hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 I used to find comfort in your arms.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row
Aller en bas 

Winnie Horsfall

messages : 1308
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © mine & sersh.
multinicks : marley, keane, alvin, joona.
points : 1475
age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : leslie's party, dewey.

I used to find comfort in your arms. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· I used to find comfort in your arms. · Mer 14 Oct 2020 - 12:48
Will you show me the piece of my heart I've been missing?
Won't you give me the part of myself that I can't get back?

October 2020

@Peter Hartsfield

Assise sur le canapé du salon, Winnie observait un point invisible sur le mur blanc qui lui faisait face depuis une bonne demi-heure à présent. Le repas avait été des plus agréables, la maîtresse des lieux était par ailleurs une excellente cuisinière, mais le problème ne résidait pas dans la qualité d’accueil de ses hôtes. Plus tôt dans la soirée, elle s’était présentée au domicile des Hartsfield dans l’espoir de passer un peu de temps avec Peter mais, après avoir frappé plusieurs coups à la porte, elle fut surprise de constater l’absence de son meilleur ami chez lui. Ce rendez-vous avait été pris et approuvé par les deux partis, raison pour laquelle elle lui en tenait légèrement rigueur pour cet oubli. Côtoyer la famille du petit brun ne la dérangeait aucunement, à dire vrai elle avait passé un nombre incalculable de journées sous ce toit et à chaque fois, elle avait toujours été très bien reçue, mais cela ne suffisait pas à faire taire la déception naissante de l’instant présent. « Tu veux boire quelque chose ? » lui demanda alors Mrs Harstfield, probablement en raison de son air absent. « Non merci, » répondit-elle avec politesse. « Est-ce que je peux monter l’attendre là-haut ? » ajouta-t-elle en commençant déjà à se redresser. « Oui bien sûr, fais comme chez toi ma chérie. Tu connais la maison. » Après un bref hochement de tête, Winnie se remit debout et disparut sans plus tarder à l’étage qu’elle connaissait par cœur, comme le reste de l’habitation. Depuis le temps, elle n’avait plus vraiment besoin d’invitation pour se présenter chez eux, néanmoins elle faisait toujours preuve de politesse et d’une certaine tenue au contact des parents de son ami, souhaitant avant tout bien faire. C’était un peu comme une deuxième maison pour elle, pour autant elle respectait – dans la mesure du possible – les règles établies sous ce toit. Et quand elle ne parvenait pas à s’y tenir, elle usait de stratagèmes pour ne pas se faire prendre. Dans un profond soupir, elle se laissa tomber comme une masse sur le lit de Peter et s’occupa comme elle le pouvait en trainant sur son téléphone portable. Le temps lui sembla étrangement long jusqu’à son retour, lorsque la jeune femme avait une idée en tête, elle ne parvenait pas à se concentrer sur autre chose et ce soir, son esprit était focalisé sur le fait que son meilleur ami avait banalement oublié qu’ils devaient se voir. Elle ignorait ce qui était venu perturber son quotidien depuis plusieurs mois désormais mais elle le trouvait indéniablement changé. Il était beaucoup moins présent pour elle, il semblait même parfois mystérieux ou dans la lune alors qu’ils n’étaient pas supposés avoir de secrets l’un pour l’autre. Par conséquent elle le soupçonnait de lui cacher certains détails de sa vie, des nouveautés, des chamboulements, des doutes, n’importe quoi qui justifierait son comportement récent. Si elle gardait des choses pour elle et ne dévoilait pas tout de son jardin secret, elle ne le pensait pas capable d’en faire de même, Peter n’était pas comme elle, non, il menait une vie plutôt droite, il était un jeune homme honnête et ne s’amusait pas à dissimuler des facettes de son existence susceptibles de blesser une autre personne. Si tout cela s’avérait vrai, alors pourquoi éprouvait-elle cette désagréable impression d’être maintenue à distance ? Certes n’étaient-ils plus ces deux adolescents qui dormaient dans le même lit et discutaient pendant des heures avant de trouver le sommeil, le temps les avait fait mûrir et sans qu’elle ne fût préparée au changement, Peter avait instauré certaines limites entre eux. Cela avait causé quelques heurts, rien de bien méchant, mais des tensions existaient bel et bien entre les deux jeunes gens.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.
write your sins away.

Peter Hartsfield

messages : 1556
name : corpsie.
face + © : c. rowe + ©me & unknown.
multinicks : bee & ollie & tony & isaac & maisie.
points : 752
age (birth) : 24. (24.05)
♡ status : 。◡‿◡。
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : the family house on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on {0/4} eliot, james, winnie, leslie's bf.

I used to find comfort in your arms. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I used to find comfort in your arms. · Ven 16 Oct 2020 - 13:46
« Oh, quelle merveilleuse idée, Hartsfield ! Bravo ! » La lèvre inférieure coincée entre ses dents, Peter essayait tant bien que mal de recouvrir sa main gauche d’une bande de sparadrap pour stopper le filet de sang qui s’écoulait de sa paume. Quelques jurons plus tard, il se plaça devant le cadre de son lit tout juste monté – à quel prix ?! – et jeta un regard en direction du matelas au poids bien trop conséquent pour qu’il prenne le risque de le déplacer tout seul. Il en avait déjà fait assez. Allez savoir pourquoi, le jeune agent immobilier s’était mis en tête de faire la surprise à ses amis les plus proches en se créant un petit nid douillet en secret, sans en toucher un mot à des personnes autres que ses parents. Il voulait prouver à tous qu’il avait grandi, qu’il s’était émancipé, qu’il était capable de se prendre en charge. Les picotements dans sa main lui rappelèrent amèrement qu’il était encore loin du compte, cependant il choisit de passer outre et regarda enfin l’heure sur son téléphone. Une nouvelle insulte à l’encontre de lui-même résonna dans l’appartement à moitié meublé et il s’empressa de ranger du mieux qu’il pouvait avant de prendre la route pour retourner au domicile parental. Il venait de louper le repas, et connaissant ses géniteurs, il récupérerait son plat au réfrigérateur, le passerait au four à microondes et mangerait sans autre compagnie que la sienne. Il l’avait mérité. Les Hartsfield n’avaient que moyennement accepté son désir d’acheter son propre logement, ils n’étaient pas encore disposés à laisser s’envoler le dernier de leur oisillon, et ce même si le reste de la fratrie était parti bien plus tôt que lui, en terme d’âge. « Je suis rentré ! Je vais me laver ! » annonça-t-il à destination du couple installé devant la télévision, dans le salon, et il enjamba quatre à quatre les marches pour débarquer dans une chambre pas aussi vide qu’il l’aurait imaginé. « Hé ! » lança-t-il d’une voix qu’il souhaitait assurée mais qui ne l’était qu’à moitié, l’individu ayant totalement oublié le rendez-vous prévu avec sa meilleure amie. C’était étrange, d’ailleurs, d’avoir eu à arrêter une date dans un calendrier, pour eux qui avaient pour habitude de se voir sans raison particulière, au gré de leurs envies respectives – surtout celles de Winnie. « Je… J’ai pas vu l’heure passer, ça fait longtemps que tu es là ? » Malgré son désir intense d’effacer la journée sous le jet d’une bonne douche tiède, il vint poser ses fesses sur le bord du matelas et se pencha pour déposer un bisou affectueux sur la tempe de son amie. « Désolé. »

_________________


I wanted you to know that I love the way you laugh, I wanna hold you high and steal your pain away.

Winnie Horsfall

messages : 1308
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © mine & sersh.
multinicks : marley, keane, alvin, joona.
points : 1475
age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : leslie's party, dewey.

I used to find comfort in your arms. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I used to find comfort in your arms. · Lun 19 Oct 2020 - 18:57
Au moment où la voix de Peter retentit à l’étage du dessous, Winnie eut le réflexe de se redresser pour s’installer en position assise et cala rapidement un oreiller entre son dos et la tête de lit. Il était vrai que les deux jeunes gens n’avaient pas besoin de raison particulière pour se côtoyer, lorsqu’ils souhaitaient se voir, ils se contentaient généralement de rejoindre le domicile de l’autre et sans forcément annoncer leur venue au préalable. Si aujourd’hui elle prenait les choses un peu trop à cœur, c’était probablement parce qu’elle sentait le vent du changement approcher, imperceptiblement. Elle ne parvenait pas à mettre le doigt dessus avec exactitude mais elle restait persuadée que des événements allaient arriver ; son instinct lui soufflait l’idée et elle avait pour habitude de s’y fier. Sa relation avec le petit brun était particulière, dérangeante certains diraient, mais plus le temps passait, plus elle avait l’impression qu’il mettait une forme de distance entre lui et elle, ce qui la dérangeait grandement car elle plaçait le jeune agent immobilier en première position dans sa vie. Leurs rapports n’étaient pas parfaits et, au fond d’elle, elle ressentait comme un manque alors qu’ils se voyaient régulièrement. Sans doute n’arrivait-elle pas à totalement tirer un trait sur les adolescents qu’ils avaient autrefois été. L’amour qu’elle lui portait ne datait pas d’hier, il était solide et permanent, en plus d’avoir donné lieu à des comportements parfois douteux, voire malsains, de la part de la jeune femme. Peut-être était-elle encore enfermée dans ce rôle de gamine perturbée qui comptait uniquement sur le soutien de son meilleur ami pour aller de l’avant. Les choses avaient pourtant changé, ses sentiments pour lui avaient également évolué, elle tenait énormément à lui mais avait toutefois cessé d’espérer une quelconque romance entre eux. D’où pouvait donc provenir cette sorte de torture intérieure, ces maux de ventre inutiles et cette culpabilité ? Même s’ils donnaient l’impression du contraire, les non-dits faisaient désormais partie de leur relation et l’existence même de ces derniers contraignaient parfois Winnie à agir de manière bien étrange, comme si elle ne parvenait plus à trouver sa place dans cette amitié. « Salut, » dit-elle en levant les yeux de son téléphone lorsqu’il entra dans la chambre. Maintenant qu’il se tenait près d’elle et qu’elle pouvait le regarder, elle n’arrivait plus à lui en vouloir. Après tout, ils s’étaient déjà vus deux fois cette semaine, de ce fait elle n’avait aucune raison de se plaindre de ce retard. « Ça doit faire deux heures, enfin je crois… » répondit-elle dans un petit haussement d’épaules. « Tu as passé une bonne journée ? Ou plutôt début de soirée ? » demanda-t-elle sans aucune animosité dans la voix. Elle n’était pas qu’une immense brindille dotée d’une grande gueule, elle savait aussi tempérer son caractère fougueux. De plus, l’attente avait contribué à l’apaiser. « Je peux rentrer si tu préfères rester seul, » ajouta-t-elle en posant déjà un pied au sol. Il avait mentionné la nécessité de se laver en franchissant le seuil de la maison familiale et était directement monté à l’étage, sans doute dans l’espoir d’être tranquille.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.
write your sins away.

Peter Hartsfield

messages : 1556
name : corpsie.
face + © : c. rowe + ©me & unknown.
multinicks : bee & ollie & tony & isaac & maisie.
points : 752
age (birth) : 24. (24.05)
♡ status : 。◡‿◡。
work : real estate agent.
activities : hanging out with friends, drinking beers, going to church, avoiding the family drama, avoiding his own inner drama.
home : the family house on harbor row.

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : on {0/4} eliot, james, winnie, leslie's bf.

I used to find comfort in your arms. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I used to find comfort in your arms. · Hier à 21:49
Malgré sa fatigue et la journée laborieuse qu’il traînait dans les pattes, il était content de voir un visage amical et familier, peut-être qu’une soirée agréable avec sa meilleure amie, comme au bon vieux temps, était pile poil ce qu’il lui fallait, qu’ils pourraient passer des heures à refaire le monde en admirant les étoiles par la fenêtre – il faisait hélas trop froid pour s’allonger dehors – et à imaginer un avenir radieux en compagnie l’un de l’autre. Ces idées folles semblaient si lointaines, comme si elles dataient d’une autre vie. Les deux amis continuaient de se voir souvent, en dépit d’une fréquence moins intensive qu’auparavant qui lui revenait totalement, car il avait privilégié la compagnie d’Eliot par rapport à Winnie, car il avait l’impression de ne plus avoir autant besoin d’elle qu’avant, lorsqu’elle était le soleil autour duquel son univers tournait. « Deux heures ? » Il grimaça et baissa la tête, tout penaud. « Je suis désolé... Bof, y a eu du bon et du moins bon, mais on va dire que ça a été, oui, la routine, merci. » Il avait eu quelques rendez-vous peu probants au cours de la matinée, le summum des dernières douze heures avait été la réception de son matelas, qui l’avait bien vite heurté par la suite. Il posa dans un geste rapide sa main sur le poignet de Winnie afin de l’empêcher de fuir. « Non, reste. » Il ôta ses doigts comme s’il s’était brûlé et se racla la gorge. « Je veux dire, tu peux rester, ça me fait plaisir que tu sois là. » Il se sentait hésitant, ce qui ne lui ressemblait guère en compagnie de son échalas de meilleure amie. « Je vais me débarbouiller vite fait, ok ? Promis, cette fois, je ne prendrai pas deux heures ! » Il lui adressa un nouveau sourire, plus assuré, et disparut sans demander son reste dans la pièce voisine. Un petit quart d’heure plus tard, il respecta sa promesse et refit son apparition dans sa chambre, habillé d’un pantalon de pyjama à motif pied-de-poule et d’un t-shirt promotionnel à l’effigie d’un célèbre soda. Il se laissa tomber comme une masse dans son lit – qui ne le serait bientôt plus – et cala un bras derrière sa tête avant de la tourner vers la jeune Horsfall. « Toi, ça va ? » Il ne lui avait même pas rendu sa question plus tôt, tout ingrat qu’il était, et ce simple détail réussit à attiser la culpabilité sourde qu’il ressentait déjà vis-à-vis d’elle, pour une raison qu’il feignait d’ignorer.

_________________


I wanted you to know that I love the way you laugh, I wanna hold you high and steal your pain away.
Contenu sponsorisé




I used to find comfort in your arms. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: I used to find comfort in your arms. ·
 
I used to find comfort in your arms.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» G - "Just Died In Your Arms" [Hentaï] [PV Mina]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row-
Sauter vers: