hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 Trying to find my way back home.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop
Aller en bas 

Logan Bratford

messages : 23
name : STACE. (sweet november)
face + © : justin hartley ©VELARYA
points : 80
age (birth) : (40) les années qui filent plus vite que tu ne le voudrais. et dans ta bouche, un certain gout d'inachevé (19.09.1980)
♡ status : (en instance de divorce) éternel romantique qui rêve du mariage parfait. (infidèle) éternel instatisfait. (père de famille) tes enfants, ta plus grande fierté.
work : Manager des organisations sportives (au chômage).
home : (Harbor Row)

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

Trying to find my way back home. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Trying to find my way back home. · Sam 15 Aoû - 21:55

@Stella Kahnwald

Assis là, à la terrasse du café. Le regard ancré dans le vide azuré. Les yeux qui caressent les silhouettes des badauds. L'espoir de la voir. De la croiser, sans vraiment le faire exprès. Les placards désespéramment vides, parce que plus personne n'est là pour les remplir. La cafetière qui ne tournent plus. La solitude couvrant le silence d'une grande maison devenue bien trop vide. Et la cafetière dans laquelle le café ne coule plus. Alors t'es là, aux premières lueurs du jour.
Dans l'espoir de la voir. De les voir.
Pour couvrir le silence.
Et pour le café. Aussi. Surtout.

Les minutes qui s’égrainent. Le fil du temps qui poursuit sa course au gré des pas des badauds. Les touristes amusés qui défilent... Les couples, main dans la main. et cet énième café toujours simplement là, posé. Seul. Tourbillon noir et brulant. Reflet de tes pensées, de tes songes égarés. Léger sourire sur tes lippes amusées. Ridicule et pathétique petite chose dont les pensées s'envolent vers ces papiers, qu'encore tu te refuses à signer.
Rictus aussi sombre que ce café qui continue de tourbillonner.

Le temps qui continue à s'égrainer. Le temps d'un énième café que tu n'avais pas eu à préparer. Pour s’échapper un peu plus à ce quotidien dans lequel tu commençais à te noyer. Et tes pensées qui, toujours, te ramènent vers ces quelques feuilles de papier.

La cuillère qui continue sa course, au fil de tes pensées. Le tourbillon sombre qui s’enfonce un peu plus, qui grandit, qui gronde. T’as même plus envie de le boire, ce satané liquide noir. La mâchoire crispée, le regard ombragé. Y’a comme un sale gout qui veut pas passer, comme un sale truc qui reste coincé.
Foutue fierté.

Les silhouettes qui continuent de glisser sur le pavé. Et tu te surprends à rêver de tes enfants. A imaginer que ceux sont eux qui laissent s'envoler ces rires que tu entends s'échapper depuis l'immeuble d'en face. Tu t'imagines qu'ils sont là, chez toi -chez vous-, encore endormis, et tu te refuses à y retourner, par peur de te remémorer la triste réalité.
De ces enfants qui lentement t'échappaient...



Stella Kahnwald

messages : 859
name : Olivia
face + © : t. palmer + © lux aeterna (av) + wifeymakesgifs@tumblr (gif) + tswift (lyrics)
multinicks : chad, greyson, harper, jax, lydia, tate, tobias, zoya
points : 1252
age (birth) : 38
♡ status : heart beating too fast
work : starting to consider looking for a job
activities : being a bitch, drinking, smoking & doing drugs, mostly
home : sharing a place with teenagers, there's a first time to everything

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : bran, eason, logan

Trying to find my way back home. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Trying to find my way back home. · Dim 6 Sep - 19:54
L’attention de Stella s’arrêtait rarement sur les visages des passants. Elle traçait sa route sans s’intéresser aux silhouettes qu’elle croisait, elle en bousculait certaines, récoltant un juron étouffé ou une insulte avérée, mais sa course n’en était jamais freinée. Non pas qu’elle était pressée d’aller quelque part: elle était toujours à Windmont Bay. Elle persistait à y tourner en rond, refusant de voir les choses en face: les progrès avec Bran étaient relatifs, mais ils n’étaient pas inexistants, c’était déjà ça; elle faisait toujours la sourde oreille quand son coeur se mettait à battre plus vite, de manière erratique, vibrant d’une étrange énergie, une lutte acharnée qu’elle avait décidé d’ignorer. C’était plus simple comme ça. Plus simple que d’admettre qu’elle avait besoin d’aide, qu’elle en avait marre d’être la gonzesse éternellement seule, quand bien même elle était l’unique instigatrice de cette solitude. Elle l’avait cherchée, l’avait brandie comme un étendard. Stella Kahnwald n’avait besoin de personne, elle se suffisait à elle-même. Mais les années lui avaient démontré qu’un leurre, aussi crédible à ses yeux était-il, n’en restait pas moins un leurre et maintenant elle se retrouvait face à des murs multiples et elle n’avait jamais appris à les surmonter. Elle avait toujours préféré prendre la tangente quand les choses se corsaient, quand elles n’allaient plus dans le sens qu’elle voulait. Elle partait, elle ne prenait même pas la peine de saluer, elle disparaissait, tout bonnement et simplement.
Alors, forcément, elle ne regardait pas vraiment où elle allait. Elle frôlait des inconnus, en croisait d’autres, accoudés à des comptoirs, la plupart s’effaçaient dans la brume, certains parvenaient à s’imprimer dans sa mémoire, sans qu’elle sache pourquoi ni comment. Ce n’était pas un choix, ni une évidence, juste un fait. Et le fait était que lorsque les yeux d’un bleu glacé balayèrent sans raison la terrasse du Marceline, ils s’arrêtèrent une fraction de seconde de trop sur un visage en particulier. Un visage qui, tel un fantôme surgit du néant, vint se calquer sur celui dont Stella avait gardé le souvenir: plus jeune, plus innocent, plus crédule, mais, comme elle put le constater, Logan Bratford avait gardé ce charme indéniable qui avait fait papillonner le coeur de la gamine tout juste débarquée à Windmont Bay pour y foutre un sacré bordel. Logan avait été une proie de choix, pour le coup. Il réunissait à l’époque tous les critères pour attirer le sourire félin de la jeune Kahwald - petite vedette locale que Stella s’était mis en tête de dévergonder un peu, ou de faire tourner en bourrique. C’était avant Jacob, avant Bran, avant la fuite vers nulle part, bien longtemps avant son retour en catastrophe.
Si elle devait être parfaitement honnête (ce qu’elle était rarement), elle devrait avouer ne pas avoir pensé à lui une seule seconde depuis une éternité (plus d'une décennie, en tout cas), mais le voir là, assis, perdu dans ses pensées, eut le même effet que vingt-cinq ans plus tôt: la trajectoire de la sorcière dévia sensiblement et ses pas la portèrent naturellement vers le quadragénaire qu’il était devenu.
Stella se posta à côté de la table et, sans le moindre salut ou politesse, elle lui demanda:
- Tu comptes le boire, ton café?
Elle tira la chaise, provoqua un son strident au passage, se fichant bien des grimaces qui naquirent sur les visages voisins, et elle se laissa tomber avec un soupir.
Après tout, un café ne lui ferait pas de mal, même si elle n’y avait pas songé une seule seconde jusqu’à ce qu’elle voie Logan.

_________________

Devils roll the dice, angels roll their eyes
And if I bleed, you'll be the last to know
 
Trying to find my way back home.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop-
Sauter vers: