hell to the liars

Afin de valider votre fiche et pour participer au concept même du forum, il est important que votre personnage possède toujours un ou plusieurs secrets. Et si vous aidiez Agnes Baker à propager ses rumeurs ? Par l'achat de rumeurs dans notre boutique, vous pouvez vous prêter au jeu des commérages. Ou vous pouvez opter pour les SMS/appels anonymes, plus personnels.
wb bulletin
I.
Si vous souhaitez montrer votre soutien à FS,
vous pouvez voter pour les top-sites !
II.
L'aventure FS vous tente mais vous avez peur de vous
lancer ? N'hésitez pas à nous faire part de vos demandes
/idées/doutes dans la partie aide à la création . Plusieurs
pré-liens et mini-liens sont également disponibles.
III.
Pour toutes questions, demandes, suggestions, n'hésitez pas à
les poser dans ce sujet ou si vous voulez passer par MP,
veuillez contacter le staff sur le compte @The Observer.
home sweet home

Filthy Secret est un forum city avec un système de secrets. Il n'y a pas de lignes imposées, pas de pression (un rp par mois nous parait raisonnable). Pas de recensement, des mps seront envoyés pour s'assurer que l'envie et la motivation sont toujours présentes avant de procéder à la libération de l'avatar et suppression du compte. Les doublons de prénom (et de nom - sauf si affiliation) ainsi que les initiales dans les pseudos sont interdits.

 

 Everything changes but beauty remains.


F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop
Aller en bas 

Winnie Horsfall

behind
messages : 1415
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © mine & mayahawkesource.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem, willow.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 2033
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : tc.

Everything changes but beauty remains. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Everything changes but beauty remains. · Jeu 5 Nov - 17:13
What if I told you it was all meant to be
Would you believe me? Would you agree?
It's almost that feeling that we've met before
So tell me that you dont think I'm crazy


- - - - - - - - - - - - - - - - - - - - -
@Aneurin Prendergast – November 5th, 2020.


Beaucoup de choses avaient récemment changé dans son quotidien et promettaient, probablement, de le faire encore dans les semaines à venir. D’ordinaire imperturbable, Winnie devait se faire une raison, elle n’était plus cette jeune femme insouciante qui se fichait de tout et tout le monde, elle avait de toute évidence évolué et peinait cruellement à se faire à l’idée. Grandir avait toujours constitué une forme d’angoisse pour elle et devenir officiellement une adulte donnait plus de relief et de réalisme à ses problèmes. Jusqu’à présent, elle n’avait fait que retarder l’échéance mais plus elle tournait le dos à ses soucis, plus ces derniers menaçaient d’impacter sa vie avec plus de fracas et de violence que le jour précédent. Tout allait à vau-l’eau, elle ne contrôlait absolument rien et son incapacité à se maintenir elle-même à flot l’exaspérait au plus haut point. Le départ quelque peu précipité de Reggie (même s’il repassait toujours par Windmont Bay), son différend/éloignement avec Peter, la perte de son emploi l’été dernier ; une accumulation de plusieurs détails qui formait désormais une énorme nébuleuse toxique au-dessus de sa tête bien pleine. Les valeurs que jadis elle pensait sûres ne l’étaient visiblement plus, raison pour laquelle elle avait récemment pris le parti de s’éloigner des personnes ou choses qu’elle connaissait le mieux pour s’entourer d’une bulle nouvelle. Rencontrer d’autres personnes ne pouvait lui faire aucun mal après tout, bien au contraire, elle se donnait la possibilité d’aller de l’avant au lieu de rester bloquée à un stade de sa vie qu’elle ne maîtrisait plus. Aneurin faisait partie de cette bouffée d’air frais nouvellement acquise et nécessaire à son bien-être, sans doute n’en avait-il aucunement conscience, il n’était pas l’être le plus loquace qu’elle connaissait, toutefois sa présence suffisait à la rassurer. Ce sentiment d’apaisement, elle ne l’avait connu qu’auprès de son meilleur ami, de ce fait il lui paraissait difficile de l’accepter. Mais si Hartsfield se donnait le droit d’avancer sans elle, pourquoi ne pourrait-elle pas le faire également de son côté ? Le prétendu pacte « d’exclusivité » sur l’affection que chacun était en capacité d’offrir à d’autres personnes avait été déchiré et mis à la poubelle, peut-être n’avait-il jamais existé que dans son esprit d’ailleurs, mais peu lui importait à dire vrai, il était passé à autre chose et elle se voyait contrainte de suivre le mouvement pour ne pas paraître davantage ridicule. Le jeune homme qu’elle devait rencontrer cet après-midi n’était en aucun cas un lot de consolation, sa compagnie lui plaisait grandement, et même s’il était d’une extrême gentillesse, elle restait persuadée que jamais il ne se forcerait à dire ou faire quelque chose contre sa propre volonté. Un peu d’authenticité n’était pas pour lui déplaire, les gens mielleux et mous l’assommaient d’ennui, elle avait besoin de cette sincérité naturelle qu’il offrait généreusement. Tous deux ne se connaissaient pas encore très bien, néanmoins elle pouvait sentir une connexion se créer entre eux au fil des semaines et divers échanges, et elle ne se trompait que très rarement sur les gens. « Hello ! » s’exclama-t-elle en arrivant derrière Aneurin, le souffle court et les joues rougies par l’effort physique et le froid. « Désolée pour le retard… » Elle lui adressa une petite étreinte et un léger sourire compatissant. Respecter les horaires et les règles lui était physiquement impossible, il ne tarderait pas à le découvrir. Après avoir jeté un rapide coup d’œil à son vélo qu’elle venait d’accrocher à quelques mètres de là, elle l’invita à entrer à l’intérieur du Marceline's coffee shop tout en se frottant les mains. « Qu’est-ce que tu prends ? Je t’invite ! » dit-elle avec un enthousiasme non contenu. Les températures commençaient à chuter dehors, par conséquent son envie de chocolat chaud maison n’en était que plus grande.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

Aneurin Prendergast

behind
messages : 1095
name : castiells @ marido.
face + © : george mackay; © ma mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, raelyn.

age (birth) : vingt trois ans, 13 novembre.
♡ status : célibataire, désinteressé.
work : aide à tout faire au ranch de windmont.
activities : danser, marcher sans but, regarder les nuages.
home : en colocation avec sa soeur.
points : 1102
moodboard :
Everything changes but beauty remains. OjY1eT6

“…we're twins, and so we love each other more than other people…”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2free} : tc.

Everything changes but beauty remains. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Everything changes but beauty remains. · Mar 17 Nov - 21:09
Il avait l’impression de faire un pas en avant, puis un second en arrière. Rien ne semblait vraiment bouger dernièrement et la triste sensation de surplace commençait à s’éterniser. Pourtant, Aneurin avait tout pour être heureux : sa jumelle était de retour à ses côtés, il avait un toit ainsi qu’un petit boulot, néanmoins une sensation étrange le maintenait dans le brouillard. Au fond, il savait pertinemment pourquoi, mais il refusait de l’admettre de vive voix par peur de revivre le même cauchemar qu’autrefois. Malgré tout, la danse lui manquait terriblement. C’était par elle et pour elle, qu’il respirait et se transformait pour devenir cet Autre épanoui au visage expressif ainsi qu’aux mouvements sveltes. Il n’était pas remonté sur scène depuis des années – aux alentours de son renvoi de l’école – quand son être tout entier agonisait de ne pas pouvoir s’exprimer librement. Toutefois il préférait de loin le museler et trouver des occupations diverses plutôt que de céder à sa passion, raison pour laquelle il avait accepté avec entrain de retrouver Winnie. Ils avaient sympathisé tout à fait par hasard, même s’il aimait croire que le destin n’était jamais tout à fait aléatoire dans ses choix puis ils avaient continué par la suite à échanger des messages. S’ils étaient différents à bien des égards, Aneurin appréciait sa compagnie au même titre que son franc parler et ses jolies taches de rousseur. Il ne savait pas si un jour il y aurait davantage qu’une amitié sincère entre eux, d’ailleurs il en se posait pas vraiment la question cependant il était content de partager du temps avec elle. Après son service au ranch, il passa donc en vitesse chez lui pour prendre une douche et se changer. Il se surprit un instant à hésiter sur quels vêtements porter avant d’opter pour le plus simple, de toute façon il n’avait pas une garde-robe très élaborée et commençait tout juste à retrouver un semblant de normalité. Les mois de galères étaient loin derrière lui mais il savait que l’équilibre était fragile, et que tout pouvait basculer en un battement de cil. Fin prêt, il se rendit au point de rendez-vous en marchant à une bonne cadence et attendit dans le froid pendant ce qui lui parut être une éternité. Quand la jeune fille arriva enfin à ses côtés, il ne dit rien et la prit délicatement dans ses bras pour répondre à son étreinte. « Hey… Je viens juste d’arriver ne t’inquiète pas. » Il mentit par politesse, de toute façon il n’avait pas mieux à faire et ça lui avait permis de regarder la carte pour choisir ce qu’il désirait boire. Ensemble, ils rentrèrent dans le café bondé – et pour cause chacun voulait se mettre au chaud – afin de trouver une table où s’installer. « Un chocolat chaud je pense, mais je ne suis pas certain. C’est dur de faire un choix. » Ajouta-t-il en tirant une chaise tout en s’excusant auprès de leurs voisins afin que sa comparse puisse s’installer. Il retira ensuite sa veste ainsi que son écharpe pour s’asseoir à son tour en se frottant les mains pour les réchauffer. « Comment vas-tu ? J’ai l’impression que c’était compliqué pour toi dernièrement d’après ce que tu me racontais. Ca s’est arrangé d’ailleurs avec tes amis après la fameuse soirée catastrophe ? » S’il n’était pas forcément très loquace, il était une oreille attentive, encore plus quand il appréciait les gens. Il en profita au passage pour héler une serveuse et récupérer des cartes.

_________________

the poplars, and willows, and birds pass me by, the mould of the earth to the space in the sky, free from my roots and I'm lost in the wind. wind on the mountain, and the mountain's my friend.

Winnie Horsfall

behind
messages : 1415
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © mine & mayahawkesource.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem, willow.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 2033
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : tc.

Everything changes but beauty remains. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Everything changes but beauty remains. · Sam 12 Déc - 10:22
La compagnie d’Aneurin apportait ce petit je ne sais quoi qui manquait cruellement à sa vie ces dernières semaines, voire mois. Elle ne savait pas l’expliquer par des mots explicites et cela ne constituait en rien un quelconque problème entre eux ; en effet, elle avait cru comprendre, avec le temps, que le jeune homme n’était pas du genre à aimer définir clairement ce qu’il éprouvait. Il s’agissait là d’un trait de caractère commun qu’ils partageaient, ce qui l’enchantait grandement, elle qui détestait tant les attaches et se laissait porter par le vent et les jours qui s’écoulaient. Même si elle ne pouvait le garantir totalement, elle demeurait toutefois persuadée que jamais son nouvel ami ne lui demanderait de comptes. Sa fraîcheur, son authenticité, son état d’esprit, son physique rassurant, sa douceur, tout lui convenait lorsqu’elle posait les yeux sur lui. Il représentait le calme intérieur qu’elle ne pourrait jamais acquérir et cela suffisait à l’apaiser d’une certaine manière. La tempête Winifred ne semblait pas l’effrayer, raison pour laquelle elle comptait bien profiter chaque jour un peu plus de sa présence dans son quotidien. Elle n’était pas certaine d’avoir son accord, et si tel n’était pas le cas, elle se donnerait alors les moyens de le convaincre en ce sens. « Merci, » souffla-t-elle en prenant place sur la chaise qu’il venait de lui tirer. Peu habituée à ce genre d’attention, elle se surprit à le fixer durant de longues secondes avant de remuer la tête pour revenir dans l’instant présent. « On va dire que ça va, » dit-elle avec un petit sourire mutin avant de retirer également sa veste pour la placer derrière elle, sur sa chaise. Il n’était pas dans ses habitudes de se plaindre gratuitement, cette attitude de pile électrique qu’elle possédait n’avait pas vocation à la faire passer pour une personne négative, de plus elle partait souvent du principe que sa situation n’était pas critique et qu’il y avait toujours pire ailleurs. Sans doute cela avait-il contribué à la faire minimiser certains événements de son parcours, cependant cette philosophie de vie lui permettait de garder un esprit libre et léger, loin de toutes formes de déprime. Humaine, il lui arrivait néanmoins d’avoir des baisses de moral – comme tout le monde – mais à ce moment précis, son humeur était excellente. « Mes projets d’évasion ont été mis sur pause depuis que j’ai été virée du Majestic mais j’espère pouvoir trouver un nouveau travail d’ici la fin de l’année et peut-être même un nouveau logement, qui sait ? » On aurait pu croire que son désir de déménager émanait d’un besoin de copier son meilleur ami, Peter, mais il n’en était rien, bien qu’il fût mêlé d’une certaine façon à cette décision. Les récents événements, sa situation personnelle, tout la poussait à prendre son envol et à s’éloigner de son cercle de proches, au moins un peu, le temps pour elle de se ressourcer suffisamment. « Concernant cette soirée… » commença-t-elle avant de lâcher un profond soupir. « Je ne pense pas que les choses aient vraiment bougé. » Elle n’était plus en relation avec Leslie, Eliot n’avait jamais figuré sur sa liste d’amis intimes, quant à Peter, tout était devenu compliqué avec lui. « Tu veux mon avis ? On s’en fout, » conclut-elle avec détermination tandis qu’une serveuse arrivait à leur hauteur pour prendre leur commande. Elle demanda un chocolat chaud avec un double supplément de crème ainsi qu’un muffin aux myrtilles puis laissa Aneurin choisir par la suite. Une fois leur collation commandée et la jeune femme partie, elle reporta son attention sur son voisin de table. « Et toi alors ? Du nouveau dans la vie de Monsieur Prendergast ? » s’enquit-elle en essayant d’adopter une pointe d’accent – dont la provenance était incertaine et la ressemblance approximative – à la prononciation de son nom de famille.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.

Aneurin Prendergast

behind
messages : 1095
name : castiells @ marido.
face + © : george mackay; © ma mie.
multinicks : aurora, citra, eliot, pablo, raelyn.

age (birth) : vingt trois ans, 13 novembre.
♡ status : célibataire, désinteressé.
work : aide à tout faire au ranch de windmont.
activities : danser, marcher sans but, regarder les nuages.
home : en colocation avec sa soeur.
points : 1102
moodboard :
Everything changes but beauty remains. OjY1eT6

“…we're twins, and so we love each other more than other people…”

the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : {0/2free} : tc.

Everything changes but beauty remains. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Everything changes but beauty remains. · Jeu 7 Jan - 19:27
L’atmosphère agréable du café ainsi que la compagnie de Winnie lui mirent aussitôt du baume cœur tout en chassant ses tristes complaintes intérieures. Pendant l’espace d’un instant, il oublierait ses propres tracas pour se concentrer sur son amie. L’était-elle vraiment cependant ? Il n’avait jamais réellement mis d’étiquette leur relation et se contentait de la prendre comme elle venait sans trop y réfléchir. Aucun des deux n’avait abordé le sujet comme on pouvait parfois le faire en blaguant mais la simplicité de leurs échanges lui suffisait. S’il fallait que ça évolue, il ne doutait pas que les choses se feraient aussi naturellement que la façon dont ils s’étaient rencontrés. Pour l’heure, il n’avait pas l’esprit à ce genre de préoccupations et il croyait deviner chez elle un sentiment similaire. Il avait retenu de leurs derniers bavardages, que ce n’était pas la grande forme pour sa camarade, ce qu’elle lui confirma d’ailleurs à demi-mots. Néanmoins la lueur qu’il avait cru capter dans ses yeux se dissipa rapidement pour laisser place à un enthousiasme communicatif auquel il répondit dans un sourire bienveillant. « Oh cela fait beaucoup pour une personne… Tu arrives quand même à tenir le coup ? » Qu’il l’interrogea en fronçant subitement les sourcils. Il connaissait ces épreuves terribles où tout s’effondre autour de soi, de même que l’impuissance qui en découle. Après tout il avait vécu ce passage du tout au rien il n’y a pas si longtemps que ça. Les plaintes pour vol à l’école, le coupable tout désigné et puis la rue sans un sou, en l’espace d’à peine une semaine. Fort heureusement pour lui, il avait fini par tomber sur des personnes qui l’avaient tiré de là. Winnie n’en était pas encore à ce stade toutefois il se faisait du souci pour elle. « Tu as des pistes ? Peut-être que je pourrais demander au ranch si ça t’intéresse ? » Contrairement à la recherche de logement, cette partie-là était dans ses cordes pour peu qu’il ose déranger Luna. Il pouvait se passer des jours sans que leurs chemins ne se croisent pour cause de plannings divergents, malgré tout à chaque fois qu’ils se voyaient, ils rattrapaient le temps perdu près de la machine à café. S’il ne lui demandait rien ou si peu du point de vue professionnel, se renseigner sur les postes disponibles restait à sa portée ; il le nota dans un coin. « Je vois… de toute façon les amis ça va ça vient. Vous finirez par vous rabibocher. C’est rare que tout soit parfait en permanence. » Il haussa mollement les épaules. L’approche des fêtes de fin d’année le rendait sans doute optimiste et il n’insista pas davantage sur le sujet. Il n’était pas forcément le mieux placé pour évoquer ces affaires-là, quand son cercle proche frôlait le zéro pointé. La plupart de ses amis étaient au pays de Galles et ici, en dépit de ses affinités avec pas mal de monde, il persistait à avoir des difficultés pour accorder sa confiance. Winnie avait dépassé ce stade, au même titre que Ezra en dépit des divergences qui les animaient dernièrement. Voyant la serveuse arriver, il commanda un simple chocolat chaud et retourna ensuite à leur conversation. « Ça fait longtemps qu’on m’avait pas appelé comme ça. » Il eut un petit rire amusé à cause de son accent appuyé et poursuivit, bien plus bavard qu’il ne pouvait l’être habituellement. « Mh pas grand-chose, une routine ennuyeuse mais rassurante. Je préfère ça qu’avant, même si danser me manque souvent. » Se surprit-il à avouer en ouvrant grand les yeux, une pointe de rouge sur ses joues froides. « Et puis, j’aimerais déménager aussi, pour être avec ma sœur. » Ce qui était impossible pour l’heure puisque la petite maison qu’il partageait avec Ezra était trop petite pour accueillir une troisième membre. « On verra après les fêtes.. Tu as quelque chose de prévu toi ? » Qu’il demanda par curiosité alors qu’on leur ramenait leurs victuailles à l’odeur alléchante. Il s’empressa dans la foulée de prendre sa tasse pour réchauffer ses mains glacées.

_________________

the poplars, and willows, and birds pass me by, the mould of the earth to the space in the sky, free from my roots and I'm lost in the wind. wind on the mountain, and the mountain's my friend.

Winnie Horsfall

behind
messages : 1415
name : sissi.
face + © : maya hawke ▬ © mine & mayahawkesource.
multinicks : keane, alvin, marley, efrem, willow.

age (birth) : 23 · 01/07.
♡ status : idk, cursed or something.
work : unemployed.
activities : biking, annoying her best friend, meeting new people, being an ass.
home : at her grandparents' house.
points : 2033
the mask

— boom, butterfly effect.
how we met :
rp status (fr/en) : tc.

Everything changes but beauty remains. Empty
Voir le profil de l'utilisateur
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Everything changes but beauty remains. · Mer 10 Fév - 19:53
« Ça a l’air d’aller, non ? » dit-elle (bien qu’il s’agît d’une question rhétorique compte tenu du large sourire qu’elle affichait) lorsqu’il lui demanda si elle tenait le coup. Un sourire de façade pouvait dissimuler bien des maux, toutefois il n’était pas dans ses habitudes de se cacher ou de mentir. Si elle ressentait l’envie de rire, elle le faisait, et si, au contraire, elle avait besoin de laisser couler ses larmes, elle s’y résignait également.  Ses émotions l’envahissaient comme bon leur semblait, raison pour laquelle son franc-parler et ses quelques colères ne plaisaient guère à bon nombre d’habitants. « Je ne suis pas à plaindre, tu sais. Je vis chez mes grands-parents et je ne pense pas qu’ils prévoient de me mettre dehors dans les mois à venir. » C’était même tout l’inverse. Ils se montraient parfois laxistes et laissaient tout passer. Le parcours atypique de leur petite-fille apportait à cette dernière une forme d’immunité, comme si la disparition brutale de ses parents était un passe-droit. « Je ne sais pas du tout ce que je vais faire pour le moment. Tu crois qu’ils recrutent dans le ranch où tu travailles ? » Peut-être faisait-elle totalement fausse route mais elle se faisait une représentation bien personnelle de l’endroit et imaginait ce domaine très privé et accessible par piston. Sa réflexion n’était pas tellement réaliste et justifiée car la personne qui se tenait actuellement près d’elle attestait du contraire. Aux dernières nouvelles, il n’était pas apparenté à la propriétaire des lieux. Ils n’étaient pas installés depuis très longtemps et Aneurin se montrait déjà bien plus bavard que lors de leurs dernières entrevues ; cette simple pensée la fit sourire davantage tandis qu’elle l’écoutait parler. Il lui posait des questions et s’intéressait à elle, cela était fort agréable en cette période particulièrement étrange pour la jeune femme. Entre la perte (temporaire ou définitive, elle l’ignorait encore) de son meilleur ami et l’évaporation totale de Dewey depuis qu’il l’avait mise dans son lit, l’image qu’elle se faisait des hommes n’avait cessé de se ternir au fil des mois. Elle se sentait seule, démunie, désabusée et ignorée. Fort heureusement, son voisin de table semblait, quant à lui, toujours disposé à répondre à ses appels. « La perfection n’existe pas, nous sommes d’accord… » ajouta-t-elle en utilisant une intonation de voix légèrement pessimiste. Peter Hartsfield était auparavant l’unique personne qui se rapprochait un tant soi peu de ladite perfection mais aujourd’hui, même cette prétendue certitude était remise en question. Le jeune Gallois se mit alors à parler de sa routine et de ses désirs, ce qui changeait de son comportement (plus en retrait) habituel, lui qui était davantage à l’écoute. Elle le laissa s’exprimer et le fixa durant toute la durée de son petit discours, le regard attentif. « C’est important d’être rassuré au quotidien. » Surtout avec un parcours comme le sien. « Il vaut mieux attendre d’avoir une situation fixe et des petites habitudes avant d’envisager de tout chambouler à nouveau. J’espère que tu trouveras vite un toit pour t’installer avec ta sœur. »  Elle ne connaissait pas grand-chose de son colocataire actuel mais du peu qu’elle savait, il ne s’agissait pas d’une connaissance de longue date. Au vu des besoins du jeune homme, sa jumelle était un choix amplement plus judicieux. « De mon côté, Noël sera calme cette année. » Il y aurait ses grands-parents, sa nièce, l’un de ses frères, mais la présence de Reggie restait à confirmer. « Et je n’ai pas encore de projet pour le jour de l’an. Je comptais sur ton invitation, » répondit-elle avant de pouffer discrètement. « Tu l’as dit toi-même, danser te manque. Ce serait l’occasion de pratiquer, non ? » Elle se doutait bien qu’Aneurin faisait référence à la danse dans un contexte professionnel mais le taquiner était amusant car il n’était pas un garçon très souriant de manière générale. De plus, si sa petite plaisanterie pouvait lui assurer des plans pour la nouvelle année en sa compagnie, elle était preneuse.

Topic terminé.

_________________

--- Let's turn off our phones tonight and rely on the stars.
We've been so lost lately, we forgot who we are but I got everything I need in the palms of your touch. In a world of dark distractions, it can all get too much.
Contenu sponsorisé




behind
the mask

Everything changes but beauty remains. Empty
Revenir en haut Aller en bas
· Re: Everything changes but beauty remains. ·
 
Everything changes but beauty remains.
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
F I L T H Y S E C R E T :: windmont bay :: Harbor Row :: marceline's coffee shop-
Sauter vers: