hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites et/ou faire un petit
tour dans notre pub bazzart.
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le deal à ne pas rater :
Clé de licence Windows 10 PRO à 2,99 € (version téléchargeable)
2.99 €
Voir le deal
Le Deal du moment :
HETP [Noire et Rouge HX-Y8] Batterie Externe 25800mah
Voir le deal
21.95 €

 

 you're my favorite feeling


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 
I SEE RIGHT THROUGH ME

James Carmichael

messages : 1076
name : margot
face + © : Gigi Hadid - Hanatsuki
multinicks : Finn ▴ Ali ▴ Daphne ▴ Gibi ▴ Maya ▴ Philae ▴ Rory ▴ Oscar
points : 548
age (birth) : 28 yo (9/9).
♡ status : getting in a relationship might seem like a good idea but so did getting on the titanic and look what happened
work : scubba diving instructor but for how long?
activities : dancing, writing, visiting Theo's grave, partying, making dark jokes, reading about death.
home : 3-bedroom house on ocean avenue w/ Valentine.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Peter ▴ Kerry ▴ Justyn ▴ Etta ▴ (Owen)| fr/en ▴ closed

you're my favorite feeling Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· you're my favorite feeling · Dim 26 Juil 2020 - 23:57
you're my favorite feeling
23.07.20 / @Owen Valentine

C’était bien la première fois depuis qu’elle avait découvert la ville de Vancouver que James n’était pas ravie d’y aller. Elle savait que la conversation qu’elle aurait une fois les six heures de route avalées n’allait pas être plaisante mais elle tenait également à avoir cette discussion en face à face. Il aurait été beaucoup plus aisé de l’avoir à distance, sans doute aucun, mais pour une fois dans sa vie, James ne souhaitait pas choisir la solution de facilité. Elle n’en avait fait qu’à sa tête ces derniers jours (en grande partie parce qu’elle ne se sentait pas capable de faire mieux) mais elle savait désormais qu’il était temps de prendre en compte que son attitude égoïste - qu’elle assumait totalement au demeurant - avait pu inquiéter certaines personnes de son entourage et une en particulier. La décision de rejoindre Owen dans un autre pays avait été prise à la hâte mais James savait que c’était nécessaire si elle voulait le rassurer totalement. Elle avait fait l’effort avant de prendre la route de lui envoyer un rapide “I’m fine, don’t worry.” mais savait que cela ne serait pas suffisant. Pourtant, elle se savait également incapable de lui donner quoique ce soit d’autre avant de pouvoir poser son regard sur lui. James venait de passer plusieurs journées particulièrement difficiles et si elle était la dernière des personnes à appliquer le dicton “loin des yeux, loin du coeur”, elle avait toujours un peu de mal à redevenir elle-même avec les gens de son entourage après s’être isolée de la sorte. C’était encore plus vrai quand la cause de cette isolation était ce deuil impossible à faire et aussi particulière que soit sa relation avec Owen, il n’était pas une exception à la règle. Et puis… c’était une excellente excuse pour venir le voir, découvrir son appartement et passer un peu de temps avec lui. James savait qu’elle était la bienvenue quand elle voulait mais elle avait également conscience qu’ils avaient tous deux besoin de s’ajuster à leur nouvelle vie. La seule différence régnait dans le fait que la nouvelle vie d’Owen était beaucoup plus excitante que celle de James qui se retrouvait simplement à vivre seule et à passer tous les jours devant la chambre inoccupée de son ami. Du moins quand elle ne décidait pas d’aller y passer la nuit.
Elle soupira doucement alors que les panneaux qui indiquaient qu’elle arrivait à Vancouver se dessinaient devant elle et resserra ses doigts autour du volant. Elle commençait sérieusement à sentir la fatigue mais elle se sentait également nerveuse, ne sachant pas vraiment si la surprise qu’elle faisait à Owen le rendrait plus indulgent quant à ce silence radio qu’elle lui avait imposé (enfin.. elle avait répondu de temps à autre… mais pas vraiment).  Jetant un coup d’oeil à l’horloge sur le panneau de bord et soupira en constatant qu’il était trois heures du matin. Elle ne souhaitait pas particulièrement le réveiller mais n’avait pas non plus envie de passer le reste de la nuit dans sa voiture… Grimaçant elle s’arrêta dans l’une des artères principales de la ville pour prendre un café et un sandwich à un fast-food encore ouvert. Elle prit le temps de le dévorer mais une demi-heure plus tard, elle était de nouveau dans sa voiture avec encore quelques heures à tuer. Elle décida finalement de chercher si une boulangerie était encore ouverte dans Vancouver à cette heure-ci, s’y rendit en étant peu convaincue de la qualité de ce qu’elle allait trouver mais acheta tout de même ce qui ressemblait à des viennoiseries françaises (même si James n’en avait jamais vraiment retrouvé le goût depuis qu’elle était allée à Paris). Il était quatre heures et quart quand elle se gara devant la porte du bâtiment dans lequel se trouvait l’appartement d’Owen et soupira avant d’attraper son téléphone. Elle décida de lui envoyer un sms plutôt que de l’appeler pour éviter de le réveiller. “I’m bringing you breakfast. Text me when you wake up”. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il se réveillerait avec une envie pressante - ou qu’il était de sortie et venait à peine de rentrer ou s’apprêtait à le faire. Rapidement, cependant, elle commença à s’assoupir sans prendre conscience du temps qui s’effilait autour d’elle. Elle sursauta donc lorsque Owen lui dit de monter et après avoir sautillé pour se réveiller et s’être légèrement rafraichie, James grimpa les escaliers quatre à quatre jusqu’à se retrouver devant sa porte où il l’attendait. Elle soupira doucement en l’apercevant, un sourire naissant sur ses lèvres. “Don’t be mad, I brought you croissants.” dit-elle en agitant son sachet devant son nez avant de souffler : “I missed you.” et de passer ses bras autour de son cou.

_________________

But sometimes I don't wanna be happy, don't hold it a g a i n s t me. If I'm down just l e a v e me there, let me be s a d. Sometimes I just wanna be lonely, don't need you to hold me.
close your eyes, clear your heart.

Owen Valentine

messages : 1690
name : mrs.brightside (marine)
face + © : r.madden + tearsflight, lt, twin.
multinicks : tommy ⋅ mila ⋅ sören ⋅ casey ⋅ howard ⋅ dean ⋅ nathan ⋅ naila.
points : 2115
age (birth) : thirty-four y.o. (18/06)
♡ status : happy father of a 7 y.o princess, single.
work : actor, currently filming the new c.w show in vancouver.
activities : trying to finish the script he's been writing for 2 years, mixing, spending as much time as he can with his daughter.
home : a flat in vancouver most of the times & a house on ocean avenue with james when in wb.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ryan, james (jace, oscar) ⋅ |close|

you're my favorite feeling Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: you're my favorite feeling · Lun 10 Aoû 2020 - 23:12
A mesure que les heures, et jours, passaient, l’inquiétude laissait place à la colère, lorsque les messages on-ne-peut-plus brefs de sa colocataire lui parvenaient. Ils étaient suffisants pour savoir que le coeur de James battait encore, mais cela s’arrêtait là. Owen savait que la date ‘d’anniversaire’ de la mort de Theo serait une épreuve à passer, malheureusement il lui était impossible de poser des jours de congés alors qu’il venait tout juste de commencer le tournage de sa série. L’acteur avait l’impression de vivre à mille à l’heure dernièrement, au point d’en oublier de manger parfois, ce qui d’un côté avait permis d’étouffer un peu son inquiétude concernant la jeune femme. Il n’empêche qu’il avait tenter d’entrer en contact avec elle dés qu’une occasion s’était présentée, et c’était le silence radio qu’il avait accueilli en retour, suivi de quelques mots - auxquels il ne croyait pas une seconde - pour l’empêcher de descendre à Windmont Bay, lorsqu’il avait menacé de le faire. Pour être tout-à-fait honnête, il n’en aurait surement pas eut la possibilité s’il avait réellement voulu le faire. Owen avait surtout voulu la secouer et lui faire savoir qu’il était là, même à des centaines de kilomètres d’elle. Il regrettait de ne pas l’avoir invité à venir passer un peu de temps sur Vancouver, afin de lui changer les idées, mais là encore, Valentine avait su qu’il n’aurait pratiquement pas de temps à lui accorder. Le brun n’avait même pas encore défait toutes ses valises, même si cela relevait plus d’un manque cruel de volonté, plutôt que de temps. L’appartement était vide, au delà de ses vêtements étalés partout, et il n’y passait qu’en coup de vent. De toute façon, Owen était à peu près certain que son invitation aurait soigneusement été déclinée s’il avait décidé de la formuler. Si tout ceci n’avait absolument rien à voir avec lui, ce dont l’irlandais était parfaitement conscient, une infime partie de son coeur ne pouvait s’empêcher d’en vouloir à James de l’avoir gardé à l’extérieur de sa bulle. Depuis plus d’un an, ils avaient toujours répondu présent l’un pour l’autre, dans les bons comme les mauvais moments, et savoir qu’elle se laissait, probablement, submergé par toute cette tristesse sans l’autoriser à la soulager lui serrait la poitrine. Il n’y avait cependant rien qu’il puisse faire, en dehors de continuer à lui faire savoir qu’il était là, lorsqu’elle serait prête à lui revenir. Là encore, il avait faillit à son rôle, laissant sa frustration prendre le dessus.
Lorsqu’il ouvrit les yeux et observa l’heure sur son téléphone, la notification de message le surpris, son contenu plus encore, au point qu’il du cligner des yeux à plusieurs reprises. Il était encore tôt et sans la présence de James, Owen aurait sans doute retrouvé les bras de Morphée pour quelques heures encore, d’autant plus après la pendaison de crémaillère un peu improvisée hier soir, en compagnie de quelques membres du cast. Ayant du mal à le croire, bien que la blague aurait été de très mauvais gout, il s’approcha de la baie vitrée comme s’il était possible, du haut de son trente-troisième étage, de découvrir la voiture de Carmichael. Ce ne fut pas le cas, ce qui n’empêcha pas la réalité de s’imposer doucement à lui. Se grattant l’arrière de la nuque, Owen observa d’un air renfrogné la chambre, sachant que le salon était dans un état bien pire. Plusieurs bouteilles d’alcool vide trainaient ici et là et il était hors de question que le brun laisse penser à son amie que sa vie était une fête chaque soir depuis son arrivée. Premièrement, c’était loin d’être le cas, deuxième Owen ne voulait pas qu’elle s’imagine qu’il était retombé dans ses vieilles habitudes à boire bien trop souvent, lorsqu’il lui avait, de son côté, demandé d’arrêter la coke. Ce n’était pas comparable, mais il savait que ça l’était dans l’esprit de la blonde - qui, pour ce qu’il en savait, avait peut-être replongé le nez dans la poudreuse. Patienter une demi-heure de plus dans sa voiture était peu cher payé pour la frousse bleue qu’elle lui avait foutu, la semaine dernière, alors Valentine pris le temps de se débarrasser des vidanges et ranger l’espace, ce qui n’était pas si difficile vu l’absence d’objets personnels. Il alla jusqu’à s’accorder une douche rapide, avant d’enfin lui envoyer un message pour l’inviter à monter, sans réellement s’attendre à la trouver devant sa porte quelques minutes plus tard. Dans l’état actuel des choses, l’esprit d’Owen misait plus sur la mauvaise blague que sur sa réelle présence, à Vancouver.
Les battements de son coeur accélèrent malgré lui en entendant sonner, prenant une longue inspiration avant d’ouvrir la porte, lui offrant l’air le plus détaché qu’il avait en réserve. Il arqua un sourcil à sa remarque, comme si ses foutus croissants pouvaient pardonner le sang d’encre qu’il s’était fait, restant de marbre lorsqu’elle le serra dans ses bras. Sa volonté de lui en vouloir s’évaporait aussi vite que la buée sur le miroir de la salle de bain, après une longue douche, et Owen poussa un soupire en s’écartant pour la laisser entrer. Peut-être avait-il réellement abusé sur la bouteille hier, et que tout ceci n’était que le fruit de son imagination. « I hate you. » Fut sa seule réponse, quand bien même il n’en pensait pas un traitre mot.
I get that you needed time. I know that theses days have been difficult for you. But you don’t get to shut me out after everything we’ve been through. Sa leçon de morale, il pouvait bien se la mettre où il pensait. Owen lui-même en étant conscient, et ne voulait surtout pas prendre le risque qu’elle tourne les talons et lui échappe à nouveau, raison pour laquelle il ne prononça ses mots que dans son esprit, mâchoire serrée pour ne laisser aucun d’eux prendre vie dans sa bouche. Récupérant le sachet avec les croissants qu’elle tenait à la main, Owen pris la direction de la salle à manger, balançant ces derniers sur la table avant d’aller à la cuisine leur préparer du café - il allait pour sa part avoir besoin de plus d’une tasse. « You don’t get to show up at my door unannounced like you didn’t let me imagine the worst for days. » Murmura-t-il finalement entre ses dents sérrées, partagé entre l’envie qu’elle l’entende loud and clear, et celle que le son de la machine à café aie suffit à étouffer sa remarque. Revenant en silence vers la table, Owen y posa les deux tasses et pris place en face de James, se servant d’un croissant. Il finir par relever les yeux pour la scruter et tenter de savoir comme elle allait, plutôt que de simplement lui poser la question - sans doute parce qu'il ne lui faisait pas confiance pour lui fournir une réponse honnête.

_________________
the day you walked away and took the higher ground was the day that I became the man that i am now. but these high walls, they came up short now i stand taller than them all.
 
you're my favorite feeling
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: