hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 and the lion fell in love with the lamb ((nathan))


F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World
Aller en bas 

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Ven 23 Oct - 20:05

@Nathan Hyland ★ 22-27 octobre ★ Forks, Washington.


Je regarde Nathan et hausse les épaules Deux lits simples ou un lit double, ça ne change rien pour moi. Que je dis en tournant le visage de mon ami vers la demoiselle de la réception qui s'excuse encore une fois en disant que nous avons réserver une "chambre double ou chambre à lits jumeaux" et malheureusement, vu l'heure de notre arrivée, toutes les chambres à lits jumeaux sont déjà prises. Ça arrive peu souvent, selon les dires de la jeune rousse mais avec l'approche d'Halloween, les gens viennent un peu plus à Forks, toujours partant pour un moment de frissons sur le thème de Twilight. Je m'attarde de longues minutes pour lui en demander plus sur ce qu'il y a à faire dans le coin, quels sont les réels coins où les acteurs de l'une de mes sagas préférée ont tourné. Je l'écoute, note tout sur mon téléphone et, après quelques minutes, je regarde Nathan et dis Je nous ai réservé une table dans le même restaurant que Bella et Edward. Tu sais, quand elle va à Port Angeles avec les filles pour les robes de bal et tout ? J'ai réservé pour vingt heures. Parce que, bien entendu que nous devions commencé notre voyage sur les pas de Twilight par ce restaurant. Je lui emboite le pas, mon sac de voyage sur l'épaule et continue. C'est un restaurant italien, j'ai déjà regardé la carte et ils font des lasagnes, ça a l'air tellement bon… Bon, c'est à un petit quart d'heures de voiture alors si tu veux, je conduirais avec tout le trajet que t'as déjà fais aujourd'hui. Que je lance en montant les marches deux à deux pour arriver jusqu'à la petite chambre qui nous attend. Je pousse la porte et passe la première, tendant la jambe pour garder la porte tandis que Nathan se faufile aussi dans notre futur nid. Je laisse tomber mon sac sur le sol et m'allonge en travers du lit. Ouuuh, ça a l'air super confortable ! Viens essayer ! Que je dis en me redressant légèrement, appuyée sur mes avants bras pour le regarder. Depuis quelques semaines, je le vois un peu différemment mais ne dis rien et fais taire tout ce qu'il se passe dans mon petit corps - et coeur - parce que la dernière fois que je l'ai ouvert, ça s'est mal passé. Tu vois, le voyage s'est bien passé. T'as eu droit à ma douce voix sur un peu trop de chansons mais bon, pas terrorisé ça va ? Je souris largement et ne lui laisse pas trop de temps pour discuter puisque je saute du lit et dis Je vais prendre une douche, je sens le chien mouillé. Je lui adresse un clin d'oeil et je file pour la salle de bain, laissant Nathan dans la chambre. Quand j'en sors, c'est dans une petite robe noire, mes cheveux blonds entrain de sécher. Tu veux y aller ? Avant qu'on file et que je mange mes petites lasagnes avec un bon verre de vin rouge. Un seul si je dois conduire, bien évidemment !

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s



Dernière édition par Victoria Barrett le Lun 16 Nov - 15:17, édité 6 fois

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Sam 24 Oct - 12:13
Enfin arrivé à destination, je m’étire discrètement le dos pendant que Vic se charge de récupérer les clés de la chambre à la réception. Je ne suis pas habitué à conduire bien longtemps et autant dire que je le sens passer dans le bas du dos, comme si j’avais trente ans de plus, au minimum. Lorsqu’on nous annonce que nous sommes arrivé trop tard pour avoir une chambre twin, j’observe Vic et me contente de lever les épaules pour lui signaler que ça m’indiffère aussi. Pas totalement, en vérité, mais je ne vais pas faire de scène pour si peu. Cela fait maintenant deux ans et demi que je garde bien enfui les sentiments que j’ai pour mon amie, et j’ai de plus en plus l’impression que c’est écrit sur mon front alors non, je ne suis pas très à l’aise à l’idée de dormir à ses côtés. J’écoute à moitié les informations que la réceptionniste échangent, parce que je sais que la brune - temporairement blonde - ne risque pas d’oublier de noter le moindre détail. Je profite donc de ce moment pour envoyé, comme promis, un message à Jean qui lui signale que nous sommes arrivés en un morceaux et me décide à poster, pour la première fois, sur mazebird. Je ne sais toujours pas pourquoi je me suis lancée dans l’ouverture d’un compte, ma vie n’ayant rien de suffisamment passionnant pour être étalé sur la toile. Et puis si je n’aime pas parler à tout va de moi, ce n’est pas pour livrer mes moindres faits et gestes à un tas d’inconnus - et amis. Ce que je fais de mes journées ne regarde que moi, mais étant sorti pour la première fois en treize ans de l’Oregon, je marque quand même le cout. Sorti de mes pensées lorsque Vic s’adresse à nouveau à moi, je lui adresse un sourire et hoche la tête, comme si je voyais parfaitement du restaurant auquel elle fait référence. J’ai vu les films une fois, en étant à moitié concentré… Je pense même m’être endormi à plusieurs reprises et ce fameux passage au restaurant fait peut-être partie de mes moments d’absence. Je l’écoute tout en gravissant les marches et lève une nouvelle fois les épaules, quand bien même ma meilleure amie ne peut le voir puisqu’elle est devant moi dans la cage d’escalier. « Comme tu veux. Tu peux conduire. » C’est après tout sa voiture et je ne suis pas du genre à insister pour être derrière le volant sous prétexte que je suis un gars - j’ai juste insisté sur le trajet entre WB et Forks pour qu’elle puisse chanter à tue-tête et continuer ses plans sur ce que nous allons visiter ces quelques jours. « Laisse-moi deviner, c’est aussi des lasagnes qu’ils mangent dans le film? » Je questionne, taquin. Elle doit forcément savoir exactement ce qu’ils ont commandé pour avoir vu les films un tas de fois. On arrive à la chambre et je laisse mon sac tomber en observant Vic s’étaler sur le lit. « J’espère que tu prends moins de place la nuit. » Parce que là, elle est étalée de tout son long. Je retire machinalement mes chaussures et m’assois sur le bord du lit, avant de me laisser tomber en arrière. « Pas terrorisé, j’attends juste la tempête. » Dis-je en faisant référence à sa voix pas si mélodieuse avant de l’observer se redresser pour aller à la douche. Misère c’est une pile électrique, où trouve-t-elle toute cette énergie ? Être concentré pour sur la route pendant cinq heures m’a complètement assommé et je suis à peu près sur de m’être endormi parce que je sursaute lorsqu’elle revient dans la chambre, après ce qui me semble être dix secondes. « C’est du rapide. » Je cligne des yeux pour me réveiller et observe rapidement sa tenue en me demandant si j’ai emporté de quoi lui arriver à la cheville. Surement pas. Mais trop tard, je file donc à la douche et en ressors une dizaine de minutes plus tard, vêtu seulement d’un pantalon noir. Je traverse la chambre et fouille dans mes affaires pour en sortir un t-shirt de la même couleur que j’enfile, avant de me tourner vers Vic « C’est assez habillé ou tu penses que je devrais opter pour la chemise? » Je ne me souviens honnêtement pas du standing du restaurant dont elle me parle mais je n’ai qu’une seule chemise pour tout le voyage, j’ai donc intérêt à la garder pour quand elle sera nécessaire.  

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Sam 24 Oct - 20:08
Ok on fait ça ! Je fais l'aller et toi le retour. Je souris largement en tournant le visage vers lui. Après tout, il est encore mineur et personne ne l'autorisera à boire du vin en mangeant alors autant en profiter ! Je l'écoute et lève les yeux au ciel. Absolument pas ! Elle mange des raviollis aux champignons ! Que je lance en continuant de monter les escaliers. Mais si la protagoniste de twilight mange végétarien, ce n'est absolument pas mon choix pour ce soir. Les photos des plats du Bella Italia ont été tout ce que j'ai regardé ces derniers jours alors je compte bien me faire plaisir. Rassure moi, tu sais qu'Edward ne mangeait pas de vrai nourriture hein ? Juste du sang d'animal ? Et je suis bien contente qu'on ne croise personne entre la réception et la chambre parce que tous ces gens nous prendraient pour des fous furieux, à parler sang et Twilight. Enfin, je me demande qui viendrait ici si ce n'est pour revenir sur les pas de cette saga qui a mouvementé de nombreuses adolescences - pas autant qu'Harry Potter mais ce n'est pas pareil de toute façon. Chaque saga est particulière et s'il y a bien une chose qui m'agace, c'est quand les gens comparent tout et n'importe quoi ensemble. C'est comme si on comparait le métier d'infirmière à domicile et celui d'infirmière en bloc opératoire. Même corps de métier mais ce que l'une fait, l'autre ne sait probablement le faire. Allongée de tout mon long, je souris à Nathan.Au pire tu me pousses ! Je bougerais un peu et je me rendormirais aussi tôt, ne t'inquiète pas. C'est mon grand pouvoir dans la vie, pouvoir m'endormir n'importe quand, n'importe comment et parler sans perdre le souffle, le débit ou les histoires à raconter. Grande observatrice, j'ai toujours des tas de choses à raconter. Insinuerais-tu que je chante faux, Hyland ? Que je lance en filant vers la douche. Eh ! J'ai une voix mélodieuse, mon audience préférée peut en attester. Puisque oui, mon public est souvent composé des défunts enterrés dans le cimetière juste derrière la maison. Et, bien entendu, sous la douche, j'en profite pour chanter un peu plus et me décrasser parce que j'ai quand même eu bien chaud toute la journée dans mon pull. Je ressors et lui souris, le laissant vaquer à cette occupation de son côté. J'enfile ma paire de converses noires et me bats avec les lacets pour ne pas avoir des flots géants quand il sort de la salle de bain torse nu. Je le regarde et quand mes yeux restent plus de deux secondes sur son torse, je me concentre à nouveau sur mes chaussures. J'ai une petite paire d'escarpins dans le sac mais je suis incapable de conduire avec ces derniers. Je l'écoute et relève le visage pour voir qu'il est tout habillé. Une barrette dans mes cheveux, je sautille jusque lui et prends ses mains dans les miennes. Tu es parfait comme ça Nathan ! Que je dis, le pensant vraiment. Il est beau, vraiment très beau. Et je file à nouveau vers la salle de bain pour me maquiller rapidement. Je suis tellement heureuse d'être ici avec toi, ça va être trop bien ! J'applique mon mascara, un peu de gloss transparent et je compose rapidement un sms à mes parents. Tout va bien, bien arrivé, on sort manger. Court mais efficace. Je sais qu'ils paniquent à l'idée que je n'ai pas pris le temps de les prévenir. Alors voilà, c'est fait. J'ai tellement faiiiim ! Ces sandwichs au poulet et à la dinde de ma mère étaient surper bons mais ça ne m'a pas rassasié. Pareil pour toi ? Que je demande en passant la tête par la porte. Ma mère en a fait pour nous deux, bien entendu. Je sors de la salle de bain et laisse la porte ouverte, permettant à la chaleur de la salle de bain de réchauffer la chambre. Un vrai loup garou. Que je pouffe en attrapant mon sac à mains. On y va ? Des yeux en forment d'étoiles - ou de coeur - je n'ai pas une minute à passer allongé. Incapable de se poser, tout moi.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s



Dernière édition par Victoria Barrett le Lun 16 Nov - 15:17, édité 2 fois

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Sam 7 Nov - 16:01
Si l’on m’avait signalé que le jour où je quitterais l’Oregon serait pour un voyage à Forks, Washington, principalement centré sur Twilight, je me serais mis à rire. Non seulement je ne suis pas du genre à voyager - à traduire par là que j’ai un périmètre de sécurité de vingt kilomètres autour de chez moi - mais en plus, je n’apprécie pas la saga. Vic, par contre, est une des personnes les plus importantes de ma vie, si ce n’est LA plus importante, et je me couperais en quatre pour lui faire plaisir. Je fais rarement des efforts, n’étant pas très inspiré pour la surprendre. L’idée complète de ce voyage vient de ma meilleure amie mais je n’ai pas cherché à objecté une seule fois, ravi de pouvoir simplement passé ce moment en sa compagnie te voir ses yeux s’illuminer devant des lieux somme toute banals, mais vu dans le film. Rien que sa tête devant le panneau « Welcome to Forks » valait le déplacement.  « Ça marche. » Je dis, d’accord avec son plan et continue de gravir les marches en riant dans un souffle lorsqu’elle me confirme leur plat. Bien sûr qu’elle a la réponse.  « Il ne fait même pas un petit effort pour paraître normal ? Il pourrait manger un steak… » Je ne me souviens plus du tout de la réponse. Je me rappelle des scènes à la cantine du lycée où ils sont tous assis et ne mangent rien mais j’avais en tête qu’il partageait ce plat avec Bella. Peu importe, la réponse m’importe peu et je chasse le film de mes pensées dés que nous arrivons dans la chambre, observant Vic étalée de tout son long sur le lit.  « J’y compte bien. » Que je confirme lorsqu’elle me dit que je peux la pousser si elle prend tout le lit. Je dors seul depuis des années, autant dire que je risque de passer la nuit à regarder le plafond en écoutant sa respiration. Mon plus grand partage de lit est lorsque Jean décide de s’incruster pendant ma sieste et je suis généralement trop fatigué pour être gêné par sa présence… Ce sera peut-être le cas aussi ce soir, ceci dit, vu les heures de routes.  « Je ne l’insinue pas, je l’affirme. » Que je dis en lui passant la langue comme un gosse, avant de me laisser tomber sur le lit, à moi pour une poignée de minutes.
J’essaye de ne pas m’attarder sur la tenue de Vic lorsqu’elle sort de la salle de bain, peu habitué à la voir en robe, et me bouge à aller prendre une douche, parce que je suis affamé et que ce repas est mon seul espoir pour regagner un peu d’énergie. Ça pourrait aussi complètement m’assommer  mais à vrai dire, je ne pense pas que ma ma meilleure amie aie de grands plans pour ce soir, notre petit voyage commencera réellement demain quand nous serons tous les deux reposés. Je serre doucement les mains de Vic dans les miennes et sourit en espérant ne pas virer au rouge lorsqu’elle me complimente, alors que je porte ce qu’il y a de plus basique. Ses converses me rassurent un peu et j’enfile mes vans pendant qu’elle se maquille, et en profite pour tenter de dompter mes cheveux devant le miroir de la chambre. C’est peine perdue, mais j’aurai au moins essayé.  « J’ai les crocs! » Histoire de rester dans le thème… mais vraiment j’ai l’impression qu’un plat ne pourra pas me rassasier complètement. D’un côté, je suis un estomac sur pattes et pourrait manger toutes les heures sans aucun problème. Les yeux levés au ciel à sa remarque, je me mords doucement la lèvre inférieure lorsque mon regard se pose sur elle à nouveau. Je ne la mérite pas. Vic est beaucoup trop belle, avec ou sans maquillage - même si je dois admettre que ses cils noirs font ressortir de plus belle ses yeux -, beaucoup trop joyeuse aussi. A se demander pourquoi elle apprécie passer du temps avec moi, la personne la plus ennuyeuse qui soit. Je ne m’en plains pas, loin de là, mais je sais que j’ai beaucoup de chance de l’avoir dans ma vie. Je hoche la tête, attrape mon téléphone et glisse mon porte-feuille dans la poche arrière de mon pantalon, avant d’enfiler une veste aussi noire que le reste de ma tenue.
Dans la voiture, je n’essaye même pas de changer la playlist et nous relance celle qui a bercé notre voyage, parlant rapidement avec la brune du plan pour demain. On arrive plus vite que je ne le pense au resto, et je tire la chaise de Vic lorsqu’on installe à une table - pas celle qu’elle espérait à mon avis, mais le lieu est plein, heureusement qu’elle a pensé à réserver.  « Je ne pensais pas qu’il y avait encore autant de fans qui venaient ici, autant d’années plus tard. » Je commente en jetant un regard circulaire, accrochant ma veste au dossier de la chaise.  « Ou c’est vraiment très bon. » C’est une possibilité. J’ai déjà l’eau à la bouche juste à l’odeur qui règne dans le restaurant.  « On prend une entrée ou tu veux attaquer la lasagne directement ? » Je questionne en me prenant le menu dans les mains, sachant déjà que je vais avoir envie d’en commander la totalité.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Lun 16 Nov - 20:05
T’imagines l’angoisse de demander un bout de viande saignant et d’y aller à même les mains ? Que je souffle en riant légèrement. Ça aurait pu être drôle quand j’y pense. Mais Stephenie Meyer n’a pas eu cette merveilleuse idée et je ne peux pas lui en vouloir. Elle nous a offert quatre bouquins parfaits. Et je sais déjà qu’une fois de retour à Windmont Bay, je vais ressortir mes bouquins et me lancer dans une énième relecture des tomes de la saga à succès. Juste pour pouvoir m’imaginer encore plus les différentes scènes oubliées lors des films. Et alors que je pourrais être vexée de ses mots, je fronce le nez et mets mes mains au niveau de mes oreilles pour lui faire une grimace. Et, en quittant la chambre, je sautille et me met à chanter Supermassive Black Hole à tue tête, un large sourire sur le visage. Heureuse de mes conneries jusqu’au bout. Dieu merci que je ne me vexe pas pour un rien sinon on ne serait pas sorti de l’auberge tous les deux ! Mais j’aime beaucoup entendre Nathan me titiller de la sorte. C’est vraiment agréable parce que c’est une de ses façons de s’ouvrir un peu plus à moi aussi. Et je dois avouer que je craque totalement quand il sort de la salle de bain, et encore plus quand il me fait une petite réflexion en référence avec la sage, c’est un gros tas de guimauve qu’il a face à lui. Je sens qu’à la fin de la soirée, tu en sauras autant que moi sur la saga ! Que je glapis en sautillant comme la grande gamine que je suis. Et tout va bien vite, ma veste sur le dos, nous filons vers la voiture mais à la différence du chemin qui nous a mené ici, c’est moi qui conduit jusque’à Port Angeles. Quelques minutes de pause pour mes cordes vocales puisque je suis carrément nulle pour conduire et chanter en même temps, surtout dans une ville que je ne connais pas. Je regarde partout, suis plus vigilante que je ne l’ai jamais été, ne voulant pas nous causer un accident. Nous n’aurons pas d’Edward qui viendra nous sauver, nous. La voiture garée, je décide finalement de garder ma paire de converses aux pieds, bien plus à l’aise là dedans et attends que Nathan quitte l’habitacle pour balancer les talons à l’arrière. Au moins, quand j’ouvrirais mon sac, ils ne seront pas là. La galanterie de Nathan ne fait que me confirmer qu’il est vraiment le plus génial des amis et je tourne le visage dans sa direction quand il fait une remarque sur le restaurant et le fait qu’il soit bondé. Je n’y ai même pas fait trop attention, trop occupée à apprécier la compagnie qu’il m’offre, occultant un peu tout le reste. Optons pour la seconde option… Que je souffle en m’abaissant vers lui avant de lancer, Parce que je veux être la seule qui fasse des petites blagues sur Twilight. Et j’attrape la carte pour regarder ce qu’il en est. Ce sont mes parents qui régalent, d’ailleurs. Que je lance en laissant mes yeux parcourir la carte. Prenons une entrée, tu as raison. Et je crois déjà savoir ce que je vais prendre. Les petits calamars me donnent bien envie. Haaan, regarde, les raviolis aux champignons ont le nom de Bella ! Et je pose rapidement la carte sur la table pour lui montrer. Ils s’appellent « Bella’s mushrooms raviolis » et je trouve cela tellement drôle. Ça me donne presque envie de prendre ça… Que je souffle en prenant un air pensif. Ça a l’air appétissant mais j’ai déjà fais mon choix il y a plusieurs jours. Je referme la carte, sachant quoi prendre de l’entrée au dessert et je pose mes deux coudes sur la table, ma tête posée sur mes mains. Je regarde Nathan droit dans les yeux et je reste muette. Pour n’importe qui, ça serait embarrassant, je crois bien. Mais là, ça me semble la chose la plus normale à faire. J’essaye de savoir ce que tu veux commander. Que je lui souffle sur le ton de la confidence avant de reprendre ma position à tenter d’entrer dans son imagination. Aide moi, ouvres tes chakras un peu. Que je glousse en ne rompant pas ce concours de regard. Une salade césar ? J’ai une chance sur dix d’avoir raison, de toute façon. Mmmh, non ! Des arancini ! Moi, c’est pour ça que j’opte, histoire de bien me blinder l’estomac et de dormir comme un bébé ce soir.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Sam 21 Nov - 13:59
« S’il peut se retenir de bouffer Bella, il peut surement y aller à la fourchette. » Non ? Peut-être pas. Mes connaissances en terme de vampires sont plus que limitées, et autant dire que lorsque nous avons visionné la saga, j’ai été très déçu que tout se termine bien dans le meilleur des mondes. Je me rappelle encore de cette scène dans le dernier volet, où plusieurs membres du clan Cullen perdent la vie. A ce moment précis, je me suis dit que Stéphanie Meyer était plus que surprenante et que ça faisait du bien, un fin dans le genre… Et elle a tour ruiné en une seconde lorsqu’on s’est rendu compte qu’il ne s’agissait que d’une vision. J’aurais surement dû m’en douter vu la niaiserie de la saga, mais quand même. « N’exagère pas Vic ! S’il y avait un quizz sur la saga pour remporter de l’argent, tu serais maître et millionaire ! » Que je dis en riant, ne connaissant personne d’autre d’aussi calé qu’elle sur Twilight. Ok, mon nombre d’amis se comptent sur les doigt d’une seule main et ce n’est généralement pas le premier sujet que je cherche à aborder - lorsque je cherche à aborder quoi que ce soit, pour commencer - mais je suis presque certain de ce que j’avance. Ma meilleure amie a vu la saga plus de fois que je n’ai vu Toy Story, c’est pour dire !
Mon regard se perd plusieurs fois sur Vic sur la route et mon sourire ne quitte que rarement mes lèvres. Le thème du voyage n’est peut-être pas mon premier choix, mais je sens qu’on va passer cinq jours merveilleux, juste tous les deux. « Bella n’aurait jamais mis de talons, de toute façon. » Je commente lorsqu’elle sort de la voiture toujours chaussée de ses converses, et lui donne un petit coup d’épaule amical avant de lui tendre le bras pour rentrer dans le restaurant. Vic se charge de fournir les informations sur notre réservations et on nous place à une petite table avec deux menus sous les yeux. « Vic… » Je souffle et secoue la tête, préférant ne pas débattre sur le fait que ses parents payent l’addition, bien qu’un peu déçu de ne pas pouvoir l’inviter. J’ai encore quatre autres repas pour le faire, ne me reste qu’à chercher des restaurants sympas dans le coin - je n’y ai même pas pensé avant le départ, laissant ma meilleure amie se charger d’absolument tout le programme. Prise d’initiative ; zéro. « Tu les remercieras. » Est-ce qu’ils se sont dit que j’étais si radin que je n’offrirais pas un resto à leur fille ou est-ce que c’est simplement pour le plaisir de nous régaler ? Je préfère ne même pas savoir la réponse et opter pour la seconde option, parce que j’ai une haute estime de mes patrons. Mes yeux détaillent le menu et je ris lorsqu’elle me dit avoir envie de prendre les raviolis, juste parce qu’ils portent le nom de Bella. « Tu ne venais pas pour leurs lasagnes? » Je lui rappelle et referme le menu une fois ma décision prise, croisant les bras sur la table pour l’observer en retour, en me pinçant les lèvres pour retenir un sourire à ses suppositions ratées. « Tu serais un vampire en carton. » Dis-je, amusé. Ils sont censé pouvoir lire dans les pensées, non ? « Ou mon esprit de loup garou t’est totalement indéchiffrable. » J’émets cette première hypothèse avant d’ajouter. « C’est moi Bella ! » Et je ris à cette connerie, bien que plutôt fier d’avoir retenu que son esprit était totalement impénétrable pour Edward. « Je vais d’ailleurs opter pour les raviolis. Comme ça tu pourras gouter, si tu veux. Et les minis arancini en entrée, t’avais presque bon. » Le serveur arrive nous demander si nous sommes prêts et je me sens un peu comme un gamin à commander mon verre de coca zéro alors qu’elle se commande un verre de vin… Mais la loi est la loi et j’aimerais autant ne pas avoir d’ennuis avec la justice si loin de la maison. « C’est pour ça que tu voulais conduire à l’aller ? » Je demande, taquin, avant de retirer mes bras de la table pour les laisser pendre entre mes jambes, parce qu’on m’a toujours dit que c’était impoli de les poser sur la table. C’est une vilaine habitude dont je n’ai même jamais essayé de me défaire.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Lun 23 Nov - 16:04
Je regarde Nathan et souris légèrement. Je ne voudrais pas le contrarier mais je ne peux pas laisser une telle ineptie passer. Stephenie Meyer m'en voudrait - comme si elle avait vent de cette conversation, tiens. Bah il est végétarien... Donc il n'a pas envie de manger Bella. Mais les petites biches qu'il mange dans la forêt, je doute qu'il les vide de leur sang sans faire de tâches... Puis tu l'imagines, à suçoter les bouts de steak ? Et rien que d'y penser, j'ai des hauts le coeur. Je grimace légèrement et secoue ma tête de droite à gauche. C'est dégueulasse, un point c'est tout. En plus, Edward aurait grillé sa couverture directement. C'est dégueulasse quand même, quand j'y pense. Je ne me suis jamais posée ce genre de questions et ce n'était peut-être pas plus mal comme ça, quand j'y pense. J'ai presque l'estomac retourné maintenant mais ça va finir par passer parce que j'ai bien trop faim pour que mon appétit soit complètement coupé. Je l'écoute et souris. Oui mais si un jour, il y a ce genre de quiz mais qu'il faut faire des équipes, je veux que tu m'aides ! Alors il faut commencer maintenant pour lui faire ingurgiter toute la saga et tous les éléments les plus insignifiants qui soit. Je le veux incollable sur la question. Dans mes rêves les plus fous. Parce que je suis sûre qu'il y a plus d'une fois où il m'entend sans m'écouter et le sujet Twilight fait surement parti de la liste. Ça pourrait me vexer mais ce n'est pas le cas parce que j'arrive moi même à me saouler, c'est pour dire. Quand je suis lancée, il est difficile de m'arrêter, un peu comme une voiture qui perd le contrôle. Sourire aux lèvres, mes joues rougissent quand il fait une allusion parfaite au personnage de Bella et je prends rapidement son bras, souriant de plus belle de passer ce moment avec lui parce qu'il n'y a qu'avec lui que j'ai envie de passer ce genre de moments. C'est un peu fou, quand j'y pense mais c'est ainsi. J'hausse les épaules quand il souffle mon prénom, apprenant que ce sont mes parents qui invitent et lâche Tu les remercieras toi même, tu les vois presque tous les jours. Que je glousse comme la grande enfant que je suis. Après tout, il bosse pour nous et mes parents - bien qu'un peu idiot - l'apprécient énormément. Je pense que leur initiative vient d'une belle intention ; celle de remercier Nathan pour tout ce qu'il fait pour nous, pour l'entreprise familiale. Par mon métier, j'évite que mes parents aient trop de clients. Aux antipodes mais ce n'est trop rien. Les yeux rivés sur le menu, je soupire fortement... Je sais bieeeeen.... Mais bon, c'est les mêmes que dans le film, tu comprends. Que je lâche, comme si j'étais face au dilemme de ma vie. Vous savez, celui où vous êtes tout seul face à une scène d'accident multiple, deux personnes ont besoin de votre aide et vous ne savez pas qui choisir parce que choisir un veut dire laisser mourir l'autre. Ah ! Mais comme à mon habitude, mes choix sont rationnels et les lasagnes gagnent haut la main dans mon esprit. J'en baverais presque de voir les assiettes sur les tables voisines. Aucun regret, les lasagnes ça sera. Et puisque tout s'y prête, je le regarde pour essayer de devenir ce qu'il va prendre. Mais je ne suis pas Edward, je ne sais pas lire dans les pensées. Ça serait facile la vie, si je savais faire cela, quand j'y pense. Bah non, Edward arrive à lire ce que pense les loups garous. Que je soupire, presque un peu déçue de ne pas avoir de super pouvoir - j'ai déjà du renoncer à ma lettre pour aller étudier à Poudlard, merci bien. Et quand il dit que c'est Bella, mon sourire - disparu derrière une mine concentrée - réapparait et je me redresse, toute heureuse de savoir que mon Edward a trouvé sa Bella. Je me souviens encore de ce livre 'Life and death' de Stephenie Meyer qui raconte l'histoire du premier tome mais avec une Bella vampire et un Edward humain. C'est nous, voilà tout ! Je me demande si je lui ai déjà parlé de ce livre d'ailleurs... Je ne pense pas et c'est quelque chose que je devrais faire mais il me prend de court en me laissant connaître sa commande. Ouuuh, trop bien ! Je suis trop forte. Que je lance avec un sourire quand le serveur vient prendre nos commandes. Tu as tout compris. Il y en a là dedans. Je touche mon front du bout de mon index et me redresse légèrement. J'aurais le droit de te piquer un ravioli, juste pour goûter ? Ça serait quand même bien con de passer à côté de tout cela s'il en prend. Je te donnerais un bout de mes lasagnes et de mes mini pizzas. Que je lance, comme si j'avais cinq ans et que je faisais un échange de procédés - ou de pogs - avec mon meilleur ami. T'es content d'être ici ? Que je finis par demander, soucieuse de son bonheur et de son bien être. Mes yeux dans les siens, nos verres arrivent très rapidement et je prends mon verre de vin rouge et lève ce dernier pour trinquer. À nos aventure Twilightesque. Que je glousse, mes yeux dans ceux de Nathan, prise de cours par tout ce qu'il se passe dans mon petit corps.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s



Dernière édition par Victoria Barrett le Mer 9 Déc - 21:03, édité 1 fois

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Dim 29 Nov - 21:46

« Tu ne peux pas dire végétarien et parler de manger une pauvre biche dans la même phrase. » Je lui fais remarquer en riant, même si je sais parfaitement ce qu’elle veut dire. Je n’ai pas suivi grand chose mais j’ai quand même retenu qu’Edward Cullen était contre le cannibalisme ! Le comble pour un vampire. « Un peu. » Je confirme, bien que conscient que le steak qui arrive parfois dans mon assiette n’est pas tombé du ciel. C’est con, mais on a beau savoir ce qu’on mange, c’est beaucoup trop facile de s’en détacher et ne pas imaginer l’animal vivant. Le monde deviendrait probablement végétarien si on s’y mettait et autant je mange rarement de la viande rouge, autant je ne me refuse de la supprimer complètement de mon alimentation. Appelons ça le cycle de la vie ou la chaine alimentaire - et non, je ne culpabilise pas une seule seconde. « Je suis trop nul, après tu m’en voudrais pour le restant de nos jours d’avoir répondu de travers. » Ou peut-être pas, parce que je suis à peu près certain que Vic va profiter de ces vacances pour nous faire revoir la saga. Un film par soir. Quoi que je n’ai pas prêté attention si elle avait ou non embarqué son ordinateur et je suis sûr que ma meilleure amie a déjà pris le temps de tout revoir début de semaine pour se mettre dans l’ambiance. « C’est vrai. » Je dis et me concentre à nouveau sur le menu. Je vois, certes, ses parents tous les jours mais je fais très attention avec eux et marche sur des oeufs lorsque cela concerne leur fille, plus encore depuis son idée d’évasion pour cinq jours en tête à tête. J’ai une belle épée de Damoclès au dessus de la tête, prête à me trancher cette dernière si j’ai le malheur de lui faire de mal - son père n’a même pas eut à prononcer ces mots pour qu’ils soient clairs et nets. Si je sais parfaitement que je ne ferai jamais de mal à Vic et ne me fait donc aucun soucis à ce sujet, je sais aussi que mes sentiments pour elle sont loin d’être aussi purs que je le prétends et dés que son père y fait la moindre allusion, le mot coupable est écrit sur mon front. « Imagine la pauvre, elle a tellement dû en manger pour tourner cette scène qu’elle les déteste certainement! » Elle a surtout dû faire semblant de manger pour ne pas en vomir ! Mais bon, moi il me tente bien ces raviolis… Peut-être parce que ma meilleure amie a pris soin de me dégouter de la viande pour la soirée.
Je me retiens de rouler des yeux pour ne pas la contrarier et lui adresse à la place un sourire ; elle n’est pas forte et m’a cité la moitié du menu mais autant dire que je suis bien content qu’elle n’ai pas la faculté de me déchiffrer comme Edward peut le faire avec les pensées des autres. « C’est ce que je t’ai dit, tu ne m’écoutes pas. » Je dis en plissant nez avant de remuer la tête pour feindre une quelconque déception. Ne viens-je pas de lui dire que j’ai choisi les raviolis afin qu’elle puisse y gouter ? Pour sa défense, je parle si peu qu’elle ne réalise peut-être même pas quand je le fais. Mouai. C’est triste un peu comme pensée et je la chasse rapidement, parce qu’on passe un bon moment. J’ouvre la bouche pour lui répondre mais la referme pour adressé un sourire poli au serveur qui pose nos boissons devant nous, prenant mon verre pour trinquer avec elle. Mon coca… On a beau être proches depuis plusieurs années maintenant, je dois être comme un petit frère pour elle, bien que Vic ne m’a (encore) jamais fait l’affront de prononcer ces mots. Je ne m’autorise pas à être triste de n’avoir aucune chance avec elle, parce que j’aime notre relation telle qu’elle est. Ça ne m’empêche pas de temps en temps d’avoir une lueur d’espoir, rapidement suivie par la piqure de rappel qui ce soir se trouve être un verre de soda. « Oui, vraiment. » Il n’y pas un autre endroit, mois encore une autre personne, avec qui je souhaiterais être à cet instant présent. « Je ne te retourne pas la question parce que c’est évident. » Vic est une pile électrique H24 mais il ne faut pas la connaître pour voir qu’elle est ravie d’être là.
Nos entrées arrivent à peine une minute plus tard et j’analyse nos assiettes avant de relever les yeux vers elle. « Merci de m’avoir proposé de t’accompagner. » Parce qu’elle aurait clairement pu trouver quelqu’un de plus enthousiaste et malgré tout, c’est sur moi que c’est tombé. « Bon appétit ? » Oui c’est une question, est-ce que nous sommes en droit d’attaquer nos assiettes à présent parce que j'ai l'eau à la bouche. Ça sent beaucoup trop bon et je suis affamé.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Mer 9 Déc - 21:18
Je l'écoute et hausse les épaules. Oui, je me rends bien compte que ça n'a pas trop de sens mais c'est pourtant la manière dont ils se catégorisent. Les Cullen sont végétariens, ils ne mangent rien venant de provenance humaine. Nous ne nous ferons donc pas manger ce soir, que Nathan soit rassuré là dessus. Mais je pense surtout qu'il me prend pour une folle. Je ne peux pas lui en vouloir, je pense que je le suis un petit peu - beaucoup - et quand on parle de Twilight, je suis à fond dedans. Mais non, justement, je vais te former pour être un vrai Twihard ! Que je souffle, ouvrant grand les yeux, comme si ça coulait de source. Il va vraiment m'abandonner au milieu d'une forêt et rentrer sur Windmont Bay sans moi. J'espère juste que je ne parlerais pas de Twilight toute la nuit parce que je le plains vraiment d'un coup. J'aimerais bien qu'il m'ouvre son coeur et son esprit sur un sujet qui le passionne autant mais je me résous à ne rien dire là dessus. Nathan n'est pas bavard et peut-être que sa passion, c'est d'imaginer toutes les manières dont il pourrait me faire taire. Je déglutis difficilement et le regarde par dessus le menu, comme pour l'analyser. Un mouvement de tête et je l'analyse réellement, pour me mettre un peu plus dans l'ambiance de la soirée et pour m'arrêter de penser à toutes les manières dont il parait le faire. Il y en a des vraiment pas jolies et d'autres qui me titillent dans le bas du ventre. Pas les cafards mais bien les petits papillons qui battent des ailes pour s'envoler. Des guilis de l'intérieur, agréable à souhait. Et les petits papillons qui fuient parce que ça commence vraiment à être étrange tout ça. J'entends la remarque de Nathan et, pleine de mauvaise foi, je dis C'est même pas vrai, je t'écoute d'abord. Je lui tire la langue, telle la grande enfant que je suis. Mon regard quitte celui de Nathan - à de rares occasions - pour profiter de la vue. J'ai beau être une adulte - enfin je crois - je suis tellement heureuse et surexcitée d'être là. C'est un rêve et je suis en bonne compagnie. Et même s'il est bien moins expressif que moi, j'espère qu'il est content d'être ici, en ma compagnie. Savoir que c'est le cas me réchauffe le coeur. C'est tout ce qu'il me faut pour être heureuse, quelqu'un qui apprécie ma compagnie autant que j'apprécie la sienne. Je sais que je peux être fatigante mais le calme de Nathan tempère tellement avec mon énergie à revendre. Merci à toi d'avoir accepté. Je n'aurais pas pu espérer meilleure personne pour m'accompagner. Que je souffle en lui adressant un sourire en coin. Seul et unique choix. Je ne serais tout simplement pas parti s'il n'avait pas pu - ou voulu - m'accompagner. C'est lui ou rien. Nos verres ont tinté il y a quelques secondes, les entrées sont arrivées et mes yeux ne peuvent quitter ces mini pizzas qui m'hurlent de les manger. Bon appétit oui ! J'attrape mes couverts et commence à manger, partageant ces délicieuses bouchées avec mon meilleur ami. Mon verre de vin descend vite et un second est commandé à la suite. Je ne vais pas boire toute la bouteille mais un verre par plat, ça me semble être une bonne moyenne.
La conversation bat son plein tout le long du diner. Je parle et Nathan écoute, rien de bien nouveau là dedans. Je prends quelques photos de l'endroit mais aussi des selfies avec le jeune Hyland que je compte bien imprimer et coller sur les murs de sa chambre. Juste histoire de toujours me voir même quand je ne suis pas là. Je me demande si ça lui arrive d'entendre ma voix même quand je suis partie parce que moi, ça m'arrive. Pas de l'entendre quand il n'est plus là mais de m'entendre quand je me tais enfin. Rapide retour vers l'hôtel et une fois dans la chambre, toute décoiffée, je retire mes baskets et les laisse au milieu du chemin. Uuuugh j'ai trop mangé. Que je soupire avant de me battre pour ouvrir ma robe pendant plusieurs secondes. Le dos complètement nu, je fouille dans mon sac pour trouver mon pyjama et dis J'ai un petit peu trop bu mais promis, je ne ronfle pas quand j'ai bu. Tu savais que ce sont les effets myorelaxants de l'alcool qui causent le ronflement ? Parce que du coup, ces effets là bah ils favorisent l'occlusion de l'entrée de la trachée. On en apprend des choses super importantes à l'école, vous ne trouvez pas ? Tu dors de quel côté du lit ? Que je demande en relevant la tête de mon sac, le pyjama en main, la robe qui me glisse à moitié sur le corps. Juste à moitié, parce que mon cerveau fonctionne encore très bien pour ne pas me laisser finir nue devant Nathan. Je lui souris et attends sa réponse avant de filer à la salle de bain pour enlever mon maquillage, ma robe et retrouver une apparence plus 'Victoria', plus décontractée.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Mer 30 Déc - 14:22
Génial, je pense lorsqu’elle parle de me former pour être aussi calé qu’elle sur la saga. C’est gentil, mais vraiment, je vais passer mon tour. « J’ai jamais été un très bon élève, tu perds ton temps. » Que je dis avec un sourire amusé, en espérant la décourager définitivement. De toute façon, tout ceci part surtout d’une réflexion banale, d’un concours hypothétique sur les films, dans lequel nous pourrions gagner de l’argent. Si tel était vraiment le cas, je ferais sans doute l’effort d’apprendre les moindres détails. Non pas que je sois vénal, mais entre nettoyer les salles d’opérations de nuit et apprendre un film par coeur, le choix est tout de même très vite fait. A chaque seconde qui passe, durant lesquelles ma meilleure tente de m’analyser, je sens la gêne grandir et mes joues se réchauffer. Les lèvres pincées, j’espère sincèrement qu’elle n’a pas la moindre idée de ce que je peux penser, parce que si elle dispose de ce don, je ne serai plus capable de la regarder dans les yeux à l’avenir. Je suis d’ailleurs le premier à rompre ce contact visuel, reportant mon attention sur le menu afin de masquer mes joues qui doivent virer au rouge cramoisi. Les yeux au ciel lorsqu’elle me tire la langue, je ne prends pas la peine de la contredire - je n’y crois pas une minute - pour ne pas batailler avec elle. Vic gagnerait haut la main, ce n’est certainement pas avec elle que j’aurai un jour le dernier mot. Avec personne, d’ailleurs, préférant souvent le silence à toute autre réponse. C’est le meilleur moyen pour ne pas dire de conneries, quelle que soit la situation et la personne en ma présence. Je lui rends son sourire lorsque ma meilleure amie affirme qu’elle n’aurait pu trouver meilleure compagnie, ravi de l’entendre même si j’ai un peu de mal à y croire. Elle a surement des copines, tout aussi excitées qu’elle, qui auraient fait bien meilleure compagnie… Mais c’est tout de même moi qu’elle a invité et c’est ce que je préfère retenir. J’écoute Vic parler avec passion des films, de tout et n’importe quoi, et me contente de quelques commentaires de temps en temps, juste histoire qu’elle sache que je suis toujours là et n’ai pas complètement décroché de la conversation. Ça m’arrive (trop) souvent de prétendre écouter lorsque mon esprit est totalement ailleurs, mais ce soir je fais un effort, même si je rate quelques informations lorsque je me perds à l’observer. J’essaye d’imaginer le couple que nous pourrions former, dans un monde parallèle dans lequel on se serait rencontrés dans d’autres conditions et où elle ne serait pas, déjà, la personne qui m’est le plus cher et que je ne peux me risquer de perdre. Et comme toujours, c’est sur tout ce qui pourrait ne pas fonctionner entre nous que je me concentre, parce que c’est plus simple comme ça. Je cligne des yeux lors d’un rappel à la réalité de ma meilleure amie, lui présente mes excuses et la conversation reprend comme si de rien était. Je pense qu’elle a l’habitude de me voir m’égarer au beau milieu de son flot de paroles, et que ça ne la gêne pas plus que ça, même si moi je culpabilise un peu. Je ne voudrais pas lui donner l’impression que je n’en ai rien à faire, et c’est exactement ce qu’elle doit en déduire.
Le repas terminé, je reprends la route comme prévu et retire ma veste pour la poser sur une chaise dans le coin de la chambre d’hôtel, me laissant ensuite tomber sur le lit. « Pareil. Demain on fait un truc plus léger. » Et par plus léger j’entends pizza ou burgers, juste pas un trois services parce que ce dessert m’a vraiment assommé, j’aurais mieux fait d’arrêter après le plat. Mon regard se perd sur son dos dénudé et si une petite voix me crie de détourner tout de suite les yeux, j’en suis incapable et détaille chaque parcelle de peau que Vic dévoile. Sans doute sans y prêter attention, parce qu’elle me rappelle avoir bu et je me sens soudainement comme un pervers qui en profite, baissant les yeux vers le sol. « Non, je ne savais pas. » Je marmonne sans oser relever les yeux vers elle à nouveau, même si ça me démange de le faire. « Tu vas prendre toute la place peu importe le côté que je choisis. » Je relève la tête et me mord l’intérieur des joues en découvrant sa robe qui glisse de plus en plus le long de son corps. Heureusement, elle s’éclipse à la salle de bain et j’en profite pour me débarrasser de mes vêtements et les troquer pour un t-shirt blanc et un bas de training, n’ayant pas de pyjama à la maison puisque je dors toujours en caleçon, peu importe la saison. Les joies d’être un loup garou ! Je frappe à la porte de la salle de bain, même si celle-ci est à moitié ouverte, et entre quand j’en ai le feu vert pour me brosser les dents, avant de retourner à la chambre, bras croisés en observant le lit. « Quel côté ? » Je ferais surement mieux de dormir par terre pour calmer mes pulsions, mais ça risque d’être compliqué à expliquer.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Mer 6 Jan - 15:17
Il n'est jamais trop tard pour se rattraper. En plus, un sujet aussi intéressant que Twilight ! Je ris légèrement et plante mon index dans son bras avant de souffler. Promis j'arrête. Il va avoir droit à des tas de références Twilight tout le séjour alors autant éviter de le gonfler avec tout cela dès le début. Et puis, nous mourrons de faim tous les deux alors on se concentre plutôt sur le Menu et sur mes qualités de médiums - proches de zéro. Je souris en regardant Nathan, me demandant quand est-ce qu'était la dernière fois que quelqu'un lui a dit qu'il est beau. Ces pensées me prennent de court et je balbutie des suppositions sur son menu, ne me rendant même pas compte qu'il m'avait clairement donné la réponse un peu plus tôt. Entre les plats et les verres de vin que je bois, la discussion est un large monologue ponctué d'interjection de la part du jeune Hyland. Ça me fait sourire et j'en lève les yeux au ciel quand il décroche complètement. Je suis sûre que je pourrais lui dire que c'est l'amour de ma vie qu'il ne m'entendrait pas. Peut-être que si je venais à déconner sur la nécrophilie, il se réveillerait mais je n'en suis pas sûre. Et même si je parle beaucoup, un tel sujet me dégoûte au point où je ne pourrais pas en rire. Surtout en vivant au dessus d'un funérarium et avec vue sur le cimetière. Non, là, ça serait vraiment trop et il pourrait y croire ! J'ai plus de chance de rencontrer un vampire qu'à m'intéresser à cette pratique immonde. Mon sang se glace rien que d'y penser et j'en aurais presque une envie de courir aux toilettes pour y rendre mon repas. Mais non, je préfère renchérir sur Twilight et boire une gorgée de plus de ce délicieux vin rouge. La robe est magnifique, le goût à tomber. Je suis presque tenter de demander au serveur la référence complète - que j'ai oublié, ne faisant pas attention à ce genre de choses - pour l'offrir à mes parents en guise de cadeau. Je regarde mon verre et souffle Han. Mais. On appelle ça le sang du Christ... Ça fait donc de moi un vampire. Je glousse avant de reposer mon verre et de taper dans mon tiramisu. Je pique une bouchée du dessert de Nathan, souriant largement, la bouche recouverte de mascarpone, pour m'excuser.
Et puis, c'est le retour à l'hôtel, les mains sur le ventre, qui viennent tapoter ce dernier pour lier le geste à la parole. La chambre est proche mais pourtant bien loin. J'ai l'impression de crapahuter pendant des heures alors qu'il doit y avoir une vingtaine de marches tout au plus. Et à peine dans la chambre, c'est Wikictoria qui revient en force, étalant ce savoir que j'ai eu de mes études pour devenir ambulancière. Et, quand il dit que je vais prendre toute la place, j'ouvre grand la bouche, offusquée comme jamais. Même pas vrai d'abord... Peut-être que je ne prends pas toute la place mais je tente de me glisser au plus près de lui ! Ah ! Ni lui ni moi ne le saurons jamais. Je file à la salle de bain où je quitte robe et collant - amen - pour enfiler un short et un t-shirt tout simple. Enfin, par tout simple, je veux dire gris avec une tête de loup garou dessiné sur ma poitrine. Je commence à me démaquiller, chantonnant et me décale quand il entre pour se laver les dents. Je l'imite rapidement et on sort à quelques minutes d'intervalles. J'attache mes cheveux en une queue haute et regarde le lit. Le plus loin de la porte. Comme ça s'il y a des zombies, tu pourras me défendre. Parce qu'il agira sans rien dire alors que moi, je serais encore bien capable de tenter de moyenner avec eux, de leur dire qu'ils ne doivent pas faire ça et que la cervelle des voisins est surement plus appétissante que la nôtre. Je contourne le lit et m'y installe confortablement. Je bouge quelques secondes avant de tourner le visage vers Nathan. Tu veux regarder la télé ? Que je demande rapidement. On peut aussi aller dormir maintenant. Le sourire aux lèvres, j'attends sa réponse, mon regard sur lui. Depuis les rumeurs sur la paternité de Nathan, il y a ce quelque chose au fin fond de mon corps qui me dit que j'aimerais que nous soyons plus que des amis. Mais je ne sais pas. Rien n'a l'air réciproque - ou même m'inviter dans ce sens - mais c'est Nathan, la tombe. Alors, je ne sais pas. Et l'alcool me fait divaguer, malgré la faible quantité ingurgitée. Quand on a pas l'habitude, on a pas l'habitude hein. T'as de super longs cils quand même. Que je souffle, laissant les mots s'échapper de mes lèvres. Shit. Peut-être qu'il n'a pas entendu ou qu'il n'écoutait pas. Oui, la seconde option est plus probable vu le silence de plomb dans laquelle la chambre est plongée.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Dim 17 Jan - 20:43
« Hm hm. » Je marmonne, attrape son doigt lorsqu’elle l’écrase dans mon bras et capitule. Je ne gagnerai pas à ce petit jeu ; quand je suis à court d’arguments, Vic en possède encore douze sous sa manche. Je lui souris lorsqu’elle me promet d’arrêter et lève les épaules, parce qu’on sait tous les deux que ce n’est que le début. Twilight, je vais en manger à tous les repas pour les cinq jours à venir et ça ne me dérange pas, je suis juste heureux de lui faire plaisir et la voir réaliser un de ses rêves en ma compagnie. J’ai beau ni voir qu’une petite ville pluvieuse et pas très intéressante, je sais que c’est beaucoup plus que ça pour ma meilleure amie qui fait des recherches sur les lieux de tournages depuis une quinzaine d’années. A se demander comment a-t-elle pu tenir aussi longtemps avant d’enfin se décider à visiter Forks et Port Angeles.   « Une chance pour moi que le sang des loups-garous vous dégoutent! » Et oui, j’ai quand même été un minimum attentif quand on regardait ces films, il ne faut pas croire. Mon manque d’attention - et de mémoire - me joue forcément quelques tours mais j’ai retenu le principal. Il faut dire que Twilight est typiquement le genre de film où on peut décrocher vingt minutes sans perdre le fil.
De retour à la chambre, j’essaye de couper court à mes idées peu catholiques et de penser à tout sauf au fait qu’on sera dans le même lit d’ici quelques minutes. Ce n’est pas comme si c’était la première fois que ça se passait, c’est même arrivé des centaines de fois quand on regarde un film, mais je ne sais pas, aujourd’hui c’est différent. Peut-être parce qu’on est à l’hôtel, à des centaines de kilomètres de la maison, que nous ne sommes ni sous le toit de ses parents ni sous celui de Jean… Ou peut-être n’est-ce que dans ma tête, ce qui est bien plus probable. Je regrette un peu de ne pas avoir demandé à Victoria si ça la dérangeait si je fumais par la fenêtre avant de me brosser les dents, mais trop tard. Dommage, parce qu’après cette journée, un petit joint aurait fait plaisir. « Parce que y’a aussi des zombies à Forks ?! Tu sais comment choisir tes destinations de vacances ! » Je la nargue, relève la couverture et m’installe à droite du lit, le plus près de la porte. « Il ne te reste qu’à prier qu’ils n’attaquent pas par la fenêtre. » Un sourire prend place sur mes lèvres alors que mon regard passe de sa place à la fenêtre, avant de placer l’oreiller contre la tête de lit pour m’installer contre celle-ci. « Je te promets pas de tenir bien longtemps, mais on peut oui. » Je ne suis pas habitué à rouler aussi longtemps, cette journée m’a lessivé. Tout autant que cette semaine, où j’ai fait pas mal d’heures pour pouvoir prendre ces vacances ! Je tourne la tête vers Vic lorsqu’elle fait une remarque sur mes cils et pince ces derniers entre mon pouce et mon index entre lesquels je les fais glisser, sans trop savoir quoi dire. Je n’ai jamais prêté attention s’ils étaient plus longs ou pas que la normale. Y-a-t-il seulement une normalité, en terme de cils ? Surement parce que ce monde est conditionné pour définir des critères pour tout et n’importe quoi, à commencer par le physique. « Ah bon. C’est une bonne ou une mauvaise chose ? » Je n’arrive pas à savoir si c’est censé être un compliment, une critique ou une simple constatation. « Peut-être que je me transforme vraiment en loup garou et que ma pilosité commence par de longs cils ? » Je questionne avec un sourire, tout en analysant les siens quelques secondes, avant de me tourner pour attraper la télécommande sur la table nuit et lui la donner. « Tu sais déjà le programme pour demain ? »

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Mer 3 Fév - 1:04
Plutôt que Victoria, je crois que mes parents auraient du m'appeler 'Passionnée' parce que c'est ce que je suis et je crois que Nathan s'en rend encore plus compte aujourd'hui. Il fallait dire qu'organiser tout un voyage autour de Twilight prouvait déjà beaucoup de choses mais là, le pauvre, il en mange à toutes les sauces - genre, littéralement. J'essaye de me contenir mais c'est difficile, je suis comme une enfant le matin de Noël et je risque de lui parler de ce séjour à Forks pendant des mois encore, pour ne pas dire des années voire des siècles ! Même morte, au Paradis, je lui rappellerais encore nos moments ici. Il va finir par me détester mais je suis prête à prendre le risque. Pour le moment, ce ne sont que mes rires qui émanent de ma bouche et je ne peux m'empêcher de sourire face à Nathan. C'est plus parce qu'ils sentent le chien mouillé mais oui, ça fonctionne aussi. Que je dis avec un large sourire. Il a suivi, d'une certaine manière et ça me fait grandement plaisir de le voir. Et curieuse, je lance T'as déjà vu Hunger Games et Harry Potter ? Parce que là aussi, il y a une bonne tartine de fandoms et de choses à apprendre. Peut-être que ça sera nos prochains films. Et pour les voyages, on risque d'avoir du mal de visiter le Capitole - quoi que, c'est le nom du bâtiment à Washington - mais surtout l'Angleterre. Enfin, on en est pas là. On est tous les deux sortis de Windmont Bay et c'est déjà énorme.
Une fois au motel, l'alcool qui me fait tourner la tête, les pensées qui divaguent et un choix cornélien - celui de la place dans le lit - je m'installe dans ce dernier, juste à ses côtés. Y a des vampires et des loups garous... Niveau créatures, autant faire le trio gagnant. Et je glousse comme une idiote, les yeux glissant sur Nathan qui est droit comme un I sous les draps. Me dis pas ça ! Que je souffle en me tournant vers la fenêtre. Je fronce les sourcils et si je reste un peu trop comme ça, je risquerais de me déclencher une migraine ou de faire éclater mon cerveau. Allongée, je le regarde se redresser et en profite pour me caler de profil, mon bras en V, la tête sur la main. Qu'est-ce qu'elle est lourde celle là. Et puis, de ma réflexion typiquement Victoriesque, je l'examine et regarde le mouvement de ses doigts sur ses cils. J'ai l'impression que cela prend de longues minutes. Et je me rends doucement compte que mon coeur bat un peu plus vite qu'il y a une minute. C'est une bonne chose. Duh. Que je souffle en roulant légèrement des yeux. Bon, là, c'est la migraine qui m'attend, aucun doute là dessus. Woaw. Que je dis, me redressant légèrement. Tu crois que ça marche vraiment comme ça ? Pas que j'y crois mais je crois que ça me titille doucement toute cette histoire. Si ta pilosité augmente ailleurs, je veux être au courant ! Je le laisse mettre une nouvelle chaîne et me place comme lui, le dos contre la tête du lit. Je sais que si je reste allongée, en plus de souffler des vapeurs d'alcool sur ses jambes, je vais m'endormir en un claquement de doigts. Et bien, je pensais qu'on pourrait aller du côté de la Push pour tout ce qui concerne les Quileutes et tout ? Je lui demande son avis mais c'est plus une question rhétorique qu'autre chose, on ne va pas se voiler la face. Je ne peux même pas lui demander ce qu'il veut faire parce que je ne suis pas trois fois sure qu'il sache ce qu'il veut faire ici ou même s'il s'est renseigné. Mais on va commencer par un petit déjeuner dans le diner où Bella va manger avec son père, tu sais quand elle secoue la bouteille de ketchup sans en mettre dans son assiette ? Petit détail complètement idiot mais détail qui me perturbe toujours autant. Je lui souris et regarde la télé. Tu me pousses si je prends toute la place hein. Un dernier souffle et je me concentre sur la télé. Pas pour bien longtemps parce que je m'endors bien trop rapidement, la tête sur l'épaule de Nathan.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s



Dernière édition par Victoria Barrett le Lun 15 Fév - 16:30, édité 1 fois

a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Dim 14 Fév - 18:52
« J’espère que ce n’est pas mon cas. » Parce que ce serait quand même dommage que je la dégoute en sentant le chien mouillé. Je tourne la tête vers elle, ouvre grand les yeux en pinçant les lèvres avant d’agiter la tête négativement. « N’y pense même pas. » Dis-je dans un premier temps, pour lui faire savoir qu’elle ne me fera pas regarder toutes les sagas d’adolescents des années 2000. « J’ai vu au moins trois fois tous les Harry Potter, ne compare pas ça à Twilight s’il-te-plait. Hunger Games, je me suis endormi à la moitié du premier mais ça se négocie. » Pour le peu que j’en ai vu, ça me semblait déjà beaucoup plus intéressant que cette histoire d’amour totalement improbable entre une humaine et un vampire. D’un côté ça devrait me plaire, ce côté impossible dans leur histoire, parce que c’est un peu la manière dont je nous vois avec Vic. Totalement opposés, mais complémentaires - enfin c’est surtout elle qui me complète, je ne suis pas certain de lui apporter grand chose, à part peut-être un peu de calme lorsqu’elle a besoin de quelqu’un qui la ramène sur Terre parce qu’elle s’emporte.
Un sourire amusé prend place sur mes lèvres lorsque je lui signale que nos amis les mangeurs de cerveaux ne passeront peut-être pas par la porte. Son cerveau est beaucoup plus intéressant que le mien, mais est-ce vraiment un critère dans leur choix de repas ? Surement pas. « Je te protégerai. » Je promets, avant de me mettre au lit et toucher mes cils qu’elle vient de complimenter - je crois. J’ai presque envie de me relever pour aller vérifier dans le miroir si quelque chose a changé mais la flemme gagne, accompagnée de mon raisonnement. Ce n’est pas comme si Vic ne m’avait pas vu depuis des mois, c’est son imagination qui lui joue des tours. Mes lèvres s’étirent dans un sourire gêné lorsqu’elle me confirme que c’est une bonne chose et j’arrête de me caresser de manière bizarre les cils pour laisser retomber mes mains sur mes jambes. « Heu. Ok. » Je souffle, perplexe avant qu’un rire ne s’échappe de mes lèvres. Si ma pilosité se développe de manière conséquente ailleurs, elle sera la dernière à le savoir car ce n’est pas quelque chose auquel j’aspire. Peut-être que certains hommes se sentent plus masculins mais moi ça me dégouterait plus qu’autre chose de ressembler à un singe - ou un loup garou en l’occurence. « Ça me va, c’est toi qui décide. » Je ne suis pas chiant sur le programme, c’est peut-être pour ça que je suis son premier choix pour ce petit voyage ; je ne risque pas de venir l’emmerder à changer tout son petit programme, je vais suivre. J’aurais pu faire l’effort de me renseigner et dresser une mini liste de choses qui m’intéressent en ville mais premièrement, je ne suis pas certain que j’aurais trouvé quoi que ce soit à mettre sur cette liste et deuxièmement, ça se serait déjà retrouvé sur celle de Vic. Je regarde ma meilleure dubitatif lorsqu’elle mentionne le diner et secoue la tête en souriant, pour ne pas avouer à voix haute que je ne sais absolument pas de quelle scène elle me parle. Qui remarque ce genre de détail ? Quelqu’un qui a vu les films une vingtaine de fois, voilà qui. « Compte sur moi. » Je promets et me cale contre le lit, mes yeux glissant parfois de la télévision à la tête de ma meilleure amie qui vient rapidement s’écraser contre mon épaule. Je tiens une bonne dizaine de minute sans oser bouger pour ne pas la réveiller, avant de sentir mes paupières se faire lourdes mais surtout mes joues bouillir. Je ne suis pas habitué à dormir aussi couvert et il fait bien trop chaud dans cette chambre d’hôtel. Doucement, je retiens la tête de Victoria pour me dégager et la laisse se poser, son corps formant à présent un L avec le haut de son corps étalé sur mon oreiller. Pratique. J’hésite et me dégage de mon t-shirt et mon bas de training que je laisse juste à côté de la tête de lit, afin de pouvoir les chopper facilement demain matin et les enfiler avant de sortir des draps. Penché à moitié au dessus de Vic, je récupère la télécommande sur sa table de nuit pour couper la télévision, et l’observe ensuite plusieurs minutes sans trop savoir quelle position prendre pour ne pas la déranger. A genoux dans le lit, je renonce et glisse finalement ma main sous ses genoux et l’autre autour de ses épaules pour la soulever le plus délicatement possible et la remettre à sa place, histoire d’avoir une chance de dormir moi aussi.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Mer 17 Fév - 12:25
J'ai bien envie de me moquer doucement de Nathan et de dire que si, il pue le chien mouillé mais ce n'est absolument pas le cas. Il faut vraiment que j'arrête avec mon humour douteux et que j'arrête de tout reporter à Twilight aussi parce qu'il risque d'en avoir marre. Après, il est dur de se contenir quand on est à Forks, que l'on sort du restaurant où Bella et Edward vont manger à Port Angeles... Alors, je change de sujets, abordant deux nouvelles sagas. Je l'écoute et souris. On est sauvé. Parce que si tu m'avais dis ne jamais avoir vu Harry Potter, j'en aurais fais une crise cardiaque. Et je crois que je ne mens même pas sur ce coup, ça aurait vraiment été le coup de trop. Pour Hunger Games... Je vais mettre les heures qu'il fait chez nous et à l'hôpital pour expliquer l'endormissement du beau brun face à la télé. Et Divergente ? Que je me permets. Je ne te ferais pas tout regarder mais je me demande où est-ce que tu te situes. Simple question intéressée mais pas trop quand même. Et je sais aussi que mon enfance au chaud, il ne l'a pas eu. On ne peut pas rattraper le temps perdu passé devant la télé à manger des céréales à même la boite - sans lait donc - tous les deux mais un petit film de temp en temps ne peut pas nous faire du mal.
Dans le lit, je ne peux m'empêcher de sourire et de tourner le visage vers lui de manière dramatique. Merci de te dévouer... Je lui adresse un clin d'oeil, heureuse de son dévouement mais quand même pas franchement sereine à l'idée que des zombies viennent nous retrouver. Pourtant, je vis avec une vue sur le cimetière, ça ne devrait pas me faire peur, loin de là même ! Pourtant, à chaque fois qu'un nouveau corps est enterré et qu'il y a des feux follets, c'est la panique absolue. Mon père a beau eu m'expliquer ce phénomène chimique des centaines de fois, je crois plutôt que c'est le moment où les morts reviennent à la vie et deviennent des zombies. Une imagination débordante, ce n'est pas toujours une bonne chose et je le prouve carrément ce soir. Mais je tais tout cela et me concentre sur les cils de Nathan, mes paupières battants un peu trop rapidement, faute aux verres de vin bus plus tôt. Je peux tout leur mettre sur le dos, c'est bien ça. C'est facile. Et même si ça ne me ressemble pas trop de blâmer quelque chose pour mes actions propres, je décide de prendre cette décision à ce moment même. Alors on va à La Push demain. Que je dis, toute sourire, ayant déjà grandement hâte de découvrir des tas de choses sur les loups garous et les légendes qui en découlent. Ce voyage, c'est un peu comme si j'allais à Disney. Et comme après n'importe quelle journée dans le parc de Mickey - du moins, il semblerait - les paupières se font rapidement lourdes. C'est le contre coup de l'excitation, de toute cette route - que Nathan a fait - et de l'adrénaline. Je ne pourrais même pas dire de quoi parler l'émission - ou le film ? - qui était sur l'écran il y a encore quelques minutes. Là, ce sont mes rêves qui m'emportent et qui sont tout sauf reposants. Je cours, je sauve des gens, j'ai l'impression de bouger, d'être prise dans les bras de quelqu'un et lorsque j'ouvre doucement les yeux, je ne me rappelle de rien. Mon corps bien enfoncé dans le matelas, la respiration de Nathan se fait entendre et je souris doucement en voyant son visage calme et serein avant de sombrer à nouveau. Pour un nouveau rêve. Je suis un vampire et Nathan est un loup garou. Deux familles ennemies mais pourtant un amour inconditionnel. Les Roméo et Juliette de Stephenie Meyer, en quelque sorte. Et c'est au moment où je m'apprête à prendre la fiole qui causera ma mort que je sursaute dans le lit. Un bond littéral. Je m'extirpe du lit et file vers la salle de bain pour calmer mon rythme cardiaque mais aussi boire un verre d'eau. J'entends des bruits dans la chambre et ne passe que la tête, la lumière illuminant très légèrement le pièce où l'on dort. Nathan ? Tu dors ? Ou est-ce que quelqu'un va vraiment essayer de nous zigouiller ?

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s


a wise man once said nothing

Nathan Hyland

behind
messages : 1385
name : mrs.brightside/marine
face + © : c.leclerc + all souls, countingstars-17
multinicks : caseymilotommy

age (birth) : twenty ⋅ 29|08
♡ status : single.
work : agent d'accueil pompes funèbres à temps plein, il est également agent d'entretien à mi-temps à la windmont bay clinic.
activities : work, sleep, repeat.
home : ocean avenue with jean.
points : 2183
moodboard :
YOU'VE SURVIVED 100% OF YOUR BAD DAYS
and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Qbi3XQ8
GIBIVICTORIACHANIVICTORIA 2

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : fr/en ⋅ |close|

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Mar 23 Fév - 13:47
Je n’y crois pas que ma meilleure amie vient d’oser comparer Twlight à Harry Potter. La ressemblance s’arrête au fait que se sont des sagas, tirées de livres, qui ont fait exploser tous les chiffres au top, tant en librairies qu’au cinéma. Peut-être, aussi, le côté fantastique, mais c’est tout. Sans être obsédé par Harry Potter - je n’en ai jamais lu une seule page -, j’adore les films refuse que Victoria me compare ça à cette histoire d’amour niaise à souhait et totalement illogique. « Je ne regarde pas beaucoup la télé mais je ne suis pas un extra-terrestre. » Enfin, quand je dis que je ne regarde pas beaucoup la télévision, ce n’est pas tout-à-fait vrai. Je n’ai pas beaucoup de temps à y consacrer mais regarde énormément de manga et dessin animés. Toy Story, les simpsons, Naruto, tout y passe. « Divergente ? » Je fronce les sourcils et lève les épaules. « Jamais entendu parlé. » Si c’est censé me parler, ce n’est pas le cas. « Tu ne me feras rien regarder tant que tu n’as pas vu tous les Rambos. Et Toy Story. » J’annonce, sourire aux lèvres. Chacun son tour de faire découvrir son univers à l’autre et si je n’irai pas jusqu’à la mettre devant un manga, il y a des grands classiques à côté desquels elle ne peut pas passer !
« Avec plaisir. » Dis-je une fois au lit, lorsqu’elle me parle de possible zombies. Qu’ils viennent donc, en grand fan de The Walking dead, je les attends de pied ferme et eut l’occasion de voir comment m’en débarrasser. Peut-être même que je les laisserai faire de moi un des leurs, la plupart des humains n’étant pas beaucoup plus intéressants que ces mangeurs de cerveaux. J’espère juste que Vic aura le temps de s’échapper si je rejoins leur rangs, parce qu’elle est beaucoup trop joyeuse pour avoir une fin aussi sinistre. Elle pourra ensuite nous écrire des livres sur l’amitié improbable entre un zombie et une humaine, du jamais vu - à ma connaissance. Parce que oui, moi, Nathan Hyland, serai capable de résisté au besoin de lui dévoré le cerveau pour notre amitié. « La Push, c’est la plage ou la réserve Quileute ? » Peut-être les deux, j’étais concentré au moment du visionnage mais pas assez pour retenir chaque lieu de tournage.
On oublie bien vite le programme de demain, qu’elle pourra me détailler au petit-déjeuner, pour se poser devant la télé. Pas bien longtemps dans son cas et je ne traine pas à rendre les armes, moi aussi, en sentant mes paupières se faire lourdes. Dans mes bras, Vic gigote un peu mais ne se réveille même pas lorsque je la déplace pour pouvoir m’allonger moi aussi. J’attrape mon téléphone, inaugure mon mazebird pour y poster une photo de Forks - rares sont les choses qui méritent d’être mentionnées et un voyage hors de l’Oregon me semble être l’occasion parfaite - et éteins la télévision. Sur le flanc, j’observe ma meilleure qui dort paisiblement avant de me retourner de l’autre côté ; c’est creepy. Je m’endors rapidement et aie l’impression de n’être dans les bras de Morphée que depuis une poignée de minutes lorsque Vic bondit dans le lit. Mon coeur rate un battement et je me redresse en position assise, portant une main sur ma poitrine comme si je pouvais calmer mes pulsations de ce simple geste. Je bats à quelques reprises des paupières pour tenter de me réveiller et comprendre ce qui vient de se passer. Il fait noir nuit dans la chambre, aucune lumière ne filtre par les rideaux ce qui me fait penser que nous sommes toujours au beau milieu de la nuit. 4.07 exactement, selon mon téléphone. La voix de Vic me parvient de la salle-de-bain et je sors du lit pour la rejoindre, tout en marmonnant pour la rassurer qu’il ne s’agit pas de quelqu’un d’autre. Elle a vraiment cru à ces histoires de zombies?! « Plus maintenant. » Son visage se dessine un peu plus clairement en approchant et quand j’arrive devant la porte, je reste là à la fixer, les bras le long du corps avant de les placer rapidement devant mon anatomie. Ma réaction a beau être naturelle et mécanique au réveil de mon système nerveux, je n’ai pas envie qu’elle me voit droit comme T. « Qu’est ce qui t’arrive ? » Je questionne en faisant quelques pas en arrière pour retrouver l’obscurité de la pièce. Au delà de mon petit problème mécanique, je ne porte rien d’autre que mon caleçon, n’ayant pas eut le temps ou la présence d’esprit d’enfiler au moins mon pantalon de survêt’ avant de chercher à comprendre son ce qu'il lui arrive.

_________________

do or die.
fate is coming , that i know. time is running, got to go.

Victoria Barrett

behind
messages : 254
name : julie.
face + © : maia mitchell + weaslove (av+sign).
multinicks : -

age (birth) : 22 ans ; 04.07
♡ status : single.
work : paramedics working at the WB firehouse.
activities : fire watch, reading, running, gym, dressing up, dancing in her under wear.
home : in a house, with her parents, her bedroom has a view : the graveyard.
points : 1067
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : open (2) nathan, nathan, finn.

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) · Hier à 11:09
Pas un extra-terrestre ? Un peu quand même. Mais je me retiens de le dire, ne souhaitant pas braquer mon meilleur ami ni lui dire que, qu’il vienne de cette planète ou d’une autre, ça me va parfaitement. Parce que je tiens terriblement à lui, à nos moments et à sa personnalité. Nathan est celui qu’il est et bien qu’il ne soit pas des plus bavards ni des plus avenants, je ne changerais rien chez lui. C’est comme ça qu’il me plaît, c’est comme ça qu’il est entré dans ma vie et je ne le changerais - ni ne l’échangerais - pour rien au monde. Tu crois que je n’ai jamais vu Toy Story ? Je le défie du regard et lance Je suis un peu Bo Peep tu vois, surtout dans le dernier. Une vraie bad ass quand j’y pense ! Mais d’accord. Rambo et les Toy Story contre Divergente. Il va falloir que tu lises le dernier tome de Divergente par contre parce qu’ils n’ont jamais fait la fin en film. Je tends ma main vers lui, pour sceller notre petit deal.
Et à choisir, je préférais parler de Twilight et de vampires toute la nuit plutôt que d’aborder les zombies et tout ce qui va avec. Non, vraiment, rien que d’en parler, j’ai la chair de poule et envie de me planquer sous les couvertures. Alors, je ramène le sujet à notre programme de demain et je souris légèrement, contente que Nathan pose une question plutôt qu’il attende de découvrir la réponse demain. Il s’y intéresse réellement à ce voyage. Voilà ce que je me dis et ça me réchauffe le coeur. C’est la réserve des Quileute. Mais il y a aussi la mer à côté. Il se peut qu’on voit des baleines. Et j’ai déjà hâte d’y aller. Vraiment. J’espère qu’on sera chanceux. Que je rajoute, glissant mes yeux sur la télévision. Et je ne vois pas grand-chose de l’émission puisque c’est très rapidement, que ma tête penche du côté de Nathan et que je m’endors tout contre lui. Lorsque je fais un bond, je sais qu’il va me falloir quelques minutes pour me calmer. On ne se voit jamais mourir dans un rêve, c’est impossible. On voit souvent la chute, le dernier moment avant que la vie quitte notre corps. Et là, c’est la fiole aux bords des lèvres que je me réveille. La salle de bain est mon refuge parce que je ne peux pas allumer la lumière de la chambre et je tente d’être discrète du mieux que je le peux. Ce n’est pas un grand succès parce que lorsque j’entrouvre la porte pour voir si Nathan dort - à cause du bruit que j’entends - et que je me rends bien compte que je l’ai réveillé. La bande lumière l’illumine et mes yeux se posent sur ses épaules nues. Je ne dis rien, surprise et quand mes yeux descendent sur son corps, je remarque qu’il n’est qu’en caleçon. Un pas en arrière et il disparaît de ce rayon de lumière. Merde, shit. Putain. Bordel. Toutes les insultes dont je n’use que très rarement me viennent en tête et hurlent dans mes oreilles. J’ai presque l’impression d’être un Minion, celui avec les gyrophares sur la tête. Désolée... Que je souffle, laissant la porte entrouverte et retournant vers le lavabo. Je passe mes mains sur mon visage pour être bien sûre que je ne rêve pas. On n’est pas dans Inception mais j’ai l’impression que mon rêve est dans un rêve. J’ai fait un drôle de rêve et j’ai entendu du bruit… Je pensais que les zombies étaient parmi nous. Que je confie en restant derrière la porte quelques secondes. J’ai bien vu ses cuisses nues et ce qu’il a tenté de cacher. Une drôle de chaleur dans la poitrine, j’éteins la lumière de la salle de bain pour ne pas inonder la chambre ou lui donner envie de se cacher davantage. Je crois que mon cerveau est perdu entre les zombies, les vampires et les loups garous. Il a fallu qu’il ajoute un peu de romance à tout cela. Roméo et Juliette. Il va vraiment me prendre pour un cliché ambulant, mais soit. Je sors de la salle de bain et me dirige à tâtons vers le lit. Les bras tendus, j’avance et ma main se pose sur la peau chaude du jeune Hyland. Dans l’obscurité complète, je reste quelques secondes dans cette position et mes doigts glissent le long de son bras. J’allais boire le contenu de la fiole. Et c’est ça qui m’a fait peur. Est-ce que mon subconscient essaie de me faire passer un message ? Clairement. On retourne se coucher ? Roméo. Ma main glisse jusqu’à son poignet et je n’ose pas aller plus loin, ses mains formant toujours un bouclier sur son soldat. Et je rougis à l’idée de penser qu’il est au garde à vous. Je sais bien que c’est normal, que c’est chimique plus que sentimental mais bon.

_________________

i t ' s . a . l o v e . s t o r y . b a b y . j u s t . s a y . y e s

Contenu sponsorisé




behind
the mask

and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: and the lion fell in love with the lamb ((nathan)) ·
 
and the lion fell in love with the lamb ((nathan))
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 123456789... Déclaration !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: around windmont bay :: The World-
Sauter vers: