hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 what's love but a second hand emotion


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way
Aller en bas 

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

behind
messages : 1248
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©all saouls
multinicks : jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : broken heart
work : firefighter
activities : clubs, sport
home : bridgewater way
points : 885
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· what's love but a second hand emotion · Mar 13 Oct 2020 - 18:09

27 SEPTEMBRE 2020 - 15H30
Feat @Winifred Limon

Ce mois anniversaire de septembre ne fut pas vraiment tel que tu l’imaginais. C’était la folie au boulot à cause des incendies immenses qui se sont déclenchés dans l’état de l’Oregon. Heureusement, la ville de Windmont Bay a été épargnée mais t’as prêté main forte à tes collègues des villes avoisinantes. Si bien que tu n’as pas tout le temps dormi chez toi. C’était un mois hyper prenant qui se termine bientôt et tu commences à voir le bout de tout ces feux. T’aurais clairement préféré fêter ta première année à la caserne tranquillement. Cela t’aurait aussi permis de te concentrer sur ta relation à côté qui bat de l’aile depuis quelques mois. Tu as bien compris que rien ne redeviendrait comme avant avec Winifred. Maintenant, est-ce que vous pouvez aller de l’avant ? Est-ce que votre relation n’est-elle pas vouée à l’échec ? Tu te poses un tas de question. T’as pourtant espoir que les choses aillent mieux et tu le souhaites vivement. Le message qu’elle t’a envoyé il y a quelques jours était encourageant quant à la suite. Mais quelques jours après, t’as à nouveau déchanté en apprenant les messages qu’elle a envoyé à Chani. Sur le coup, t’étais furieux. Tu te dois d’en parler avec elle. Ce n’est pas quelque chose qui se fait même si ça te prouve dans un sens qu’elle tient toujours à toi. Cette fois, t’as décidé d’être calme et d’en parler subtilement avec elle. Ne pas l’accabler mais plutôt essayer de lui faire comprendre que ce n’était pas quelque chose à faire. Mais cela viendra dans un second temps. – Hey ! – Tu déclares avec un petit sourire lorsque t’ouvres la porte de chez toi après qu’elle ait sonné. Tu constates aussitôt qu’elle s’est fait belle pour l’occasion, ce qui te fait super plaisir. L’attirance est toujours là. Et on ne peut pas dire que tu ne te sois pas fait beau pour elle aussi. Tu te penches vers elle lentement, tâtant le terrain, pour lui offrir un doux baiser, comme si c’était le premier. Tu aimerais tellement que la situation soit toute autre. – Tu m’as manqué. – Tu déclares ensuite timidement en la laissant entrer. C’est la première fois que tu la revois depuis sa sortie officielle de l’hôpital. On ne peut pas dire que sa permission de sortie du mois de juillet était fructueuse. Au contraire. Cette journée du 4 juillet fut encore plus destructrice pour vous. Mais visiblement vous semblez sur la même longueur d’onde à présent. Vous avez tous les deux envie d’arranger les choses. Si bien que tu la tires par la main pour l’amener au salon. T’as préparé quelques gâteaux et du thé. – Assieds-toi, faut que je te parle. – Tu n’annonces pas ça sur un ton grave, au contraire, tu tiens à la rassurer le plus possible. Tu ne tiens pas à avoir de message négatif. – Je sais que les choses n’ont pas été simples et évidentes ces derniers temps entre nous mais j’ai vraiment envie qu’on aille de l’avant. – Tu marques un temps de pause histoire de voir comment elle va réagir. Puis tu continues ensuite. – Pour que ça fonctionne, il va falloir qu’on instaure quelques règles. Comme tout se dire par exemple. T’es d’accord ? – Tu la regardes alors et attends qu’elle prenne la parole. Une idée te traverse l’esprit mais tu ne sais pas vraiment si c’est judicieux. Tant pis, tu tentes. – Est-ce qu’il y a des choses que t’aurais pu faire dernièrement qu’il faudrait que je sache ? – Ton regard ne la quitte pas des yeux bien que tes mains s’emparent d’un muffins. Recette que t’as transmis Harper.

can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

behind
messages : 945
name : fai
face + © : aarjona - @romane
multinicks : -

age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : disturbia
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row
points : 3444
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Jeu 15 Oct 2020 - 15:05
@Aaron Edwards

Le message que Winifred reçut d’Aaron plus tôt dans la semaine lui fit à la fois sourire et craindre le pire. Bien qu’accueillant, le message était lapidaire et Aaron ne s’était pas aventuré à lui proposer une quelconque activité. Peut-être lui réservait-il une surprise ? Ou peut-être l’invitait-il pour rompre définitivement avec elle. Dans les deux cas, la jeune femme attendit le samedi avec une grande impatience, sans oser le relancer par message. Lorsque le week-end arriva enfin, elle organisa sa matinée de manière assez classique : elle sortit Estrella et fit quelques courses dans le quartier pour remplir son frigo. Avant de rentrer chez elle, elle déposa la chienne à un centre dans lequel l’animal aidait des individus en situation de handicaps à se détendre. Cette activité plaisait beaucoup à Estrella et Winifred se sentait en quelque sort utile à la société à travers cette action. Maintenant qu’elle était rentrée de l’hôpital, sa routine avait été très vite trouvée puisqu’elle n’avait pas repris son activité professionnelle. Là aussi, il s’agissait d’un véritable coup dur pour elle, si passionnée par son métier. Mais aujourd’hui, plus personne ne voulait l’embaucher, redoutant que les rumeurs à son encontre soient vraies.
Lorsque l’après-midi arriva, Winifred prit un soin particulier à sa préparation. Quitte à se faire larguer, autant qu’elle soit en bombe pour qu’il éprouve autant de remords que possible. Fierté quand tu nous tiens. Ses longs cheveux bruns lâchés tombaient ses épaules. Une blouse couleur crème et un jeans serré laissaient deviner ses courbes proportionnées. Elle avait perdu quelques kilos depuis l’été, grâce notamment à l’arrêt (secret) de ses médicaments aux effets secondaires trop lourds pour elle. Une heure plus tard, la maquilleuse se présenta à l’adresse d’Aaron les mains vides. Elle n’avait pas eu le temps, ni d’inspiration, pour lui prendre un petit quelque chose sur la route et elle espérait qu’il ne lui en tiendrait pas rigueur. Une fois encore, s’il souhaitait la quitter, c’était peut-être mieux qu’elle vienne les mains vides. Lorsque la porte s’ouvrit, elle vit son visage qu’elle devina immédiatement marqué par la fatigue. Les feux de cette fin d’été avaient été impitoyables et les pompiers avaient tous été mobilisés plus que de raison. « Toi aussi ! » répondit-elle instantanément, se laissant surprendre par le baiser qu’il lui donna. Un baiser intentionné, savoureux, bien loin d’un baiser de rupture. Apaisée par ce premier signal, elle se laissa guider à l’intérieur de son domicile. Étonnamment, depuis presqu’un an, elle n’était pas venue souvent chez lui. La plupart du temps, ils se retrouvaient chez elle car l'homme dormait le reste du temps à la caserne. « Okay. » dit-elle, à présent intriguée par son attitude. Elle s’assit sur le canapé et regarda le goûter qu’il avait préparé pour eux. Visiblement, il s’était donné. Elle écouta ses propos sans vraiment comprendre où il voulait en venir et elle commença à avoir la désagréable impression d’être en face d’une figure d’autorité qui lui demandait des comptes. Elle prit une inspiration et haussa les épaules, se montrant nonchalante plutôt qu’offensive. « Je suis d’accord, mais je n’ai pas vraiment fait quoique ce soit de particulier. » Elle tendit une main pour servir les tasses de thé, prenant soin à ne faire tomber aucune goutte à côté. Inutile d’énerver la bête. Une fois terminée, elle ajouta, un sourire faussement innocent aux lèvres. « Tu veux que je joue la vilaine fille ? » Toujours assise, son regard avait pris une lueur coquine et elle tendit une main vers la silhouette du pompier comme pour lui demander de venir à elle.

_________________
❝ Can't keep my hands to myself - I mean, I could but why would I want to? ❞

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

behind
messages : 1248
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©all saouls
multinicks : jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : broken heart
work : firefighter
activities : clubs, sport
home : bridgewater way
points : 885
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Lun 19 Oct 2020 - 23:57


En invitant Winifred ce soir, tu ne pensais pas qu’elle se serait mise sur son 31 et c’est hyper appréciable. Cela prouve bel et bien qu’elle veut te garder à ses côtés et même te reconquérir. Tu n’en doutais pas trop vu ses précédents messages. Vous êtes sur la même longueur d’onde. Seulement voilà, il y a encore quelques tâches au tableau et tu ne peux pas totalement en faire abstraction même si tu l’aimerais. Sauf que tu as compris de tes erreurs. Les cris et la colère ne servent à rien avec Winifred. Il faut que tu lui dises les choses de manière différente. Mais une idée te traverse l’esprit. Tu aimerais que tout vienne d’elle. C’est pourquoi, t’essayes de la faire parler en jouant la carte de la sincérité. Sauf qu’elle ne dit rien. Et ta déception se perçoit à travers ton visage déjà cerné par la fatigue. – T’es bien sûr de toi ? – Tu te permets d’insister sans pour autant vouloir la braquer. C’est pas le but. Tu aimerais qu’elle se rappelle soudainement des messages qu’elle a envoyé à Chani dans ton dos et qu’elle t’en parle. Mais bon, ça n’arrivera sans doute jamais. D’ailleurs, elle tente de faire diversion d’une manière plutôt inattendue. Tu bugues un instant, ne comprenant pas sa réaction. Certes, elle est très attirante et tu as envie de renouer tout contact charnel mais là, c’est assez inapproprié. – Non, arrêtes, c’est pas le moment. – Tu la stoppes net dans son élan. T’as beau être un homme, tu ne penses pas seulement avec ce qui se trouve entre tes jambes. Sa diversion ne prendra donc pas avec toi. De toute façon, même si elle venait à renverser le thé, tu reviendrais à la charge par la suite sur le sujet initial. – Tu te souviens quand je t’avais demandé de ne pas fouiller dans mon téléphone ? – Tu lui demandes alors après avoir bu une gorgée chaude de la manière la plus naturelle et posée qui soit. Tu ne la regardes pas. Non, tes yeux fixent les muffins qui se trouvent en face de toi, comme s’ils pouvaient te venir en aide. – J’aimerai que tu ne recommences pas. Je sais que tu as envoyé des messages à Chani. Et… je comprends que tu avais envie de marquer ton territoire. Mais.. ce ne sont pas des choses qui se font. – Tu restes calme et statique, comme si ce n’était trois fois rien, même si en réalité, ça compte beaucoup pour toi et que ça t’as mis en rogne le jour où tu l’as appris. Seulement, tu fais des efforts. T’essayes quelque chose d’autre avec elle. A voir si ça prends ou pas. – Je.. J't’en veux pas mais ne recommence pas s’il-te-plait. – Tu finis par dire comme pour la rassurer. Tu ne sais pas si tu fais bien de lui avouer ne pas lui en tenir rigueur. Elle mériterait sûrement une bonne remontrance mais tu n’es pas son père. T’es son copain. Et t’essayes de te montrer plus compréhensif et patient. Mais si ça n’est clairement pas facile. Tu prends beaucoup sur toi pour rester aussi zen. – En plus de ça, elle a un copain. Et je ne vais plus au cours de langue des signes. – Tu balances ensuite en espérant que l’affaire Chani soit désormais de l’histoire ancienne. Tu as tout fait pour en tout cas. Et tu espères que ta copine saura croire de nouveau en toi. Car il s’agit de ça enfin de compte. – J’aimerais que tu me fasses confiance. – Autant dire les choses clairement. Même si pour le coup, on ne peut pas dire que la réciproque soit vraie non plus. Tu n’arrives pas encore à croire en elle. Tu essayes de lui accorder ta confiance mais elle t’a encore prouvé ce soir qu’elle n’est pas prête à être sincère à 100 % avec toi et ça te peine un peu. Mais tu refuses de baisser les bras. T’as encore de l'espoir quant à votre relation. – Tu penses que tu peux y arriver ? – Cette fois-ci tu la regardes droit dans les yeux. T’essayes de lui faire comprendre qu’il le faut impérativement si elle veut que ça marche entre vous. Il faut qu’elle fasse des efforts. C'est primordial.

_________________


I am in misery
There ain't nobody
Who can comfort me, oh-yeah

can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

behind
messages : 945
name : fai
face + © : aarjona - @romane
multinicks : -

age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : disturbia
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row
points : 3444
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Sam 31 Oct 2020 - 15:44
@Aaron Edwards

Visiblement, Aaron n’était pas satisfait de sa réponse puisqu’il insista sur sa question. Il était hors de question pour Winifred de montrer une quelconque faille, aussi, elle persista sur sa lignée, haussant les épaules et opinant du chef. Puis, à sa grande surprise, le jeune homme ne sembla pas comprendre ses intentions. Certes, elle ne lui sautait pas au cou mais lorsqu’un homme recevait le genre de regard que la belle brune lui adressait, l’intention était bien souvent sans équivoque. Lorsqu’il la stoppa net, Winifred laissa retomber son bras le long de son buste et cligna des yeux bêtement. Venait-il vraiment de refuser ses avances ? Les choses étaient déjà bien difficiles entre eux, et ce genre de parenthèses devaient toujours être la bienvenue. Se faire rejeter de la sorte était douloureux, et incompréhensible et elle ne tarda pas à sentir la colère grandir en elle. Dans un premier temps, elle resta silencieuse, le regard baissé, comme si elle essayait de prendre sur elle. Puis, lorsqu’il reprit la parole, elle releva ses yeux sur lui et ne put s’empêcher de le fixer avec froideur. Il l’accusa d’avoir fouillé dans son téléphone et bien que son ton était bienveillant, Winifred vit rouge. Est-ce qu’elle rêvait ou était-il était en train de prendre la défense de cette pauvresse de Chani ? Les explications qu’il lui donnait lui entrèrent par une oreille pour sortir par l’autre. Rien de ce qu’il dirait ne pourrait l’apaiser. Winifred ne comprit pas où il voulait en venir. Il était en train de la réprimander comme une enfant, alors qu’elle n’avait agit que pour le bien de leur couple. Pas une seule fois il se mit à sa place et ce constat la désola. Que restait-il finalement entre eux ? Nulle compassion, ni passion. Ils étaient un couple qui n’arrivait plus à être sur la même longueur d’ondes, ils s’accrochaient à des sentiments gris et passaient le plus clair de leur temps à se critiquer, se soupçonner, se trahir. « Confiance. » Elle répéta son terme, comme un écho, visiblement perdue, chamboulée et terriblement peinée. Il la faisait souffrir comme rarement elle n’avait souffert. Il était son pilier mais aujourd’hui, il ne montrait que l’aspect rigide du roc. « Parce que toi, tu me fais confiance ? » Répondit-elle à demi-mot, sans mesquinerie mais avec douleur. « Tu me parles de confiance, mais tu préfères te fier à Chani plutôt qu’à moi. » Elle recula au fond du canapé, comme tétanisée par les sentiments qu’elle éprouva à cet instant. « Je sais que tu me considères comme une folle. Que je te dégoûte, admet-le et alors on pourra parler de confiance ! » Winifred tremblait à présent, cet aveu lui couta car jusqu’ici, elle avait préféré ignorer l’attitude de son petit ami à son égard, espérant qu’un jour il la regarderait à nouveau comme il la regardait au début de leur relation.

_________________
❝ Can't keep my hands to myself - I mean, I could but why would I want to? ❞

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

behind
messages : 1248
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©all saouls
multinicks : jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : broken heart
work : firefighter
activities : clubs, sport
home : bridgewater way
points : 885
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Mer 4 Nov 2020 - 19:15

Il te paraît évident que la confiance est la base de tout couple. Mais pourtant ça n’est plus la base du tiens. Et c’est sans doute pour ça que celui-ci s’effondre peu à peu. Ce qu’il en reste ? Pas grand-chose. Mais tu t’évertues à y croire. Car il y a des sentiments malgré tout et beaucoup d’affections. T’as du mal à connaître le point de vue de Winifred. Tu essayes de lui faire comprendre qu’il faut qu’elle fasse des efforts et te redonne sa confiance. Tu aimerais qu’elle arrête par exemple de fouiller dans ton téléphone. Elle n’a pas de raison de s’inquiéter. Mais malheureusement, elle ne semble pas du même avis. Elle te rétorque que tu lui demandes quelque chose que toi-même tu n’appliques pas. Et ce n’est pas totalement faux. Est-ce que tu lui fais confiance ? – Je.. Non – Tu as au moins le mérite d’être honnête. Ce n’est pas le cas aujourd’hui. Tu as du mal à croire en elle, en ses actes, et ce qu’elle peut faire quand tu n’es pas là. – Je n’y arrive pas encore. Mais j’essaye. – Tu réponds sobrement osant affronter son regard terne. Tu as nettement l’impression qu’elle pourrait t’assassiner sur le champ si un couteau se trouvait entre ses mains. Son ton est horriblement froid et ça fait peur. Pourtant, tu as tenté de communiquer avec elle avec douceur. Mais à croire que t’aurais mieux fait d’accepter ses avances et de lui sauter dessus bestialement comme si de rien n’était. Sauf que ce n’est pas ça votre relation. Vous n’êtes pas des animaux, bêtes et méchants. – Je ne me fis pas à Chani. Elle m’a simplement informé que tu l’avais contacté. – Tu t’offusques, clairement saoulé qu’elle évoque à nouveau son nom. Toi qui pensait que c’était de l’histoire ancienne, c’est raté. Elle n’a toujours pas digéré les SMS que t’as eu avec la jeune femme il y a quelques mois. Et ça te gave. D’autant plus qu’il ne s’est jamais rien passé. – C’est faux ? – Tu lui demandes en la regardant droit dans les yeux. Qu’elle ose te mentir ouvertement. Tu sais pertinemment que la prof de langue des signes n’aurait pas d’intérêt à te raconter pareils bobards. Surtout que vous ne vous parliez plus depuis un moment. Tu lèves les yeux au ciel, agacé face aux nouveaux propos et l’attitude de Winifred. Ce n’est pas comme ça que vous sauverez votre relation. Au contraire. – Tu ne me dégoûtes pas. – Que les choses soient bien claires. Tout est dans sa tête visiblement. Elle se fait des films et il faut qu’elle arrête. – Et je ne te considère pas comme une folle. En revanche, ce que tu as pu faire relève de la folie, oui. – D’accord, tu l’as considéré comme une nana timbrée au départ, lorsque tu as appris ce qu’elle a fait. Mais tu sais désormais qu’elle est malade. C’est un trouble et tu as espoir que ça n’arrive plus à nouveau. Tu ne le supporterai pas. Et tu tiens à le lui faire savoir. – Mais j’ai espoir que ça aille mieux. Sinon, je ne serai pas là. – Tu croises les bras, dépité et déçu par son attitude. Tu aurais pensé que cette méthode fonctionnerait mais visiblement, elle semble plutôt adepte du Aaron en colère et qui l’engueule à tout bout de champ. Seulement, aujourd’hui, t’en as plus la force. Ça ne rime à rien.

_________________


I am in misery
There ain't nobody
Who can comfort me, oh-yeah

can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

behind
messages : 945
name : fai
face + © : aarjona - @romane
multinicks : -

age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : disturbia
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row
points : 3444
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Dim 8 Nov 2020 - 21:15
@Aaron Edwards

La simplicité avec laquelle Aaron admit ne pas lui faire confiance était déstabilisante mais tout à son honneur. Il n’essaya pas de la rassurer par des mensonges ou à contourner sa question. Il répondit sincèrement, comme il le faisait toujours avec elle. Aaron était un homme droit, sans vice, si loin de la personnalité duelle de Winifred. Elle posa sur lui un regard triste et n’eut pas la force de lui répliquer quoique ce soit. Que dire à quelqu’un qui admet ne pas vous faire confiance ? Néanmoins, lorsqu’il prononça le prénom de Chani, elle ne put s’empêcher de ressentir la jalousie la titiller intérieurement. Elle ne connaissait pas cette femme et pourtant, elle portait contre elle toutes ses rancoeurs et ses colères. « Chic, une rapporteuse en plus. » Elle dit cela d’un ton mesquin, à peine audible, plus comme une pensée que comme un propos assumé. Aaron capta alors son regard et insista pour savoir où était la vérité. La jalousie laissa la place à l’embarras et Winifred ne put soutenir son regard, regardant sur sa droite avec agacement. Elle croisa ses bras sous sa poitrine et laissa l’instant s’écouler, sans réponse de sa part, jusqu’au moment où Aaron lui précisa qu’il ne ressentait pas de dégoût à son égard. Ce fut difficile à croire et le poids qu’elle ressentit sur sa poitrine ne fit que s’agrandir au fur et à mesure que leur conversation avança. Une conversation aux airs de dispute. Dernièrement, ils n’arrivaient plus à communiquer sans se faire de reproches ou se soupçonner. C’était épuisant et Winifred n’arrivait plus à trouver la force pour ces altercations. Elle qui avait pensé qu’elle passerait un après-midi paisible avec son petit ami, c’était raté. « Je sais. » dit-elle avec difficulté lorsqu’il appuya sur le fait que sa folie n’était pas négligeable. Elle se laissa basculer en arrière et vint coller son dos contre le dossier du canapé. Le regard planté sur le plafond, elle écouta sa dernière phrase dans un silence total. Espoir. Un mot aux milles promesses qui lui sembla, à cet instant, si lointain. Elle sentit les larmes flirter avec la bordure de ses yeux mais elle profita de cette posture pour les ravaler. Lorsqu’elle réussit à retrouver un semblant de calme, elle se redressa et fit face à Aaron. Ses yeux, rougis, cherchaient les siens. Elle se leva finalement et posa une main, tremblante, sur ses bras croisés. « Est-ce que tu m’aimes ? » Une question. Simple et si complexe à la fois mais si elle la posait, c’est parce que Winifred n’arrivait plus à avoir confiance en elle dans leur couple. Et finalement, la réponse à cette question pourrait, peut-être, suffir à savoir dans quelle direction ils se dirigeaient.

_________________
❝ Can't keep my hands to myself - I mean, I could but why would I want to? ❞

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

behind
messages : 1248
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©all saouls
multinicks : jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : broken heart
work : firefighter
activities : clubs, sport
home : bridgewater way
points : 885
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Sam 14 Nov 2020 - 0:00


Ce n’est pas évident de partager à ta copine que tu ne lui fais plus confiance. Mais elle te met au pied du mur. Et tu détestes mentir. Ce n’est pas comme ça qu’on t’a éduqué. Tu lui dois la vérité, même si celle-ci peut la blesser. Le fait qu’elle ne réagisse pas n’est en rien rassurant. Tu ne sais pas tellement comment l’interpréter. Tu aimerais qu’elle extériorise ce qu’elle ressent. Cela pourrait probablement vous faire avancer. Mais au lieu de ça, elle revient à nouveau sur Chani, ce qui a le don de t’agacer. Tu ne comprends pas vraiment ce qu’elle vient faire là dans la conversation. Pour toi, elle n’est pas au cœur du problème. Winifred a le droit d’être jalouse mais de pas de manière démesurée. Surtout que t’as pris les mesures nécessaires en coupant les ponts de manière assez radicale avec la prof de langue des signes. Cela te peine d’ailleurs car une amitié était naissante avec la jeune femme, même s’il est vrai qu’il y avait un peu d’ambiguïté. Cela peut aussi s’expliquer par le fait que tu étais sans nouvelle de ta meuf et aussi choqué par les raisons de son séjour en hôpital psychiatrique. Mais peu importe. Tu ne réagis pas outre mesure face à ces attaques injustifiées. Tu préfères autant que Winifred avoue ses erreurs. Mais elle ne dit rien et se contente de baisser les yeux puis regarder ailleurs. Cela veut tout dire à ton sens. Un sentiment de culpabilité parle pour elle même si sa fierté prend le dessus. Elle assure ensuite que tu la prends pour une folle et pire, qu’elle te dégoûte. Tu ne vois pas comment elle peut oser dire ça. Si c’était le cas, elle ne serait pas là chez toi, non ? T’aurais pu la larguer depuis un moment si tu le souhaitais. Or, ce n’est pas le cas. Même si votre relation est au plus mal, t’es toujours là, à espérer que vous vous sortiez de cette impasse pour en ressortir plus fort que jamais. Agacé, tu te dois tout de même de rétablir la vérité. Elle ne te dégoûte pas, non. Et tu ne la considère pas non plus comme une folle. En revanche, tu ne cautionnes pas les raisons de votre éloignement. Si tu conçois son trouble, tu ne le tolères pas pour autant. Il ne faut plus que cela se reproduise, c’est une certitude. Et elle le sait. Si ça recommence, tu ne seras plus là. Tu ne le supporteras pas. C’est sûrement dur à entendre mais c’est la vérité, une fois de plus. Mais tu restes positif quant à la suite et tu gardes espoir.  Sinon, tu ne serais pas là. Ou du moins, elle ne serait pas là, chez toi. Car pour une fois, vous avez décidé de vous voir à ton domicile. Pas d’Estrella dans les pattes. Le silence parle un instant pour vous. La situation reste critique. Ton regard se pose alors sur la brune qui se redresse finalement du canapé pour te faire face. Il se poursuit sur sa main tremblante qui vient se déposer sur tes bras croisés. Un frisson t’envahit lorsqu’elle te pose la question fatidique. Est-ce que tu l’aimes ? Tu ne sais même pas si tu lui as déjà dit ces mots clés. Sûrement que cela serait venu si rien de tout ça ne se serait produit. Tu hésites un instant, avant de plonger tes prunelles dans les siennes et de répondre à voix basse. – Je suis amoureux de toi, oui. – Tu aurais pourtant aimé ne pas l’être. Tout aurait été beaucoup plus simple. Mais les sentiments ne se contrôlent pas toujours. La preuve en est. Tu ne sais pas où cela va bien pouvoir te mener. Peut-être te conduire à ta perte. Seul l’avenir le dira.

can you paint with all the colors of the wind

Winifred Limon

behind
messages : 945
name : fai
face + © : aarjona - @romane
multinicks : -

age (birth) : 31 ans, 3 septembre
♡ status : disturbia
work : artiste maquilleuse (jobless).
home : la maison de ses parents à harbor row
points : 3444
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) :

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Mar 17 Nov 2020 - 20:17
@Aaron Edwards

La déclaration fut discrète, presque inaudible mais elle percuta Winifred de plein fouet. Il l’aimait, ou plus exactement, il était amoureux d’elle et cet aveu eut l’effet d’une véritable révélation sur la jeune femme. « Oh. » émit-elle avec spontanéité, se noyant dans ses yeux limpides, reflet de son propre regard. Sa réponse, inévitablement, la ramenait à ses propres sentiments. Est-ce qu’elle l’aimait en retour ? Cette question bien sûr qu’elle se l’était posée maintes et maintes fois et très souvent, elle était arrivée à la conclusion que oui. Mais ça, c’était avant les révélations de cet été, son internement et d’autres événements bouleversants qui lui étaient arrivés. Elle vacilla doucement sur ses talons, mais gardant sa main sur les bras d’Aaron, tenant à garder un contact avec lui. Sa réflexion terminée, elle dû admettre que son attachement à Aaron était plein d’affection, de respect et d’attirance physique. Mais est-ce que leurs âmes étaient soeurs ? Elle ne le pensait pas. « Okay. » dit-elle avec douceur, caressant ses avant-bras avec tendresse. « Tu sais, c’est peut-être tout ce dont on a besoin. » Après tout, de nombreux couples s’aimaient à deux vitesses et Winifred pouvait tout à fait s’imaginer un avenir avec Aaron - s’ils arrivaient à faire l’impasse sur leurs différends répétitifs. Malgré la face qu’elle tentait de garder, elle sentit dans ses entrailles une voix intérieure se lamenter. Au fond d’elle, se résigner à vivre en couple sans amour partagé était très difficile. Toutefois, elle était prête à le faire pour Aaron. La question était : est-ce qu’il méritait d’être dans une relation sans confiance et sans amour réciproque ? « Ou peut-être pas. » Elle soupira et relâcha ses bras, laissant sa main retomber le long de son corps. « J’ai besoin de réfléchir. » Elle se pencha vers la table basse et attrapa sa tasse de thé qu’elle but d'une traite, la bouche sèche. Elle fit alors volte-face et se dressa sur la pointe des pieds pour dérober un baiser au pompier. Un baiser hâtif, en demi-teinte. « Je t’appelle. » Un sourire de façade aux lèvres, elle se faufila alors hors de la pièce, hors de sa vue avec une vitesse désarmante.

_________________
❝ Can't keep my hands to myself - I mean, I could but why would I want to? ❞

i can see the fire through your eyes

Aaron Edwards

behind
messages : 1248
name : vodka paradise
face + © : alex ludwig - ©all saouls
multinicks : jules, gabriel, evelyn

age (birth) : 22 ans, 12/08/1998
♡ status : broken heart
work : firefighter
activities : clubs, sport
home : bridgewater way
points : 885
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : dispo

what's love but a second hand emotion Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion · Mar 24 Nov 2020 - 23:29


Malgré tout ce qui a pu se produire avec Winifred, malgré le fait que vous vous soyez considérablement éloignés ces derniers mois et que vous n’arrivez plus à vous entendre et passer de bons moments comme avant, l’attachement est toujours là. T’as développé des sentiments envers elle et pas besoin d’être devin pour le comprendre. Si tu n’étais pas amoureux, tu ne serais sans doute plus là à t’évertuer à te battre pour sauver votre relation. C’est ça l’amour. Aussi imprévisible que détestable. Et ça te saoule aussi de ressentir ces choses-là envers la brune. Tu aurais aimé que ça soit beaucoup plus simple. De pouvoir lui dire que votre relation n’a ni queue ni tête et qu’il vaut mieux que vous en restiez là. Mais tu te rattaches aux bons moments que vous avez vécu tous les deux. Et t’es persuadé qu’il pourrait y en avoir d’autres. Mais impossible de passer le cap. Tu t’en sens pourtant prêt. Tu fais beaucoup d’efforts pour lui pardonner et passer outre son trouble. Mais il en faut qu’elle en ait envie elle aussi et sa réaction lorsque tu lui avoues tes sentiments te laisse sans voix. – Peut-être. – Si au départ, une lueur d’espoir est née lorsqu’elle déclare que c’est sûrement tout ce dont vous avez besoin.  Celle-ci s’éteint brusquement lorsqu’elle se ravise. Tu aurais aimé qu’elle te dise que c’est réciproque. Qu’elle t’aime aussi. Mais ça ne vient pas. Et tu ne sais pas quoi en penser. Est-ce qu’elle préfère ne rien dire ou est-ce qu’elle ne ressent rien pour toi ? T’en sais trop rien. Tes pensées se bousculent tant sa réaction te laisse perplexe. Elle a besoin de réfléchir. Tu tombes un peu des nus. Elle a besoin de réfléchir à quoi ? Voilà qu’elle te plante en t’offrant un baiser volé après avoir prit son goûter. Elle t’appelle. Cela veut dire quoi ça au juste ? Tu dévoiles ta flamme et elle prend la fuite. Sérieusement ?! T’es tellement sous le choc que tu ne parviens pas à dire quoi que ce soit. Pourtant, ce n’est pas l’envie qui t’en manque. Tu rêverais de te lever pour l’intercepter et lui dire que tu mérites mieux que ça et qu’elle n’a pas le droit de partir maintenant. Tu la laisses pourtant filer. Peut-être à tout jamais. Mais ne serait-ce pas un mal pour un bien ?



Sujet terminé.

_________________


I am in misery
There ain't nobody
Who can comfort me, oh-yeah
Contenu sponsorisé




behind
the mask

what's love but a second hand emotion Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: what's love but a second hand emotion ·
 
what's love but a second hand emotion
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Bridgewater Way-
Sauter vers: