hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 it might not be the same after that.


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest
Aller en bas 
could hug you to death.

Maeve Duggan

messages : 1075
name : olivia (carolcorps)
face + © : millie bobby brown | @romie — @tumblr/lewis capaldi
multinicks : leslie ⋅ archie ⋅ dario.
points : 899
age (birth) : [ 24|04 ] sixteen years old.
♡ status : in love with an weirdly blond boy she almost always knew.
work : junior year.
activities : play and talk about baseball, fangirl over star wars, take care of her little sister, worries about her dad, skate in town, thinking about everyone she's lost, watch the SW prelogy for the hundredth times — .
home : w/ her dad and sister.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ( ●●● ) - off (ollie, keane, tommy)

it might not be the same after that. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· it might not be the same after that. · Sam 19 Sep - 10:14

@Oliver Winters


À peine sortie de chez elle, sentant le soleil déjà brûlant d’une matinée d’août lui caresser les bras, l’adolescente fila à toute allure sur son skate. Cela faisait trop longtemps qu’elle n’avait pas sillonnée les routes goudronnées de la petite bourgade. Trop longtemps qu’elle ne s’était pas sentie aussi légère. Oh, elle n’en oubliait pas cette année, son lot de mésaventures, de mauvaises nouvelles, de mauvais moments. Une épée de Damoclès trônait toujours au dessus des Duggan, mais l’adolescente avait décidé que pour aujourd’hui, pour le reste de l’été, elle allait faire confiance en son instinct. Tout irait bien. Ces quelques jours au Brésil lui avaient fait le plus grand bien. L’adolescente en avait profité pour se ressourcer, pour passer du temps en famille, profiter du paysage, de ce que le pays avait à offrir. Laissant ses soucis à Windmont Bay, là où elle pourrait les retrouver dès qu’elle retrouverait le confort de son foyer. Mais Maeve s’était aussi montrée quelque peut impatiente, voir presque inquiète pendant ces quelques jours loin de tout. Pas de téléphone, pas de réseaux sociaux, pas de nouvelles de ses amis. Un en particulier, n’avait pas quitter ses pensées en l’espace de dix jours. Voilà plusieurs semaines qu’elle cogitait et la brunette s’était résolue à attendre son retour de vacances avant de discuter avec le jeune Winters. Inutile de se lancer dans de grandes déclarations si c’était pour être aux abonnées absents pendant plusieurs jours après cela. Quoique, selon sa réaction, peut être aurait-elle l’envie de se terrer quelque part jusqu’à ce qu’on oublie son existence. Toutefois, elle n’avait pas pu s’empêcher de s’interroger sur ce qui avait pu se passer pendant ces vacances. Et s’il était avec quelqu’un? Et si, de toute façon, sa petite déclaration arrivait trop tard? D’une certaine façon, Maeve s’était accrochée à ces petites angoisses. Il y avait quelque chose de réjouissant à s’inquiéter de savoir si son meilleur ami pourrait s’intéresser à elle. À imaginer ce qu’elle ferait s’il lui confiait l’apprécier de la même manière. Ou au contraire, jusqu’où elle fuirait pour éviter le ridicule à tout prix. C’était bien plus doux et apaisant que ce à quoi elle avait été confronté cette année. Bien sûr, elle serait sans doute terrassée s’il l’a rejetait. Une première peine de coeur n’avait rien d’évident même pour une gamine aussi solide que la jeune Duggan. Mais au moins, il s’agissait là de problèmes de son âge. Et elle préférait mille fois la petite sensation de papillons dans le ventre en pensant à Oliver Winters, que tout ce qu’elle avait pu ressentir ces derniers mois. Alors avec entrain, la brunette plantait son pied sur la route pour prendre de l’élan. Encore et encore, jusqu’à arriver au domicile des Winters. D’un geste mécanique, la jeune fille redressa son skate pour le récupérer et s’avança vers la porte avant de dégainer son portable et de taper un rapide message. « Je n’ai pas pu ramener de souvenirs à tout les Winters, je ne veux pas mourir. Rejoins moi discrètement. » elle n’avait pas envie de passer une dizaine de minutes à discuter avec quiconque ouvrirait la porte si ce n’était pas Oliver . D’autant plus si cette dernière personne était d’humeur bavarde. L’adolescente était bien trop impatiente de le voir. D’ailleurs, à la seconde où la crinière décolorée du jeune Winters émergea, la gamine franchit les quelques pas les séparant à vive allure avant de le prendre dans ses bras. « Je t’ai manqué j’espère?! » dit-elle avant de relâcher son étreinte. Ces gestes de tendresse n’avaient jamais généré la moindre gène pour elle. Et malgré des sentiments différents, Maeve se sentait toujours aussi à l’aise avec lui, comme une simple évidence sans chercher plus loin a déchiffrer un câlin ou le moindre geste. « Prends ton skate, j’te kidnappe! Enfin, si t’as rien d’autres à faire... » et même si elle acceptait le refus, la petite moue qu’elle lui adressait ne pouvait que le convaincre de la suivre n’importe où, du moins elle l’espérait. « Si t’as des corvées à faire je te ferais un mot d’excuse. » plaisanta-t-elle avant de reposer un pied sur sa planche, prête à décoller dès qu’il serait prêt.

_________________

now the day bleeds into nightfall and you're not here to get me through it all. i was getting kinda used to being someone you loved. —
We're not the ones who're meant to follow.

Oliver Winters

messages : 1164
name : corpsie.
face + © : jack dylan grazer ©me & wearewhoweare.
multinicks : Pete, Bee, Tony, Ike, Maze.
points : 2408
age (birth) : 16 yo {24.07}
♡ status : buzzin', rollin'.
work : sophomore.
activities : books, video games, crazy adventures with his red-haired, anxiety towards his future.
home : the winters'.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : OFF. maeve, daphne.

it might not be the same after that. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: it might not be the same after that. · Sam 24 Oct - 13:00
Les vacances avaient une toute autre saveur cette année. Son groupe d’amis s’était éparpillé et même s’ils avaient fait des efforts pour se retrouver tous ensemble lors de sa fête d’anniversaire, depuis la règle du « chacun pour soi » primait, au grand dam d’Ollie qui s’était ennuyé fermement alors qu’il s’agissait l’un des derniers étés que tous passaient à Windmont Bay. Il trouvait que c’était là un grand gâchis, mais il ne pouvait forcer ses potes à se côtoyer si le cœur n’y était pas. Même Zoya ne répondait que laconiquement à ses appels à l’aide et à ses désirs d’aventures, elle qui le traînait derrière elle depuis des mois. Il passait ses journées entre des lectures en bord de mer et des soirées interminables à jouer en ligne, ce qui n’était pas le pire des programmes, il en convenait. Pourtant, il le sentait, quelque chose manquait. L’écran de son téléphone s’éclaira pour présenter un prénom qui parvint automatiquement à former un sourire sur ses lèvres. Il souffla par le nez, amusé par la requête, et se tira du canapé pour aller jeter un coup d’œil à la fenêtre. A quelques mètres de là, une Maeve toute bronzée glissait des regards nerveux autour d’elle, comme si elle avait bel et bien la frousse d’être prise sur le fait par un membre de la fratrie Winters. Si seulement elle avait su que tout le monde avait pris la poudre d’escampette et que la maisonnée autrefois si bruyante était délaissée de tous. Il la fit poireauter juste ce qu’il fallait pour se faire désiré – et pour se rafraîchir un peu et vérifier qu’il n’empestait pas le fauve – avant d’ouvrir enfin la porte d’entrée. Il n’eut guère le temps de sortir la répartie douteuse qu’il avait préparée que déjà les bras puissants – plus que les siens, c’était dire – de l’adolescente l’empêchaient de faire autre chose que l’étreindre en retour. « Windmont Bay était moisie sans toi, j’espère que les brésiliens avaient conscience de la chance qu’ils avaient ! » Il passa une main dans ses cheveux platines en détaillant la jeune fille d’un regard curieux, puis hocha la tête. « Je vais le chercher, bouge pas. » Il ne demandait pas mieux que de se changer les idées, l’occasion était trop bonne. « Un mot d’excuse n’avancera pas notre cause, tu m’aideras à les faire quand on rentrera, surtout ! » Vaisselle et lessive étaient déjà faites. Il avait eu tout le temps de faire du rangement au cours de la matinée, surtout avec Beth qui n’avait guère un agenda plus chargé que le sien. Il reparut devant la jeune Duggan en roulant et s’arrêta avec une petite figure devant elle. « J’espère que c’est un beau cadeau, tu me dois au moins ça pour m’avoir abandonné à WB par cette chaleur ! » ajouta-t-il avec une pointe de condescendance amusée lorsqu’ils se mirent en route. « Tu as une excellente mine, les vacances t’ont réussi. » Les derniers mois n’avaient été faciles pour personne, il était heureux de voir qu’elle avait pu s’accorder une pause reposante avec son père.

_________________
keep your head still
All the small things. True care, truth brings. I'll take one lift, your ride best trip. Always I know you'll be at my show, watching, waiting, commiserating.
 
it might not be the same after that.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: Forest-
Sauter vers: