hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-40%
Le deal à ne pas rater :
-40% sur le lampadaire trépied Loft LAHTI noir
53.99 € 89.99 €
Voir le deal

 

 Someone to hear your prayers (T/W)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: arc light
Aller en bas 
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 752
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2919
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Someone to hear your prayers (T/W) · Mer 29 Juil - 22:22
Someone to hear your prayers, someone who's there
@Tony Burton


L’ambiance de Windmont Bay était au beau fixe : l’euphorie de la fête nationale et le car-wash des pompiers rendaient la plupart des habitants euphoriques. Winifred aurait dû faire partie de ces gens-là : elle profitait aujourd’hui d’une permission exceptionnelle lui permettant de passer le week-end en ville et Aaron, son petit-ami, était un pompier populaire. Elle aurait dû être à ses côtés, pour le soutenir et l’encourager. Et pourtant, elle ne se rendrait pas au car-wash. Les raisons étaient multiples : elle savait que les ragots se multipliaient à son égard, qu’entre Aaron et elle, les choses n’étaient plus aussi simples et surtout, elle avait un besoin urgent de parler à Tony Burton. Elle avait donc menti à Aaron, lui garantissant qu’elle resterait sagement chez elle en attendant son retour mais dès qu’il fut parti, elle s’empressa d’écrire à Tony et de prendre une douche pour retirer tout le sel des larmes qu’elle avait déversé.

Appuyée contre le mur de pierres à l’arrière du cinéma, Winifred mordilla l’extrémité de son pouce, son regard nerveux faisant des aller-retours entre son téléphone et la rue adjacente. Il était 15h, soit l’heure exacte de son rendez-vous de dernière minute avec Tony. L’individu ne s’était pas fait prier pour accepter de la rencontrer mais ses messages démontraient une méfiance à son égard et faisaient craindre les pires scénarios à Winifred. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, les choses avaient dégénérées et la jeune femme n’en était pas sortie sans séquelle. Parfois, elle repensait au moment où la main de Tony s’était saisie de son cou, son regard glacial et déterminé, la terreur et la colère qui l’avaient envahie. Dans ces moments-là, elle fermait les yeux et tachait de tourner la page, mais aujourd’hui, elle savait qu’elle devait rester sur ses gardes pour éviter qu’une telle situation - ou pire - se reproduise. C’est pourquoi, auprès d’elle, se trouvait Estrella. La dernière fois qu’ils s’étaient vus, la chienne n’avait pas été présente. Winifred en avait donc conclue que l’animal la protégeait de bien des façons. Elle se pencha alors en avant et cajola la chienne avec tendresse, son téléphone momentanément rangé dans la poche arrière de son jeans. « Estrella, je compte sur toi pour lui sauter à l’entre-jambe s’il se montre agressif, d’accord ? »

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗

Tony Burton

messages : 2164
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©me & fircyca.
multinicks : beckett, isaac, maisie, marnie, oliver, peter.
points : 1870
age (birth) : 38 {28.05}
♡ status : ♡ his pills.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, not getting near schools, avoiding women who aren't avoiding him.
home : a sublease on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) naajessica, aaron, kerry (justyn)

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) · Mar 18 Aoû - 21:24
La fête nationale n’avait jamais été une source de célébrations pour Tony. Il avait participé de-ci de-là à quelques soirées festives, il n’était pas aigri au point de ne pas apprécier le grand final des feux d’artifice organisés pour l’occasion, toutefois il était resté loin des festivités des dernières années. Malgré son installation au sein de la petite communauté de Windmont Bay, 2020 ne dérogerait pas à cette règle, d’autant plus que les récents événements de son existence le poussaient à faire profil bas, encore plus que d’ordinaire. Hors de question, donc, qu’il s’exhibe même pour faire laver sa voiture par les pompiers pour une bonne cause. Il était disposé à rester entre les quatre murs de son appartement, hésitant tout de même à prendre le large pour quelques heures dans un coin reculé en dehors de la ville. Toutefois, son téléphone en avait décidé autrement. Il avait vibré alors qu’il n’attendait plus de nouvelles de personne, il avait affiché un nom sorti d’outre-tombe, il avait failli choir de l’accoudoir du canapé sous le coup de la surprise. Winifred Limon. Son deuxième bourreau à Windmont Bay. L’incompréhension fit place à la colère qui elle-même céda l’espace à l’hésitation. La demoiselle semblait avoir besoin de lui, lui-même avait toujours son paquetage d’excuses à lui fournir sous le bras. Sa sagesse s’effaça au profit de son cœur qui lui intima de ne pas céder à ses pulsions paranoïaques pour cette fois. Il se rendit par conséquent sur le lieu de rendez-vous, demeurant sur ses gardes, dans le cas où elle aurait ramené son petit ami pour lui casser la gueule en souvenir du bon vieux temps. « J’aurai pas de raison d’être agressif, vu que tu ne pourras rien casser cette fois, » rétorqua-t-il après avoir entendu la mise en garde prononcée en direction de la chienne. Un vague sourire se dessina sur ses traits, qui disparut sitôt que son regard se posa sur le visage de la jeune femme. « Qu’est-ce que tu veux ? » Il aurait préféré lui demander comment elle allait, depuis tout ce temps, mais Tony était Tony, la délicatesse n’était pas son fort, surtout quand il se sentait aussi peu maître de la situation. Il ne comprenait toujours pas ce qu’il faisait là et ignorait ce que Winifred pouvait bien avoir derrière la tête.

_________________

a catch in my throat, choke
torn into pieces
She seemed dressed in all of me, stretched across my shame. All the torment and the pain, leaked through and covered me.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 752
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2919
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) · Mer 19 Aoû - 17:28
w/ @Tony Burton

Une voix s’éleva derrière son dos et Winifred sursauta. Elle l’aurait reconnue entre mille, à travers une attaque, un typhon. Elle parut terrifiée, mais ce fut surtout la surprise qui fut responsable de son état. Confuse, elle fit rapidement volteface pour se retrouver devant Tony, l’homme à qui elle avait donné rendez-vous. Elle fit mine de se blottir sous son sweat, comme si c’était le froid et non pas la peur qui la faisait pâlir. Elle vit ce regard qui l’avait tant de fois hanté et, presque inconsciemment, fit un pas en arrière, pour se retrouver derrière la carrure protectrice de sa chienne dont elle ne lâchait pas le collier, intimant l’ordre à l’animal de ne pas bouger. Cette dernière parut, comme à son habitude, absolument ravie de retrouver Tony tant et si bien que sa queue n’arrêtait pas de gigoter, donnant des coups dans les mollets de sa maîtresse. Essayant de ne pas y porter trop d’attention, Winifred ne lâcha pas du regard l’homme, comme si elle redoutait une action traitre de sa part. « Tu es vraiment venu armé ? » Demanda-t-elle, balayant sa question et feignant l’assurance. Son texto envoyé plus tôt dans la journée n’avait pas de quoi la rassurer et elle avait besoin de savoir le rapport de force qu’il y aurait entre eux. Elle avait certes Estrella à ses côtés, mais une arme à feu ou même blanche pouvait neutraliser la chienne très facilement. Le stress de Winifred parut se communiquer à l’animal qui se mit finalement en position assise et blottit sa tête sur ses pattes avant. Winifred la relâcha alors et sortit son téléphone de sa poche. « Si tu l’es, j’appelle les flics à la moindre menace. » C’était du pipeau, bien sûr. Si les flics rappliquaient, c’était elle qui risquait le plus gros car elle n’était pas censée échapper à la supervision d’Aaron pendant la journée et la nuit qui arrivait. Elle espéra toutefois que Tony tombe dans le panneau et décidera d’être celui qu’elle avait connu avant que tout ne dérape entre eux. Un homme imprévisible mais humble et sincère, qu’elle s'était surprise à apprécier tant il la fascinait.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗

Tony Burton

messages : 2164
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©me & fircyca.
multinicks : beckett, isaac, maisie, marnie, oliver, peter.
points : 1870
age (birth) : 38 {28.05}
♡ status : ♡ his pills.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, not getting near schools, avoiding women who aren't avoiding him.
home : a sublease on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) naajessica, aaron, kerry (justyn)

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) · Mar 25 Aoû - 11:42
Le bluff était l’arme la plus habituellement usitée par Tony. Il n’était pas de ceux qui avaient recours à des traits d’humour pour dédramatiser les situations, ce qui facilitait la prise au sérieux de ses réparties les plus cinglantes. Il avait réussi à instaurer une once de crainte chez Winifred, ce qui lui conférait un avantage non négligeable, sachant qu’il ne possédait en dehors de cela qu’une ignorance relative à leur présence respective en ces lieux. Sans un mot, il sortit les mains de ses poches et leva ses paumes devant lui pour démontrer qu’il n’était pas une menace. Certes, cela ne prouvait rien d’autre que sa bonne foi, puisqu’il pouvait très bien conserver un canif ou tout autre objet contondant de petite taille dans l’une de ses poches. Il n’était pas d’humeur. Il souhaitait faire profil bas, il ne voulait plus de sang sur ses mains. Il leva les yeux au ciel, avec un soupir de lassitude en prime. Pourquoi chercher à le rencontrer si la vue de sa pauvre carcasse la répugnait autant ? Il avait du mal à saisir la logique de la brunette. « T’auras pas à les appeler, je serai sage comme une image, » promit-il en dessinant une croix au niveau de sa poitrine. Sa question demeurée sans réponse, il s’avança de quelques pas avant de s’accroupir pour appeler la chienne à lui, mais cette dernière ne laissa échapper qu’un jappement avant de jeter un coup d’œil en direction de sa maîtresse. Il ne s’était pas aspergé de son parfum magique, il n’avait aucun attrait pour elle. « Tu m’as ramené un cadeau de ton voyage au Japon, c’est pour ça que tu voulais me voir ? » Peut-être que de manière détournée, il obtiendrait davantage d’informations sur sa présence derrière ce vieux cinéma. « T’as pas pris beaucoup de couleurs, j’imagine qu’il n’a pas dû faire si beau que ça au pays du Soleil-Levant... » Au contraire, elle avait même l'air plus pâlotte que dans son souvenir.

_________________

a catch in my throat, choke
torn into pieces
She seemed dressed in all of me, stretched across my shame. All the torment and the pain, leaked through and covered me.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 752
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2919
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) · Dim 6 Sep - 10:34
w/ @Tony Burton

Une impression étrange apparut à la jeune femme en entendant Tony s’assimiler à une image. S’il y avait bien une chose qu’elle avait appris de lui, c’était que son calme masquait une tornade qui pouvait tempêter au moindre faux pas. Elle fit donc une moue, prouvant qu’elle était peu convaincue mais s’admit rassurée en voyant qu’il ne portait pas d’arme. Elle rangea donc son téléphone portable dans la poche de son sweat. Elle le regarda ensuite s’accroupir au niveau d’Estrella et constata elle aussi l’indifférence de la belle bête mais son attention fut détournée par les paroles de l’homme. Pourquoi lui parlait-il du Japon ? Les sourcils froncés, elle essaya de comprendre quelle blague pas drôle il essayait de lui faire, avant de finalement comprendre la situation. « Quelles rumeurs courent à mon sujet ? » Agacée, elle poursuivit. « Je ne suis pas partie au Japon, je suis internée Tony. » Elle passa une main sur son front, sentant le rouge lui monter aux joues mais elle n’avait pas le choix, elle devait tout expliquer à cet homme car elle avait besoin qu’il comprenne l’ampleur de la situation pour pouvoir l’aider. « Je suis obligée de rester à l’hôpital psychiatrique de Portland. » Elle marqua une pause, hésitant à lui expliquer les raisons exactes de son internement. « Pour des brouilles. Mais ils me filent des médocs atroces. J’essaye de les esquiver, mais c’est quasiment impossible. » Elle s’accroupit à son tour pour se retrouver de nouveau face à face avec Tony. Ses grands yeux noisette devinrent suppliants, et sa voix mielleuse. « J’ai besoin de ton aide. Je ne supporte pas leurs effets secondaires. J’ai pris 5 kilos déjà ! » Elle désigna ses cuisses avec un désespoir non feint avant de poser une main, aventureuse, sur l’avant-bras de Tony. Ce contact eut un effet étrange sur les émotions de Winifred, mais elle fit de son mieux pour se contenir. « Tu dois m’aider, tu me dois bien ça. » Elle redoutait sa réponse mais pas autant que d’avoir à avaler la ribambelle de médicaments que lui filait le corps médical de son hôpital. Tony et elle n’avaient jamais évoqué son addiction aux pilules mais Winifred avait connu l’envers du décor de Hollywood et avait fréquenté des célébrités et artistes en tout genre victimes des mêmes addictions que Tony. Elle avait donc très tôt reconnu la raison de ses états fébriles et savait aujourd’hui qu’elle demandait de l’aide à la bonne personne.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
◖cover your eyes, the devil's inside◗

Tony Burton

messages : 2164
name : corpsie.
face + © : j. ransone + ©me & fircyca.
multinicks : beckett, isaac, maisie, marnie, oliver, peter.
points : 1870
age (birth) : 38 {28.05}
♡ status : ♡ his pills.
work : field agent for an alarm company.
activities : trying not to stab or strangle (or punch) people, taking his meds, not getting near schools, avoiding women who aren't avoiding him.
home : a sublease on pioneer oak.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : off. (0/3) naajessica, aaron, kerry (justyn)

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) · Ven 11 Sep - 15:07
Tony n’était pas un mec adepte des rumeurs, il ne les écoutait pas et les propageait encore moins. Il ne comprit par conséquent pas immédiatement la question emplie d’accusations dissimulées énoncée par Winifred – qui ressemblait de plus en plus à un fantôme revenu d’entre les morts. Il mit quelques secondes avant de revenir dans l’instant présent et ne capta que la fin de sa phrase, qui offrit finalement un sens à toute cette mascarade dont il était protagoniste malgré lui. L’atmosphère changea du tout au tout, maintenant qu’il découvrait la face cachée de la jeune Limon, et l’éclairage sous lequel il la voyait désormais la rendait tout à coup plus sympathique. Ses mains reposées sur ses genoux, il releva un regard paumé en direction de sa camarade de galère et suivit le moindre de ses gestes, son regard s’attardant sur les fameuses courbes qui auraient pris de l’ampleur. Il ne l’avait pas remarqué. Elle était toujours aussi agréable à regarder que dans son souvenir – il fallait dire qu’il l’avait rencontrée en plein hiver, emmitouflée dans sa doudoune et sa mauvaise foi. « Il vaut mieux gagner des kilos plutôt que de perdre sa santé d’esprit, Winifred… » Il serra le poing du côté où elle avait posé sa main avant de se remettre debout, l’obligeant de ce fait à suivre son mouvement. Il se racla la gorge, pensif, avant de réaliser que ses yeux s’étaient perdus dans le décolleté de son interlocutrice. Il secoua la tête et releva le nez vers elle. « Pour commencer, je te dois rien. J’ai  essayé de te présenter mes excuses, c’est ton problème si tu ne les as pas écoutées. » Il prit une profonde inspiration. Elle devait bien le comprendre, en fin de compte, puisqu’elle avait l’air de savoir qu’il n’avait pas, lui non plus, toute sa tête. L’empathie n’était pas un trait caractéristique de sa personnalité, pourtant, il n’était pas capable de l’envoyer paître. Ce il-ne-savait-quoi entre eux persistait à lui donner l'envie de la côtoyer, ça le rendait fou - plus encore qu'à l'ordinaire. « Qu’est-ce qu’ils te filent, exactement ? Et à quelle fréquence ? » S’il avait séjourné dans plusieurs hôpitaux spécialisés, il ne connaissait pas celui de Portland, il n’avait donc qu’une vague idée de l’organisation des journées pour les malades. Il avait besoin que Winifred bavarde un peu plus pour mieux la comprendre, et peut-être lui venir en aide.

_________________

a catch in my throat, choke
torn into pieces
She seemed dressed in all of me, stretched across my shame. All the torment and the pain, leaked through and covered me.
can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

messages : 752
name : fai
face + © : aarjona - @ealitya
multinicks : dgriffith, dlowe
points : 2919
age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : aaron?
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row - momentanément en hôpital psychiatrique.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) · Ven 18 Sep - 19:30
w/ @Tony Burton

De l’extérieur, Tony et Winifred donnaient l’allure d’un duo d’amis liés par leur amour des animaux mais ce qu’il se tramait entre eux était beaucoup plus complexe et atypique. Winifred en avait conscience et elle profitait de cette allure nonchalante entre eux pour aborder des sujets à controverse. Elle écouta les propos de l’homme concernant ses effets secondaires et elle se braqua presque instantanément. « Je ne t’ai pas demandé ton avis. » répondit-elle, glaciale, retirant sa main d’un geste lent, presque contrainte. Elle remarqua son regard perdu dans son décolleté et eut un mouvement de la tête signifiant l’interrogation. « Ni tes oeillades. » ajouta-t-elle d’un ton faussement agacé, se relevant à sa suite pour se retrouver face à lui. Au fond d’elle, un émoi certain pointa qu’elle ignora du mieux qu’elle pu, se cachant derrière sa fierté légendaire. « A choisir, aujourd’hui, je préfère ton aide à de vaines excuses. » Elle fut sur le point de redoubler d’efforts dans ses supplications lorsqu’il reprit finalement la parole, lui demandant plus d’informations sur les traitements qu’elle prenait. « Putain, merci ! » D’enthousiasme, elle fit un pas vers lui et leva les bras comme pour le serrer contre elle, avant de s’arrêter brusquement. Confuse, elle laissa retomber ses bras le long de son corps et baissa la tête, frustrée et agacée par l’accolade qu’elle faillit lui donner. Visiblement nerveuse, elle plongea une main dans sa poche de jeans et sorti son téléphone. Elle présenta alors une note à Tony comprenant le nom des deux médicaments neuroleptiques qu’elle prenait quotidiennement. « Chacun deux fois par jour. » Tandis qu’elle attendait sa réaction, elle observa son visage avec curiosité, appréhension, espérant qu’il ne décevrait pas les espoirs qu’elle mettait en lui.

_________________
❝ call it what you want, 'cause I don't even care anymore. call me what you need to make yourself comfortable. but I'm alone in this meltdown of nervousness diagnosis. ❞
Contenu sponsorisé




Someone to hear your prayers (T/W) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Someone to hear your prayers (T/W) ·
 
Someone to hear your prayers (T/W)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: arc light-
Sauter vers: