hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.
-20%
Le deal à ne pas rater :
Multiprise Electraline 8 prises avec interrupteur et câble de 1,5 m
9.59 € 11.99 €
Voir le deal

 

 everybody talks


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 

whiskey in a teacup

Ali Caldwell

behind
messages : 1448
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; ironshy / phyla petit chat <3
multinicks : finn ▴ daphne ▴ maya ▴ gibi ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ single.
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row
points : 770
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ TC Halloween▴ Odette (Casey) | fr/en ▴ closed

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· everybody talks · Mer 26 Aoû - 15:43
everybody talks
26 08 2020 / @Xavi Moroe

Les deux semaines passées loin de tout en compagnie de Joseph et de Carmel avaient été grandement bénéfique pour Ali. Ces derniers mois avaient été mouvementés tant parce que le bar ne désemplissait pas que parce qu’elle avait l’impression de passer autant de bons temps en compagnie de Joseph que de temps à se disputer avec lui. Ca, plus la volonté d’Ali de se remettre petit à petit à la musique et l’impression persistante qu’elle avait de ne pas s’occuper assez de son fils, avait mis la jeune femme sur les rotules qui étaient ravies d’avoir passé deux semaines à prendre du bon temps et profiter des deux hommes qui partageaient sa vie. Cela ne faisait pas plus de quelques mois que Joseph et elle se fréquentaient mais il avait réussi à prendre une place dans sa vie plus importante que celle qu’elle se pensait capable de lui offrir. Résultat, cela avait beau faire seulement quelques jours qu’ils étaient rentrés et il lui manquait déjà plus que de raison. Pas tout à fait prête à lui dévoiler l’ampleur de ses sentiments pour autant, Ali le laissait vaquer à ses occupations même s’il était rare qu’ils passent plus de deux jours sans se voir. Pour l’heure, cependant, c’était le troisième homme de sa vie qu’Ali attendait chez elle. Elle avait veillé à mettre de l’eau La Croix au réfrigérateur, nouvelle lubie de son meilleur ami et avait hâte que Xavi lui raconte ses diverses épopées. Il était revenu de Puerto Rico quand elle partait pour la Grèce et même s’ils n’avaient pas manqué de s’envoyer des messages remplis d’amour - comprendre : d’insultes - cela n’était pas pareil.
Profitant de la sieste de Carmel pour faire un peu de ménage, Ali était en train de ranger les produits ménagers quand la sonnerie la fit sursauter. Pestant contre elle-même de ne pas avoir pensé à prévenir Xavi qu’il devait l’appeler plutôt que de sonner et risquer de réveiller Carmel. Elle se dirigea alors vers la porte d’entrée, l’oreille tendue vers les escaliers pour s’assurer que son bébé se reposait encore et ouvrit la porte un sourire rayonnant sur le visage. Enlaçant rapidement son ami, elle se détacha pour le laisser entrer et refermer la porte derrière lui. “C’est une impression où t’es encore plus bronzé que l’été où tu étais parti en Europe pendant deux mois ?” demanda-t-elle, sincèrement impressionné qu’il ait autant conserver son bronzage. Elle n’était bien évidemment pas en reste, d’autant plus que sa peau ne se faisait jamais prier pour prendre un teint hâlé mais Xavi était rentré avant elle et avait su garder son bronzage intact. C’en était d’ailleurs à se demander s’il ne faisait pas des séances d’UV en plus du temps qu’il passait à se dorer la pillule. Elle ouvrit ensuite le frigo pour lui sortir une bouteille de sa nouvelle boisson favorite du moment et s’installa sur l’un des tabourets de la cuisine, où des sablés étaient en train de cuire. “Combien de temps à Windmont Bay avant votre prochaine escapade ?” demanda-t-elle, incluant automatiquement Citra dans l’équation de ses futurs voyages.

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 798
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake, luna, jürgen, zélie, kerry.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2128
moodboard :
everybody talks 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daniel, citra.

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Dim 30 Aoû - 12:39
L'été touchait à sa fin, la rentrée approchait, quoi que concernant Xavi la rentrée n'avait aucune saveur particulière puisque son quotidien était le même, peu importait le moment. Néanmoins la saison estivale avait un goût spécial, qu'il appréciait plus que de raison, et sur lequel il devait tirer un trait jusqu'à.. ses prochaines vacances. Heureusement pour lui, son compte en banque bien fournit lui permettait de corriger ce point et de prendre sa dose de soleil à n'importe quel moment de l'année. Un avantage qu'il avait sur le commun des mortels et dont il se délectait plus que de raison, encore plus depuis que Citra était entrée dans sa vie. Quoi de mieux que de profiter à deux ? Néanmoins, le calme venait de se réinstaller dans son quotidien et sa meilleure amie était à son tour, revenue de vacances. Il était bien temps que ses deux là échangent sur un été qui avait été animé de chaque côté. C'est ainsi qu'il s'était retrouvé devant la porte d'Ali, annonçant sa présence avec exagération - comme toujours - alors que celle-ci lui ouvrit, rayonnante comme jamais. Xavi répondit chaleureusement à son étreinte et lui emboîta le pas. « Mes origines hispaniques m'aident beaucoup à garder mon teint hâlé, » Faux, il avait récupéré l'entièreté du patrimoine génétique de son père sur ce coup là et n'avait d'hispanique que son prénom, son pays de naissance et son plat préféré, mais frimer un peu était une habitude. De plus, il avait parfaitement compris qu'évoquer ses origines arrivaient à intéresser n'importe qui, surtout lorsqu'il s'agissait d'un pays européen, et Xavi aimait faire du zèle lorsqu'il s'agissait de discuter de sa propre personne. Ali en savait quelque chose depuis le temps, elle supportait ses monologues à longueur de journées. « Je suis naturellement beau, le soleil m'aime, il apprécie ma peau, que veux-tu, la perfection rayonne devant toi. » Il afficha un large sourire, qui donnait tout l'air de cacher une boutade derrière cette remarque, pour autant ce n'était pas le cas, l'héritier possédant une estime de lui-même qui dépassait le firmament. « Aucune idée, on partira sûrement à l'improviste. » Il saisit sa bouteille d'eau avant de s'installer aux côtés de sa meilleure amie, la mine toujours un peu renfrognée de devoir se contenter de ça. Depuis son opération, l'alcool lui était interdit et il avait toutes les difficultés du monde à ne pas y toucher, ne serait-ce que pour se délecter du goût divin d'un bon verre de vin. Malgré la tentation, l'héritier n'avait touché à rien, pas même une seule petite goutte, ayant parfaitement imprimé qu'il s'agissait là de sa dernière chance et qu'il n'y aurait pas de prochain miracle (si tant est que l'allongement de sa durée de vie soit considérée comme un miracle). « Alors, ses vacances avec le nouvel homme de ta vie ? Et le gremlins qui te sert de môme aussi.. D'ailleurs tu trouves ça correcte de l'avoir emmené ? Par définition, les vacances sont censées être sans enfants. » Ali était habitué aux remarques cinglantes de son meilleur ami concernant sa progéniture - toutes les progénitures avaient d'ailleurs droit au même tarif, surtout lorsqu'elles n'étaient pas en âge de se débrouiller seules. Ses relations avec sa fille s'étaient peut-être améliorées, il n'en restait pas moins satisfait de ne pas avoir à s'en occuper tous les jours, et surtout, Lily-Jean n'avait plus besoin qu'on lui change sa couche ou qu'on lui fasse gober son repas.

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.

whiskey in a teacup

Ali Caldwell

behind
messages : 1448
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; ironshy / phyla petit chat <3
multinicks : finn ▴ daphne ▴ maya ▴ gibi ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ single.
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row
points : 770
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ TC Halloween▴ Odette (Casey) | fr/en ▴ closed

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Mar 1 Sep - 18:18
Si Ali était du genre à pouvoir partir en vacances pendant des semaines sans jamais se lasser de ne rien faire de productif ou de ne pas être chez elle, elle appréciait aussi l’excitation du retour à la maison. Ce n’était pas tant le fait de retourner travailler - même si elle adorait ce qu’elle faisait et ne voyait jamais cela comme une contrainte, mais plutôt le fait de retrouver son entourage. L’avantage de fréquenter quelqu’un comme Xavi, c’est qu’elle vivait par procuration l’excitation de ses retours de vacances. Chaque fois qu’il revenait, c’était le même rituel. Ils se retrouvaient pour boire un verre - auparavant alcoolisé, mais ce temps était révolu - et débriefé des vacances de l’héritier Moroe ou de la chanteuse, le cas échéant. Cette fois, ils s’étaient surtout contentés de se manquer tout l’été, de peu à chaque fois, et avaient donc beaucoup plus à débriefer que d’ordinaire. Du moins, sur le papier puisqu’Ali n’avait jamais compris l’intérêt de s’éterniser pendant des heures à raconter des vacances passées à se prélasser au soleil. C’était encore bien différent lorsqu’il s’agissait de relater des visites - surtout avec photos à l’appui - mais Ali avait tendance à se contenter de consacrer une ou deux journées à la visite grand maximum. Sa passion, c’était de faire l’écrevisse - et d’en manger.
Ali pouffa doucement en entendant Xavi lui parler de ses origines hispaniques en refermant la porte derrière elle. “Tes origines hispaniques sont plus proches de la légende que de la réalité, Xavi.” Du moins, quant à l’influence qu’ils avaient sur ce dernier. “T’as mis de la graisse à traire, c’est ça ? Tu sais que c’est pas bon ? C’est comme ça qu’on grille son capital soleil et que tu vas finir tout frippé à quarante-cinq ans !” le taquina-t-elle quand il lui fit tout un laïus parlant de beauté, soleil et de perfection. “Mais oui, je te rassure, t’es toujours aussi beau.” dit-elle en déposant un baiser sur sa joue avant de se diriger vers le réfrigérateur. “Par contre, la perfection, elle est en face de toi, t’as du confondre.” Ali, à la différence de son meilleur ami, rigolait à moitié. Elle devait avouer s’apprécier particulièrement la peau hâlée et était bien ravie que son petit-ami semble partager cet avis - mais ce n’était sans doute pas le genre d’informations dont Xavi avait besoin. Elle acquiesça lorsqu’il précisa qu’ils partiraient sûrement à l’improviste. Si Ali avait été légèrement - et silencieusement surtout - réfractaire sur la nouvelle compagne de Xavi, elle s’était rapidement rendue compte que cela matchait particulièrement bien entre les deux. Ali ne s’était jamais attardé sur le fait que Citra était la meilleure amie de Georgie, estimant que c’était quelque chose qui les regardait mais il arrivait à Xavi d’avoir particulièrement mauvais choix dans les nenettes qu’il fréquentait et s’il ne leur accordait généralement pas grande importance, Ali préférait rester sur ses gardes. Mais la surprise avait été bonne : c’était comme si Xavi et Citra étaient faits l’un pour l’autre. Roulant des yeux, Ali ne put s’empêcher de secouer la tête en entendant son meilleur ami la réprimandait sur le fait qu’elle ait emmené son fils en vacances avec elle. Ils avaient beau être tous les deux parents, Xavi et Ali étaient diamétralement opposés dans l’affection qu’il portait aux enfants et si Ali avait abandonné depuis longtemps l’idée de comprendre ce qui se passait dans la tête de Xavi, elle était parfois même étonnée qu’il continue de s’occuper de Lily-Jean - bien que “s’occuper” était un grand mot. “Pour les vacances sans gremlin, j’attends que tu m’invites à en passer avec toi - avec vous.” Elle lui fit un petit clin d’oeil avant de répondre plus sérieusement à sa question : “Etrangement bien, je pense qu’on en avait besoin. En tout cas, après toutes les embrouilles, c’était agréable de ne l’avoir que pour moi pendant deux semaines. Carmel a été un amour comme toujours - sauf qu’en prime j’avais Jo qui s’en occupait si je voulais dormir le matin. Le rêve quoi.” Elle prit une longue gorgée de sa bouteille d’eau avant de lui retourner le menton, d’un geste du menton : “Et toi, alors ? Citra ne s’est toujours pas rendu compte qu’elle pouvait avoir beaucoup mieux que toi ou ton interprétation du kama sutra suffit à maintenir l’illusion ?

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 798
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake, luna, jürgen, zélie, kerry.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2128
moodboard :
everybody talks 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daniel, citra.

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Jeu 10 Sep - 10:55
Ali possédait tous les réflexes d'une mère et face à la foule de questions - réponses qu'elle balançait, Xavi ne put que lever les yeux au ciel. Cette façon qu'elle avait de s'inquiéter pour tout et n'importe quoi était certes plaisante - surtout lorsque, comme lui, on appréciait l'attention - mais elle pouvait tout autant se montrer carrément enquiquinante. Surtout lorsqu'il s'agissait d'une banale histoire de bronzage. « J'avais presque oublié à quel point tu pouvais être chiante. » baragouina-t-il dans un fin sourire, avant de manquer de s'étouffer avec son eau. « Elle a pris un sacré coup la perfection. Tu te rends compte que d'ici dix ans tu ressembleras à Cher ? » Il agrémenta son commentaire d'un clin d'oeil complice. Il appréciait plus que de raison les compliments, surtout ceux destinés à flatter son physique : oui, il était toujours aussi beau, oui il se bonifiait avec le temps, oui il devait certainement se considérer comme la perfection incarnée, au détriment de sa meilleure amie. Son égo était assez important pour qu'il ne voit guère le mal dans sa façon de penser ou de s'adresser aux autres. « Tu veux dire, avec toi et Joseph ? » Il n'était pas contre l'idée de passer des vacances entre amis, mais Ali n'avait pas précisé si son petit ami était censé être du voyage ou non. La proposition méritait réflexion, mais il devait avant tout la considérer avec Citra. « Ce pauvre type a du s'occuper du petit pendant les vacances ? Je t'aurais largué là-bas pour cette seule raison. » Il lui offrit un rapide moulinet de la main comme pour mieux exprimer la façon dont il l'aurait envoyé paître. Lui-même n'avait jamais envisagé d'emmener sa fille en vacances, l'idée lui semblait saugrenue et tout bonnement impossible. Même son ex-femme ne serait pas en mesure d'accepter une telle proposition tant Xavi était un père bancal : la petite Lily-Jean serait probablement oubliée au détour d'une plage, derrière un bar ou dans les fourrées de sa villa luxueuse. Il n'était clairement pas fait pour porter le statut de père, mais visiblement un certain nombre d'hommes en ce bas monde était en mesure d'assurer ce rôle. Ce qui, en soit, était une très bonne chose, surtout pour sa meilleure amie. « Et les embrouilles en sont où ? » se hasarda-t-il à questionner, n'ayant pas tout suivi de la suite des événements - ou n'ayant pas tout à fait écouté. Il arqua néanmoins un sourcil dans la foulée, fixant Ali en se demandant si elle plaisantait. Apparemment non, et l'héritier souffla bruyamment. Sa réputation était passée par là, pour autant la relation qui l'unissait à sa petite amie avait bel et bien évolué vers d'autres desseins. « Si tu crois que tout ce qu'il y a entre Citra et moi, c'est du cul, alors t'es bien loin du compte, » signifia-t-il, un tantinet vexé. « Et je te rappelle qu'elle et moi n'avons connu aucune embrouille depuis qu'on est ensemble, il semble que l'illusion marche plutôt bien entre nous. » Un pied de nez à sa relation avec Joseph qui avait déjà connu son lot de rebondissements. « Notre vie sexuelle se porte très bien, c'est vrai, mais tu pourrais au moins souligner que j'ai une relation stable avec elle. » conclut-il finalement tout en la fixant, attendant un compliment de sa part.

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.

whiskey in a teacup

Ali Caldwell

behind
messages : 1448
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; ironshy / phyla petit chat <3
multinicks : finn ▴ daphne ▴ maya ▴ gibi ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ single.
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row
points : 770
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ TC Halloween▴ Odette (Casey) | fr/en ▴ closed

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Mer 16 Sep - 12:36
Un large sourire se dessina sur les lèvres d’Ali lorsqu’elle entendit Xavi lui dire qu’il avait presque oublié à quel point elle pouvait être chiante. La jeune femme ne voyait pas vraiment comment cela était possible, puisqu’ils avaient tout de même échangé un sacré nombre de messages pendant l’été - sans compter quelques appels facetime - mais peu importait. Elle ne se retint d’ailleurs pas d’ajouter : “Moi j’dis ça pour toi, t’as trente-quatre ans, Xavi, bientôt trente-cinq… Les rides te guettent, mais si tu veux avoir l’air d’un papi à quarante ans, c’est pas mon problème hein…” Sa peau avait d’ailleurs été bien attaquée par l’alcool et les drogues qu’il avait consommait. La seule différence avec le commun des mortels était que Xavi avait le moyen de faire des soins régulièrement - quotidiennement même s’il l’avait souhaité - ce qui limitait quand même sacrément les dégâts. Levant les yeux au ciel lorsqu’il compara une Ali trentenaire à Cher, cette dernière ne chercha pas à dissimuler son amusement et fronça doucement son nez : “J’préfère ressembler à Cher qu’à Iggy Pop!”  Rapidement, Ali mentionna l’idée de passer des vacances ensemble. Elle était à peu près certaine que ce n’était pas l’idée du siècle : ils finiraient forcément par se hurler dessus à un moment ou un autre du séjour mais savait aussi qu’ils savaient s’amuser comme personne d’autre - et n’hésitait pas à mettre Citra dans cette équation, au vu de la bonne impression que lui avait fait la jeune femme. Elle haussa doucement les épaules cependant lorsque son meilleur ami mentionna son petit-ami. “Ca, c’est lui qui décide. Je n’impose des vacances avec toi à personne.” répondit-elle du tac au tac. La jeune maman serait bien évidemment ravi que Joseph accepte de les accompagner mais elle ne voulait pas lui imposer de partir avec Xavi. Ali avait beau l’aimer de tout son corps, elle le détestait parfois tout autant et savait comme il pouvait être incontrôlable. Elle préférait donc prévenir Joseph et avoir une discussion sérieuse sur le sujet avec lui avant de l’inclure dans ses plans de vacances ; elle tenait trop à lui pour prendre le risque que Xavi le fasse fuir.
Pas étonnée le moins du monde par la réaction de Xavi, Ali secoua la tête avant de prendre une grande gorgée d’eau quand Xavi lui annonça qu’il l’aurait largué à la place de Joseph. “On s’est même quittés pour moins que ça, je te rappelle.” Un sourire amusé se dessina sur ses lèvres ; elle ne pouvait s’empêcher de se demander comment ils avaient pu avoir l’habitude de se fréquenter dans il était évident qu’un couple entre eux était le pire choix qui puisse arriver. “Je ne connais plus les mêmes erreurs, maintenant. Et puis, il faut bien qu’il s’entraîne.” précisa-t-elle, faisant référence à l’enfant que Joseph envisageait d’adopter. Perdant un peu de son sourire quand Xavi demanda si les choses allaient mieux, elle haussa doucement les épaules. Elle n’avait pas grand chose à dire et ce d’autant plus qu’elle n’avait pas envie que tout revienne aux oreilles de Citra. Elle comprenait que Xavi n’est pas de secret pour sa petite-amie, mais cette dernière étant une amie de Joseph, cela compliquait un peu le tout. “Pour l’instant, je commente de fermer les yeux très fort et de me boucher les oreilles, en attendant qu’elles passent.” Les vacances entre Joseph et Ali s’étaient extrêmement bien passées et même si la jeune femme avait énormément de choses à dire sur le fait qu’il héberge pour une durée indéterminée son ex-mari, elle avait plutôt envie de profiter de cette accalmie dans leur relation plutôt que de raviver d’anciennes disputes - quitte à se faire un ulcère à force d’y penser dès que Joseph n’était pas en sa compagnie. Changeant rapidement de sujet, elle demanda à Xavi comment les choses se passaient avec Citra. Arquant un sourcil à sa réaction, elle s’apprêtait à lui dire qu’elle n’avait fait qu’une blague et ne sous-entendait rien quand il n’hésita pas à lui lancer un taquet sur la relation qu’elle entretenait avec le maquilleur. Visiblement blessée, elle ne chercha même pas à répondre sur ce point, sachant pertinemment qu’elle risquait d’avoir une réaction disproportionnée. “Si ce n’était pas le cas, je n’aurai pas essayé d’apprendre à plus la connaître Xavi.” dit-elle avant de se lever vers le four pour vérifier la cuisson de ses sablés. Elle hésita à ajouter quelque chose mais s’abstint finalement, toujours vexée des propos qu’il venait de tenir. Sortant les sablés du four, elle les mit rapidement dans une assiette et les posa sur la table de la cuisine au cas où. “C’est très chaud.” précisa-t-elle avant de se rasseoir, le visage fermé.

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 798
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake, luna, jürgen, zélie, kerry.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2128
moodboard :
everybody talks 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daniel, citra.

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Mer 23 Sep - 17:13
« Au lieu de t'inquiéter pour moi, tu devrais peut-être plus te soucier de toi ? On sait tous qu'une femme, passée 25 ans, c'est plus ce que c'était. » Il détailla de son index la silhouette de son amie, comme pour mieux lui faire passer le message. Un homme se bonifiait avec le temps, une femme dépérissait, un avis qu'il partageait avec le commun des mortels et qu'il appuya d'un sourire revanchard. « Et puis les rides te dérangent tant que ça ? Il me semble que ta moitié à dépassé les 40 balais depuis un moment. Il a le droit au même discours que moi ou tu l'épargnes un peu ? » reprit-il, un brin incisif, alors que son rictus s'agrandit et qu'il soutint sa tête de sa paume, l'air toujours aussi malin. « Pardon !? Tu n'imposes pas de vacances avec moi ? Mais ce serait la meilleure chose qu'il puisse lui arriver. » Il porta une main à son coeur et dévisagea sa meilleure amie de haut en bas. Sa haute estime de lui-même était encore passée par là. Xavi était peut-être difficile à vivre au quotidien, il n'avait jamais eu aucun soucis avec Joseph, qui lui semblait être un type sympa du peu qu'il l'avait côtoyé - ou tout du moins quelqu'un capable de faire avec sa personnalité difficile. Il haussa finalement les épaules, avec la vague impression que tout n'était pas résolu entre eux, pour autant l'héritier ne dit rien de plus sur la question. Ses yeux venaient de s'arrondir alors qu'il fixait sa meilleure amie comme une bête curieuse, ses pupilles allant de son visage à son ventre qu'il essayait d'observer en quête de réponses. « Comment ça, il faut qu'il s'entraîne ? Ne me dis pas que t'es déjà enceinte ?! » Ses vieux réflexes prirent le relais pour laisser place à une mine embêtée. Venait-il de découvrir le pot-aux-roses ? Ali allait-elle lui annoncer sa grossesse en lui servant des sablés ? Était-ce la raison pour laquelle elle changeait aussi facilement d'humeur et semblait désormais bouder ? L'idée que ses propres paroles soient la cause de sa mine vexée ne parvint pas à Xavi, qui fit mine de ne pas voir son visage fermé, alors qu'il eut une pensée pour Citra. Il s'imagina un instant à la (pseudo) place d'Ali : l'italienne lui annonçant sa grossesse, lui se demandant ce qu'il allait bien pouvoir faire d'un second marmot alors qu'il ne savait pas s'occuper de la première (et qu'il devait en plus gérer son ex, au passage). Mais au-delà de ça ce fut une pensée égoïste qui gagna un peu de terrain : il voulait profiter de son couple sans se soucier d'un mini être dont il aurait la charge H24. Il balaya bien vite cette idée de son esprit, la question ne se posait pas encore et sa situation était bien différente de celle d'Ali. « C'était quoi ces rumeurs au début de l'été ? T'as fait quoi à Agnes pour qu'elle s'en prenne à toi ? » questionna-t-il en se servant un sablé, manquant de se brûler les doigts au passage alors qu'il fit sauter le gâteau entre ses mains pour le refroidir.

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.

whiskey in a teacup

Ali Caldwell

behind
messages : 1448
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; ironshy / phyla petit chat <3
multinicks : finn ▴ daphne ▴ maya ▴ gibi ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ single.
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row
points : 770
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ TC Halloween▴ Odette (Casey) | fr/en ▴ closed

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Dim 4 Oct - 1:14
Ali poussa un long soupir en entendant Xavi s’énerver. « Du coup, Citra qui en a 30 soit trois de plus que moi… tu le gères comment ? » lui répondit-elle, sans pour autant qu’il y ait une quelconque animosité dans la voix. La jeune femme tenait avant tout à mettre son meilleur ami face à ses contradictions. Il pouvait bien l’attaquer sur son physique s’il le souhaitait ; Ali se savait jolie, bien foutue et n’avait aucun complexe sur le fait de vieillir. Contrairement à Xavi, elle était convaincue que les femmes étaient plus belles que jamais lorsqu’elles atteignaient la quarantaine d’années, car c’était là qu’elles étaient le plus elle-même, comme débarrassées du poids que la société mettait sur leurs épaules – même si en pratique, c’était bien plus compliqué que cela. « Ma moitié est moins superficiel que toi, mon chéri. » dit-elle en lui voyant un baiser. Xavi était visiblement piqué à vif par ses remarques et Ali n’avait aucune envie de s’éterniser sur le sujet. A fortiori quand l’âge de son cher et tendre était l’une des raisons pour lesquelles elle ne parvenait pas totalement à lui faire confiance. Elle avait quasiment vingt ans de moins que lui et le connaissait comme quelqu’un qui enchaînait les conquêtes. Ali faisait de son mieux pour lui faire confiance, et c’était d’ailleurs en bien meilleure voie qu’auparavant mais cela restait une situation compliquée – et que Xavi ne comprendrait pas. Ali, elle-même, ne se comprenait pas toujours. Pouffant en entendant l’hériter Moroe être sincèrement surpris qu’elle ose utiliser le terme « imposer » associé à des vacances en sa compagnie, Ali secoua doucement la tête. D’un air ironique mais aussi amusé, elle s’expliqua : « Bien sûr, mais il faut qu’il soit prêt à vivre l’expérience Moroe, tu vois. Ce n’est pas quelque chose dont les gens savent vraiment profiter avant d’être prêt, c’est tout… » Et par cela, Ali souhaitait surtout dire que cela pouvait être idyllique comme chaotique et que ce n’était pas un risque qu’elle était prête à prendre à l’heure actuelle, considérant sa relation comme encore trop instable. Bouche bée en entendant Xavi lui demandait si elle était enceinte, la jeune femme secoua vivement la tête, son amusement se lisant clairement sur chacun de ses traits. « Non, absolument pas. » Elle fronça les sourcils à l’idée, et réfléchit même pour être certaine à la dernière fois qu’elle avait eu ses règles mais tout était en ordre. « Purée, me dis pas des choses comme ça. » dit-elle, portant une main sur son cœur, soulagée de n’avoir aucun retard, quand bien même elle n’avait pas vraiment eu l’occasion de s’inquiéter ce point. « Rien à craindre de ce côté-là, on est prudents. Mais il va adopter une petite fille. » expliqua-t-elle, sans donner plus de détails. Xavi avait déjà cette information en sa possession puisque Joseph l’avait dévoilé à Ali dès son premier rendez-vous. Elle n’était pas surprise qu’il ne l’ait pas retenu : cela ne le concernait que de beaucoup trop loin pour qu’il s’y intéresse. Le reste de la discussion fut toutefois nettement moins amusement et c’est une Ali bien moins disposée à communiquer qui laissa claquer l’assiette de sablé sur la table entre eux. Elle écarquilla les yeux en l’entendant parler des rumeurs qu’Agnes avait lancé à son sujet. Vraiment ? Pensait-il que c’était le meilleur moment pour aborder la question ? Ali avait réussi à éviter le sujet jusqu’alors et ne s’était décidé à en parler à Joseph que lors de leurs vacances, la boule au ventre. « Depuis quand Agnès a besoin de raison pour s’en prendre aux gens ? » demanda-t-elle, clairement sur la défensive. Ali soupira, hésita puis passa les mains sur son visage : « Zephyr est bien le père de Camel. » Mais elle savait pertinemment que ce n’était pas la question de Xavi -  et que cela ne répondait pas non plus aux rumeurs lancées par Agnes mais le regard qu’elle lança ensuite à son meilleur ami était sans doute assez éloquent pour qu’il comprenne d’où tout cela venait.

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 798
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake, luna, jürgen, zélie, kerry.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2128
moodboard :
everybody talks 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daniel, citra.

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Lun 19 Oct - 20:37
« C'est vrai ?! Elle a l'air tellement plus fraiche que toi... » reprit-il à son tour, sur le même ton léger que sa meilleure amie. Xavi était un adepte des attaques gratuites, mais il appréciait avant tout que son interlocuteur ait un minimum de répartie, ce qui était le cas d'Ali. L'héritier pouvait aisément passer une soirée entière à renvoyer la balle, surenchérir sur un sujet afin d'en avoir le dernier mot. Heureusement pour lui, Caldwell prenait rarement la mouche : depuis le temps qu'elle le côtoyait, elle savait plutôt bien à quoi s'attendre avec lui. Néanmoins, l'inverse était moins évident. Si Xavi aimait partager un match de remarques cinglantes, il aimait tout autant en ressortir vainqueur et certains points sensibles arrivaient à l'exaspérer rapidement. Là encore, Ali savait mieux que quiconque sur quel sujet embrayer pour voir Xavi monter sur ses grands chevaux. « J'imagine que pour sortir avec toi, il ne doit pas l'être. » Il afficha un sourire en coin, prit son petit air supérieur dans la foulée et haussa les épaules. « L'expérience Moroe ? » reprit-il subitement en se redressant sur sa chaise haute. « Mais comment veux-tu qu'il sache ce que c'est, l'expérience Moroe, s'il ne teste pas ? » Il était quasiment sûr que sa meilleure amie lui avait fait un rapide topo sur sa petite personne, détaillant au passage son tempérament parfois difficile, appuyant ses défauts qu'il était parfois pénible de supporter. L'héritier avait déjà rencontré Joseph lors d'une soirée, un instant bien trop court mais suffisant pour se faire une idée sur lui. Ali y était-elle aller de son petit commentaire en plus ? Ou Joseph lui avait-il posé des questions ? Xavi n'eut pas le temps d'embrayer sur le sujet que déjà une information différente lui parvint, le laissant de marbre. « Comment ça, il veut adopter ? » Il fit la grimace, tant parce que l'idée d'adopter un mioche lui semblait saugrenue - c'était déjà bien difficile de supporter la progéniture qui portait son propre ADN, mais alors celle des autres.. - que parce qu'il ne comprenait pas le fil de cette histoire. « Vous êtes ensemble, mais il veut adopter ? » Il marqua une pause, puis reprit. « Vous adoptez ensemble ? Enfin je comprends pas, vous êtes vraiment bizarres. » Il n'avait pas son mot à dire sur cette histoire, mais il n'en pensait pas moins sur l'instant. Juger était une habitude chez lui, ses proches n'étaient pas les mieux lotis concernant ce défaut qui ne faisait que s'amplifier avec les années. Néanmoins, sa déclaration était pleine de sincérité : Ali et Joseph formaient un couple étrange à ses yeux, mais encore une fois, rien de tout cela ne le concernait. « Ah parce que tu avais des doutes sur sa paternité ? » Le sujet lui semblait plus intéressant que cette sombre idée d'adoption qui était plus ennuyante qu'autre chose à ses yeux. Il plissa les yeux, fixant sa meilleure amie avec attention en cherchant à la faire parler sans qu'il n'ait besoin de poser une question de plus. Il porta le sablé refroidit à sa bouche et glissa ensuite vers elle pour lui donner un léger coup d'épaule. « Tu m'as caché quelque chose, Ali Caldwell ? Je vais pas te juger, tu me connais. » Si, il allait la juger, mais les amis étaient fait pour ça, après tout ?

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.

whiskey in a teacup

Ali Caldwell

behind
messages : 1448
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; ironshy / phyla petit chat <3
multinicks : finn ▴ daphne ▴ maya ▴ gibi ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ single.
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row
points : 770
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ TC Halloween▴ Odette (Casey) | fr/en ▴ closed

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Lun 9 Nov - 22:56
Ali ne put s’empêcher de rire en entendant Xavi défendre Citra et dire qu’elle avait l’air plus jeune que sa meilleure amie. Cela ne l’étonnait pas une seule seconde. Même si Citra n’avait pas été sa petite-amie,  c’était exactement le genre de remarques qu’il aurait pu faire, simplement pour le plaisir de dire à Ali qu’elle commençait à avoir l’air très vieille. Elle se contenta de secouer la tête, sachant pertinemment qu’il ne la laisserait jamais avoir le dernier mot sur cette histoire. Sur d’autres sujets, Ali n’hésitait généralement pas à insister mais c’était surtout ceux qui comptaient. Elle se moquait bien de ce que Xavi pensait de son physique. Mieux que ça, elle savait même que c’était l’une des premières choses qui lui avait plu puisqu’ils se connaissaient depuis quelques heures à peine quand leurs deux corps s’étaient scellés. Ils avaient ensuite appris à se connaître et avaient rapidement réalisé qu’ils avaient beau s’adorer, ils s’agaçaient beaucoup trop pour que leur relation puisse marcher. Etrangement, ils avaient su construire une amitié qui malgré ses apparences friables était terriblement solide. Peu importe les froids qu’il pouvait parfois y avoir entre eux, les remarques blessantes qui sortaient de leurs bouches - plus souvent de celle de Xavi que de celle d’Ali, il fallait bien l’admettre, ils restaient là l’un pour l’autre, quand il le fallait. Enfin… presque. L’absence de considération que Xavi avait eu quand Jimmy était décédé restait en travers de la gorge d’Ali mais elle ne souhaitait pas revenir dessus. Pas parce qu’elle craignait de perdre Xavi ou quelque chose du genre mais parce que son estomac se tordait encore en pensant à son décès et elle n’avait pas le temps ou la force de s’effondrer à nouveau. “Non, en effet. C’est là où nos moitiés ne se retrouveront jamais.” répond Ali, sans animosité quand Xavi tenta de la piquer en disant qu’il ne fallait pas être superficiel pour l’aimer. Elle savait pertinemment que c’était une attaque directe sur son physique mais en réalité, la barmaid voyait plutôt cela comme un compliment. Elle ne voulait pas de relation superficielle. Au contraire. “Moi je sais ce que c’est l’expérience Moroe et je préfère être certaine qu’il est vraiment très très amoureux de moi avant de la lui faire vivre.” répondit-elle d’un air taquin. Les choses se passaient mieux entre eux depuis leurs vacances mais Ali avait conscience qu’ils en étaient encore à un stade de leur relation où ils étaient particulièrement fragiles. Ils se remettaient doucement des épreuves traversées et s’il était vrai que Xavi prenait beaucoup de place de manière générale, elle ne souhaitait pas particulièrement invité qui que ce soit à partir en vacances avec eux. Il y avait déjà trop de gens dans leur relation pour qu’ils en rajoutent. “T’as conscience qu’il a eu une vie avant moi ?” répondit Ali en l’entendant faire une remarque sur le fait qu’il souhaitait adopter. Elle secoua doucement la tête, se reprenant. C’était inutile d’être sur la défensive. Elle partageait en réalité l’avis de Xavi mais probablement parce qu’elle le voyait différemment. C’était juste étrange d’être dans une relation où un processus d’adoption était lancé… Si cela marchait entre eux, cet enfant serait au final autant le sien que celui de Joseph sauf qu’elle n’aurait pas participé au processus d’adoption. Si elle se lançait dedans, elle prenait le risque d’adopter un enfant avec un homme avec qui cela ne fonctionnerait pas… C’était une situation bien compliquée. “Oui, enfin c’est bizarre mais c’est comme ça. C’est un projet qu’il avait avant qu’on soit ensemble” Elle se tut évidemment sur le fait qu’il n’avait ce projet que depuis quelques semaines. “Mais il veut adopter une petite néo zélandaise." Elle raconta ensuite rapidement l’histoire et puis de fil en aiguille, la conversation les mena à un autre sujet de paternité. Un sujet que Ali aurait préféré éviter, comme elle l’avait fait pendant toutes ses dernières années. Une part d’elle ne pouvait s’empêcher de se demander pourquoi Agnes avait été fourré son nez là-dedans et surtout qui lui avait donné ce genre d’informations mais plusieurs semaines après, Xavi était au final la seule personne à lui en avoir parlé. On pouvait dire que Ali l’avait échappé belle. “Ce n’est pas ce que j’ai dit.” répondit la jeune femme sur la défensive quand Xavi insista en demandant si elle avait des doutes sur sa paternité. Xavi, la connaissant par coeur, ne se laissa pas démonter et insista, venant lui donner un petit coup d’épaule. Pouffant doucement, elle secoua la tête : “Tu peux être plus discret quand tu me mens tu sais.” faisant référence au fait qu’elle était certaine qu’il allait la juger. Probablement plus la juger de mal vivre cette situation que d’avoir trompé Zephyr mais les faits en étaient tout de même là. “J’ai trompé Zephyr peu de temps avant de tomber enceinte.” Elle soupira, sentant le poids de ce secret trop lourd à porter seule libéré ses épaules. “C’était une mauvaise période, j’ai fait de la merde. On s’est protégés donc il y avait peu de chance que ce soit l’enfant de ce type mais j’ai préféré faire un test pour être sûre." Ali déglutit, émue de ce secret qu’elle gardait depuis trop longtemps. Elle savait pertinemment qu’elle ne se le serait jamais pardonné si cet enfant n’avait pas été celui de Zephyr - elle aurait même probablement avorté. “Je sais que tu adores raconter toutes les informations que tu récupères à tout le monde, Xavi mais celle-là, j’aimerai vraiment que tu la gardes pour toi.” dit-elle en plongeant son regard dans le sien. Elle ne se faisait pas vraiment d’illusion sur le fait qu’il en parle à sa chère et tendre mais si l’un comme l’autre pouvait éviter de disséminer la nouvelle dans tout Windmont Bay...

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 798
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake, luna, jürgen, zélie, kerry.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2128
moodboard :
everybody talks 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daniel, citra.

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Jeu 12 Nov - 17:37
Xavi abandonna le sujet des vacances avec Joseph d'un haussement d'épaules, puisque sa meilleure amie et lui n'étaient pas sur la même longueur d'onde. La discussion aurait pu continuer encore longtemps, Xavi cherchant à avoir raison, elle lui démontrant que ce n'était le cas. La suite l'intéressait beaucoup plus, alors que Xavi tentait toujours de remettre les pièces du puzzle dans l'ordre. Ali lui parlait assez souvent de son couple, pour autant l'héritier ne retenait pas grand chose ; ce qui rentrait dans une oreille, sortait généralement de l'autre. Il y avait bien quelques exceptions : si le sujet le concernait directement ou s'il y trouvait un quelconque intérêt sur l'instant. L'adoption ne rentrait dans aucunes catégories, tant il n'avait aucun intérêt pour les petits monstres baveurs. « Quel projet.. » confia-t-il dans une grimace à peine cachée, alors qu'il fit mine d'écouter avec attention le récit épique de Joseph le futur papa. Xavi hocha la tête, à la manière de ces fameux chiens abandonnés à l'arrière d'une voiture, et lâcha un petit couinement de temps en temps. Il faisait au mieux pour porter de l'intérêt à cette histoire, malheureusement pour Ali, le sujet était trop barbant pour le titiller ne serait-ce qu'un peu. En revanche, la paternité de son rejeton fit briller son regard et le força à se redresser d'une traite. « T'es en train de me dire que tu as trompé l'homme de ta vie ? » lâcha-t-il, pour reprendre exactement ses mots. Combien de fois lui avait-elle fait un pamphlet sur Zephyr, à quel point elle l'aimait, à quel point il était l'homme de sa vie, à quel point elle ne se voyait pas passer à autre chose ; le tout pour en arriver à cette finalité ? Xavi n'avait aucun souci particulier avec l'adultère, mais ce détail avait toute son importance pour les gens comme elle, il le savait. « Il était au courant ? » La question lui semblait inutile mais il fit le choix de s'engager sur cette pente. Il n'y avait aucune pointe de jugement dans ses paroles, juste une curiosité évidente. L'héritier était mal placé pour faire un quelconque commentaire, lui qui s'en était donné à coeur joie au cours de son mariage et avec diverses petites amies. « Bon alors c'est pas si important que ça, puisque c'est son fils. » déclara-t-il finalement afin de redonner un peu de légèreté à leur conversation. Xavi n'était pas un homme sur qui l'on pouvait s'appuyer, il n'était pas l'épaule sur laquelle on venait pleurer, il n'avait aucun talent pour ce genre de choses. Ali était face à lui, vulnérable, et c'était sa façon un peu bancal de lui redonner un coup d'éclat. « Ok je raconte pas tout ce que je récupère, puisque j'oublie la moitié au passage.. Mais tu sais très bien que je vais en parler avec Citra, je lui dis tout. » Xavi n'était pas une commère, Citra était bien l'une des rares personnes à qui il se confiait sans détour, sur absolument tout. « C'est Citra, qu'est-ce que tu veux qu'elle dise... » conclut-il en chapardant une nouvelle fois un petit sablé. Sa moitié était comme lui, assez peu intéressée par ce qui ne la concernait pas, tout au mieux elle tendait l'oreille et retenait les détails intéressants. Mais ni Xavi, ni Citra, ne laisserait échapper intentionnellement cette information.

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.

whiskey in a teacup

Ali Caldwell

behind
messages : 1448
name : margot / chasinghearts
face + © : rita ora ; ironshy / phyla petit chat <3
multinicks : finn ▴ daphne ▴ maya ▴ gibi ▴ maggie ▴ ayden

age (birth) : 27 yo (1/07)
♡ status : mom ▴ single.
work : bar owner.
activities : playing music, dancing, clubbing, writing, etc
home : harbor row
points : 770
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Joseph² ▴ TC Halloween▴ Odette (Casey) | fr/en ▴ closed

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Dim 29 Nov - 15:14
Ali ne put s’empêcher de rouler doucement des yeux en entendant le commentaire de Xavi sur le projet de son petit-ami. “Fais pas cette tête. C’est pas le mien. Aucune chance que je te demande d’être le parrain !” lança-t-elle, taquine. Même s’il s’était agi de l’enfant d’Ali, Xavi n’aurait jamais eu aucune chance d’avoir ce rôle. L’idée du parrain était que c’était quelqu’un qui devait remplacer le père de l’enfant si les parents disparaissaient. Il devait être là, transmettre des valeurs à l’enfant et remplacer l’irremplaçable. Xavi ayant du mal à assumer son propre rôle de père, il ne faisait aucun doute qu’il ne pourrait assumer son rôle de parrain. Il détestait les morveux, s’ennuyait avec eux et si Ali remarquait bien les efforts qu’il faisait pour Lily-Jean (parce qu’elle le connaissait par coeur, elle doutait que beaucoup d’autres personnes en aient conscience tant ses efforts semblaient invisibles à l’oeil nu), elle savait pertinemment que c’était inutile de lui donner plus de responsabilité dans ce genre. Mais s’il pouvait avoir le moindre doute sur le fait qu’Ali serait prête à lui imposer ça… cela valait le coup de voir la panique un quart de seconde dans son regard.
Rapidement, cependant, la conversation prit une tournure bien plus sérieuse. Dévoilant un secret qu’elle laissait la ronger de l’intérieur depuis maintenant près de trois ans, Ali se demandait alors que les mots commençaient à sortir de sa bouche si elle allait se sentir mieux de les avoir prononcés. Pas de chance, cela n’eut aucunement l’effet escompté. Ce n’était pas si grave, puisque Ali vivait avec cette culpabilité depuis assez longtemps pour que son comportement n’en soit pas réellement impacté. Agacée, elle secoua la tête en l’entendant lui demander de confirmer ce qu’elle venait de lui dire de la pire des façons. Ali avait envie de se justifier, de lui expliquer qu’il n’avait aucune idée de ce qu’elle avait vécu dans cette relation. Oui, elle considérait toujours Zephyr comme l’homme de sa vie mais cela ne voulait pas dire que leur relation avait toujours été facile. Mais Ali n’était pas née de la dernière pluie et se doutait bien qu’il n’en avait absolument rien à faire. Avalant un peu du soda qu’elle avait devant elle, elle releva le regard vers lui lorsqu’il demanda si Zephyr était au courant. “Non.” Certainement pas. “Il avait assez de choses à gérer en dehors de ça.” Ali avait été persuadée que cela le tuerait d’apprendre quelque chose comme ça et honnêtement… maintenant que Zephyr s’était ôté la vie, elle ne regrettait absolument pas de lui avoir caché cette part d’elle-même. Cela lui aurait plus de mal pour quelque chose qui n’était qu’un moment de panique et qui n’avait absolument rien voulu dire… Un léger soupir s’échappa des lèvres d’Ali, se dessinant en sourire, quand Xavi lui dit que ce n’était pas si grave. Elle attrapa doucement sa main, reconnaissante. A sa réaction, il n’y avait aucun doute qu’il mesurait l’importance de cette révélation et ce que cela signifiait pour Ali. “On va dire ça, oui…” souffla-t-elle, tristement. Il n’y avait de toute façon pas grand chose à dire ou à faire. La situation était ce qu’elle était et Ali n’avait aucun moyen d’effacer le passé. Au fond, Xavi avait raison : Carmel était bien le fils de Zephyr et c’était tout ce qui comptait. “Justement, c’est ce que je te demande de ne pas faire.” dit-elle maintenant son regard sur lui. “Quand je te parle à toi, je n’ai pas envie de parler à Citra en même temps. C’est ma vie privée dont il est question là, Xavi…” Elle soupira doucement en le voyant prendre un sablé, un sourire légèrement amusé sur le visage avant de reprendre son air sérieux. “Je sais que tu lui dis tout et je le respecte. Je suis contente que tu aies trouvé quelqu’un avec qui tu te sentes autant en confiance, tu le sais. Mais ça, ça m’appartient. C’est mon secret.” Et elle aimerait vraiment que ça le reste, même si elle savait très bien le risque qu’elle prenait en en parlant à Xavi mais elle avait suffisamment confiance en lui; il pouvait comprendre cela.

_________________

See I wanna stay the whole night, I wanna lay with y o u till the sun's up. I wish that I could I let you love me.

welcome to badlands.

Xavi Moroe

behind
messages : 798
name : sow — pomeline.
face + © : sebstan ~ self.
multinicks : blake, luna, jürgen, zélie, kerry.

age (birth) : thirty-five yo (03/11).
♡ status : in a rs with citra.
work : heir, ex ceo.
activities : buying unnecessary things, treating people the way they deserve it (like shit most of the time), having good time with citra, trying to take care of his daughter.
home : a villa @ ocean avenue.
points : 2128
moodboard :
everybody talks 0acaf763ee2fe70b8ba220ec00d2df07
- AS THE DOUCHEBAG -
you are either on my side,
by my side or in my fucking way

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daniel, citra.

everybody talks Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks · Lun 30 Nov - 15:37
Quelle idée saugrenue que d'imaginer Xavi en tant que parrain. Il pouvait tout à fait subvenir aux besoins matériels d'un enfant, mais il n'était certainement pas capable de prendre en charge l'aspect émotionnel. Il pouvait être le tonton sympathique, celui qui faisait les plus beaux cadeaux, celui qui apprenait aux bambins à cracher la purée sur leur fratrie ou à décorer le mur du salon avec un dessin en forme de popo, il n'était pas celui qui calmerait leurs angoisses d'enfant ayant perdu leurs parents. Heureusement pour lui, sa fille Lily-Jean avait une mère qui assurait le rôle de deux personnes, même si l'héritier avait consenti à pas mal d'efforts depuis son arrivée ici. Il n'était pas au top, ne le serait sûrement jamais, mais il y avait une pointe d'amélioration. « On sait tous les deux que je serai un parrain merveilleux, pas la peine de me dire ça ! » lança-t-il, tout aussi taquin qu'elle. Son estime de lui-même était haute, il se voyait au sommet dans beaucoup de situations. Néanmoins, lorsqu'il s'agissait des enfants, Xavi possédait un tout autre point de vue et acceptait plus ou moins d'être le dernier de la classe - sans jamais l'avouer à voix haute, ceci dit. La suite de la conversation était bien moins légère et le sujet engagé était lourd, voir pénible pour l'héritier. La vie de Zephyr avait été compliquée, pleine de souffrance, et s'était tragiquement terminée par un suicide. Il avait été témoin de la descente aux enfers vécut par sa meilleure amie, des semaines, des mois, qui s'étaient écoulés alors qu'elle bataillait avec cette fin si difficile à encaisser. Il n'avait pas imaginé un seul instant toute la peine qu'elle pouvait ressentir, il ne pouvait guère se mettre à sa place ou tenter de la soulager. Mais Zephyr, au même titre que cette tromperie, appartenait au passé, il était temps de laisser ça derrière elle. Xavi n'était pas l'ami rêvé, néanmoins il souhaitait sincèrement voir Ali évoluer vers un avenir plus lumineux. Il soupira cependant face à sa réaction suivante et déposa sa paume de main sur la sienne pour mieux recréer un contact. « Je vais de toute façon en parler à Citra puisque je suis comme ça, et elle ne va rien dire plus loin. C'est Citra, tu sais bien qu'elle s'en fout de ce genre de chose... » Il imaginait déjà la réaction de sa petite amie, vaguement intéressée par l'annonce, tandis qu'elle s'affairait à autre chose. Mais il ne concevait pas de garder cette information pour lui alors qu'il partageait - presque - tout avec elle. « De toute façon ça n'a plus d'importance, si ? Zephyr n'est plus là, Carmel est bien son fils, à qui cette information va bien pouvoir servir ? » Il haussa négligemment les épaules, se demandant encore pourquoi Agnès avait déterré une telle annonce. La tromperie n'était-elle pas monnaie courante ? L'expression « maman sûrement, papa peut-être » avait encore de beaux jours devant elle, mais dans le cas de sa meilleure amie, elle n'avait plus vraiment d'intérêt, en plus du fait que la paternité avait été confirmée. « C'est peut-être ma future femme, va falloir t'habituer. » conclut-il dans un rictus amusé alors qu'il tapota sa main.

Topic terminé.

_________________

All through the night I see there is a confusion, love seems to be a distant light, long was the role for your heart was an illusion, haven't figured out the way you roll, I'm tired of sleeping in the day, try to look the other way.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

everybody talks Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everybody talks ·
 
everybody talks
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: