hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 everything will be alright (daphne)


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue
Aller en bas 

where's the good in goodbye?

Casey Abbott

behind
messages : 1570
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.sharman ⋅ all souls ⋅ bj
multinicks : milonathantommy

age (birth) : thirty two ⋅ 24|12
♡ status : widower, father.
work : veterinarian.
home : ocean avenue with colin.
points : 2008
moodboard :
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daphne (ali) ⋅ |open|

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· everything will be alright (daphne) · Ven 23 Oct - 0:53
i'll never let you out of my sight
We used to talk every day and night but now when we're talking, It don't feel right.

@Daphne Shearer - 21 octobre 2020.
De retour depuis près d'une semaine, Casey reprenait doucement ses marques à Windmont Bay et surtout sur ce fuseau horaire. Il n'avait jamais été champion pour s'adapter au décalage horaire et le fait que Colin soit éveillé la moitié de la nuit, lui aussi, n'aidait certainement pas le jeune papa à se faire un nouveau rythme. Daphne continuait de se proposer pour aider afin qu’il puisse finir sa nuit mais Casey insistait bien souvent pour s’en charger à présent, lorsqu’il n’était pas trop épuisé pour le faire. Sans la présence de sa meilleure amie, il n’aurait de toute façon pas d’autre choix. Retourner travailler une semaine après son retour n’aidait pas non plus à effacer les marques bleues sous ses yeux, mais le britannique s'était absenté de longues semaines et ne pouvait décemment pas se permettre de se prendre un peu plus de temps personnel, à moins de vouloir perdre son emploi. Son patron s'était montré compréhensif vu sa situation et le fait qu'il n'avait pratiquement pas pris un seul jour depuis le décès de sa femme, mais il y avait des limites à ne pas dépasser. C'est sur le coup de vingt heures qu'il passa la porte d'entrée de chez lui, les mains remplies des courses qu'il était passé faire sur le retour. Le visage du vétérinaire s'illumina en voyant Colin courir vers lui dans son petit pyjama toy story, laissant ses achats sur le sol pour le soulever rapidement, ravi de constater qu’il n’était pas encore au lit. « Hey bonhome. » Si le petit semblait parfois préférer la présence   de Daphne à la sienne, Colin ne donnait pas l'impression de tenir rigueur à son père pour ces neuf premiers mois à prétendre qu'il n'existait pas. Ces quelques semaines à Londres leur avaient fait le plus grand bien et d'une certaine façon, Casey était persuadé que le fait d'être entouré " d'inconnus " avait aidé à consolider son lien avec son fils, qui s’était donc tourné vers le seul visage connu du groupe. Le bambin s’était bien vite habitué à passer dans les bras de ses grands-parents et son arrière grand-mère, mais c’est toujours dans ceux de son père qu’il finissait une fois fatigué ou boudeur. Si cela ne faisait qu’amplifier sa culpabilité, Casey n’en était pas moins heureux de savoir qu’il n’était pas trop tard pour créer un réel lien entre eux. Le petit dans un bras, il s’abaissa pour récupérer les courses, aidé de Daphné, avant de se rendre à la cuisine pour poser celles-ci sur le plan de travail et y asseoir Colin également. « Tu vas aller faire dodo? » Casey questionna, récoltant un petit hochement de tête de la part du petit qui était trop fatigué pour ronchonner. « Je m’occupe de lui. » Casey informa Daphne, avant de soulever le petit prince à nouveau, s’approchant de sa meilleure amie pour qu’elle puisse l’embrasser. « Tu dis bonne nuit à tata? » Ses petits bras se tendirent vers elle et Casey patienta qu’ils aient fini leur petit câlin du soir pour le récupérer et se rendre à l’étage. Lui qui avait essayé de fuir la maison le plus souvent possible, afin de ne pas se retrouver en présence du petit, se retrouvait à présent à regretter de rentrer si ‘tard’, lorsqu’il était temps pour Colin de rejoindre les bras de Morphée. Ça ne lui plaisait pas vraiment de le croiser quelques minutes seulement, mais sa carrière était sa vie et il ne pouvait définitivement pas tirer un trait dessus, même pour quelques mois, car le prêt de la maison n’allait pas se payer seul. Après une trentaines de minutes, Casey rejoignit Daphne à la cuisine où elle s’occupait du repas, ce qui le fit sourire quand bien même son estomac, lui, se nouait légèrement. Ils n’avaient pas pris le temps de discuter réellement et peut-être était-il temps qu’ils se lancent. « T’as besoin d’aide ? » Il offrit dans un premier temps, ignorant comment il était censé amener ce sujet sur le tapis.

_________________

a whole lot of leavin
i close my eyes and picture you're hand in mine. i still hear your voice that takes me back to that time where i can find a reason to be strong.

there's bravery in being soft

Daphne Shearer

behind
messages : 1616
name : margot
face + © : Candice King + intheair
multinicks : finn▴ ali ▴ gibi ▴ ayden

age (birth) : 30 yo (14/01)
♡ status : separated▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : big lonely house on Ocean Avenue.
points : 1863
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Casey ▴ Riley ▴ Blake ▴ TC Evelyn | en/fr ▴ closed

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Dim 25 Oct - 0:25
Installée dans le salon après avoir passé la journée en tête à tête avec Colin, Daphne était en train de lui montrer comment mettre ses jouets en bois dans les bons trous en fonction de leur forme. C’était aussi impressionnant que fascinant de voir un petit être évoluer et apprendre des choses qui semblaient évidentes aux adultes, surtout parce qu’il semblait ne jamais renoncer. Colin éclata de rire en voyant le cube tomber dans son trou, comme si c’était la chose la plus drôle qui existait sur terre et Daphne s’apprêtait à embrasser sa joue quand la porte d’entrée s’ouvrit. Tournant tout de suite la tête vers la porte, Colin se redressa et courut vers son père sous les yeux émus de la pianiste. Elle se releva à son tour et rejoint Casey pour récupérer les courses. “Il devrait déjà être au lit mais il a fait sa sieste tard et j’me suis dit que ça te ferait plaisir de le voir éveiller quelques minutes…” Si Daphne se doutait bien que Casey ne lui en tiendrait pas rigueur, elle tenait aussi à ce qu’il sache qu’elle ne prenait pas des libertés sur son éducation. Et puis… Daphne se rendait bien compte qu’elle n’avait pas tout à fait la place d’une tante pour cet enfant. A vouloir être présente pour Colin et Casey, elle s’était attachée plus que de mesure au bébé. Elle avait commencé à prendre soin de lui probablement lors de l’un des pires moments de sa vie et maintenant que les choses ne s’étaient pas arrangés, Daphne se rendait compte qu’elle devait prendre du recul. Elle n’en avait aucunement envie et continuerait de faire l’autruche aussi longtemps que cela serait possible mais elle savait bien que ce n’était pas normal d’être un peu déçu que Casey se lève la nuit pour s’occuper de lui désormais… Daphne était sincèrement heureuse du lien qui se développait entre eux, tant pour Casey qui redevenait un peu lui-même que pour Colin qui avait besoin de son père. C’était juste qu’elle était comme… jalouse de ces moments auxquels elle n’avait plus le droit. “T’inquiète, je peux les prendre.” précisa-t-elle lorsqu’il s’abaissa pour ramasser les courses. Elle l’accompagna dans la cuisine et commença à ranger chaque chose à sa place, qu’elle connaissait désormais par coeur. Elle venait de refermer le réfrigérateur quand Casey lui demanda s’il était fatigué et Daphne les observa d’un air attendri avant de se rapprocher pour prendre Colin dans ses bras quelques minutes. Elle lui murmura à l’oreille qu’elle aimait et lui souhaita de faire de jolis rêves plein d’animaux avant de le remettre dans les bras de Casey. Hésitant une seconde à les suivre, Daphne secoua doucement la tête et finit de ranger les courses avant de se mettre à leur préparer une salade composée. Elle n’avait pas particulièrement d’idées de quoi à faire dîner et maintenant que le frigo était plein de légumes, c’était la seule chose à laquelle elle pouvait penser. Elle sortit deux pièces de poulet du frigo qu’elle assaisonna puis mis dans une poele pour les faire cuire à basse température avant de couper les légumes en petits morceaux. Elle était en train de découper les morceaux de poulet en petits morceaux pour les mettre dans la salade quand Casey redescendit. “Non, non c’est quasi prêt.” Elle releva le regard vers lui, souriante et l’interrogea : “Alors comment était ta première journée ? Pas trop compliqué le retour à la vraie vie ?” Daphne, elle, n’était absolument pas pressée de retrouver la sienne, prolongeant probablement plus que de raison sa parenthèse à Windmont Bay. Au fur et à mesure que les semaines passaient, la pianiste avait de moins en moins envie de repartir et avait même contacté son agent pour savoir s’ils pourraient s’organiser pour qu’elle puisse avoir comme résidence principale cette petite ville d’Oregon. Evidemment, si c’était le cas, elle devrait se trouver un appartement mais pour l’heure, elle était heureuse de retrouver son meilleur ami tous les soirs - surtout après autant de temps sans se voir, elle n’y était vraiment plus habituée - et n’était pas prête à renoncer à la complicité qu’ils commençaient réellement à retrouver.

_________________
(uc)

where's the good in goodbye?

Casey Abbott

behind
messages : 1570
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.sharman ⋅ all souls ⋅ bj
multinicks : milonathantommy

age (birth) : thirty two ⋅ 24|12
♡ status : widower, father.
work : veterinarian.
home : ocean avenue with colin.
points : 2008
moodboard :
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daphne (ali) ⋅ |open|

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Jeu 19 Nov - 18:37
Dés la porte passée, c’est dans ses bras que Casey le pris, sautillant pour le bercer en le gardant contre lui. « Tu as bien fait. » La rassura-t-il lorsque Daphne se justifia sur le fait que Colin soit encore levé si tard. Ce n’était pas comme s’il devait se lever pour aller à l’école le lendemain, même si l’anglais savait qu’il était important pour le bambin d’avoir un bon rythme. « Je vais essayer de m’organiser pour avoir des shifts le plus tôt possible. » Casey annonça tout en se dirigeant vers la cuisine, réfléchissant déjà à comment il allait pouvoir présenter cela à son patron. Il pouvait, sans doute, opérer très tôt le matin avant l’ouverture de la clinique et commencer à recevoir dés huit heures, bien que c’était déjà un peu ce qu’il faisait. Peut-être que Casey n’allait pas avoir le choix d’abandonner quelques heures, afin de les troquer pour la compagnie de son fils. Si ça lui semblait totalement irréaliste il y a encore quelques mois, c’était un sacrifice évident aujourd’hui.
Le vétérinaire abandonna Daphne et les courses pour monter à l’étage et déposer le petit dans son lit, lui racontant sa journée comme s’il comprenait un traitre mot de ce qu’il racontait. Il eut quand même droit à quelques gazouillis en guise de réaction, avant que ses paupières ne se fassent lourdes et qu’il se laisse happé dans les bras de Morphée. Casey profita quelques minutes de plus de ce calme, les yeux rivés sur la petite poitrine de Colin qui se soulevait et s’abaissait au rythme de sa respiration, avant de finalement rejoindre sa meilleure amie à la cuisine.  
Savoir que son fils était en présence de sa tante toute la journée avait quelque chose de rassurant. Si Casey n’avait pas hésité à le confier à des baby-sitters qu’il ne connaissait ni d’Eve ni d’Adam les premières semaines, il réalisait aujourd’hui qu’il avait été quelque peu inconscient. Certes, il n’avait pas énormément d’options devant lui puisqu’il travaillait toute la journée et que Tess n’avait pas désiré chercher une crèche en avance. A vrai dire, il ignorait un peu comme sa femme comptait s’en sortir, puisqu’elle avait toujours été clair sur le fait qu’elle reprendrait le travail, au minimum à mi-temps, dés la fin de son congé maternité. Peut-être avait-elle espéré voir Casey se libérer de plusieurs heures, ou qu’elle comptait sur ses parents, malgré l’état de santé fragile de sa mère. Toujours est-il qu’ils n’avaient engagé personne pour les aider, autre qu’une femme de ménage une fois par semaine, principalement pour les lessives - car s’il y a bien une chose que la jeune Shearer-Abbott détestait, c’était bien le repassage. Casey s’était donc retrouvé seul, désemparé, avec un bébé qu’il ne parvenait même pas à regarder. Le confier à des jeunes femmes, aussi inconnues soient-elles, avait été le seul choix possible pour le vétérinaire, mais il était reconnaissant de l’arrivée de sa meilleure amie à Windmont Bay. Plus qu’il ne pourrait jamais le lui dire. Colin avait gagné une tante, quelqu’un qui prenait soin de lui au quotidien et surtout qui l’aimait plus que tout, lui qui devait désespérément manqué d’amour. Si Casey essayait de se rattraper plutôt que de se punir pour ces mois à ne pas le regarder, il était parfois compliqué pour lui de ne pas culpabiliser, plus encore lorsqu’il voyait son fils courir vers lui et tout lui pardonner. Colin était l’innocence même, bien trop petit pour se montrer rancunier alors qu’il en avait toutes les raisons. La pédiatre avait d’ailleurs dit, mot pour mot, à l’anglais qu’il avait beaucoup de chance, car les bébés ressentaient tout. Le problème à présent était que, aussi reconnaissant que Casey pouvait l’être, Daphne avait pris une place dans leur vie qui ne lui appartenait pas et qui était malsaine, aussi bien pour eux que pour elle. Casey n’avait aucune idée de comment aborder ce sujet avec elle alors que la jeune femme traversait une épreuve dans sa vie personnelle, pourtant il savait qu’il allait devoir le faire au plus vite afin de remettre les pendules à l’heure. Le tout était de trouver comment le faire sans la blesser. « Ça a été. Tu savais que Blake a été engagée à la clinique en tant que réceptionniste ? » Ils n’en avaient pas parlé, mais les deux jeunes femmes devaient forcément s’être confiée à ce sujet. « Elle m’avait envoyé un message pour me prévenir il y a quelques jours mais c’était quand même bizarre de la voir là. » Pas désagréable mais tout de même étrange. « Sinon rien de spécial à signaler… Irvine n’était pas ravi de mon départ précipité en aout, mais il a compris mes raisons. » Tout du moins, il avait accepté les excuses de Casey et décidé de le garder à la clinique. Heureusement, parce que le vétérinaire s’était donné corps et âme à elle ces cinq dernières années et aurait eut beaucoup de mal à accepter une mise-à-pied. « Et toi, la journée avec le petit ? »

_________________

a whole lot of leavin
i close my eyes and picture you're hand in mine. i still hear your voice that takes me back to that time where i can find a reason to be strong.

there's bravery in being soft

Daphne Shearer

behind
messages : 1616
name : margot
face + © : Candice King + intheair
multinicks : finn▴ ali ▴ gibi ▴ ayden

age (birth) : 30 yo (14/01)
♡ status : separated▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : big lonely house on Ocean Avenue.
points : 1863
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Casey ▴ Riley ▴ Blake ▴ TC Evelyn | en/fr ▴ closed

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Sam 5 Déc - 23:29
Si la présence de Colin dans la vie de Daphne était réellement salvateur, la pianiste n’était pas certaine que quiconque sache dire pourquoi et à quel point. Si elle était évidemment triste que son mariage ait pris fin, que la plus belle et grande promesse qu’elle ait jamais faite à quiconque parte en fumée, elle était  certaine que personne ne se doutait des réelles raisons de cette tristesse qui faisait perdre à ses sourires leur éclat habituel. Ce n'était pas son divorce en lui-même mais plutôt d’avoir mis autant de temps à ouvrir les yeux, à comprendre que la personne à sauver n’était pas Alexander mais elle. Et pourtant, elle l’avait aimé son Alexander. Une part d’elle l’aimait encore, d'ailleurs. Parce qu’il n’était pas que le monstre qui avait laissé des traces indélébiles sur son corps et dans son cœur. Il était aussi toutes les jolies choses qu’elle avait conté à ses amis et plus encore. Il était aussi merveilleux que détestable. Mais honnêtement quand Colin passait ses journées à découvrir le monde, à apprendre les choses les plus basiques et éblouissantes à la fois, vous réclamer toute votre attention, tout cela semblait bien lointain, presque dérisoire. Daphne savait bien qu’elle ne pourrait pas toujours se réfugier derrière ce rôle qui n’était pas le sien mais aussi longtemps qu'on la laisserait faire, elle en profiterait pour pouvoir respirer un peu plus. Elle en avait tout simplement besoin. “Peut-être l’inverse, si c’est plus simple ? Que tu le vois le matin ou le soir, ça revient au même, non ?” Dans tous les cas, Daphne ne doutait pas un instant qu’il devait être frustré de ne pas pouvoir consacrer plus de temps à son fils.
Daphne était en train de sélectionner quelques légumes dans le frigo quand le prénom de son ex-mari s’afficha sur son téléphone. Elle hésita une seconde à répondre, tendant l’oreille vers l’étage pour voir si Casey redescendait mais elle rangea finalement son téléphone dans sa poche, même si aucune des marches de l’escalier ne semblait craquer. Si une part d’elle voulait bien évidemment savoir ce que Alexander avait à lui dire - peut-être voulait-il formuler des excuses pour ce qu’il lui avait fait subir, peut-être avait-il enfin trouver la force de se faire soigner, la jeune femme avait surtout envie de pouvoir profiter de quelques heures auprès de Casey. Elle voulait savoir comment s’était passé sa journée de travail et avait hâte de parler de tout et de rien avec lui, de l’entendre lui parler un peu plus de Londres. Ils avaient eu l’occasion de beaucoup en parler depuis son retour mais Casey semblait régulièrement se souvenir d’une anecdote sur ce que son petit monstre avait trouvé à faire et Daphne ne se lassait pas de les entendre.
Lorsque Casey la rejoignit dans la cuisine, elle avait éteint son téléphone et le dîner était quasi prêt. Rentrant directement dans le vif du sujet, la jeune femme ne put s’empêcher de grimacer en l’entendant prononcer le nom de Blake. Elle n’avait évidemment pas oublié que sa meilleure amie avait pris le poste de réceptionniste à la clinique mais c’était un élément qu’elle avait choisi de ne pas mentionner à Casey. D’abord, parce qu’elle l’avait appris lorsqu’il se trouvait encore à Londres et qu’elle n’avait pas voulu l’importuner avec ce genre de choses. Ensuite, parce qu’elle se souvenait que trop de la réaction qu’il avait eu quand il avait cru que Daphne avait essayé de se mêler de sa vie amoureuse à cause de la jeune femme. C’était sans doute une réaction disproportionnée de la part de la pianiste, mais puisque Casey et elle semblaient enfin se retrouver, reconstruire leur amitié solide, elle ne souhaitait pas prendre le risque de l’ébrécher avec quelque chose qui n’était pas de son fait. Un sourire soulagé se dessina sur les lèvres de la demoiselle lorsque Casey lui précisa que Blake l’avait prévenu quelques temps plus tôt. Elle oubliait sans cesse que les deux étaient en contact. C’était un peu étrange au vu du départ de leur relation mais Daphne n’avait aucune envie de s’en mêler. “Ouais j’imagine. J’avoue que j’étais surprise quand elle m’a dit qu’elle prenait ce poste mais il faut dire ce qui y est : Blake est pleine de surprise. Elle n’est jamais là où on l’attends.” Finissant de remuer la salade, elle se dirigea ensuite vers les placards pour attraper des assiettes et couverts avant d’offrir un sourire rassurant à son ami. “D’ici deux jours, vous n’y penserez plus. Cela t’a fait du bien de retrouver tes patients ?” Elle ne savait que trop que l'amour que Casey avait pour les animaux, et se doutait bien que cet amour avait joué un rôle essentiel dans sa relation avec la soeur de la pianiste.  Peut-être avait-il l'impression de la retrouver un peu, lorsqu'il était à la clinique ? Etait-ce pour cela qu'il y avait passé tant de temps ? “C’était génial. On a fait plein de trucs ! Je lui ai montré des photos de Tess et de nous à Londres et je crois même qu’il t’a reconnu sur certaines photos. Et puis, on a été au parc et voir maman. Et là, on était en train de jouer à construire des tours.” Déposant les assiettes sur la table après y avoir posé des sets, Daphne lui demanda ce qu’il voulait voir avant de ramener le nécessaire sur la table. “Je crois que je me suis plus amusée que lui pour être honnête.” répondit-elle, un large sourire éclairant sur son visage.

_________________
(uc)

where's the good in goodbye?

Casey Abbott

behind
messages : 1570
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.sharman ⋅ all souls ⋅ bj
multinicks : milonathantommy

age (birth) : thirty two ⋅ 24|12
♡ status : widower, father.
work : veterinarian.
home : ocean avenue with colin.
points : 2008
moodboard :
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daphne (ali) ⋅ |open|

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Lun 28 Déc - 20:43
Jusqu’à lors, Casey n’avait pas réalisé à quel point il était compliqué d’allier vie privée et vie professionnelle, pour la bonne et simple raison que ses heures avaient été consacrées à la clinique depuis la naissance du petit. Le plan pour son éducation, la répartition des tâches et de leur temps, c’était avec Tess qu’il l’avait construit et lorsqu’on lui avait retiré l’élément principal de l’équation, le vétérinaire n’avait même pas essayé de s’adapter. Il avait pourtant la chance, financièrement, de pouvoir s’en sortir avec un mi-temps, au moins pendant la première année, mais l’idée ne lui avait même pas traversé l’esprit. Si le bambin avait besoin de lui, la clinique avait elle aussi perdu un vétérinaire lorsque Tess était décédée et Casey s’était vu dans l’obligation de faire un maximum d’heure pour combler son absence. C’est tout du moins l’excuse qu’il s’était donné, à lui-même comme aux autres. Maintenant qu’il y réfléchissait avec un peu de recul, il réalisait que c’était comme s’il avait voulu être le seul à subir la disparition de sa femme. Lui et son fils, qui s’était retrouvé avec un toit sur la tête mais pratiquement orphelin., pour le peu d’attention que son père avait daigné lui accordé. « Peut-être, oui. Je vais y réfléchir. Ça dépend de tes plans, aussi. » Daphne comptait-elle s’installer définitivement à Windmont Bay, ou cette situation restait-elle temporaire malgré le divorce qu’elle avait demandé ? Car si Alexander était un élément important de sa vie, sa carrière l’était tout autant et le britannique ne la voyait pas forcément s’enfoncer dans un trou aussi pourri de l’Oregon avec un tel talent. Il avait beau apprécié son aide et sa présence, il comptait bien la pousser à retrouver la scène, là où Daphne s’épanouissait. Casey ignorait si elle serait toujours là pour lui filer un coup de main à temps plein dans un avenir proche, où s’ils allaient devoir apprendre à se débrouiller sans elle. Si tel était le cas, il préférait le savoir avant de réorganiser tout son planning, afin de ne pas le faire à multiple reprises et embêter tout le monde à la clinique.
Pour l’heure, il laissa sa meilleure amie à la cuisine pour aller mettre, à contre-coeur, Colin au lit. La situation avait totalement changé, comparé à l’été dernier. Casey avait passé tant de temps en compagnie de son fils durant les quelques semaines qu’ils avaient passé à Londres que le voir à présent quelques minutes à peine sur la journée ne lui suffisait pas. Le bambin avait pourtant besoin de retrouver, au plus vite, un rythme régulier, d’autant plus qu’il était toujours perturbé par le décalage horaire que son père lui avait imposé à deux reprises. Casey trouvait que ça avait été bien plus simple dans l’autre sens, mais ce n’était sans doute qu’une impression ; il y avait eut beaucoup d’agitation autour d’eux, beaucoup de nouvelles têtes aussi et le jeune papa avait mit le côté bourgeon de son fils sur tout ça, quand il ne s’agissait peut-être que d’un manque de sommeil. Il n’était décidément pas le père de l’année.
De retour dans la cuisine, Casey se servit un verre de jus de fruit dans le frigo avant d’observer d’un oeil distrait les gestes de sa meilleure amie, angoissé à l’idée d’aborder le sujet de sa présence en son domicile. C’était injuste de sa part de la « jeter » maintenant qu’il s’en sortait mieux, après s’être reposé sur elle durant de longs mois, mais il savait au fond de lui que sa famille avait raison. Leur relation, leur petite vie de « famille », cette cohabitation… Ça n’avait rien de sain, ni pour elle, ni pour lui. Peut-être ne l’avait-il pas réalisé lorsqu’ils n’échangeaient que quelques mots concernant le petit, mais maintenant qu’ils retrouvaient leur complicité d’antan, c’était une toute autre chanson. A défaut de parvenir à balancer ce sujet sur la table, il aborda celui de sa meilleure amie qui était à présent réceptionniste, tout en se pinçant mentalement. Casey n’avait certainement pas oublié la dispute qu’avait provoqué les SMS de Blake, tant entre les deux jeunes femmes, qu’entre sa meilleure et lui, raison pour laquelle il mentionnait rarement son prénom. Il n’avait même jamais parlé à Daphne des quelques heures qu’il avait passé à la maison d’hôte de Blake pour lui donner un petit coup de main, afin d’éviter un nouveau coup d’éclat. Là, les mots étaient prononcés avant même d’y réfléchir. « C’est sûr. »  La jeune femme l’avait d’ailleurs surpris lorsqu’elle s’était montrée pleine de ressources et douées de ses mains, lorsque le vétérinaire l’avait plutôt visualisée comme une princesse à qui on ne pouvait demander de faire le moindre effort. Il hésita à demander si ça ne la gênait pas de la savoir à la clinique, avant de se raviser ; le poste lui avait été offert et que ça plaise ou non, Casey ne pouvait rien y faire pour changer la situation. « Oui. Londres c’était sympa mais retrouver mes habitudes et un certain rythme ça l’est aussi. » En dehors d’un voyage d’un mois en Australie, à la fin des études de Tess, Casey ne s’était jamais absenté pour une longue période pour des vacances parce qu’il avait besoin du boulot. Malgré l’enthousiasme de Daphne lorsqu’elle lui raconta leur journée, c’est une légère grimace qui pris place sur les lèvres de Casey à la mention de sa femme. S’il savait qu’il était important de parler d’elle à Colin, de lui montrer des photos - ce qu’il n’avait jamais pensé à faire, pour être honnête -, ses mots soulignaient juste que le gamin ne reconnaissait pas sa mère, pour la bonne raison qu’il ne la connaissait pas, du tout. Sans commentaire, Casey s’installa à table et adressa un sourire à la pianiste, tout de même heureux de la voir sourire, ce qui se faisait plutôt rare depuis qu’il l’avait retrouvée. « Je suis certain qu’il s’est éclaté aussi. » En tout cas, il s’était endormi comme une masse dés que sa tête avait touché son oreiller. « Merci pour le diner. » Et pour la journée avec le petit. « Bon appétit. » Dit-il en leur servant deux verres d’eau, avant de première une première bouchée de sa salade.  Après un petit silence, Casey se racla la gorge, venant essuyer sa bouche dans sa serviette avant de porter son attention sur sa meilleure amie. « Je voulais voir avec toi… Je ne veux pas que tu penses que je te mets à la porte, mais quels sont tes plans ? Tu penses t’installer à Windmont Bay ? » Casey évita soigneusement de prononcer le prénom de son futur ex-mari, essayant de parler sur le ton de la conversation pour la rendre un peu moins sérieuse qu’elle ne l’était réellement.

_________________

a whole lot of leavin
i close my eyes and picture you're hand in mine. i still hear your voice that takes me back to that time where i can find a reason to be strong.

there's bravery in being soft

Daphne Shearer

behind
messages : 1616
name : margot
face + © : Candice King + intheair
multinicks : finn▴ ali ▴ gibi ▴ ayden

age (birth) : 30 yo (14/01)
♡ status : separated▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : big lonely house on Ocean Avenue.
points : 1863
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Casey ▴ Riley ▴ Blake ▴ TC Evelyn | en/fr ▴ closed

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Sam 16 Jan - 22:11
Spoiler:
 

Alors que Casey et elle parlaient des aménagements qu’il pouvait faire à son emploi du temps pour passer plus de temps en compagnie de Colin, Daphne ne put s’empêcher de se tendre légèrement lorsqu’il lui parle de “ses plans”. Depuis qu’il était rentré de Londres, la jeune femme attendait le moment où cette conversation viendrait. Elle savait que ce n’était pas très juste de l’avoir appelé lorsqu’il était sur un autre continent pour lui demander si elle pouvait passer un peu de temps chez lui, sans préciser combien de temps elle resterait mais il était la seule personne vers qui elle avait vraiment eu envie de se retourner lorsque Alexander avait levé une fois de trop la main sur elle. Ce n’était pas son genre d’abuser de l’hospitalité de quelqu’un ni même d’imposer sa présence mais puisque Casey avait besoin d’aide pour s’en sortir avec Colin, la jeune femme s’était dit que c’était différent. Et ça l’était de toutes les fois où quelqu’un imposait sa présence, réellement mais ce n’était pas pour ça que ce n’était pas normal et qu’il ne faudrait pas envisager de reprendre un cours de vie plus normal à un moment ou un autre. “Oui, bien sûr.” répondit-elle rapidement avant de lui laisser quelques secondes pour demander plus de précisions. Lorsqu’il ne le fit pas, la pianiste se sentit soulagée et continua la conversation comme si de rien n’était, soulagée de voir qu’elle échappait une fois de plus à cette conversation qu’elle n’avait de cesse de reculer. Si Daphne n’avait jamais vécu seule depuis qu’elle avait rencontré Alexander et appréhendait quelque peu la vie de célibataire, elle savait aussi qu’elle se contentait de vivre chez les Abbott parce qu’elle pouvait y voir Colin à longueur de journée mais aussi parce qu’elle retrouvait enfin son meilleur ami. Après des années à être séparée de lui - par sa propre faute, certes, Daphne avait enfin l’impression de retrouver une part d’elle-même. Sa meilleure moitié, assurément. Ce n’était pas comme avant, parce qu’ils étaient des adultes maintenant et parce que le décès de Tess avait brisé quelque chose en Casey qui ne se réparerait probablement jamais mais leurs échanges se rapprochaient de plus en plus de ceux d’avant. Et si Daphne apprenait encore à accepter son divorce, essayait de se pardonner d’avoir accepté l’inacceptable pendant des années et n’était plus vraiment aussi joviale qu’elle l’avait toujours été, elle savait qu’elle devait la plupart de ses sourires à Casey. Elle avait envie, parfois, au beau milieu de la nuit de lui demander si elle pouvait venir dormir dans sa chambre, comme ils faisaient quand l’un ou l’autre n’allait pas bien à l’adolescence. Pourtant, elle s’abstenait, toujours. Parce qu’elle avait l’impression de faire quelque chose de mal, et peut-être parce que c’était trop tard aussi : elle avait cédé - involontairement - cette place à Tess. Cela serait trahir sa mémoire que de partager le lit de son époux, même de façon tout à fait platonique. Daphne ne savait d’ailleurs pas vraiment ce qu’elle savait de leur relation, ni de ce qu’il ressentait réellement l’un pour l’autre. Sa mère était venue lui parler quelques jours avant que Tess et Casey ne lui apprennent qu’ils s’étaient fiancés, faisant comprendre à son aînée qu’elle savait et qu’il était trop tard pour faire quoique ce soit maintenant, qu’elle n’avait plus le droit de tenter sa chance. Daphne s’était alors contentée de serrer les dents, blessée de ses fiançailles qu’elle avait refusé de voir venir et vexée comme un pou que sa mère la croit capable d’une telle chose. Mais il n’avait jamais été question que Tess soupçonne la nature des sentiments que Daphne avait toujours eu pour son époux et elle n’avait jamais osé demander à Casey s’il lui avait dit qu’il avait aimé sa sœur. Et maintenant… il était tout simplement trop tard pour le faire.
Il suffisait de voir la façon dont son sourire s’était terni quand elle avait mentionné le prénom de Tess. Daphne s’efforçait pourtant de le prononcer de plus en plus régulièrement. Elle ne cherchait pas nécessairement à mettre le sujet sur le tapis mais elle avait passé son temps à essayer d’éviter de parler d’elle pour laisser le temps à Casey d’accepter son décès. Il était tant de faire l’inverse, maintenant - du moins, aux yeux de Daphne. Si elle respectait qu’il ait besoin de temps pour faire son deuil, elle ne voulait pas que le prénom de sa soeur devienne un tabou. Tess manquait à tous, même à Daphne qui n’en avait jamais été très proche mais prononcer son nom était aussi un moyen de la faire vivre. Plus longtemps Casey s’efforcerait de ne pas penser à elle, plus il souffrirait et plus Colin risquait de nourrir des interrogations sur sa mère. La situation était assez compliquée à gérer pour la compliquer et Daphne tentait donc à sa façon de désamorcer cette bombe, petit à petit, un fil à la fois. “L’avantage à son âge, c’est qu’un rien l’amuse.” répondit-elle lorsqu’il lui dit que le gamin avait dû s’amuser aussi. Désormais installée à table face à Colin, elle acquiesça d’un signe de tête : “Merci, toi aussi. Et ça me fait plaisir.” Sa carrière ne lui permettait pas vraiment de cuisiner souvent et de s’occuper de son foyer comme elle le désirait mais Daphne savait qu’elle serait parfaite dans ce rôle ; elle était née pour s’occuper des autres. Elle s’apprêtait à lui demander s’il voulait faire un jeu de société après dîner ou plutôt regarder un film, comme c’était dans leur habitude quand Casey se racla la gorge. Daphne reposa sa fourchette, attentive et se demanda l’espace d’une seconde si Blake avait encore fourré son nez dans des affaires qui ne la regardaient pas. L’idée ne l’agaça même pas vraiment; la jeune femme avait fait des progrès monstrueux ces derniers temps et leur relation semblait enfin équilibrée. Si Casey avait un reproche à lui faire, elle était même prête à la défendre ! Pas de chance, cependant, le sujet qu’aborda son meilleur ami était bien plus sérieux et Daphne ne put s’empêcher d’avoir un très léger mouvement de recul. Profitant que sa phrase soit assez longue pour qu’il comprenne où il voulait en venir avant qu’il ne l’ait fini, la pianiste attrapa son verre d’eau et en prit une longue gorgée, déglutissant non pas pour avaler l’eau mais plutôt la couleuvre. “Si tu veux que je parte, tu peux me le dire, Casey. Je t’en voudrais pas; ce n’est pas comme si j’avais nul part où aller.” Sa meilleure amie et ses parents étaient ici, sans compter qu’elle avait tout à fait les moyens de se payer un hôtel ou de louer un appartement. Cherchant tant bien que mal à dissimuler un sourire triste, elle haussa doucement les épaules avant de lâcher un petit soupir. “On est en train de voir avec mon agent comment s’organiser mais j’aimerai passer plus de temps, ici.” Elle ne voulait pas renoncer aux tournées mais elle n’avait plus envie de vivre à Los Angeles. Il y avait le fait qu’elle aurait l’impression d’y croiser Alexander à chaque coin de rue mais aussi, il n’y avait plus rien qui la retenait là-bas. A avoir passé autant de temps proche de sa famille, de Casey et avec les nouveaux amis qu’elle s’était fait, la jeune femme n’avait aucune envie de quitter Windmont Bay, le premier endroit où elle se sentait vraiment chez elle depuis qu’elle avait quitté Londres. La présence du vétérinaire n’y était sûrement pas étrangère. “Je suis désolée, je ne me suis pas rendue compte que tu avais envie d’être seul avec Colin. Si ça ne te gêne pas que je laisse mes affaires ici le temps de trouver une location - je ne veux pas fatiguée maman plus que de besoin, je peux prendre une chambre au Majestic dès demain. On dit que les chambres y sont vraiment sympas !” répondit-elle d’un air faussement enjoué avant de fourrer un morceau de poulet dans sa bouche, sans envie aucune.

_________________
(uc)

where's the good in goodbye?

Casey Abbott

behind
messages : 1570
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.sharman ⋅ all souls ⋅ bj
multinicks : milonathantommy

age (birth) : thirty two ⋅ 24|12
♡ status : widower, father.
work : veterinarian.
home : ocean avenue with colin.
points : 2008
moodboard :
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daphne (ali) ⋅ |open|

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Mar 26 Jan - 18:30
Sans même qu’il ne soit question de la voir déménager, Casey devait savoir quels étaient les plans de sa meilleure amie de manière générale, puisqu’elle s’était imposée comme la personne la plus importante de la vie de Colin. Bien plus que lui, Daphné avait passé des jours et des nuits à s’occuper du petit et si quitter Windmont Bay faisait partie de ses plans, Casey souhaitait s’y préparer le plus tôt possible. C’était tout une organisation qui serait potentiellement à revoir, parce qu’il se reposait énormément sur sa présence dans leur vie, au point de ne pas être certain de s’en sortir si les choses venaient à changer. Après la disparition de Tess, dont il ne s’était toujours pas remis, le jeune papa n’était pas certain de survivre à une nouvelle séparation, quand bien même celle-ci serait moins définitive. Avec une carrière comme celle de la pianiste, il était purement égoïste de la part du vétérinaire d’espérer la voir s’installer dans la bourgade mais Casey n’avait aucune honte à le faire. La réponse vague de sa meilleure amie ne lui donna aucun indice sur ses intentions concernant un futur proche (et lointain) et l’anglais se contente de lui adresser un sourire sans insister pour l’instant, préférant se concentrer sur son fils. Il aurait cette conversation aujourd’hui, comme il l’avait promis à sa mère au téléphone ce matin, mais il n’y avait aucune urgence. Moins encore lorsque ses convictions sur leur cohabitation malsaine s'envolaient dès qu’elle se retrouvait face à lui. Daphne et lui avait un lien indescriptible et indestructible et s’il n’était pas normal de vivre sous le même toit, compte tenu de leur passé, peut-être qu’ils pouvaient fermer les yeux un peu plus longtemps et continuer de s’épauler mutuellement. Non. Il ne pouvait pas à nouveau prendre cette voie et se trouver des excuses, parce qu’il avait eu cette conversation en long, en large, et en travers avec sa mère et même si la conclusion ne lui plaisait pas, Casey savait qu’elle avait raison. Les choses avaient beau être « faciles » pour l’instant, elles ne le resteraient pas et le jour où l’un ou l’autre se perdrait dans leur rôle viendrait plus vite qu’il ne le pensait. L’anglais soupçonnait, d’ailleurs, sa meilleure amie de s’y être déjà perdue (elle n’avait clairement pas une relation tante-neveu avec Colin) et il était de son devoir de remettre les pendules à l’heure, aussi délicatement que possible.
Une fois le petit endormi, Casey la rejoignit à l’étage du bas et l’écouta sur leur journée afin de laisser la conversation revenir naturellement sur le tapis. Il y avait peu de chance pour que cela lui vienne naturellement, tant et si bien qu’il parvenait à peine à s’enthousiasmer sur ce que la pianiste lui racontait, déjà concentré (et angoissé) sur la suite. Le fait qu’elle mentionne Tess n’aida pas vraiment à le détendre mais il ne fit aucune remarque. Prononcer son prénom n’était pas interdit et si Casey avait toujours du mal à le faire, autour de ses proches, il ne pouvait pas leur reprocher d’en parler. Le vétérinaire parvenait à le faire à la clinique, lorsqu’il faisait référence à la collègue plus qu’à la femme, mais à la maison c’était toujours plus difficile, parce que sa plaie était bien loin d’être pansée.
Malgré les précautions qu’il crut prendre avant d’aborder l’avenir, Daphne lui donna l’impression de se braquer à la seconde où il lui demanda quels étaient ses plans. Il agita négativement la tête, sourcils froncés, sans l’interrompre pour autant. Non il ne voulait pas qu’elle parte. Mais oui, elle le devait. Ce n’était pas aussi simple qu’une simple envie de la voir balayer le plancher après tout ce qu’elle avait pu faire pour eux, mais Casey pris sur lui pour ne pas l’interrompre et la laisser aller à bout de sa réflexion, quand bien même Daphne avait tort. En partie, du moins. « Daphne, c’est pas ce que j’ai dit. Je t’ai juste posé une question. » Dit-il calmement, tendant le bras pour poser sa main sur celle de sa meilleure amie. Peut-être avait-elle encore le pouvoir de lire en lui comme dans un livre ouvert… Ou réalisait-elle tout autant que lui que cette situation ne pouvait être définitive. Toujours est-il qu’il n’avait en rien laissé sous-entendre qu’il voulait la voir partir et s’était pour l’instant contenté de lui demander ses intentions. « Il est hors de question que tu ailles à l’hôtel. » Cette idée-là, par contre, était vraiment ridicule. Le pensait-elle vraiment capable de la mettre à la porte du jour au lendemain, simplement parce qu’il s’en sortait mieux - mais n’allait pas forcément mieux pour autant ?« Je te demande juste quels sont tes plans, maintenant que tu n’es plus avec Xander. » Casey lui adressa une petite moue, comme pour s’excuser de prononcer le nom de son futur ex-mari, et serra doucement ses doigts dans les siens. « Ta vie est - ou était - à Los Angeles et il n’a jamais été question que cette situation soit éternelle. » Casey fit tourner son doigt pour les désigner, eux, la maison, leur pseudo petite vie de famille qui en était une sans l’être. « Tu as une place importante, autant pour Colin et son équilibre que pour moi. Je veux savoir à quoi m’en tenir, si tu penses repartir. » Ce qui ne semblait pas être le cas, s’il avait bien compris. Je pense aussi que cette place que tu as pris dans nos vies n’est pas celle que tu devrais avoir. Voilà ce qu’il aurait dû lui dire, sans en être capable, n'ayant pas à cœur de la faire souffrir. Ne lui restait qu'à espérer que sa meilleure amie, et belle sœur, voit les choses de la même manière que lui.


_________________

a whole lot of leavin
i close my eyes and picture you're hand in mine. i still hear your voice that takes me back to that time where i can find a reason to be strong.


Dernière édition par Casey Abbott le Dim 21 Fév - 15:03, édité 1 fois

there's bravery in being soft

Daphne Shearer

behind
messages : 1616
name : margot
face + © : Candice King + intheair
multinicks : finn▴ ali ▴ gibi ▴ ayden

age (birth) : 30 yo (14/01)
♡ status : separated▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : big lonely house on Ocean Avenue.
points : 1863
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Casey ▴ Riley ▴ Blake ▴ TC Evelyn | en/fr ▴ closed

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Sam 13 Fév - 23:53
Les sous-entendus de l’entourage de Daphne sur le rôle qu’elle avait pris ces derniers mois dans la vie de Colin et celle de Casey étaient si fréquents et si anxiogènes que lorsque Casey lui demanda ce qu’elle avait en tête pour son avenir proche, la jeune femme partit bille en tête, répondant à toutes les questions qu’il ne lui avait pas posé, aussi vite qu’elle le put, se voyant déjà devoir disparaître de sa vie. Elle essaya de respirer entre chacun de ses mots, de se rappeler que ce n’était pas la question que son meilleur ami venait de lui poser; il ne venait même pas de suggérer qu’il en avait assez de sa présence mais la cage thoracique de Daphne s’était refermée et son cerveau avait court circuité automatiquement, comme si toutes ses angoisses s’étaient cristallisés avec cette seule question, aussi légitime soit-elle. Une part d’elle avait tout à fait conscience qu’elle était en train de réagir de manière disproportionnée à la situation et que rien ne justifiait qu’elle propose d’aller dormir à l’hôtel dès le lendemain mais cette impression constante qu’elle avait de déranger, d’être de trop avait repris le dessus plus vite qu’elle ne le pensait capable. Quelques séances de thérapie lui avaient permis de comprendre que c’était parce qu’elle s’était effacée dès la naissance de Tess puis d’Abby pour laisser la possibilité à leurs parents de s’habituer à avoir autant d’enfants et consacrer leur attention sur les plus jeunes qui en avaient forcément besoin mais Daphne n’avait jamais vraiment été plus loin, prise par ses études de musique et les tournées mondiales qui avaient suivi son arrivée sur le sol américain. Cette impression était ensuite devenue une habitude dans sa vie, tant et si bien que s’il était arrivé que Daphne dérange réellement, c’était sans doute parce qu’elle avait habitué son entourage à être conciliante, présente quand la situation l’exigeait, discrète le reste du temps. Avec Casey, elle n’avait jamais eu vraiment cette impression jusqu’à ce qu’elle le voit dans sa propre maison, main dans la main, avec sa sœur cadette qu'elle venait surprendre pour son anniversaire. La seule personne qu’elle n’avait jamais voulu partager avec quelqu’un s’était retrouvé au centre de l’univers de sa soeur. Daphne s’était alors effacée, une fois de lui, ne dévoilant jamais ce qu’elle ressentait, se contentant d’être heureuse pour eux publiquement - et triste pour elle, quand elle était seule dans sa chambre. Une fois encore, la pianiste ne pouvait s’en prendre qu’à elle-même, à s’effacer plutôt qu’à verbaliser ses sentiments, ses ressentis mais Daphne était ainsi faite. Lorsqu’elle était arrivée à Windmont Bay pour prendre soin de Colin, l’idée n’avait pas été de retrouver cette place. Au contraire, la musicienne avait toujours su qu’elle dérangerait, que Casey ne serait pas ravie de sa présence mais elle s’était imposée parce que c’était la chose à faire et parce qu’il ne s’agissait plus d’elle, mais d’un bébé qui n’avait rien demandé sur cette planète. Pourtant, petit à petit, Daphne avait trouvé sa place dans cette famille qui n’était pas et ne serait jamais la sienne. Une place qui ne lui appartenait pas, quelque part entre tante et maman, mais qui pourtant coulait de source. Ce n’était pas quelque chose de calculé, de volontaire. La dernière fois que la blonde souhaitait était d’effacer le souvenir de sa soeur dans l’esprit de son meilleur ami ou de son neveu, au contraire. Mais la situation était assez étrange pour faire naître bon nombre de questions, même de la part de la famille Shearer qui connaissait pourtant Daphne par coeur.
Daphne déglutit une fois son laïus fini, sentant la panique l’envahir un peu plus. Elle pouvait déjà sentir ses jambes se mettre à gigoter, sentant que l’équilibre précaire qu’elle avait établi depuis sa décision de divorcer était en train d’être chamboulé. Elle releva le regard vers lui lorsqu’elle sentit sa main sur la sienne, esquissant un semblant de sourire. Elle se força à prendre une grande inspiration et acquiesça d’un signe de tête. Juste une question. Elle ferma les yeux quelques secondes puis acquiesça une seconde fois avant de les ouvrir à nouveau. Secouant doucement la tête lorsqu’il lui jeta un regard désolé en prononçant le prénom de son futur ex-mari, comme pour lui dire qu’il n’avait pas à s’en faire, elle serra un peu ses doigts au sien, le contact de sa peau contre la sienne l’apaisant légèrement. Daphne ne répondit pas tout de suite à la question reformulée de Casey parce qu’elle n’était pas certaine de ce qu’elle pouvait dire et de comment elle pouvait le dire. Elle avait conscience, même si elle fermait les yeux très forts face à cette situation la plupart du temps, que cela ne pourrait pas durer éternellement et qu’elle devait prendre sa position de tante. Que vivre avec Casey, son beau-frère, n’était pas viable sur le long terme, a fortiori quand elle ne pouvait s’empêcher de se demander parfois, si c’était ça la vie qu’elle aurait eu si elle ne l’avait pas rejeté lorsqu’il lui avait avoué ses sentiments. Mais une part d’elle était également convaincue que son équilibre reposait sur cette vie qu’elle s’était créé ces derniers mois, aussi malsaine soit-elle. “La vie de Xander était à LA. La mienne…” Elle soupira doucement, pas certaine de où sa vie était réellement. Autour d’un piano, sûrement. “Je n’ai plus envie de passer des semaines, voire des mois sans voir mes parents, et sans vous voir, Colin et toi. J’ai envie de voir grandir mon neveu et je sais que ma grand-mère ne vivra pas éternellement.” Elle qui vivait pourtant depuis des années loin de sa famille, ressentait plus que jamais le besoin de les retrouver. Peut-être parce qu’elle ressentait aussi le besoin de se retrouver. “Je ne sais pas encore comment ça serait possible en pratique mais je voudrais partager mon temps entre ici et les tournées. Mais c’est sûr que je ne pourrai plus m’occuper de Colin comme avant…” C’était pour le mieux, au fond, même si cela lui faisait plus de peine qu’elle n’était prête à l’admettre.

_________________
(uc)

where's the good in goodbye?

Casey Abbott

behind
messages : 1570
name : mrs.brightside (marine)
face + © : d.sharman ⋅ all souls ⋅ bj
multinicks : milonathantommy

age (birth) : thirty two ⋅ 24|12
♡ status : widower, father.
work : veterinarian.
home : ocean avenue with colin.
points : 2008
moodboard :
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : daphne (ali) ⋅ |open|

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Mar 23 Fév - 0:17
Casey savait que sa démarche et les mots qu’il choisissait soigneusement n’étaient pas tout-à-fait honnêtes. Sa démarche venait de ce sentiment que les bases de sa relation avec Daphne étaient de plus en plus ambiguës, voire malsaines, et qu’il était temps pour les deux partis d’y remédier. Ce n’était pas sain pour sa meilleure amie, ça ne l’était pas pour lui mais par dessus tout, ça ne l’était pas pour Colin qui grandissait avec une tante qui prenait doucement mais doucement la place d’une mère dans sa vie. Si Casey ne souhaitait pas que son fils ressente l’absence de Tess au point d’avoir un manque constant, il ne désirait pas non plus que quelqu’un assume son rôle et que le petit finisse par oublier qu’il avait une maman qui l’aimait plus que tout au monde, avant même de l’avoir rencontré. Seulement assis là, face à sa meilleure amie qui balbutiait et s’emportait déjà avant même qu’il ne prononce le moindre mot, Casey n’osa pas mentionner cette raison et fit référence à leur organisation. Ce n’était pas un mensonge, le point était était tout aussi important, mais il n’était pas à l’origine de la conversation qu’il avait choisi de lancer ce soir.
Il hocha la tête, compréhensif, lorsque Daphne mentionna que c’était surtout la vie de Xander qui se trouvait à Los Angeles, sans émettre de commentaire. Avec les années, l’anglais avait déduit que la pianiste considérait la cité des anges comme sa maison, avec ou sans la présence de son mari, tout comme il ne se voyait pas rentrer à Londres maintenant que Tess n’était plus. Jamais il ne s’était posé la question de savoir s’il souhaitait être à Windmont Bay sans sa femme, ou au contraire rentrer à Londres, parce que le vétérinaire n’avait pas cru qu’il vivrait un seul jour sans sa présence. Lorsqu’elle l’avait quitté, il l’avait brièvement envisagé. Sa mère avait insisté à plusieurs reprises pour qu’il rentre à la maison, où elle pourrait l’aider et s’occuper de Colin et surtout, où il serait entouré de ses proches pour surmonter cette épreuve. Casey n’avait, cependant, pas eu à cœur de laisser derrière lui la ville qui contenait la plupart de ses souvenirs maritaux et ne pensait pas qu’il en serait un jour capable. Au-delà d’une page qu’il n’estimait pas devoir tourner, les Shearers avaient pris une place importante dans la vie de son fils et l’anglais ne leur arracherait pas leur petit-fils (et neveu) par pure égoïsme. Sa maman lui avait à quelques reprises reproché de favoriser la famille de Tess à la sienne, mais l’énervement de son fils avait fini à la calmer définitivement et ne plus remettre le sujet sur le tapis - jusqu’à présent. La situation de Daphne était bien différente de la sienne, puisqu’elle avait fait le choix de quitter Xander et non l’inverse (et surtout qu’il s’agissait d’une séparation et non d’un décès), mais l’anglais avait conclu qu’elle souhaiterait éventuellement retourner à sa vie et ce monde dans lequel elle vivait depuis plusieurs années à présent. Elle devait y avoir tous ses amis mais surtout sa carrière, ce qui n’était pas négligeable, surtout quand elle venait de troquer L.A pour le coin le plus paumé de l’univers, ou presque.
Casey l’écouta attentivement avant de hocher la tête et retirer doucement sa main pour lier ses doigts nerveusement sous la table. Il pinça les lèvres, pensif, sans trop savoir si son désir était réalisable. Il ferait en tout cas tout pour l’encourager à réussir à allier sa vie ici et sa carrière, même si l’idée semblait un peu utopique. « Je comprends que tu ne veux plus rater ces moments avec ta famille. » Surtout maintenant qu’elle y avait pris goût, après plusieurs mois à leurs côtés. Cela devait être reposant après la vie à trois-cent à l’heure qu’elle avait vécu ces dernières années. « C’est là que je veux en venir Daph’. » Casey s’humecta les lèvres nerveusement, et posa les yeux sur sa meilleure amie. « Tu n’as pas à t’inquiéter pour Colin et moi, nous ne sommes pas ta responsabilité. » Il était hors de question qu’elle sacrifie sa carrière et prenne des décisions en fonction d’eux, même si ça touchait Casey qu’elle cherche à le faire. « Je te suis infiniment reconnaissant pour tout ce que tu as fait pour nous cette année, je n’y serais jamais arrivé sans toi. Et je ne te cache pas que je n’ai aucune idée de comment je vais m’en sortir sans ta présence et ton aide au quotidien… Mais ce n’est pas ton rôle de t’occuper de nous. » Le vétérinaire avait d’ailleurs toujours été clair sur le fait qu’il ne souhaitait pas qu’elle sacrifie quoi que ce soit pour eux, à commencer par son mariage. « Je pense qu’on s’est un peu perdu, tous les deux, dernièrement. » Il espérait qu’elle comprendrait où il souhaitait en venir sans lui demander clairement ce qu’il insinuait. Il était impossible que la pianiste ne se soit pas elle-aussi posé la question sur la légitimité des relations qu’elle entretenait avec son neveu et son beau-frère/meilleur ami. « Je ne veux pas t’écarter, juste que tu ne te prives pas pour nous. Si tu souhaites partir en tournée, fais-le. On sera fiers de toi et on s’en sortira, ici. » Avec beaucoup d’aide et un retour des babysitters dans la vie du petit, mais ce n’était pas impossible.

_________________

a whole lot of leavin
i close my eyes and picture you're hand in mine. i still hear your voice that takes me back to that time where i can find a reason to be strong.

there's bravery in being soft

Daphne Shearer

behind
messages : 1616
name : margot
face + © : Candice King + intheair
multinicks : finn▴ ali ▴ gibi ▴ ayden

age (birth) : 30 yo (14/01)
♡ status : separated▴ birth giver to a 16 yo boy named Ollie.
work : music teacher/youtuber - pianist.
activities : playing piano, dancing, cooking, reading.
home : big lonely house on Ocean Avenue.
points : 1863
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : ✎ Casey ▴ Riley ▴ Blake ▴ TC Evelyn | en/fr ▴ closed

everything will be alright (daphne) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) · Ven 26 Fév - 13:29
Daphne savait pertinemment que Casey ne comprendrait pas ce qu’elle voudrait lui dire pour la simple et bonne raison qu’elle se contentait de ne lui dévoiler qu’une partie de l’histoire. Il avait dû comprendre, au fil des mois passés à ses côtés, que son mariage était compliqué et que l’entente entre Daphne et Alexander n’était pas au beau fixe. Mais il n’en soupçonnait certainement pas les raisons. Bien sûr, il n’avait pas tort de s’inquiéter que la présence de la pianiste à Windmont Bay, et à ses côtés, soit un sujet de discorde entre les jeunes époux mais il n’imaginait probablement pas à quel point ce n’était que la surface de l’iceberg. Il n’avait aucun moyen de le faire d’ailleurs quand Daphne, même à plus de mille cinq cent kilomètres de Los Angeles, avait mis elle-même un sacré bout de temps à s’en rendre compte. Son meilleur ami ne devait pas se douter non plus du rôle qu’il avait joué dans cette réalisation. La dispute qu’ils avaient eu au sujet de Blake et le fait que Casey tienne à prendre le temps de s’excuser en lui consacrant une journée, alors même que son agacement avait été légitime, avait permis à Daphne d’ouvrir les yeux et de comprendre que sa situation n’était pas normale, qu’elle ne méritait pas que des insultes ou des assiettes volent dans sa direction simplement parce qu’elle avait été un peu trop sympathique avec un serveur ou parce qu’elle avait contredit Alexander devant les amis qu’ils avaient en commun. Sa réaction quand elle lui avait parlé d’Oliver aussi, surtout en contraste à la réaction que son époux avait eu quelques mois plus tard quand il avait découvert le pot-aux-roses. Ce n’était pas sa colère que Daphne lui reprochait, mais le fait qu’il ne la contrôle pas. Elle n’en pouvait plus des marques sur sa peau, des quantités pharamineuses de maquillage qu’elle devait appliquer pour que personne ne soupçonne rien. Mais plus que tout, le séjour de la pianiste à Windmont Bay lui avait fait réaliser qu’elle n’en pouvait plus d’être seule. Si elle se posait cinq minutes, sa seule véritable amie était Blake, quand elle devait partager tous les autres avec Alexander, quand aucun n’avait jamais haussé le ton quand il rabaissait la jeune femme devant eux. Ils estimaient sûrement qu’il n’avait pas à se mêler de son couple mais à quel point avaient-ils fermés les yeux ? Ne voyaient-ils vraiment rien ou décidaient-ils que ça ne les regardait pas ? Pire encore, considéraient-ils que leur loyauté était envers Alexander, plutôt qu’envers Daphne ? Elle ne leur en voulait même pas si c’était le cas, mais la trentenaire s’était peu à peu isolée du reste du monde, ne dévoilant à personne le calvaire qu’elle vivait une fois rentrée. En toute honnêteté, elle ne savait même pas comment elle avait réussi à faire accepter qu’elle continue sa carrière et voyage si souvent quand il avait accepté de l’épouser. Mais tout ceci était son secret, alors même si sa jambe commençait à trembler tant Daphne avait l’impression de voir son refuge s’écrouler, elle se contenta de sourire doucement et d’acquiescer quand Casey lui dit qu’il comprenait qu’elle ne souhaite pas s’éloigner de sa famille.  
Les yeux brillants, elle s’efforça d’avoir une attitude aussi neutre que possible et se força même à mettre un morceau de poulet dans sa bouche, comme si cette discussion ne lui coupait pas l’appétit. Mâchant avec difficulté, elle força un autre sourire en l’écoutant lui faire part de sa reconnaissance quand en réalité elle avait l’impression de perdre tous ses moyens. Elle déglutit, se forçant à avaler sa nourriture et attrapa son verre d’eau un peu fébrile avant d’en boire une longue gorgée. Elle n’avait aucune envie de cacher à Casey ce qu’elle ressentait mais elle savait aussi que ses inquiétudes étaient légitimes et ne voulait pas projeter ses propres problèmes sur lui. Elle s’efforça de se projeter, de faire comme si elle était en dehors tout ça mais alors qu’elle s’apprêtait à acquiescer, son meilleur ami prononça des mots qui la blessèrent plus que de raison. Si lui pensait qu’ils s’étaient perdus, elle avait l’impression qu’ils s’étaient retrouvés justement. Au-delà de ça, Daphne avait l’impression d’être à nouveau elle-même et plus cette jeune femme qui gardait trop de secrets, trop de peines, trop de blessures mais juste Daphne, celle qu’elle avait toujours été avant Alexander. Sans même le réaliser, elle recula légèrement sa chaise, comme pour se mettre en retrait de cette conversation. Une part d’elle savait pertinemment ce qu’il voulait dire, qu’ils ne pouvaient pas continuer à jouer à la petite famille comme si de rien n’était mais cela ne l’empêchait pas d’en avoir terriblement envie – besoin, même. « Mais il n’est pas que question de vous, Casey. Parcourir le monde pour jouer au piano dans les plus salles du monde, c’est merveilleux mais j’ai aussi le droit d’avoir envie d’autre chose, d’une vie plus calme. Je viens de te dire que j’étais en train de voir comment organiser ça, mais il n’y a pas que vous. Ma grand-mère n’est pas éternelle, mes parents non plus. » Daphne s’interrompit seule, détestant le ton sur lequel elle lui disait ça. Elle n’aimait pas quand l’agacement prenait le dessus sur tout, convaincue que tout ou presque pouvait se résoudre par une communication ouverte et sans agressivité. Elle déglutit, ferma les yeux quelques secondes tremblante et se força à sourire en réouvrant les yeux : « Mais je suis certaine que tu t’en sortiras très bien. Tu avais juste besoin d’un coup de pouce mais je te vois avec Colin et je ne m’inquiète ni pour lui, ni pour toi. » Se levant de table, elle en fit le tour pour déposer un baiser sur la joue de Casey. « Dans le pire des cas, Windmont Bay n’est pas si grand que ça, ne t’inquiète pas. » souligna-t-elle avant d’attraper son assiette et ses couverts. « Je n’ai pas très faim, je vais mettre ça au frais. »

_________________
(uc)
Contenu sponsorisé




behind
the mask

everything will be alright (daphne) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: everything will be alright (daphne) ·
 
everything will be alright (daphne)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Ocean Avenue-
Sauter vers: