitait l’admettre. S’il ne parvenait pas à mettre le doigt sur leurs souvenirs communs, Sören ne pouvait ignorer les frissons qui descendait le long de sa colonne vertébrale au contact de ses doigts sur sa peau. Le tout était de savoir si c’était réellement Nelli, ou simplement l’absence d’une présence féminine dans sa vie depuis plusieurs années. Détournant son attention de son ex petite-amie pour la porter sur la cuisine, il grimaça, quand bien c’était encore la pièce qu’il préférait chez lui. « Pas vraiment… Mais maintenant que tout est adapté, c’est la prochaine étape j’imagine. » Pour faire de cette maison son chez-lui et non juste un lieu pratique et un peu plus chaleureux qu’une chambre d’hôpital.
Lèvres pincées lorsqu’elle offrit de l’aider, Sören hocha la tête pour la remercier, sans ajouter quoi que ce soit. Peut-être était-ce le moment de s’ouvrir à elle, de lui faire part des raisons derrière sa décision de la sortir de sa vie, plutôt que de continuer à refuser la main qu’elle lui tendait sans plus d’explication. Il commença par lui offrir quelque chose à boire et boita jusque la machine à café où il plaça la première capsule. « Tu as commencé au beau milieu de la nuit pour finir si tôt? » Sören fit l’aller retour avec la première tasse, et de même avec la deuxième, ne souhaitant pas prendre de risque avec deux tasses dans les mains, puis pris place en face d’elle.
« Parce que je n’avais nul part ailleurs où aller. » Sa question le déconcerta un peu, avant de se rappeler que Penelope ignorait pourquoi il était parti dans un premier temps. Pour lui, c’était tout-à-fait logique de retrouver son domicile une fois sa sortie du centre psychiatrique, mais pour ceux qui ne savait pas où il s’était trouvé pendant sept mois, la question était sans doute légitime. Les yeux rivés sur la petite cuillère qu’il faisait tourner encore et encore dans son café, Sören fini par les relever vers elle. « J’étais en centre pour travailler sur moi-même. Une fois que je suis sorti, c’était logique de rentrer à la maison. » Un mince sourire pris place sur ses lèvres, lui livrant la vérité sans entrer dans les détails. L’emploi du mot ‘centre’ était vague et il laissait soin à l’infirmière d’en déduire ce qu’elle souhaitait - avec un peu de chance, que l’ancien directeur avait travaillé sur sa motricité, ce qui avait d’ailleurs payé quand bien même ce n’était en réalité pas la raison principale. Sören souhaitait protéger Nelli en omettant qu’il avait pensé à mettre fin à ses jours, autant qu’il se protégeait lui-même. La dernière chose dont il avait besoin était de lui faire de la peine, ou qu’elle le regarde avec pitié. « Mais pour te répondre, j'ose espérer ne pas être sur liste rouge et pouvoir récupérer mon emploi à la rentrée prochaine. »

_________________
-- i'm feeling far away, i'm feeling right there. deep in my heart, deep in my mind, take me away. all i believe, is it a dream that comes crashing down on me? all that i own, is it just smoke and mirrors?
Contenu sponsorisé




(i'd be waiting for you) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (i'd be waiting for you) ·
 
(i'd be waiting for you)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: