hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
Le Deal du moment : -47%
Trottinette électrique Mi Electric Scooter ...
Voir le deal
240 €

 

 And then I saw his face.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port
Aller en bas 

Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· And then I saw his face. · Mer 26 Aoû - 12:14
And then I saw his face.
23.06.2020 / @Zander Byrd

Voir son visage se dessiner devant ses yeux était la dernière chose à laquelle Gibi s’était attendue et plus encore quand elle se rendait chez Zander. Elle avait pris l’habitude de venir le voir et s’il était vrai que leur amitié avait tendance à être centrée sur eux-même sans qu’ils ne se présentent leurs amis et famille respectifs, la dernière chose à laquelle elle s’était attendue était de voir Jacob sur son bâteau. Elle s’était alors arrêtée nette, l’avait scruté quelques secondes pour savoir si elle avait le courage de l’affronter et de le mettre face à la situation qu’elle fuyait mais il ne lui fallut que quelques secondes pour capituler. Il était si doué pour l’éviter que Gibi était convaincue qu’elle ne le reverrait jamais, du moins pas avant d’avoir accouché. Elle marcha quelques pas à reculons puis se tourna complètement et accéléra le pas pour s’éloigner au plus vite de lui. Plus que l’envie de se protéger, Gibi ne pouvait s’empêcher de penser qu’elle ne voulait pas que son enfant entende tout ce qu’elle avait à dire à ce lâche. L’avait-il seulement aperçu ? Elle n’en était pas certaine mais dans tous les cas, cela ne changeait pas grand chose : il ne cherchait pas à la suivre. Elle espérait sincère qu’il ne l’ait pas vu car si elle ne voulait pas avoir cette conversation avec lui pendant qu’elle était enceinte, elle ne souhaitait pas non plus l’avoir avec qui que ce soit d’autre parce que ce qu’elle avait à dire sur lui n’était pas joli-joli et elle ne voulait pas que sa fille ait ce genre d’émotions négatives. Elle s’arrêta au bout du ponton pour reprendre ses esprits, s’efforçant d’inspirer et d’expirer pour calmer son coeur qui battait la chamade.
Lorsqu’elle reprit ses esprits quelques minutes plus tard, Gibi se rendit d’un pas déterminé vers la sortie du port lorsqu’elle percuta Zander de plein fouet. Elle recula de quelques mètres, s’arrêtant lorsqu’elle fut certaine de ne pas perdre son équilibre avant de reprendre son chemin comme si elle ne l’avait pas connu. Elle avait conscience que son ami n’y était probablement pour rien mais premièrement elle n’en était pas certaine et deuxièmement, elle n’avait pas le courage de lui expliquer pourquoi la présence de Jacob était problématique. Il ne fallait pas s’y méprendre : Gibi ne cherchait pas à le protéger, bien au contraire. Elle se moquait bien de ce qui pouvait advenir de lui quand il n’en avait rien eu à faire de l’abandonner après avoir insisté sur le fait qu’il ait des sentiments pour elle. Gibi se retrouvait donc à devoir prendre une quantité impressionnante de décisions seule. Sa famille était là pour elle, bien entendu, mais c’était différent. Effaçant une larme sur sa joue, elle reprit son chemin baragouinant une excuse auprès de Zander : “J’ai oublié un truc chez moi, je repasserai plus tard.” Elle le dépassa rapidement espérant qu’il lui laisserait l’espace dont elle avait besoin. Elle n’était pas prête à mettre des mots sur ce qu’elle avait sur le coeur en cet instant.

_________________




Zander Byrd

behind
messages : 1552
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3175
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Jeu 27 Aoû - 19:42
Jacob aurait été sa version en double, si à douze ans le centre d’intérêt de Zander n’avait pas été de collectionner des cartes à la mode dans le collège ou encore de convaincre ses parents de lui offrir pour son prochain anniversaire la dernière console vidéo devenue tendance. A douze ans, Jacob lorgnait sur les magasines de Playboy cachées par son père, dans les toilettes, cherchait sur google – sans aucune gêne – le nom d’une position sexuelle, se connectait sur Youporn et s’offrait sa première branlette, le soir, dans son lit, devant une vidéo regardée sous la couette, à l’abri des regards de ses parents – car ils ne devaient pas avoir que leur enfant de douze ans commençait son apprentissage et la découverte de sa sexualité et du fonctionnement de sa queue sous leur toit –. A son âge, Zander n’avait définitivement pas les mêmes centres d’intérêt et les mêmes curiosités que celui avec qui il partage une partie de son patrimoine génétique, son cousin. Il est possiblement vrai que si leurs rencontres forcés autour d’une table, dans un repas de famille, n’avaient pas eu lieu, quelques années en arrière, les deux garçons ne se seraient jamais donnés l’heure. Jacob est tout ce que Zander n’a jamais été. Zander est tout ce que Jacob ne sera pas – et qu’il ne souhaitera jamais être. Ils se retrouvent sur quelques points – un seul pour être vrai – les jeux vidéos. Depuis que le brun s’est installé à Windmont Bay, souvent, ils se retrouvent pour s’offrir une partie (ou plusieurs). Souvent en soirée, quelques fois en journée. Souvent le week-end, quelques rares fois en semaine – il ne manque pas de lui faire remarquer qu’il a cours le lendemain, dans ces cas-là. Les première fois, Zander refusait de lui offrir une canette de bière. Maintenant que Jacob a dix-huit ans passés et s’est déjà offert quelques cuites, le californien partage avec lui quelques boissons : juste un verre, jamais plus. Ainsi, comme il en va de leur petite habitude, Jacob a rejoint Zander, en fin de journée. Quand il est rentré de sa journée de travail, son cousin l’attendait sur le ponton, devant son bateau, affichant un large sourire – lui offrant cet air un peu idiot par moment –.
Il l’a accueilli à bort de son voilier. Ils échangent quelques banalités, se demandant comment s’est passé leur journée respective, puis Zander lui demandant s’il venait pour une partie de jeu-vidéo. Jacob décline et laisse entendre l’envie de se vider la tête. Le trentenaire ne le questionne pas davantage. Ils parlent de tout et de rien, finalement. Par moment, Jacob laisse échapper quelques commentaires sur le physique de jeunes femmes qu’ils aperçoivent dans leur champ de vision. Un sourire coincé se glisse sur les lèvres de Zander, à cet instant. Ils continuent d’échanger autour d’une bière, jusqu’à ce que son jeune cousin décide de rentrer chez-lui. Il le raccompagne jusqu’au ponton, où son attention est attiré au loin par la présence d’une silhouette familière. Il salue brièvement Jacob et le suit. Il est quelque peu intrigué par les manières de sa jeune amie, Gibi. Cette dernière vient à la percuter, ne faisant guère attention à son chemin. Il reste silencieux, la rattrapant doucement par le bras afin de s’assurer qu’elle ne tombe pas à la renverse. Il lui adresse un sourire conciliant, avant de prendre la parole. « Ca va ? », il lui demande. « Tu cherchais à me fuir ou bien ? », qu’il articule, sur un ton léger. Son regard bleu se pose sur le visage de l’adolescente. Cette dernière affirme avoir oublié quelque chose, elle repassera plus tard. « Vraiment ? » Il ne sait pas si Gibi Shelbia avait réellement oublié quelque chose chez elle, tant la façon dont elle venait de lui adresser la parole lui paraissait nouveau et surprenant. « Comme tu veux, tu sais que je ne bougerai pas de là où je suis ! », articule-t-il, lui confirmant qu’elle pourra alors repasser plus tard.
@gibi shelbia

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Sam 29 Aoû - 18:21
Arrêtée un peu plus loin sur le ponton, après un tournant pour que Zander ne vienne la voir tout de suite, Gibi s’installa en tailleur - son dos la tirait trop pour qu’elle reste debout - et soupira. C’était sans doute idiot mais une part d’elle-même était peinée de le revoir. Elle était peinée parce qu’elle avait vraiment bien aimé le jeune homme mais aussi de savoir que, si elle décidait de le garder, son enfant allait grandir dans une ville où son père était sans jamais le connaître. Devait-elle faire les démarches vers lui pour l’informer de la décision qu’elle prendrait ou pour lui demander de renoncer à ses doigts ? Devrait-elle expliquer la situation telle qu’elle était à son enfant ou cacher l’identité du donneur de sperme ? Gibi aurait aimé pouvoir parler de tout ça à sa maman qui avait vécu une situation similaire - et complètement différente à la fois. L’histoire de la relation de ses parents n’avait jamais été un tabou pour Gibi qui avait grandi en sachant très bien qu’ils ne s’étaient vus qu’une seule fois. Evidemment, Alicia avait dû lui expliquer avec des mots d’enfants, des mots qu’elle pourrait comprendre puisque ce n’était que récemment que Gibi avait compris que ses parents avaient eu ce qu’on appelle un “coup d’un soir” et qu’elle en était née. Elle n’avait pas regardé son père dans les yeux pendant une semaine lorsque cela avait été le cas puis l’information était finalement devenue banale comme le reste de son histoire. Elle avait conscience que cela n’avait rien à voir avec le schéma familial traditionnel mais cela ne l’avait jamais dérangé et elle n’avait pas l’impression d’être particulièrement instable parce qu’elle n’avait fait la connaissance d’Howard que quelques années auparavant. Elle espérait sincèrement que cet enfant, qu’elle le fasse adopter ou le garde, trouverait son histoire familiale aussi normale que Gibi trouvait la sienne, c’était tout ce qui comptait.
Elle finit par se redresser quelques minutes plus tard, n’ayant aucune envie de rester sur le ponton trop longtemps. Soupirant, Gibi décida finalement d’aller voir Zander. Elle ne l’avait jamais jusqu’à présent vu avec Jacob, n’avait jamais entendu parler de lui et honnêtement cette situation la laissait pantoise. Gibi ne savait pas vraiment l’expliquer mais elle se sentait un peu trahie par son ami. C’était idiot, parce que ce dernier n’avait rien fait de mal. Il ne savait probablement même pas que Jacob était le père de son enfant ; les deux seules personnes au courant étaient Alvin et Jacob lui-même. Bien entendu, l’adolescent aurait pu en parler à Zander mais Gibi commençait à très bien le connaître et elle doutait sincèrement qu’il lui cache quelque chose de cette importance. Du moins, son opinion de lui changerait du tout au tout si c’était le cas. Prenant son courage à deux mains, elle se dirigea vers le bateau de l’expert en cybersécurité et l’interpella avant de monter sur la bateau. Quand son ventre n’était pas aussi rebondi, elle sautait généralement sur celui-là sans se poser de questions mais se découvrant un instinct maternel particulièrement développé, Gibi était désormais particulièrement prudente. Elle attendit donc que Zander arrive à ses côtés pour lui tendre la main et mettre un pied sur le bateau, puis un second. “Hey. Désolée pour tout à l’heure.” précisa-t-elle avant de prononcer la question qui lui brûlait les lèvres : “Tu connais Jacob comment ?” Cela faisait sans doute inquisiteur et même si ce n’était pas nécessairement son intention, Gibi savait qu’elle ne pourrait avoir une conversation normale avant d’avoir le fin mot de l’histoire - et de découvrir ce que Zander savait ou non sur sa grossesse.

_________________




Zander Byrd

behind
messages : 1552
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3175
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Sam 5 Sep - 16:36
Zander est quelque peu surpris de voir Gibi ici. Il est d’autant plus surpris de la croiser (un peu trop) brusquement) sur son chemin. Il est quelque peu habitué des allers et venus de la jeune femme, sur son bateau. C’est d’ailleurs un peu de cette manière que ces deux là se sont rencontrés, quelques mois auparavant. Gibi et sa petite bande avait élu le voilier comme squat pour leur petite soirée où l’alcool aurait voulu couler plus à flot qu’il n’a coulé, ce soir-là – la faute à l’arrivée de Zander sur son bateau, en découvrant les jeunes visiteurs –. Ce qui le surprend encore plus est cette façon qu’elle a de chercher à prendre la fuit, aujourd’hui. Elle semble craintive et fuyante. Loin de l’image qu’il a de la petite brune. Il ne veut pas la retenir pour autant, car elle a ses raisons à être dans cet état. Alors il la rassure, en lui disant qu’il sera encore là, quand elle décidera de revenir – après tout, elle vient de lui dire qu’elle a oublié quelque chose. Par son affirmation, elle annonce implicitement son retour sur le port. Finalement, un moment après – il n’a pas guetté le temps qui s’est écoulé entre le départ et le retour de la petite Shelbia. Il ne met pas longtemps à remarquer la présence de cette dernière, occupé sur le pont du voilier. Il se redresse et tourne la tête en sa direction. Il lui offre un large sourire, avant de venir à sa hauteur pour l’aider à monter à bord. « Ce n’est rien... », souffle-t-il quand elle lui dit être désolée pour tout à l’heure. « Tu as retrouvé ce que tu avais oublié, c’est le principal », qu’il note. Après tout, c’est ce qu’elle lui avait dit, tout à l’heure, justement. Il ne sait pas vraiment de quoi il s’agit en réalité. Zander lui tend sa main et s’avance vers elle pour l’aider à grimper à bord. « Hop-là! Voilà, mademoiselle est à bord », souffle-t-il, avant de lui faire signe de rentrer à l’intérieur. « Tu veux quelque chose à boire ? », il lui demande, prêt à lui servir ce qu’elle souhaiterait. Il se tourne vers elle, quand il entend sa question. Elle l’interroge sur Jacob, et plus précisément sur la nature de leur relation – c’est du moins ce qu’il en déduit quand elle lui demande comment il connaît Jacob. « Jacob est mon cousin », lui répond-il. Il ne fait pas durer le suspens. « On n’a jamais été très proche, sauf quand ça concerne les jeux vidéos », qu’il plaisante, en réprimant un sourire. « Vous vous connaissez ? », il imagine. Il suppute, elle ne lui aurait pas posé la question, autrement.


@gibi shelbia

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Jeu 10 Sep - 19:14
Fronçant les sourcils en entendant Zander lui dire qu’elle avait retrouvé ce qu’elle avait oublié, elle s’apprêtait à lui demander de quoi il parlait exactement quand elle se rappela de l’excuse qu’elle lui avait sortie. Elle acquiesça d’un signe rapide de tête, pas encore certaine de vouloir lui dire que c’était la présence de Tobias qui la dérangeait. Elle ne cherchait absolument pas à le protéger mais ne souhaitait pas non plus dire quoique ce soit sur lui si Zander se révélait être proche de lui. Elle attrapa sa main pour monter à bord, veillant à ne pas se prendre les pieds dans des cordages et sourit doucement : “Merci capitaine !” Sa voix était légèrement moins enjouée qu’à l’accoutumée mais Gibi n’avait pas particulièrement envie de juger son ami aussi rapidement. Il n’avait sans doute aucune idée du lien qui unissait - ou plutôt, séparait - les deux jeunes gens et il n’avait pas à payer les pots cassés. “T’as de la limonade ?” demanda-t-elle. Depuis qu’elle était enceinte, elle évitait de prendre des boissons gazeuses car cela avait le don de donner le hoquet au bébé qui grandissait en elle mais pour une fois, elle ferait une exception.
Les mains posées sur son ventre désormais trop rebondi pour être dissimulé, Gibi acquiesça d’un air sérieux lorsqu’elle entendit Zander lui dire que Jacob était son cousin. Elle l’observa avec attention, attendant de savoir s’ils étaient proches et le cas échéant, s’il lui avait parlé d’elle - ou pire, s’il était resté silencieux sur ce point. Pour une fois, ce n’était pas une question d’égo. Gibi n’en avait que faire que Jacob s’intéresse encore à elle, la trouve belle ou sexy. C’était plus qu’elle se demandait si le tout l’impactait un minimum, s’il se demandait ce que cela ferait d’être père, s’il regrettait de ne pas lui donner de nouvelles, s’il avait l’intention de se manifester une fois sa grossesse passée… Elle soupira doucement, un peu de soulagement tout de même, lorsqu’il lui dit qu’il n’avait jamais été très proche. Allant s’asseoir sur l’un des sièges qui se trouvaient dans la cabine, elle hocha la tête de haut en bas avant de pointer son ventre de ses deux indexs, les jambes étirées. “Ouais, on a produit le miracle de la vie.” répondit-elle sur un ton sarcastique. Elle leva les yeux au ciel, passant une main dans son dos endolori. “Mais c’est ta famille. Je ne dirai rien d’autre qu’il ne se sent pas concerné le moins du monde.” Elle avait bien envie de l’insulter et de demander à Zander si lui aurait réagi de la même manière son âge, mais elle n’était pas certaine de vouloir la réponse. Se renfonçant un peu dans son siège, elle croisa les bras et tenta de faire la conversation normalement, quand bien même l’envie n’y était pas vraiment. “Quoi de neuf, sinon ?

_________________




Zander Byrd

behind
messages : 1552
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3175
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Lun 14 Sep - 9:05
Zander aide la jeune fille à monter à bord, puis l’invite rapidement à entrer dans la cabine qu’il avait aménagé quelques années plus tôt en sorte de studio rudimentaire. Il possède le nécessaire pour vivre, ce qui lui suffit légèrement. Il n’a jamais voulu s’encombrer avec des pièces supplémentaires, un garage ou encore un jardin. Ce chez-lui quelque peu atypique lui convenait pleinement. Lui proposant de boire quelque chose, il sort un verre de son placard, juste au-dessus de son plan de travail aménagé. « J’ai », s’empresse-t-il de dire quand elle lui demande s’il a de la limonade. Il se tourne vers le petit réfrigérateur – loin des grands modèles américains qui habillent les cuisines des habitants de Windmont Bay – pour sortir une bouteille de limonade fraîche. « Des glaçons avec, tu voudras ? », lui demande-t-il, en versant le contenu dans le verre. Certains aiment la boire avec des glaçons, d’autres sans. Il s’adaptera au choix de la lycéenne.
Rapidement, cette dernière le questionne sur la nature de sa relation avec un autre homme, Jacob. Ce dernier avait passé une partie de son après-midi avec lui, à bord de son voilier. Ils discutaient de rien et de tout à la fois, surtout de jeux vidéos. Jacob se plaignant d’avoir perdu leur dernière partie jouée ensemble. Ce serait de la faute d’un appel reçu au même moment. Entre eux, ça n’a toujours été que superficiel. « Tu veux dire que…. », il essaie de formuler cette phrase dans sa tête, en se prenant de plein fouet la révélation de Gibi. « ...qu’il est le père de ton enfant ? ». Il faut être borgne ou aveugle pour ne pas remarquer le ventre bien trop arrondi et imposant de l’adolescente. Elle avait sûrement dû se confronter aux jugements des uns et des autres, sur l’importance de se protéger lors d’un rapport sexuel mais aussi celle de prendre la pilule du lendemain, sur le fait qu’elle aurait dorénavant une grande responsabilité en décidant de garder cet enfant. Se confronter à leurs remarques et leurs insultes. Car aux yeux de certains, une fille de dix-sept ans enceinte est obligatoirement une fille facile. Zander loin de ce vent verbeux de jugements trop hâtifs. Il apprend sans même le savoir que Jacob est le fruit de tout cela, avec le consentement de Gibi – ce qu’il l’espère –. Il s’interrompt dans ses pensées, happé par le commentaire de la jeune fille. Elle ne fera pas de commentaire mais lui explique que son cousin ne se sent pas concerné par la situation. « Il a toujours été un crétin… mais, alors à ce point », déplore-t-il, en agitant légèrement la tête, comme agacé par l’habitude de Jacob. Zander sort une bière de son réfrigérateur qu’il décapsule. Il en boit une gorgée, pour se désaltérer et probablement pour faire passer cette nouvelle donne. Gibi trouve rapidement un novueau sujet de conversation : le questionnant sur son quotidien. « Rien de bien important à être raconté », dit-il, en haussant les épaules, la bière à la main. « Je vais partir le week-end prochain en mer », annonce-t-il enfin. Il avait enfin pris la décision de concrétiser cette promesse qu’il avait formulé quelques semaines (mois, devrait-on dire) auparavant à l’une de ses amies.


@gibi shelbia

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Dim 20 Sep - 13:05
Top, merci.” répondit-elle lorsqu’il lui proposa de la limonade. “Avec, s’il te plaît.” D’ordinaire, Gibi préférait demander si les boissons étaient déjà froides avant de rajouter des glaçons dedans. Il avait probablement des glaçons à base d’eau, non réutilisables - classiques, quoi - et cela risquait de diluer le goût de la limonade mais Gibi s’était rendue compte que la petite fille qui grandissait dans son ventre avait tendance à se manifester beaucoup plus lorsqu’elle buvait quelque chose de froid. Elle ne savait pas vraiment si ça la dérangeait ou lui plaisait mais quand elle trouvait que le bébé n’avait pas assez remué (certains diraient quand le bébé lui manquait), elle buvait un peu de froid pour la faire se manifester et s’assurer que tout allait bien. Elle attrapa le verre qui lui tendit et y trempa ses lèvres avant de le poser sur la table à ses côtés.
Gibi ne tint pas longtemps avant de lui demander comment il connaissait Jacob, toujours perturbée de cette rencontre imprévue. Une part d’elle se demandait s’il l’avait remarqué et s’il avait été tenté d’aller lui parler si c’était le cas. D’une certaine façon, l’adolescente avait beaucoup de choses à lui dire et aurait sûrement apprécié de pouvoir vider son sac mais d’un autre côté, elle ne souhaitait pas que Jacob fasse à nouveau irruption dans sa vie. Howard lui avait expliqué qu’ils ne pouvaient pas exclure l’hypothèse que ce dernier décide de demander la garde de l’enfant ou de s’opposer à son adoption, selon la décision de Gibi, quand bien même il avait été absent toute la grossesse. Gibi aurait aimé pouvoir obtenir une renonciation officielle à tout cela de sa part mais cela impliquait de lui parler à nouveau mais aussi d’impliquer ses parents qui n’étaient peut-être au courant de rien. Evidemment, elle se moquait bien du fait qu’ils soient au courant mais elle ne voulait pas qu’ils décident que cet enfant qui grandissait en elle était leur petite-fille. “Géniteur.” corrigea-t-elle, instinctivement. Elle-même n’était pas sûre de vouloir du titre de mère ni qu’il s’agissait de “son” enfant (quand bien même elle s’attachait chaque jour un peu plus à cet enfant), mais elle était certaine à dix mille pour cent de ne pas vouloir que lui ait ce titre. “Mais oui c’est l’idée…” dit-elle en soupirant. Le regard rivé sur le visage de Zander, elle guetta sa réaction. Son attitude allait-elle changé vis-à-vis d’elle ? Après tout, Jacob faisait partie de sa famille. Elle avait beau sincèrement considéré Zander comme un ami, il n’en était pas pour autant aussi important que sa famille. Elle ne put s’empêcher cependant de préciser qu’il n’en avait rien à faire de cette situation, préférant éviter que Zander s’imaginer que son cousin était l’adolescent du siècle. Gibi ne put dissimuler un large sourire sur son visage lorsqu’il précisa qu’il avait toujours été un peu crétin. Elle se redressa un peu fièrement, contente d’entendre quelqu’un d’autre qu’elle l’insultait (d’un autre côté, comme elle n’avait pas non plus ébruiter sa paternité, personne n’avait vraiment de bonne raison de le faire). “Tu peux ne rien lui dire ?” demanda-t-elle, cependant rapidement. “Il n’est plus dans ma vie, et j’ai envie que cela reste comme ça.” A la place de Zander, elle aurait probablement voulu aller le secouer comme une bouteille d’Orangina jusqu’à ce qu’il entende raison mais tout ce qu’elle voulait désormais, c’était qu’il soit hors de sa vie. Même si cela impliquait de ne plus débarquer chez Zander à l’improviste de peur de l’y trouver. Elle changea ensuite rapidement de sujet, lui demandant simplement “quoi de neuf” une part d’elle craignant qu’il ne la juge, quand bien même il n’y avait aucune raison qu’il commence maintenant s’il ne l’avait pas fait auparavant. “Avec qui ? T’as une destination en particulier de prévu ?

_________________




Zander Byrd

behind
messages : 1552
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3175
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Dim 4 Oct - 21:05
Il opine de la tête, quand la jeune fille lui demande des glaçons avec sa boisson. Il glisse dans le verre deux glaçons, sortis du congélateur, puis il lui sert son verre. « Mademoiselle est servie ! », s’exclame-t-il en posant le verre devant elle, et terminant par y mettre une paille en bambou. Zander se tourne et se sert à présent une bière, qu’il décapsule pour en boire une gorgée. Il tira le tabouret qui trône dans un coin de la pièce à vivre et s’y installe, pour siroter son breuvage. Gibi se tarde pas à faire la conversation, en le questionnant sur le dénommé Jacob. Il n’y a aucun mystère à faire : Jacob est son jeune cousin. Il comprend rapidement que les deux jeunes gens se connaissent, et se sont très bien connus puisqu’ils ont eu un rapport sexuel (au moins un) – il n’a pas besoin qu’on lui fasse un dessin pour tirer cette affirmation, la brunette lui affirmant qu’il est le père de l’enfant qu’elle porte. Le père de son enfant ? Non, son géniteur, comme elle lui dit, en voulant le corriger. Il hoche la tête, ne cherchant pas à discuter sur ce terme. Il ne dit mot. Il est quelque peu surpris par cette annonce, par cette découverte. Il faut dire qu’il n’a jamais été si proche avec son cousin au point que son dernier lui raconte sa dernière relation (sentimentale ou sexuelle). Il sait que le jeune homme aime beaucoup les femmes – il ne peut s’empêcher de reluquer le physique d’une femme qui passe sous ses yeux. Il ne peut s’empêcher de le traiter de crétin. Crétin, Jacob l’a toujours été. Ce n’est pas une surprise… mais alors il venait à présent de gravir une marche dans sa stupidité. « C’est ce que tu veux vraiment ? Qu’il ne soit plus dans ta vie ? », il l’interroge, ne sachant pas le degré de relation que les deux jeunes gens ont connu par le passé. « Mais, promis, je ne lui en parlerai pas », même s’il serait tenté de lui faire remarquer sa crétinerie. Par la suite, la conversation dévie sur la petite vie tranquille et posée de Zander. Une vie sans vague. Il laisse échapper un éclat de rire, face aux questions pressantes de la petite brune. « Mais, dis-moi, tu es bien curieuse ? », qu’il lui fait remarquer. « Je vais partir avec une pote ». Il décline l’identité de la personne qui lui tiendra compagnie, sur son voilier, le temps d’un week-end. Une amie. Chose rare pour le jeune homme, qui est coutumier des sorties en mer en solitaire. « Pas de destination précise, on ira là où bon nous semble », il n’a rien de prévu, ils feront en fonction de la situation météorologique du week-end. « Mais sache que si tu n’as plus de nouvelle d’ici lundi, c’est qu’on aura eu ma peau », plaisante-t-il.

@gibi shelbia

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Sam 31 Oct - 22:48
Gibi ne put s’empêcher de soupirer lorsque Zander lui demande si ce qu’elle veut vraiment, c’est que le père de son enfant ne soit plus dans sa vie. C’est ce qu’elle désire, oui, puisqu’il n’a pas su l’être comme il l’aurait dû. Gibi pense sincèrement maintenant que c’est plus simple s’il ne revient pas, reste loin d’elle mais une part d’elle sait que ce n’est pas forcément le mieux pour cet enfant qui grandit en elle et c’est ce qui la fait douter. Elle aurait aimé pouvoir dire avec certitude que c’était mieux ainsi mais l’adolescente avait malheureusement de l’expérience dans les parents inconnus au bataillon. Son père ne lui avait jamais manqué, pas une seule fois jusqu’à ce qu’elle apprenne à le connaître. En toute honnêteté, elle avait même été réfractaire à sa présence dans sa vie quand elle l’avait vu venir, se doutant bien que la situation tournait au vinaigre pour sa maman. Mais qu’en serait-il de sa fille ? Et puis, une petite part, une toute toute toute petite part de Gibi espérait que leur histoire serait digne des contes de fées et s’arrangerait pour faire la plus jolie des histoires d’amour. La Gibi qui grandissait trop vite, elle, avait conscience que ça n’arriverait pas et s’en satisfaisait. “C’est compliqué de savoir ce que je veux vraiment…” Elle ne savait pas réellement si c’était dû au manque de maturité, aux hormones ou les deux mais l’adolescente avait l’impression de changer sans cesse d’avis sans savoir quoi faire pour arranger les choses. Elle avait utilisé toutes les techniques qu’on lui avait conseillé et tenait même un tableau à jour des “pour” et “contre” des décisions qu’elle devait prendre sans que cela en fonctionne. Un argument qui était un jour un “pour” évidemment se transformer en “contre” affirmé le lendemain. Bref, un vrai calvaire… “Mais je suis sûre que je ne veux pas que tu lui en parles. Il a été très clair sur ses intentions et il n’a pas à mot à dire sur ce qu’il adviendra de cet enfant.” Son sort ne semblait pas l’intéresser une seule seconde et si Gibi avait conscience qu’il devait lui aussi gérer cette situation jeune, elle n’avait pas eu ce choix et s’efforçait de gérer la situation du mieux qu’elle le pouvait. “Merci Zander, vraiment.” répondit-elle ne doutant pas un seul instant que son ami respecterait son voeu. Elle se sentait un peu idiote d’avoir douté de lui en le voyant avec Jacob. Gibi s’en rendait compte maintenant qu’ils parlaient, juste tous les deux. Zander restait fidèle à lui-même.
Un léger rire s’échappa des lèvres de Gibi quand Zander lui dit qu’il la trouvait bien curieuse. Elle fut presque étonnée de voir qu’il lui faisait remarquer tant son entourage était habitué au flot de questions qui s’échappaient sans cesse de la bouche de Gibi. “C’est la première fois que tu le remarques ou c’est la première fois que ça te gêne de répondre à ma question ?” répondit-elle du tac au tac avant de se dire qu’elle avait vu juste avec sa seconde hypothèse quand Zander ne précisa pas l’identité de cette amie. Gibi pouffa doucement en l’entendit dire que si elle n’avait plus de nouvelle, c’était que Zander était décédé. Se redressant d’un bond et laissant son imagination d’adolescente parler, elle enchaîna les questions : “Mais elle est dangereuse ta pote ? Elle a déjà tué des gens ? Tu lui as fait quelque chose de mal ?” En rajoutant une couche pour taquiner Zander, elle se pencha vers lui - autant que son ventre le lui permettait. “Et “pas de destination on ira là où bon nous semble” c’est un truc de lover, ça non ? T’es amoureux ?” lança-t-elle avec un grand sourire.

_________________




Zander Byrd

behind
messages : 1552
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3175
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Dim 1 Nov - 18:21
Est-ce vraiment ce qu’elle veut ? Ne plus être en contact avec Jacob, le cousin de Zander mais aussi le père de son futur enfant. Il ne commente pas la remarque de la petite brune, concernant le fait qu’il est compliqué de savoir ce qu’elle veut vraiment. Depuis plusieurs semaines (mois?), elle a sûrement dû être servie de nombreuses fois par les discours moralisateurs des adultes. Zander n’a pas à lui faire la morale. Si elle avait été sa cousine, peut-être adopterait-il un autre angle de vu, une autre façon de lui parler mais elle n’est qu’une pote. Il ne s’adresserait pas de la même façon avec Jacob, il est certain. « Si c’est ce que tu veux », souffle-t-il, quand elle reprend qu’elle est certaine de ne plus le vouloir dans sa vie, ou du moins, dans son cercle de proches. Il n’ira pas contre la volonté de Gibi Shelbia. Il pourrait aller voir le cousin, sans lui en parler, dans son dos, en pensant recoller les morceaux entre eux mais il ne le fera pas. Ce serait probablement une façon de faire qui ferait encore plus de morceaux qu’il n’y en a déjà entre eux. « Si tu changes d’avis, je serais là », émet-il, ne refermant pas la porte à la possibilité qu’elle puisse, un jour, renouer le contact avec le jeune homme. Cela ne se fera peut-être pas demain mais dans quelques mois, quelques années. Zander sera là, si elle a besoin. « Je t’en prie », souffle-t-il, dans un sourire, quand elle le remercie de ne pas aller parler à Jacob, de ne pas aller lui faire la leçon et de lui rappeler ses responsabilités en tant qu’adulte.
Finalement la conversation dérive sur les plans de Zander. « Gêné ? Moi ? », non, il ne l’est pas. Peut-être un peu, parce qu’il n’a jamais apprécié devenir le centre des intérêts des autres, préférant toujours rester discret et dans l’ombre. Il balaie les questions de la jeune fille du revers de la main, comme pour les effacer. « Franchement, Gibi, est-ce que j’ai une tête à faire du mal à une fille ? » lui demande-t-il. Le brun est loin de cette image. Il n’a rien du prototype du harceleur, ni de l’abuseur. « Un truc de lover ? Tu trouves ? », ça ne l’était pas vraiment pour lui. « Pourquoi tu sais reconnaître un amoureux d’un type qui ne l’est pas ? », il lui demande, fronçant légèrement les yeux, un peu suspect. Il émet un rire. « C’est une amie », qu’il finit par lui répondre, comme si cela suffit à répondre que non, il n’est pas amoureux de son amie. « J’ai décidé de l’emmener sur mon bateau parce qu’elle me l’a demandé, parce qu’on partage tous les deux ce même attrait pour l’eau, pour la mer », confesse-t-il. Il est prêt à payer que la jeune adolescente rebondira sur cet aveu sincère du hacker.

@gibi shelbia

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Sam 14 Nov - 23:44
GIbi ne put s’empêcher de froncer un peu les sourcils, confuse quand Zander lui dit qu’il serait là si elle changeait d’avis. Que voulait-il dire ? Elle en déduit au bout de quelques secondes qu’il s’engageait à être présent pour elle si elle décidait finalement qu’elle voulait de Jacob dans sa vie ou dans la vie du bébé. Secouant doucement la tête, elle ne répondit pas vraiment. Une part d’elle n’était pas tout à fait prête à fermer définitivement cette porte, même si elle doutait changer d’avis à un moment ou un autre. A dire vrai, c’était même plutôt quelque chose d’autre qui poussait Gibi à ne pas dire à Zander de ne pas compter dessus. Elle se souvenait d’avoir eu une discussion avec son père dans laquelle il avait mentionné qu’il faudrait s’assurer que Jacob ne réapparaîtrait pas quand ça lui chanterait. L’adolescente n’avait pas tout de suite compris où il voulait en venir mais avait fini par comprendre qu’il voulait dire que si Gibi décidait de donner cet enfant à l’adoption ou même de le garder, il faudrait obtenir qu’il renonce entièrement à ses droits pour éviter tout rebondissement inattendu. Gibi était perplexe parce que cela impliquait d’avoir une vraie conversation avec Jacob ce qu’elle refusait de faire mais si son père en trouvait le courage… elle lui laissait volontiers la main sur ce sujet.
Gibi pouffa en entendant son ami lui demander s’il avait la tête du gars qui ferait du mal à une fille. “Non, du tout. Mais en même temps, quand tu regardes les documentaires sur les serial killers, ils ont pas souvent la tête de l’emploi…” lui répondit-elle d’un air taquin. Gibi n’avait pas vraiment de doute sur le fait que Zander soit un chic type mais cela ne signifiait pas pour autant qu’il était un mec parfait. Il pouvait très bien avoir blessé la jeune femme avec qui il s’apprêtait à partir en weekend d’une façon ou d’une autre, même involontaire. “Pourquoi tu me parles de plus avoir de nouvelles alors ? Faut pas dire des choses comme ça à une femme enceinte, mes hormones vont s’en rappeler si tu mets plus d’une heure à répondre à mes messages !” Gibi rigolait naturellement, elle se doutait bien que c’était une phrase qu’il avait balancé comme ça… mais tout de même! “Ouais, c’est un truc de nana, ça. Clairement, toi, tu es amoureux.” dit-elle, s’enfonçant dans son histoire tandis l’espoir que Zander lui avoue tous ses petits secrets. Elle se mettait peut-être complètement le doigt dans l’oeil mais cette histoire était une bonne distraction de tous ses soucis. Et puis, Gibi avait toujours aimé les potins… “Zander, est-ce que tu peux faire semblant de me respecter steuplé ? Moi aussi j’aime beaucoup la mer, tu m’as jamais proposée de partir en weekend en bâteau avec toi !” Ce qui était une très bonne chose parce qu’il serait sûrement passé pour un pédophile, mais c’était un autre sujet. “Et je ne dis pas ça par jalousie. Mon père ne m’aurait jamais laissé faire mais quand même. Ne me prends pas pour un jambon, hein.

_________________




Zander Byrd

behind
messages : 1552
name : ndia
face + © : arthur gosse @all souls
multinicks : chani, justyn

age (birth) : 31 (31th oct.)
♡ status : single
work : cybersecurity expert
home : a boat @bay port
points : 3175
moodboard :

playlist
uc.

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : (closed) gabriela, dora, gibi, jules

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Mer 18 Nov - 17:24
Il est sincère lorsqu’il lui dit que si elle change d’avis il sera là. Il sera là si elle ressent le besoin de parler, de trouver un moyen de parler avec Jacob, le cousin de Byrd, d’ouvrir les yeux sur ses responsabilités à son crétin de cousin. D’ailleurs, il en vient à se demander comment il aurai réagi s’il s’était retrouvé à la place de Jacob, quelques années en arrière… en réalité, il n’a pas à se demandé car il n’aurait jamais mis une jeune femme en cloque (parce qu’il prenait bien trop de précautions et se protégeait lors de chaque rapport sexuel). Il vient à chasser ses idées, il se recentre sur la conversation. Gibi a une facilité déconcertante de faire en sorte que le californien devienne le sujet principal de leur échange.
Il partage ses plans avec son amie pour le week-end à venir. Il plaisante sur le fait qu’elle devra s’inquiéter s’il ne redonne pas signe de vie, d’ici la fin du week-end. Zander n’a pas l’intention de se débarrasser de la belle brune qui passera le week-end avec lui, comme l’adolescente laisse entendre. « [color=#99ccff]Tu es en train de me faire comprendre que j’ai une tête de serial killers, Gibi ? », lui demande-t-il, plissant légèrement les yeux, l’air faussement suspicieux. « Qu’est-ce que tu fais là si j’ai une tête de serial killer ? », il continue de l’interroger, en plaisantant. Finalement, il préfère lui révèle que ce n’est qu’une plaisanterie, qu’il n’y arrivera rien de grave pendant ce week-end à deux (du moins, pas ce qui pourrait être le fruit de l’imagination de son amie Dora ou même de Gibi). Il hausse doucement les épaules, un peu penaud, quand elle lui demande les raisons. « Je ne recommencerai plus », lui fait-il la promesse. « C’est vrai qu’il faut te ménager... », en réalité, Zander ne sait rien du mode de fonctionnement d’une femme enceinte – parce qu’il n’a jamais partagé le quotidien de l’une d’elle. Enfin, Gibi donne son avis sur le week-end prévu du brun : ce serait un week-end de lover. Il finit alors par lui révéler les raisons de week-end, espérant que cela éteigne l’imagination et les fantasmes de la petite brunette à son égard. Zander n’est pas amoureux. Il ne peut s’empêcher de ne pas rire, quand elle lui répète qu’il est amoureux. Il serait, clairement, amoureux, d’après elle. « Ton insistance en deviendrait presque gênante... », il sent le rouge lui monter aux joues, par gêne, par mal à l’aise. « Gibi », commence-t-il, en finissant par s’installer sur la banquette. « Tu as fini ? J’ai vraiment l’impression que tu cherches à me prêter de mauvaises intentions par rapport à ce week-end... », il lui fait remarquer, calmement, sans même une once d’agacement dans le son de sa voix. Il pourrait l’être pourtant mais il en est incapable. « Si j’étais amoureux, comme tu le dis, j’aurais été incapable de lui faire cette invitation, crois-moi », tant il aurait été timoré à l’idée d’adresser quelques mots à celle qu’il aime.



@"gibi shelbia"

_________________
je rêve, je rêve, je rêve, je plaide coupable
Et voilà ce qu'elle m'a dit
Juste avant qu'elle se barre
Si on n'y arrive pas au paradis
On n'y arrivera nulle part


Gibi Shelbia-Newman

behind
messages : 1157
name : margot
face + © : olivia rodrigo; all souls
multinicks : finn ▴ ali ▴ daphne ▴ maya ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 17 yo (28/02)
♡ status : single - mom.
work : helping @ Marceline's during the summer and @ the Ranch from time to time
home : Harbor Row with Howard & Denver.
points : 1261
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Nathan ▴ Alvin ▴ Luna ▴ Daniel ▴ Zander| fr/en ▴ closed

And then I saw his face. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. · Lun 30 Nov - 22:46
Baaaaah… je te mens et je te dis pas que tu as vraiment une tête de serial killer.” répondit-elle avec un grand sourire quand Zander commença à la taquiner sur le fait qu’il soit ou non un meurtrier en série. D’accord, Gibi lui avait dit que les serial killers n’avaient pas de tête particulièreet qu’on ne comptait plus le nombre de voisins qui étaient passés à la télé pour dire que les pires assassins étaient des gens sans problème, adorables qui les aidaient à porter leur courses ou leur prêter sans aucune hésitation du sucre quand ils n’en avaient plus assez pour faire leurs gâteaux. A dire vrai, Zander correspondait parfaitement au profil : il était un type discret, propre sur lui et adorable. Mais n’était-ce pas le cas de la majorité des gens à Windmont Bay ? Probablement. Gibi aurait dû douter, mais au lieu de ça, ce fut un énorme sourire qui se dessina sur ses lèvres lorsqu’il insista en lui demandant ce qu’elle ferait s’il était vraiment un serial killer. La jeune femme hésita quelques secondes à prendre un air apeuré mais en réalité, elle ne put s’empêcher d’exploser de rire. Zander un serial killer… bien sûr que non, il était bien trop adorable et serviable pour ça - ce que tout à chacun disait toujours sur les serial killers, en somme. “Si je fais des cauchemars cette nuit, ou que le petit truc dans mon ventre m’empêche de dormir… je te considérerai comme responsable.” répondit-elle, plus amusée que menaçante.
Gibi secoua doucement la tête en voyant Zander se sentir tout penaud lorsqu’elle lui fit remarquer que tout pouvait prendre des proportions gigantesques quand on était enceinte. C’était certes vrai et l’adolescente ne comptait plus le nombre de fois où elle n’avait pas compris pourquoi une avalanche de larmes s’abattait sur son visage mais elle ne voulait pas pour autant que les gens changent de comportement face à elle. Ils le faisaient déjà tous, ou presque et Zander était l’une des rares personnes à ne pas lui donner l’impression qu’elle était quelqu’un de différent juste parce qu’elle était en train de créer la vie.  “Je rigole, t’inquiète… Continue de me traiter normalement. Le prochain qui me ménage, je vais surtout avoir envie de l’étrangler !” répondit-elle du tac au tac, sincère. Elle savait pertinemment que tout le monde ne voulait que son bien mais entre ceux qui lui faisaient la morale et ceux qui pensaient qu’elle devait être traitée comme une poupée en papier mâché… “Et ça te surprend ?” demanda-t-elle lorsqu’il lui dit qu’elle devenait gênante. Voyant le rose lui monter aux joues, Gibi reposa doucement ses pieds sur le sol pour se redresser quand le jeune homme s’assit à côté d’elle. C’était beaucoup plus simple comme ça. Gibi prit son bras autour d’elle avant de déposer un bisou sur la joue. “Mais je suis gênante, Zander. C’est pour ça que tu m’adores.” Du moins, elle l’espérait. Enfin, ce n’était pas tant qu’elle était gênante mais que Gibi était quelqu’un de foncièrement honnête et qui avait des côtés aussi matures qu’ingénues. Elle essayait dans la mesure du possible de toujours décrire les choses telle qu’elle les voyait, tant que cela ne risquait de blesser personne et ce, même si cela signifiait parfois paraître exubérante. Elle s’en moquait bien. Gibi faisait partie de ces gens dont assez de gentillesse émanait pour qu’elle se permette de dire ce qui lui passait par la tête sans prendre trop de risque. “Mais ok, je dis plus rien... “ dit-elle en posant sa tête contre son épaule. “Enfin, je dis une dernière chose et après je dis plus rien… Si tu veux, je les délivrerai pour toi les invitations. N’importe quelle nana aurait de la chance de tomber sur un type comme toi…” Elle releva la tête pour lui sourire avant d’ajouter : “Alors ne prive pas une princesse de son prince sur son cheval blanc, ok ?

_________________



Contenu sponsorisé




behind
the mask

And then I saw his face. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: And then I saw his face. ·
 
And then I saw his face.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue :: bay port-
Sauter vers: