hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-43%
Le deal à ne pas rater :
Platine vinyle DENON DP-300F NOIR
199.99 € 349.99 €
Voir le deal

 

 (probably) all in the mind


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane
Aller en bas 

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· (probably) all in the mind · Sam 15 Aoû - 14:33
(probably) all in the mind.
w/ @Winnie Horsfall


Le téléphone personnel de Dewey ne retentissait pas souvent. Il n’avait pas vraiment d’amis, et ses clients, son agent et la presse l’appelaient généralement sur son téléphone professionnel. Alors, lorsque son iPhone vibra sur sa table de nuit, l’homme craignit le pire. Il était couché depuis plusieurs minutes mais ne dormait pas encore, préférant bouquiner pour calmer son esprit et éviter les cauchemars. D’un mouvement rapide, il attrapa son téléphone et fronça les sourcils à la vue de l’appelant. Winnie Horsfall. Son coeur se mit à palpiter. Il lui avait partagé son numéro privé en cas d’urgence. Au vu de son passif, Dewey redouta qu’il lui soit arrivé quelque chose de terrible. Il eut juste le temps de décrocher, de lancer un bref « J’arrive. » avant de raccrocher. Tout signe de sommeil s’était dissipé de son visage. Rigoureux, l’adresse de la jeune femme figurait dans son répertoire avec son numéro de téléphone. Il enfila alors un pantalon, une chemise qui traînait sur une chaise de sa chambre, saisit son trousseau de clés et sortit de chez lui. Il grimpa dans sa voiture garée devant sa résidence et prit la direction de Crescent Lane. Les scénarios se bousculèrent dans son crâne tandis que la route défilait sous ses roues. Il ne savait pas ce qui l’attendait sur place, mais conditionné pour le pire, il se tenait prêt à affronter d’éventuels assaillants ou de débarquer sur une scène de crime. D’ordinaire, il ne communiquait pas son numéro personnel à ses clients, préférant cloîtrer chacune de ses interactions pour éviter les débordements mais pour Winnie, c’était différent. Il le lui avait inscrit spontanément sur un papier, comme une chose inévitable et avait insisté pour qu’elle l’utilise dès le moindre signe d’insécurité.
Au bout de plusieurs minutes de conduite, l’hypnotiseur arriva devant la maison familiale de Winnie. Il claqua sa portière avec force et se précipita vers la porte d’entrée. Sans réfléchir, il tambourina à la porte, peu soucieux de réveiller les voisins alentours ou les autres habitants de la demeure.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞

Winnie Horsfall

behind
messages : 1371
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © romane & sersh.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 1693
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, aneurin, peter.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Jeu 20 Aoû - 20:09
Son téléphone portable dans le creux de la main, Winnie fixait l’écran (pourtant verrouillé) de ce dernier depuis de longues secondes à présent. Pourquoi avait-elle fait cela ? Pourquoi l’appeler lui, spécifiquement ? Comme bien souvent, elle avait agi sur un coup de tête, spontanément et surtout sans réfléchir. Le presque quadragénaire allait probablement lui en vouloir de l’avoir fait venir au bout milieu de la nuit en découvrant que l’urgence n’en était pas vraiment une. Seule dans la maison de ses grands-parents depuis trois jours, son esprit commençait à lui jouer de vilains tours, inutilement car elle n’était pas du genre à frémir pour pas grand-chose. D’une nature intrépide, elle avait pour habitude de créer elle-même les situations dangereuses dans lesquelles elle se mettait. Peut-être était-ce plus ou moins le cas ce soir. Son meilleur ami, Peter, avait déjà prévu des choses de son côté, par conséquent elle était restée au domicile familial. Une part de contrariété devait être responsable, couplée à son besoin d’attention ; elle n’avait pas vu cette fameuse silhouette élancée traverser le jardin, c’était son imagination qui parlait. Maintenant qu’elle patientait avant l’arrivée du prestidigitateur, elle réalisait sa bourde mais elle ne pouvait hélas pas revenir en arrière, l’homme devait très certainement déjà être en chemin. Elle fut d’ailleurs surprise de la rapidité avec laquelle il se rendit sur les lieux lorsqu’elle entendit une portière de voiture claquer dehors. Des coups – forts – retentirent alors dans l’entrée et elle grimaça en baissant le regard vers la tenue légère qu’elle portait, un simple short en coton et le t-shirt qui allait avec, son pyjama en somme. Mais avec cette chaleur, elle n’avait pas envie de revêtir une robe de chambre ou un peignoir ; tant pis, elle l’accueillerait comme cela. « Bonsoir Elvis… » dit-elle d’une petite voix désolée après lui avoir ouvert la porte. Depuis avril dernier, ils avaient été amenés à se recroiser plusieurs fois, en dehors de son cabinet mais toujours dans le but de lui venir en aide, seul le contexte avait changé et était devenu plus intimiste, sans doute pour la mettre en confiance. « Entre, » souffla-t-elle en se reculant pour le laisser passer. « Je ne voulais pas t’effrayer avec mon appel, tout va bien… » Elle ne pensait pas qu’il accepterait aussi vite de se déplacer. Elle devait avoir l’air ridicule désormais en plus de passer pour celle qui criait au loup sans raison. « Mes grands-parents se sont absentés pour la semaine, je n’ai pas l’habitude d’être seule et j’ai cru entendre quelqu’un sur la terrasse. J’ai paniqué… C’était peut-être juste le vent, je ne sais pas… » Elle détourna le regard vers la grande porte fenêtre qui laissait entrevoir le jardin éclairé. « Je n’ai pas réfléchi et je t’ai appelé toi, pardon. » Avec les semaines, il était comme devenu une sorte de confident pour la jeune femme, elle ne craignait pas son jugement et comme il était extérieur à son cercle de proches, elle pouvait lui parler plus facilement. Mais avec l’épisode de cette nuit, elle perdrait sans doute des points auprès de l’hypnotiseur qui risquait de pointer du doigt son jeune âge.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Dim 23 Aoû - 20:43
La porte finit par s’ouvrir entre deux à-coups, laissant un Dewey poing tendu dans le vide l’espace d’une seconde. Un soulagement mêlé à de l’incompréhension se lut sur son visage en voyant une Winnie calme, en tenue décontractée, assez loin de l’idée de jeune femme en détresse qu’il s’était imaginé tout le long du chemin qui l’avait mené à sa demeure. Ne vous y méprenez pas : Dewey était le plus heureux de savoir que tout allait bien, mais il était perdu, se demandant s’il n’avait pas rêvé l’appel et la voix paniquée qu’il avait eu au bout du fil. Il ne répondit pas à sa salutation mais accepta son invitation, toujours silencieux. Il écouta son explication avec attention, les mains plongées dans les poches de son jeans. Méthodique, son regard balaya l’intérieur de la maison, comme s’il essayait de deviner la structure et l’emplacement de chacune des pièces de la maison depuis l’entrée. « Ça arrive. »  finit-il par lâcher, toujours en proie à l’incompréhension mais sentant les battements de son coeur revenir à un rythme normal. « Ne t’excuse pas. Maintenant que je suis là, je peux vérifier la terrasse. »  Son expression froide se fissura finalement d’un sourire qui se voulut rassurant. « Tu peux rester là. »  dit-il en se dirigeant déjà vers la terrasse qu’elle avait désigné du regard. Le pas assuré mais prudent, Dewey ouvrit la porte-fenêtre et profita de l’éclairage extérieur pour analyse l’espace. Il s’aventura de quelques pas sur la terrasse pour tenter de voir dans les coins sombres si une silhouette s’y était tapie mais il ne vit rien. Il finit par revenir sur ses pas et referma doucement la porte-fenêtre. « Je n’ai rien trouvé. Peut-être un animal ? »  Il fit demi-tour et rejoignit Winnie dont l’allure tranchait avec celle qu’il connaissait d’elle. De toute évidence, elle n’avait pas prévue de le voir ce soir et cette spontanéité le toucha. C’était là une belle preuve de la confiance qui les liait. « Tu as besoin que vérifie une autre pièce ? Je n’ai pas vraiment sommeil, alors ça ne me gêne pas. »  Il la regarda un instant avant de porter son regard autour de lui, prêtant l’oreille au moindre bruit qui pourrait inquiéter Winnie.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞

Winnie Horsfall

behind
messages : 1371
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © romane & sersh.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 1693
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, aneurin, peter.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Mar 8 Sep - 10:48
Maintenant qu’il se tenait devant elle, Winnie se sentit quelque peu mal à l’aise, non pas car sa présence la dérangeait mais davantage parce que sa personnalité l’impressionnait. Le prestidigitateur possédait un certain charisme indéniable et se perdre dans son grand regard était synonyme d’abandon total. Elle ignorait la réelle source et raison de l’intérêt qu’elle lui portait, pour autant elle ne regrettait pas totalement de l’avoir fait se déplacer pour pas grand-chose. Pouvoir profiter de sa compagnie, ne serait-ce que quelques minutes, la rassurait déjà énormément. Elle se sentait bien à ses côtés, comme si son corps réclamait la présence du sien sous ce toit ; c’était stupide, ils ne se connaissaient pas si bien que cela, de plus il se montrait toujours très professionnel avec elle. D’où pouvait bien provenir cette forme d’obsession ? « Merci, » souffla-t-elle lorsqu’il entreprit d’aller vérifier la terrasse. Son allure, sa démarche, son attention, il donnait presque l’impression d’être un prédateur à la recherche d’une proie potentielle. Certes revint-il bredouille de sa partie de chasse, elle fut néanmoins apaisée à l’idée d’avoir probablement imaginé toute cette histoire. Elle hocha faiblement la tête à sa dernière question et se dirigea vers la porte-fenêtre pour la fermer à clé, au cas où. Il n’y avait probablement aucun réel danger, après tout ils étaient à Windmont Bay, une ville dans laquelle prospéraient des pyromanes ou au pire des kidnappeurs. Les cambrioleurs n’étaient pas encore devenus à la mode. « On peut commencer par l’étage ? » Oui, sa chambre se trouvait au-dessus mais sa proposition n’était pas une invitation directe (ou même déguisée) à y pénétrer pour le plaisir d’y faire un tour. Ou du moins se persuadait-elle du contraire. Elle lui emboîta le pas jusqu’à l’escalier principal et le laissa passer le premier. La maisonnée n’était pas excessivement grande comparée à celles d’autres propriétaires de la bourgade mais l’espace y était suffisant. On trouvait d’ailleurs à l’étage la chambre de Winnie (depuis qu’elle y avait emménagé durant l’adolescence), une autre réservée aux invités et une salle de bain. « Je peux venir avec toi ? Je n’ai pas spécialement envie de rester seule en bas. » Personne n’était entré dans la maison sans son accord, enfin elle l’espérait fortement, mais comme le risque zéro n’existait pas, elle préférait le suivre de près.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Mer 9 Sep - 10:23
L’étage. Dewey haussa les yeux vers le plafond par réflexe, comme s’il pouvait y voir à travers. « Très bien. » répondit-il sans hésiter et se dirigeant déjà vers l’escalier qui menait au niveau supérieur. Il sentit la présence de Winnie derrière lui et tandis qu’il s’apprêtait à lui dire qu’elle pouvait rester en sécurité en bas, il fut pris de court par sa demande. En haut des marches, une main sur la rampe, il la regarda, intrigué. Elle avait vraiment peur de se retrouver seule. « D’accord, reste auprès de moi. » A Winnie, il ne pouvait rien refuser. Elle exerçait sur lui un effet particulier - entre devoirs et subjugation. Il se retourna ensuite vers le reste de la maison et découvrit plusieurs portes fermées face à lui. Instinctivement, il se dirigea vers l’une d’elles et lorsqu’il ouvrit la porte et alluma la lumière, il découvrit une chambre à coucher. Un coup d’oeil à la décoration lui fit comprendre qu’il s’agissait très probablement de celle de la jeune femme et Dewey, étonnamment, resta au pas de la porte. Il était troublé. S’il avançait d’avantage, il entrerait dans l’intimité de sa cliente d’une façon encore inédite et il ne savait pas s’il en avait le droit. Entrer dans son esprit était une chose, entrer sur son territoire, son jardin secret, en était une autre. « Hum. » Il se frotta le crâne du bout des doigts, comme s’il était face à un dilemme d’une rare complexité. Puis, il se tourna vers Winnie pour lui faire face, penaud et présentant une gêne qui lui était exceptionnelle. « Je peux ? » Sa question fut spontanée et pouvait paraître incongrue au vue de la situation et de la raison pour laquelle il se trouvait ici mais elle lui était essentielle. Même s’il ne s’apprêtait pas non plus à fouiller chaque tiroir de ses commodes, il était hors de question qu’il pénètre dans sa chambre sans son accord formel.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞

Winnie Horsfall

behind
messages : 1371
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © romane & sersh.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 1693
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, aneurin, peter.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Lun 12 Oct - 12:26
D’ordinaire très sûre d’elle, Winnie donnait presque l’impression (ce soir) de n’être qu’une jeune femme fragile et apeurée à l’idée de se retrouver seule dans le noir. Pourtant cette maison, elle la connaissait sur le bout des doigts, mais elle n’avait eu que très rarement l’occasion d’y convier des gens, proches comme simples connaissances. En temps normal, seul Peter lui rendait visite, principalement pour saluer ses grands-parents, mais ils ne passaient généralement pas beaucoup de temps sous ce toit, préférant se voir à l’extérieur ou chez les Hartsfield. Aujourd’hui, elle faisait le choix de ne pas trop réfléchir et se laissait transporter par l’instant présent ; chose qu’elle faisait pratiquement tout le temps au contact du prestidigitateur en réalité. Une fois son accord obtenu, elle le rejoignit en haut des escaliers et le suivit de près, pratiquement collée dans son dos, un pas de plus et elle lui fonçait dedans. « Oui, bien sûr, vas-y… » souffla-t-elle dans un rapide hochement de tête tandis qu’elle faisait un pas en arrière afin de respecter son espace vital. « Je vais regarder les autres pièces de l’étage, » ajouta-t-elle avant de disparaître dans le couloir. Elle ouvrit la porte de la salle bain et ne découvrit rien d’anormal, quant à la chambre d’amis, tout y était également en ordre. Personne ne s’était introduit chez elle, du moins pas dans cette partie de la maison, et ce fut avec cette réflexion en tête qu’elle regagna sa chambre, qu’il était encore en train d’examiner. « Tout semble normal… » constata-t-elle dans une légère grimace, presque déçue de n’avoir plus aucune réelle raison de le retenir chez elle. « Tu as trouvé quelque chose de ton côté ? » En attendant sa réponse, elle se dirigea vers la fenêtre et observa le jardin allumé plus bas. « Encore désolée de t’avoir fait venir à cette heure-ci… J’imagine que quelqu’un t’attend chez toi, » dit-elle en tournant finalement la tête vers lui. « Et que cette même personne m’en veut cruellement de t’avoir arraché à elle. » Sans doute exagérait-elle légèrement dans ses propos mais il lui semblait plus facile de lui soutirer quelques informations de cette manière, sans demander clairement les choses.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Lun 19 Oct - 17:15
@Winnie Horsfall

Winnie disparut quelques instants pour investiguer les autres pièces de l’étage, laissant Dewey seul s’introduire dans sa chambre à coucher. Il prit son rôle à cœur : surveilla derrière la porte, ouvrit le placard et consulta même le dessous de son lit. Lorsqu’il se redressa, il eut la surprise de voir que la jeune femme l’avait rejoint et lui indiqua qu’elle n’avait rien à signaler pour son côté de l’étage. « Pareil, RAS. » Il rabaissa ses manches, en signe d’une tache résolue, et répondit à la jeune femme. « Il n’y a pas de mal, personne ne m’attend. » Effectivement, si elle l’avait sollicité ne serait-ce qu’un an plus tôt, il aurait eu à quitter le lit conjugal et les conséquences auraient été plus gênantes mais aujourd’hui, rien ne l’avait retenu et rien ne l’obligeait à repartir rapidement. A vrai dire, à part le fait qu’ils furent en plein milieu de la nuit, Dewey n’eut pas spécialement envie de rentrer. Être en présence de Winnie dans un contexte différent de celui de praticien à patiente avait quelque chose d’intéressant, de séduisant. Dans ce cadre, l’écart d’âge et de maturité ne lui semblèrent plus aussi tranchés. En confiance (peut-être à cause de la fatigue qui l’affectait plus qu’il ne voulait l’admettre), il fit un pas vers Winnie et à son tour, l’interrogea. « Et toi, tu n’as pas un ou une ami.e qui aurait pu te venir en aide ? » Il la regarda avec intérêt, mais s’arrêtant à bonne distance pour ne pas envahir son espace personnel. Après tout, il était chez elle et dans sa chambre – un pas de plus et elle pourrait se sentir oppressée, envahie, tout ce contre quoi ils luttaient, ensemble, à chacune de leurs séances d’hypnose. Alors, contre toute attente, il fit un pas en arrière, jusqu’à atterrir sur son lit où il s’assit. Sagement, il posa les mains sur ses genoux, appréciant l’ironie d’être lui sur le lit, et elle en posture d’autorité.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞

Winnie Horsfall

behind
messages : 1371
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © romane & sersh.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 1693
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, aneurin, peter.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Sam 31 Oct - 17:17
Sa dernière question la fit esquisser un malicieux et discret petit sourire tandis qu’elle secouait négativement la tête. « Des amis, j’en ai… Mais ils doivent tous être occupés à dormir à cette heure-ci. » Elle gonfla ses joues puis expira l’air inspiré quelques secondes auparavant. « C’est ce que tu devais faire aussi, j’imagine … » dit-elle en grimaçant. « Je ne veux pas que tu croies que ton sommeil m’importe moins que celui des autres mais… Euh, je ne sais pas. » Elle perdait quelque peu ses moyens et peinait cruellement à exprimer clairement les choses. « Je n’ai pas réfléchi sur le moment et je pense, qu’inconsciemment, c’est toi que je voulais voir, » confia-t-elle avec douceur. Son premier choix aurait dû se porter sur ses grands-parents ou son meilleur mais ce soir la logique n’avait pas sa place dans son quotidien. Irrationnelle, spontanée, authentique ; elle ne jouait pas un rôle face à Dewey et se présentait comme elle était vraiment, avec tous ses défauts et les parties de sa personnalité brisées. Le contexte dans lequel ils se trouvaient n’était pas conventionnel, pour autant elle ne se sentait pas particulièrement gênée et appréciait (plus qu’elle n’osait se l’avouer) l’idée de le savoir dans sa chambre. C’était justement cette improbabilité qui rendait la situation plus que parfaite aux yeux de la jeune femme qui avait besoin d’imprévus pour se sentir vivante. Ses lèvres s’étirèrent à nouveau en un large sourire lorsqu’il prit place sur son lit, cette image était précieuse et elle marqua d’ailleurs une légère pause le temps de l’imprégner dans sa rétine. Puis, toujours instinctivement, elle se rapprocha du prestidigitateur jusqu’à venir se placer devant lui et coller ses jambes aux siennes. Elle dut néanmoins baisser la tête pour pouvoir conserver le contact visuel entre eux et leva sa main droite avant de glisser ses doigts le long de sa mâchoire carrée jusqu’à atteindre ses cheveux. L’homme se trouvait chez elle, dans l’intimité de sa chambre, les limites avaient déjà été franchies depuis un moment désormais ; sans doute l’avaient-elles été dès l’instant où il avait répondu à son appel téléphonique. « Tu veux boire quelque chose ? Un thé ? Un café ? Un chocolat chaud ? Ou même un truc plus fort ? » Elle se mordilla brièvement la lèvre inférieure et poursuivit son questionnaire. « Sauf si tu préfères qu’on reste ici… ça me va aussi. »

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Sam 7 Nov - 10:41
@Winnie Horsfall

Déchiffrer Winnie n’était pas une mince affaire mais Dewey s’y appliquait et pouvait se vanter d’y arriver grâce aux différentes séances qu’ils avaient passé ensemble. Les secrets les plus enfouis de Winnie s’étaient dévoilés à lui, petit à petit, jusqu’à la réalité qui étaient la leur. Elle lui accordait toute sa confiance et cet appel au milieu de la nuit en était une preuve supplémentaire. Il l’écouta expliquer la raison pour laquelle elle l’avait contacté et resta silencieux tout du long. Elle débuta avec nonchalance, puis devint plus hésitante, presque gênée de son choix, jusqu’à l’aveu qui confirma ses intuitions. Elle voulait le voir, c’était simplement ça. Elle aurait pu prendre un nouveau rendez-vous avec lui pour bénéficier d’une nouvelle séance (qu’il ne lui facturait toujours pas) mais elle avait choisi de le faire venir à ses côtés chez elle, en pleine nuit. Ce contexte n’était pas anodin et le déroulé de la conversation confirmerait cette idée. « Hum. » eut-il pour toute réponse. La pénombre de la chambre, uniquement chassée par la veilleuse, n’aidait pas à lire les réactions du magicien mais une chose était sûre, il paraissait pensif. Les paumes posées de chaque côté de son corps, il ressentit une boule de chaleur grandir en lui lorsqu’il vit le sourire ravi de Winnie. Il ne la voyait pas souvent avec un visage si souriant, et cette vision était un délice contagieux qui lui arracha un sourire réciproque. Peut-être prit-elle ce sourire rendu pour une invitation car elle se rapprocha de lui, qui resta impassible. Son sourire s’atténua à l’instant où leurs silhouettes s’entrechoquèrent au niveau des genoux. La main qui se posa sur son visage, s’aventurant jusqu’à sa chevelure, lui coupa le souffle. Tout était inversé. Elle avait le contrôle sur lui. Il ne réfléchissait plus correctement, bien qu’il tenta de garder son sang-froid légendaire. Ses yeux se fermèrent un instant, désireux de profiter de la douceur du geste, étirant son cou pour que les frissons du contact se transmettent jusqu’à ses épaules. Elle reprit la parole et Dewey rouvrit les yeux, égaré. Sa proposition de boire une boisson chaude lui parut triviale et il ne prit même pas la peine d’y répondre. « Restons ici. » souffla-t-il, prenant sa dernière phrase comme une proposition formelle et qui lui assurait qu’elle était consentante à la bascule qu’il s’apprêtait à mener. Il l’attira par les hanches, lui faisant une place sur ses genoux. Dès qu’elle fut installée, sa main gauche glissa le long de sa peau laiteuse jusqu’à son cou, puis sa mâchoire qu’il redressa afin d’atteindre ses lèvres par les siennes. L’esprit de Dewey n’était que brume et désir. Plus rien n’avait d’autorité sur lui que la pulpe des lèvres de la jeune femme. L’embrasser n’avait jamais été un fantasme, et encore moins une éventualité mais maintenant que c’était une réalité, cela lui parut être une évidence. Il l’embrassa sans s’interrompre, guidant le baiser entre ferveur et douceur, la fatigue inhibant toute pudeur et raison.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞

Winnie Horsfall

behind
messages : 1371
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © romane & sersh.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 1693
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, aneurin, peter.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Lun 9 Nov - 19:05
La situation prit une tout autre tournure, plus concrète, dès l’instant où il l’invita (l’incita ?) à prendre place sur ses genoux. Elle n’émit par ailleurs aucune espèce de réticence face à ce geste et se laissa aller vers lui de son plein gré, il pouvait en être rassuré. Si son comportement venait à lui déplaire, il en serait assurément le premier informé, Winnie ne faisait pas dans la dentelle et affirmait haut et fort son mécontentement quand elle estimait mériter un peu plus de respect. Du respect, le prestidigitateur lui en accordait une bonne dose à cette seconde précise. Quand on balayait du revers de la main cette légère différence d’âge entre eux, seul restait le désir mutuel de leurs deux corps plongés dans l’inconnu et la découverte de l’autre. Il l’informa souhaiter rester dans la chambre et elle approuva d’un petit hochement de tête docile, comme si elle attendait ses directives pour connaître la suite des événements. Bien qu’ayant l’habitude de se mettre souvent dans des situations étonnantes, celle-ci demeurait unique, presque nouvelle. Lorsque leurs lèvres s’unirent dans un fiévreux baiser, la jeune femme glissa lentement ses doigts fins dans la tignasse de son invité pour en agripper une belle poignée et y rester fermement accrochée. Ce n’était définitivement pas professionnel de la part de Griffith d’agir de la sorte avec l’une de ses patientes, en plus de mentir éhontément sur sa réelle identité, mais à en juger par l’attitude actuelle de chacun, ils désiraient tous les deux partager ce moment, leur consentement était évident. « Okay, toutes nos séances devraient commencer comme ça… » murmura-t-elle en esquissant un large sourire au moment où leur échange prit fin. Parler était inutile mais cela lui permettait personnellement de se donner un peu de courage, Elvis possédait un charisme flagrant et l’impressionnait d’une certaine manière, elle ne pouvait nier cette évidence. Généralement attirée par le genre féminin, un seul homme avait jusqu’à présent partagé ses draps, et encore aujourd’hui cela représentait un sujet tabou dans l’existence de Winnie. Ce n’était vraisemblablement pas le bon moment pour aborder le sujet car cela viendrait sans aucun doute ruiner le charme de l’instant. Dans une longue inspiration, elle se saisit de la main du magicien et déposa un tendre baiser sur le dos de celle-ci avant de la guider jusqu’à sa cuisse. « Tu veux passer la nuit ici ? » Lui demanda-t-elle sans détour. Personne ne viendrait les déranger en l’absence des grands-parents mais, consciente du possible manque de glamour de sa chambre, elle lui proposa tout de même une autre alternative. « Ou tu peux aussi m’inviter chez toi, comme tu veux… » Elle ne fermait la porte à aucune des offres qu’il ou elle pourrait formuler. Et si le praticien préférait connaître son intimité dans les moindres détails sans pour autant passer la nuit avec elle, l’idée serait également acceptée.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Mer 11 Nov - 12:13
@Winnie Horsfall

A la sensation des doigts de Winnie dans ses cheveux, Dewey ressentit un nouveau frisson. Ces sensations oubliées, lui qui n’avaient pas eu de liaisons depuis plusieurs mois, ravivèrent en lui des pulsions enivrantes. Guidant la danse, le baiser fut passionné mais un brin retenu. Les étincelles étaient bien là, mais le magicien tempérait ses ardeurs, préférant profiter de chaque seconde entre eux plutôt que de se précipiter. L’alarme de sa conscience sifflait mais le jeune homme n’y prêta pas d’attention, ses pulsions prioritaires. Un instant, leurs lèvres se séparèrent et Winnie en profita pour glisser une réflexion qui arracha un sourire à l’homme. « Mon Dieu… » Il ferma les yeux, étourdi par la ferveur du moment, la fatigue aussi, et surtout, l’alarme dans sa tête qui continuait à gronder. Le baiser sur sa main le ramena à l’instant présent et le contact de la peau sous ses doigts faillit le faire basculer vers une perte totale de contrôle. Ses doigts caressèrent, quelques secondes, rêveurs, la cuisse nue avant de s’interrompre à la proposition de Winnie. Mettre des mots, si soudainement, sur ce qu’ils faisaient le ramena face à ses responsabilités. Il se pinça alors les lèvres, la regardant avec avidité mais également un sérieux qui finit par prendre le dessus. « J’aimerai, crois-moi. Ici ou chez moi, tout autant. » Il marqua une pause avant de l’inviter à se lever de ses jambes. Il avait besoin d’être debout, de se détacher de son emprise, de laisser la pression redescendre avant de lui révéler ce qu’il s’apprêtait à lui dire. Une fois sur ses pieds, il passa une main hésitante dans ses cheveux ébouriffés, veine tentative d’y remettre de l’ordre, à l’image de ce qu’il s’apprêtait à dire. « Je n’ai pas été tout à fait honnête avec toi. A propos de mon identité. » Il prit une profonde inspiration, toute séduction disparue. « Je m’appelle Dewey Griffith. Ma réelle identité, c’est celle d’un divorcé, endeuillé par le décès de son fils, venu fuir les tabloïds dans un coin paumé de l’Amérique. » Il se frotta les yeux et ses épaules s’affaissèrent, comme si la fatigue venait résolument de prendre le dessus. « S’il doit se passer quelque chose de plus entre nous, tu dois le savoir. Ça ne sera pas avec l’illustre Elvis Flowers, mais avec Dewey, le simple type du coin. » Il resta alors silencieux, anxieux mais le soulagement d’avoir partagé sa vérité se lut sur son visage. Il pouvait repartir seul, à cet instant, il s’en moquait finalement : il avait fait ce qu’il pensait être juste en mettant un terme à la mascarade, en offrant une chance à Winnie d’entrer dans son intimité, comme elle l’avait fait lors de leurs séances d’hypnose mais aussi ce soir en le laissant s’introduire dans sa chambre à coucher.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞

Winnie Horsfall

behind
messages : 1371
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © romane & sersh.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 1693
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dewey, aneurin, peter.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Ven 13 Nov - 16:13
Compte tenu de leurs récents échanges et de la douceur de leurs multiples baisers, Winnie n’imaginait pas possible une autre issue pour tous les deux. Leurs corps s’étaient clairement exprimés et leur désir mutuel ne pouvait conduire qu’à une seule chose ; un contact charnel qu’elle ne craignait désormais plus et qu’elle se sentait enfin prête à avoir avec un autre homme. C’était pour ainsi dire du tout cuit, du moins cela y ressemblait fortement dans son esprit régi par l’attirance qu’elle éprouvait à son égard. Elle était bien loin de se douter que, bientôt, le prestidigitateur rebrousserait doucement chemin. « Hein ? Quoi ? » balbutia-t-elle distraitement lorsqu’il la contraignit à sortir de sa petite bulle de protection. Une minute plus tôt, ils s’embrassaient encore langoureusement et découvraient la silhouette de l’autre par le biais de caresses délicates, maintenant il l’obligeait à se relever comme s’il regrettait subitement tout ce qui venait de se produire. Confuse, elle obtempéra et se remit debout, suivie de près par son invité qui en fit de même par la suite.  Le discours qu’il lui offrit l’assomma quelque peu, si bien qu’elle se sentit irrémédiablement attirée par son matelas, sur lequel elle prit de nouveau place, la tête baissée et les sourcils froncés. Comment les hommes faisaient-ils pour parvenir à ruiner tout ce qu’ils touchaient ? Était-ce une capacité délivrée d’office à la naissance ? « C’est… beaucoup… » Répondit-elle, toujours sous le choc. Dans le fond, cela ne l’étonnait pas vraiment qu’il utilise une fausse identité, les grands artistes le faisaient presque tous. Elvis Flowers ressemblait effectivement à un nom de scène et elle se trouvait presque idiote d’avoir plongé, tête la première, dans ses mensonges. Il choisissait de s’ouvrir à elle dans un moment où elle ne se sentait pas mentalement capable d’accepter certaines choses de sa part. Une petite voix au fond d’elle en voulait à Dewey de la placer dans cette horrible position, car qui était-elle pour juger son passé ? Quelle espèce d’ordure serait-elle si elle ne faisait pas preuve de clémence face à ses tristes confessions ? L’annonce de son fils disparu lui causa énormément de peine, personne ne devrait avoir à enterrer son propre enfant. Une pointe de déception l’habitait cependant, elle pensait que leurs nombreuses séances les avaient conduits vers une confiance commune, cependant les derniers aveux de l’homme prouvaient en partie le contraire. L’estimait-il autant qu’il le prétendait ? Ou avait-il simplement été rappelé à l’ordre par sa conscience ? « Je suis désolée… Pour tout ce que tu as dû traverser, » souffla-t-elle en se remettant une nouvelle fois debout dans le but de lui caresser la joue du revers de la main. « Ce n’était peut-être pas le moment idéal pour se confesser mais je suis contente que tu l’aies fait. » L’honnêteté comptait énormément pour elle, peut-être même plus que le contenu blessant de sa déclaration. « Elvis, Dewey, ça ne change strictement rien pour moi. » Il lui faudrait probablement un peu de temps pour s’habituer à cette nouvelle appellation mais ce n’était qu’un prénom après tout. « Le simple type du coin ne me déplaît pas… » Lorsqu’elle avait passé les portes de son cabinet pour la toute première fois, elle ignorait pour ainsi dire tout de lui, de sa personnalité jusqu’à sa carrière, autant dire que ce n’était définitivement pas un critère de sélection pour la jeune femme. « Je ne suis pas l’une de tes fans… Et pour être honnête, je ne suis pas certaine d’aimer la magie. » Un partout, balle au centre.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

aka Elvis Flowers

Dewey Griffith

behind
messages : 1050
name : fai
face + © : michael fassbender ©MARY.
multinicks : -

age (birth) : 39 ans
♡ status : marié à la magie
work : prestidigitateur & hypnotiseur
activities : tromper les gens, tester ses tours en permanence, collectionner les chemises hawaïennes, cuisiner des pâtisseries pour lui seul.
points : 1819
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : Disponible.

(probably) all in the mind Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind · Dim 29 Nov - 10:44
@Winnie Horsfall

L’atmosphère feutrée qui s’abattit sur la chambre à coucher fit redescendre en pression la passion qui animait les lieux quelques minutes plus tôt. A présent, ils n’étaient plus que deux individus divisés par une vérité exposée aussi soudainement que maladroitement. Dewey en avait conscience, ce n’était pas le bon moment pour lui révéler son identité mais s’il ne l’avait pas fait maintenant, il n’aurait jamais pu le faire. Il la regarda à peine lorsqu’elle commença à s’imprégner de l’information. Comme un animal vulnérable, il se tapit dans la pénombre et attendit sa réaction, les bras croisés. Elle finit par se lever et revenir vers lui. Il la vit lever une main et un court instant, il redouta qu’elle le gifle. Cependant, son geste resta paisible et gracia sa joue d’une caresse. Il accrocha son regard à ce moment-là et l’écouta attentivement. Son avis lui apportait beaucoup. Elle lui répondit donc qu’elle était désolée pour ses drames personnels mais que son nom et son passé n’avaient pas d’impact sur la façon dont elle le considérait. Dubitatif, ses yeux s’écarquillèrent et lorsqu’elle lâcha son dernier aveu, il ne put s’empêcher de sourire. « Là, tu me brises le coeur. » Il n’en pensait mot, bien au contraire. L’idée qu’elle ne soit pas l’une de ses groupies rendait finalement tout plus simple. Il n’avait pas à craindre de ne pas être à la hauteur de sa réputation. Il pouvait réellement être Dewey, tout simplement. Renforcé par cette perspective, il regagna confiance en lui et combla l’écart qu’il restait entre eux en prenant la jeune femme par la hanche, l’attirant contre lui. La connexion se renoua et l’intensité de leurs échanges corporels revint. « Je te présente Dewey alors, j’espère qu’il te plaira. » Et il conclut sa phrase d’un nouveau baiser, similaire mais subtilement différent des précédents. Cette fois, il s’abandonnait entièrement, sans retenue ni culpabilité. Le baiser mariait authenticité et douceur et lorsqu’il y mit fin, ce ne fut que pour la soulever du sol et la tenir sur ses bras. Il vacilla un instant, pas sous son poids mais sous la fatigue, mais retrouva rapidement son équilibre et marcha en direction du lit sur lequel il la déposa, en position allongée cette fois. Sans un mot, il commença à la déshabiller, grignotant de baisers son cou, sa clavicule et la naissance de ses seins. Son envie d’elle se décuplait de minute en minute, et ses gestes n’étaient guidés que par le désir. Lorsqu’elle fut en sous-vêtements, il marqua une pause pour la regarder dans les yeux, sa main droite effleurant son bas-ventre, flirtant avec la couture de sa culotte. Il savait la complexité de la jeune femme, les violences qu’elle avait subit par le passé mais à cet instant, il ne la considérait plus comme une patiente ou une personne meurtrie. Elle était belle, majestueuse entre ses mains. Il voulait lui faire honneur et lui donner ce qu’elle méritait, ni plus ni moins et il jugea important de bien lui faire comprendre à quel point elle garderait toujours le contrôle avec lui. Comme lors d’une séance d’hypnose, il ne pourrait jamais lui faire subir quoique ce soit contre son gré. « Un mot de ta part, et j’arrête. A tout moment, c’est toi qui garde le volant. » annonça-t-il dans un murmure ferme et soyeux à la fois.

_________________
❝ I will not say, do not weep, for not all tears are an evil. ❞
Contenu sponsorisé




behind
the mask

(probably) all in the mind Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: (probably) all in the mind ·
 
(probably) all in the mind
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Crescent Lane-
Sauter vers: