hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -28%
Multicuiseur Intelligent Moulinex COOKEO+ Gourmet ...
Voir le deal
179.99 €

 

 It cannot wait, I'm yours (Jackie)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way
Aller en bas 

beneath the sheets of paper lies my truth

Keith Livingstone

behind
messages : 1943
name : nepenthès
face + © : harry styles. + © brocoli
multinicks : -

age (birth) : 26.
♡ status : his heart belongs to Aurora and Caden. in love with his best friend.
work : retirement house nurse.
activities : stroking his guitar, playing with his kids, trashing on any guy around Jackie.
home : 3 rooms loft in bridgwater way with Jackie.
points : 2470
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●● - jackie ; maggie (next : mila ; tp)

It cannot wait, I'm yours (Jackie) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· It cannot wait, I'm yours (Jackie) · Dim 23 Aoû - 13:25

Listen to the music of the moment people dance and sing. We are just one big family and it's our God-forsaken right to be loved. So I won't hesitate no more, it cannot wait I'm sure. There's no need to complicate, our time is short. This is our fate, I'm yours


« En étoile de shérif ! » La fossette sur la joue gauche du jeune père de famille se creusa alors qu’il hochait la tête face à l’invective de son cadet. « En étoile de shérif alors. » Faisant glisser la pâte à pancake sur la poêle brulante, il s’employa à lui donner la forme exigée avec attention, y parvenant sans trop de difficulté, même s’il avait toujours eu du mal à dessiner les étoiles quand il usait ses culottes sur les bancs de l’école. Reposant la louche, il attendit quelques instant qu’un délicat fumet s’échappe en grésillant avant de la retourner d’un coup de spatule et de caraméliser l’autre face avant de la glisser dans l’assiette sous l’enthousiasme de Caden. « Voilà pour toi, cow-boy ? Aurora, en quelle forme la suivante ? » interroga-t-il son aînée, prenant commande alors que les pancakes commençaient à former un petit monticule. Il y avait des étoiles, des cactus, des papillons, des cœurs, des fleurs, et même un éléphant. Elles étaient encore chaudes et tièdes mais les enfants étaient bien trop concentrés sur la poêle pour tenter de les chiper avant que ce soit l’heure. Leur mère les avait bien élevé et Keith prenait le relais cette semaine. La petite fille lui fit une petite moue, avançant les lèvres comme pour réfléchir, ses grands yeux bleus mâtinés de mauves vers le ciel comme pour recevoir l’inspiration divine. « En fée ! » Keith grimaça devant l’exigence de la blondinette avant de soupirer et d’obéir en tentant de tracer le petit être magique avec la pâte, espérant que la forme ne vire pas en pire cauchemar qui viendrait les hanter la nuit durant. Il existait encore le traumatisme du dernier Halloween et des oursons à la fraise. Il avait été les chercher chez Ashleigh ce matin, la jeune femme étant revenu d’un séjour chez ses beaux-parents, et n’ayant eu leur père qu’au téléphone depuis un peu plus d’une semaine, il avait trouvé ce moyen pour les calmer et les inciter à être le plus silencieux possible afin de laisser dormir Jackie en toute tranquillité. Il fallait bien avouer que comme toujours depuis un bon mois maintenant, ils n’avaient que peu dormi tous les deux au point que certains de ses collègues de travail lui demandaient s’il était devenu papa ou si le plus petit ne faisait plus ses nuits à nouveau. Comment expliquer qu’à 26 ans, il était quasiment retombé dans son adolescence à ne plus pouvoir se passer de sa petite amie ?

En parlant de cette dernière, il entendit du bruit émaner de sa chambre et donna un léger coup de coude à Aurora pour qu’elle aille souhaiter le bonjour à la jeune femme tandis qu’il retournait la fée pour terminer sa cuisson. « Va lui demander quelle forme elle veut, s’il te plaît. » Il n’en fallu pas plus pour que la blondinette descende de son tabouret d’où elle s’improvisait inspectrice des travaux finis et se précipite dans les jambes de Jackie, suivie de près par son frère cadet qui semblait devenir son ombre ces derniers temps. « Jackie, Jackie, Jackie, tu veux quoi pour ton pancake ? » demanda-t-elle joyeusement à la demoiselle. Keith, quant à lui, fit glisser délicatement la petite fée sucrée avec le reste de ses amis pancakes et se retourna, manquant de s’étouffer en voyant sa meilleure et petite amie, deux en un, émaner de sa chambre, deux enfants collés à ses jambes nues et interminables. Son cœur s’accéléra comme à chaque fois qu’il la voyait et il ne put s’empêcher de sourire joyeusement, s’émerveillant de sa beauté naturelle, même quand elle était grognon sans son café. « C’est Aurora qui a le nom de la belle au bois dormant. » ne put-il s’empêcher de la titiller joyeusement avant de se rapprocher d’elle et d’instinctivement l’embrasser furtivement sur les lèvres, la poêle encore brûlante dans la main l’empêchant de la plaquer contre lui. « Bien dormi ? » lui demanda-t-il avant de réaliser qu’il venait de commettre une erreur. Le cri de stupéfaction d’Aurora et de Caden lui rappela qu’ils n’avaient, jusqu’à présent, pas évoqué la question avec ses enfants et que ces derniers pensaient encore que Tata Jackie n’était que la meilleure des amies du monde de leur papa. Il ouvrit grand les yeux et se racla la gorge, tentant d’attirer l’attention sur autre chose. « Je vais faire un chat, c’est mignon un chat pour aller avec l’éléphant, non ? » Mais Aurora n’était pas stupide : « Pourquoi vous vous êtes faits un bisou sur la bouche ? »

_________________
Tastes like strawberries on a summer evenin' and it sounds just like a song I want more berries and that summer feelin' It's so wonderful and warm Breathe me in, breathe me out I don't know if I could ever go without I'm just thinking out loud I don't know if I could ever go without watermelon sugar high.

Jackie Larson

behind
messages : 33
name : citizen ✝war.
face + © : kendall jenner (whovian).
multinicks : -

age (birth) : twenty-three y.o.
♡ status : after all these years, finally in couple with her best friend.
work : lover mecanic, working in a garage since few years.
activities : boxing, running, motorbike ride, watching movies or matches on tv with a good beer and pizza. bother keith all the time.
home : shared apartment in bridgewater way with keith.
points : 234
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●●○

It cannot wait, I'm yours (Jackie) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: It cannot wait, I'm yours (Jackie) · Lun 24 Aoû - 11:55

Listen to the music of the moment people dance and sing. We are just one big family and it's our God-forsaken right to be loved. So I won't hesitate no more, it cannot wait I'm sure. There's no need to complicate, our time is short. This is our fate, I'm yours


La nuit avait été courte une fois de plus mais terriblement inspirante tant pour le corps que pour l'esprit. Une énième nuit de débauche où les deux amants récemment trouvés n'avaient eu de cesse de s'adonner à la bête à deux dos, variant les scénarios à mesure que les heures s'écoulaient. Certes fatiguée au réveil, leur quotidien était ainsi désormais. Tels deux ados découvrant les secrets cachés de leur propre enveloppe charnelle, ils ne cessaient d'avoir envie l'un de l'autre, Jackie cherchant toujours ce contact avec lui, ne voulant faire qu'un avec cet homme qu'elle avait au fond toujours aimé. Depuis la première fois où elle avait posé les yeux sur lui, son esprit s'était imprégné de lui au point tel de n'accepter personne d'autre. Une souffrance durant de longues années pour la demoiselle qui avait pourtant fini par porter ses fruits il y a tout juste quelques semaines. Un rêve éveillé, voilà ce qu'elle vivait pour son plus grand bonheur. Enfoncée profondément dans les draps du lit, son visage enfoncé dans l'oreiller avec un glamour passable, des bruits de voix venant de la cuisine finissent par la tirer des bras de Morphée. Lentement, doucement, la belle aux bois dormants s'extirpe de son sommeil pour ouvrir les yeux. Fronçant les sourcils, elle sent les faibles rayons du soleil derrière le rideau épais chercher à entrer dans la chambre tamisée. Leur chaleur adoucisse les traits de la jeune fille qui tend davantage l'oreille pour entendre. Des voix d'enfants, évidemment. Dans son état second la mécanicienne avait presque oublié que les enfants de Keith étaient arrivés hier soir pour profiter de leur papa ce weekend. Une chose qui ne l'a gênée nullement car aimant profondément ces petits bouts, mais qui la poussait à ne plus trop savoir comment réagir ces derniers temps face à eux. En effet, ces derniers n'étant pas au courant de sa nouvelle relation avec leur géniteur, elle avait peur de mal réagir en n'étant plus vraiment à sa place dans son rôle de Tatie Jackie à la base. Un statut qui avait de ce fait évoluer récemment.

S'obligeant à sortir du lit, les cheveux attaché en un chignon dépareillé et la trace du coussin encore présente sur sa joue, Jackie ouvre la porte donnant sur le reste de l’appartement en se frottant les yeux. Vêtue d'un shorty dévoilant ses longues jambes fines et interminables ainsi que d'un t-shirt trop grand appartenant à son amoureux, la brunette n'a pas le temps de réaliser ce qu'il se passe que déjà deux mini humains foncent sur elle pour s'accrocher à ses gambettes comme des petits singes à une branche d'arbre. Surprise, elle ne peut toutefois s'empêcher de sourire tout en étouffant un petit rire. Elle les aime bien trop pour leur dire qu'elle n'est pas encore assez réveillée pour jouer au ninja avec eux. « Eh ! Voilà les Gremlins ! », dit-elle en se moquant, la voix un peu roque pas le réveil brutal en affichant un air tendre à leur encontre. Tournant la tête vers Aurora suite à sa question, elle lève ensuite les yeux vers celui pour qui son cœur bat frénétiquement. « En forme de tasse à café c'est possible ? », demande-t-elle comme un appel au secours. La gueule enfarinée mais heureuse de le voir, il sait pertinemment que la caféine lui manque pour émerger complètement. Mieux vaut alors éviter de trop forcer sur la conversation sans sa précieuse potion magique. Keith avait déjà essayé à l'occasion et plus d'une fois le regard noir du zombie matinal présent à table avait fini par le pousser à arrêter. « Peut-être que je ne comaterais pas ainsi si un certain Prince voulait bien laisser la Princesse dormir un peu », répond-t-elle à son tour, un poil grognon et moqueur à la fois, sous une métaphore déguisée pour que les enfants ne comprennent pas. Cependant quelle n'est pas sa surprise lorsque son ancien colocataire s'approche d'elle pour l'embrasser. Un geste qui ne dure que quelques secondes mais qui fige aussitôt la demoiselle sur le coup. « Keith.. », murmure-t-elle gênée entre ses lèvres collées aux siennes, appréciant terriblement en général ce genre de baiser amoureux. Sauf que cette fois-ci ils n'étaient pas seuls. Cette fois-ci deux paire de yeux ronds et innocents les observent avec stupéfaction. Mal à l'aise, Jackie se retrouve la bouche à demi ouverte, la gorge sèche tandis qu'elle dévisage à la fois les bambins et Keith. La volonté de ce dernier de chercher à changer de sujet ne fait qu'accroître la gêne ambiante. Et c'est Aurora qui en remet une couche. Confuse, le rouge montant aux joues, la mécanicienne décide d'adopter la même attitude que l'aînée, se disant qu'après tout il était peut être grand temps de leur dire les choses. « C'est vrai ça Keith, pourquoi tu m'as fait un bisou sur la bouche ? », suit la belle en croisant les bras, l'air faussement interloqué et jetant dans l'arène son chéri face à ses responsabilités paternelles. « On veut des explications ! ». Elle veut le titiller un peu et voir comment il va réagir face à ça. Et quelque part aussi elle a diablement envie de voir comment il va la présenter à ses enfants. Une petite vengeance après toutes ce temps où elle a dû se contenter de l'aimer en secret.

_________________
« Jeux d'enfants »

beneath the sheets of paper lies my truth

Keith Livingstone

behind
messages : 1943
name : nepenthès
face + © : harry styles. + © brocoli
multinicks : -

age (birth) : 26.
♡ status : his heart belongs to Aurora and Caden. in love with his best friend.
work : retirement house nurse.
activities : stroking his guitar, playing with his kids, trashing on any guy around Jackie.
home : 3 rooms loft in bridgwater way with Jackie.
points : 2470
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ●● - jackie ; maggie (next : mila ; tp)

It cannot wait, I'm yours (Jackie) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: It cannot wait, I'm yours (Jackie) · Dim 27 Sep - 16:21

Listen to the music of the moment people dance and sing. We are just one big family and it's our God-forsaken right to be loved. So I won't hesitate no more, it cannot wait I'm sure. There's no need to complicate, our time is short. This is our fate, I'm yours


Elle était belle. Tellement belle, même au réveil, sans maquillage, sans fioriture qu’elle lui coupait le souffle à chaque fois et qu’il se demandait comment il avait fait toutes ces années pour ne pas le voir. Fallait-il être stupide ou aveugle ou les deux pour ne pas le relever ? Et fallait-il être stupide ou amoureux ou les deux pour se permettre de l’embrasser comme si les enfants n’étaient pas présents alors que ses oreilles vrillaient de leurs milles et unes questions et réflexions depuis qu’il avait eu le malheur d’ouvrir un œil ? L’espace d’un instant, il avait espéré que ce geste d’affection quotidien dont il avait fini par prendre l’habitude avait échappé aux regards inquisiteurs de ses enfants. Et si Caden lui avait donné raison dans un premier temps, les choses étaient différentes avec Aurora qui ne ratait pas une occasion pour interroger le monde qui l’entourait avec le regard statistique d’une véritable scientifique en devenir. Au plus grand malheur de son père. Et il ne pouvait décidément pas compter sur sa meilleure et petite amie qui semblait prendre un malin plaisir de le voir passer sur le grill à l’instar de ce pauvre éléphant qui ne ressemblait malheureusement pas à grand-chose dans la poêle qui frétillait. Il poussa un soupir et finit par couper le gaz avant de glisser cette dernière dans l’assiette de pancakes, gardant le silence pendant quelques instants. Il n’avait jamais été bon avec les confrontations, préférant prendre la fuite ou faire comme si de rien était lorsqu’il se retrouvait au pied du mur. Après tout, quand son couple allait mal, il avait tenté de réparer les choses en lui faisant un second enfant avec le résultat qu’on leur connaissait aujourd’hui. Il avait beau avoir développé des muscles, maîtriser la boxe et quelques sports de combats, entretenir un corps nerveux et prêt à autant parer que donner les coups, il demeurait un lâche. Un lâche qui ne savait pas trouver ses mots en cet instant précis.

Il se mordilla la lèvre inférieure, jetant un regard noir à celle qui partageait désormais ses nuits après les avoir hanté.  Attends un peu ce soir qu’on soit tous les deux et tu vas voir ce qu’il va se passer semblait-il lui dire, de la manière la plus subtile qu’il pouvait. « Papa ! » s’excéda Aurora, attendant impatiemment une réponse qui ne venait pas assez vite à son goût et qui ruinait toute possibilité pour lui d’échapper à la question. Son attention n’avait pas été détourné par les pancakes fumants, par la confiture à la fraise dont elle raffolait tant ou par la présence de sa marraine qui avait vu ses lèvres être envahies par son père. Bon sang qu’il était stupide. Il se racla la gorge avant s’emparer d’un pancake pour le tartiner de chocolat et le fourrer dans la bouche de Caden, histoire qu’il ne commence pas aussi à poser des questions embarrassantes. Il n’avait pas encore totalement réfléchi à la manière dont il aurait voulu aborder la question de l’évolution de sa relation avec Jackie à ses enfants. C’était encore trop récent et, d’une certaine manière, il voulait conserver ça juste pour elle et lui, leur petit jardin secret que personne ne pourrait venir ruiner en allant marcher sur les roses qui s’ouvraient tout doucement sous les rayons du soleil printanier. « Vous savez que maman et papa, on s’aimait très fort. » commença-t-il en tâtonnant, tournant autour du pot pour les amener en douceur vers l’idée que tata Jackie pourrait un jour devenir aussi maman Jackie. « Et vous savez que maman et Zack s’aiment très fort aussi. » Ses enfants le regardaient tout en grignotant leurs crêpes, le regard suspicieux et ne voyant pas où il voulait en venir. Il prit une profonde inspiration et leva le regard sur celle qui était devenue bien plus que sa meilleure amie. « Et bien, pour Jackie et papa, c’est pareil. Ils s’aiment très fort aussi. » Ses joues rosirent légèrement en réalisant combien son cœur palpitait en observant la jeune femme qui illuminait son existence depuis toujours. « En tout cas, papa aime très fort tatie Jackie. »

Il adressa un léger sourire timide à cette dernière, réalisant que c’était la première fois qu’il avouait la profondeur de ses sentiments. Il l’avait toujours aimé évidemment mais jamais comme ça, jamais aussi fort et surtout ne l’avait jamais avoué oralement de cette manière. C’était une première, terrifiante mais tellement satisfaisante. Comme si on lui avait ôté une écharde du pied. Il se sentait soudainement plus léger de ne plus avoir à dissimuler ses sentiments. Sans réfléchir, heureux, il glissa sa main tendrement sur le visage de la jeune femme avant de répéter pour cette dernière dans un souffle : « Je t’aime. »  et de l’embrasser tendrement. Un ewwwwww émana de Caden, étouffé par sa crêpe avant qu’Aurora pose encore une fois les bonnes questions qui firent tourner le visage de Keith au cramoisi : « Du coup, tu vas te marier avec Tatie Jackie aussi ? »

_________________
Tastes like strawberries on a summer evenin' and it sounds just like a song I want more berries and that summer feelin' It's so wonderful and warm Breathe me in, breathe me out I don't know if I could ever go without I'm just thinking out loud I don't know if I could ever go without watermelon sugar high.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

It cannot wait, I'm yours (Jackie) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: It cannot wait, I'm yours (Jackie) ·
 
It cannot wait, I'm yours (Jackie)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: